AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Prières catholiques guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19987
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Prières catholiques guerre   Ven 31 Jan - 9:25


Changer la maquetteVersion imprimableCiter le texte
Cinq Prières pour le temps de la guerre/Prière à l’usage d’un soldat
< Cinq Prières pour le temps de la guerre

Francis Jammes
Cinq Prières pour le temps de la guerre
Librairie de l’Art catholique, 1916 (pp. 7-19).
DE LA FEMME D’UN SOLDAT ►
PRIÈRES A L’USAGE D’UN SOLDAT
PRIÈRE
A
L’USAGE
D’
UN
SOLDAT

D’ici, la seule chose que
j’aperçoive au-dessus de moi, c’est le ciel où je peux communier par la prière avec les chers miens qui le contemplent de là-bas.
Qu’il soit azuré, noir ou étoilé, nos pensées et nos âmes peuvent s’y rencontrer d’autant plus aisément qu’il nous dépasse et que, très humble image de Dieu, il est partout sur la colline, dans la plaine et jusqu’au fond de la tranchée.
C’est pourquoi, Seigneur Jésus, tantôt j’élève les yeux pour vous prier dans la hauteur, et, tantôt dans la profondeur de ce trou de terre, j’appuie, comme saint Jean, le front contre votre poitrine : ô vous qui n’êtes pas l’illusion, mais qui êtes cette personne partout présente comme Dieu, qui nous a dit qu’elle est là !
Oui, vous êtes dans ce ciel visible, et vous êtes dans ma prière ; dans la plaine, et vous êtes dans mon corps ; dans la tranchée, et vous êtes au fond de mon âme. C’est vous qui rapprochez les êtres en vous rapprochant d’eux.
Que vers vous s’élève ma prière trois fois par jour comme l’angélus, trois fois par jour faites que je me retrouve avec les miens dans votre intimité.
A l’aube, quand la lune pâlit dans l’air glacé qui achève de m’éveiller, rapprochez-moi de mes petits enfants dont je crois surprendre le souffle : ils dorment encore. Qu’ils continuent d’ignorer les dangers que je cours ; que la guerre dont ils entendent parler n’effraye pas leurs imaginations davantage que le doux jeu par quoi ils l’imitent, l’après-midi, à la récréation ! Rapprochez-moi de leur mère qui les garde à son ombre ; qui bientôt les assistera dans leur lever, baisera leurs paupières, joindra leurs mains, les vêtira, leur servira du pain et du lait. Rapprochez-moi de mes père et mère tenus longtemps hors du sommeil par l’évocation confuse, dans l’obscurité de leur chambre pacifique, d’un champ de bataille lointain.
Rapprochez-moi de tous ces aimés ! Que je les entende vivre au réveil dans la demeure de mon cœur ! Le cœur, lorsque vous l’habitez, ô mon Dieu, n’est-il pas comme la tente patriarcale que l’on ne déplace que pour la redresser avec, sous sa toile, tous ses hôtes et vous- même?
A midi, lorsque le soleil dans mon pays domine le plus vieux groupe de chênes à l’horizon et, ici, surplombe cette ferme qui, dans le ciel, se détache de la longue continuité de ces plateaux qui ne me sont pas familiers : Seigneur, réunissez -nous encore dans la ferveur que vous nous inspirez.
Je revois, à la table frugale, ces petites bouches dont on dirait que chacune, tant elle est rose, n’est qu’une rose ; l'une d’elles s’entr’ouvre, peut-être, pour questionner sur mon retour l’épouse austère et soucieuse qui est en face de la place vide où mon absence demeure. Mon père, fatigué, relève la tête lorsque retentit le marteau de la porte sous la main du facteur : Est-ce une lettre de notre fils ? Est-ce une lettre de mon mari ? Est-ce une lettre de notre père ? Ainsi s’interroge-t-on à part soi.
Si ce n’est pas l’une de mes lettres, que ce soit toujours ma prière qui communie avec ces amours qui n’en font qu’un. Seigneur, laissez venir vers moi ces petits que vous avez laissés venir à vous. Seigneur qui ne faites qu’un avec votre Père saint, j’emprunte à votre parole pour vous prier ainsi : gardez dans votre nom ceux que vous m’avez donnés afin qu’ils ne fassent qu’un en vous, avec moi.
Mais voici le soir, qui est le plus attristant, ici, pour moi, et sans doute pour les miens, là-bas. C’est l’heure de l’angoisse indicible.
Que je vous redise, mon Dieu, les mots qui vous inclinèrent à demeurer auprès des pèlerins d’Emmaüs au moment que votre cher visage allait s’éclairer pour eux d’une lueur singulière qui, déjà, rendait leurs cœurs tout brûlants :
« Restez avec nous, car il se fait tard et déjà le jour baisse. » Restez avec nous et nous serons plus forts que la mort n’est forte.
Le froid, l’humidité vont envahir de plus en plus la tranchée.
C’est l’heure ou mes petits rentrent de l’école pour souper. Je les prenais sur mes genoux pour qu’ils babillassent. Et je pressais contre leurs joues fraîches ma joue qui ne connaît plus que le baiser de la crosse du fusil. Et ils ne savaient pas. Et avant que je partisse pour le front, ils me disaient : « Nous ne voulons pas que tu sois tué par les Allemands. » Sous la lampe, ma femme coud, impassible comme sait paraître l’énergie. Et les deux vieillards s’assoupissent, les traits tirés.
Seigneur, je ne vois même pas le ciel s’étoiler. J’ai peur d’être saisi d’angoisse. Il me faut toute ma force et tout mon calme. N’êtes-vous plus dans les ténèbres avec nous?
« La paix soit avec
vous ! C’est moi.
Ne craignez
point. »

DE LA FEMME D’UN SOLDAT ►




[19][15][12][10][9][7]
Menu de navigation
Créer un compteConnexionTexteSourceDiscussionLireModifierAfficher l'historique
Rechercher
Accueil
Index des auteurs
Portails thématiques
Aide au lecteur
Contacter Wikisource
Texte au hasard
Auteur au hasard
Contribuer
Scriptorium
Aide
Communauté
Livre au hasard
Modifications récentes
Faire un don
Imprimer / exporter
Options d’affichage
Outils
Dernière modification de cette page le 23 mars 2011 à 09:12.
Les textes sont disponibles sous licence Creative Commons paternité – partage à l’identique des conditions initiales ; d’autres conditions peuvent s’appliquer. Voyez les conditions d’utilisation pour plus de détails.
Politique de confidentialitéÀ propos de WikisourceAvertissementsDéveloppeursAffichage mobileWikimedia Foundation Powered by MediaWiki
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19987
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Prières catholiques guerre   Ven 31 Jan - 9:25

http://www.marypages.com/PrieresCatholiques.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19987
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Prières catholiques guerre   Ven 31 Jan - 9:26

PRIÈRE CONTRE LA GUERRE ET POUR LA PAIX SUR NOTRE PLANÈTE

Je n'aime pas la souffrance, je n aime pas les cris,
Le reste n'a d'importance que ce qu'on dit de lui,
Je n'aime pas la guerre, l'injustice, la misère,
Dieu qui donne la lumière fait la paix sur la terre.
Il y a des guerres partout, j entend des cris des pleurs,
L e monde entier en souffre, pourquoi cette douleur ?
Ils ont perdus un fils, un frère, un oncle, un père,
Orphelins pour toujours accueille cette prière.
Ils ont faim, ils ont froid, tes enfants d'aujourd'hui,
Peut tu tendre tes mains enlève leur la nuit.
Je donnerais ma vie pour que tout cela cesse
Donne leur le paradis leur cœur à tout le reste.
Dieu de miséricorde, nous somme tous tes enfants,
Enlève leur la pluie, donne leur le printemps.
Tu as donné ton fils racheté nos péchés
Fait leur enfin comprendre que tu t’es sacrifié.
Le jour ou l'on verra l’Eden refleurir,
Il ne sera pas loin le temps des souvenirs,
Ou la terre était belle, sans guerre, sans faim, sans froid,
Pourrais tu revenir ma prière est pour toi.
Je n'aime pas la souffrance je n'aime pas les cris,
Le reste n'a d'importance que ce qu'on dit de lui
Je n'aime pas la guerre, l'injustice, la misère,
Dieu qui donne la lumière fait la paix sur la terre
Amen !
_________________
DIEU EST POUR NOUS UN REFUGE ET UN APPUI. UN SECOURS QUI NE MANQUE JAMAIS DANS LA DÉTRESSE. (Psaumes 46:2)

Citoyen d'honneur vers la sainteté

Magnifique priére et Paix sur la terre.  


Dernière édition par végétalienne-13 le Jeu 6 Mar - 14:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19987
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Prières catholiques guerre   Ven 31 Jan - 9:27



SAINT SACREMENT

Accueil

Introduction
Prières connues de tous
Liturgie eucharistique
Sacrement de réconciliation
Chemin de croix

Liturgie des heures
Complies
Prières diverses
Prières de Jean-Paul II
Le saint Sacrement

Association Apostolat sainte Thérèse

Comment prier?

Liens

Le pape Jean Paul II et le Saint Sacrement




24 raisons pour adorer la nuit


Voici quelques réflexions pour mieux comprendre la valeur exceptionnelle de l'acte de foi qui consiste à passer une heure, chaque semaine, au milieu de la nuit, avec Jésus au Saint-Sacrement, pour que notre paroisse ait la grande grâce de l'adoration perpétuelle.



1. LE SACRIFICE EST LE LANGAGE DE L'AMOUR !



Un père et une mère doivent faire beaucoup de sacrifices pour nourrir, loger, éduquer leurs enfants. Sans sacrifice, il n'y a pas d'amour. L'esprit de sacrifice est l'esprit du chrétien. Jésus a tout sacrifié par amour pour vous et pour votre salut. Accepterez-vous, par amour pour lui, d'offrir une heure de votre nuit, chaque semaine, avec lui, dans l'adoration du Saint-Sacrement, afin que votre paroisse ait l'adoration perpétuelle eucharistique ?



2. DIEU VOUS BENIRA ABONDAMMENT !

La sainte Eucharistie est le sacrement de la générosité infinie de Dieu envers les hommes. Par notre réponse généreuse à ce sacrement d'Amour, Dieu déverse sa bonté infinie sur l'humanité. Dieu vous bénira largement, vous, votre famille et le monde entier, pour ce don précieux de votre temps, car Dieu ne se laisse jamais vaincre en générosité. Quoi que nous lui donnions, il nous rend au décuple ou au centuple. Ceux qui acceptent généreusement de faire l'effort de choisir une des heures les plus difficiles de la nuit font descendre sur la terre les bénédictions divines, comme la pluie tombant du ciel. Voilà pourquoi Jean-Paul Il affirma : « Ne mesurons pas notre temps pour aller le rencontrer dans l'adoration » (Dominicae Cenae).



3. NOUS REPARONS LES GRANDES FAUTES DU MONDE !

Le mal doit être vaincu par le bien. Le plus grand mal doit être vaincu par le plus grand bien. Le mal extraordinaire de notre société doit être vaincu par le bien extraordinaire de l'adoration perpétuelle de Jésus dans le Saint-Sacrement. Le sacrifice de passer une heure au milieu de la nuit chaque semaine chassera le mal de notre terre, ouvrant les écluses de l'Amour miséricordieux sur l'humanité. C'est pourquoi le pape Jean-Paul Il, en faisant appel à « l'adoration qui ne cesse jamais », nous demande d'être « prêts à réparer les grandes fautes et grands délits du monde » (Dominicae Cenae).



4. NOTRE SOCIETE EN A GRANDEMENT BESOIN !

« Ne craignons pas de l'affirmer, le culte de l'Exposition est le besoin de notre temps ... Il est nécessaire pour sauver la société. La société se meurt, parce qu'elle n'a plus de centre de vérité et de charité ... Mais la société renaîtra, pleine de vigueur, quand tous ses membres viendront se joindre autour de Notre Emmanuel. Les rapports d'esprit se réformeront tout naturellement, sous une Vérité commune : les liens de l'amitié vraie et forte se renoueront sous l'action d'un même amour » (Saint Pierre-Julien Eymard).



5. N'AYEZ PAS PEUR !

N'ayez pas peur de venir au milieu de la nuit. Il n'est jamais arrivé que quelqu'un ait été agressé au milieu de la nuit en se rendant dans une chapelle d'adoration perpétuelle. Au contraire, on ne peut être plus en sécurité que devant Jésus dans le Saint-Sacrement. Jésus est la lumière qui repousse les ténèbres. Là où Jésus est adoré, le démon fuit. Jésus qui se donne aujourd'hui au Saint-Sacrement, est le même qui, dans l'évangile, expulsait les démons, calmait les tempêtes, guérissait les malades et ressuscitait les morts. Il dit : « Ayez confiance, c'est moi, soyez sans crainte (Mc 6, 50). Avant d'aller faire votre heure d'adoration, encore allongé sur votre lit au milieu de la nuit, pensez à ces paroles de l'Écriture: « Aie confiance! Lève-toi, il t'appelle » (Mc 1 0, 49).



6. VOTRE ACTE DE FOI RENDRA LES RUES PLUS SURES !

Par ses prophètes Aggée et Zacharie, Dieu déclare que les dangers des rues disparaîtront pour son peuple lorsque celui-ci cherchera la gloire du sanctuaire. Ceux qui acceptent de faire l'effort de venir visiter Jésus au milieu de la nuit sont ceux qui recherchent la gloire de son sanctuaire. Ce sont eux qui libèrent la puissance de Dieu, apportant ainsi la sécurité dans les rues. En nous unissant à Jésus au Saint-Sacrement, nous nous unissons à la toute puissance du Ressuscité. Lorsque vous allez devant Jésus dans le Saint-Sacrement, vous libérez sa puissance et ses grâces sur le monde entier. Voici pourquoi Jésus a dit : « Si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous auriez dit au sycomore que voilà: 'Déracine-toi et va te planter dans la mer, et il vous aurait obéi » (Lc 17,6). Ceux qui acceptent de faire le sacrifice de venir à Jésus au milieu de la nuit ont cette foi ! Ils mettent leur foi dans la plus grande puissance sur la terre. Ceci explique que le taux de criminalité diminue dans le voisinage d'une église où l'adoration perpé­tuelle est instituée !



7. SOYEZ UN SOLDAT POUR LA PAIX !

Innombrables sont les hommes qui, au cours des siècles, ont fait le sacrifice de leur vie pendant les guerres. Si peu sont prêts aujourd'hui à faire le moindre sacrifice pour gagner la paix. Le mal l'emporte dans le monde de nos jours car ceux qui sont contre Dieu sont plus actifs que ceux qui sont pour Dieu. Ce combat spirituel a lieu aujourd'hui entre le bien et le mal. C'est la plus grande guerre dans l'histoire de l'humanité car le destin de l'Eglise et du monde en dépend. C'est une alerte rouge spirituelle. Qui réagira contre l'indifférence générale et deviendra un soldat courageux pour le Christ, combattant par la prière pour la paix ? Qui deviendra un homme de Dieu, se munissant des armes spirituelles qui sont la prière et le renoncement à soi-même ? « Car ce n'est pas un esprit de crainte que Dieu nous a donné, mais un Esprit de force, d'amour et de maîtrise de soi» (2 Tm 1, 7). Qui répondra à l'appel du Christ lancé au milieu de la nuit: « Simon, tu dors! Tu n'as pas eu la force de veiller une heure! » (Mc 14, 37).



8. LE SACRIFICE EST L'EXPRESSI0N DE L’AMOUR !

L'Eucharistie est la plus grande expression de l'amour de Dieu pour nous. Dans la divine Eucharistie, Jésus nous donne le don de lui-même : tout ce qu'il a et tout ce qu'il est. Saint Augustin dit au sujet de la Sainte Eucharistie : « Tout puissant qu'il soit, il n'a rien pu faire de plus grand, tout sage qu'il soit, il n'a rien pu trouver de plus admirable, tout riche qu'il soit, il n'a pas pu faire un plus précieux présent ». Donner à Jésus une heure de votre temps sera ainsi votre reconnaissance pour le don de son amour infini dans la Sainte Eucharistie !



9. VOTRE SACRIFICE LUI REND GRACE POUR TOUT CE QU'IL A FAIT POUR VOUS !

Grâce au sacrifice du Christ sur la croix, nous possédons le don de la Sainte Eucharistie. La passion et la mort du Christ révèlent ce qu'il a du souffrir pour que nous ayons la vie divine et immortelle dans la nouvelle alliance éternelle de la Sainte Eucharistie. L'Eucharistie découle de la passion de notre Seigneur. Sur la croix, il a versé son sang jusqu'à la dernière goutte pour nous remplir de son amour divin chaque fois que nous le recevons dans la sainte communion. Quelle magnifique opportunité avons-nous de lui rendre grâce pour un tel don! Offrir une heure d'adoration à Jésus au milieu de la nuit lui rend grâce pour toutes les souffrances qu'il a endurées pour nous prodiguer le don de la Sainte Eucharistie.



10. A QUOI PEUT ON COMPARER SON SACRIFICE ?

Dans son amour pour vous, Jésus livra son corps sur la croix, pour vous donner son corps dans la Sainte Eucharistie et vous unir à lui dans sa gloire éternelle. De même que le blé est battu, écrasé et broyé avant de devenir du pain, de même Jésus accepta d'être battu, broyé et transpercé pour devenir pour nous le « pain vivant qui descend du ciel ». Il dit: « le pain que je donnerai, c'est ma chair, donnée pour que le monde ait la vie» (Jn 6, 51). Jésus continue aujourd'hui à s'immoler par son amour sacrificiel dans la Sainte Eucharistie. Là, Jésus est la « victime immaculée », l'agneau sacrificiel. Est-ce que passer une heure avec lui au milieu de la nuit peut se comparer au sacrifice qu'il a fait et qu'il continue de faire par amour pour nous dans le Saint-Sacrement ?



11. VOTRE SACRIFICE MULTIPLIERA LES GRACES POUR L'HUMANITE !

Après le dernier repas, Jésus partit au jardin des Oliviers pour prier. Alors qu'il commençait à prier, sa sueur devint comme des gouttes de sang qui tombaient à terre. Il réalisa alors que 'le don de la Sainte Eucharistie, qu'il venait de faire à l'humanité, sera apprécié par si peu et rejeté par tant d'autres. En regardant à travers les âges, il vit qu'un grand nombre rejettera son amour eucharistique, ne prenant même pas la peine d'assister à la messe le dimanche. Il vit tant de tabernacles dans le monde où il sera abandonné et oublié. Il vit qu'un petit nombre seulement croira en sa présence réelle, et encore moins répondra à son appel d'être aimé jour et nuit au Saint-Sacrement. Il vient plein de « grâce et de vérité », et pourtant, si peu viennent les recevoir. « Il vint parmi les siens, et pourtant les siens ne l'ont pas reçu » (Jn 1, 11). Par votre sacrifice, Jésus bénit ceux qui sont loin de lui et les attire vers le Saint-Sacrement.



12. VOTRE ACTE DE. FOI A CONSOLE JESUS DANS LE JARDIN DES OLIVIERS !

Lorsque Jésus était à Gethsémani, un ange des­cendit du ciel pour le consoler. Cet ange consola Jésus en lui montrant chacune des heures d'adoration que vous ferez. Jésus vit les nombreux sacrifices que vous ferez en vous levant au milieu de la nuit chaque semaine pour lui tenir compagnie dans le Saint-Sacrement. Ces sacrifices confortèrent, consolèrent, fortifièrent et encouragèrent beaucoup notre Sauveur. Alors qu'il était sur le point de faire le plus grand de tous les sacrifices, il vit dans le jar­din votre sacrifice devant lui. Il sut alors que son amour lui serait rendu. « Nul n'a plus grand amour que celui-ci : donner sa vie pour ses amis» (Jn 15, 13).



13. VOTRE ACTE DE FOI CONSOLE JESUS MAINTENANT !

Lorsque Jésus était à Gethsémani, l'Écriture dit que son « âme était triste à en mourir ». Il est venu pour se donner lui-même à l'humanité par le don de la Sainte Eucharistie. Mais tant d'hommes rejetteront cet amour. Ce rejet lui transperça le cœur: « J'ai at­tendu un geste, mais rien ; des consolateurs, et je n'en ai pas trouvé» (Ps 69, 21). Il appela ses apôtres pour le réconforter, mais ceux-ci préférèrent dormir, car la nuit était déjà avancée. Ils dormirent durant la plus grande agonie du Christ, même après qu'il les eut expressément appelés : « N'avez-vous pas la force de veiller une heure avec moi ? » (Mt 26, 40). Aujourd'hui, vous êtes les apôtres du Christ. Aujourd'hui, le Christ souffre une nouvelle agonie. Aujourd'hui, il vous appelle au milieu de la nuit : « Tu dors, tu n'as pas eu la force de veiller une heure ! » (Mc 14, 37). C'est vous qu'il attend cette nuit pour le réconforter !



14. ENTRER DANS SON ADORATION INCESSANTE

Toute la vie de Jésus était une vie d'adoration et d'offrande au Père. Jésus laisse sa grande adoration du Père au tabernacle, pour son Église. Dans l'Eucharistie, Jésus adore sans cesse le Père et « vit pour toujours afin d'intercéder en notre faveur» (Hb 7, 25). Dans le Corps mystique, Jésus est la Tête et nous ses membres. Les membres doivent agir selon la Tête, en adorant perpétuellement, car «le Père cherche des adorateurs qui adorent en esprit et en vérité (Jn 4, 23). Paul VI disait : « C'est pour nous un devoir très doux d'honorer et d'adorer dans la sainte Hostie, que nos yeux voient, le Verbe incarné qu'ils ne peuvent pas voir et qui, sans quitter le ciel, s'est rendu présent devant nous» (Profession de foi Catholique). Ainsi, en faisant sur la terre ce qui se fait au ciel, c'est-à-dire en adorant Dieu perpétuellement, alors le royaume de Dieu s'établit sur la terre et dans les cœurs selon la promesse de Jésus : « Voici je fais toute chose nouvelle » (Ap 21,5).



15. CE SACRIFICE METTRA DU BAUME AU CŒUR DE. JESUS !

Le message que le Sacré-Cœur de Jésus vous adresse en particulier est le suivant : « Voici ce cœur qui a tant aimé les hommes qu'il n'a rien épargné jusqu'à s'épuiser et se consommer pour leur témoigner son amour ... J'ai soif, mais d'une soif si ardente d'être aimé des hommes au Saint-Sacrement, que cette soif me consume » (révélations à Sainte Marguerite-Marie). Le Saint-Sacrement, c'est Jésus, vrai Dieu et vrai homme, aimant avec son Cœur divin uni à son Cœur humain. Son Cœur est le plus sensible de tous les cœurs. Le Saint-Sacrement manifeste son désir infini d'aimer et d'être aimé par chaque personne. Ce désir le rend prisonnier d'amour dans le Saint-Sacrement. Ce désir le rend vulnérable, pouvant être, soit blessé par l'indifférence des hommes, soit consolé et réjoui par leur réponse. La divine vulnérabilité de l'humanité de Jésus le rend infiniment digne d'être aimé, car son Sacré-Cœur nous enseigne qu'il n'est pas fait de pierre. C'est un Cœur de chair comme le vôtre et le mien. Ainsi, votre amour ne peut le laisser indifférent. Au contraire, il a beaucoup de sens pour lui, tant de sens qu'il le désire ardemment. Comme celui qui cherche une oasis dans le désert, Jésus cherche ardemment l'amour dans un monde froid.



16. VOTRE EFFORT COMPENSE L'INDIFFERENCE DES AUTRES !

Jésus guérit dix lépreux. Un seul revint à lui pour le remercier d'avoir purifié son corps. Jésus lui demanda : « Est-ce que tous les dix n'ont pas été purifiés ? Et les neuf autres, où sont-ils ? » Chaque dimanche, Jésus accomplit un miracle bien plus grand pour nous. Le don de la sainte Eucharistie nous rend immortel dans la vie éternelle. Chaque communion rend notre âme éternel­lement plus glorieuse et plus belle pour le ciel. Même si Jésus nous invite à lui rendre grâce pour ce grand don en venant chaque semaine le visiter au Saint-Sacrement, trop peu répondent à cet appel. Votre effort, en venant adorer la nuit, compensera l'indifférence des « neuf autres », qui ne pensent jamais à aller lui rendre visite.



17. DIEU VOUS HONORERA DANS L'ETERNITE !

Considérez les renonce­ments~des bergers et surtout des mages pendant leur voyage pour adorer le divin enfant. Seuls les humbles bergers et les mages suivirent l'étoile de la foi jusqu'à Bethléem. Il était le Roi, bien plus grand qu'eux. Le voyage ne pouvait être trop long, les difficultés insurmontables ... Lorsqu'ils le virent, ils se prosternèrent devant lui. Où se trouvait donc le reste de l'humanité ? Qui pouvait alors comprendre que le nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire était le Verbe incarné de Dieu ? Il est venu avec discrétion et amour. Seuls les humbles et les petits peuvent voir l'humble Jésus couché dans une mangeoire. Le reste du monde est passé à côté. Dieu n'a jamais cessé d'honorer les bergers et les mages pour avoir honoré son Fils à Bethléem. L'humble sacrifice de leur long voyage est loué dans l'Écriture. Et partout sur terre, dans toutes les églises et dans toutes les maisons chrétiennes, ils sont représentés dans les crèches. Au Saint-Sacrement, Jésus vient à nous de ma­nière plus humble encore qu'à Bethléem. Voilà pourquoi votre acte de foi glorifie tellement Dieu. Et Il vous hono­rera encore plus que les bergers et les mages, dans l'éternité, pour avoir honoré son Fils dans le Saint-Sa­crement avec l'humilité de votre sacrifice !



18. JESUS VOUS APPELLE « BIENHEUREUX » !

La Sainte Eucharistie est l'extension de l'incarnation du Christ sur terre. Le même Jésus né il y a deux mille ans à Bethléem est réellement présent avec nous aujourd'hui au Saint-Sacrement. Une nouvelle fois, il vient avec discrétion et humilité. Une nouvelle fois, seuls les humbles peuvent reconnaître, avec les yeux de la foi, Jésus caché dans l'Eucharistie. C'est cette foi qui nous pousse au milieu de la nuit à aller l'adorer. S'il était visible et si nous pouvions le voir avec nos sens, tout le monde accourrait à lui, même au milieu de la nuit! Mais il reste caché au Saint-Sacrement, pour que la foi seule nous conduise à le reconnaître et à le rencontrer. Cet acte de foi exceptionnel est l'or, l'encens et la myrrhe qui le réjouit tant. Cet acte de foi a beaucoup plus de valeur que tous les biens de la terre. Votre foi est la clé qui ouvre la porte de son Cœur et laisse ses grâces et ses bénédictions se répandre sur l'humanité. Ainsi, la pro­messe de la venue de Jésus se réalise : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux et sur la terre paix aux hommes objets de sa complaisance» (Lc 2,14). Voici pourquoi Jésus vous appelle bienheureux, car il disait à Thomas : « Parce que tu me vois, tu crois. Heureux ceux qui n'ont pas vu et qui ont cru » (Jn 20, 28).



19. VOTRE ACTE DE FOI CONDUIRA DES AMES AU CIEL !

À Fatima, Marie montre que beaucoup d'âmes tombent en enfer parce que personne ne prie ni ne fait pénitence pour elles. Le sacrifice de passer une heure avec Jésus au milieu de la nuit empêchera ces âmes de se perdre en enfer et les conduira au ciel. L'amour que vous donnez à Jésus par votre acte de foi leur obtiendra les grâces nécessaires pour se tourner vers la miséricorde divine et revenir à Dieu. C'est la prière de réparation de Fatima : « Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je vous aime. Je vous demande pardon pour tous ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas et qui ne vous aiment pas ».



20. VOTRE SACRIFICE CONVERTIRA LE MONDE ENTIER !

Le « plan de paix» de Notre-Dame de Fatima fait appel à la prière, à la pénitence et au sacrifice. Marie affirme que si nous répondions à ses requêtes, la Russie se convertirait, son Cœur Immaculé triompherait, et qu'il y aurait une paix perpétuelle sur la face de la terre. Grâce à l'Ange de Fatima, nous apprenons que la terre entière sera convertie par le grand pouvoir de l'adoration eucharistique. L'Ange apporta l'Hostie sainte et nous enseigna cette prière d'adoration : « Très Sainte Trinité, Père, Fils et Saint-Esprit, je vous adore profondément, et je vous offre les très précieux Corps, Sang, Âme et Divinité de Jésus-Christ présent dans tous les tabernacles de la terre, en réparation des outrages, sacrilèges et indifférences par lesquels il est lui-même offensé. Par les mérites infinis de son Très Saint Cœur et du Cœur Immaculé de Marie, je vous demande la conversion des pauvres pécheurs ». L'adoration perpétuelle est la parfaite réalisation de toutes les requêtes de Notre-Dame de Fatima: prière, pénitence et sacrifice. Votre sacrifice convertira le monde entier au Christ !



21. LE SAINT SACRIFICE DE LA MESSE EST LE PLUS GRAND DON DE DIEU POUR NOUS !

La messe est le renouvellement du sacrifice du Christ sur la croix. Par ce sacrifice parfait, nous offrons au Père la louange, l'amour et l'action de grâces infinis de son Fils. Par la messe, nous offrons au Père un culte parfait. Votre sacrifice rend grâce à Dieu pour le plus grand de ses dons, le saint Sacrifice de la messe. Votre sacrifice est uni au Sacrifice parfait de Jésus dans la louange incessante offerte au Père pour le salut des hommes.



22. VOTRE MANQUE DE SOMMEIL SERA OUBLIE !

Dieu est le maître du temps. Le temps que vous lui donnez au milieu de la nuit vous sera rendu. La joie que vous ressentirez le jour suivant pour ce que vous avez donné à Dieu vous fera oublier votre manque de sommeil ! Si la journée suivante est très chargée, vous pouvez toujours vous coucher une ou deux heures plus tôt la nuit précédant ou succédant celle où vous devez vous lever...



23. SOYEZ COMME L’APOTRE SAINT JEAN !

Seul Jean eut le courage de suivre Jésus tout au long du chemin du calvaire. Grâce à son esprit de sacrifice, Il est connu comme « l'apôtre que Jésus aimait ». En acceptant humblement de tenir compagnie à Jésus pendant une heure au .milieu de la nuit, vous serez aussi, pendant toute l'éternité, connu 'au ciel comme celui « que Jésus aime ». Si la pensée de vous lever au milieu de la nuit vous semble trop difficile, pensez à Jésus avant de penser à vous-même. Pensez à la scène de l'Écriture où Jésus se lamente sur Jérusalem : « Combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants à la manière dont une poule rassemble sa couvée sous ses ailes, et vous n'avez pas voulu ! » (Lc 13, 34). Jésus répète les mêmes paroles aujourd'hui et attend ardemment que chacun vienne à lui au Saint-Sacrement. Et pourtant, il est rejeté aujourd'hui comme il l'était en ce temps-là. Votre sacrifice amènera toute l'humanité à lui et rapprochera le jour où « tout genou devant moi fléchira, et toute langue rendra gloire à Dieu » (Rm 14, 11). Jésus attend avec un désir infini de réunir tous les hommes dans son Cœur eucharistique. Et pourtant, l'humanité est déchirée par les guerres et les divisions. Votre sacrifice contribuera à l'accomplissement de sa parole lors de la dernière cène : « Qu'ils soient un ». Au cours du dernier repas, quel fut le privilège de Jean de se rapprocher du Seigneur et de reposer la tête sur son Cœur. L'expérience de l'amour de Jésus donna à Jean un esprit de sacrifice et l'a fortifié pour suivre notre Seigneur sur le chemin du calvaire. Vous êtes bien plus privilégié que Jean en étant invité à passer une heure avec Jésus au milieu de la nuit. Devant le Saint-Sacrement, Jésus vous appelle à vous appro­cher et à reposer votre tête sur son Sacré-Cœur. L'amour infini qu'il a pour vous changera votre sacrifice en joie. Pour l'éternité, vous serez connu au ciel comme celui « que Jésus aime ».



24. MIRACLES D'AMOUR !

Jean entendit une voix venant du ciel disant que l'Agneau (Jésus au Saint-Sacrement) est digne de l'adoration incessante des hommes pour tout ce qu'il a fait pour leur salut. « Digne est l'agneau immolé de recevoir la puissance, la richesse, la sagesse, la force, l'honneur, la gloire et la louange» (Ap 5, 12). Jean vit la foi des hommes en action. Ils se rendaient devant Jésus dans le Saint-Sacrement, « l'Agneau sur le trône », « jour et nuit », sans cesse (Ap 7, 15). Et « du trône de l'Agneau jaillissait un fleuve d'eau vive gué­rissant les nations (Ap 22, 1-2). Voilà la puissance, la valeur et l'importance de votre sacrifice ! Par lui, Jésus guérit les nations. C'est ce qu'il exprimait à Sainte Marguerite-Marie : « Si tu crois, tu verras la puissance de mon Cœur dans la magnificence de mon amour ». Y aurait-il un proche, un ami, un bien-aimé, pour qui vous êtes profondément inquiet ? Mettez-le dans le Cœur eucharistique de Jésus. Soyez convaincu que Jésus le bénira abondam­ment. Ayez une confiance absolue dans la puissance de son amour. Il promit: « Je régnerai dans tous les cœurs, dans toutes es maisons, dans tous les pays de la terre. Je régnerai par le pouvoir omnipotent, tout-puissant de mon Cœur eucharistique ».



Les missionnaires du Saint-Sacrement et leur site Internet : http://www.adoperp.com : est le site de l’adoration perpétuelle pour tout savoir sur les Missionnaires du Saint Sacrement chargé de répandre l’adoration perpétuelle dans les paroisses et tout savoir sur ce qu’est l’adoration perpétuelle.



Saint Pierre Julien Eymard

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19987
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Prières catholiques guerre   Ven 31 Jan - 9:27

les catholiques en prière pour conjurer la menace d’une intervention américaine

Alep : les catholiques en prière pour conjurer la menace d’une intervention américaine
Le 29 08 2013 Avec 7 Commentaires
Des prières qui semblent avoir touché le Ciel puisque les Occidentaux (Obama, Cameron, Hollande…) sont, temporairement, en rétropédalage quant à l’intervention militaire en Syrie… Un sursis qui nous invite à deux choses : 1. Prier davantage pour la Syrie et les chrétiens de ce pays ; 2. Signer sans délai la pétition pour dire Non ! à l’intervention militaire américaine en Syrie (plus de 2 000 lecteurs l’ont déjà signée)…

« Ici, les gens vivent dans l’incertitude et dans la souffrance mais personne ne s’attend à être épargné des bombes et des missiles d’une intervention militaire extérieure. Pour moi aussi, ce serait une folie que de mener des actions de guerre en levant le drapeau de la paix. Tous prient afin que l’intervention n’ait pas lieu et que la paix revienne véritablement ». C’est ainsi que s’exprime le Père David Fernandez, missionnaire de l’Institut du Verbe Incarné, qui décrit à l’Agence Fides la réaction des fidèles de sa paroisse face aux rumeurs d’une imminente attaque de forces étrangères contre les positions de l’armée régulière syrienne. Dans le récit du Père Fernandez, Alep est de nouveau décrite comme une ville assiégée par les milices rebelles, où « les boulangeries sont fermées faute de farine pour faire le pain » alors qu’il n’est pas possible de dormir, pas plus de jour que de nuit, à cause du fracas des affrontements et des bombardements en cours dans les faubourgs. Dans ce contexte – ajoute le Père Fernandez – « de nombreuses personnes portent leur croix avec foi et force, demandant le don de la paix à Dieu, le seul en qui ils mettent encore leur espérance ». Au mois d’août, dans la ville assiégée d’Alep, trois retraites spirituelles ont été prêchées respectivement aux jeunes, aux religieuses et aux mères de famille dans la paroisse catholique de rite latin alors que ces jours-ci sont en cours les exercices spirituels s’adressant aux prêtres auxquels participent des prêtres de différents rites.

Source : Agence Fides



Partager
A Propos De L'auteur  ⁄ Daniel Hamiche
Daniel Hamiche est journaliste et président de l’association Amitié catholique France/États-Unis. Il a lancé, en 2007, le blogue Americatho (aujourd’hui membre du portail de réinformation Riposte Catholique). Il est administrateur et rédacteur du blogue L’Observatoire de la Christianophobie.

PRÉCÉDENT
COPTES DE MINYA : « QUE DIEU PARDONNE AUX ISLAMISTES INCENDIAIRES »
SUIVANT
LE PATRIARCHE LATIN DE JÉRUSALEM : AUCUNE LÉGITIMITÉ À ATTAQUER LA SYRIE
ARTICLES POUVANT VOUS INTÉRESSER

Alep : des quartiers chrétiens sous le tir de missiles sol air…
14 Nov 2013

Syrie : le couvent Saint-Vartan d’Alep tombé entre les mains des islamistes ?
26 Oct 2013

Des tirs de mortiers endommagent l’archevêché catholique d’Alep
20 Sept 2013

France : la Fédération protestante contre l’intervention en Syrie
15 Sept 2013
7 Commentaires
RÉPONDRE
Sonia
29 août 2013
lettre d’un aleppin vivant actuellement en France, Jean-Claude Antakli, adressée au président du Parlement Européen

Le 17 Janvier 2011, je vous avais adressé une lettre sur le massacre des chrétiens d’Orient, et particulièrement sur celui des chaldéens d’Irak. L’horreur avait culminé dans une église syriaque de Bagdad, en Décembre 2010 faisant 50 victimes innocentes (enfants, femmes, vieillards dont 2 prêtres) sauvagement assassinées par des jeunes Jihadistes.…

Le 13 Avril de la même année, vous aviez la courtoisie de me répondre et je vous cite : « L’Union européenne s’engage résolument en faveur des minorités religieuses. Le Conseil de l’Union Européenne vient d’adopter le 21 Février 2011 des conclusions qui confirment son action en faveur de la liberté de religion ou de conviction pour tous et partout, et appelle à renforcer son action extérieure en la matière en mobilisant ses instruments diplomatiques et son assistance aux pays tiers…. »

Pendant ce temps, la Révolution de Jasmin, suivie du Printemps arabe, poursuivaient leur contagion dans la ville de Deraa à 50 kilomètres de Damas avant de se propager dans toute la Syrie. Or à la même époque je naviguais entre Alep et Damas, ayant créé avec mon épouse un Institut Infirmier (IFSMB) à la française, à la demande de Monseigneur Jean Clément Jeanbart Archevêque Melkite d’Alep, pour le soutenir dans son projet « Bâtir pour rester », afin de limiter l’exode des chrétiens, bien avant ces événements imprévus, du mois de Mars 2011.

Mes origines et mon vécu communautaire entre la Syrie et la France d’une part, la conjoncture particulière qui nous a conduits à vivre 3 ans, en tant que professionnels de la Santé, au contact permanent de toutes les catégories sociales de ce pays d’autre part, me poussent aujourd’hui à vous lancer ce nouveau cri d’alarme en faveur des civils innocents de Syrie, après 27 mois de combats acharnés, 100.000 morts, autant d’handicapés, 5 millions de réfugiés et un exode sans précédent des chrétiens, (qui depuis 2000 ans et tant d’invasions, sont restés envers et contre tout sur la Terre de leurs ancêtres).

Ce désastre, ce chaos me laissent dubitatif sur l’esprit de la démarche européenne ; je vous cite : «… Telle est l’approche qui guide l’Union européenne dans ses relations avec les pays tiers, où nous travaillons avec acharnement pour rassembler un consensus de la Communauté Internationale pour lutter contre l’intolérance religieuse lors des sessions de l’Assemblée générale des Nations-Unies à New York et du Conseil des Droits de l’Homme à Genève… »

Je ne peux que déplorer l’impuissance du Parlement Européen qui sous votre Présidence, constate :

- Le carnage des civils syriens.

- Les enlèvements avec demandes de rançons qui de plus sont exorbitantes, de civils, d’enfants, de chefs d’entreprise.

- le saccage d’usines, d’entreprises environ (2500) brulées par les insurgés.

- Le matériel coûteux pillé et vendu au marché noir avec la complicité des autorités turques.

- L’horreur des cœurs arrachés aux soldats de l’Armée Syrienne, exhibés aux Médias Internationaux.

- L’injonction d’Imams devenus célèbres pour leurs prêches du Vendredi dans les Mosquées du Caire, de Tunis, d’Istanbul ou d’ailleurs, de se débarrasser du sang des infidèles égorgés, comme celui des porcs, dans les caniveaux.

- Le viol des jeunes filles et des femmes, torturées sous les yeux de leur père, de leurs frères, de leurs époux, et étouffées avec le symbole même de leur foi, la croix du Christ plantée dans leurs gorges.

- La séquestration récente de deux Evêques, Monseigneur Yohanna Ibrahim et Paul Yazdgi connus pour leur charisme et leur intégrité de la Communauté Islamo-chrétienne de (Homs).

Qui rend compte de l’horreur, de la haine et de la barbarie en Europe ?

- La « Turquie » alliée de l’OTAN, qui arme, encourage et cautionne le pillage et la destruction de la Région industrielle d’Alep (principal poumon économique de la Syrie) ?

- L’ « Observatoire Syrien des Droits de l’Homme » (L’OSDH) et son bouffon de représentant à Londres qui alimente les réseaux sociaux ; un apatride à la solde des Services de Renseignements Anglais, et de l’argent Qatari ?

- L’ « Armée Syrienne Libre » (ASL) submergée par des insurgés qui s’infiltrent par les frontières de la Jordanie, du Liban de la Turquie, et de l’Irak ? Car toutes les nationalités « Islamistes » et islamisantes sont là, Tunisiens, Egyptiens, Saoudiens, Qataris, Libanais, Afghans, Tchétchènes, Libyens, Maliens, Turcs, Pakistanais, Yéménites, Koweitiens, Talibans, Belges et même Français,…Une armée de bric et de broc qui a même découragé le Président Hollande, acharné à reconnaître ce qu’il faut bien appeler aujourd’hui par son nom, une « Armée d’occupation » !

- « Al-Jazzera », la chaîne Qatari, fidèle à ses propriétaires, qui accable le Régime syrien de Bachar El Assad, filtre et dénature les informations, sans aucune nuance…

Ne sommes-nous pas en droit de nous étonner d’ailleurs que lors de sa dernière Conférence de presse, devant 400 journalistes accrédités, le Président de la République Française n’ait donné la parole, pour préciser la position de la politique étrangère de la France, qu’à deux médias, TF1 et ….Al-Jazzera, qui s’inquiète de la mise à l’écart discrète de la France et de l’Europe dans les discussions à venir à Genève pour la 2ème Conférence Internationale chapeautée par les U.S.A. et la Russie ?

Comment interpréter le silence des Médias à cette occasion ? Indifférence ou collusion ?

Monsieur le Président, bien des voix viennent s’éteindre aux portes de nos rédactions et de nos chancelleries.

Je le rappelais le 2 Janvier 2013 à l’Elysée dans l’entretien de 90 minutes que m’avait obligeamment accordé la Conseillère Diplomatique du Président François Hollande.

Je commençai par la voix du peuple syrien, en la personne de Nadia Khost, une écrivaine de Damas : «Prendre à cœur la défense du peuple syrien revient aussi à défendre non seulement la dignité de ce qu’il y a de plus noble en l’humanité, mais l’intelligence de chacun d’entre nous qui sommes impunément bafoués par les Médias internationaux…. »

Je continuai en lui rappelant qu’un « Collectif pour la Syrie » composé de dix Franco-syriens, avait adressé le 21 Mars 2012, une lettre ouverte aux Médias, aux élus et aux deux futurs candidats à la Présidence de la République Française, après avoir effectué 12 missions au cœur même de la Syrie, auprès des opposants et des soutiens du Régime. Je lui disais que leur voix était aussi importante que celle de ceux qui clandestinement effectuent auprès de l’ASL des visites guidées et soigneusement encadrées, au pied levé, dans une partialité absolue.

Dans mon dernier livre : « Le Silence de Dieu » je donnais moi-même dans les annexes, la parole aux « Sans voix », ceux que nous ne lisons jamais dans nos journaux, que nous n’entendons guère sur nos radios et ne voyons jamais sur les écrans de nos télévisions !

J’évoquais avec elle, Sa Béatitude Kiril I, Patriarche de Moscou et de toutes les Russies qui, en visite chez Monseigneur Béchara Raï, le Patriarche Maronite, avait osé parler d’un plan Occidental visant à expulser les chrétiens d’Orient de la Terre Sainte qui les a vus naître.

Ce même Patriarche Maronite d’ailleurs qui, au cours d’une rencontre avec le Président Sarkozy au printemps 2012, soulignait l’imprudence de certaines positions européennes et françaises radicales et demandait pour les chrétiens du Levant, « non pas des protections, mais des Droits fondamentaux…que les Accords de Taëf, qui avaient mis fin à la Guerre du Liban, n’avaient eu de cesse de rogner pour favoriser la domination sunnite du Liban ».

Enfin j’interrogeais la Conseillère Diplomatique sur les révélations du journal « Le Point » et du « Canard Enchaîné » concernant l’intervention courageuse du député PS François Loncle (Membre de la Commission des Affaires Etrangères de l’Assemblée Nationale) qui, dans une question écrite posée au Gouvernement Fillon, demandait ouvertement au Patron du Quai d’Orsay, Monsieur Alain Juppé « Si la France étudiait la préparation d’une opération militaire en Syrie au vu des appels à l’ingérence Internationale qu’elle émettait via l’Onu notamment la demande d’instauration de couloirs humanitaires contre l’avis des Nations Unies, et enfin la reconnaissance du CNS (Conseil National Syrien) comme seul interlocuteur syrien légitime !

François Loncle demandait très clairement à Nicolas Sarkozy et Alain Juppé, s’ils avaient l’intention de devenir les futurs G.W.Bush, et Rumsfeld de la Syrie…et de nous refaire le coup de la Libye ! Il allait même jusqu’à interpeller le Parlement en exigeant des éclaircissements sur « le rôle exact joué par les agents du service de la DGSE et les officiers du Commandement des opérations spéciales dépêchés en Turquie et au Liban, auprès des militaires syriens ayant fait défection…et si l’objectif de la diplomatie française consistait à renverser le Régime syrien, au risque de provoquer l’éclatement du pays, voire l’embrasement de toute la région » !

Au mutisme d’Alain Juppé s’abritant derrière le Secret Défense, le Général de corps d’armée Jean Salvan répondait sans détours que « depuis quelques jours, notre gouvernement n’ose plus pérorer au sujet de la Syrie. Peut-être a-t-il enfin compris ce qui se tramait là-bas, car l’activisme des Etats-Unis et du Qatar au Proche-Orient finissent par crever les yeux. Oui, il y a bien un complot, comme il y a en a eu en Irak pour contrôler un pays riche en pétrole, et simultanément répondre aux aspirations de l’Arabie Saoudite et des Sunnites en cassant la Syrie et l’Irak, deux Etats relativement laïcs.

La Russie détient en Europe des positions majoritaires sur le marché du gaz. On va donc s’attaquer aux exportations russes en ouvrant un gazoduc entre le Qatar, pays producteur, et des terminaux à Adana (Turquie), Tripoli (Liban), Haïfa (Israël) et Lattaquié (Syrie).

Ce gazoduc contournerait donc des pays comme l’Iran et l’Irak. Son centre de répartition se trouverait à Homs en Syrie, d’où partiraient les embranchements vers les ports méthaniers. Bachar el-Assad ne souscrivant pas au projet, il fallait l’éliminer. Le bloc sunnite a donc fourni aux opposants syriens, instructeurs, conseillers, armes et argent, par l’intermédiaire de la Turquie.

Les dictatures théocratiques qatari et saoudienne ont trouvé sur place et en Europe les idiots utiles pour laisser croire qu’en Syrie on se battait pour la démocratie et non pour le gaz. Comme je le répète depuis plus de vingt ans, il y a de nombreuses ressemblances entre les Soviétiques et les islamistes. Les Occidentaux et surtout les Européens sont toujours prêts à leur vendre la corde pour être pendu ».

En quittant l’Elysée, suite à ma rencontre avec la Conseillère diplomatique, j’avais bien compris que le « changement » que l’on nous avait promis… n’était que la continuité de la diplomatie française. !

J’avais bien saisi que cent mille chrétiens coptes qui avaient déjà quitté l’Egypte, que le million et demi de chrétiens chaldéens qui avaient fui l’Irak, que les Chrétiens Libanais, Palestiniens, et à présent Syriens, que les minorités musulmanes alaouites, kurdes, druzes, chiites et ismaïliens de Syrie étaient bien condamnés en Occident, selon des lois démocratiques à géométrie variable.

Nous anéantirons ces barbares jusqu’au dernier au Mali, les mêmes qui en Syrie sont considérés comme des résistants que l’on arme, que l’on soutient, que l’on forme…. Hélas, la rhétorique truquée d’un discours atlantiste basée sur une prétendue défense des droits de l’homme, sert finalement d’analyse à la grande majorité de nos élus, droite et gauche confondus, sans aucune vision gaulliste de la politique des Affaires Etrangères.

Monsieur le Président du Parlement Européen, je prends la liberté de vous rappeler ce que Volney disait au XVIIIème siècle suite à son voyage en Syrie et en Egypte : « C’est bien dans ces contrées que sont nées la plupart des opinions qui nous gouvernent, d’où sont sorties ces idées religieuses qui ont influencé si puissamment notre morale publique, nos lois et notre état social … malgré toutes les diversités, tous les hommes sont frères et doivent porter à la perfection, les lois que la nature a posées en eux, pour les guider ».

C’est bien dans ces contrées que nous, européens, nous nous ingérons sans discernement, avec notre brutalité habituelle, en donneurs de leçons. Chaque jour qui passe voit le massacre de 150 familles innocentes de plus, de tous bords, de toutes confessions. Au diable les droits de l’homme, l’urgence c’est le droit de vivre !

En homme de décision et de pouvoir, Monsieur le Président, j’en appelle encore une fois à votre engagement« de mobilisation pour tous et partout, et d’assistance aux pays tiers… ». Je joins à ma prière et à ma lettre, quelques témoignages de citoyens ordinaires qui illustrent la tragédie syrienne. Je connais la plupart d’entre eux avec lesquels j’ai vécu ; musulmans ou chrétiens, ils sont restés héroïquement sur place dans l’horreur quotidienne. Leur courage prend racine dans leur foi vibrante, profonde et dans cette fraternité qui les unit à jamais.

Un jour, Monsieur le Président, les survivants parleront ; un jour les journalistes muselés aujourd’hui, témoigneront ; un jour, enfin, les Européens abusés et formatés comprendront.

Parce que ceux qui savaient, se sont tus (Alain Juppé, Hilary Clinton, Recype Erdogan, et bien d’autres), ceux qui pouvaient, se sont perdus en agitations dérisoires et stériles mais en attendant, une civilisation aura été anéantie sous un tapis de bombes américaines en Irak, sous une pluie de roquettes et de missiles russes en Syrie.

« Le sort des chrétiens d’Orient est exemplaire de ce qui se passe quand on nie la dimension spirituelle du monde…Entrez dans une Eglise d’Orient, vous y entendrez ce que les Eglises d’Occident vous cachent, le bruissement des Anges…C’est nous Européens qui, en ayant refusé d’inscrire dans la Constitution de l’Union, le caractère chrétien de nos racines, avons rendu possible l’éradication programmée et déjà effective…La mort des Chrétiens orientaux est le signe non seulement de notre honte mais de la mort de notre civilisation. Ils meurent silencieusement de ce que nous ne voulons êtres chrétiens ! » C’est ce qu’écrivait un philosophe contemporain (Richard Millet) en 2004.

Je suis cette voix dans le désert qui donne existence à ces sans voix que je vous supplie d’écouter.

Je vous remercie Monsieur le Président et je vous assure de ma respectueuse considération.

Jean Claude Antakli.

Ecrivain-Biologiste. Ex-Correspondant de l’Est-Républicain.

RÉPONDRE
btk
30 août 2013
Bravo ! excepte la ‘vision gaulliste de la politique des Affaires Etrangères ‘… la vision de cet homme qui dit un jour ‘L’Algerie restera francaise’ et qui quelques jours après, envoya le contingent, des petits soldats francais non prepares a une guerre de terrain, tirer sur la foule… et aussi se faire egorger dans des embuscades…, cet homme qui lanca le glas de la grandeur de la France, bradant les colonies les unes après les autres (petrole et gaz en primes)…, cet homme ‘catholique’ qui refusa la grace du jeune colonel Bastien-Thiry… cet homme dont la traitre vision a engage le debut de la persecution des Chretiens.

Alléluia. Heureux celui qui veille dans la prière : il sera jugé digne de paraître debout devant le Fils de l’homme. Alléluia. (cf. Lc 21, 76)

RÉPONDRE
Loco
30 août 2013
Faire quelque chose pour arrêter cette guerre civile atroce où la Barbarie est une des parties et la Répression l’autre partie, ( mais que peut on faire pour lutter contre la Barbarie, sinon la réprimer ? )
Mais que doivent faire les Occidentaux , puisque semble-t-il personne ne veut que les États Unis interviennent ?
Il faut que l’intervenant ait la bonne couleur ? La couleur du Président Hollande?
On croit rêver .
D’abord s’ il faut choisir entre la Barbarie et la Répression, Hollande a choisi la Barbarie. Quel genre d’aide peut-il donner aux victimes ? Qu’ a répondu sa Conseillère diplomatique ?

RÉPONDRE
Ernest
30 août 2013
99 ans après l’assassinat du héroïque pacifiste et véritable socialiste Jean Jaurès, les « socialo-traîtres » (la bande à Hollande – Fabius) continuent leur sale boulot, en passant d’une collaboration à une autre: Avec les chauvinistes français, avec Hitler et finalement avec les belligérants de la Wall Street et de la City of London. Dégoutant! Quelle honte pour la France !

RÉPONDRE
Melmiesse
30 août 2013
Les chrétiens prient à Alep, les Français sont invités à prier avec eux par l’AED du 30-08 au 6 09 septembre pour les Syriens et la paix. Les cyniques qui nous gouvernent seront jugés et condamnés par les survivants quand les armes se seront tu

RÉPONDRE
btk
31 août 2013
‘…Face à ce drame, les regards silencieux, les larmes abondantes et les cœurs brisés sont un langage qui va directement au Cœur Immaculé de Marie, aux pieds de la Croix….’
http://www.news.va/fr/news/asiesyrie-pour-larcheveque-metropolite-syro-orthod
Seigneur, Pitie pour nos frères d’Orient ! car nous aussi avons peche.

RÉPONDRE
btk
31 août 2013
Syrie, Qara – Face au danger, à l’avenir incertain, contre le mal représenté par la guerre et le terrorisme, « la prière et l’Adoration du Très Saint Sacrement constituent des armes puissantes….. Adoration eucharistique nocturne, « conscients de la force de la prière et avec foi dans la Providence de Dieu « ..’ « Une attaque militaire ne constitue jamais une solution qui génère la paix mais elle ne peut que susciter un regain de haine.. ».

http://www.news.va/fr/news/asiesyrie-adoration-nocturne-permanente-pour-implo.

après l’appel lance par cette communaute de religieux en Syrie qui accueille aussi des musulmans, comment pourrions nous ne pas veiller en union de Prieres avec ces freres et soeurs qui souffrent ?

Laisser un commentaire

Prénom

Nom

Courriel

Site Web

Votre message
ENVOYER VOTRE MESSAGE
RECHERCHE

EnglishFinnishGermanGreekHebrewItalianJapaneseKoreaNorwegianPolishPortugueseRomanianRussianSerbianSpanishSwedish

Fourni par
CONNEXION
Courriel:

Mot de passe:

Rester connecté

S'abonner | Mot de passe perdu?
ARTICLES RÉCENTS
Centrafrique : un pasteur et son fils assassinés par la Seleka
Allemagne : grave profanation d’une église dans le Bade-Wurtemberg
Paris : le tagueur christianophobe serait-il un récidiviste ?
Montceau-les-Mines : vandalisme à répétition dans une église
L’Obs hebdo : le n° 28 est sorti de presse !
Un “débaptisé” nous dénonce à Facebook…
Le maire de Paris condamne les tags injurieux sur l’église Saint-Jean-Baptiste
Le Caire : une église attaquée par des islamistes
Kosovo : une église profanée
Paris : une église souillée de tags haineux
Et encore des détournements de symboles chrétiens…
Charleville-Mézières : église dégradée et souillée = église fermée !


Google+
INSCRIPTION LETTRE D'ACTUALITÉ:
Email:

Valider


Abonnement





CATÉGORIES


Vatican II Le concile Vatican II a été l'un des moments les plus importants dans l'histoire récente de l'Eglise, mais son interprétation, à la fois historique et théologique, est difficile. Sans entrer dans l'interprétation théologique, l'historien Roberto de Mattei propose une vision historique novatrice de l'événement, montrant à quel point le travail de relecture demeure à faire...
COMMENTAIRES RÉCENTS
Xavier dans Le Planning Familial détourne honteusement un symbole chrétien
Jo dans Le maire de Paris condamne les tags injurieux sur l’église Saint-Jean-Baptiste
Jo dans Montceau-les-Mines : vandalisme à répétition dans une église
© 2013 L'observatoire de la Christianophobie All Rights Reserved. | Webdesign Paris by Aryup | Mentions légales


 



0
email
print
To TopShareThis Copy and Paste - See more at: http://www.christianophobie.fr/breves/alep-les-catholiques-en-priere-pour-conjurer-la-menace-dune-intervention-americaine#sthash.4cOGQGED.dpuf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prières catholiques guerre   Aujourd'hui à 17:16

Revenir en haut Aller en bas
 
Prières catholiques guerre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La guerre des voisins
» "Noëls de Guerre" à Compiègne du 27 nov au 31 janv 2011
» La guerre des singes fait rage à New Delhi
» blessure de guerre !!!
» veste kaki m 47 guerre d'indochine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: Les infos de Végétalienne-
Sauter vers: