AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 additifs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19969
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: additifs   Mer 18 Juil - 4:34

Ces sites parlent des additifs :

http://mangersain.medicalistes.org/adtf.php

http://www.food-info.net/fr/index.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19969
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: additifs   Mer 18 Juil - 4:36

Additifs alimentaires











Définition des additifs alimentaires


Les additifs sont des substances qui s'ajoutent aux aliments pour assurer leur conservation, conserver ou renforcer leur arôme, donner la couleur et améliorer l’aspect. Bien que ceci puisse être positif, seulement ils sont utilisés pour faire des produits comestibles de basse qualité.
Comment détecter les additifs dans les aliments ?


Nous devons surveiller les étiquettes sur les aliments empaquetés où sont notés les INGRÉDIENTS. La réglementation de chaque pays en ce qui concerne l’étiquetage des aliments varie mais en général il est obligatoire de spécifier tous les ingrédients et cela inclut les additifs pour que les produits se vendent mieux.
Un détail très important à tenir compte est que nous pouvons parfois trouver les additifs figurant sous forme de lettre et nombre (par exemple E102) ou leur nom (par exemple Tartracine).
Sont-ils inoffensifs pour la santé ?


Les additifs que nous consommons avec les aliments sont soumis à quelques conditions rigoureuses en ce qui concerne leur innocuité et ont été approuvés par les autorités sanitaires. Par additif inoffensif on comprend que celui-ci ne constitue pas un risque pour la santé s'il est consommé en concentration exigée. Il y a des doses maximales établies légalement.
Le problème est que chaque jour, sans le savoir, nous prenons des additifs en plus grande quantité dans plusieurs produits pris ensembles. Beaucoup de personnes réagissent par des céphalées (douleurs de tête), allergies, démangeaisons, etc. L'idéal dans ces cas est d'essayer de détecter l’aliment qui a produit les symptômes et voir quel additif contenait.
Par curiosité commencez par lire les étiquettes de vôtre aliment le plus habituel.
Vous trouviez sûrement une surprise.
Que pouvons-nous faire avec ces additifs?


Réellement les consommateurs doivent pouvoir, au moment d'acheter un produit, par exemple une marmelade de fraise, remarquer que le produit contient seulement fraise et sucre et par contre un autre peut contenir colorants et stabilisants.
Comme c'est un sujet qui préoccupe beaucoup de personnes, la vérité est qu’il existe des fois des produits plus faciles à trouver sans additifs.
Aliments garantis ne portant pas d'additifs


Les aliments suivants, par loi, ne peuvent porter aucune teneur d'additif :
Lait.
Flocons de céréales.
Crème acide.
Pâtes.
Riz (pas celui de cuisson rapide).
Kéfir sans fruits.
Céréales.
Yogourt naturel.
Fruits secs.
Oeufs.
Semences.
Pommes de terre fraîches.
Huile végétale vierge.
Légumes frais.
Miel.
Fruits frais (sans cire).
Eau minérale et de source.
Champignons frais.
Café en poudre.
Légumes.

Les aliments écologiques, organiques ou biologiques ne portent jamais d'additifs d'aucun type et leur saveur comme leur couleur sont réellement ce que nous pouvons apprécier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19969
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: additifs   Mer 18 Juil - 4:37

Colorants alimentaires I











Pour quoi sont-ils utilisés ?


On les utilise pour embellir et améliorer l'aspect des aliments et les boissons. Ce sont des additifs inutiles puisqu’ils sont ajoutés juste pour nous faire croire que le produit est meilleur que ce qu’il paraît. Les Xanthophylles (E-161) Par exemple, sont utilisées (dans quelques cas) pour nourrir les poules et saumons pour qu'ils donnent des oeufs et de la viande d'une couleur plus intense.
Ils peuvent être naturels ou artificiels et on les identifie par leurs codes de E-100 à E-180. Les colorants naturels peuvent être d'origine minérale, végétale ou animale (comme la Cochenille ou E-120) bien que cela ne veuille pas dire qu'ils soient implicitement inoffensifs.
La loi varie beaucoup suivant les pays et cela veut dire que les scientifiques ne se mettent pas d'accord sur leurs effets secondaires.
Nous pouvons ainsi trouver que dans les pays nordiques interdisent presque tous les colorants synthétiques, par contre d'autres pays les autorisent.



Listing des colorants





E100 Curcumine


• Couleur orange jaunâtre, d'origine naturelle extraite de la racine de safran des indes, ou de synthèse artificielle.
• Aliments contenant le E-100 : beurres, fromages, moutarde, produits de pâtisserie, curry en poudre, thé et plats préparées à base de riz.
• Possibles effets secondaires : Aucun.
E101 Riboflavine, lactoflavine


• Couleur jaune, obtenue de la levure de bière bien que de synthèse artificielle. C'est la vitamine B- 2.
• Aliments contenant le E-101 : Soupes, pâtes, crèmes, glaces, mayonnaise.
• Possibles effets secondaires : Aucun.
E102 Tartracine (colorant azoïque)


• Couleur jaune citron, de synthèse artificielle.
• Aliments contenant le E-102 : Rafraîchissements en poudre, glaces, essences de fruits, moutarde, sirops, sucreries...
• Possibles effets secondaires : Réactions allergiques, chez des personnes asthmatiques et sensibles à l'aspirine.
E103 Crisoine


• Couleur jaune, de synthèse artificielle. Interdit depuis 1978 dans tous les pays du marché commun.
• Aliments : pâtisserie et glaces.
• Possibles effets secondaires : dangereux, spécialement pour les enfants.
E104 Jaune de quinoléine


• Couleur jaune, de synthèse artificielle.
• Aliments : Limonades, puddings en poudre, poissons fumés...
• Possibles effets secondaires : réactions allergiques. A éviter.
E105 Jaune solide


• Couleur jaune artificielle, interdite depuis 1978 dans tout les pays du Marché Commun.
• Aliments : pâtisserie et glaces.
• Possibles effets secondaires : réactions allergiques.
E106 ou E101a Phosphate de Lactoflavine


• Couleur jaune, de la vitamine B- 2.
• Aliments : Poissons et pâtisserie.
• Possibles effets secondaires : Aucun.
E107 Jaune 2G


• Couleur jaune artificielle.
• Aliments : gâteaux et pâtisserie.
• Possibles effets secondaires : Réactions allergiques, asthme et urticaire.
E110 Jaune orange S (colorant azoïque)


• Couleur jaune orange, de synthèse artificielle.
• Aliments : marmelade d'abricots, gâteaux et produits de pâtisserie, soupes instantanées, battage de chocolat, farine ...
• Possibles effets secondaires : réactions allergiques, spécialement en cas d'intolérance à l'aspirine. Cancérigène. Additif qui entraîne fréquemment de l'allergie.
E111 Orange GGN


Couleur orange artificielle. Interdit depuis 1078 dans tous les pays du marché commun.
• Aliments : caramels, glaces et pâtisserie.
• Possibles effets secondaires : Dangereux spécialement pour les enfants.
E120 Cochenille ou acide carminique


• Couleur rouge carmin, pigment de la cochenille.
• Aliments : boissons alcoolisées, confitures.
• Possibles effets secondaires : dangereux, spécialement chez des enfants s'il se mélange avec des analgésiques. Il produit de l'hyperactivité. Réactions allergiques. Cancérigène.
E121 Orcille


• Couleur rougeâtre qui est extraite des lichens ou de la synthèse. Interdit depuis 1978 dans tous les pays du marché commun.
• Aliments : Soupes préparées, pâtisserie et gâteaux.
• Possibles effets secondaires : Dangereux, réactions allergiques.
E122 Azorrubine


• Couleur rouge artificielle.
• Aliments : caramels, glaces, pâtisserie, soupes et plats préparées.
• Possibles effets secondaires : Réactions allergiques. Des expériences sur des souris, on a observé anémies, lymphomes et tumeurs. Suspect en dépit de peu d’information.
E123 Amarante (colorant azoïque)


• Couleur rouge artificielle. Interdit aux USA et en URSS.
• Aliments : Caramels, pâtisserie, liqueurs.
• Possibles effets secondaires : Réactions allergiques. Cancérigène.
E124 rouge cochenille A (colorant azoïque)


• Couleur rouge artificielle.
• Aliments : limonades, gelées de fruits, sucreries.
• Possibles effets secondaires : Réactions allergiques spécialement en cas d'intolérance à l'aspirine.
E126 Ponceau 6R (colorant azoïque)


• Couleur rouge obscure artificielle, interdite depuis 1978 dans les pays du marché commun.
• Aliments : fruits rouges, pâtisserie et caramels.
• Possibles effets secondaires : Allergies. Éprouvé sur des rats, carcinomes, sarcomes et adénomes.
E127 Eritrosine (colorant azoïque)


• Couleur rouge artificielle.
• Aliments : fruits en conserve, gelées.
• Possibles effets secondaires : Allergies. Il inhibe l'action de la pepsine et altère la fonction de la tyroïde.
E128 rouge 2G (colorant azoïque)


• Couleur rouge de synthèse artificielle.
• Aliments : confiserie anglaise avec des céréales.
• Possibles effets secondaires : Il produit des allergies, dangereux.
E129 rouge Allure AC (colorant azoïque)


• Couleur rouge de synthèse artificielle.
• Aliments : Soda, vin amer.
• Possibles effets secondaires : Il n'est pas connu s'il affecte le métabolisme.
Il faut que Vous rappeliez que cette information est d'orientation. Et Continuellement s’effectuent plus d’études et peut-être dans certains cas nous devons corriger une certaine donnée. Devant tout doute demander Conseil à votre médecin ou spécialiste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19969
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: additifs   Mer 18 Juil - 4:37

Colorants alimentaires II











E130 Bleu d'Anthraquinone





Couleur bleue artificielle.
Aliments : pâtisserie.
Possibles effets secondaires : Potentiel cancérigène. Il produit les allergies et les us en quelques minutes. Dangereux.
E131 Bleu breveté V


Couleur bleue de synthèse artificielle.
Aliments : pâtisserie, recouvrement de sucre, boissons, sucreries.
Possibles effets secondaires : Il peut provoquer des allergies, urticaire. Cancérigène.
E132 Indigotine


Couleur bleue artificielle.
Aliments : recouvrements de sucre, boissons, sucreries.
Possibles effets secondaires : Aucun, mais n'est pas non plus utile.
E133 Bleu brillant FCF


Couleur bleue artificielle.
Aliments : légumes anglais en conserve.
Possibles effets secondaires : à hautes doses, il peut s'accumuler dans les reins et les veines lymphatiques. A éviter.
E140 Chlorophylle


Couleur verte, qui est extraite des plantes herbacés, d'orties, de luzerne.
Aliments : Chewing-gums, congelés d'arômes artificiels, sucreries.
Possibles effets secondaires : Aucun.
E141 Complexes capriques de chlorophylle


Couleur verte, synthétisée à partir de la chlorophylle.
Aliments : Chewing-gums, glaces, sucreries, légumes.
Possibles effets secondaires : Aucun.
E142 Vert acide brillant


Couleur verte à bleue, de synthèse artificielle.
Aliments : sucreries.
Possibles effets secondaires : Potentiel cancérigène.
E150 Caramel


Couleur marron. Il est obtenu en présence d'ammoniaque.
Aliments : Pâtisserie, pain, vinaigre, essences de café, boissons alcoolisées, chocolat.
Possibles effets secondaires : des expériences sur des rats, ils ont eus des modifications sanguines. A éviter.
E151 Noir brillant


Couleur noire artificielle.
Aliments : réglisse, sauces, sucreries, oeufs de poisson, caviar allemand.
Possibles effets secondaires : Réactions allergiques. Par l'action de la chaleur se transforme en produit toxique.
E152 Noir 7984


Couleur noire artificielle. Il a été interdit en 1978 dans les pays du marché commun.
Aliments : pâtisserie.
Possibles effets secondaires : toxique.
E153 Charbon végétal médicinal


Couleur noire, obtenue à partir du charbon végétal.
Aliments : recouvrement de cire pour les fromages.
Possibles effets secondaires : Il peut contenir le benzopyrène. Ne pas consommer.
E154 Marron FK (colorant azoïque)


Couleur marron artificielle.
Aliments : produits fumés.
Possibles effets secondaires : à hautes concentrations il peut s'accumuler dans les reins et les veines lymphatiques.
E155 Marron HT (colorant azoïque)


Couleur marron de synthèse artificielle.
Aliments : gâteaux, desserts, condiments.
Possibles effets secondaires : à hautes concentrations il peut s'accumuler dans les reins et les veines lymphatiques.
E160a Caroténoïdes


Couleur jaune d'orange, obtenue à partir d'extraits végétaux ou de synthèse artificielle. Précurseurs de la vitamine A. Le corps peut les métaboliser en vitamine A.
Aliments : beurre, fromages, margarine.
Possibles effets secondaires : Aucun.
E160b Rocou


Couleur orange.
Aliments : caramels, fromage, margarine.
Possibles effets secondaires : réactions allergiques.
E160c Capsanthine


Couleur orange, d'origine naturelle, concentré de poivron.
Aliments : fromage fondu, confitures, marmelades.
Possibles effets secondaires : Ils n'ont pas été cités.
E160d Lycopène


Couleur rouge d’origine naturelle, concentré de tomate ou obtenu par synthèse.
Aliments : Desserts, condiments, suppléments nutritionnels.
Possibles effets secondaires : Aucun.
E161 Xanthophylles


Couleur orange, d'origine naturelle.
Aliments : gâteaux et pâtisserie.
Possibles effets secondaires : Aucun.
E162 Béthanine


Couleur rouge, de la betterave.
Aliments : pâtisserie, chewing-gums, yogourt, sauces.
Possibles effets secondaires : Aucun.
E163 Anthocyanes


Couleur rouge à bleue, d'origine naturelle.
Aliments : boissons, glaces, sucreries.
Possibles effets secondaires : Aucun.
E170 Carbonate calcique


Couleur blanche grisâtre, d'origine minérale.
Aliments : pâtisserie et éléments de décoration de l'alimentation.
Possibles effets secondaires : Ne sont pas connu pour l’instant.
E171 Dioxyde de titane


Couleur blanche d'origine minérale.
Aliments : décoration de pâtés en croûte, sucreries. En comprimés, il bloque la respiration cellulaire.
Possibles effets secondaires : On ne sait pas, l'éviter.
E172 Oxydes et hydroxydes de fer


Couleur jaune, rouge et noire. D'origine minérale.
Aliments : dragées et sucreries.
Possibles effets secondaires : Non connus. Vaut mieux L'éviter.
E173 Aluminium


Couleur argentée d'origine minérale et métallique.
Aliments : Surfaces de sucreries. Pâtisserie. Dans l'"Almax" (médicament antiacide).
Possibles effets secondaires : Innocuité contestée. L'éviter. Il renforce l'Alzheimer.
E174 Argent


Couleur argentée d’origine minérale et métallique.
Aliments : Pâtisserie.
Possibles effets secondaires : Peu utilisé. Non connus.
E175 Or


Couleur dorée.
Aliments : Pâtisserie.
Possibles effets secondaires : Peu utilisé.
E180 Lytholrubine (colorant azoïque)


Couleur rouge d'origine synthétique.
Aliments : recouvrement de cire pour fromages.
Possibles effets secondaires : suspect de toxicité.
E579 Gluconate ferreux


Stabilisant de la couleur, de synthèse artificielle.
Aliments : coloration noire des olives.
Possibles effets secondaires : Ils n'ont pas été décrits.
E585 Lactate ferreux


Stabilisant de la couleur de synthèse artificielle.
Aliments : coloration noire des olives.
Possibles effets secondaires : Il peut favoriser la prolifération d'agents cancérigènes.
Il faut Vous rappelez que cette information est d'orientation. Continuellement s’effectuent plus d’études et peut-être dans certains cas, nous devons corriger une certaine donnée.
Devant tout doute non dite, demander Conseil à votre médecin ou spécialiste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19969
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: additifs   Mer 18 Juil - 4:40

Pour tous ceux qui croient que "colorant naturel" veut dire que ça vient de la nature ( des plantes, des végétaux) ce n'est pas vrai. Il y a des colorants naturels qui viennet des animaux, pas tous, mais certains.




Les colorants naturels peuvent être d'origine minérale, végétale ou animale (comme la Cochenille ou E-120) bien que cela ne veuille pas dire qu'ils soient implicitement inoffensifs. La loi varie beaucoup suivant les pays et cela veut dire que les scientifiques ne se mettent pas d'accord sur leurs effets secondaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19969
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: additifs   Mer 18 Juil - 4:41

Édulcorants










L'essor de ces édulcorants alimentaires est lié aux produits façon "Light" ou allégé en calories, mais rien n’est pas clair qu'ils aident à perdre du poids. Au contraire, on a dit qu'ils augmentent l'appétit de façon anormale. Quelques auteurs affirment que les édulcorants intenses trompent l'organisme et les nutriments sont rapidement absorbés. Le corps est préparé et prédisposé à stocker ce qui arrive. La conséquence c'est l'augmentation de poids.
Souvent ils présentent une toxicité digne de considération, raison pour laquelle quelques édulcorants ont été éloignés du marché. Les édulcorants peuvent être naturels ou artificiels mais les plus utilisés, sont ceux d'origine chimique. Leur fonction la plus fréquente, est celle de sucrer des boissons rafraîchissantes.
E-420 * Sorbitol.E-421 * Manitol.E-953 * Isomaltitol.E-965 * Maltitol.E-966 * Lactitol.E-967 * Xilitol.
Les polyols sont mal absorbés et sucrent moins que le vrai sucre. Ils ont des propriétés laxatives. Si on consomme plus de 40 g par jour ils peuvent provoquer des douleurs abdominales, ballonnements et diarrhées.
E-950 * Acisulfame potassique D'origine chimique, il a été découvert en 1967 et est 200 fois plus doux qui le sucre. Ne se métabolise pas dans l'organisme. Il est utilisé dans quelques pays européens depuis 1983 et beaucoup plus récemment en Espagne.
E-951 * Aspartame. D'origine chimique, il a été découvert en 1965 et il est utilisé depuis 1983 comme édulcorant dans beaucoup de produits de grande consommation. Dans l'organisme il est transformé en phénylalanine, acide aspartique et méthanol. Sa toxicité fait l'objet de chaudes polémiques aux Etats-Unis, où il a été accusé de provoquer des convulsions, états de virgule, tumeurs cérébrales et cécité. D'autre part, la présence en concentrations importantes de phénylalanine dans le sang est associée à un retard mental grave dans une maladie congénital connue comme la phénylcétonurie, c’est pourquoi l'Aspartame ne doit pas être consommé par les personnes qui souffrent de cette maladie.
E-952 * Acide cyclanique et ses sels de sodium et calcium. Édulcorant artificiel utilisé depuis 1950. Leurs effets ne sont pas très bien connus encore. Avec des expériences sur des animaux il a provoqué des tumeurs des ovaires, reins, peau et utérus. Chez des hommes on a dit que il interfère dans la synthèse des hormones typhoïdes et peut produire des allergies. Selon l'OMS il pourrait avoir des potentialités cancérigènes et des effets mutagènes, c’est pourquoi les cyclamates sont interdits aux Etats-Unis, le Japon, la Grande-Bretagne et la France depuis 1970. On déconseille sa consommation spécialement chez des enfants et des femmes enceintes. Il peut endommager les spermatozoïdes et les testicules.
E-954 * Saccharine et ses sels de sodium, de potassium et de calcium. Édulcorant artificiel utilisé depuis le début du XX e siècle. Aucune démonstration qui aide à perdre du poids. Des hautes doses ont provoqué le cancer de vessie chez des rats dans des expériences menées à bien durant les années soixante-dix. Cela dit, ils peuvent produire un cancer des fils et les petits-fils de quelqu’un qui les prend. Il est interdit en France et au Canada. Aux États Unis il est obligatoire de mettre sur l'étiquette des produits qui contiennent la saccharine un message d'avertissement comme : "Ce produit contient la saccharine, dont on a déterminé qu'il produit le cancer des animaux de laboratoire "ou" l'utilisation de ce produit peut être dangereuse pour la santé ".
E-957 * Tomatine. Protéine extraite d'une plante africaine. Il est 2.500 fois plus doux que le sucre. Il est utilisé au Japon depuis 1979.
E-959 * Neohesperidine DC Il est obtenu par modification chimique d'une substance présente dans l'orange amère. Il est entre 250 et 1.800 fois plus doux que le sucre. Il se dégrade en partie par l'action de la flore intestinale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19969
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: additifs   Mer 18 Juil - 4:41

Les aliments doivent aussi avoir bon aspect











Pourquoi sont-ils des antioxydants tellement importants ?


Les antioxydants sont présents dans beaucoup de produits alimentaires. Tous, à un certain moment, nous avons entendu parler d'eux ou nous les avons vu mentionnés comme additifs dans les emballages des aliments. Quels effets ont sur les aliments ? Et, pourquoi ont ils un rôle tellement important dans beaucoup de produits ?.
L'oxydation est un processus chimique qui, dans la majorité des cas, se produit par exposition à l'air (oxygène), ou par la chaleur ou la lumière.
Les antioxydants jouent un rôle fondamental en garantissant aux aliments le maintient de leur saveur et leur couleur, et peuvent être consommé plus longtemps. Leur utilisation s'avère spécialement utile pour éviter l'oxydation des matières grasses et les produits qui les contiennent. Quand les antioxydants s'ajoutent à la matière grasse ou à l’huile, on retarde le début des dernières étapes de l'auto oxydation. Une autre fonction significative est que certaines vitamines et certains aminoacides sont détruits facilement par l'exposition à l'air, et les antioxydants servent à les protéger. De même, ils contribuent à retarder la décoloration des fruits et légumes.
Antioxydants naturels


Par exemple, une manière simple d'éviter que les pommes deviennent marrons, est de les arroser avec un peu de jus de citron. Cet acide ascorbique (vitamine C) présent dans beaucoup d'agrumes est un antioxydant naturel, de là son utilisation fréquente dans la production d'aliments (E 300 - E 302). La vitamine C et ses différents sels s'ajoutent à des rafraîchissements, marmelades, jambon, lait condensé et marqueteries, pour leur protection.
Autres antioxydants naturels, les tocophérols (E 306 - E 309), appartenant à la famille de la vitamine E. Ils sont fondamentalement trouvés dans les fruits secs, les semences de tournesol et les bourgeons de soja et maïs, on les utilise essentiellement pour conserver les huiles végétales, la margarine et produits dérivés du cacao.
Bien que les deux composés sont des antioxydants très populaires et leur demande totalement satisfaite au moyen de sources naturelles, il y a longtemps que l’acide ascorbique et les tocophérols sont artificiellement produits. De nos jours on peut copier la structure moléculaire de ces composés avec une telle précision qui il n'y a pas de différence dans la structure ni dans l’effet de la copie. Ceci signifie que ces substances "identiques aux produits naturels " sont en essence égale aux originales.
Antioxydants artificiels


Les antioxydants naturels, sont très utilisés comme antioxydants artificiels. Entre eux, les plus importants, appartiennent au groupe des galates (E 310 - E 312). Ces substances sont ajoutées principalement aux huiles végétales et à la margarine pour éviter qu’elles deviennent rances et préservent leur saveur.
Deux autres substances qui n'appartiennent à aucun des groupes précédents, sont le BHA (butylhydroxyanisol, E320) et le BHT (butylhydroxytoluène, E321).
Exemples des antioxydants les plus utilisés dans l'UE :












Nombre E

Substance

Aliments dans lesquels ils sont employés


E 300.
E 301
E 302

Acide ascorbique.
Ascorbate sodique.
Ascorbate calcique

Rafraîchissements, marmelades, lait condensé, marqueteries, etc.


Et 304

Palmitate ascorbique

Marqueteries, bouillon de poulet, etc.


E 306- 309

Tocophérols

Huiles végétales.


Et 310.
Et 311

Galates

Matières grasses et huiles pour fabrication professionnelle, huiles et matières grasses pour frire, condiments, soupes déshydratées, chewing-gum, etc.


Et 320.
Et 321

Butilhydroxianisol (BHA).
Butilhydroxitoluène (BHT)

Caramels, fromage fondu, beurre de cacahuètes, soupes instantanées, etc.









Législation


Bien que les vitamines C et E aient des propriétés bénéfiques pour nôtre organisme, on impose officiellement des limites pour leur utilisation à des fins antioxydants des produits alimentaires. Comme tout additif alimentaire, les antioxydants sont soumis à une stricte législation de l'UE qui règle leur autorisation, utilisation et étiquetage : la Directive 95/2/CE du Parlement Européen et du Conseil du 20 février de 1995 relative à des additifs alimentaires, différents colorants et les édulcorants. Cette réglementation exige que toutes les ajouts antioxydants, tout comme les additifs alimentaires nommés, soient mentionnés sur l'emballage et classés par des catégories (antioxydant, conservateur, colorant, etc..) avec leur nom ou nombre E.
La recherche de nouvelles substances


Afin d'augmenter l’aire d'action des antioxydants naturels, on fait des efforts pour obtenir de nouvelles substances végétales. Jusqu'à présent, ceux-ci sont avérés assez infructueux puisque les substances naturelles présentent souvent d'autres caractéristiques moins désirables. Les scientifiques ont observé plusieurs substances végétales présentes dans la salvia et le romarin qui sont des antioxydants efficaces. Toutefois, il existe deux aspects fondamentaux qu'il faut toujours avoir en compte dans la production des aliments. D'abord, les substances naturelles ne sont pas toujours sûres pour la santé humaine ; deuxièmement, les substances naturelles d'origine végétale ont généralement une saveur propre forte et caractéristique. Ce-ci est le motif pour lequel les substances récemment découvertes ne sont pas toujours utilisées pour produire des aliments. En tout cas, ces substances devaient être soumises à de rigoureuses analyses pour évaluer leur sécurité, comme il est stipulé dans la législation sur les additifs et les nouveaux aliments.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19969
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: additifs   Mer 18 Juil - 4:41

Interpréter l'étiquetage des aliments, est une odyssée











Il est curieux d'observer comme à chaque fois qu’il y a plus de personnes qui surveillent les ingrédients des produits. Quelques personnes surveillent pour savoir le contenu nutritionnel, calories, origine, caducité, mais que le motif principal est qu’à chaque fois il y a plus de personnes allergiques a certains aliments ou additifs alimentaires.
Un problème grave avec lequel sont confrontés ces personnes est que "déchiffrer" les étiquettes est une mission très complexe dans beaucoup de cas.
D'abord personne nous n'explique l’ ordre dans lequel apparaissent les ingrédients, nous n’indique la proportion des aliments contenus, du plus grand au plus petit. Si nous savons ceci nous pouvons savoir pourquoi, par exemple, deux marmelades de framboise peuvent avoir des prix tellement différents. Dans une boîte nous voyons que la framboise est l’ingrédient le plus abondant et dans l'autre boite il apparaît que la framboise se situe en deuxième plan après le sucre (cette boîte devrait être donc plus bon marché puisqu'il contienne surtout du sucre qui est énormément bon marché que la framboise). Le prix est très intéressant quand nous voudrions éviter un ingrédient ou le prendre en quantité minimale. Dans le cas des personnes allergiques à un certain ingrédient (par exemple le lait de vache) si on n’indique pas correctement qu'il contienne du lait de vache cela peut littéralement lui coûter la vie. Pour d'autres personnes, il peut provoquer une éruption cutanée, une céphalée, une diarrhée ou tout autre symptôme. Nous parlons réellement de quelque chose très sérieuse.
Un autre sujet est la nomenclature. Celle-ci est très importante avec les additifs. Elle dépend des pays, on met la lettre E et le numéro d'additif ou le nom de ce dernier (par exemple E-202 ou Sorbate potassique). Parfois nous parlons du Glutamate Monosodique et d'autres, par contre, parlent de protéines. Bien qu'il ne soit pas toujours facile, pour des motifs d'espace, les additifs devraient toujours citées par leur nom puisqu'il n'y a aucun consommateur capable de se rappeler des noms appartenant à chaque nombre (ils sont des centaines), tandis qu'il est plus facile de citer l’additif.
Mention spéciale méritaient les produits importés puisque tu vois parfois que dans la traduction "ils ont oubliés" de citer des ingrédients (les additifs) et mettent simplement "arômes". Par chance les lois alimentaires sont à chaque fois plus strictes dans ces cas.
Devraient apparaître tous les ingrédients. Ceci qui paraît évident ne l'est pas puisque selon la loi de chaque pays on permet de ne pas citer certains ingrédients s'ils ne dépassent pas un pourcentage du poids du produit final. Le problème, comme nous l’avons dit avant, est qu'il y a des personnes tellement sensibles avec une quantité dérisoire de certain ingrédient qu’il se rende gravement malade et rapidement. Par exemple, certains marqueteries portent dans leur composition un certain céréale et cela peut être grave pour une personne coeliaque.
Comme nous voyons, un étiquetage correct des ingrédients des produits, en indiquant tous les ingrédients, avec un langage simple et en citant, au moins, la quantité de l'ingrédient est très importante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19969
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: additifs   Mer 18 Juil - 4:45

LES ADDITIFS ALIMENTAIRES
LES SANS-DANGERS ET LES POISONS
Les additifs alimentaires sont présents dans la quasi totalité des produits alimentaires issus de l'alimentation industrielle. Ces sont des ingrédients que l'on ajoute aux aliments et dont le seul but est la rentabilité du produit. Ils peuvent allonger la conversation, modifier la couleur ou les qualités gustatives d'un produit, on améliore la consistance,.... Ils peuvent être d'origine minérale, végétale, animale ou provenir de synthèse chimique. Avant d'être autorisés à entrer dans l'alimentation humaine, ils doivent faire la preuve de leur utilité et de leur innocuité. Dans ces conditions seulement, ils sont autorisés par arrêté ministériel et inscrits sur une liste commune à tous les états. Ils sont ensuite obligatoirement mentionnés sur les emballages des produits alimentaires sous le nom de code E suivi du chiffre à 3 numéros qui les concerne.

Certains additifs, en raison de leur innocuité bien connu, sont utilisables en quantité libre ; d'autres et c'est la majorité sont soumis à des conditions d'usage réglementées, mais certains, au fur et à mesure des connaissances que l'on peut avoir sur eux, peuvent être considérés comme dangereux.

Il existe, répartis en 24 catégories, environ 350 additifs autorisés, qui entrent dans notre alimentation, celle fournie par l'alimentation industrielle, (aliments, préparations culinaires, boissons) et dont le but ne concerne pas notre équilibre alimentaire ou notre santé, mais uniquement les profits des producteurs et distributeurs de l'agro-alimentaire. Certains sont certes sans danger, d'autres devraient être absolument proscrits.

Quels sont ces additifs ? comment les reconnaître ?

LES COLORANTS (E100 et E199) sont des additifs inutiles, ajoutés pour appâter le client. Les couleurs vives séduisent la clientèle, alors on n'hésite pas a en rajouter : sodas, jus de fruit, charcuteries, bonbons, confitures, pâtisseries, plats cuisinés,.... Ils ont aussi pour but, et là on le dit moins, de cacher la mauvaise qualité de certains aliments. L'usage de colorants par un industriel rend le produit suspect, puisque par définition il est inutile.

LES CONSERVATEURS (E200 et E299) prolongent la durée de vie des aliments en empêchant la prolifération microbienne et les fermentations dans les aliments. Si certains de ces additifs ne présentent pas de nocivité, d'autres sont dangereux.

Comme les nitrates et nitrites (E249 à 251), utilisés dans les charcuteries.

LES ANTIOXYDANTS (E300 à E399) ou anti-oxygènes
Ces produits sont dépourvus ou presque de nocivité. Leur rôle est d'éviter que l'action de l'oxygène ou des substances oxydantes viennent dégrader les produits alimentaires, en particulier les conserves. Certains de ces additifs peuvent même s'avérer bénéfiques pour la santé comme les vit. C et E de synthèse et leurs dérivés naturels ou artificiels ; leurs dérivés synthétiques le sont beaucoup moins. Les E320 et 321 sont dangereux.

LES MODIFICATEURS DE CONSISTANCE c'est la grande famille des "Agents de texture", utilisés dans la quasi majorité des sauces, crèmes, glaces, chocolats, margarines, confiseries, pains, pâtisseries, ... ces additifs couvrent donc plusieurs rubriques : LES ÉMULSIFIANTS pour sauces, mayonnaises, pâtisseries,... des produits peu recommandables issus de la chimie, qui "forcent" la nature. Les mayonnaises et sauces dérivées ne se dégradent pas grâce aux STABILISANTS (E450 à E452) qui maintiennent en l'état les mélanges et les couleurs, mais aussi la structure des émulsions d'eau et de corps gras qui devrait normalement retomber. Ils peuvent aussi bien détériorer notre santé en perturbant l'assimilation des graisses dans notre organisme.

LES GÉLIFIANTS (E400 à E407) qui donnent de la consistance, et LES ÉPAISSISSANTS (E405 et E410 à E415 et E460 à E466) augmentent la viscosité des préparations liquides (sauces, crèmes, glaces,...) c'est la famille des celluloses et des gommes.

ACIDIFIANTS, correcteurs d'acidité : répartis dans plusieurs catégories E170, E260 à E270, E325 à E338, E350 à E354, E363, E380, E500 à E507, E513, E524 à E528, E575.
Utilisés comme conservateurs, ou pour modifier la saveur, ils augmentent ou diminuent l'acidité des préparations. Leur emploi est fréquent notamment en confiserie, jus de fruits, plats préparés. Même l'acide chlorhydrique y figure...

LES ÉDULCORANTS - E950 à 967 apportent une saveur sucrée. On distingue les édulcorants d'origine naturelle dont le nom se termine par OL (ex. polyol) et ceux de synthèse. Ils entrent dans l'élaboration de boissons sans alcool, limonades, sodas, desserts, confiseries, sauces - voir notre note spéciale ASPARTAME (en fin de chapitre).

LES EXHAUSTEURS DE GOÛT - E620 à E640. Ce sont des glutamates qui renforcent le goût des aliments. Fréquemment utilisés dans : potages déshydratés, plats cuisinés, etc... (voir fin de chapitre note spéciale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19969
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: additifs   Mer 18 Juil - 4:45

GUIDE DES ADDITIFS ALIMENTAIRES
LES SANS-DANGERS ET LES POISONS (SUITE)

COLORANTS (E-1)

A l'heure actuelle on n'a constaté aucune nocivité à la consommation des produits suivants












E 100 CURCUMINE

E 101 LACTOFLAVINE (Vit. B2)


E 140 CHLOROPHYLLES

E 141 CHLOROPHYLLES et CHLOROPHYLLINES


E 150 CARAMEL

E 161 XANTOPHYLLES


E 162 ROUGE BETTERAVE

E 170 CARBONATE DE CALCIUM


E 172 OXYDES et HYDROXYDES DE FER


Colorants à éviter le plus possible :












E 102 TARTRAZINE

E 104 JAUNE DE QUINOLEINE


E 110 JAUNE ORANGE S

E 120 COCHENILLE, ACIDE DE CARMINIQUE


E 122 AZORUBINE

E 124 ROUGE COCHENILLE A


E 127 ERYTHROSINE

E 132 INDIGOTINE


E 142 VERT ACIDE BRILLANT BD

E 151 NOIR BRILLANT


E 151 CHARBON VEGETAL

E 171 BIOXYDE DE TITANE


E 173 ALUMINIUM

E 175 OR


E 180 PIGMENT RUBIS




Colorants à éviter systématiquement :












E 123 AMARANTE

E 131 BLEU PATENTE V


E 160 DIVERS COLORANTS JAUNE - ROUGE

E 163 ANTHOCYANES


E 174 ARGENT




CONSERVATEUR (E2) - consommer, mais sans excès












E 200 ACIDE ASCORBIQUE

E 201 SORBATE DE SODIUM


E 202 SORBATE DE POTASSIUM

E 203 SORBATE DE CALCIUM


E 222 BISULFITE DE SODIUM

E 223 DISULFITE DE SODIUM


E 224 DISULFITE DE POTASSIUM

E 226 SULFITE DE CALCIUM


E 227 BISULFITE DE CALCIUM

E 236 ACIDE FORMIQUE


E 237 FORMIATE DE SODIUM

E 238 FORMIATE DE CALCIUM


E 280 ACIDE PROPIONIQUE

E 281 PROPIONATE DE SODIUM


E 282 PROPIONATE DE CALCIUM

E 283 PROPIONATE POTASSIUM


E 290 ANYDRIDE CARBONIQUE

E 260 ACIDE ACETIQUE


E 261 ACETATE DE POTASSIUM

E 262 DIACETATE DE SODIUM


E 263 ACETATE DE CALCIUM

E 270 ACIDE LACTIQUE


E 290 ANHYDRIDE CARBONIQUE




CONSERVATEURS : à éviter si possible












E 210 ACIDE BENZOÏQUE

E 211 BENZOATE DE SODIUM


E 212 BENZOATE DE POTASSIUM

E 213 BENZOATE DE CALCIUM


E 214 P-HYDROXYBENZOATE D'ETHYLE

E 215 P-HYDROXYBENZOATE D'ETHYLE (dérivé sodique)


E 216 P-HYDROXYBENZOATE D'ETHYLE de PROPYLE

E 217 P-HYDROXYBENZOATE D'ETHYLE (dérivé sodique)


E 218 P-HYDROXYBENZOATE D'ETHYLE de METHYLE

E 219 P-HYDROXYBENZOATE D'ETHYLE (dérivé sodique)


E 221 SULFITE DE SODIUM

E 235 HATAMYCINE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19969
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: additifs   Mer 18 Juil - 4:46

CONSERVATEURS : A éviter absolument :












E 220 ANYDRIDE SULFUREUX

E 230 DIPHENYLE


E 231 O-PHENYLPHENOL

E 232 O-PHENYLATE DE SODIUM


E 233 2 (4 THIAZOLYL) BENZIMDAZOLE

E 239 HEXAMETHYLENE TETRAMINE


E 249 NITRITE DE POTASSIUM

E 250 NITRITE DE SODIUM


E 251 NITRATE DE SODIUM

E 252 NITRATE DE POTASSIUM

ANTIOXYDANTS

Consommation sans nocivité constatée (sauf allergies)
E 300 à E 309 puis E 322 et E 325 à E 341


A éviter si possible

E 310 GALLATE DE PROPYLE
E 311 GALLATE D'OCTYLE
E 312 GALLATE DE DODECYLE


A éviter absolument :
E 320 BUTYCHYDROXYAMISOL et surtout E 321 BUTYLHYDROXY TOLUENE


MODIFICATEURS DE CONSISTANCE (Épaississants, Gélifiants, Émulsifiants, Stabilisants)
série des E 400 : à éviter si possible.












E 400 ACIDE ALGINIQUE

E 401 ALGINATE DE SODIUM


E 401 ALGINATE DE POTASSIUM

E 404 ALGINATE DE CALCIUM


E 410, E 413, E 473, E 464, E 481, E 482, E 483


Sont à éviter : E 403, E 405, E 407


Catégories ACIDES et SELS à utiliser modestement : E 500, E 507, E 570


EXHAUSTEUR DE GOUT : inutiles et dangereux (voir notre note plus loin)
E 620 ACIDE L. GLUTAMIQUE
E 621 GLUTAMATE DE SODIUM
E 625 GLUTAMATE DE MAGNÉSIUM

DIVERS
Le E 1420 : MONOACETATE D'AMIDON semble jusqu'à aujourd'hui inoffensif ; mais le E 925 CHLORE et le 951 ASPARTAME sont à éviter absolument. Le CHLORE par exemple est un gaz qui est un véritable poison ; ce n'est pas parce qu'il est censé détruire bactéries et micro-organismes qu'il faut l'adopter, car il affecte aussi très sérieusement notre organisme. Ainsi, on sait que même en faible quantité il est dangereux, car il se transforme en composés chlorés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19969
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: additifs   Mer 18 Juil - 4:46

Qu'est ce que l'ASPARTAME ? un édulcorant de synthèse qui remplace avantageusement le sucre (au point de vue économique) puisqu'un gramme d'aspartame sucre autant que 400 grs de sucre. Sous forme pure, il est utilisé dans les régimes amaigrissants et par les diabétiques.
Malheureusement, pour des raisons économiques, l'usage de l'aspartame s'est généralisé, puisque cet édulcorant de synthèse est intégré dans une foule d'aliments et de boissons d'usage courant, de produits bons marchés comme de produits plus chers, y compris de "régime" et "allégés".
Cette généralisation inquiète de nombreux chercheurs. On savait dès le départ que l'aspartame perturbait l'assimilation et le métabolisme des sucres et des graisses. Néanmoins il fut mis sur le marché en 1983 aux USA pour être incorporé au soda, l'aspartame s'est ensuite généralisé partout dans le monde comme un édulcorant banal.

Aujourd'hui de plus en plus de scientifiques, neurologues, neurotoxycologues, sont convaincus qu'un groupe de composés nommé "Excitotoxines" joue un rôle déterminant dans le processus évolutif de troubles neurologiques (infections, migraines,...) endocréniens, neuro-psychiatriques, encéphalopathie, hépatiques, et surtout maladie neurovégétatives comme : ALS, maladies de Parkinson, Alzheimer, etc... le problème est de taille et met en cause de nombreux additifs alimentaires (glutamate de sodium, aspartame,..) qui sont qualifiés par les chercheurs de neuro-toxines.

Nous n'avons pas les compétences requises pour parler ici de ces problèmes mais les internautes et les lecteurs curieux pourront se reporter à des textes ci-dessous référencés.

- Life Sciences Research Office (juillet 95) analyse des réactions indésirables au glutamate de sodium.
- Olney, JW (1989) "le Glutamate : un neurotoxique" et les "additifs alimentaires excitotoxiques" (1988)
- E. Niki (An. Ny. Acad. Sciences 1987) les interactions de l'ascorbate et de l'alpha-tocophérol.

Le livre du Dr R.L. Blaylock "les Excitotoxines : le goût qui tue"
- Medical Sentinel n°6 de nov. 99) http://www.haciendapub.com
il existe encore quelques bonnes dizaines de références sur le sujet très conversé de certains additifs alimentaires.
A propos de l'aspartame nous conclurons par cette citations de Betty Martini de la "Mission-Possible"
"l'aspartame n'est par un additif : c'est un poison toxique..... c'est une dose infime de gaz neurotoxique qui détruit toutes les fonctions du système nerveux et du cerveau".
source : Betty Martini
mission-possible-usa@altavista.net
http://www.dorway.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19969
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: additifs   Mer 18 Juil - 4:48

La liste des E (additifs alimentaires) Halal/Haram/Mechbouh

permalink


Dénomination usuelle Description Statut
E100 Curcumine Colorant Halal.
E101 Riboflavine, lactoflavine (Vitamine B2) Colorant Mechbouh: Haram si extrait du foie ou du rein de porc, Halal si 100% végétal.
E102 Tartrazine Colorant Halal.
E104 Jaune de quinoléine Colorant Halal.
E107 Jaune 2G Colorant Halal.
E110 Jaune orange S., SunsetYellow FCF Colorant Halal.
E120 Cochenille, acide carminique, carmins Colorant Haram, selon certains théologiens (substance obtenue à partir d'insectes).
E122 Azorubine, carmoisine Colorant Halal.
E123 Amarante Colorant Halal.
E124 Ponceau 4R, rouge de cochenille A Colorant Mechbouh.
E127 Erythrosine Colorant Halal.
E128 Rouge 2G Colorant Halal.
E129 Rouge Allura AC Colorant Halal.
E131 Bleu patenté V Colorant Halal.
E132 Indigotine, carmin d'indigo Colorant Halal.
E133 Bleu Brillant FCF Colorant Halal.
E140 Chlorophylle Colorant Mechbouh: parfois extrait avec de l'alcool.
E141 Complexes cuivre-chlorophylles Colorant Mechbouh: parfois extrait avec de l'alcool.
E142 Vert S Colorant Halal.
E150(a-d) Caramel Colorant Halal.
E151 Noir brillant BN, noir PN Colorant Halal.
E153 Charbon médicinal Colorant Mechbouh: Halal si 100% végétal, Haram si animal.
E154 Marron FK Colorant Halal.
E155 Marron HT Colorant Halal.
E160a Caroténoïdes mélangés, Béta-Carotène Colorant Halal.
E160b Rocou, annatto, (nor)bixine Colorant Halal.
E160c Extrait de paprika, capsanthine, capsorubine Colorant Halal.
E160d Lycopène Colorant Halal.
E160e Beta-apocarotenal 8' (C30) Colorant Halal.
E160f Ester éthylique de l'acide de Béta-apocarotenal 8' (C30) Colorant Mechbouh: souvent extrait à partir d'alcool.
E161a Flavoxantine Colorant Mechbouh: parfois extrait à partir d'alcool.
E161b Lutéine Colorant Mechbouh: parfois extrait à partir d'alcool.
E161c Cryptoxanthine Colorant Mechbouh: parfois extrait à partir d'alcool.
E161d Rubixantine Colorant Mechbouh: parfois extrait à partir d'alcool.
E161e Violaxantine Colorant Mechbouh: parfois extrait à partir d'alcool.
E161f Rhodoxantine Colorant Mechbouh: parfois extrait à partir d'alcool.
E161g Canthaxantine Colorant Mechbouh: Haram si de source animale.
E162 Rouge de betterave, bétanine Colorant Mechbouh: parfois extrait à partir d'alcool.
E163 Anthocyanes Colorant Mechbouh: parfois extrait à partir d'alcool.
E170 Carbonate de calcium Colorant Mechbouh: Haram si extraits d'os d'animaux, Halal si minéral.
E171 Dioxyde de titane Colorant Halal.
E172 Oxyde et hydroxyde de fer Colorant Halal.
E173 Aluminium Colorant Halal.
E174 Argent Colorant Halal.
E175 Or Colorant Halal.
E180 Lithol-rubine BK Colorant Halal.
E200 Acide sorbique Conservateur Halal.
E201 Sorbate de sodium Conservateur Halal.
E202 Sorbate de potassium Conservateur Halal.
E203 Sorbate de calcium Conservateur Halal.
E210 Acide benzoïque Conservateur Halal.
E211 Benzoate de sodium Conservateur Halal.
E212 Benzoate de potassium Conservateur Halal.
E213 Benzoate de calcium Conservateur Halal.
E220 Anhydride sulfureux Conservateur Halal.
E221 Sulfite de sodium Conservateur Halal.
E222 Sulfite acide de sodium, bisulfite de sodium Conservateur Halal.
E223 Disulfite de sodium Conservateur Halal.
E224 Disulfite de potassium Conservateur Halal.
E226 Sulfite de calcium Conservateur Halal.
E227 Sulphite acide de calcium, bisulfite de calcium Conservateur Halal.
E228 Sulfite acide de potassium, bisulfite de potassium Conservateur Halal.
E230 Biphényle, diphényle Conservateur Mechbouh: parfois avec de l'alcool.
E231 Orthophénylphénol Conservateur Mechbouh: parfois avec de l'alcool.
E232 Orthophénylphénate de sodium Conservateur Mechbouh: parfois avec de l'alcool.
E233 Thiabendazole Conservateur Mechbouh: parfois avec de l'alcool.
E234 Nysine Conservateur - Divers Halal.
E235 Natamycine Conservateur - Divers Halal.
E239 Hexaméthylènetétramine Conservateur - Divers Halal.
E249 Nitrite de potassium Conservateur Halal.
E250 Nitrite de sodium Conservateur Halal.
E251 Nitrate de sodium Conservateur Halal.
E252 Nitrate de potassium Conservateur Halal.
E260 Acide acétique Divers Halal.
E270 Acide lactique Divers Halal.
E280 Acide propionique Conservateur Halal.
E281 Propionate de sodium Conservateur Halal.
E282 Propionate de calcium Conservateur Halal.
E283 Propionate de potassium Conservateur Halal.
E290 Dioxyde de carbone Divers Halal.
E296 Acide malique Divers Halal.
E300 Acide ascorbique (Vitamine C) Antioxydant - Vitamine C Halal.
E301 Ascorbate de sodium Antioxydant - Vitamine C et dérivés Halal.
E302 Ascorbate de calcium Antioxydants - Vitamine C et dérivés Halal.
E304 Palmitate et stéarate d'ascorbyle Antioxydant - Vitamine C et dérivés Halal.
E306 Extraits riches en tocophérols Antioxydant- Vitamine E Halal.
E307 Alpha-tocophérol Antioxydant- Vitamine E Halal.
E308 Gamma-tocophérol Antioxydant- Vitamine E Halal.
E309 Delta-tocophérol Antioxydant- Vitamine E Halal.
E310 Gallate de propyle Antioxydants - Divers Halal.
E311 Gallate d'octyle Antioxydants - Divers Halal.
E312 Gallate de dodécyle Antioxydants - Divers Halal.
E320 Butylhydroxyanisol (BHA) Antioxydants - Divers Halal.
E321 Butylhydroxytoluène (BHT) Antioxydants - Divers Halal.
E322 Lécithine Emulsifiant et Stabilisant Mechbouh: Halal si extrait de soja ou de jaune d'oeuf, Haram si extrait de graisse animale.
E325 Lactate de sodium Divers Halal.
E326 Lactate de potassium Divers Halal.
E327 Lactate de calcium Divers Halal.
E330 Acide citrique Divers Halal.
E331 Citrates de sodium Divers Halal.
E332 Citrates de potassium Divers Halal.
E333 Citrates de calcium Divers Halal.
E334 Acide tartrique Divers Mechbouh: souvent extrait du vin.
E335 Tartrate de sodium Divers Mechbouh: souvent extrait du vin.
E336 Tartrate de potassium Divers Mechbouh: souvent extrait du vin.
E337 Tartrate de sodium/potassium Divers Mechbouh: souvent extrait du vin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19969
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: additifs   Ven 20 Juil - 6:19

Faites attention les vegans et les végétaliens, il y a des arômes qui viennent des animaux donc n'achetez pas de produits avec des arômes si l'origine n'est pas précisée.

Ces textes parle des arômes et des additifs:

http://www.cnrs.fr/chimie/communication/images/images-chimietous/minidossiers/Additifs_alimentaires.pdf

http://www.migros.ch/FR/service_clientele/Conseil_en_nutrition/Documents/Additifs_dorigine_animale.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19969
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: additifs   Ven 20 Juil - 6:22

Additifs






Articles les plus récents


Beaucoup d’additifs sont extraits de cadavres d’animaux ou de produits d’origine animale. Méfiez-vous de tous les ajouts de vitamines dont il n’est pas spécifié l’origine. Par exemple la vitamine D3 est d’origine animale (extraite de poisson en général), on la retrouve souvent dans des margarines, même lorsqu’il y a écrit en gros sur l’emballage « margarine 100% végétale » (la loi autorise un certain pourcentage de manière d’origine animale pour un produit s’affichant 100% végétal ! !). La D2, par contre, est d’origine végétale.
En Europe, les additifs alimentaires sont désignés par des sigles. Ce sont les « E », il en existe au total 3800. Certains ne sont pas précédés par le préfixe « E », cela signifie qu’ils n’ont pas été approuvés par la CEE.
Les « E » suivant peuvent être d’origine animale : E101 (lactoflavine ou riboflavine), E101a (riboflavine 5 - phosphate), E153 (charbon noir), E161b (xanthophylles), E161(g) (xanthophylles), E236 (acide formique), E237 (formiate de sodium), E238 (formiate de calcium), E270 (acide lactique), E322 (lécithines), E325 (lactate de sodium), E326 (lactate de potassium), E327 (lactate de calcium), E422 (glycérol), E430, E431, E432, E433, E434, E435, E436, E470a, E470b, E471 (mono et diglycérides d’acides gras et leurs esters), E472a (mono et diglycérides d’acides gras et leurs esters. Idem pour b, c, d, e, f), E472b, E472c, E472d, E472e, E472f, E473 (sucroesters), E474 (sucroglycérides), E475 (ester polyglycériques d’acides gras alimentaires non polymérisés), E476, E477 (monoesters du propylène-glycol d’acide gras), E478, E479b, E481 (stéaroyl-2-lactylactate de sodium), E482 (stéaroyl-2-lactylactate de calcium), E483 (tartrate de stéaroyle), E491, E492, E493, E494, E495, E570 (acide stéarique), E572 (stéarate de magnésium), E585, E627 (guanylate de sodium), E635, E640, E920, E1518.
Acide lactique / E270 : d’origine animale (lait) ou végétale.
Albumine : issue des œufs mais aussi parfois du lait, des muscles ou du sang. Origine végétale possible.
Allantoïne : acide urique provenant des mammifères, que l’on retrouve dans certains liquides vaisselles et en cosmétologie. Origine végétale possible
Ambre gris : substance parfumée issue de l’intestin des cachalots. Employé comme fixatif pour les parfums et comme arôme dans l’alimentaire.
Arômes naturels : peut signifier tout ou n’importe quoi.
Aspartame / E951 : l’acide aspartique qui entre dans sa composition n’est pas toujours végétal.
Bifidus : composant de la flore intestinale des nourrissons, utilisé industriellement comme ferment lactique. Du bifidus vegan existe aussi.
Bile : liquide sécrété par le foie.
Blanc ou huile de baleine : huile issue de la tête des cachalots ou des dauphins. Utilisée en cosmétologie, dans l’industrie du cuir et certaines margarines.
Castoréum : issu des sécrétions glandulaires du rat musqué et du castor. NB : « castor oil » ne signifie pas huile de castor mais huile de ricin.
Caséine : protéine de lait.
Cellules fraîches : prélevées sur des fœtus d’animaux.
Chitine : issue des carapaces des crustacés.
Cire d’abeille / E901 : entre souvent dans la composition des baumes pour les lèvres et autres produits cosmétiques. Elle est aussi utilisée pour fabriquer bougies et crayons.
Civette : sécrétion odorante obtenue en stimulant par la torture un mammifère appelé civette.
Cochenille / E120 : pucerons que les péruviens élèvent sur des cactus, et qui sont broyés pour obtenir un colorant (rouge). Ce colorant est utilisé dans les aliments (charcuterie, confiserie), médicaments (sirops, pilules) et cosmétiques (rouges à lèvres et à joues).
Collagène : protéine fibreuse des vertébrés. Très courante en cosmétologie.
Disodium de phosphate / E631 : peut être préparé à partir d’extrait de viande ou de sardines séchées.
Elastine : on en trouve dans l’aorte et les ligaments du cou des bovins.
Gélatine : ingrédient très répandu, obtenu en faisant bouillir tendons, os, ligaments. Utilisation : épaississant dans les crèmes desserts, les bonbons, les glaces, les gâteaux, les marshmallows, les yaourts, etc.
Gelée royale : sécrétion des glandes pharyngiennes de l’abeille servant à nourrir les jeunes larves.
Glycérine / glycérol / E422 + monoglycérides / diglycérides / E471 / E472 : graisses animales utilisées notamment dans les biscuits. Origine végétale ou synthétique possible.
Hexaphosphate inositol de calcium : toujours d’origine animale.
Huile de poisson : très courante dans les margarines.
Insuline : hormone sécrétée par le pancréas des bœufs et des cochons et utilisée par les diabétiques. Il existe des alternatives synthétiques et de l’insuline humaine fabriquée en laboratoire.
Isinglass : gélatine fabriquée à partir de vessies de poisson, utilisée pour clarifier les vins et les bières. NB : la plupart des bières et des vins contiennent des produits animaux (isinglass, œufs, sang, gélatine, ...) pour clarifier, conserver, colorer, ...
Kératine : provient notamment des ongles, poils, plumes de divers animaux.
Lactose : sucre du lait, on lui connaît aussi une forme d’origine végétale.
Lanoline : substance extraite du suint de la laine des moutons. Utilisée en médecine et cosmétologie.
Lécithine / E322 : extrait d’œufs, soja, sang ou tissus névralgiques. On en trouve un peu partout dans les produits alimentaires. Il existe aussi de la lécithine de soja.
Levure de bière (saccharomyces cerevisiae) : est issue de la fabrication de la bière. Certaines levures peuvent être cultivées à partir de sous-produits lactosés, provenant de la fabrication du fromage.
Musc : obtenu à partir des glandes abdominales d’un certain type de cervidé. Couramment employé en parfumerie.
Noir animal : os calcinés employés pour raffiner certains sucres.
Œstrogène : issu soit des ovaires des vaches soit de l’urine de juments maintenues enceintes spécialement dans ce but et dont les poulains sont systématiquement éliminés à la naissance. Utilisation : pilules contraceptives (ex : Premarin). Forme synthétique possible.
Pepsine : issue de l’estomac des cochons, utilisée comme coagulant.
Petit-lait : provient du lait. Souvent rencontré dans les biscuits et les bonbons.
Phosphate de calcium : peut être fabriqué à partir d’os animal. Ainsi le E542 est toujours d’origine animale. Utilisé, semble-t-il, plus particulièrement au Royaume-Uni et entrant notamment dans la composition des cachets et celles des comprimés de minéraux.
Présure : coagulant. L’immense majorité des fromages en France en contient. Cela provient de l’estomac des veaux nouveau-nés qui sont ainsi sacrifiés pour la fabrication du fromage. Il existe des présures végétales mais on les rencontre très rarement. Liste des fromages sans présure
Progestérone : hormone sécrétée par les glandes de différents animaux.
Propolis : gomme recueillie par les abeilles pour la construction de la ruche. On en rencontre essentiellement dans les produits cosmétiques.
Saindoux : graisse animale.
Suif : graisse animale que l’on retrouve généralement dans les savons et les bougies. Origine végétale possible.
E631 : dont le nom anglais est « sodium 5’ inosinate », est toujours d’origine animale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19969
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: additifs   Ven 20 Juil - 6:24

LES AROMES EN CUISINE



<BLOCKQUOTE>
Les arômes permettent une véritable exploration culinaire novatrice. Mais que se cache t il derrière des appellations comme "arôme naturel" ou "arôme de synthèse" ?? et que permet la législation ??</BLOCKQUOTE>





<BLOCKQUOTE>

D'un emploi simplissime ces arômes sont extraits du produit à part-entière.
On y trouve donc l'essence même des arômes présents naturellement dans le produit traité et les saveurs recherchées sont fidèlement restituées.

Les arômes vanille, café, pistache sont largement acceptés et entrés dans les cuisines, un élargissement de la gamme devrait en toute logique finir par être tolérée et acceptée par tous.
</BLOCKQUOTE>
Cependant, la crainte de se voir accusé de tromperie interdit le
cuisinier de l'employer ouvertement.

<BLOCKQUOTE>Le cuisinier a alors recours à une rhétorique maladroite qui l'enferme dans un mal-être indescriptible...trébuchant avec maladresse pour tenter d'expliquer par quelle astuce ces saveurs se sont retrouvées emprisonnées...
Le romantisme et la poésie ne suffisent pas à apporter les explications rationnelles sur la magie de leur art, que même le maître n'atteint pas !

Sachons que ces arômes ne sont pas seulement employés dans la grande industrie de l'agro-alimentaire et que de nombreux créateurs de modes alimentaires les emploient sans états d'âmes !.
Ces arômes servent aussi à de nombreux cuisiniers qui les utilisent pour étendre leur gamme gustative, comme autant d'épices ou de condiments et valoriser mieux encore leur talent culinaire.
Rehausseur de goût et possibilités nouvelles d'introduire dans sa cuisine des arômes inattendus sont autant d'arguments qui me poussent à découvrir plus encore ces auxiliaires et faire découvrir plus encore de curiosité gustativesaux amateurs !.
L'inventivité est donc multipliée dès que l'on ose sortir des carcans idéologiques et académiques !
USONS SANS ABUSER !

Les arômes permettent une véritable exploration culinaire novatrice.








Arôme caviar ou arôme échalotes pour parfumer une crème fouettée salée.


Pour apporter la pointe originale aux crèmes et appareils (Ici emploi à froid pour une utilisation à chaud). Compte gouttes, qui permet de doser avec facilité, mais aussi de reproduire le dosage souhaité.
Hydrosolubles ou liposolubles... la facilité d'emploi est absolue !
Complément indispensable pour parfumer autrement qu'avec des liqueurs alcoolisées et typer avec finesse les sirops de punchage. Pour réaliser soi même des huiles, vinaigres ou sirop parfumés.


Certains arômes sont aussi disponibles sous forme de poudre.






Arôme champignons bolets
Arôme vin
On utilise aussi couramment les alcools et les pates pour aromatiser les plats







L'alcool de menthe
Le pralin
La pate de pistache
-----------------------------------
LA LEGISLATION
[size=7]Vous utilisez des arômes ? [/size]
Que faut-il indiquer sur votre carte ?
1. Vous utilisez des "Arômes naturels de..." (nom de la matière première végétale ou animale)


  • a) Pour les plantes aromatiques, fleurs, vanille... dont le client ne s'attend qu'à retrouver l'arôme, vous pouvez écrire la mention 'sauce au basilic', 'glace à la rose', 'crème à la vanille'.
  • b) Pour les produits que le client s'attend à trouver en l'état dans son assiette, comme les cèpes ou la truffe, vous devez intégrer des morceaux de cèpes ou de truffe dans votre plat pour pouvoir écrire la mention 'aux cèpes' ou 'à la truffe'. L'arôme en question doit servir à en renforcer le goût. Notez que la réglementation impose une proportion de 3 % minimum de truffe pour pouvoir indiquer la mention 'à la truffe'.
  • c) Si vous n'ajoutez pas de cèpes ou de truffe, vous devez écrire les mentions 'arôme' ou 'parfum' ou 'saveur' ou 'goût' cèpes ou truffe. Vous n'avez pas le droit d'écrire "à l'arôme de", "au parfum de", "à la saveur de..." , "au goût de".
2. Vous utilisez d'autres types d'arômes :


  • Vous pouvez écrire les mentions 'arôme', 'parfum', 'saveur', 'goût' suivies du nom de la source : basilic, verveine, cèpes, truffe. Vous n'avez pas le droit d'inscrire la mention"au basilic","'à la verveine", "aux cèpes", "à la truffe"...
3. Vous utilisez des arômes de fumée


  • Vous pouvez écrire la mention 'goût/arôme/fumée'. Vous n'avez pas le droit d'écrire 'fumé'.

4. Vous utilisez des arômes de transformation Le cas échéant,


  • Vous pouvez écrire "arôme poulet", "arôme viande", "arôme grillé", "arôme caramel", "arôme fudge"...
    Vous n'avez pas le droit d'écrire "au caramel"', "au fudge"..


</BLOCKQUOTE>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19969
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: additifs   Ven 20 Juil - 6:25

On distingue 6 catégories d'agents aromatisants qui peuvent entrer dans la composition d'un arôme.


  • 1 et 2. Les substances aromatisantes naturelles et les préparations aromatisantes naturelles
    Elles sont obtenues par les process physiques traditionnels. Ce sont les huiles essentielles, jus concentrés, oléorésines, résinoïdes, teintures ou infusions, absolus, alcoolats, concrètes, distillats, eaux aromatiques. Elles peuvent aussi être obtenues par les techniques biotechnologiques : techniques enzymatiques et techniques microbiologiques. Les techniques biotechnologiques permettent d'obtenir un arôme donné à partir de matières premières bien différentes. Ainsi, on peut obtenir un arôme naturel au goût de framboise à partir d'un extrait naturel de racine d'iris ou fabriquer de la vanilline (substance aromatisante caractéristique de la vanille) à partir d'acide férulique provenant de pulpe de betterave ou de son de céréale.

  • 3. Les substances aromatisantes identiques aux naturelles. Elles sont obtenues par synthèse chimique. Leur formule chimique est identique à une substance présente naturellement dans une matière première d'origine animale ou végétale. Ainsi, on peut obtenir de la vanilline par synthèse chimique, à partir de la lignine (issue du bois) ou à partir d'un alcool, le gaïacol. Les substances ainsi obtenues n'ont pas droit à la mention 'naturel'. Notez que la vanilline de synthèse est 1 000 fois moins chère que la vanille naturelle. Quant au benzaldéhyde de synthèse, il est 100 fois moins cher qu'une huile essentielle d'amande amère, qui est essentiellement composée de cette substance. D'une façon générale, les substances identiques aux naturelles sont nettement moins chères que les substances naturelles. Elles sont couramment utilisées pour composer des arômes d'un 'bon rapport performance-prix', c'est-à-dire, des arômes à prix compétitif, plus puissants, d'une qualité aromatique plus régulière, et qui résistent mieux aux températures élevées (sucre cuit).
  • 4. Les substances aromatisantes artificielles. La synthèse chimique a permis d'imaginer des molécules (ou substances) n'existant pas dans la nature et pourtant dotées de caractéristiques organoleptiques particulières. Le cas le plus courant est celui de l'éthylvanilline, qui, grosso modo, a le même parfum que la vanilline extraite de la gousse de vanille, et dont le prix est encore légèrement inférieur à celui de la vanilline de synthèse.
  • 5. Les arômes de transformation. Ils sont produits à partir d'un mélange de sucres et de produits azotés qui, au cours de leur chauffage, donnent une réaction de Maillard. Ils permettent d'obtenir des arômes aux notes 'viande', 'poule', 'grillé', 'caramel', 'fudge'... Ils sont très utilisés par les industries agroalimentaires qui fabriquent des préparations pour sauces ou plats cuisinés.
  • 6. Les arômes de fumée. Ce sont des mélanges aromatisants préparés à partir de fumées dégagées lors de la combustion de bois de chêne, de hêtre, de noyer... et récupérées avec de l'eau. Ils sont utilisés par les industriels pour donner un goût fumé aux saumons et charcuteries ou apporter une note boisée (brandy, rhum...) à diverses préparations.

<BLOCKQUOTE> </BLOCKQUOTE>
Arômes naturels et non naturels, c'est avec l'une ou plusieurs de ces 6 catégories de préparations et substances aromatisantes que sont créés les arômes alimentaires. Il existe donc dans le monde des arômes alimentaires des 'nez', dont le rôle est similaire à ceux qui créent les parfums cosmétiques.
Ils peuvent ainsi composer plusieurs types d'arômes définis par la réglementation actuellement en vigueur : des 'Arômes naturels de...' (nom de la matière première d'origine végétale ou animale), des 'Arômes naturels', des 'Arômes' (sans référence au caractère naturel).

Ainsi, à titre d'exemple :
Un Arôme naturel de citron : Cet arôme est préparé exclusivement à partir de préparations aromatisantes naturelles et de substances aromatisantes naturelles extraites presque exclusivement du citron.
La réglementation admet en effet que l'aromaticien ajoute une touche d'une préparation aromatisante naturelle ou d'une substance aromatisante naturelle issue d'une autre plante pour typer cet arôme, l'essentiel de la fraction aromatique de l'arôme devant provenir de la matière végétale ou animale citée dans la dénomination. Cette notion est assez floue.
Les aromaticiens - selon un accord interprofessionnel - appliquent en général la règle des 90/10 : 90 % issus de la matière première animale ou végétale citée dans l'appellation, et 10 % d'une autre source. Dans le cas de l'Arôme naturel de citron, on peut apporter une faible quantité de substances ou préparations aromatisantes naturelles provenant de l'orange.
Un Arôme naturel : Reproduisant le goût du citron, cet arôme peut être préparé en grande partie ou en totalité à partir de substances aromatisantes naturelles obtenues grâce à d'autres sources que le citron, par procédés microbiologiques ou enzymatiques. Dans ce cas, le professionnel devra choisir entre les dénominations 'Arôme naturel' et 'Arôme citron'. L'administration a par ailleurs estimé que la dénomination "arôme naturel goût citron obtenue à partir d'une autre source que le citron" était conforme aux dispositions réglementaires. w Un Arôme citron : Cet arôme au goût du citron comprenant des substances aromatisantes identiques aux naturelles ou artificielles, seules ou en mélange avec des substances et/ou des préparations aromatisantes naturelles, ne peut être dénommé que 'Arôme citron' ou toute autre dénomination ne faisant pas référence à la nature (au caractère naturel)... Ainsi, il ne peut pas être appelé 'Arôme de citron'.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19969
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: additifs   Sam 21 Juil - 5:37


Inosinate disodique

2) Famille : Les révélateurs de goût
3) Cet additif est autorisé en france sous conditions.
L'additif peut aussi etre limité à certaines dose (Quantité maximales autorisées dans un alliment)
L'additif peut aussi etre limité à certaines catégories d'aliments (Liquides par exemple).

4 a) Origine du E631 :


  • Ce produit est principalement extrait de viandes et poissons, et parfois de bactéries.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19969
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: additifs   Lun 23 Juil - 8:00

Ce site parle des additifs et il est plus complet que d'autres sites qui ne donnent que le nom des additifs et pas leur origine. Sur ce site, ils disent si les addittifs sont d'origine animlale ou pas.

http://www.moktoipas.com/additifs/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19969
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: additifs   Lun 23 Juil - 8:16

Origine et utilisation des additifs alimentaires et industriels



























Web
ivu.org









Espagnol

Les vieilles habitudes alimentaires et la crainte de « manquer de quelque chose » empêchent encore notre société d'adopter une éthique alimentaire et de choisir, grâce au végétalisme, la voie de la santé. Cependant, même lorsque nos convictions nous permettent de rejeter facilement les graisses saturées, le cholestérol et autres substances animales nocives, il est parfois beaucoup plus difficile d’identifier et d’éliminer les additifs et colorants d’origine animale.
Dans l’antiquité, la fumée, le sel, le vinaigre ou les épices servaient à conserver les aliments. Aujourd'hui, la société de consommation, ainsi que la collaboration intéressée des industries chimiques, nous incite à consommer de plus en plus de produits manufacturés. Bien que les additifs laissent beaucoup à désirer en termes de valeur nutritive et d'originalité, ils garantissent un bel aspect et facilitent la préparation, la conservation, le stockage ou le transport des denrées alimentaires, tout en masquant un manque d’ingrédient ou une qualité médiocre : colorants qui vont même jusqu’à donner au produit une couleur plus belle que l’original, émulsifiants, stabilisants et épaississants pour préserver la texture, antioxydants pour éviter l’oxydation ou le changement de couleur, arômes pour améliorer le goût d’un aliment insipide ou désagréable, et conservateurs afin de retarder la décomposition.
En dehors de l’industrie agroalimentaire, l’utilisation des additifs est aussi étroitement liée à la prolifération de produits chimiques tels que les produits d’entretien, cosmétiques, médicaments, textiles, pesticides et polluants d’origine industrielle.
Pour les végétaliens, le fait que ces substances soient testées sur des animaux est une raison supplémentaire de les remettre en cause et de les rejeter ; cela ne garantit pas leur innocuité, et les rend encore moins fiables et plus dangereuses.
Il faut préciser que les pesticides ne sont pas considérés comme des additifs proprement dits, mais comme des substances polluantes ajoutées à la composition initiale des aliments de façon accidentelle, et dont la composition exacte est méconnue. Tout ce que l'on peut dire, c’est que les additifs naturels sont généralement moins nocifs que les additifs de synthèse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19969
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: additifs   Lun 23 Juil - 8:17

Outre les aspects relatifs à la fiabilité de ces ingrédients, qui constitue un élément vital pour la santé, la pratique du végétalisme nous met au défi de découvrir quels produits de consommation contiennent des substances animales, sachant que l’industrie agroalimentaire utilise quelques quatre mille additifs différents. Ces substances peuvent provenir de sources diverses : une quelconque partie du corps ou l’extrait d’un animal (viande, muscles, glandes, sabots, poils, etc) ; des insectes comme les abeilles, ou comme la femelle du Coccus cacti ou cochenille, qui ressemble à la tique, et que l’on tue dans de l’eau chaude pour obtenir, à partir de ses œufs et parties grasses, du carmin de cochenille ou colorant alimentaire (E120) utilisé principalement dans les charcuteries, les yoghourts à la fraise et les boissons alcoolisées ; les œufs et le lait. Il existe aussi des additifs d’origine minérale ou synthétique, ou d’origine 100% végétale (les seuls qui soient, d’un point de vue éthique, propres à la consommation humaine).
Souvent, les noms des produits issus d’animaux ne reflètent pas leur vraie nature. Ainsi, « la gelée royale » est un euphémisme pour décrire les sécrétions glandulaires des abeilles. De même, les « arômes naturels » ou les « colorants autorisés » peuvent avoir pour origine un insecte écrasé, le minéral d'une mine de charbon, voire même une carotte. Même ces pauvres vaches, forcées à consommer des déchets d’abattoir mélangés à leur fourrage afin de diminuer les coûts de production de viande ou de lait, ont perdu leur nature herbivore.
Mais personne n’échappe aux graves conséquences qu’entraîne la modification de la nature des aliments : ni les vaches folles, victimes de l’avarice et de la bêtise humaine, qui souffrent d’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) après avoir mangé de la farine de viande et d’os infectée, ni ceux qui, ayant perdu leur sens de l’esthétique ou sens commun, mettent leur santé et leur vie en danger en suivant les conseils intéressés des « experts » officiels, et prennent le risque de contracter la maladie de Kreutzfeldt-Jakob (équivalent chez les hommes de l'ESB), ou d’autres maladies liées à l’alimentation en consommant des produits contaminés issus de cadavres d’animaux, qui n'auraient jamais dû être considérés comme propres à la consommation humaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19969
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: additifs   Lun 23 Juil - 8:17

Le danger des additifs ou ingrédients utilisés dans les produits de consommation vient du fait qu’il s’agit souvent de substances étrangères à l’organisme qui n’ont pas été testées chez les êtres humains. Même si l’on sait que la majorité d’entre elles sont cancérigènes à haute dose, on ignore l’effet épidémiologique de diverses associations. Seules les réactions suivantes ont été observées :

<BLOCKQUOTE>
<BLOCKQUOTE>asthme, allergies, hyperactivité chez les enfants, nausées et vomissements, maux de tête, éruptions cutanées, tuméfactions, vision trouble, etc.
</BLOCKQUOTE></BLOCKQUOTE>Pour tenter de réduire ces risques et contrecarrer les effets cumulatifs nocifs des agents cancérigènes présents dans les produits de consommation et même dans l’air que nous respirons, il est nécessaire de renforcer notre système immunitaire en consommant davantage d’aliments frais et naturels, mais nous devons aussi prendre l'habitude de vérifier les ingrédients des produits que nous achetons et consulter un guide européen des additifs alimentaires (précédés de la lettre E), afin de connaître leur origine : animale, minérale ou végétale, ainsi que leur composition.
Les colorants (E100 à E199). D’origine naturelle ou artificielle, ils sont utilisés dans les confiseries, les rafraîchissements, les pâtisseries, les fromages, le beurre, la margarine, les fruits en conserve, etc. A l’exception des colorants obtenus à partir d’insectes comme le E120, ce sont généralement des produits d’origine synthétique (dérivés minéraux de la houille ou du pétrole) ou naturelle (dérivés de plantes : chlorophylles, caroténoïdes, curcuma, etc). Malgré ce qu’affirment les fabricants et les distributeurs, les colorants E101, E101a et E153 peuvent être des dérivés d’origine animale.
L’OCU ou Organización de Consumidores y Usuarios (principale association de consommateurs en Espagne) juge les colorants inadmissibles, trompeurs et inutiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19969
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: additifs   Lun 23 Juil - 8:18

Les conservateurs (E200 à E299) permettent d’éviter ou de retarder le processus de fermentation, de moisissure ou de putréfaction d’une denrée alimentaire dû aux micro-organismes. Les méthodes de conservation traditionnelles sont la fumée, le vinaigre ou le sel. L’un des conservateurs les plus utilisés est le dioxyde de sulfure, d’origine minérale, que l’on ajoute à la bière, au vin, aux jus de fruits, aux confitures, aux légumes secs et en conserve. Parmi les autres conservateurs, on trouve : l’acide benzoïque, les benzoates, les propionates et les sorbates. Les aliments surgelés, secs ou pasteurisés se conservent également, même si leur qualité n’est pas comparable à celle des produits frais. Bien qu’ils soient cancérigènes à haute dose, les nitrates et les nitrites sont utilisés pour la conservation des viandes et charcuteries car ils empêchent le botulisme, une maladie mortelle.

Les conservateurs E203, E213, E227, E270 et E282 peuvent provenir de sources animales. Les antioxydants (E300-E321) empêchent les aliments de s’oxyder et de rancir. Les vitamines C et E sont des antioxydants naturels ; cependant, on leur préfère souvent des équivalents de synthèse moins chers, tels que le BHA (Butyl-Hydroxy-Anisol) ou E320, et le BHT (Butyl-Hydroxy-Toluène) ou E321 (responsables de problèmes toxicologiques), la lécithine obtenue généralement à partir du soja, des cacahuètes, du maïs ou du jaune d'œuf, les gallates, le tocophérol (vitamine E). Les antioxydants sont en principe d'origine minérale ou végétale. On les ajoute aux produits à base de fruits sous forme d’acide ascorbique, aux huiles et graisses, aux frites, aux biscuits, aux céréales pour petit-déjeuner, aux soupes préparées, au vin et à la bière.
Les émulsifiants, les épaississants et les stabilisants (E322 à E499) servent à donner de la consistance à un produit, ou à dissimuler l’absence d’un ingrédient de base (comme l’huile dans la mayonnaise), ou à permettre le mélange huiles-eau dans les margarines, crèmes, sauces, confiseries, gâteaux et desserts. Ils proviennent de diverses sources végétales, animales et minérales – la graine de caroubier, les algues, les alginates, les pectines, les lécithines, les acides gras dérivés des graisses, surtout animales – mais aussi synthétiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19969
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: additifs   Lun 23 Juil - 8:19

Les agents E322, E325, E326, E327, E333, E341(a), E341(b), E341(c), E404, E422, E470, E471, E472(a), E472(b), E472(c), E472(d), E472(e), E473, E474, E475, E476, E477, E481, E482, E483 peuvent être d’origine animale.
Les édulcorants (E420, E421 et E950 à E960). La saccharine, les cyclamates et le sorbitol sont les plus courants. On ne connaît pas encore très bien leurs effets, toutefois, on les considère impropres à la consommation pour les enfants.
Les exhausteurs de goût (E620 à E640). Ils renforcent les saveurs des aliments. On utilise traditionnellement le sel, les épices, le sucre et le vinaigre. Le glutamate monosodique est le plus connu ; il s’obtient par processus d'hydrolyse à partir des céréales, de la betterave ou des fèves de soja. On les ajoute aux produits industriels insipides et de mauvaise qualité.
Selon l’OCU, les agents E620 à E623, en plus d'être un leurre pour le palais, peuvent s'avérer toxiques. Les soupes déshydratées, les assaisonnements pour viandes et poissons, les amuse-gueules salés, la charcuterie ou les croquettes surgelées sont les préparations ayant la plus forte teneur en glutamate. Au-dessus d’un gramme de glutamate par jour, une personne peut souffrir du « syndrome du restaurant chinois », qui entraîne divers problèmes gastro-intestinaux, une vision trouble, des maux de tête, des malaises, différentes pathologies, des bouffées de chaleur et des rougeurs.
En dehors des additifs, un grand nombre de produits, vitamines ou dérivés d’animaux ajoutés aux denrées alimentaires et produits de consommation sont aussi à éviter, par exemple :

1. La gélatine, obtenue à partir des os, du cartilage et de la peau des vaches et des porcs, se retrouve dans les pâtisseries, les confiseries, les yoghourts, les cosmétiques, les capsules de vitamines, les pellicules photographiques, etc.
2. La glycérine animale (ex : le glycérol E422 issu de l'industrie du savon) se retrouve dans les dentifrices, les savons, les cosmétiques, les lubrifiants, etc. Elle peut aussi provenir du pétrole.
3. La vitamine A peut avoir comme source l’huile de foie de poisson, le jaune d'œuf, le beurre, ou le carotène des carottes. La vitamine B12 est généralement issue de foie animal, mais lorsqu’elle est synthétique, elle est d’origine végétale, bien qu’elle soit présentée dans une capsule faite de gélatine animale. S’exposer brièvement à la lumière du soleil apporte de la vitamine D. La vitamine D2 (ergocalciférol), végétale, s’obtient en irradiant de l’ergostérol, une provitamine contenue dans les plantes ou la levure, mais la D3 (cholécalciférol) est dérivée de l’huile de poisson ou de la lanoline, graisse de la laine des moutons. Ces vitamines sont utilisées dans les plats préparés et les compléments alimentaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19969
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: additifs   Lun 23 Juil - 8:20

El origen y uso de aditivos alimentarios
e industriales
Los viejos hábitos alimenticios y el temor a "perderse algo" son barreras que impiden aún a la sociedad en general adoptar una ética dietética y elegir el camino de la salud a través del veganismo, pero incluso cuando nuestras convicciones nos permiten fácilmente rechazar las grasas saturadas, el colesterol y las demás sustancias nocivas animales, a veces identificar y eliminar los aditivos y colorantes de origen animal, suele ser mucho más complejo.
En la antigüedad los alimentos se conservaban con humo, sal, vinagre o especias. En la actualidad, la sociedad de consumo, junto con la colaboración interesada de las industrias químicas, nos incita a consumir cada vez más productos manufacturados que -aunque dejen mucho que desear en cuanto a valor nutritivo y características originales-, garantizan el aspecto, y facilitan la preparación, conservación, almacenamiento o el transporte de tales productos, enmascarando también la falta de algún ingrediente o su baja calidad: colorantes para dar incluso al producto un color mejor que el original, emulsionantes, estabilizantes y espesantes para mantener la textura, antioxidantes para evitar la oxidación o cambio de color, saborizantes, para mejorar el sabor de algo insípido y desagradabe, y conservantes con el fin de retrasar su descomposición.
Además de la relación de los aditivos con la industria alimentaria, su uso también está estrechamente relacionado con la proliferación de productos químicos: artículos de limpieza, cosméticos, medicamentos, textiles, pesticidas, y contaminantes de origen industrial, entre otros.
Para la ética vegana el hecho de testar los aditivos en animales es una razón de más para cuestionarlos y rechazarlos, lo cual además de no garantizar su inocuidad los hace aún menos fiables y más peligrosos.
Se entiende que los plaguicidas o pesticidas, no se consideran aditivos propiamente dichos sino sustancias contaminantes añadidas a la composición original de los alimentos de un modo accidental, cuya composición exacta se desconoce. Lo único que se puede decir es que los aditivos o aderezos de origen natural suelen ser más inocuos que los de síntesis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: additifs   Aujourd'hui à 11:11

Revenir en haut Aller en bas
 
additifs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les additifs alimentaires dans les produits pour chien...
» ajouts des additifs kz
» Osmolation et additifs
» [Risque sanitaire] - Nanoparticules, additifs chimiques alimentaires & Co
» additifs alimentaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: Les infos de Végétalienne-
Sauter vers: