AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 OEUFS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Lun 27 Aoû - 13:52

Plus de quarante millions de poules sont utilisées pour produire des œufs en France. Environ 80% d'entre elles sont enfermées en cages de batterie :

La claustration des poules est l'une des pratiques d'élevage qui fait l'objet de réglementations européennes. Une directive adoptée en 19993 a ainsi imposé le passage des 450 cm2 en vigueur jusqu'alors à une surface minimale de 750 cm2 par poule. Le rapport du Comité scientifique de la Commission européenne – qui a servi de base à l'élaboration de cette directive – constate l'impossibilité de chiffrer « l'espace adéquat » par poule, mais fournit cependant des éléments d'appréciation de ce que doit être « l'espace minimal requis » :

Il est difficile de répondre à la question de savoir quel est l'espace adéquat pour le bien-être des poules. […] Il y a cependant une tendance claire à un comportement moins perturbé lorsque plus d'espace est alloué aux poules (Cunningham et al., 1987 ; Hansen, 1976 ; Hughes et Black, 1974 ; Nicol, 1987 ; Zayan et Doyen, 1985). […] Malgré un examen détaillé des données scientifiques, il n'est pas possible de donner des chiffres pour les besoins en espace. La meilleure estimation de ce que peut être l'espace minimal requis est, sous certaines conditions, celui qui permet à chaque oiseau tous les mouvements normaux, sachant que le partage de l'espace est important.


Dernière édition par végétalienne-13 le Dim 2 Sep - 2:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Lun 27 Aoû - 13:52



Les producteurs d'œufs de batterie s'opposent à cette directive et financent des études de l'INRA sur le bien-être des poules en cage4. Malgré l'existence du rapport européen – un document de 147 pages citant plus de 450 références scientifiques – les producteurs français soutiennent que les nouvelles normes « ne reposent sur aucune justification scientifique » :

Francis Damay, président du CNPO, a interpellé Gisèle Rossat-Mignod, conseillère technique d'Hervé Gaymard [alors ministre de l'agriculture] : « Vous connaissez notre opposition à ces normes qui ne reposent sur aucune justification scientifique. Elles présentent, selon les premiers travaux de recherche, des inconvénients majeurs et notamment une dégradation de la qualité des œufs. Sur le plan économique, de telles normes aboutiront à casser notre compétitivité et donc à favoriser les importations de produits qui ne supporteront jamais les mêmes contraintes. Nous espérons parvenir à une révision de la directive et souhaitons que la France nous épaule dans ce combat essentiel à l'avenir de notre production d'œufs ».

Armelle Puybasset, « Le CNPO espère une révision de la directive bien-être », Réussir Aviculture, numéro 102, décembre 2004, pages 4-5, souligné par nous

Gérard Guémené, le chercheur de l'INRA dont nous avons analysé les prises de position sur le foie gras (cf. parties précédentes), tient les mêmes propos que le président du CNPO :

« La surface de 750cm2 par poule de la directive a été établie arbitrairement sans qu'aucun résultat scientifique n'en étaye les bénéfices en termes de bien-être, » rappelle Daniel Guémené.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Lun 27 Aoû - 13:52

Armelle Puybasset, « Le bien-être des poules évalué par l'INRA », Réussir Aviculture, numéro 104, mars 2005, pages 32-33, souligné par nous

On ignore si Daniel Guémené possède des résultats scientifiques pour étayer les bénéfices en termes de bien-être qu'il y a à maintenir les poules à une densité de 450 cm2 par individu. Au moment de l'élaboration de la directive, son collègue Jean-Michel Faure soutenait en tout cas que la taille des cages est déjà suffisante et que leur aggrandissement n'apporterait rien aux oiseaux :

Il faut aussi noter que l'amélioration des conditions d'élevage est une décision qui est du domaine politique puisqu'il faut mettre en balance, d'une part le bien-être des animaux, et, d'autre part, le coût qui devra être supporté par le producteur ou par le consommateur. Dans ce domaine, la Commission des communautés européennes et le Conseil de l'Europe ont un rôle de leader. Leurs décisions manquent cependant souvent de bases scientifiques. Ainsi le dernier projet de l'Union européenne (projet Mac Sharry VI/2327/92) ferait passer la surface minimale par poule de 450 cm2 à 800 cm2 et la hauteur de la cage de 40 à 60 cm. Le volume à prévoir par individu est multiplié par 2,7. Le surcoût est donc considérable alors que, comme nous l'avons vu précédemment, une cage vaste n'est pas une condition du bien-être de ces volailles, dont les cages en usage sont de dimensions suffisantes.

J-M. Faure, A.D. Mills, « Bien-être et comportement chez les oiseaux domestiques5 », INRA Productions Animales, volume 8, numéro 1, février 1995, pages 57-67, souligné par nous

Nous avons vu que les protocoles expérimentaux employés par ces chercheurs pour aboutir à la conclusion que « les cages en usage sont de dimensions suffisantes » ont été critiqués d'un point de vue scientifique par certains de leurs confrères (cf. chapitre 10).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Lun 27 Aoû - 13:53

Les poules peuvent prendre leur « bain de poussière sur le grillage des cages » pour éviter « un dispositif coûteux de distribution de sciure »

Outre l'augmentation de la surface par poule, la directive européenne de 1999 contraint les producteurs à munir les cages d'équipements permettant aux animaux d'exercer certaines activités. La photo suivante donne un exemple de ce type de cages dites « cages aménagées » :

« Petit groupe (8 poules) […] dans une cage aménagée avec un perchoir en bois, un bac latéral pour la ponte avec tapis de type “Astroturf” et un bac de litière à bain de poussière au dessus du nid. »

Groupe scientifique sur la santé animale et le bien-être des animaux de l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), Welfare aspects of various systems for keeping laying hens6, 2004, figure 3.3

Une zone avec litière est l'un des équipements rendus obligatoires par cette directive. Des chercheurs de l'INRA – ceux-là mêmes qui contestent le besoin d'espace des poules – mettent en doute l'intérêt de cet aménagement :

Actuellement, les éleveurs privilégient l'élevage des poules en cage alors que les protecteurs des animaux y sont farouchement opposés. La cage est surtout critiquée pour le manque d'espace disponible et l'absence de litière. Ces deux facteurs ne semblent cependant pas essentiels pour la poule.

J-M. Faure, A.D. Mills, op. cit.

Ces scientifiques avancent en particulier l'argument selon lequel, bien que « les poules préfèrent très nettement la litière au grillage », elles n'en ont pas réellement « besoin » :

Les « protecteurs » critiquent fortement l'absence de litière pour la poule sur grillage en cage. […] Mais la poule est-elle d'accord avec cette critique ? A-t-elle un comportement montrant que la litière est nécessaire à son bien-être ? À l'occasion d'une série d'expériences relativement sophistiquées, H. Lagadic et J.-M. Faure ont montré en 1987 et 1991 que les poules préfèrent très nettement la litière au grillage. En revanche, elles ne sont pas prêtes à « payer » – en affrontant un stimulus déplaisant comme un vent à vitesse variable ou en effectuant un « travail » d'appui sur un bouton – pour accéder à la litière plutôt qu'au grillage. Pour les chercheurs, il y a l'expression d'une préférence, mais pas d'un besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Lun 27 Aoû - 13:55

« La poule n'a pas de besoin pour une plus grande cage », Filières Avicoles, janvier 1997, pages 52-53

Les conclusions des chercheurs de l'INRA n'ont semble-t-il pas convaincu leurs collègues scientifiques européens, membres du groupe d'experts7 qui a rédigé le rapport de la Commission européenne sur le bien-être des poules :

Les poules préfèrent de loin les sols avec litière aux sols en grillage (Dawkins, 1981, 1982 ; Dawkins et Beardsley, 1986 ; Appleby et al., 1988). […] Lorsque la litière est disponible, elle est intensivement utilisée par les poules pour gratter et picorer. […] Dans une situation expérimentale (Lagadic et Faure, 1987) ou dans un conflit de motivation (Faure et Lagadic, 1994), l'élasticité de la demande de litière chez les poules est forte, ce qui implique que la litière n'est pas une haute priorité pour elles. Cependant, dans une autre situation expérimentale, Matthews et al. (1993) ont trouvé que les oiseaux sont prêts à travailler pour obtenir de la litière et que l'élasticité de la demande est faible, ce qui implique que la litière est une haute priorité pour eux. […] La litière est donc un substrat que les poules préfèrent au grillage et elle est nécessaire à l'expression normale de certains comportements […].

Commission européenne – Comité scientifique de la santé et du bien-être des animaux, op. cit., pages 35-36
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Lun 27 Aoû - 13:56

Notons que lorsqu'il s'agit d'argumenter contre l'agrandissement des cages, Jean-Michel Faure soutient qu'il est plus important d'enrichir l'environnement de la poule :

Pour J.-M. Faure, ces résultats ne signifient pas que la cage soit un environnement parfait pour la poule. Mais si la poule est perturbée en cage, la cause n'est pas l'espace disponible. D'après ses expériences, « il semble beaucoup plus probable que la pauvreté de l'environnement (et donc des stimulations reçues) soit un facteur plus important que l'espace pour le bien-être de la poule8 ». À Bruxelles, on fait donc fausse route en se focalisant sur la taille et la surface de la cage pour améliorer le bien-être de la pondeuse.

« La poule n'a pas de besoin pour une plus grande cage », op. cit.

Mais lorsque la directive européenne impose la présence d'un bac de litière, précisément pour enrichir cet environnement, le même Jean-Michel Faure se demande alors s'il est « bien utile d'imposer la présence dans ces cages d'un dispositif coûteux de distribution de sciure » :

En cages aménagées, les poules ne sont pas très motivées pour prendre des bains de poussière dans le bac mis à leur disposition à cette fin, a observé Vanessa Guesdon (Inra-SRA de Tours). Dès lors, est-il bien utile d'imposer la présence dans ces cages d'un dispositif coûteux de distribution de sciure, qui de surcroît a pour inconvénients d'augmenter les quantités d'effluents d'élevage et la présence de poussières dans l'air ambiant ? C'est la question que pose Jean-Michel Faure (Inra-SRA), qui a encadré cette étude. Il relève en outre que les poules parviennent en revanche à exprimer un tel comportement de bain de poussière sur le grillage des cages standards.

Yves Montjoie, encadré « Également glané aux JRA [Journées de la Recherche Avicole] », page 69 de l'article de Nicolas Nativel, « Bien-être des volailles, mal-être des éleveurs ? », op. cit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Lun 27 Aoû - 13:56

Daniel Guémené – un collègue de Jean-Michel Faure – met quant à lui en doute le « caractère indispensable » de l'ensemble des équipements imposés par la directive européenne :

« Les différents aménagements (nids, perchoirs, mangeoires, zone de grattage) sont bien utilisés par les poules, constate Daniel Guémené. Cependant, ces observations ne préjugent pas de leur caractère indispensable, puisqu'à l'opposé, certains animaux ne les utilisent pas, en dépit de leur disponibilité. »

Armelle Puybasset, op. cit.

En somme, selon ces chercheurs de l'INRA, rien ne prouve que les aménagements prévus par la directive améliorent vraiment le sort des poules, ni que celui-ci ait besoin d'être amélioré. Les conclusions toutes scientifiques de ces experts se trouvent coïncider avec celles toutes économiques des professionnels de l'aviculture.

Notes :

1. Pour l'année 2004, le tableau « X – Effectifs des animaux » donne un effectif de 44 412 000 pour les « poules pondeuses d'oeufs de consommation » (7 370 000 pour les « poules pondeuses d'oeufs à couver » et 17 787 000 pour les « poulettes ») ; ministère de l'agriculture – Service central des enquêtes et études statistiques, Statistique agricole annuelle – Résultats 2004, octobre 2005, page 157. Cette publication peut être commandée sur http://agreste.agriculture.gouv.fr/....

2. « En 2004, l'élevage des poules pondeuses en bâtiments totalement fermés regroupe 36 des 42 millions de places disponibles pour ces poules. [...] En 2004, les bâtiments dotés des cages aménageables aux nouvelles normes regroupent 11 millions de places. On en compte près de 23 millions dans des cages non aménageables, et 2,5 millions dans des élevages au sol sur béton ou terre battue. [...] L'élevage des poules pondeuses avec accès à un parcours, c'est-à-dire dans un bâtiment avec des trappes ouvrant sur un parcours herbeux ou une volière, offre 5,9 millions de places en 2004. […] Le champ de l'enquête représente, dans le recensement agricole 2000, 85% des poules pondeuses d'oeufs de consommation » ; ministère de l'agriculture – Service central des enquêtes et études statistiques, « Les éleveurs adaptent leurs bâtiments à leurs production », Agreste Primeur, numéro 165, juillet 2005, pages 1-4, http://agreste.agriculture.gouv.fr/....


Dernière édition par végétalienne-13 le Dim 2 Sep - 2:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Lun 27 Aoû - 13:57

3. Directive 1999/74/CE du Conseil du 19 juillet 1999 établissant les normes minimales relatives à la protection des poules pondeuses, http://europa.eu.int/eur-lex/fr/con....

4. Cf. par exemple les remerciements qui apparaissent à la fin de l'article de Vanessa Guesdon, Christine Leterrier, Paul Constantin, Daniel Guémené, Michel Couty, Jean-Michel Faure, « Humeral quality and adrenal responsiveness in laying hens reared in standard and furnished cages », Animal Research, volume 53, numéro 3, mai-juin 2004, pages 235-243 : « This project was supported financially by the CNPO (Centre national pour la promotion de l'oeuf), the DGAL (Direction générale de l'alimentation) and the OFIVAL (Office national interprofessionnel des viandes de l'élevage et de l'aviculture) », http://www.edpsciences.org/articles....

5. http://www.inra.fr/Internet/Produit....

6. http://www.efsa.eu.int/science/ahaw....

7. Jean-Michel Faure était lui-même l'un des membres de ce groupe d'experts.

8. L'article contient cette note : « NDLR : Les citations sont extraites d'un article de J.-M. Faure, “Besoins en espace chez la poule” publié dans Comportement et bien-être animal aux Éditions de l'Inra, 1994.

http://www.cahiers-antispecistes.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Lun 27 Aoû - 13:58

12 mai 2007

En battrie, comment sa se passe?

Les poulets et les poussins sont les animaux qui sont dans l'état le plus misérable. Les animaux élevés en batterie sont élevées par milliers voir millions. Ils sont entassés dans une grande salle sans lumière. On coupe le bec des poussins à froid pour éviter qu'ils ne se blessent entre eux et pour ne pas endommager la viande. A cause du peu d'espace qu'ils possèdent, beaucoup de poussins meurent et les autres se font écraser les ailes ou déboîter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Lun 27 Aoû - 13:59

18 novembre 2011

McDonald's abandonne un producteur d'oeufs soupçonné de cruauté animale

Le vice-président du développement durable de McDonald's, Bob Langert, a déclaré vendredi que le comportement rapporté par la vidéo était troublant et complètement inacceptable. La chaîne de restauration rapide McDonald's a mis fin à sa relation d'affaires avec un producteur d'oeufs après qu'un groupe de défense des animaux eut rendu publique une vidéo tournée en secret sur certaines fermes du fournisseur. Réalisée par Mercy for Animals, la vidéo montre des exemples de ce que l'organisme qualifie de «cruauté envers les animaux» provenant de cinq installations de l'entreprise Sparboe Farms situées en Iowa, au Minnesota et au Colorado.

On peut notamment y voir un employé faire tournoyer un oiseau en le tenant par les pattes, des poules entassées dans des cages surpeuplées, des coqs jetés dans des sacs en plastique dans le but d'être suffoqués et des travailleurs en train de couper le bout du bec des volatiles. Le vice-président du développement durable de McDonald's, Bob Langert, a déclaré vendredi que le comportement rapporté par la vidéo était troublant et complètement inacceptable. Il a ajouté que la compagnie souhaitait informer ses clients qu'elle exigeait de ses fournisseurs qu'ils traitent les animaux de manière humaine.

La décision de McDonald's fait suite à une lettre envoyée mercredi à Sparboe Farms par la U.S. Food and Drug Administration (FDA) concernant des violations graves à la réglementation américaine visant à prévenir la prolifération de la salmonelle sur cinq fermes appartenant au producteur. L'avis stipule que les oeufs produits par ces installations sont préparés, emballés et entreposés dans des conditions insalubres, ce qui pourrait entraîner leur contamination et donc représenter un danger pour la santé de la population.

Dans un communiqué, Sparboe Farms a affirmé que la vidéo était «choquante» et qu'une enquête interne avait permis d'identifier les employés impliqués qui avaient aussitôt été licenciés. L'entreprise, dont le siège social est situé à Litchfield, au Minnesota, a également écrit sur son site Web qu'elle avait apporté les changements nécessaires pour se conformer aux exigences de la FDA et commencé à reformer les employés de ses poulailliers en matière de soins aux animaux. Sparboe Farms se présente comme le cinquième plus important producteur d'oeufs aux États-Unis. La compagnie dit exploiter sept usines de transformation soutenues par 33 sites de production et servir des clients dans 26 États.
Partager Tweet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: OEUFS   Dim 9 Sep - 8:03

14 aout 2012

Animaux de ferme | Cochons | Chevaux | Foie gras | Poulets | Poules pondeuses | Transport des animaux | Vidéos L214

--------------------------------------------------------------------------------

Les animaux de ferme
Les poules pondeuses


Photographie PMAF


Comment produire des milliards d'œufs
Une vie de frustration, de douleurs et de stress, C'est à cela que se résume l'existence d'une poule de batterie; une évidence confortée par de nombreuses études scientifiques et du comportement.

À l'origine, le terme "élevage en batterie" n'était utilisé que pour les poules. Archétype du "hors sol", ce système productiviste nie l'existence de l'animal en tant qu'être sensible, sacrifiant le bien-être de centaines de millions d'individus à la seule rentabilité économique.

Pourquoi les laisser bouger ? Étendre une aile ? Faire un nid ? Picorer comme n'importe quelle poule de basse-cour ?

Et pourtant pour changer les choses, il suffit de choisir des œufs de poules ayant vécu en plein air, ou mieux, en libre parcours. Sur la moyenne d'œufs achetés annuellement par un français, cela ne vous coûtera que 50 francs de plus !



Voyage au bout de l'horreur
Les mâles ne pondent pas et ne deviennent jamais des poulets de chair car il ne s'agit pas des mêmes races. Ils sont donc inutiles. Poussins d'un jour, ils vont, par centaines de millions, sur des tapis roulants soit jusqu'à une broyeuse où la mort les attend, soit dans de grands sacs en plastique où ils étoufferont lentement.





Photographie PMAF


Une industrialisation à outrance
• Dans les immenses hangars de cages en batterie, un éclairage artificiel sert à accélérer la ponte. Jamais les poules n'ont le repos que leur accorde la nature au rythme des jours et des saisons.

• Tout est automatisé : deux tapis roulants évacuent chacun les fientes et les œufs, un autre apporte la nourriture.

• Personne n'approche du fond du hangar pour éviter les mouvements de panique souvent mortels chez ces animaux totalement perturbés. Si une poule - ou dix ou cent - meurt tout au fond, personne ne voit rien de son agonie ou de son déchiquetage par les congénères.

• Il faut que les œufs ne cassent pas - d'où l'extrême finesse des grillages sur lesquels reposent les pattes des gallinacés. Le grillage est en pente pour laisser rouler les œufs vers l'extérieur et les poules doivent constamment bloquer leurs pattes. Il en résulte plus qu'un inconfort permanent : une forte et constante douleur dans les pattes.

En dehors des maladies, les pattes sont la principale source de souffrance des poules pondeuses.



Le manque d'espace
Pour une rentabilité maximale, il faut tenir le maximum d'oiseaux dans le minimum d'espace "vital". La taille habituelle d'une cage est de 46 par 51 cm, pour cinq ! Et l'envergure moyenne (les deux ailes étendues) d'une poule est de 75 cm. En clair, voler non. Marcher ou étendre une aile, non plus. Même en vertical, les mouvements de la tête habituels sont limités par la hauteur moyenne de 35/40 cm.

Parfois des poules restent bloquées près de la nourriture et leurs ongles se referment sur le grillage duquel elles sont arrachées lors du ramassage pour l'abattoir.

Les poules s'ennuient, elles piquent donc tout ce dont elles peuvent se saisir au risque de blesser leurs voisines jusqu'au sang. Cela ne se produirait jamais dans la nature. Et en cas d'agressions – très nombreuses vu le stress – il n'y a pas d'espace pour fuir.

La fausse solution qu'ont trouvée les éleveurs industriels au manque d'espace et à l'inactivité, c'est le débécquage - il existe aussi chez les poulets "de chair". On coupe une partie du bec avec une lame chauffée. Parfois les becs sont arrachés lors de cette atroce opération. Le débécquage est toujours traumatisant car le bec est un organe sensible très proche de la dent. La douleur se prolonge longtemps parfois toute la vie.





Photographie PMAF


Une vie contre nature

L'odeur est pestilentielle à cause des déjections - d'où les maladies respiratoires et les blessures et infections des pattes. Et cette méthode d'élevage ne permet de nettoyage que lorsque le hangar est "vidé", toutes les 72 semaines...

Le bruit est infernal : des dizaines de milliers de caquètements en permanence...



Ennui, rationnement et maladie
Une poule n'a ni sol à gratter, ni graine à picorer, ni espace, ni matériau pour construire un nid. Cette frustration permanente exacerbe l'agressivité et la folie.



La nourriture uniforme et industrielle
Céréales, cadavres d'animaux, produits chimiques et préventifs (antibiotiques et antidépresseurs notamment!) – arrive automatiquement. Elle est réduite au minimum : économies ! Pendant toute la vie de la poule, son rationnement peut atteindre 70 % de la quantité normale de nourriture et d'eau. De l'aveu des aviculteurs, ces privations provoquent aussi un stress.

Les médicaments n'empêchent pas les poules de souffrir potentiellement d'une vingtaine de maladies.

Dans un hangar où sont entassés des dizaines de milliers d'animaux l'aération ne peut pas suffire en cas de fortes chaleurs. En France, durant l'été 1994, plus d'un million de poules en sont mortes !



Des œufs sains
Les scientifiques ont noté l'augmentation des salmonelloses.

Le Monde du 8 mars 1997 annonçait que quatre antibiotiques soignant la salmonellose n'avaient plus d'effet sur l'homme. Dans les élevages, de trop grandes quantités sont administrées aux animaux en prévention des maladies ou pour accélérer leur croissance, et absorbées ensuite par les consommateurs. L'ingestion répétée de ces doses infimes a rendu le médicament inefficace sur l'homme mais parfois cancérigène.

La ponte se fait ici à un rythme contre nature : 265 œufs par an et par poule contre une moyenne "naturelle" de 170. Les pondeuses sortent des cages épuisées et très amaigries.

Les scientifiques ont remarqué que les poules se retiennent de pondre jusqu'à une demi-heure à chaque œuf. Ce phénomène très douloureux est motivé par l'incapacité de protéger sa progéniture.

« La pire torture infligée à une poule de batterie est l'impossibilité de se retirer quelque part pour pondre. Pour la personne qui connaît un peu les animaux, il est réellement déchirant de voir comment une poule essaie et essaie encore de ramper sous ses voisines de cage pour y chercher en vain un endroit abrité.»
Professeur Konrad Lorenz,
Éthologue et Prix Nobel





Photographie PMAF


La fin du calvaire
Le ramassage brutal opéré par des équipes spécialisées va très vite. Du fait de leur captivité, les pondeuses ont peu de muscles et des os friables. À l'arrivée à l'abattoir, trois poules sur dix ont des fractures, d'autres des déboîtements d'ailes, des luxations et blessure diverses.

Les carcasses des poules pondeuses ne sont pas présentables pour la consommation. Leur chair devient donc des bouillons cube "à la poule", soupes au poulet, remplissage de raviolis, saucisses, etc...



Législation et surproduction
La Directive 1999/74/CE prévoit: des normes minimales de 750 cm2 par poule en 2012, contre 450 cm, (et en cages aménagées). Ce système peu rentable laissera peut-être alors place aux alternatives ne représentant que 4 millions de poules sur 60 millions en France pour l'instant.

Par ailleurs, pour sortir de la crise actuelle de surproduction, le rapport Evette, commandé par le Ministère de l'Agriculture en 1999, préconise le retrait de 2 millions de poules pondeuses en batterie.







Ce que vous pouvez faire
Le sort des poules pondeuses dépend de vous.

• Achetez exclusivement des œufs de poules élevées en '"plein air", ou mieux en "libre parcours", ou biologiques. Ne vous laissez pas leurrer par les labels rusés "de ferme", "œufs frais", "œufs datés"...

• Persuadez d'autres personnes de vous imiter. Pour cela, n'hésitez pas à commander nos tracts.

• Au restaurant, refusez les plats avec des œufs et dites pourquoi. La pression économique est inefficace si elle n'est pas expliquée. ,

• Faites attention aux aliments industriels tels les pâtes aux œufs frais (il en existe sans), mayonnaises, pâtisseries, gâteaux secs, flans et autres desserts. À eux seuls, ils représentent plus du tiers des œufs de batterie consommés en France.

• Enfin, écrivez aux fabricants – leurs services consommateurs sont inscrits sur les emballages – pour motiver votre rejet définitif, sauf s'ils décident de changer d'approvisionnement et le signalent clairement.

Plus la demande d'œufs «libres» sera forte, plus les prix baisseront. Merci d'agir à nos côtés pour les animaux.

Textes : One Voice



Codes sur l'orgine des oeufs

Sur chaque oeuf, vous trouverez un code mentionnant le type d'élevage qui a produit cet oeuf. Soyez vigilant, car même sur les marchés car il n'est pas rare de trouver des oeufs en batterie qui soient vendus sous l'appelation Oeufs de plein air par certains commerçants :












--------------------------------------------------------------------------------

L'oiseau libre | Annuaire | Album | Oiseaux d'Europe | Refuges pour oiseaux | Condition animale | Partenaires | Crédits photographiques | Infos site
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Mar 18 Sep - 3:26

Pétition - Animaux

http://www.mesopinions.com/petition/animaux/stop-aux-ufs-batterie-monoprix/4770

Stop aux œufs de batterie chez Monoprix !
Auteur : Association L214

Créé le 09/06/2012 - Fin le 15/09/2012

4026 Signatures
Signez la pétition Voir toutes les signatures À l'attention de Philippe Houzé, PDG du groupe Monoprix
Monsieur,

Les poules pondeuses élevées en cages subissent une des pires formes de l'élevage industriel. Dans ces élevages, les poules passent toute leur vie sur un sol grillagé, sans possibilité de courir, d'étendre correctement les ailes, de gratter le sol, de prendre des bains de poussière ou de profiter du soleil. Chaque poule dispose d'une surface équivalente à une feuille de format A4. Il faut leur couper la pointe du bec pour éviter le cannibalisme à l'intérieur des cages.

En Europe, la liste des supermarchés qui bannissent les œufs issus d'élevages en batterie (code 3) s'allonge. Même des chaînes de hard-discount s'y sont mises. Nous vous demandons de suivre ces bons exemples et de renoncer à vendre les œufs de batterie de vos rayons.

Monoprix affiche un positionnement responsable. Merci de joindre les actes aux paroles. Les œufs de batterie, ça suffit !

Nous vous prions d'agréer, Monsieur Houzé, nos respectueuses salutations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Lun 15 Oct - 3:44

8 juillet 2008

COMMENT PRODUIRE DES MILLIARDS D’ŒUFS ? L’EXPLOITATION DES POULES PONDEUSES
Une vie de frustration, de douleurs et de stress. C’est à cela que se résume l’existence d’une poule de batterie ; à cela et aux souffrances multiples qui en sont le corollaire. Il s’agit d’une évidence confortée par de nombreuses études scientifiques et du comportement.
A l’origine le terme « élevage en batterie » n’était utilisé que pour les poules, réparties dans des batteries de cages, empilées sur plusieurs rangées. C’est l’archétype du « hors-sol », système productiviste qui nie l’existence de l’animal en tant qu’être sensible, sacrifiant sans la moindre hésitation le bien-être de centaines de millions d’individus à la seule rentabilité économique. Pourquoi les laisser bouger ? Etendre une aile ? Faire un nid ? Picorer comme n’importe quelle poule de basse-cour ?
Et pourtant c’est, de tous les problèmes, le plus facile à résoudre. Il vous suffit de choisir des œufs de poules ayant vécu en plein air. Sur la moyenne d’œufs achetés annuellement par un français, cela ne vous coûtera que 20 Euros de plus par an !
- Voyage au bout de l’horreur : Les œufs fécondés destinés à la production de poules sont placés en couvoirs industriels. En ce qui concerne les poules pondeuses, les femelles représentent moins de 50% des éclosions. Les mâles ne pondent pas et ne deviennent jamais des poulets de chair car il ne s’agit pas des mêmes races. Ils sont donc inutiles et leur destruction est programmée. Poussin d’un jour, ils vont, par dizaines de millions, sur des tapis roulants soit jusqu’à une broyeuse où la mort les attend, soit dans de grands sacs en plastique où ils étoufferont lentement, soit, jetés vivants dans des bennes à ordures et sont ensevelis sous les déchets, soit, gazés, écrasés au bulldozer ou enterrés vivants, ...
- Une industrialisation à outrance : Les poules, elles, arrivent à l’âge de 21 jours dans les élevages, dont la capacité est passée de 10 000 à 30 000 poules il y a quelques années à 150 000 à 300 000 poules actuellement. Dans les immenses hangars de cages en batterie, qui peuvent contenir 80 000 poules, un éclairage complètement artificiel sert à accélérer la ponte. Jamais les poules n’ont le repos que leur accorde normalement le rythme des jours et des saisons. Tout est automatisé : deux tapis roulants évacuent chacun les fientes et les œufs, un autre apporte la nourriture. Personne n’approche du fond du hangar pour éviter les mouvements de panique souvent mortels chez ces animaux totalement perturbés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Lun 15 Oct - 3:46

8 juillet 2008

Par contre, si une poule – ou dix ou cent – meurt tout au fond, personne ne voit rien de son agonie ou de son déchiquetage par les congénères : on risquerait de perdre plus d’animaux, donc d’argent, en allant les surveiller. Et si le nombre d’œufs est globalement constant, pourquoi se déranger ?
Il faut que les œufs ne cassent pas – d’où l’extrême finesse des grillages sur lesquels reposent les pattes des gallinacés. Le grillage est en pente pour laisser rouler les œufs vers l’extérieur, et les poules doivent constamment bloquer leurs pattes. Il en résulte plus qu’un inconfort permanent : une forte et constante douleur dans les pattes. Sur ces treillis métalliques fins et insalubres, les poules souffrent de fissures, de lésions et d’hyperkératose (corne envahissante). En dehors des maladies, les pattes sont la principale source de souffrance physique des poules pondeuses.
- Le manque d’espace : Pour une rentabilité maximale, il faut faire tenir le maximum d’oiseaux dans le minimum d’espace « vital ». La taille habituelle d’une cage est de 45 par 50 cm, pour cinq ! Et l’envergure moyenne (les deux ailes étendues) d’une poule est de 75 cm. En clair, voler, non. Etendre ou battre une aile, non plus. Même en vertical, les mouvements de tête habituels sont limités par la hauteur moyenne de 35/40 cm. Il est également peu envisageable de marcher. Parfois des poules restent bloquées dans un coin, près de la nourriture. A tel point que leurs ongles se referment autour des fils de métal. Elles ne peuvent plus dégager leurs pattes et sont arrachées du grillage lors du ramassage pour l’abattoir.
Ici, en cas d’agressions – très nombreuses vu le stress – il n’y a pas d’espace pour fuir. Les poules s’ennuient, elles piquent donc tout ce dont elles peuvent se saisir, comme une petite barbule de plume, au risque de blesser leurs voisines jusqu’au sang. Cela ne se produirait jamais en liberté. La fausse solution qu’ont trouvée les éleveurs industriels au manque d’espace et à l’inactivité, c’est le débecquage – il existe aussi chez les poulets « de chair ». On coupe une partie du bec avec une lame chauffante dont la température est très élevée ; ça brûle toujours, intensément. Mais si la lame n’est pas assez chaude, ça cautérise mal. Parfois les becs sont arrachés lors de cette atroce opération.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Lun 15 Oct - 3:46

8 juillet 2008

L’odeur est pestilentielle. Quel que soit le mode d’évacuation des fientes, des déjections restent collées au grillage avec des fragments de plumes – d’où les maladies respiratoires et les blessures et infections des pattes. Cette méthode d’élevage ne permet pas de nettoyage complet, sauf quand le hangar est « vidé », toutes les 72 semaines. Ce qui donne un tableau facile à imaginer… Et le bruit est infernal : des dizaines de milliers de caquètements en permanence…
- Ennui et rationnement : Une poule n’a ni sol à gratter, ni graine à picorer, ni espace, ni matériau pour construire un nid. Cette frustration permanente exacerbe l’agressivité et la folie. La nourriture uniforme et industrielle arrive automatiquement. Elle est à base de céréales (en principe, les farines de cadavres ne sont plus autorisées), plus des produits chimiques et médicaments préventifs, antibiotiques et anti-dépresseurs notamment ! Elle est réduite au minimum : économies ! Pendant toute leur vie en cage, les poules peuvent ne recevoir que 70% de la quantité normale de nourriture. On les affame parfois un jour sur deux et on rationne leur eau. De l’aveu des aviculteurs, ces privations provoquent aussi un stress !
- Les maladies : Les médicaments n’empêchent pas les poules de souffrir potentiellement d’une vingtaine de maladies. Dans de telles conditions d’entassement et de salubrité douteuse, qui s’en étonnerait ?
L’aération est capitale dans un hangar où sont entassés des dizaines de milliers d’animaux. Mais en cas de fortes chaleurs, elle peut ne pas suffire. En France, durant l’été 1994, plus d’un million de poules sont mortes du manque d’aération !
- Des œufs sains ? : Les scientifiques ont noté l’augmentation des salmonelloses dues à des problèmes sanitaires, dans la production d’œufs notamment. Le journal « Le Monde » du 8 mars 1997 annonçait que quatre antibiotiques soignant la salmonellose n’avaient plus d’effet sur l’humain. Dans les élevages, de trop grandes quantités ont été administrées aux animaux en prévention des maladies ou pour accélérer leur croissance, et absorbées ensuite par des consommateurs dans la viande et les œufs. L’ingestion répétée de ces doses infimes (mais parfois cancérigènes) a rendu l’antibiotique équivalent inefficace sur l’humain.
La ponte se fait à un rythme infernal : 265 œufs par an et par poule, contre une moyenne « normale » de 170 et une douzaine pour les espèces sauvages. Les poules pondeuses sortent des cages épuisées et très amaigries.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Lun 15 Oct - 3:47

8 juillet 2008

Et il y a une promiscuité forcée. Les scientifiques ont remarqué que les poules se retiennent de pondre jusqu’à une demi-heure à chaque œuf. Ce phénomène très douloureux est motivé par la peur des autres poules et l’impossibilité de protéger sa progéniture.
- La fin du calvaire : Le ramassage brutal opéré par les équipes spécialisées va très vite. Comme elles n’ont pas eu d’exercice pendant leur captivité, les pondeuses ont peu de muscles efficaces et des os friables. A l’arrivée à l’abattoir, trois poules sur dix ont des fractures, d’autres des déboîtements d’ailes, des luxations et blessures diverses. Elles sont accrochées par les pattes sur une chaîne mobile, plongées dans de l’eau électrifiée pour les étourdir puis égorgées manuellement ou à l’aide d’une machine automatique, et une fois que le sang a cessé de couler, elles sont plongées dans de l’eau bouillante pour faciliter le déplumage. Le tout prend un peu plus de 6 mn, et celles qui « attendent » leur tour ont tout loisir d’observer ce qui se passe. Mais, soit que les oiseaux sont trop petits, soit que le niveau du bac électrifié est trop bas, soit que le voltage utilisé est trop faible, un certain nombre sont égorgées conscientes. D’autres, trop petites ou trop grandes, seront tranchées au niveau des yeux ou du gosier. D’autres encore « ratent » simplement l’égorgeur automatique. Ce sont chaque jour des centaines d’oiseaux qui plongent donc vivants dans l’eau bouillante.
Vu leur état pitoyable, les carcasses des poules pondeuses ne sont pas présentables pour la consommation. Les morceaux de viande récupérables deviennent donc des bouillons cube « à la poule », des soupes au poulet, remplissages de raviolis, saucisses de volailles, …
La tuerie se passe de la même façon pour les canards, les dindes, les pintades…
Les poulets « de chair », sélectionnés essentiellement pour leur vitesse de croissance, sont élevés en 7 à 8 semaines, au cours desquels leur poids sera multiplié par 50 ou 60. Ces conditions d’élevage provoquent la mort avant terme de 20 millions de poulets chaque année au Royaume-Uni, malgré l’utilisation massive d’antibiotiques et d’antiparasitaires
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Mar 5 Fév - 5:28

28 octobre 2012

URGENCE : Stop aux oeufs de batterie chez Monoprix

Un début de victoire pour l'association L214, certains Monoprix ne commercialisent plus les œufs de batterie. Mais encore trop de supermarchés les vendent, et encore trop de poules sont emprisonnées dans ces cages. Mobilisons-nous pour la cause animale et pour notre santé

Signez la pétition

http://www.mesopinions.com/petition/animaux/stop-aux-ufs-batterie-monoprix/4770

En ce qui concerne notre campagne pour demander à Monoprix de retirer les œufs de batterie, les choses avancent.

De notre côté, nous en sommes à 124 opérations pour 23 500 cartes signées....
À l'attention : Philippe Houzé, PDG du groupe Monoprix

Monsieur,

Les poules pondeuses élevées en cages subissent une des pires formes de l'élevage industriel. Dans ces élevages, les poules passent toute leur vie sur un sol grillagé, sans possibilité de courir, d'étendre correctement les ailes, de gratter le sol, de prendre des bains de poussière ou de profiter du soleil. Chaque poule dispose d'une surface équivalente à une feuille de format A4. Il faut leur couper la pointe du bec pour éviter le cannibalisme à l'intérieur des cages.

En Europe, la liste des supermarchés qui bannissent les œufs issus d'élevages en batterie (code 3) s'allonge. Même des chaînes de hard-discount s'y sont mises. Nous vous demandons de suivre ces bons exemples et de renoncer à vendre les œufs de batterie de vos rayons.

Monoprix affiche un positionnement responsable. Merci de joindre les actes aux paroles. Les œufs de batterie, ça suffit !

Nous vous prions d'agréer, Monsieur Houzé, nos respectueuses salutations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Ven 8 Fév - 2:35

6 février 2013


Victoire : Stop aux œufs de batterie chez Monoprix !

C’est une victoire pour l’association L214 dans son combat contre les œufs de batterie. Monoprix a annoncé mardi 5 février à l'association de protection des animaux que ses œufs de marque propre ne proviendraient plus que d'élevages de poules en plein air d'ici le mois d'avril. L214 salue cet engagement unique en France tout en poursuivant sa campagne jusqu'à ce que l'engagement de l'enseigne s'étende aux grandes marques présentes dans son rayon.
Un grand merci à tous pour votre mobilisation et vous signatures qui ont permis d’obtenir ce résultat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Ven 12 Avr - 12:36

11 avril 2012

Soyons nombreux à participer !
Saviez-vous que le code inscrit sur la coquille d'un oeuf permet d'identifier précisément l'élevage dont il provient ?

L214 lance une grande opération de relevés de codes sur les œufs de poules élevées en cages vendus dans les supermarchés.

En y participant, vous nous aiderez à identifier les élevages qui fournissent les différentes enseignes. Ces informations peuvent marquer une avancée concrète dans la campagne de L214 contre l'élevage en batterie des poules pondeuses.

Comment participer ?
Dans votre magasin, recherchez les oeufs de poules élevées en cage. La mention « œufs de poules élevées en cages » sur l'emballage doit vous le confirmer.
Relevez :
le nom des marques concernées (marque nationale, marque d'enseigne, ou produit premier prix sans marque),
le code de type 3FRXXXYY imprimé sur la coquille des œufs.
le nom et la localité du magasin


Remplissez le formulaire de relevé sur notre site [un formulaire par marque et magasin].
Mille mercis par avance de contribuer au succès de cette opération.

→ En savoir plus sur la traçabilité des œufs

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Jeu 25 Avr - 11:51

2 AVRIL 2013

Pourquoi les actions Monoprix continuent ?

Parce qu'on ne va pas s'arrêter en si bon chemin. Monoprix a déjà retiré les oeufs de batterie de sa marque d'enseigne, c'est un premier pas. Mais ne tournons pas le dos aux poules qui restent dans l'enfer des cages, pour les oeufs de grandes marques ou premier prix vendus chez Monoprix. Avec un tout nouveau tract, nous continuons le travail de sensibilisation. Rejoignez l'équipe parisienne !

L214 mène une campagne pour que l'enseigne Monoprix cesse de vendre des œufs issus d'élevage en batterie.

Depuis le 1er avril 2013, Monoprix a retiré les oeufs de poules élevées en cage de sa marque distributeur suite à nos nombreuses actions (voir les actions passées ci-dessous). C'est une première avancée à saluer. Néanmoins, dans les rayons subsistent encore des oeufs de batterie.
Les actions reprennent pour convaincre Monoprix de retirer l'ensemble des oeufs de batterie de ses rayons. Ce sont de simples distributions de tracts, des actions rapides et légères. D'ici quelques semaines, des actions plus prononcées viseront une autre enseigne de la grande distribution.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Jeu 25 Avr - 11:51

24 de abril de 2013

Vendredi 26 avril, distribution de tracts à Paris devant le Monoprix Daguerre, 8 Avenue du Général Leclerc de 17h à 19h. Événement Facebook associé.

Samedi 27 avril avril, distribution de tracts à Compiègne devant le Monoprix, 37 rue Solférino de 15h à 17h30.

Samedi 27 avril avril, distribution de tracts à Perpignan devant le Monoprix, place de la république de 14h à 16h .

Samedi 27 avril, distribution de tracts à Nantes devant le Monoprix rue du Calvaire de 15h à 17h. Organisée par Collectif nantais pour les animaux.

Samedi 27 avril, distribution de tracts à Vannes devant le Monoprix Place Joseph Le Brix de 15h à 16h30. Organisée par nea.

Lundi 29 avril, distribution de tracts à Lille devant le Monop', place de Béthune de 16h à 18h et rue de Paris, devant l'entrée de la galerie Monoprix de 18h à 20h.

Lundi 29 avril, distribution de tracts à Paris 11e devant le Monoprix Dimax, 70 Fbg du Temple de 17h à 19h

Mardi 30 avril, distribution de tracts à Paris 15e devant le Monoprix Commerce, 2 rue du commerce de 17h à 19h

Jeudi 2 mai, distribution de tracts à Paris 4e devant le Monoprix St Paul, 71 rue Saint Antoine de 17h30 à 19h30

Vendredi 3 mai avril, distribution de tracts à Paris 4e devant le Monoprix Richelieu Drouot, 24 Bd des Italiens de 17h à 19h

Vendredi 3 mai, distribution de tracts à Lille devant le Monop', place de Béthune de 16h à 18h et rue de Paris, devant l'entrée de la galerie Monoprix de 18h à 20h.

Samedi 4 mai, distribution de tracts à Amiens devant le Monoprix de 15h à 17h30.
Pour nous rejoindre, contactez-nous !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Mer 3 Juil - 14:04

28 mai 2013

Décryptons ensemble l'élevage des poules pondeuses
Mais que se cache t-il derrière les codes ?
L214 a réalisé un tableau pour vous aider à mieux (faire) comprendre les différents modes de production des oeufs et ce qu'ils impliquent. Il y a l'élevage en cage, l'élevage au sol, l'élevage en plein air et l'élevage biologique... Mais qu'en est-il de la vie des poules pondeuses ? Décryptage ci-dessous !

http://www.l214.com/oeufs/codes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Mer 3 Juil - 14:05

10 mai 2010

Stop à l'élevage en batterie pour les poules pondeuses

http://www.l214.com/poules/petition

Pétition mise en ligne le 11 mai 2010

Poules pondeuses dans des cages de batterieDans ces élevages, les animaux sont enfermés plus d'un an dans des cages au sol grillagé. Les poules sont condamnées à la promiscuité : la surface moyenne disponible par individu correspond à l'équivalent d'une feuille A4 ! Après un an d'une vie passée à pondre des œufs sans avoir pu exprimer leur comportement naturel, les oiseaux sont envoyés à l'abattoir sans jamais avoir connu l'extérieur, la terre ferme ou l'air frais (les oeufs issus de ce type d'élevage sont marqués sur la coquille par le code 3).

Nous, soussignés, demandons la fin des cages de batterie, aménagées ou non, pour les poules pondeuses dans toute l'Union européenne.

Signer la pétition pour l'interdiction de l'élevage en batterie des poules pondeuses


Télécharger la version imprimable de cette pétition pour les poules pondeuses.
Voir les signataires de la pétition pour l'interdiction de l'élevage en batterie des poules pondeuses
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Mer 3 Juil - 14:19

23 mai 2013


Relevez les codes 3
Il y a quelques semaines, L214 a lancé une grande opération de relevés de codes sur les œufs de poules élevées en cages vendus dans les supermarchés.

Cette opération est toujours d'actualité, en y participant, vous nous aiderez à identifier les élevages qui fournissent les différentes enseignes.

opération code 3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Mer 3 Juil - 14:20

23 mai 2013

http://www.l214.com/lettres-infos/2013/04/12-operation-releve-codes-oeufs/

Notre site ←
Lettres précédentes ←
Lettre d'information L214. Ensemble pour les animaux !
Opération décodage d'oeufs de batterie
le rayon oeuf d'un supermarché
Soyons nombreux à participer !
Saviez-vous que le code inscrit sur la coquille d'un oeuf permet d'identifier précisément l'élevage dont il provient ?

L214 lance une grande opération de relevés de codes sur les œufs de poules élevées en cages vendus dans les supermarchés.

En y participant, vous nous aiderez à identifier les élevages qui fournissent les différentes enseignes. Ces informations peuvent marquer une avancée concrète dans la campagne de L214 contre l'élevage en batterie des poules pondeuses.

Comment participer ?
Dans votre magasin, recherchez les oeufs de poules élevées en cage. La mention « œufs de poules élevées en cages » sur l'emballage doit vous le confirmer.
Relevez :
le nom des marques concernées (marque nationale, marque d'enseigne, ou produit premier prix sans marque),
le code de type 3FRXXXYY imprimé sur la coquille des œufs (pas sur l'emballage).
le nom et la localité du magasin
oeuf de code 3

Remplissez le formulaire de relevé sur notre site [un formulaire par marque et magasin].
Mille mercis par avance de contribuer au succès de cette opération.

→ En savoir plus sur la traçabilité des œufs

une poule courant dans l'herbe
à bientôt,
L'équipe de L214
Facebook Twitter Myspace Plus
Propulser notre lettre
Nous aider : Faites un don à L214
Retrouvez-nous aussi sur :

Notre site ! Contre le foie-gras et son gavage ! L'impact de la viande sur viande.info Notre page Facebook ! Suivez-nous de près sur Twitter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: OEUFS   Aujourd'hui à 5:17

Revenir en haut Aller en bas
 
OEUFS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mes callopsites couvent des oeufs !!
» poule couveuse sans oeufs...
» ARRET DE VENTE D'OEUFS
» Vente d'oeufs
» Mirage des oeufs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: Les infos de Végétalienne-
Sauter vers: