AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 OEUFS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Mer 4 Fév - 9:28

Interdiction en 2012, mais pas pour les cages enrichies

A partir de 2012 la batterie de ponte sera interdite dans l'Union européenne, mais diverses sociétés préfèrent ne pas attendre. Elles choisissent dès aujourd'hui de n'utiliser que des œufs provenant de systèmes d'élevage plus respectueux des animaux, comme les étables de poules élevées au sol ou les systèmes avec un libre parcours extérieur (recouvert). Ces sociétés disent aussi ‘non' à la cage enrichie, que l'Europe permettra encore après 2012. Une cage enrichie ne repond absolument pas aux besoins du bien-être des poules : les poules reçoivent un petit carré d'espace supplémentaire, de la taille d'un sous-verre de bière, une poignée de fourrage et un nid en plastique.

La poule se sent très mal dans une cage (enrichie):

- la poule ne peut pas adopter un comportement naturel;

- fouiller le sol, faire un nid ou prendre un bain de poussière sont impossibles ou quasi impossibles dans une cage enrichie;

- la poule est enfermée pendant 13 mois,

- dans un espace d'une surface plus petite que celle d'une feuille A4;

- elle n'en sort que sur le chemin de l'abattoir.



Le consommateur se soucie du bien-être des animaux

De plus en plus de consommateurs tiennent compte du bien-être animal. L'Eurobaromètre de mars 2007 a démontré que 62% des consommateurs européens changeraient de magasin pour trouver des produits plus respectueux du bien-être animal (l'Eurobaromètre est une grande enquête européenne menée dans tous les états membres de l'Union européenne et certains pays candidats).

2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Mer 4 Fév - 9:28

le 16 avril 2008

GAIA récompense IKEA et Sodexo en leur attribuantle Good Egg Award

'Les engagements pris aujourd'hui montrent que l'industrie alimentaire veut se débarrasser
des oeufs de batterie'

Aujourd'hui GAIA et sa contrepartie anglaise CIWF (Compassion In World Farming) ont décerné les 'Good Egg Awards'. En décernant ces prix, les organisations pour les droits des animaux veulent mettre en lumière les sociétés européennes (entre autres les chaînes de supermarchés et l'horeca) qui ont fourni des efforts importants pour le bien-être des poules pondeuses, et qui anticipent la directive européenne qui interdit les cages de batterie ordinaires à partir de 2012. Pour la Belgique, IKEA et Sodexo sont venus recevoir leurs prix. Unilever a fait savoir lors de la remise des prix qu'il remplacerait les oeufs de batterie par des œufs de poules élevées au sol dans tous ses produits (dont Calvé) vendus en Europe occidentale en 2012.

Depuis la première édition des Good Egg Awards (en mars l'an dernier) les organisations européennes pour les droits des animaux ont réussi, en collaboration avec l'industrie alimentaire, à sortir cinq millions de poules des cages de batterie. Pourtant, en Belgique, 87 poules pondeuses sur 100 sont encore détenues dans des cages. 'Mais les perspectives sont bonnes', dit la directrice de GAIA Ann De Greef, qui a remis les prix. 'Les engagements pris aujourd'hui montrent que l'industrie alimentaire veut se débarrasser des oeufs de batterie et opte pour des oeufs provenant de poules élevées au sol. Les sociétés qui bannissent les œufs de batterie donnent un puissant signal au secteur des poules pondeuses en prenant parti résolument contre les cages de batterie classiques, mais aussi contre les 'cages enrichies' que la directive européenne permet pourtant à partir de 2012.'

A


Dernière édition par végétalienne-13 le Mer 2 Sep - 5:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Mer 4 Fév - 9:28

Avec 1.200 exploitations, Sodexo est le premier grand traiteur de Belgique à ne plus utiliser des oeufs de cage et à faire le choix de passer à des œufs produits d'une façon plus respectueuse du bien-être animal en ce qui concerne les œufs frais. Sodexo Belgique n'utilise maintenant plus que des oeufs frais de poules élevées au sol dans ses plats préparés. Il s'agit d'un million d'œufs par an, pondus par 3.700 poules.

Hilde Eygemans, la directrice de la communication de Sodexo Belgium, a fait savoir lors des Good Egg Awards que pour fin 2008, Sodexo passera aussi aux oeufs de poules élevées au sol pour les oeufs liquides transformés. 'Sodexo a choisi d'utiliser des oeufs frais qui ne proviennent pas de poules en cage. Nous considérons le bien-être animal comme faisant partie du développement durable', a déclaré Hilde Eygemans.

IKEA Belgium joue aussi la carte du bien-être animal. Ses restaurants n'utilisent plus d'oeufs frais de batterie depuis mars 2008 pour les petits déjeuners et les plats froids, mais seulement des œufs de poules élevées au sol. Cela représente 150.000 oeufs par an, pondus par 556 poules.
'IKEA est passé aux oeufs produits d'une façon respectueuse de l'animal parce qu'IKEA s'engage à plus de respect pour l'environnement et pour le bien-être animal ', a déclaré John Sandeman, le responsable des relations publiques d'IKEA Belgium, en recevant le prix.

B


Dernière édition par végétalienne-13 le Mar 2 Nov - 8:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Mer 4 Fév - 9:29

Carrefour n'a pas reçu de prix, mais bien une mention de GAIA, parce que la chaîne est passée partiellement aux oeufs de poules élevées au sol, pour le moment seulement pour les œufs de sa propre marque. Carrefour a bien l'intention d'ici l'été 2008 de supprimer complètement les oeufs de poules élevées au sol. C'est ce qu'a annoncé le responsable de communication de Carrefour Lars Vervoort lors de la remise de prix. 'Carrefour a pris cette décision pour le bien-être animal, et parce qu'une grande partie de notre clientèle attend de Carrefour qu'il cesse de vendre des oeufs en cage ', selon Lars Vervoort.

En Belgique les entreprises suivantes ont banni les oeufs de batterie de leurs rayons à la demande de GAIA: Makro, Colruyt, Delhaize, LIDL, Aldi, Carrefour (partiellement), Sodexo, IKEA, McDonald's et Quick.

C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Mer 4 Fév - 9:29

Cet article a été écrit le 5 mars 2008.

IKEA n'utilisera plus d'œufs de poules en batterie

IKEA prend le parti du bien-être animal. Les restaurants des établissements belges de vente de produits d'ameublement n'utilisent plus d'œufs frais de batterie et ce, au profit d'œufs de poules élevées au sol. IKEA a effectué ce tournant à la demande de GAIA.

IKEA a fait savoir à GAIA que les informations qu'elle lui avait fournies sur les souffrances endurées par les poules dans les cages de batterie ont été décisives dans ce choix. Dans le cadre de sa campagne pour le bien-être des poules pondeuses, GAIA sollicite les grandes surfaces, restaurants et entreprises belges à ne plus vendre ou utiliser des œufs de poules provenant de cages de batterie.

Ainsi, la liste des entreprises sensibles au sort des poules pondeuses continue à s'allonger : à l'exception d'IKEA, ce sont Makro, Colruyt, LIDL, Delhaize, Aldi, Carrefour (grossistes), McDonald's, Sodexho et l'Université de Namur qui ont passé le cap plus tôt. Cette dernière a même résolument pris la décision de privilégier les œufs biologiques. Parallèlement, certaines enseignes avaient déjà délibérément fait le choix des œufs respectueux du bien-être animal comme Le Pain Quotidien et Greenway.

En 2012, les cages de batterie seront interdites en Europe. Cela n'empêche pas certaines entreprises de vouloir prendre les devants en n'attendant pas l'échéance fatidique. Ils accordent ainsi un certain répit aux poules pondeuses en achetant leurs œufs issus de systèmes d'élevage alternatifs comme les poules élevées au sol ou avec libre parcours (parfois couvert) ou plein air. Ceux qui pensent qu'en 2012 les souffrances de poules pondeuses en batterie feront partie du passé font preuve d'un optimisme débordant. Le système conventionnel en batterie menace d'être remplacé par des cages enrichies. Ces dernières sont supposées être plus adéquates pour les poules mais en réalité, il est au-dessous du niveau exigé. Les poules y disposent de l'espace supplémentaire d'un dé à coudre, d'une poignée de sciure et d'un nid en plastique. Les grandes surfaces et les restaurants qui optent pour des œufs non issus des batteries s'opposent donc à ces systèmes.

Dans une cage, les poules se sentent très mal. Elles ne peuvent pas y exprimer leur comportement naturel : gratter le sol, faire un nid ou prendre un bain de poussière lui sont impossibles. Dans une cage de batterie ou enrichie, une poule est enfermée pendant 13 mois dans un espace plus petit que la surface d'une page A4. Elle n'en sortira que pour se rendre à l'abattoir. De plus en plus de consommateurs tiennent compte du bien-être animal. L'Eurobaromètre de mars 2007 démontre que 62% des consommateurs européens sont prêts à changer de grandes surfaces pour pouvoir acheter des produits plus respectueux des animaux (l'Eurobaromètre est une grande enquête européenne menée dans tous les États membres de l'Union européenne et dans chaque État membre-candidat).


Dernière édition par végétalienne-13 le Mer 2 Sep - 6:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Mer 4 Fév - 9:30

Cet article a été écrit le 11 mai 2007.

McDONALD'S : Premier FAST FOOD à renoncer aux oeufs frais de batterie

GAIA félicite McDonald's pour sa bonne résolution

GAIA s'est rendue ce matin chez McDonald's mais pas pour manifester ou protester. Au contraire : l'association de défense des droits des animaux est venue pour applaudir la décision salutaire de la direction de la chaîne de restauration rapide de ne plus utiliser d'œufs de poules de batteries. C'est avec un panier géant rempli à ras bord d'œufs de poules élevées en plein air qu'ils sont venus les féliciter pour leur décision primordiale et synonyme de plus de bien-être pour les poules pondeuses. Le panier a été apporté par une porte-parole de choix : Hetty, l'ambassadrice géante des poules pondeuses et mascotte de la campagne de GAIA. McDonald's a donc été sensibilisé aux conditions de vie atroce de ces volailles barricadées.

McDonald's Belgique n'utilise plus aucun œuf frais en provenance de cage de batterie dans ses salades. Près de 2000 poules (ce qui représente 500 000 œufs par an) seront ainsi libérées de leurs cages. Une décision pareille, cela se fête ! À cette occasion, l'ex-poule de batterie, la grande Hetty, tenait à apporter ce cadeau au Directeur de communication et de développement de McDonald's, Stephan De Brouwer dans le restaurant de la place de Bourse du centre de Bruxelles.

La transition vers des œufs qui ne proviennent pas de cages de batterie est une bonne manière d'améliorer les conditions de détention des poules pondeuses. GAIA trouve cette initiative très positive puisqu'elle permet de contrecarrer des systèmes de cages de batterie où les poules disposent d'un espace inférieur à une page A4 dans le système conventionnel ou très légèrement supérieur dans des cages « enrichies ». Ces installations répondent de très loin aux besoins physiologiques des poules qui ne peuvent pas se percher, nicher ou gratter le sol alors qu'un gallinacé élevé au sol le peut. Ces contraintes entraînent stress et douleurs physiques chez ces animaux.

GAIA sollicite de nombreuses entreprises produisant des œufs ou fabriquant des produits à base de cet ingrédient. Makro, Colruyt, LIDL, Delhaize et Sodexho ont d'ores et déjà banni les œufs de batterie. Mais aujourd'hui, c'est au tour de McDonald's de s'ajouter partiellement à cette liste. Partiellement parce que l'entreprise n'a pas encore renoncé aux œufs dans les sauces. GAIA espère donc voir McDonald's aller plus loin mais elle attend aussi que d'autres entreprises suivent la tendance. Ainsi, de moins en moins de poules seront enfermées dans des cages...


Dernière édition par végétalienne-13 le Mer 2 Sep - 6:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Mer 4 Fév - 9:30

La campagne de GAIA contre la souffrance des poules pondeuses

Les poules de batterie passent leur vie dans de petites cages où elles n’auront que 550 cm2 de place. C’est encore moins qu’une feuille de papier A4. Après 13 mois de ponte, elles sont transportées à l’abattoir. À cause du manque d’espace, elles ne peuvent pas assouvir leurs besoins. Une poule doit pouvoir satisfaire certains besoins comportementaux comme gratter le sol, se lisser les plumes, prendre des bains de sable et construire leurs nids. Quand elles n’ont pas assez d’espace elles doivent refouler leurs instincts naturels, ce qui est très frustrant.

Le manque de confort crée des désirs inassouvis ce qui renforce leurs sentiments de frustration. Les poules ont tellement peu de liberté de mouvement que cela entraîne finalement un affaiblissement de l’ossature. Il s’agit d’un indicateur clair des mauvaises conditions de bien-être. Des recherches ont démontré que près de 30% des poules vivant en batterie ont leurs os brisés suite aux manipulations d’extraction de leurs cages et lors de leur transport vers l’abattoir.

Les poules aiment prendre un bain de poussière sur un sol couvert de litière. Quand elles n’ont pas la place pour prendre ce bain, elles le font à même le sol grillagé. Le plumage est, en général, dans un plus mauvais état dans les cages que dans d’autres systèmes d’élevage. Une considérable partie de la perte de plumes chez les poules pondeuses de batteries est imputable au « picage » de plumes, ce qui est très douloureux pour elles. La peau déplumée est plus susceptible d’être exposée aux blessures, ce qui peut favoriser des comportements cannibales.

1
RAPPORTS

Vous pouvez trouver ci-joint une sélection des nombreux rapports concernant le bien-être des poules de batterie:

Laying hens. Code of recommendatons for the welfare of lifestock , DEFRA 2002

Les arguments contre les cages amenagées en Europe /Blootgelegd... de zaak tegen verrijkte kooien / Laid bare... the case against enriched cages in Europe, CIWF & GAIA 2001

Sondage de l’opinion concernant les poules de batteries, DIMARSO 1999

Battery eggs sale and production in the ACT, Productivity Commission 1998

Report on the welfare of laying hens, Farm Animal Welfare Council 1997
Les poules préfèrent de loin pondre leurs œufs dans un nid. Si elles ne reçoivent pas de nids appropriés, elles vont montrer des comportements anormaux, preuves de leurs frustrations. On constate une augmentation du nombre de comportements caractéristiques chez les poules qui dispose d’un espace réduit pour leur nidification comme des oiseaux tournant en rond, s’agitant ou construisant des nids à vide. La hauteur de la cage est également un indicateur de bien-être. Sa hauteur est limitée pour l’instant à 40 cm (dans une cage enrichie à 45 cm2). Des rapports scientifiques ont démontré que les poules utilisent jusqu’à 56 cm d’espace vertical pour bouger leur tête.

Dans une prétendue cage « enrichie », les poules pondeuses disposent d’un espace de 750 cm2 dont 600 cm2 sont réellement utilisable. Les poules pondeuses ont donc moins d’une feuille A4 pour vivre. Selon une directive de l’Union européenne, les cages de batterie conventionnelles seront interdites en 2012 pour toutes les entreprises, et la cage enrichie sera la seule système de cage encore autorisée. Pourtant, presque tous les comportements normaux d’une poule nécessitent beaucoup plus d’espace que les 600 cm2 prévus. L’espace moyen utilisé par les poules pour répondre à leurs besoins vitaux est compris entre 475 cm2 et 1876 cm2. L’espace le plus élevé constaté était de 2606 cm2.

L’espace et les dispositifs des cages « enrichie » sont donc inadaptés. Ce système ne laisse pas la possibilité aux poules d’agir pleinement selon leur comportement naturel. Ceci amène à des comportements anormaux : frustration, souffrance et dégénération corporelle. Seules les alternatives d’élevage sans cage procurent potentiellement des normes de bien-être élevées.

2

GAIA en action

GAIA veut sortir les poules de batteries de leurs cages, qu’elles soient enrichies ou non, en proposant un logement alternatif, économiquement faisable et adapté aux animaux. GAIA incite les producteurs à investir dans un système de production de poules élevées en plein air ou dans un espace extérieur couvert. Grâce à nos actions à différents niveaux, quelques pas importants ont déjà été menés dans la bonne direction :

Sur l’insistance de GAIA, la Belgique a voté pour l’interdiction des batteries de ponte au Conseil de l’UE. Une victoire pour le bien-être des poules. Pendant la crise de la dioxine de 1999, GAIA a obtenu des mesures pour limiter la souffrance animale.

GAIA a informé les grands magasins alimentaires des problèmes liées aux poules pondeuses, en leur demandant de ne plus vendre des oeufs de poules élevées en cages. La chaîne Makro a été la première à suivre cette demande, et ne vend plus que des oeufs de poules élevées en plein air. En juillet 2006, Colruyt a décidé de suivre le bon example de Makro.

À vous de jouer

N’achetez pas d’oeufs de poules élevées en cage. Les oeufs de poules élevées en plein air sont aussi bons et ne sont pas beaucoup plus chers. Ne soutenez pas la souffrance animale. Écrivez aux grands magasins alimentaires en leur demandant de suivre l’exemple de Makro et Colruyt. Soutenez GAIA et faites un don. Sans votre soutien, nous ne pouvons pas continuer nos campagnes. Nous avons besoin de vous.

3


Dernière édition par végétalienne-13 le Mer 2 Sep - 6:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Mer 4 Fév - 9:30

Cet article a été écrit le 19 mars 2007.

Des œufs en chocolat de Pâques avant l'heure pour les ministres européens de l'agriculture

GAIA et EFCA ont bravé la pluie, la grêle et la neige pour les poules pondeuses

La Coalition européenne pour les animaux de ferme (ECFA), représentée en Belgique par GAIA, a organisé aujourd'hui une manifestation internationale haute en couleur contre les cages de batterie. Cet événement s'est tenu au Conseil de l'Europe à Bruxelles pendant que les ministres de l'environnement y étaient en réunion. EFCA et GAIA ont demandé aux ministres de ne pas reporter l'interdiction européenne sur les cages de batterie - qui entre en vigueur à partir de 2012 - mais de plutôt affiner le texte au profit de systèmes d'élevage plus respectueux des animaux.

Les cages de batterie doivent disparaître

GAIA a manifesté devant le bâtiment du Conseil de l'Europe avec une délégation élargie d'organisations de défense des droits des animaux provenant de 15 pays européens. La pluie, les grêlons et la neige qui sont tombés en masse ne leur a pas porté atteinte. Accompagnés d'œufs géants en chocolat, des banderoles et des drapeaux, ils ont protesté contre les systèmes de cages de batterie qui entraînent beaucoup trop de souffrance aux poules pondeuses. Afin de s'assurer de la bonne compréhension des commissaires européens, ils ont crié leur exigence : « Les cages de batterie doivent disparaître » successivement en Français, Néerlandais, Espagnol, Allemand et Anglais.

Un œuf pour les commissaires européens
Le président de GAIA, Michel Vandenbosch, a remis avant l'heure un œuf de Pâques au Commissaire européen du bien-être animal Kyprianou. Pour l'occasion, le ruban entourant les œufs ne portait une inscription haute en couleur. À la place, on pouvait y lire « Battery cages must go » ou « Les cages de batterie doivent disparaître ». Les ministres de l'agriculture des Pays-Bas, de Lituanie et d'Hongrie ont raccourci leur pause de midi pour venir chercher leur œuf dehors avec leur parapluie.

Michel Vandenbosch a remis avant l'heure un œuf de Pâques
au Commissaire européen du bien-être animal Kyprianou

Les cages de batterie interdite en 2012 mais

En 1999, l'UE avait décidé d'en finir avec le système conventionnel de cages en batterie à partir de 2012. Depuis, les industries des œufs et certains grands pays (sous l'impulsion de la France) poussent à un report ou un abandon de l'interdiction. EFCA et GAIA trouvent cela inacceptable et mènent donc à nouveau une action contre tous les types de cages pour poules. À cet effet, ils appellent également les pays membres à transposer plus sévèrement la directive dans leur législation en faveur de système de volières plus respectueux du bien-être des poules pondeuses.

Les cages enrichies encore autorisées

À partir de 2012, ces « cages enrichies » seront encore permises. Dans ces dernières, la poule dispose, c'est vrai, de quelques poignées de litière et d'un nid sous la forme de deux rabats en plastique. Ce n'est pas pour autant que l'on peut décemment estimer que ce système est respectueux des animaux.

GAIA et l'EFCA veulent que les poules pondeuses sortent de leur cage. Il existe en tout cas des systèmes qui sont bien plus respectueux des animaux comme les élevages en volières avec parcours extérieur couvert ou en plein air.


Dernière édition par végétalienne-13 le Mer 2 Sep - 6:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Mer 4 Fév - 9:31

le 1 mars 2007

Delhaize aussi se montre désormais
plus respectueux des poules pondeuses

GAIA, l'organisation de défense des droits des animaux, félicite Delhaize pour sa décision de ne plus vendre des oeufs de poule provenant de cages. Delhaize est le quatrième supermarché en Belgique qui vend uniquement des oeufs provenant d'élevages plus respectueux du bien-être des animaux. GAIA lance un appel à tous les supermarchés de Belgique afin de suivre l'exemple du Makro, du Colruyt, du Lidl et du Delhaize.

En janvier 2007, Delhaize s'est reconverti dans la vente d'oeufs de poules élevées au sol avec libre parcours, d'oeufs de poules élevées en plein air et d'oeufs biologiques. De cette façon, le supermarché a devancé la directive européenne qui interdit les batteries de ponte à partir de 2012. Delhaize suit donc l'exemple de Makro, de Colruyt et de Lidl, qui s'étaient déjà reconverti auparavant.

Les supermarchés donnent un signal fort au secteur des poules de batteries de ponte en optant résolument contre l'enfer des batteries de ponte classiques, mais également contre l'enfer de la "cage enrichie". Dans cette cage, la poule dispose en effet de quelques poignées de litière et d'un nid sous la forme de deux rabats en plastique. Il est donc bien difficile de dire que c'est respectueux des animaux. À partir de 2012, ces "cages enrichies" seront encore permises.

En n'offrant plus d'oeufs provenant de cages, Delhaize motive le secteur des poules pondeuses à faire un pas plus loin et à prévoir au moins un espace où les poules peuvent courir librement.

Non seulement Delhaize prête attention au bien-être de la poule, mais il va au-devant des souhaits du consommateur. Des sondages, tels que l'Eurobaromètre, ont démontré que le consommateur est prêt à débourser plus afin de ne plus avoir d'oeufs provenant de batteries de ponte dans son assiette.

Aux Pays-Bas, les supermarchés ne vendent plus d'oeufs de batteries. Là-bas, toutes les chaînes de grandes surfaces se sont reconverties à la vente d'oeufs de poules élevées au sol avec libre parcours et d'oeufs de poules élevées en plein air. L'industrie traitante s'emploie pleinement à une reconversion. Bientôt les Néerlandais n'auront également plus d'oeufs de batteries dans leur mayonnaise, leur cake ou leurs biscuits.


Dernière édition par végétalienne-13 le Jeu 6 Jan - 5:58, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Mer 4 Fév - 9:32

GAIA et la Coalition Européenne pour les Animaux de Ferme (ECFA) présentent les conclusions d'une dérangeante enquête filmée

pratiques sournoises voire malsaines à l'encontre de
l'interdiction du système de ponte en batterie dans l'UE

le 18 septembre 2006

L'ECFA (Coalition Européenne pour les Animaux de Ferme) et sa représentante en Belgique, GAIA appellent le Conseil des ministres de l'Agriculture à ne pas repousser l'interdiction et à étendre l'interdiction aux cages « enrichies » et dénoncent les pratiques en vigueur.

Menace sur l'interdiction des cages de batterie

La Directive européenne sur les poules pondeuses, adoptée en 1999, prévoit l'interdiction des cages de batterie à l'horizon 2012. Pourtant, de nombreuses associations européennes de défense des droits des animaux, dont GAIA en Belgique, craignent de voir ce texte de loi révisé avant même sa mise en application sous les pressions des producteurs d'œufs européens. La menace pourrait en effet provoquer la levée de l'interdiction. Mais ce n'est pas la seule crainte qui pèse. Il ressort de ce documentaire, filmé à l'aide d'une caméra cachée au Royaume-Uni, en Pologne, en Espagne et aux Pays-Bas, que certains éleveurs utilisent des pratiques sournoises pour contourner les principes émis par la Directive. Ainsi, certains éleveurs entassent fréquemment les poules dans les cages des étages supérieurs qui sont rarement examinées dans le cadre d'inspections. Il y a même un éleveur espagnol montrant qu'en appuyant sur un simple bouton, il peut alimenter les cages en litière juste avant une inspection alors que la Directive rend son utilisation obligatoire.

Plus de 300 millions de poules sont détenues dans des cages de batterie au sein de l'Europe des 25. Ce système de cages est notoirement inhumain et cruel : les poules sont entassées dans des cages si petites qu'elles sont dans l'impossibilité d'étendre leurs ailes. Les poules sont animées par de forts instincts, tels que : pondre dans un nid, picorer et gratter le sol, se percher et prendre des bains de poussière. Aucun de ces comportements ne leur est permis dans une cage. Par ailleurs, la contention en cage et la restriction de mouvement résultent en de sérieux problèmes d'ostéoporose - de nombreuses volailles souffrent ainsi de fractures.

L'interdiction de ce système d'élevage est entièrement soutenue par la recherche scientifique :

un rapport de l'Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (AESA) indique que les cages de batterie menacent sérieusement le bien-être des poules pondeuses

le récent rapport Laywel, rédigé pour la Commission Européenne, conclue que le bien-être des poules est « sérieusement compromis » par les cages de batterie.

L'interdiction des cages reflète la forte opposition exprimée par l'opinion publique. En effet, 58% des personnes interrogées pour un sondage de l'Eurobaromètre jugent le bien-être des poules pondeuses en Europe mauvais ou très mauvais. À l'issue d'une récente consultation Internet de la Commission Européenne, 76% des participants pensent que le bien-être des poules est pauvre, voire très pauvre.

L'argument de surcoût économique ne peut pas être avancé pour défendre les techniques d'élevage en batterie. Un rapport socio-économique préparé pour la Commission européenne a déterminé que l'interdiction du système de cage en batterie ne ferait qu'augmenter les dépenses d'un ménage de quelques eurocents. En l'occurrence, l'augmentation serait de 0,055 € par personne et par semaine lors du passage d'un système de cage à celui d'élevage au sol. Les surcoûts restent minimes concernant le passage d'un système en batterie à un système de poules élevées en plein air puisque cela n'occasionnerait qu'une augmentation de 0,11 € par personne et par semaine. Cependant, il est intéressant de mentionner qu'il existe deux types d'élevage au sol : celui en enclos et celui en enclos avec parcours extérieur. En Belgique, Colruyt et Makro ne vendent d'ailleurs plus que des oeufs issus de cette dernière technique d'élevage ainsi que des œufs de plein air. Bien que GAIA préfère le système de poules élevées en plein air, elle tient à faire remarquer qu'elle estime que le système d'élevage au sol en enclos avec parcours extérieur offre de très bonnes perspectives. C'est un excellent compromis aussi bien pour le bien-être des poules que pour les éleveurs puisque c'est tout aussi économiquement viable.

Les cages « enrichies » : une imposture

De nombreux éleveurs espèrent contourner la Directive en adoptant un système de cages dites « enrichies ». Ces cages sont malheureusement légales selon la Directive. Les poules détenues en cages « enrichies » ne disposent que de 50 cm2 de plus que leurs congénères en cages de batterie. Elles disposent donc chacune de 600 cm2 soit un espace toujours inférieur à la superficie d'une page A4. Bien que les cages enrichies disposent de perchoirs, d'une litière et d'un « nid », elles sont tout aussi inadaptées aux besoins comportementaux des volailles.

La nouvelle enquête de l'association britannique sœur de GAIA, le CIWF (Compassion in World Farming), et de l'ECFA révèle que les cages enrichies sont une imposture. Elles ne répondent en rien aux problèmes de bien-être inhérents au système de cages de batterie. Les éleveurs et les producteurs interviewés dans le film admettent que les cages « enrichies » ne présentent aucune amélioration significative, et qu'elles ne font que leurs permettre d'échapper aux règles de bien-être édictées par la Directive. GAIA et les 27 autres membres de l'ECFA (répartis dans 21 états membres) trouvent cela franchement scandaleux.

Michel Vandenbosch, président de GAIA : « Nous appelons le Conseil Européen des ministres de l'Agriculture à résister à toute pression visant à repousser l'interdiction des cages. Elle doit entrer en vigueur en 2012 ainsi que le prévoit la Directive. Nous réclamons également l'interdiction des cages « enrichies ». Elles ne proposent aucune amélioration significative aux cages de batterie - et constituent un écran de fumée destiné à donner au public l'illusion que le bien-être des poules a été amélioré, tout en permettant aux éleveurs d'utiliser un système de cage inhumain. Nous appelons les éleveurs à ne pas détenir leurs gallinacés en cages, qu'elles soient « enrichies » ou non, et à les élever dans des systèmes bien gérés, au sol ou en libre parcours ».


Dernière édition par végétalienne-13 le Jeu 6 Jan - 5:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Mer 4 Fév - 9:33

3 juillet 2006

COLRUYT EXCLUT LES ŒUFS DE BATTERIES

Colruyt ne vend plus que des œufs de poules élevées en plein air.
GAIA satisfait:

« C'EST UN SIGNAL IMPORTANT POUR L'INDUSTRIE. FINI LES BATTERIES, L'AVENIR EST AUX POULES DE PLEIN AIR !»

L'association de défense des droits des animaux GAIA félicite la chaîne de supermarchés Colruyt pour sa décision de ne plus vendre d'œufs de batterie à partir du 1er juillet. Colruyt ne vendra plus désormais que des œufs provenant soit de poules élevées en enclos avec un parcours extérieur couvert soit de poules élevées en plein air. « De cette manière, Colruyt privilégie le bien-être animal et prend une grande avance sur la législation européenne qui interdira le système de batteries à partir de 2012 », déclare la chaîne de grandes surfaces dans un communiqué de presse. « C'est dans l'ordre des choses » réagit GAIA avec satisfaction. Colruyt est la seconde chaîne de grandes surfaces qui ne place plus d'œufs de batteries dans ses rayons. Au début de cette année, Makro avait décidé la première de cesser la vente de ce type d'œufs.

espace extérieur couvert

« Avec Colruyt, c'est un second acteur important du secteur de la distribution qui adopte une attitude très positive », explique le président de GAIA Michel Vandenbosch. « C'est aussi un signal fort pour l'industrie indiquant que l'enfer des poules, les cages de batteries ou les cages dites enrichies, un peu plus spacieuses mais aussi mauvaises, n'ont pas d'avenir. Le secteur des poules pondeuses devrait passer à un élevage vraiment respectueux des animaux. Les poules ne doivent plus être en cage et doivent être élevées en tenant vraiment compte de leur bien-être. »

Ce dernier point est aussi un souhait des consommateurs, comme l'indiquent tous les sondages, dont l'Eurobaromètre. Colruyt et Makro satisfont donc à leurs désirs. Le Belge lui aussi rejette de plus en plus les œufs de batteries. Il en achète de plus en plus provenant d'élevage au sol ou en plein air. C'est ce qu'indiquaient encore récemment les chiffres de l'institut GFK qui étudie chaque année le comportement de consommation des ménages belges.

plein air

GAIA relance un appel aux grandes surfaces en Belgique afin qu'elles suivent les bons exemples de Colruyt et de Makro. Aux Pays-Bas, aucun œuf de batterie n'est plus vendu dans les supermarchés. Toutes les chaînes ont opté pour des œufs d'élevage au sol.


Dernière édition par végétalienne-13 le Jeu 6 Jan - 6:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Mer 4 Fév - 9:33

Les oeufs :

http://forums.france2.fr/france2/environnement/choix-oeufs-sujet_6213_1.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Mer 4 Fév - 12:19

25 avril 2001

Les poulets

Les poulets sont élevés dans des conditions plus intensives que ce n’est le cas pour n’importe quel autre animal de ferme. En dépit de la disponibilité accrue d’œufs soi-disant fermiers, l’écrasante majorité des poules pondeuses vivent dans de minuscules cages métalliques dans de vastes hangars. Généralement il y a 5 oiseaux par cage, et chaque oiseau dispose d’un espace de vie un peu inférieur à un petit livre ouvert. Il est difficile dans cet espace d’effectuer un demi-tour. Les oiseaux maintenus dans ces conditions développent des « vices », ou des habitudes comportementales destructrices, et on leur coupe souvent le bec, ce qui est douloureux, afin qu’ils ne donnent pas des coups de bec ou même ne se mangent l’un l’autre.

Il est utile de mentionner que les poulets ne sont pas des créatures particulièrement méchantes. C’est simplement intensément frustrant pour eux de ne pas être capable d’assouvir aucun de leurs besoins naturels. Ils ne sont pas capables d’étirer leurs ailes, de frotter leurs ailes dans le sable, de marcher, d’établir des structures sociales, de fouiller le sol avec leur bec pour trouver de la nourriture, ou de couver des œufs. Enlevez ces exutoires naturels et les volatiles deviennent fous.

Le métal des cages emprisonnant les volatiles irrite leurs pattes, ce qui résulte en inflammations qui ne sont pas traitées (avec 30 000 volatiles par hangar, il n’y a pas d’attention au cas par cas). Les pattes des oiseaux peuvent même devenir « soudées » dans les mailles de la cage et leurs ongles ou leur chair poussent autour du métal. S’ils ont de la chance, la nourriture et l’eau sont à leur portée lorsqu’elles arrivent.

Les poules pondeuses sont généralement tuées au bout d’une année. Elles sont toutes femelles bien sûr. Des ouvrières entraînées séparent les mâles des femelles lorsqu’ils ont un jour les traitant comme des déchets. Ils peuvent être tués par asphyxie au gaz, où ils suffoquent dans des sacs poubelles, où ils peuvent être jetés dans des boites où ils s’écrasent et s’étouffent l’un l’autre. On prétend que certains sont jetés vivants dans de grands hachoirs pour être utilisés en tant que nourriture animale. (1) Ils ressemblent tout à fait au poussin soyeux de Pâques que nous voyons sur les cartes de vœux.

1


Dernière édition par végétalienne-13 le Jeu 6 Jan - 6:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Mer 4 Fév - 12:19

Les poulets

Beaucoup de ces poulets soi-disant fermiers n’ont pas un bien meilleur régime. En dépit du label attractif, beaucoup ne vont jamais à l’extérieur. Ils sont souvent fourrés par milliers dans des hangars dans des conditions qui sont loin d’être naturelles. Ces conditions surpeuplées empêchent aussi les volatiles de satisfaire toutes leurs diverses activités naturelles et d’établir une authentique structure sociale. Les brutalités et le stress sont communs. Un petit groupe de poules dominantes et agressives peut empêcher les autres de sortir à l’extérieur, rendant inepte le label « fermier ». Les poulets destinés à être mangés sont appelés les « rôtis ». Ils vivent (vous devez maintenant avoir une idée de ce que cela veut vraiment dire) dans de grands hangars par milliers, parfois serrés les uns contre les autres en un tapis vivant, parfois dans des cages empilées. L’espace à vivre recommandé par le Ministère de l’agriculture leur autorise environ le même espace, à taille adulte, qu’une poule de batterie.

Ils vivent sur leurs propres fientes accumulées, qui deviennent vite infectieuses. Les lumières sont baissées pour réduire le stress dû à la surpopulation et l’éleveur ne verra donc probablement pas les animaux malades ou ceux qui sont morts. De toute façon il n’y a guère plus qu’un éleveur pour des milliers de volatiles, rendant une supervision efficace impossible. Les experts de la santé considèrent ces hangars comme présentant de sérieux risques pour les ouvriers. Comme il a été remarqué :
« Les chercheurs mettent en garde les éleveurs de poulets de passer le moins de temps possible dans leurs hangars et de porter un respirateur lorsqu’ils y rentrent. Mais l’étude ne dit rien sur les respirateurs pour poulets ».

2


Dernière édition par végétalienne-13 le Jeu 6 Jan - 6:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Jeu 5 Fév - 9:08

News du 05 juin 2006 :

Oeufs :

http://www.oeufs.org/pdf/guide_oeufs_pmaf.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Jeu 5 Fév - 9:55

05 janvier 2003

Pourquoi refuser les oeufs

L’éthique : Si le fait de manger du poulet est clairement commettre le meurtre de cet animal, manger un œuf n’est pas condamnable en soi. Qu’il soit fécondé ou non, l’œuf ne ressent évidemment rien.
Par contre, tout le problème vient du fait qu’il est issu de l’exploitation d’un animal, une poule pondeuse, qui pareillement à nous autres animaux humains est sensible à la douleur. Nous n’avons donc, tout comme envers une personne humaine, éthiquement ni le droit de disposer de son corps, ressentant la souffrance, ni le droit de tuer cet être ressentant également du plaisir. Ses conditions d’existence et sa vie ont donc une importance capitale pour lui. Personne, moralement, peut innocemment ne pas en tenir compte...

Les conditions Voici, présentés brièvement par ordre d’intensité de cruauté, les 3 types d’exploitation animale dont proviennent les oeufs en vente dans le commerce. En première place, au summum de la barbarie, se trouvent les élevages en " batterie " : 0,045 m2 d’espace vital par poule. Ils représentent à eux seuls 93 % de la production totale. La quasi totalité du reste de la production vient de élevages " en plein air " (les oeufs " bio " en font essentiellement partie) : 2,5 m2 par poule. Puis en infime proportion arrivent les élevages en " libre parcours " : 10 m2 par poule.

1


Dernière édition par végétalienne-13 le Lun 10 Sep - 4:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Jeu 5 Fév - 9:55

L’élevage en batterie

Ces productions intensives sont de véritables usines à faire souffrir et à tuer. Les poules vivent jusqu’à 6 ou 7 par cage grillagée, inclinée afin de faire glisser les oeufs vers l’extérieur. L’espace dont dispose la poule durant toute sa vie ne dépasse pas 450 cm2 (soit l’équivalent d’une feuille A4). Par dizaines de milliers dans un hangar éclairé artificiellement 24h/24 h, elles ne verront jamais le soleil, ni ne connaîtront le repos d’une nuit sombre et calme. Le surpeuplement, le vacarme et la lumière perpétuels provoquent de graves troubles du comportement, amenant ces oiseaux à s’attaquer entre eux, s’auto-mutiler, les poussant même au cannibalisme. Pour limiter les victimes, les producteurs atrophient becs et ongles au fer chaud, cette pratique tuant également de nombreuses poules avant leur maturité, après de longues agonies. Toutes ces blessures et la saleté ambiante (les cages ne sont pas nettoyées plus d’une fois en deux ans) provoquent infections et maladies, obligeant l’ajout de substances pharmaceutiques dans leur alimentation. Les usines les plus modernes recyclent les excréments des poules, pour pouvoir re-mélanger les ingrédients peu digérés avec les nouveaux ! Leur unique activé étant de manger. Chaque jour, des brouettes de cadavres sont donc retirées de ces putrides hangars où les éleveurs ne rentrent qu’en combinaison et intégralement masqués. Dans de telles conditions, les poules ne réussissent à garder un rythme de ponte anormalement élevé que quelques mois. Devenant moins rentables, elles sont abattues à 18 mois (pour un potentiel de vie de 10 ans) sans avoir pu une seule fois voir le ciel et marcher sur le sol de la planète.

2


Dernière édition par végétalienne-13 le Jeu 15 Aoû - 16:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Jeu 5 Fév - 9:56

L’élevage en plein air Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce type d’exploitation n’est guère beaucoup plus réjouissant. Et que l’élevage soit bio ou non ne change strictement rien au sort de l’animal, puisque c’est la santé de l’humain qui est seule véritablement prise en compte. L’accès entre le hangar et l’extérieur est refusé, sauf 3 heures par jour, où les poules n’ont d’autres possibilités pour se dégourdir les pattes que de marcher à la queue-leu-leu dans un étroit couloir grillagé. Elles ne verront jamais, là aussi, un brin de végétation. Et grâce à cela ( !), les producteurs bénéficient de la pompeuse appellation " élevées en plein air ", et axent honteusement leur propagande sur des poules " heureuses ". On peut parfois voir une photo, par exemple, une belle poule toute seule dans un immense champ de verdure !

L’élevage en libre parcours Ce type-ci d’exploitation est le moins " cruel " et bénéficie du terme de " système extensif ", contrairement aux 2 précédents qui sont des élevages intensifs. Il existe aussi cette même dualité pour les élevages de vaches laitières, et de veaux de boucherie. La réglementation européenne oblige normalement un accès continuel à un terrain vaste, recouvert en partie de végétation. Les seul gros problèmes ( !) à ceci est qu’une exploitation est réalisée uniquement pour le profit, et considère donc toujours les animaux qu’elle utilise comme de vulgaires produits, de simples objets. Et tout comme, pour les élevages en batterie ou en plein air, il est obligatoire d’éliminer les animaux pas (ou plus) assez productifs. Les oeufs fécondés sont séparés des autres, et dès l’éclosion, les poussins mâles sont automatiquement exterminés. Un poussin sur deux est donc " génocidé ". Ils seront collectivement, soit gazés, électrocutés, étouffés dans des sacs, ou encore écrasés sous un rouleau compresseur.

3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Jeu 5 Fév - 9:56

La conclusion Bref, voilà pourquoi nous refusons de consommer des oeufs. De plus, aucun aliment d’origine animale n’est indispensable à notre nutrition. Bien au contraire, diverses maladies sont directement dues à leur consommation. Et pour les mêmes raisons, nous refusons aussi la viande, le cuir, le lait de vache et toutes formes d’exploitation animale. Car nous prenons en considération les intérêts des animaux en fonction de ce qu’ils sont : des individus sensibles (à la douleur).

On s’aperçoit donc rapidement que notre alimentation, comme certaines autres pratiques, dépasse nos simples intérêts personnels. Et au regard de cela, notre responsabilité face au massacre et à la souffrance animale est donc totale.

4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Mar 17 Fév - 11:53

D


Dernière édition par végétalienne-13 le Dim 2 Sep - 2:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Mar 2 Nov - 8:01

F


Dernière édition par végétalienne-13 le Dim 2 Sep - 2:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Mer 9 Fév - 8:57

20 novembre 2010

Poules pondeuses...

... hécatombe à Kingersheim
(Haute Alsace)
Les associations L214 et Animalsace sont présentes sur le site de Kingersheim pour constater et dénoncer l'agonie et la mort de dizaines de milliers de poules pondeuses abandonnées à leur sort suite à la faillite de la société qui gérait l'élevage.

Les autorités ont décidé de faire tuer ces milliers de poules à l'abattoir Siebert de Ergersheim qui n'est pas inconnu de notre association.

Cette histoire montre les ravages d’un système qui transforme les animaux en marchandises. Maltraités quand les affaires vont bien, on les laisse tout simplement mourir de faim quand elles vont mal.

Hécatombe de poules pondeuses en Alsace
Plus de 120 000 poules pondeuses détenues dans les cages d'un élevage en batterie (code 3 sur l'oeuf) vont mourir en Alsace. Des milliers d'entre elles sont déjà mortes faute de nourriture et de soins. L214 et Animalsace sont sur place et les premiers retours sont tragiques. Des cadavres par milliers, un état sanitaire désastreux, des poules moribondes. Une euthanasie est programmée dont nous ne connaissons pas encore les modalités. Certaines poules ont été déjà envoyées dans un abattoir.

Des adoptions ont été proposées mais les services vétérinaires pourraient s'y opposer pour raisons sanitaires.

Voici les images que nous avons pu tourner sur place.




Lire l'article de l'Alsace et voir son reportage vidéo
Lire Deux associations de défense des animaux vont porter plainte
Lire le communiqué d'Animalsace

A quand la fin de tels carnages ?
Nous avons besoin d'un changement rapide dans notre société. Que l'exploitation et le meurtre des animaux soient reconnus comme tels et condamnés. Que notre société se fonde enfin sur la justice et la compassion.

Ah oui, ce sera la révolution des assiettes et de certaines habitudes. Mais ce sera aussi la révolution pour les animaux qui ne seraient plus "produits", mutilés, enfermés, gavés, tués.

http://www.l214.com/elevage-poules-pondeuses-alsace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Mer 9 Fév - 8:59

20 novembre 2010

L'association israélienne Anonymous a dissimulé une webcam dans un élevage de poules pondeuses – des poules qui « vivent » dans des conditions semblables à celles qu’ont connues les poules alsaciennes avant d’être affamées.
La caméra d'Anonymous diffuse en direct 24h/24 les images prises dans un élevage intensif.

La filière avicole ne pourra pas dire que ce sont des images sélectionnées pour choquer l'opinion publique

http://fr.justin.tv/anonymousil?

... directive en souffrance.
La filière avicole française réclame des délais supplémentaires concernant l’aménagement des cages des élevages en batterie : elle demande à ne pas respecter la date d’entrée en vigueur (1er janvier 2012) d’une directive européenne qui impose quelques aménagements minimes en faveur du bien être animal.

L214 et le CIWF (Compassion in World Farming) ont écrit au ministère de l’Agriculture afin qu’il n’accède pas à cette demande.

Le 25 octobre 2010
Objet : Poules pondeuses : 2012, une échéance à ne pas manquer
Monsieur le Ministre,
Il y a 11 ans, en 1999, une directive a établi des normes relatives au bien-être
des poules pondeuses, en particulier pour celles maintenues en cage. Cette directive
prévoit des cages un peu plus grandes et quelques aménagements. Si les
nouvelles cages sont préférables aux anciennes, elles sont très loin de garantir
des conditions de vie décentes aux animaux.
Pour se conformer aux normes 2012, les éleveurs doivent renouveler entièrement
leur matériel. Ce changement n’affecte pas l’ensemble de la filière, seulement
les éleveurs ayant des cages construites avant 2003.
Le CNPO demande un report de l’échéance
Dans un courrier daté du 18 juin 2010, le CNPO (Comité National pour la Promotion
de l’Oeuf) a fait part de ses préoccupations concernant l’élevage en cage
des poules pondeuses auprès des parlementaires et a sollicité leur soutien pour
plaider sa cause auprès de votre ministère.
Le filière « oeuf » française est aujourd’hui devant une échéance importante
qu’elle n’a pas voulu anticiper.
A moins de 2 ans de l’entrée en vigueur des normes 2012, le CNPO sollicite
des délais pour se mettre en conformité avec la réglementation. Il y a de bonnes
raisons de ne pas accéder à cette demande.
Les délais d’application : 13 ans ne seraient pas suffisants
Aujourd’hui, les producteurs français affirment que 60% de la production ne
sera pas en mesure de respecter l’échéance et demandent « des délais raisonnables
et raisonnés de la mise en oeuvre de la Directive ». Le CNPO s’alarme
également des 600 millions que la filière devrait investir pour être prête en 2012.
Or, les mises aux normes auraient pu s’échelonner de 2003 à 2012. Soit une dépense
répartie sur 9 ans au lieu de 2 pour une filière épargnée par la crise. D’autre
part, le rapport de la Commission européenne conclut que le coût du passage aux
cages aménagées pourrait être inférieur à 1 cent par oeuf (Cf. Annexe 2).
L214
BP 96
69672 Bron cedex
09 50 36 42 44
www.L214.com
contact@L214.com
dossier suivi par
Brigitte Gothière
Monsieur le Ministre de l’Alimentation,
de l’Agriculture et de la Pêche
78 rue de Varenne
75007 Paris
CIWF France
24, rue Louis Blanc
75010, Paris
06 24 25 45 08
www.ciwf.fr
barbara@ciwf.org
dossier suivi par
Barbara Dias Pais
2
Un report de l’échéance ?
Cette requête a été rejetée à juste titre par la Commission européenne1 et par votre ministère2.
Elle aurait par ailleurs plusieurs conséquences négatives :
• Perpétuer les conditions de vie pitoyables imposées à des millions d’animaux.
Reporter l’échéance maintiendrait les poules pondeuses dans des conditions reconnues comme
portant gravement atteinte à leur bien-être par l’EFSA3.
• Bafouer les engagements européens de la France.
Accéder à une telle demande serait donner un signal désastreux. On indiquerait par là qu’ignorer
les décisions européennes est une stratégie gagnante : il suffit de jouer l’immobilisme, puis de
clamer au dernier moment qu’il est impossible d’effectuer les adaptations nécessaires dans les
délais impartis.
• Créer une distorsion de concurrence entre les élevages aux normes au 1er janvier 2012 et les
hors-la-loi.
Le changement de normes implique, entre autres, un peu plus de surface par poule. A taille
de bâtiment identique, les éleveurs qui restent aux anciennes normes entassent davantage d’animaux
et obtiennent davantage d’oeufs que les ceux qui passent aux nouvelles normes. Les premiers
amortissent plus longtemps l’ancien matériel, alors que d’autres ont déjà engagé des dépenses
pour renouveler le leur. Les retardataires se trouvent ainsi avantagés par rapport à leurs
concurrents respectueux de la réglementation.
Répondre aux attentes des citoyens et des consommateurs
Selon une enquête Eurobaromètre effectuée en septembre et octobre 2006, 77% des citoyens
européens souhaitent que de nouvelles dispositions soient prises pour améliorer le bien-être animal
dans leur pays4.
Un sondage réalisé en France en février 2010 a révélé que 75% des Français étaient prêts à
payer leurs oeufs un peu plus cher s’ils ont la garantie que les poules n’ont pas été élevées en
cage (Cf. Annexe 1).
Dans plusieurs pays européens, des distributeurs bannissent les oeufs de batterie de leurs
rayons et des industriels de leurs préparations. Le mouvement commence à toucher la France.
La consommation de produits bio progresse rapidement, tandis que l’offre peine à suivre : en
2009, 38% des produits bio consommés en France étaient importés5.
1. Bien-être des animaux : le rapport de la Commission confirme les avantages d’une interdiction des cages en batterie
conventionnelles pour les poules pondeuses,
http://europa.eu/rapid/pressReleasesAction.do?reference=IP/08/19&format=HTML&aged=0&language=FR
2. Mars 2010, http://questions.assemblee-nationale.fr/q13/13-68484QE.htm
3. Dans son avis de novembre 2004, l’EFSA indique que l’utilisation de cages non aménagées augmente le risque de
maladies, de fractures, de picage, de problèmes comportementaux et de mortalité.
Le projet européen de recherche « LayWel », financé par l’Union, confirme également que les cages non aménagées
présentent de sérieux problèmes du point de vue du bien-être des animaux et qu’il y a des avantages évidents à opter
pour les cages aménagées ou un autre système d’élevage.
http://www.efsa.europa.eu/EFSA/efsa_locale-1178620753816_1178620775132.htm et http://www.laywel.eu
4. Attitudes of EU Citizens toward Animal Welfare, mars 2007, page 23,
http://ec.europa.eu/food/animal/welfare/survey/sp_barometer_aw_en.pdf
5. Sabine Casalonga, « Le bio résiste à la crise », Journal de l’environnement, 19 mai 2010,
http://www.journaldelenvironnement.net/article/le-bio-resiste-a-la-crise,17461
3
Distorsion de concurrence avec les pays tiers
La Commission européenne ne rejoint pas les inquiétudes exprimées par les éleveurs sur
l’éventuelle invasion des oeufs des pays tiers (Cf. Annexe 2). En effet, le souci du bien-être animal
progresse chez les citoyens européens. La qualité des conditions de production devient un argument
de vente, et les distributeurs joueront de plus en plus le rôle de « filtres » dans la sélection
des produits répondant à ces exigences.
Les handicaps dans la concurrence vis à vis des pays tiers tiennent souvent davantage aux différences
dans le coût de la main d’oeuvre qu’aux contraintes issues des normes d’élevage. Pour
autant, il faut chercher des issues positives concernant ce dernier aspect. Il est souhaitable que
les institutions européennes fassent tout ce qui est en leur pouvoir pour que le risque de moindre
compétitivité ne vienne pas faire obstacle au progrès de la protection animale. Cela pourrait
prendre la forme d’un étiquetage européen obligatoire des produits issus d’élevages appliquant
des normes inférieures à celles en vigueur dans l’UE6. Par ailleurs, il serait possible d’interdire
les importations de produits d’élevage ne respectant pas les normes européennes de bien-être
animal, ou imposer des taxes dissuasives sur celles-ci7.
En résumé, nous vous demandons de refuser de surseoir
à l’application de la directive « poules pondeuses ».
Nous restons à votre disposition pour toute information ou discussion à ce sujet.
Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Ministre, nos sincères salutations.
Antoine Comiti
Pour L214 et CIWF
6. C’est le cas en Suisse pour la viande de lapins élevés selon des normes inférieures aux standards suisses :
http://www.parlament.ch/f/suche/pages/geschaefte.aspx?gesch_id=20083356
7. Si chacun sait que de telles dispositions peuvent poser problème dans le cadre de l’OMC, on ne doit pas en tirer argument
pour poser que toute évolution est impossible. Les interdictions d’importation dans l’UE du boeuf aux hormones,
des fourrures de chiens et chats, ou encore des peaux et produits dérivés des phoques en témoignent.
4
Annexe 1
Opinion publique
Perception négative de l’élevage de poules en cages
Un sondage effectué en 2010
Selon un sondage IFOP8 réalisé les 17 et 18 février 2010 pour CIWF sur un échantillon de 1005
personnes, 75% des Français seraient prêts à payer plus cher leurs oeufs s’ils ont la garantie que
les poules pondeuses n’ont pas été élevées en cages.
Un sondage effectué en 2000
Ce sondage a été réalisé sur un échantillon représentatif de 959 personnes, à l’initiative de
l’Institut technique de l’aviculture (ITAVI). Les résultats sont présentés et commentés dans Luc Mirabito
et Pascale Magdelaine, « Impact de la perception des systèmes d’élevage des poules pondeuses
sur la demande des consommateurs finaux et approche de l’élasticité de la demande »,
Sciences et Techniques Avicoles, numéro 34, janvier 2001, pages 5-16.
Il apparaît que les sondés jugent « très important » ou « assez important » chacun des problèmes
suivants :
- les poules disposent de très peu d’espace : 89 % ;
- les poules ne peuvent pas sortir du bâtiment d’élevage : 85 % ;
- les poules sont enfermées en cage : 83 %.
Parmi les personnes interrogées, 83 % considèrent que l’affirmation « C’est un système incompatible
avec les conditions de vie décentes pour les poules » s’applique « tout à fait » ou «
plutôt » à cette méthode d’élevage. À la question « À l’avenir, seriez-vous tout à fait favorable
[...] à interdire l’élevage des poules pondeuses en cage et n’autoriser que l’élevage en plein air,
sachant que cette mesure entraînerait une augmentation du prix des oeufs ? », 86 % des sondés
ont répondu « oui ».
Un changement européen
Dans plusieurs pays européens, des distributeurs bannissent les oeufs de batterie de leurs
rayons (c’est le cas de tous les supermarchés aux Pays Bas, en Autriche ainsi que de la plupart
des supermarchés en Allemagne et en Belgique) et de plus en plus d’entreprises agroalimentaires
s’engagent également à ne plus utiliser d’oeufs de poules élevées en cages. Chaque année, les
Trophées des OEufs d’Or attribués par CIWF, récompensent les entreprises européennes qui utilisent
ou qui s’engagent à utiliser exclusivement des oeufs issus d’élevages de plein air ou au sol.
Plus de 25 millions de poules pondeuses vont bénéficier de l’engagement des lauréats de ces
Trophées chaque année.
Plus de 200 entreprises ou collectivités européennes ont déjà reçu un OEuf d’Or et le mouvement
est déjà bien engagé en France, avec 14 lauréats français supplémentaires cette année
(ex : IKEA Food, Subway, Traou Mad...).
Dans le secteur public, les collectivités européennes s’engagent aussi avec déjà plus de 60 collectivités
britanniques et 20 collectivités italiennes lauréates. En France, les premières collectivités
françaises ont été récompensées cette année lors de la cérémonie des OEufs d’Or (Paris, Tour
Eiffel, 20 octobre 2010), comme la mairie de Saint-Étienne. Ces collectivités se sont engagées à
ne servir que des oeufs de plein air ou au sol dans leur restauration scolaire, médicale ou médicosociale.
8. http://www.ciwf.org.uk/fr/presse/les_franais_se_prononcent_en_faveur_des_ufs_de_plein_air.aspx
5
Annexe 2
Les avantages de l’interdiction des cages en batteries conventionnelles
selon la Commission européenne
La citation suivante est extraite de Bien-être des animaux : le rapport de la Commission confirme
les avantages d’une interdiction des cages en batterie conventionnelles pour les poules
pondeuses9
« Le rapport de la Commission examine également les implications économiques d’une
interdiction des cages non aménagées pour tenir compte des préoccupations exprimées
par certains éleveurs. En s’appuyant sur les résultats d’une étude de l’Agra-CEAS10 sur
les conséquences socioéconomiques des différents systèmes d’élevage des poules, ainsi
que d’une étude commandée par le secteur, le rapport conclut que le coût du passage
aux cages aménagées pourrait être inférieur à 1 cent par oeuf. Les normes plus strictes
en matière de bien-être des animaux peuvent toutefois constituer un argument de vente
précieux pour les éleveurs de l’Union. Il est très difficile pour les exploitants européens
de concurrencer leurs homologues de certains pays tiers sur la seule base des coûts de
production. Mais les producteurs de l’Union peuvent bénéficier d’un avantage concurrentiel
en appliquant des normes plus strictes au bien-être des animaux et en fournissant des
produits de qualité.
Il existe clairement un marché en pleine expansion pour les produits respectueux du
bien-être des animaux. De récentes enquêtes Eurobaromètre sur l’attitude des consommateurs
à l’égard du bien-être des animaux révèlent que la majorité des personnes interrogées
est prête à payer plus pour des oeufs issus de systèmes de production qui tiennent
compte du bien-être des animaux. L’étude d’Agra CEAS fait état d’une augmentation constante
de la consommation d’oeufs de table provenant de poules non élevées en cage dans
de nombreux pays de l’UE-15, tandis qu’au cours des deux dernières années, la quantité
d’oeufs de poules élevées en liberté vendue par un échantillon représentatif des principaux
distributeurs britanniques a quasiment doublé, une tendance qui semble se poursuivre.
Par conséquent, l’obligation d’améliorer le système d’élevage des poules pondeuses offre
aux producteurs de l’Union un avantage concurrentiel sur des producteurs de pays tiers
en répondant à une demande des consommateurs qui sont de plus en plus nombreux à
rechercher des oeufs issus d’élevages respectueux du bien-être des poules. »
9. http://europa.eu/rapid/pressReleasesAction.do?reference=IP/08/19&format=HTML&aged=0&language=FR
10. Agra CEAS Consulting Ltd, Study on the socio-economic implications of the various systems to keep laying hens.
Report for the European Commission, 2004.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Mer 9 Fév - 9:16

12 janvier 2011

Eradiquons les cages !
En ce début d'année, L214 lance une campagne auprès des grandes et moyennes surfaces françaises. Objectif : les inciter à retirer les oeufs de poules élevées en cage de leurs linéaires. Première étape : une tournée dans le Sud de la France.
Elevage en cage ?
Aucun type d'élevage ne permet aux oiseaux d'exprimer tous les comportements physiques et sociaux qu'ils ont en liberté. Mais c'est dans les élevages intensifs en bâtiments fermés que l'existence des poules est la plus pauvre : une vie entière prisonnières d’un bâtiment sans fenêtres, dans une cage au sol grillagé. Impossible d'étendre aisément les ailes, de se déplacer sans déranger les autres, de gratter le sol, de prendre un bain de poussière, d’échapper à la promiscuité, au bruit et à la puanteur. Des élevages gigantesques où des poules peuvent mourir et se décomposer au milieu de leurs congénères.
Plus d'info sur les poules pondeuses
En novembre dernier, des dizaines de milliers de poules à Kingersheim mouraient de faim cachées par les murs de leur élevage. Un rappel cuisant de ce que peuvent endurer des animaux dans des bâtiments où les regards n'entrent pas.
Plus d'info sur Kingersheim

Dans les supermarchés européens
De nombreuses enseignes européennes ont déjà retiré les oeufs provenant d'élevages en cages de leurs magasins. C'est le cas en Belgique, en Allemagne et plus récemment en Italie. Poussons les enseignes françaises à s'engager dans cette direction à leur tour.
Une tournée sur l'année
Pour informer les directions des supermarchés, une tournée organisée par L214 va parcourir la France durant l'année 2011. Les premières étapes de cette tournée auront lieu dans le Sud de la France du 24 janvier au 4 février 2011.
Il s'agit de faire signer dans la rue des cartes postales demandant aux enseignes de retirer les oeufs de poules en cage de leurs rayons. Nous serons accompagnés d'une poule géante, de banderoles, de visuels et de tracts à distribuer. Ensuite nous irons remettre les cartes postales collectées à la direction d'un supermarché de la ville : comme pour Novotel, les directions locales pourront ainsi influencer positivement leurs directions nationales.
Venez vous joindre à nous lors du passage de cette tournée dans une ville proche de chez vous.
Plus nous serons nombreux et plus vite les choses bougeront !

Premières dates
24.01 : Lyon
25.01 : Grenoble
26.01 : Avignon
27.01 : Nice
28.01 : Marseille 31.01 : Montpellier
01.02 : Toulouse
02.02 : Bordeaux
03.02 : Limoges
04.02 : Clermont-Ferrand


Plus d'info sur la tournée

Nouveautés dans la boutique
Le n°36 de VegMAg est disponible. On peut y lire entre autres un dossier « témoignages », ainsi que « Viande, arme de destruction massive » signé viande.info et une présentation d'Animalsace.
Commander le numéro 36
de VegMag
Le numéro 3 de Regard Animal vient de paraître. Un dossier sur la fourrure, un article juridique « le meuble le plus proche de l'Homme », un article sur les poules pondeuses en batterie signé L214.
Commander le numéro 3
de Regard Animal

Aller sur la boutique en ligne
Remerciements
Nous remercions le magazine Alternatives Santé et la revue Biocontact d'avoir fait paraître gracieusement des encarts de présentation de L214 dans leurs éditions de décembre et janvier : une opportunité d'autant plus appréciable que ces deux médias ont déjà publié des dossiers sur le végétarisme et sensibilisé leurs lecteurs à la protection animale.

Agenda
Jeudi 13 janvier - 35 : Projection du film "zoo, l'enfer du décor" à l'Accueil Breton de Guichen (près de Rennes - 35) à 20h30, suivi d'une discussion/débat. Repas à 19h30 sur réservation au 06 23 90 55 07.
15 janvier : Journée sans fourrure Retrouvez tous les événements sur le site Journée sans Fourrure.
Tournée poules pondeuses dans le sud de la France du 24 janvier au 4 février.
Plus d'info sur la page "Poules pondeuses : éradiquons les cages !"
24 au 30 janvier : Semaine mondiale pour l'abolition de la viande
Plus d'infos à venir.
Samedi 23 avril - Paris : Manifestation unitaire contre l'expérimentation animale à l'appel de la Fondation Brigitte Bardot, d'Antidote Europe et d'International Campaigns.
Toute l'équipe de L214 vous souhaite une excellente année 2011 : les animaux ont besoin de soutiens en pleine forme

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19955
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: OEUFS   Mer 9 Fév - 9:16

12 janvier 2011

Ramassage des poules à Kingersheim : passez votre chemin, il y a rien à voir
Le ramassage des poules pondeuses survivantes pour l'abattoir s'est déroulé dans l'opacité la plus complète. Visiblement les consignes avaient été données pour agir loin des regards. Les forces de l'ordre bloquaient l'accès au site d'élevage et à l'abattoir, il était donc impossible pour les associations de protection animale de rendre compte des dernières opérations : ramassage, transport et abattage.

Animalsace et L214 publient des images du ramassage prises à la dérobée en quelques minutes à l'arrière d'un des deux bâtiments d'élevage. Elles ne sont pas rassurantes : gestes approximatifs, poules jetées ou chargées sans ménagement, un cadavre de poule visiblement écrasée au passage du chariot élévateur.



Il n'a pas été possible d'avoir un regard même furtif sur les méthodes d'abattage.

Depuis des années, les associations de protection animale réclament l'interdiction de l'élevage des poules pondeuses en batterie. L'entrée en vigueur d'une nouvelle directive pour 2012 est une occasion à saisir pour stopper ce type d'installations absolument incompatibles avec les besoins biologiques de ces oiseaux et qui permettent de les entasser par centaines de milliers dans des bâtiments fermés.

L'agonie de ces poules pondeuses donnera-t-elle un électrochoc à notre société qui transforme les animaux en marchandise ?

http://www.l214.com/communications/ramassage-poules-kingersheim-opacite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: OEUFS   Aujourd'hui à 2:38

Revenir en haut Aller en bas
 
OEUFS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mes callopsites couvent des oeufs !!
» poule couveuse sans oeufs...
» ARRET DE VENTE D'OEUFS
» Vente d'oeufs
» Mirage des oeufs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: Les infos de Végétalienne-
Sauter vers: