AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Seals / focas / phoques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Seals / focas / phoques   Sam 18 Aoû - 12:23

Les collisions entre les navires et les cétacés

Les collisions entre les navires et les cétacés sont assez fréquentes bien que les premiers soient plutôt bruyants et que les seconds aient une bonne ouïe. Les cétacés sont pourtant capables de réagir rapidement au danger, mais dans certaines situations ils sont moins alertes, par exemple quand ils dorment ou se reposent à la surface, mangent, allaitent leur petit ou se reproduisent. S’ils sont surpris par un navire, ils n’ont pas toujours le temps de réagir ou de se déplacer, particulièrement les espèces les plus lentes. Les collisions sont une cause reconnue de mortalité des cétacés dans le monde, mais on dispose de peu d’informations à ce sujet. Il est donc difficile d’évaluer l’importance et les répercussions des collisions sur les populations de cétacés. Clairement, pour certaines populations très réduites comme la baleine noire de l’Atlantique Nord, la menace est réelle. Il n’est cependant pas évident d’élaborer des mesures d’atténuation appropriées.
Des blessures qui parlent


Une collision entre un navire et un cétacé peut, selon l’angle et la force de l’impact, blesser ou tuer l’animal. Les hélices des navires peuvent entailler et couper la chair et la graisse de l’animal et sectionner des parties de sa queue. D’autres types de blessures requièrent un examen plus attentif pour déceler une collision avec un navire. L’impact peut entraîner des fractures et des ecchymoses qui ne sont pas toujours apparentes. Étant donné la force nécessaire pour briser les gros os des cétacés, il est peu probable que les fractures du crâne, de la mâchoire et des vertèbres soient causées par autre chose qu’une collision avec un navire. Les côtes et les os des nageoires pectorales, plus fragiles que les gros os, peuvent être brisés par le roulement des animaux échoués sur la rive et ne sont pas nécessairement attribuables à l’impact d’un bateau. Certains cétacés, généralement les espèces les plus élancées telles que les rorquals, se font parfois prendre par l’étrave d’un navire. Ils se font alors transporter sur une certaine distance jusqu’à ce que l’équipage se rende compte de la situation ou que le navire ralentisse, généralement à l’arrivée au port. Par exemple, un rorqual commun frappé par un navire de croisière au large de Cape Cod aux Massachusetts en 1995 s’est fait transporter sur l’étrave du navire sur plus de 1000 km jusqu’aux Bermudes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Seals / focas / phoques   Sam 18 Aoû - 12:24

Un portrait incomplet mais préoccupant


Ces incidents sont peu documentés, car les équipages n’ont pas toujours conscience de la collision ou ne la rapportent pas aux autorités compétentes. De plus, les carcasses peuvent couler et ne jamais refaire surface, surtout si l’impact a sectionné l’animal. On encourage les navigateurs à rapporter de telles collisions. Cela permet de rechercher un cétacé blessé et de lui porter secours ou de localiser une carcasse à la dérive qui représente un danger à la navigation. À plus long terme, cela permettra également de déterminer les endroits où ces collisions sont plus fréquentes et de prendre les mesures qui s’imposent.
Selon une étude effectuée sur les collisions entre des navires motorisés et les grands cétacés (cétacés à fanons et cachalots) dans diverses régions du monde, les collisions fatales pour les cétacés remontent à la fin des années 1800, époque où les navires ont commencé à atteindre des vitesses de 13 à 15 nœuds (24 à 28 km/h). Les collisions étaient alors peu fréquentes, mais se sont multipliées entre 1950 et 1970 avec l’augmentation du nombre de bateaux et de leur vitesse. Les auteurs de l’étude ont répertorié des collisions avec 11 espèces de baleines. Bien que les impacts avec le rorqual commun soient les plus fréquents, ceux avec la baleine noire australe, la baleine noire de l’Atlantique Nord, la baleine grise, le rorqual à bosse et le cachalot sont assez fréquents dans certaines régions. Il semble que la plupart des blessures mortelles ou graves soient causées par des navires d’une longueur d’au moins 80 m et par des navires se déplaçant à au moins 14 nœuds (environ 25 km/h). Mais des navires de toutes tailles et de tous types peuvent frapper les baleines et leur infliger des blessures plus ou moins importantes.
Dans le Saint-Laurent, les données sur les collisions entre les cétacés et les navires sont éparses. Parmi 18 cas de collisions rapportés dans la région du parc marin du Saguenay–Saint-Laurent entre 1992 et 2005, il y a eu au moins une mortalité. Des 175 carcasses de bélugas récupérées sur les rives du Saint-Laurent depuis 1982, 11 mortalités étaient attribuables à une collision. L’analyse de la banque de photo-identification des rorquals bleus du Saint-Laurent par le MICS révèle qu’environ 10 % des individus portent des marques de collision avec un navire.
Les collisions entre les navires et les cétacés peuvent être très préoccupantes pour les petites populations de cétacés. Elles menacent actuellement la survie des baleines noires de l’Atlantique Nord. En effet, 38 % des mortalités survenues entre 1986 et 2005 chez cette espèce sont attribuables à une collision avec un navire. Puisque cette population ne compte que 300 individus, les collisions constituent un obstacle majeur à son rétablissement. Les collisions ont probablement un effet négligeable sur les espèces de cétacés qui sont abondantes, telles que le rorqual à bosse et le rorqual commun, mais elles peuvent être une source de préoccupation pour certaines populations où la fréquence des collisions est élevée. Par exemple, en Méditerranée, où le trafic maritime est intense, 26 % des mortalités de rorquals communs entre 1986 et 1998 étaient attribuables à une collision avec un navire. Puisque cette population est de petite taille et qu’elle ne se reproduit pas avec les autres populations de l’Atlantique, ce taux de collisions est préoccupant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Seals / focas / phoques   Sam 18 Aoû - 12:24

Des pistes de solution


Que peut-on faire pour réduire ces mortalités? Il semble que la plupart des cétacés frappés par des bateaux ne sont pas vus avant la collision ou ne sont aperçus qu’au dernier moment. Les stratégies d’évitement peuvent donc s’avérer inefficaces pour les grands navires, qui sont peu manœuvrables. Dans les habitats intensivement utilisés par les cétacés, la limitation du passage des navires ou la réduction de leur vitesse, par exemple à moins de 14 nœuds, sont peut-être des mesures plus facilement envisageables.
Par exemple, une voie maritime qui traversait un habitat critique de la baleine noire dans la baie de Fundy, au Canada, a été déplacée en 2003. En déplaçant la voie navigable de six kilomètres vers l’est, les chercheurs estiment que les risques de collision ont été réduits de 95 %. Seulement 1,5 % des animaux ont été aperçus dans la nouvelle voie en 2004, comparativement à 30 % dans l’ancienne voie.
Du côté des États-Unis, on envisage aussi de modifier certaines voies navigables de la côte Est. Parallèlement, un système de survols aériens permettant de repérer les baleines noires et de communiquer leurs positions aux navigateurs a été mis en place. Mais cette technologie ne permettrait de repérer qu'une baleine noire sur quatre; qui plus est, elle est limitée par la météo et est risquée pour les observateurs. Un système d’écoute, développé par Christopher Clark de Cornell University, pourrait s’avérer plus efficace. Ce réseau d'hydrophones permettrait de détecter 75 % des baleines noires, peu importe les conditions, 24 heures sur 24. Une partie intégrante de la solution consiste à négocier avec l'industrie du transport maritime et l'industrie de la pêche pour s'assurer que les bateaux utiliseront les informations transmises afin de ralentir ou modifier leur course.
Le trafic maritime n’est pas près de diminuer, au contraire. Ce développement se fera-t-il au détriment des baleines? Les mesures testées aujourd’hui pour répondre à l’urgence du déclin de la baleine noire de l’Atlantique Nord serviront peut-être de modèle pour limiter les conséquences sur les autres populations de grands mammifères marins.
Par exemple, dans le Saint-Laurent, considéré comme l’une des principales portes d’entrée du continent nord-américain, les cas rapportés au Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins montrent que le problème des collisions avec les navires est peut-être plus criant qu’on ne le croyait auparavant. Serait-il possible de déterminer où les rorquals se concentrent dans le golfe et l’estuaire et envisager des voies de contournement? Il s’agit d’un travail colossal, qui deviendra peut-être nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Seals / focas / phoques   Sam 18 Aoû - 12:26

Les baleines en péril du Saint-Laurent




Plus de 400 espèces sauvages, des mousses et lichens aux mammifères, sont officiellement désignées en péril au Canada. Ce sont des espèces dont la survie est menacée par différents facteurs, le plus souvent d’origine humaine, mais aussi d’origine naturelle. C’est le Comité sur le statut des espèces en péril au Canada (COSEPAC) qui a le mandat d’identifier les espèces en péril au Canada. Les treize espèces de cétacés qui fréquentent le Saint-Laurent ont déjà fait l’objet d’une évaluation par le COSEPAC et ont obtenu un statut. Quatre de ces treize espèces, le béluga, la baleine noire de l’Atlantique Nord, le rorqual bleu et la baleine à bec commune, sont classées parmi les espèces « en voie de disparition » ou « menacées ». Pour ces espèces, des plans de rétablissement ont été développés le seront. Ils visent à faire le point sur les menaces qui pèsent sur elles et à émettre des recommandations pour favoriser leur rétablissement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Seals / focas / phoques   Sam 18 Aoû - 12:26

Le béluga du Saint-Laurent








[url=javascript:FrmUpd(1, '1-3-2-3')]Fiche signalétique du béluga[/url]
Le béluga du Saint-Laurent habite une zone fort industrialisée et des eaux qui donnent accès au cœur de l’Amérique du Nord. Autrefois décimé par la chasse commerciale, il est aujourd’hui menacé par les effets pervers de l’industrialisation. La population du Saint-Laurent ne serait composée que de 1000 individus et ne montre aucun signe d’accroissement. L’examen des carcasses de bélugas récupérées sur les rives du Saint-Laurent, un programme initié en 1982, a permis de mesurer des concentrations inquiétantes de produits toxiques chez cette population. La contamination est donc un des facteurs potentiellement limitants pour son rétablissement. En 1983, le béluga du Saint-Laurent a été désigné « espèce en voie de disparition » par le Comité sur le statut des espèces en péril au Canada (COSEPAC). En 2004, il a été changé pour « menacée » en raison de nouveaux critères quantitatifs de classification. Cette désignation lui confère un niveau de protection élevé.
Plan de rétablissement


En 1994, le ministère des Pêches et des Océans du Canada et le Fond mondial pour la nature (WWF) ont eu le mandat de former une équipe pour préparer un plan de rétablissement pour le béluga du Saint-Laurent. Voici les facteurs potentiellement limitants identifiés par le comité et les stratégies pour favoriser son rétablissement.Facteurs limitants
    Contamination
    Dérangement
    Dégradation de l’habitat
    Compétition pour les ressources alimentaires
    Prises accidentelles
    Diversité génétique
    Événements catastrophiques
Stratégies pour la conservation
    A. Réduire dans l’écosystème du Saint-Laurent l’ensemble des contaminants toxiques qui auraient des impacts négatifs sur les bélugas
    B. Réduire le dérangement causé par les activités humaines dans les zones fréquentées par les bélugas
    C. Prévenir les catastrophes écologiques et prendre les mesures d’urgence requises
    D. Assurer un suivi de l’état de la population
    E. Examiner les autres obstacles possibles au rétablissement du béluga

Projets de recherche


Par le biais de la recherche, les chercheurs apprennent à mieux connaître la biologie des bélugas du Saint-Laurent, les menaces auxquelles ils font face et les actions qui peuvent favoriser leur rétablissement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Seals / focas / phoques   Sam 18 Aoû - 12:26

La baleine noire de l’Atlantique Nord








[url=javascript:FrmUpd(1, '1-3-2-10')]Fiche signalétique de la baleine noire de l'Atlantique Nord[/url]
La baleine noire de l’Atlantique Nord est l’une des grandes baleines les plus menacées du monde. Des milliers d’entre elles peuplaient autrefois les eaux de l’Atlantique Nord. Des chasseurs européens ont même traversé l’Atlantique au cours du XVIe siècle pour venir la chasser jusque dans le golfe du Saint-Laurent. Malheureusement, les quelques épisodes de chasse intensive que cette espèce a connues au cours des cinq derniers siècles ont causé son déclin. Il resterait moins de 325 baleines noires dans l’Atlantique Nord. Aujourd’hui, 50 % des mortalités chez cette espèce (si on exclut les nouveaux-nés) sont dues à des collisions avec les bateaux et 70 % des individus ont des cicatrices imputables aux prises accidentelles dans les engins de pêche. Le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) a évalué le statut de la baleine noire de l’Atlantique Nord en 1980,1985, 1990 et 2003 et lui a chaque fois attribué le statut le plus inquiétant : « en voie de disparition ».
Plan de rétablissement


En 2000, une équipe de spécialistes, chapeautée par le ministère des Pêches et Océans du Canada et le Fonds mondial pour la nature Canada (WWF), a publié le plan de rétablissement canadien de cette espèce. Dans le plan, on y établit la liste des facteurs potentiellement limitants et les stratégies nécessaires pour favoriser le rétablissement de cette espèce.Facteurs limitants
    Collision avec des navires
    Problèmes liés aux engins de pêche
    Exposition aux contaminants
    Dégradation et réduction de l’habitat
    Bruit et autres perturbations d’origine humaine
    Faible diversité génétique (dépression de consanguinité)
    Ressources alimentaires inadéquates
    Mécanisme dépensatoire (effet Allee)
    Désastres
Stratégies pour la conservation
    A. Réduire la mortalité et les blessure causées par les collisions avec les navires
    B. Réduire la fréquence et la gravité des prises accidentelles dans les engins de pêche
    C. Réduire le dérangement lié aux activités humaines
    D. Réduire l'exposition aux contaminants et la dégradation de l'habitat
    E. Assurer un suivi de la population et favoriser la recherche pour mieux comprendre les menaces qui pèsent sur l’espèce

Projets de recherche


Par le biais de la recherche, les chercheurs apprennent à mieux connaître la biologie des baleines noires de l'Atlantique Nord, les menaces auxquelles ils font face et les actions qui peuvent favoriser leur rétablissement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Seals / focas / phoques   Sam 18 Aoû - 12:27

Le rorqual bleu








[url=javascript:FrmUpd(1, '1-3-2-12')]Fiche signalétique du rorqual bleu[/url]
Quelque 200 000 rorquals bleus peuplaient autrefois les océans du monde. Mais la grande taille de ces animaux a causé leur perte ; le rorqual bleu était prisé par les chasseurs de baleine qui en retiraient de grandes quantités d’huile et de viande. Les rorquals bleus de l’Atlantique Nord-Ouest semblent avoir de la difficulté à se remettre de cette chasse intensive de la première moitié du XXe siècle. Bien que la chasse ait cessé, d’autres menaces pèsent aujourd’hui sur cette espèce. Il resterait moins de 250 rorquals bleus en âge de se reproduire dans l’Atlantique Nord-Ouest. Considérant le nombre réduit de rorquals bleus dans cette population et son faible taux de mise bas et de recrutement, le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) lui a attribué, en 2002, le statut le plus inquiétant : « en voie de disparition ». Le rorqual bleu figure aussi sur la liste des espèces « en danger de disparition » des États-Unis en vertu du Endangered Species Act.
Plan de rétablissement


Depuis sa désignation d’espèce « en voie de disparition », une équipe d’experts travaille à développer un plan de rétablissement pour le rorqual bleu de l’Atlantique Nord-Ouest. Dans ce plan, l’équipe de travail énoncera les facteurs potentiellement limitants pour le rétablissement de la population et des recommandations pour favoriser son rétablissement. Du côté des États-Unis, des experts ont publié un plan de rétablissement en 1998.
Facteurs limitants
D’après le rapport de situation déposé au COSEPAC
    Chasse
    Piégeage dans les glaces
    Prédation
    Trafic maritime
    Activités d’observation en mer
    Pêche
    Pollution
    Abondance de proie et changements climatiques
Stratégies pour la conservation
D’après le plan de rétablissement américain du rorqual bleu
    1.0 Déterminer la structure des populations de rorquals bleus qui fréquentent les eaux des États-Unis et les eaux étrangères.
    2.0 Estimer la taille des populations de rorquals bleus et suivre les tendances de leur abondance.
    3.0 Identifier et protéger les habitats essentiels pour la survie et pour le rétablissement des populations de rorquals bleus.
    4.0 Réduire ou éliminer les blessures et les mortalités causées par l’humain.
    5.0 Minimiser les impacts négatifs des interactions dirigées vers les rorquals bleus.
    6.0 Maximiser les efforts pour obtenir des informations scientifiques sur le rorqual bleu à partir d’animaux morts, piégés ou empêtrés.
    7.0 Coordonner les efforts des états, fédéraux et internationaux pour assurer la mise en œuvre des actions pour le rétablissement du rorqual bleu.
    8.0 Établir les critères qui permettront de radier le rorqual bleu de la liste des espèces en péril ou de l’inscrire à un statut moins préoccupant.

Projets de recherche


Par le biais de la recherche, les chercheurs apprennent à mieux connaître la biologie des rorquals bleus, les menaces auxquelles ils font face et les actions qui peuvent favoriser leur rétablissement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Seals / focas / phoques   Sam 18 Aoû - 12:27

Le contrôle des populations de mammifères marins et les pêcheries


Le rendement des pêcheries est une préoccupation d'ordre économique autant qu'humanitaire, surtout depuis que la croissance de la population humaine pose le problème de l'approvisionnement en nourriture. C'est pourquoi les mammifères marins qui se nourrissent de poissons sont parfois perçus comme des compétiteurs à contrôler afin d'augmenter notre part du buffet. Les pêcheurs s'inquiètent de l'impact que les phoques et les baleines peuvent avoir sur les stocks de poissons exploités, et les pays chasseurs de baleines utilisent cet argument pour faire valoir la nécessité de leurs activités de prélèvement. Mais quel rôle les mammifères marins jouent-ils véritablement dans la réduction des stocks de poissons? Et le contrôle de leurs populations permettrait-il vraiment d'augmenter le rendement des pêcheries?
Les mammifères marins sont-ils coupables ?


Examinons le cas de l'effondrement des stocks de morue dans le golfe du Saint-Laurent. Bien que le gouvernement et les pêcheurs ne s'entendent pas sur la cause première de cette situation, ils s'entendent pour dire que l'abondance des phoques dans le golfe du Saint-Laurent pourrait nuire au rétablissement des stocks de morues. Vérité scientifique indiscutable ou syndrome du bouc émissaire? Réduire les populations du phoque du Groenland et du phoque gris permettrait-il vraiment de renverser la vapeur et de voir les morues pulluler à nouveau? C'est une question encore débattue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Seals / focas / phoques   Sam 18 Aoû - 12:28

Un appel à la prudence


Dans le cas du déclin du saumon de l'Atlantique, on s'est aussi demandé si les phoques étaient à blâmer. Les études démontrent que les saumons sont très peu consommés par les phoques. Par exemple, des 700 estomacs de phoques gris récoltés à l'île d'Anticosti, un endroit très fréquenté par le saumon atlantique, un seul contenait du saumon. De même, l'examen de 9 000 estomacs de phoques du Groenland au cours des trente dernières années n'a révélé la présence que d'un seul saumon. Le mystère du déclin du saumon est complexe, et les phoques ne semblent pas y tenir un rôle important.
Rappel historique : le cas des bélugas du Saint-Laurent


Dans les années 1920, les bélugas du Saint-Laurent furent accusés d'être les responsables de la rareté des morues et des saumons. Le gouvernement distribua carabines et cartouches et offrit des primes aux pêcheurs pour abattre le plus de bélugas possible. Après huit ans de ce système, une étude fut menée par le docteur Vladykov sur le régime alimentaire du béluga. On découvrit qu'il se nourrissait essentiellement d'espèces sans valeur commerciale, telles que lançon d'Amérique, capelan, chabot, néréis, palourde, encornets, poulpes et divers crustacés.
Moins de mammifères marins, plus de poissons?


Quoi qu'il en soit, si on voulait tout de même se garantir une part plus substantielle des stocks de poissons, contrôler les populations de mammifères marins serait-il une méthode efficace ? L'argument en faveur de cette méthode semble tout simple : il suffit de réduire la taille d'une population de prédateur pour augmenter celle d'une espèce (espèce 1) intéressante pour la pêche, et ainsi augmenter les prises. Toutefois, si l'on ajoute à ce raisonnement une autre espèce de poisson (espèce 2) qui est à la fois une proie du prédateur et un prédateur de l’espèce 1, le problème se complexifie. En effet, la réduction du nombre de prédateurs favorisera la population de l’espèce 1, mais elle favorisera du même coup la population de l’espèce 2. L’augmentation de la population de l’espèce 2 pourrait alors se traduire par une pression de prédation encore plus grande sur l’espèce 1! Il est en fait très difficile de prédire si la population de poissons convoités (espèce 1) augmentera ou diminuera en réponse à une diminution d’un de ces prédateurs. Et ce modèle est encore très simplifié par rapport à ce qui se passe réellement en milieu naturel : il existe souvent non pas deux mais des milliers de « chemins » entre le prédateur visé et la proie convoitée par les pêcheries. Pour rendre un tel modèle plus réaliste, il faudrait ajouter la notion de temps : comme certains « chemins » sont plus longs que d'autres, il peut arriver qu'on obtienne l'effet voulu à court terme, mais qu'ensuite l'effet inverse se manifeste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Seals / focas / phoques   Sam 18 Aoû - 12:28

Pour essayer de résoudre ces conflits, l'Irlande a présenté une solution lors de la réunion de mai 1998. Elle propose, notamment, de permettre la chasse dans les eaux côtières, de l'interdire partout ailleurs, d'interdire le commerce international de produits provenant de la chasse à la baleine et d'arrêter la chasse scientifique. Cette solution amènerait un compromis qui préviendrait l'éclatement de la CBI et permettrait de contrôler la chasse.
Malgré les incertitudes qui prévalent, beaucoup de pressions persistent pour faire porter le fardeau aux mammifères marins. Ceux-ci sont-ils pointés du doigt parce qu'ils sont plus visibles que d'autres prédateurs? Serait-ce parce qu'ils sont déjà considérés comme une peste par les pêcheurs à cause du problème de prises accidentelles dans les engins de pêche?
Moins de poissons… moins de mammifères marins?


Et si on posait la question inverse? Si on se demandait quels effets les pêcheries peuvent avoir sur les mammifères marins? Existe-t-il des cas où l'humain est entré en compétition avec eux et a appauvri leurs ressources alimentaires? Que se passera-t-il si on lève le moratoire sur les espèces fourragères, c'est-à-dire celles qui sont à la base de la chaîne alimentaire? Et si la pêche au krill, un petit crustacé dont dépendent une foule de prédateurs, prend son essor, quels en seront les effets sur les populations d'oiseaux, de mammifères marins et de poissons?
Les humains, contrairement aux prédateurs naturels, ont accès à une technologie puissante et à une abondance de ressources alternatives. Les pêcheries peuvent avoir un impact important sur les populations de prédateurs, ainsi que sur l'écosystème entier. Mieux gérer les prélèvements que nous faisons dans la nature et freiner l'exploitation excessive du milieu marin semblent être les meilleures solutions à envisager, autant pour assurer le rendement des pêcheries que pour protéger les écosystèmes marins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Seals / focas / phoques   Sam 18 Aoû - 12:38

Sur ce site, ils parlent des phoques :

http://archives.radio-canada.ca/IDD-0-17-1023/politique-economie/chasse_phoques/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Seals / focas / phoques   Sam 18 Aoû - 17:51

Pourquoi la chasse demeure cruelle envers les bébés phoques

« À côté de nous, un chasseur de phoque a rapidement abattu tous les phoques dans un petit rayon et, ensuite, a traîné leur carcasse vers le centre de son cercle. Il les a retourné un à un sur le dos pour les dépouiller. Si l'un des phoques continuait à remuer ou à se débattre, il le retournait de nouveau sur son ventre et le matraquait à plusieurs reprises pour ensuite terminer le dépouillage ». -- Observateur de la chasse pour l'IFAW










À quel point, les experts pensent que s'établit l'absence de cruauté dans la chasse commerciale aux phoques ?

Télécharger le rapport de l'IFAW comparant les conclusions de rapports vétérinaires de deux groupes d'experts indépendants sur la cruauté de la chasse aux phoques.

La chasse commerciale des phoques au Canada ne ressemble à aucun autre type de chasse. Sa pratique cruelle et illicite aboutit à un produit dont personne n'a vraiment besoin. En réalité, 98 % des animaux tués au cours des deux dernières années étaient âgés de deux semaines à trois mois. Le territoire où se déroule cette chasse ingérable est immense et rend sa pratique inévitablement inhumaine.
Des phoques sont tués à coups de gourdin de bois ou de hakapik. Les chasseurs assomment autant de jeunes phoques qu'ils le peuvent avant de revenir les tuer. Il arrive que certains phoques tentent de s'échapper, mais sur la glace, ils sont maladroits et leurs corps se meuvent difficilement en battant de façon désordonnée leurs nageoires. D'autres sont fusillés à distance et ensuite traînés sur la glace avec des crochets d'acier jusqu'aux embarcations.
Deux récentes études vétérinaires indépendantes faisant état de la chasse aux phoques ainsi qu'un documentaire vidéo de l'IFAW, décrivent, documents à l'appui, des niveaux inadmissibles de cruauté à l'endroit des bébés phoques. Cette chasse est hautement compétitive et se déroule sur d'énormes superficies dans des conditions imprévisibles. La rapidité est de rigueur alors que les chasseurs se pressent d'immobiliser autant de bébés qu'ils le peuvent dans le laps de temps très court dont ils disposent.
Les phoques sont systématiquement assommés ou blessés par balle et abandonnés à leur souffrance sur la glace avant d'être battus à nouveau un peu plus tard. Certains sont même dépouillés avant de sombrer dans l'inconscience et on a pu constater que peu de chasseurs de phoques prennent la peine de vérifier si le phoque a toujours son réflexe de clignement et ainsi confirmer sa mort avant de le dépouiller. Le rapport vétérinaire conclut entre autre : la chasse commerciale du phoque au Canada entraîne une « souffrance considérable et inadmissible ».
Le gouvernement du Canada induit souvent la population en erreur en comparant la chasse commerciale au phoque à la mise à mort d'animaux de la ferme dans l'industrie alimentaire. Contrairement aux abattoirs, la chasse aux phoques est une chasse imprévisible et ingérable qui cible des animaux sauvages et qui se déroule dans la précipitation. C'est justement cette précipitation qui a mené certains experts à conclure que cette chasse ne peut jamais satisfaire aux exigences de la chasse dans des conditions acceptables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Seals / focas / phoques   Sam 18 Aoû - 17:52

Demandez au premier ministre du Canada de dire la vérité au sujet de la chasse aux phoques

Danny Williams, premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador a récemment fait des déclarations choquantes et complètement fausses lorsqu'il a parlé de la chasse commerciale aux phoques à l'émission de Larry King sur les ondes de CNN. S'exprimant au nom de monsieur Harper, Williams a lancé en trombe les informations erronées suivantes:





MYTHE: Le FBI effectue une enquête sur I’FAW qu'il soupçonne de terrorisme.
FAIT: Non seulement cela est-il complètement faux, mais le gouvernement américain accorde présentement 600 000$ en fonds à l'IFAW pour aider au programme de remplacement de l'attirail de pêche non sécuritaire pour protéger les baleines.

MYTHE: les représentants de l'IFAW, vétérinaires et autres experts ont déclaré que cette chasse n'est pas cruelle.
FAIT: Il n'existe pas un seul expert réputé qui ait observé cette chasse et déclaré, qu'elle n'est pas cruelle.

MYTHE: Les vétérinaires employés par le Fonds Mondial pour la Nature ont dit que cette chasse se déroule d'une façon qui n'est pas cruelle.
FAIT: Le rapport présenté par ces mêmes vétérinaires comporte pas moins de onze recommandations visant à rendre cette chasse plus humaine.
C'est la vérité qui est devenue la première victime de la chasse commerciale aux phoques cette année et c'est le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador qui en est le responsable. Nous prions de signer la pétition ci-jointe adressée au premier ministre du Canada pour l’enjoindre à rétracter fausse affirmation et à dire de façon non équivoque la vérité sur le caractère cruel de la chasse commerciale aux phoques.











* Champs obligatoires








Mettez fin à la chasse au phoque cruelle et insensée du Canada!


Monsieur le Premier ministre:
D’importants enjeux liés à la chasse commerciale annuelle aux phoques au Canada exigent de vous une attention immédiate. Ces questions méritent également un engagement envers l’honnêteté et le respect en ce qui a trait aux faits cités comme preuves lors de la présence de Dany Williams, premier ministre de Terre-Neuve-et Labrador, à l’émission de télévision Larry King live diffusée en soirée le vendredi 3 mars 2006. Je vous demande avec urgence de faire ce qu’il faut et de rectifier les nombreuses affirmations fausses effectuées par M. Williams à cette occasion alors qu’il s’exprimait en votre nom.
Je dois noter particulièrement les propos de M. Williams à l’endroit de l’IFAW, le Fonds international pour la protection des animaux, (www.ifaw.org). M. Williams a allégué à plusieurs reprises que les représentants de l’IFAW, les vétérinaires et autres experts ont dit que cette chasse se déroule humainement. Ceci est à la fois faux et ridicule. Malgré tous les efforts de votre gouvernement et ceux du ministère canadien des Pêches et des Océans, il n’existe aucun expert digne de ce nom qui ait observé le déroulement de la chasse et déclaré qu’elle respecte la dignité humaine. À la suite de près de quatre décennies d’observation et de documentation de la chasse commerciale aux phoques, les experts de l’IFAW doivent conclure qu’il s’agit en fait d’un massacre inutilement cruel et aberrant. De plus, ce massacre compromet dangereusement non seulement le bien-être des phoques, mais aussi le bien-être et la sécurité des chasseurs eux-mêmes.
L’allégation de M. William à l’effet que la chasse soit dans les faits une intervention qui sauve les phoques de la famine, ou que la viande retirée de ce massacre commercial est utilisée pour des abris ou du combustible est également documentée et je vous enjoins de clarifier les faits.
Finalement, il a été suggéré au cours de cette radiodiffusion internationale que l’IFAW fait partie de la liste des organisations terroristes sous la surveillance du FBI. Comme la plupart des affirmations effectuées lors de cette émission par M. Williams, cela va complètement à l’encontre des faits. L’IFAW et plus particulièrement les efforts qu’elle déploie afin de mettre un terme à cette chasse au Canada reçoivent l’appui de toutes les parties de la classe politique américaine. L’année dernière, l’IFAW a recueilli 1,2 million de dollars, dont 600 000 provenaient du gouvernement américain, pour aider les pêcheurs de la Nouvelle-Angleterre dans leurs pratiques relatives au bien-être des animaux et leur fournir des équipements de pêche les plus modernes. Je ne crois pas que le gouvernement américain accorde des subventions à des organisations terroristes.
Il s’agit d’un enjeu très important pour moi. Continuer à refuser de voir le côté inexcusablement cruel de cette chasse en diffusant de fausses informations est tout simplement incorrect. Les citoyens canadiens et ceux de Terre-Neuve-et–Labrador méritent mieux que cela.
C’est pourquoi je vous presse de respecter vous responsabilités et vos engagements envers le public et de présenter des excuses officielles à l’IFAW tout en disant au public la vérité en ce qui a trait à la chasse commerciale aux phoques au Canada et aux décennies de recherches qui ont en sont toujours arrivées à conclure que cette chasse est inhumaine.
Je vous prie d’agréer l’expression de mes sentiments les meilleurs.
[votre nom]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Seals / focas / phoques   Sam 18 Aoû - 17:53

Nous vous remercions de prendre la parole contre la cruauté que représente la chasse commerciale aux phoques du Canada, le plus grand massacre de mammifères marins au monde.
En prenant des mesures directes pour sauver les phoques, vous donnez de l'espoir à des centaines de milliers de bébés phoques chaque année qui n'ont aucune chance de survivre.
Vous pouvez faire deux choses dès maintenant pour garantir qu'aucun autre phoque ne souffrira à l'avenir.
Veuillez faire connaître la campagne de l'IFAW auprès d'autres personnes pour que soit mis un terme à la chasse aux phoques et aussi pour les sensibiliser au travail que nous faisons à l'échelle internationale pour trouver des solutions pour les animaux et les êtres humains.
Cette chasse ne se poursuit que parce qu'elle est soutenue par une vaste gamme de subventions gouvernementales et de fonds provenant des recettes fiscales. Le gouvernement fédéral a subventionné la chasse aux phoques commerciale de diverses façons au fil des ans, et il faut énormément de ressources pour se battre contre ce genre d'action politique.
Vous pouvez nous aider à continuer la lutte en faveur des phoques jusqu'à ce que la chasse aux phoques prenne fin, en faisant une contribution ici même en ligne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Seals / focas / phoques   Sam 18 Aoû - 17:54

Trois fois championne olympique et dix fois championne de France, Surya Bonaly prend la défense des phoques


Surya Bonaly, la patineuse artistique française de renommée internationale, trois fois médaillée aux Jeux Olympiques et star de la troupe « Champions on Ice », est la seule patineuse au monde à pouvoir réceptionner un back-flip sur un pied. Mais ce qui fait vraiment flipper Surya, c'est la cruelle chasse aux phoques canadienne. Dix fois championne de France, six fois de suite championne d'Europe et trois fois médaille d'argent aux Championnats du monde, Surya a maintenant remporté le titre de « Championne des animaux », après avoir posé pour deux publicités de PETA dans lesquelles elle soutient le droit des bébés phoques à vivre « en liberté sur la glace » et où elle incite ses fans à « libérer la glace de la violence ».


Fougueuse sur la glace comme dans la vie, Surya a un jour fait cette réponse à un jeune fan qui lui demandait si elle ne trouvait pas la fourrure très jolie, malgré tout : « Oh, oui, et vous aussi, vous avez de beaux cheveux… Est-ce que vous trouveriez normal pour autant qu'on vous coupe la tête pour s'en faire une parure ? »


AC_FL_RunContent( 'codebase','http://download.macromedia.com/pub/shockwave/cabs/flash/swflash.cab#version=7,0,19,0','width','335','height','255','title','seal07','src','swf/seal07','quality','high','pluginspage','http://www.macromedia.com/go/getflashplayer','movie','swf/seal07','toJSONString','' ); //end AC code








Autres options de visualisation

Ennemie convaincue de la fourrure, Surya sait qu'il n'y a rien de plus glaçant que la chasse aux phoques canadienne. Tous les ans, 335 000 bébés phoques, souvent âgés d'à peine deux semaines, sont frappés à coups de gourdins, abattus au fusil, harponnés au moyen d'une perche à croc et même écorchés vifs pour leur fourrure, devant les yeux impuissants de leurs mères.
Comme Surya le sait, avec les nombreuses alternatives à la fourrure dont nous disposons, tout aussi chaudes et luxueuses, on n'a aucune excuse valable pour porter de la fourrure véritable.


C'est pourquoi Surya demande à tous ses fans d'écrire au gouvernement canadien et d'en appeler aux pouvoirs publics pour mettre un terme une bonne fois pour toutes à la cruelle et meurtrière chasse aux phoques. En envoyant ce message au Premier Ministre canadien Stephen Harper, vous ajouterez votre nom à la liste de plus en plus longue de ceux qui, à travers le monde, réclament la fin de la cruelle chasse aux phoques du Groenland. Remplissez simplement vos nom et adresse et appuyez sur « Envoyer ». Votre message sera alors expédié directement au premier ministre canadien.

<BLOCKQUOTE>Monsieur le Premier Ministre,

Je souhaite que le gouvernement canadien mette un terme à la cruelle chasse aux phoques, le plus grand massacre de mammifères marins de la planète. Les chasseurs matraquent les phoques à coups de gourdins, les traînent encore conscients au bout d'une gaffe à croc et entassent pêle-mêle morts et agonisants dont ils n'ont que faire puisqu'il n'y a pas de débouché pour leur viande. Je vous prie de faire cesser le cruel massacre des bébés phoques et de mettre un terme définitif à cette abomination qui ternit la réputation internationale du Canada.

Veuillez agréer, Monsieur le Premier Ministre, l'expression de ma plus haute considération.</BLOCKQUOTE>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Seals / focas / phoques   Sam 18 Aoû - 20:14

Paris, le 24 avril 2007











Monsieur Jacques Chirac

Palais de l’Elysée

55 rue du Fbg St-Honoré



75008 Paris

















Monsieur le Président, Cher Jacques,







Il m’est difficile d’exprimer toute ma reconnaissance et mon estime après votre intervention personnelle auprès de votre ministre de l’Ecologie pour que la France mette, au plus vite, un embargo sur les produits issus de la chasse aux phoques.



Si François Mitterrand m’avait fait chevalier de la légion d’honneur, vous me faites vous, aujourd’hui, un honneur bien plus grand, bien plus émouvant en répondant à ma dernière supplique, faire en sorte que la France ne soit plus complice de ces massacres qui révoltent et écœurent l’opinion publique mondiale.



30 ans, presque jour pour jour, après m’être rendue sur la banquise, j’ai le sentiment, peut-être pour la première fois, que mon combat, ma vie, n’auront pas été tout à fait inutiles… Merci !



J’espère que votre successeur ne sera ni sourd ni aveugle devant la souffrance animale quotidienne, industrialisée, cette exploitation absolue, insupportable, qui fait de l’homme un être trop souvent déshumanisé…



Monsieur le Président, Cher Jacques, avec ce « cadeau » magnifique, ultime, vous m’avez émue aux larmes, je vous en serai à jamais reconnaissante. Soyez assuré de toute mon affection et de ma fidèle amitié.















Brigitte Bardot

Présidente
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Seals / focas / phoques   Sam 18 Aoû - 20:14

6 janvier 2007












CHASSE AUX PHOQUES - CANADA
RAPPEL DES EVENEMENTS DE L'ANNEE 2006




Reprise de la chasse aux phoques et hausse spectaculaire des quotas de 125 000 il y a 30 ans à plus de 325 000 en 2006.

Stephen Harper déclare que la chasse sera maintenue jusqu'en 2010.

Brigitte Bardot se rend au Canada pour rencontrer Stephen Harper (qui refuse de la recevoir) et lance un véritable appel aux Canadiens lors d'une grande conférence de presse le 22 mars 2006 à Ottawa.

Le 9 juin 2006, Brigitte Bardot se rend à la Commission européenne pour intensifier sa campagne au sein de l'Europe afin qu'elle ne soit plus complice de cette tuerie.

La FBB intervient auprès de tous les ministres français de l'Agriculture et de l'Economie Européens, et de tous les parlementaires Français.

Le 15 mai 2006, le Parlement européen répond aux revendications de la FBB en présentant une déclaration écrite (ici) qui vise à " interdire l'importation, l'exportation et la vente de l'ensemble des produits dérivés du phoque harpé et du phoque à capuchon ".

Le 15 septembre 2006, le Parlement Européen se prononce contre l'importation et la vente de tous les produits dérivés de la chasse aux phoques avec 425 députés signataires, soit la plus forte majorité obtenue pour toutes les propositions adoptées en 2006!


Le 17 novembre, le Conseil de l'Europe invite à son tour les gouvernements européens à interdire le commerce des produits dérivés de cette chasse jugée, à juste titre, inhumaine.


Aujourd'hui, Brigitte Bardot interpelle de nouveau Stephen Harper, forte du soutien apporté par l'Europe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Seals / focas / phoques   Sam 18 Aoû - 20:15

LETTRE OUVERTE DE BRIGITTE BARDOT A STEPHEN HARPER

Monsieur le Premier Ministre,

En ce début d'année, la bienséance voudrait que je vous présente mes vœux pour 2007… Mais comme mon vœu principal porte sur la fin des abominations exercées sur les animaux, saurez-vous exaucer, ou simplement entendre ce vœu ?

Après une année 2006 marquée par votre arrivée à la tête du gouvernement canadien, suivie d'un génocide animalier sans précédant sur la banquise, j'aimerais pouvoir encore croire en vous, en votre volonté de " gérer " humainement les populations animales en mettant un terme à ce massacre de phoques qui écœure et scandalise le monde.

Lorsque je me suis rendue à Ottawa, en mars 2006, je n'imaginais pas un instant me trouver face à un refus total de dialogue, être arrêtée dès l'aéroport par vos forces de l'ordre, traitée comme une terroriste moi qui, chancelante sur mes béquilles et mettant de côté ma souffrance, était venue jusqu'à vous avec espoir… avant de me retrouver jetée à la rue par les " courageux " gardes chargés de vous protéger !

Que vous ayez fait preuve d'une telle grossièreté ne vous honore pas, c'est une évidence, mais ce n'est rien comparé à la boucherie qui se prépare sur la banquise, aux centaines de milliers de phoques qui seront, encore et toujours, exterminés avec violence par des barbares, des hommes sans cœur, dépourvus de la moindre humanité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Seals / focas / phoques   Sam 18 Aoû - 20:15

Monsieur le Premier Ministre, vous qui encouragez cette extermination massive, comment vivez-vous avec la mort de toutes ces innocentes victimes sauvagement abattues, tous ces phoques dépouillés de leur fourrure alors qu'ils sont toujours en vie, comment vivez-vous avec tout ce sang sur les mains et sur le cœur ? Je vous avais promis de mener campagne pour que l'Europe ne soit plus complice de cette tuerie et j'ai tenu parole. Nous sommes intervenus auprès des députés européens et j'ai été reçue, le 9 juin, à la Commission européenne.

Je peux vous assurer que ma parole a été écoutée, comprise et respectée. Vous le savez, le Parlement européen a adopté, le 15 septembre, une déclaration écrite pour que soit élaborée " sans délai une proposition de règlement visant à interdire l'importation et la vente de l'ensemble des produits dérivés du phoque harpé et du phoque à capuchon ". Je ne suis plus seule dans ce combat, 425 députés ont signé cette déclaration écrite, soit la plus forte majorité obtenue pour toutes celles qui ont été adoptées en 2006 par le Parlement européen !

Le 17 novembre, le Conseil de l'Europe a invité à son tour les gouvernements européens à interdire le commerce des produits dérivés de cette chasse jugée, à juste titre, inhumaine. Monsieur le Premier Ministre, est-il utile de poursuivre ce " bras de fer " entre le Canada et l'Europe alors que vous avez le pouvoir de mettre un terme, immédiat, aux massacres perpétrés sur la banquise ? J'espère ne plus être confrontée, en 2007, à votre mépris.

Voilà mon vœu, celui de trouver en vous un interlocuteur attentif, sensible ou tout simplement humain… ne me décevez pas !

Brigitte Bardot Présidente
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Seals / focas / phoques   Sam 18 Aoû - 20:16

ACTUALITES

Brigitte Bardot reçue à la Commission Européenne.




14 juin 2006






Le 9 juin 2006, la Fondation Brigitte Bardot s'est rendue à la Commission européenne pour présenter ses attentes en matière de protection animale.

L'arrivée à la Commission (bâtiment administratif immense et généralement très froid) a été touchante pour notre présidente qui, appuyée sur ses deux cannes, a été chaleureusement applaudie par une foule de fonctionnaires venus l'accueillir…

Au cours de cette visite notre Présidente a abordé plusieurs sujets dont voici le détail.

En sortant de ces différents entretiens, notre présidente à déclaré à la presse :



" J'ai eu le sentiment d'être reçue par des gens intelligents, qui m'ont promis de me soutenir. Nous avons pu mettre sur la table des problèmes graves, qui me préoccupent depuis des années. Je garde confiance. Et je ne vais pas baisser les bras"
Brigitte Bardot
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Seals / focas / phoques   Sam 18 Aoû - 20:16

La chasse aux phoques

Ensuite, l'entretien avec le Commissaire Stavros Dimas a été très intéressant et plutôt encourageant car il a semblé sensible à nos arguments et prêt à soutenir une proposition de règlement européen visant à interdire l'importation des produits issus de la chasse aux phoques.

Durant près d'une heure nous avons pu argumenter nos revendications et répondre aux objections habituelles et peu convaincantes (l'espèce n'est pas menacée, les stocks de poissons sont en baisse…).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Seals / focas / phoques   Sam 18 Aoû - 20:17

Les peaux de chiens et chats

Comme il n'est pas seul commissaire impliqué dans une telle proposition, nous avons abordé ce sujet lors de notre deuxième entretien avec le directeur de cabinet de Markos Kyprianou.

Celui-ci nous a confirmé que le texte visant à interdire l'importation et le commerce des peaux de chiens et de chats était sur le point d'être présenté.


Le plan d'action pour le bien-être animal

En ce qui concerne le plan d'action sur le bien-être animal, présenté par la Commission européenne, celui-ci sera débattu le 19 juin en Conseil des ministres à Luxembourg en débat public, ce qui signifie que les ministres européens de l'Agriculture auront à se prononcer officiellement sur le sujet…

La déclaration de Dominique Bussereau est donc attendue puisque ce dernier nous a assuré, lorsque nous l'avons rencontré, qu'il n'avait pas connaissance de ce plan d'action et que, par conséquent, il ne s'y était pas opposé…



L'abattage

Nous avons demandé à la Commission, sur la base de ce plan d'action, de travailler sur la révision de la directive européenne " abattage " (prévue pour 2007) en incluant l'obligation d'étourdissement préalable des animaux dans tous les cas, sans exception lors d'un abattage rituel.

Là encore nous avions matière à apporter tous les éléments que nous avons réunis sur le sujet, à commencer par le soutien officiel du Président du Conseil Français du Culte Musulman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Seals / focas / phoques   Sam 18 Aoû - 20:17

Les échange d'animaux de compagnie

Autre sujet longuement débattu : la mise en place d'une réglementation communautaire sur les échanges d'animaux de compagnie.

La FBB demande l'adoption d'une interdiction de transport des animaux de moins de 3 mois (au 1er janvier 2007, la réglementation européenne interdira le transport des chiens et des chats de moins de 8 semaines… sauf lorsqu'ils sont transportés avec leur mère !!!).



L'hippophagie

Enfin, Mme Brigitte Bardot a fait part de sa volonté d'obtenir l'interdiction de l'hippophagie. La Fondation mettra en place une campagne de sensibilisation auprès du public mais elle demande à la Commission de travailler sur l'aspect sanitaire de la consommation de la viande de cheval (trichinose).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Seals / focas / phoques   Sam 18 Aoû - 20:18

Les échange d'animaux de compagnie

Autre sujet longuement débattu : la mise en place d'une réglementation communautaire sur les échanges d'animaux de compagnie.

La FBB demande l'adoption d'une interdiction de transport des animaux de moins de 3 mois (au 1er janvier 2007, la réglementation européenne interdira le transport des chiens et des chats de moins de 8 semaines… sauf lorsqu'ils sont transportés avec leur mère !!!).



L'hippophagie

Enfin, Mme Brigitte Bardot a fait part de sa volonté d'obtenir l'interdiction de l'hippophagie. La Fondation mettra en place une campagne de sensibilisation auprès du public mais elle demande à la Commission de travailler sur l'aspect sanitaire de la consommation de la viande de cheval (trichinose).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Seals / focas / phoques   Sam 18 Aoû - 20:18

Le Premier Ministre canadien et son ministre des Pêches et Océans ont joué la carte de la provocation en augmentant considérablement les quotas de chasse aux phoques alors que l'espèce est directement victime des changements climatiques. Ils ont perdu cette première manche en Europe et, vous pouvez compter sur moi, je ne les laisserai pas prendre leur revanche.




Brigitte Bardot


Les cartes sont entre les mains de la Commission Européenne.

Une victoire est remportée mais c'est maintenant à la Commission Européenne d'élaborer un réglement ayant force de loi en Europe !

Pour appuyer la directive des députés européens, Brigitte Bardot, sans perdre une minute, a immédiatement adressé un courrier à Stavros Dimas, Commissaire à l'Environnement, qu'elle avait rencontré le 9 juin 2006 et qui semblait favorable au soutien de la déclaration écrite.















Monsieur Stavros Dimas
Commission européenne Environnement

Paris, le 6 septembre 2006


Monsieur le commissaire,

Trois mois après notre entretien encourageant, je suis heureuse d'apprendre que les députés européens viennent de se positionner, majoritairement, contre l'importation et le commerce des produits dérivés de la chasse aux phoques.

Au 5 septembre, 373 députés ont déjà signé la déclaration écrite (dont je vous ai remis un exemplaire en juin dernier) qui invite la Commission à " élaborer sans délai une proposition de règlement visant à interdire l'importation, l'exportation et la vente de l'ensemble des produits dérivés du phoque harpé et du phoque à capuchon ".

Monsieur le commissaire, je vous ai déjà supplié d'entendre ma voix, elle est aujourd'hui appuyée par les députés des 25 Etats membres de l'Union européenne… il serait incompréhensible et coupable de ne pas répondre à cet appel !

Les Européens ne veulent pas être complices des massacres perpétrés sur la banquise canadienne, cette boucherie à ciel ouvert qui est une honte pour l'humanité.

Je compte infiniment sur vous et vous assure, Monsieur le Commissaire, de toute ma considération et de mon amical souvenir.




Brigitte Bardot
Présidente
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Seals / focas / phoques   Aujourd'hui à 1:12

Revenir en haut Aller en bas
 
Seals / focas / phoques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 9 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Chasse aux phoques: Ottawa veut revoir les règles
» La fourrure de phoques
» Canada: début de la chasse aux phoques sur la côte atlantique
» STOP au cruel massacre des phoques gris !!!
» lettre : Phoques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: Les infos de Végétalienne-
Sauter vers: