AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 végétalisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 40  Suivant
AuteurMessage
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19960
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: végétalisme   Dim 17 Juin - 6:05

Végétariens Magazine : un mensuel national pour les bios végétaliens. Novembre 2006

One Voice souhaite la bienvenue à ce nouveau magazine. Depuis le 1er novembre 2006, les kiosques à journaux nous ont fait une belle surprise : avec Végétariens Magazine, le million de végétariens et de végétaliens français ont enfin leur mensuel. Depuis longtemps on l’attendait. Un magazine riche en conseils et en informations, au fait de l’actualité, spécialement adressé aux végétaliens Au premier numéro, disponible en ligne depuis la fin de l’été 2006 (http://www.vegmag.fr), a déjà succédé la sortie du n°2 dans les kiosques, en novembre. Au fil des pages, on y découvre avec plaisir un univers qui nous est entièrement consacré. Les dernières nouveautés végétariennes ne nous échapperont plus. Rien n’est oublié, depuis les pages société, people et psycho jusqu’aux recettes et aux petites annonces. Gageons que ce magazine va très vite devenir un élément essentiel de la culture veggie. Toutes nos félicitations à Jean-Marc Royer, son heureux papa.


Dernière édition par le Mer 29 Aoû - 12:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19960
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: végétalisme   Dim 17 Juin - 6:08

Qui peut se targuer de manger nettement plus que ses contemporains tout en conservant la ligne ? Un végétarien. Ce mode d’alimentation est non seulement une aubaine pour ceux qui tiennent à leur physique, il est aussi une source de bien-être pour ceux qui tiennent à leur santé.
Indispensables fruits et légumes. Toutes les études menées de par le monde prouvent que les fruits et les légumes sont indispensables au corps humain. C’est ainsi qu’en France, le ministère de la Santé préconise d’en manger au moins cinq fois par jour.

Bon geste

Pourquoi ? Parce que cette alimentation a un rôle capital dans la prévention de maladies redoutables tels que les cancers ou les problèmes cardio-vasculaires. Alors être végétarien est non seulement un bon geste pour les animaux, mais aussi pour soi.


Dernière édition par le Mer 29 Aoû - 12:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19960
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: végétalisme   Dim 17 Juin - 6:24

Végétarisme

Le végétarisme est une
pratique alimentaire qui exclut d'un régime la chair des animaux, qu'ils soient terrestres ou marins, ainsi que les produits qui en sont dérivés (comme le lard, le suif, la gélatine, la cochenille, ou le caviar ). La plupart des régimes végétariens contemporains occidentaux incluent le miel ainsi que les œufs, le lait de vache et les autres produits laitiers.

Certains des aliments typiques d'un régime végétarien

Le mot « végétarisme » est apparut au 19 ème siècle, auparavant on parlait de diète végétale ou de «
pythagorisme ». Le régime végétarien a été prôné par de nombreux courants philosophiques, notamment Hindous (dans le cadre de l'Ahimsa) et Grecs (essentiellement Orphisme et pythagorisme) et par beaucoup de mouvements Chrétiens. Au long de son histoire, la dimension éthique et non-violente du végétarisme a été soutenu par de très nombreuses personnalités comme Albert Einstein, Léonard de Vinci, Léon Tolstoï, Schopenhauer et Gandhi. Aujourd'hui, le végétarisme connait un nouvel essor dans les pays industrialisés porté par des raisons d'ordre éthique et écologique.

Formes de végétarisme

Dans les pays où il est plus répandu il existe des distinctions telles que :


- Ovo-lacto végétarisme. Cette pratique proscrit l'ingestion de viande, en permettant la consommation de produits d'origine animale tels que les œufs et le lait. Les ovo-lacto végétariens, qui le sont souvent pour des raisons éthiques ou écologiques, peuvent en plus refuser de manger des fromages fabriqués avec des enzymes animales (comme la présure) dont l'obtention nécessite la mort de l'animal, ou des œufs produits dans des fermes industrielles (poules généralement élevées dans des batteries de cages).

- Lacto végétarisme se réfère à la pratique qui exclut toute viande, tout en permettant la consommation de lait et de ses dérivés, comme le fromage, le beurre et les yaourts.

-Ovo-végétarisme se réfère à la pratique qui exclut toute viande, tout en permettant la consommation d'œufs.

-Les végétaliens se nourrissent uniquement de végétaux (plus des minéraux ou micro-organismes comme des levures ou des bactéries) et évitent la consommation de tout produit issu de l'exploitation animale (y compris les œufs, lait, fromage et miel).

- Le terme anglo-saxon vegan (pouvant se traduire par véganisme) s'applique à ceux qui en plus d'être végétaliens, évitent d'utiliser des produits d'origine animale (le cuir, la laine, la fourrure, la cire d'abeille et les produits cosmétiques testés sur les animaux par exemple). Un véganiste n'accepte d'utiliser dans sa vie que des produits non-issus de la souffrance d'un animal : végétaux, minéraux ou micro-organismes (non-testés sur les animaux). Ce mode de vie est un idéal pour eux et ils le respectent scrupuleusement.


Dernière édition par le Mar 9 Oct - 8:42, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19960
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: végétalisme   Dim 17 Juin - 6:24

Aux [color=blue]États-Unis, végétarien est usuellement synonyme de ovo-lacto végétarien. Certaines personnes qui se disent à tort végétariennes, mangent de la chair d'oiseaux (« volailles ») ou de poissons (voir la section Catégories non-végétariennes).
Au Royaume-Uni, à cause de sa minorité hindoue assez importante, végétarisme fait souvent référence à la pratique [color:f01f=blue:f01f]hindoue décrite plus loin.

[color=blue][color:f01f=blue:f01f]
Label utilisé en Inde pour distingué les produits végétariens ce ceux qui ne le sont pas (qui contiennent une dose, aussi infime soit-elle, de produits issus de viandes de poissons ou d'oeufs)



Le végétarisme en Inde mérite que l'on s'y intéresse, si ce n'est pour son importance numérique, pour les méthodes commerciales qu'il a engendrées ; l'[color=blue]Inde, pays peuplé par plus d'un milliard d'habitants, est celui, aussi, où le pourcentage de la population végétarienne est le plus important dans le monde entier.
En Inde, le végétarisme est synonyme de lacto-végétarien, tandis que le lacto-ovo-végétarisme est pratiqué comme étant non-végétarien. Beaucoup de restaurants en Inde se distinguent clairement - et les marchés eux-mêmes, aussi bien -, comme étant « non-végétariens », « végétariens » ou « purs végétariens » ( : lacto-végétarien, sans oeuf, Shakahari: plante-manger, en Hindi).
N'oublions pas que les ingrédients de base provenant d'un animal (autre que le lait et le miel), aussi bien que les oeufs ou la gélatine et autres viandes, ne sont pas utilisés dans le cuisine traditionnelle indienne.
Selon le Hindu-CNN-IBN de 2006 State of the Nation Survey, 31% des Indiens sont végétariens, tandis que 9% se rajoutant à ces 31% consomment pour seule « viande » des oeufs, soit, environ, en quantité numérique brute, la totalité de la population européenne.
Parmi toutes les communautés, le végétarisme est le plus commun chez les Brahmanes avec 55%, et le moins fréquent, respectivement, chez les Musulmans (3% de végétariens), les Chrétiens (8% de végétariens) et les habitants des zones côtières, consommateurs de poissons. D'autres sources de chez FAO [1], and USDA [2] [color:f01f=blue:f01f][3] estiment que 20%-42% de la population indienne comme étant végétarienne. Les femmes indiennes sont plus nombreuses que les hommes à être végétariennes. De même, les habitants du Sud de l'Inde le sont plus souvent que leur voisins du Nord. Ces mêmes enquêtes indiquent que même les indiens qui mangent de la viande, le font très rarement, avec moins de 30% de consommateurs réguliers.Ainsi, L'Inde a créé un système de label visible sur les produits fabriqués seulement avec des ingrédient strictement végétariens : avec un point vert dans un carré vert. Une marque « point rouge dans un carré rouge » montre que l'aliment en question n'est pas strictement végétarien. Même les médicaments sont marqués d'un label similaire : le très célèbre pillule Omega-3 fabriquée à partir d'huiles de poissons est marquée avec un « point rouge dans un carré rouge » puisqu'elle utilise des ingrédients non-végétariens.


[url=][/url]
Formes religieuses ou culturelles [modifier]




  • Il est interdit aux hindous de certaines castes de consommer quelque chose qui soit obtenu au prix d'une souffrance animale : la viande, les œufs, les produits dérivés tel que la présure, la gélatine (ce qui inclut les capsules de gélatine) et le miel. Comme le lait est donné de façon consentante, les laits de vache, de bufflonne et de chèvre ainsi que les laitages (autres que les fromages qui contiennent de la présure) sont acceptables. Le cuir d'une vache étant morte de cause naturelle est aussi acceptable. (Note : Le régime orthodoxe hindou proscrit également l'alcool et tous les aliments stimulants comme les oignons et l'ail)


Toutes les règles alimentaires listées pour les hindous s'appliquent aux [color=blue]jaïns, en plus du fait qu’ils doivent prendre en compte la souffrance causée aux plantes et aux suksma jiva ([color:f01f=blue:f01f]Sanskrit : formes de vie subtiles ; ce qui sera plus tard appelé micro-organisme) par leurs choix alimentaires. Il leur est interdit de manger la

  • majorité des racines végétales (pomme de terre) et il semble que beaucoup d’autres plantes soient acceptables seulement quand elles sont récoltées à une certaine période de l’année.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19960
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: végétalisme   Dim 17 Juin - 6:25

Certains pensent que les [color=blue]juifs, les chrétiens, les rastafaris et les musulmans possèderaient un idéal biblique du régime alimentaire tel qu’il existait au jardin d'Éden, qui apparemment est strictement véganiste (cf. Gen. 1:29, 9:2-4; Is. 11:6-9). Toutefois, seule une minorité de ces populations pratique vraiment et prône un régime si strict, puisque le même livre de la Bible, la Genèse, donne par la suite la permission aux descendants de Noé de consommer la chair animale: « Vous serez craints et redoutés de toutes les bêtes de la terre et de tous les oiseaux du ciel. Tout ce qui remue sur le sol et tous les poissons de la mer sont livrés entre vos mains ». Toutefois, la permission du Dieu judéo-chrétien de manger de la viande n’est pas sans inconvénient. C’est une concession, avec des pénalités - et non des moindres puisque la principale est très probablement une diminution dramatique de l’espérance de vie (voir Gen. 6:3) (l’arrière grand-père de Noé, [color:e3ab=blue:e3ab]Mathusalem, est célèbre pour avoir vécu pendant 969 années, préalablement à la concession de Dieu).



  • Dans les sociétés chinoises, l’alimentation simple (素食) fait référence à un régime particulièrement restrictif associé aux moines taoïstes, et quelquefois pratiqué par la population générale durant les festivités taoïstes. Le terme utilisé pour désigner ces pratiquants est végétarien. Cependant, bien qu’elle rejette la viande, les œufs et le lait, cette alimentation comprend les huîtres et ses dérivés.


  • Quant aux athées (agnostiques et personnes qui ne se sont jamais souciées de l'existence possible ou non d'une divinité), certains d'entre eux pensent que c'est à cause des religions judéo-chrétiennes que l'on considère que la vie ou la souffrance d'un humain est plus importante que celle d'un animal d'une autre espèce (spécisme). En effet, la Bible dit que Dieu a créé l'homme à son image, contrairement aux autres animaux, de plus il est écrit qu'il a créé l'humain pour régner sur tous les autres animaux, ce qui peut justifier qu'on les prive de leur liberté, qu'on les maltraite et qu'on les tue.



[url=][/url]
Formes spécifiques [modifier]

[color=blue]
[color:e3ab=blue:e3ab]
Nourriture d'origine végétale




  • Les fruitaliens ne mangent que les fruits, les noix, les graines et les matières végétales qui peuvent être recueillies sans abîmer de plantes. L'idée majeure derrière ce mode d'alimentation est de ne pas détruire de plantes pour se nourrir, ce qui peut être évité, dans une certaine mesure, si on se contente de cueillir des fruits des arbres. Un fruitalien peut donc manger les haricots, les tomates, les cucurbitacées mais refuse de manger les tubercules (pommes de terre) et les épinards.




  • Le sproutarianisme (néologisme de l'anglais sproutarianism) est un régime basé sur les graines germées comme les pousses de haricot, les germes de blé ou les choux brocoli. En général, des aliments crus sont rajoutés à l'alimentation. Les graines de mungo germées ont été utilisées par l'empire chinois pour conquérir les mers car elles permettaient de palier les lacunes en vitamine C donc le Scorbut.



[url=][/url]
Catégories non-végétariennes [modifier]


Les catégories suivantes ne sont
pas végétariennes :Le semi-végétarisme (ou pesco/pollo végétarisme) est une pratique qui se développe et qui consiste à introduire des produits d'origine animale dans un régime. Quelques personnes choisissent d'éviter certains types de viandes souvent pour les mêmes raisons que les autres choisissent le végétarisme - santé, choix éthique et autres. Par exemple, certaines personnes ne mangeront pas de viande rouge (viande de mammifères - bœuf, agneau, porc,...) tout en consommant des [color=blue]volailles (pollo) et la nourriture provenant de la mer (pesco). D'autres considéreront que la souffrance animale dans les fermes industrielles est la principale conséquence qu'ils veulent éviter, ainsi ils pourront manger des animaux élevés dans des conditions humaines ou tués dans la nature. Le pesco végétarisme, (incluant les produits provenant de la mer, dont les poissons) est le régime pratiqué, avec quelques produits laitiers supplémentaires, par le médecin Andrew Weil, M.D. et recommandé par son livre Eating Well for Optimum Health (Une bonne alimentation pour une santé optimale). Ce dernier se rapproche de la pratique alimentaire des catholiques pendant les vendredi de [color:e3ab=blue:e3ab]Carême (et plus traditionnellement, tous les vendredis). Remarquons d'ailleurs que, comme le végétarisme exclut, par définition, la viande, cette pratique ne peut objectivement pas être considérée comme un végétarisme véritable; de plus, l'usage de ce terme pour désigner des personnes mangeant certains types d'animaux peut mener à des confusions dans des situations pratiques
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19960
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: végétalisme   Dim 17 Juin - 6:25

L'approche macrobiotique fut définie par G. Ohsawa. C'est une discipline alimentaire à caractère philosophique s'appuyant sur le principe du yin et du yang. Ce système se compose de dix façons de se nourrir portant des numéros : -3, -2, -1, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7. Les niveaux -3 à 3 ne sont pas végétariens. Les n°4 à 7 sont végétaliens et excluent les salades, crudités et fruits. Un macrobiotique peut naviguer entre tous les niveaux et n'est pas forcément végétarien ou végétalien.





  • Le crudivorisme consiste à ne pas chauffer la nourriture à plus de 48°C (température à laquelle les enzymes commencent à être détruites). Les crudivores mangent les aliments crus pour des raisons de santé. Certains crudivores peuvent être végétariens ou végétaliens : on parle à ce moment de crudi-végétariens ou crudi-végétaliens.






  • L'instinctothérapie consiste à se «laisser guider par son instinct» en matière alimentaire, vu que lui seul est censé nous indiquer ce qui est bon pour notre santé. La chair des animaux et les sous-produits de l'abattage ne sont pas écartés de cette recherche.

[url=][/url]
Motivations [modifier]


La décision de devenir végétarien peut être due à une combinaison de raisons :

Éthique [modifier]


Il existe aujourd'hui de petites minorités dans le monde pour lesquelles la viande est un aliment de base ; principalement les membres de chasseurs nomades ou les sociétés gardant des troupeaux à l'instar des [color=blue]inuits
et des saamis. Alors qu'il est possible de vivre en très bonne santé avec une alimentation végétarienne, une majorité de la population mondiale mange cependant de la viande par tradition, par commodité ou pour le plaisir. Les « végétariens éthiques » considèrent que ce ne sont pas des justifications suffisantes pour la souffrance occasionnée par la production de viande. Certains considèrent par ailleurs que la plupart des gens désapprouveraient les conditions de vie des animaux d'élevage s'ils avaient pleinement conscience de la réalité de la production industrielle. Ce type de végétarisme est souvent associé avec le mouvement de Libération Animale, quand bien même tous les végétariens éthiques ne souscrivent pas à cette notion de droit de l'animal.
L'antispécisme est un mouvement philosophique et politique qui considère que tous les êtres sensibles (capables de ressentir de la souffrance, du plaisir et d'autres sensations et émotions) sont égaux en un sens moral; et qu'en conséquence, les intérêts d'un animal non humain à ne pas souffrir ou à vivre une vie heureuse et satisfaisante ont autant d'importance que les intérêts équivalents d'un humain. Dès lors, le spécisme est une discrimination arbitraire fondée sur l'espèce, tout comme le racisme est une discrimination arbitraire fondée sur la race et le sexisme une discrimination arbitraire fondée sur le sexe. Selon ce point de vue, tout comme il serait gravement contraire à l'éthique que d'élever et d'abattre un humain pour sa chair, même lorsque cet humain a un niveau intellectuel équivalent à celui d'un cochon (handicapés mentaux profonds...), il est éthiquement inacceptable d'élever et d'abattre un cochon pour sa chair.
D'autres raisons existent mais ne sont pas forcément prépondérantes comme par exemple le principe de [color:0150=blue:0150]non-violence (généralisé à la violence que subissent les animaux) ou la volonté de revaloriser la mort et la souffrance jusqu'alors banalisées.
[url=][/url]
Intérêt environnemental [modifier]


La production de viande et de produits d'origine animale dans la quantité actuelle et probablement future n'est pas [color=blue]soutenable
du point de vue de l'environnement. On soutient également que même si l'agriculture industrielle moderne est soutenable, elle change les écosystèmes plus rapidement qu'ils ne peuvent s'adapter. Bien que l'agriculture végétarienne produise certains des problèmes de la production animalière, l'impact environnemental de cette dernière est bien plus grand.
L'eau devient une ressource de plus en plus rare dans de nombreux endroits du monde. Sa consommation trop importante par les humains endommage les rivières et les écosystèmes et mène à la salinité et la désertification. Un régime végétarien consomme considérablement moins d'eau qu'un régime basé sur la viande. Cela est dû au fait que, pour produire de la viande, de l'eau doit être utilisée dans la production de nourriture pour animaux, qui doit être donnée aux animaux pendant leur vie entière. La perte d'eau (et d'énergie) entre les niveaux trophiques est très importante. Quand les grains vont directement aux humains, cette inefficience est évitée. En effet, la production de viande nécessite 60 fois plus d'eau que celle d'une même quantité de céréales et bien que les céréales contiennent moins de protéines, pour obtenir la même quantité de protéine, l'agriculture réclame 13 fois moins de ressources que l'élevage. Un régime carné consomme environ 4000 litres d'eau par jour tandis qu'un régime végétarien en consomme 1500 [4]. Aux États-Unis, plus de la moitié de l'eau consommée est utilisée pour la production de [color:0150=blue:0150]bétail.



Dernière édition par le Mer 29 Aoû - 12:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19960
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: végétalisme   Dim 17 Juin - 6:26

[color=black]Les protéines animales requièrent de plus grandes dépenses d'énergie fossile, huit fois plus que pour une quantité comparable de protéine végétale. Cette consommation d'énergie fossile produit du dioxyde de carbone, un gaz à effet de serre. La production animalière produit également du fumier, qui, bien qu'il soit une base du compost, dégage du méthane. Aux États-Unis (le plus grand émetteur mondial de gaz à effet de serre), le bétail produit environ 20% des émissions totales de méthane. Une tonne de méthane a un potentiel de réchauffement de la planète de 23 tonnes de dioxyde de carbone.
L'
élevage en batterie, bien qu'utilisant moins de surface, requiert de grandes quantités de nourriture qui doivent être cultivées sur de grands étendues de terre. La production animalière de plein-air requiert du terrain de pâturage, ce qui a motivé l'utilisation de terres non développées et la déforestation. L'empiètement des terres sauvages a augmenté le rythme de l'extinction des espèces et endommagé les services offerts par la nature, tels que le traitement naturel de la pollution. Les terrains sur-pâturés perdent leur capacité à supporter la production animale, ce qui rend nécessaire davantage d'expansion agricole. D'après l'ONU, la déforestation due à l'élevage est une des principales raisons de la perte d'espèces végétales et animales dans les forêts tropicales. La surpêche et le chalutage sont également destructeurs pour les écosystèmes marins. Article détaillé : environnement[color:a4c6=black:a4c6].

[url=][/url]
[color=black]Santé [modifier[color:a4c6=black:a4c6]]


[color=black]De nombreuses statistiques indiquent que le régime végétarien a une incidence plus faible sur les risques cardio-vasculaires, certains
cancers, l'ostéoporose et l'arthritisme. L'Association Diététique Américaine qui fait autorité dans son domaine affirme que « Quand bien même des facteurs extérieurs, tels que l'activité physique et le fait de s'abstenir de fumer et de boire de l'alcool, pourraient jouer un rôle, une alimentation sans viande est clairement un facteur contribuant à réduire le taux de morbidité et de mortalité de plusieurs maladies dégénératives chroniques » et considère que le régime végétarien est efficace pour la prévention et le traitement de nombreuses affections[1].
Certains chercheurs comme Dean Ornish auraient obtenu des résultats positifs en traitant des maladies du cœur de certains patients avec un régime végétarien strict et un programme visant à diminuer le stress. Des préoccupations nutritionnelles encouragent aussi les régimes favorisant les fruits, les légumes et les céréales et minimisant la viande et l'absorption de lipides sans toutefois les interdire.
La
physiologie omnivore même de l'homme est souvent remise en question[2]. En effet, la denture et l'appareil digestif de l'homme sont très différents de ceux des carnivores purs ; elle est de type frugivore. Si, à la différence des herbivores et des granivores, l'homme ne dispose pas d'un estomac spécifique à la nutrition végétale (sa vésicule biliaire s'épuise à la digestion des huiles végétales), son intestin mesure dix à douze fois la longueur de son corps, contre quatre à cinq fois chez le carnivore. Ce parcours est trop long pour la viande qui a ainsi le temps de libérer ses toxines qui sont absorbées par la muqueuse intestinale avant de passer dans le sang. Ces déchets toxiques (urates, acide lactique, corps gras saturés, albumine) et les purines[color:a4c6=black:a4c6] de la viande) sont très difficiles à éliminer par le foie et les reins. Ce surcroît de travail fatigue à la longue ces organes.
[url=][/url]
[color=black]Religion [modifier[color:a4c6=black:a4c6]]

[color=blue]
Article détaillé : religion et alimentation.

Hindou en prière face à deux vaches



Beaucoup de religions, dont le
bouddhisme, l'hindouisme, le taoïsme, et spécialement le jaïnisme, enseignent que toute vie devrait avoir une valeur et ne devrait pas être détruite volontairement pour une gratification humaine non nécessaire.
Beaucoup des premiers
chrétiens (dont les Pères du désert) étaient végétariens. Ensuite, les ordres Trappiste, Bénédictin et Carthusien encouragèrent le végétarisme, comme les Adventistes du septième jour. Au XIXe siècle, des membres de la secte de la Bible Chrétienne établirent le premier groupe végétarien en Angleterre et aux États-Unis. Le Pape Jean III prononça un anathème contre "ceux qui refusent de manger des plats de viande" lors du premier synode tenu à Braga au Portugal.
Les
Rastafaris suivent en général un régime appelé I-tal, qui évitent d'absorber de la nourriture qui a été artificiellement préservée, aromatisée ou altérée chimiquement. Les Rastas bien souvent ne mangent pas de viande, ils s'en réfèrent pour cela aux écrits bibliques[color:a4c6=black:a4c6].
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19960
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: végétalisme   Dim 17 Juin - 6:26

« Et Dieu dit: Voici, je vous donne toute herbe portant de la semence et qui est à la surface de toute la terre, et tout arbre ayant en lui du fruit d'arbre et portant de la semence: ce sera votre nourriture. »
La Genèse 1:29, La Torah et le végétarisme.

Selon certains spécialistes de la [color=blue]Torah
, cela signifie que l'objectif initial de Dieu était que l'homme soit végétarien. Pour eux, Dieu donna par la suite la permission aux hommes de manger de la viande à cause de la faiblesse des hommes, mais l'idéal pour les hommes serait d'être végétarien. Cependant, d'autres avancent que les gens peuvent manger des animaux car Dieu donna leur domination à Adam et [color:3261=blue:3261]Ève.
[url=][/url]
Esthétique [modifier]


Quelques personnes considèrent intuitivement la viande peu appétissante, particulièrement crue, et préfèrent simplement s'abstenir de consommer de la chair animale pour des raisons esthétiques ou émotionnelles.
[url=][/url]
Solidarité [modifier]


Il existe, parmi les arguments avancés par certains végétariens, celui de la solidarité envers les peuples du tiers monde. En effet, des céréales destinées à l'alimentation du bétail occidental sont souvent cultivées dans des pays du tiers monde alors qu'elles pourraient être affectés directement à la consommation des populations locales (comme en 1985, pendant la famine, ou l’Ethiopie continua à exporter des céréales pour le bétail Anglais).
Toutefois, les pays occidentaux connaissant une surproduction de nourriture, baisser leur consommation ne garantirait probablement pas un meilleur approvisionnement des pays pauvres.
[url=][/url]
Goût [modifier]


Enfin, le goût est bien sûr aussi une raison qui pousse à ne pas manger de viande. En effet, l'attrait gustatif pour la viande peut être absent. Cela entraîne donc souvent un régime ovolacto-végétarien, ou un régime plus strict si d'autres raisons rationnelles viennent s'ajouter à cet aspect.
[url=][/url]
Considérations pragmatiques [modifier]


À l'époque moderne, certaines viandes produites industriellement contiennent des traces de produits chimiques ingérés par les animaux ou qui leur sont inoculés durant leur vie ([color=blue]hormones de croissances
, antibiotiques, contraceptifs et pesticides). D'ailleurs, la viande des animaux élevés aux hormones (notamment les vaches et les porcs engraissés ainsi que les saumons d'élevage) contiennent des proportions plus importantes de graisses et une valeur nutritionnelle moins importante que les viandes des animaux sauvages et libres qui leur correspondent. Par conséquent, beaucoup de gens sont végétariens non pour des raisons éthiques ou esthétiques, mais simplement parce que la viande de nos jours est moins nutritionnelle et coûte souvent plus cher.
L'Inde, par exemple, vit dans une situation de lutte pour l'espace (y compris l'espace vital), et il est plus avantageux (sur le plan de l'alimentation) de cultiver des céréales et des légumes, la production de ces derniers étant toujours supérieure à celle de la viande pour une même surface de terre[color:3261=blue:3261][3].
Selon le ministère indien de l'Agriculture, un hectare de terre arable permet en effet de produire 20 tonnes de pommes de terre, contre seulement 50 kg de viande[color=blue][4]...
Autre donnée : les chercheurs de l'[color:3261=blue:3261]université Harvard estiment qu' en réduisant l'élevage de 10%, on pourrait nourrir en grains et légumes pas moins de 60 millions de personnes dans le monde[color=blue][5]. En Inde, le régime végétarien est toujours considéré comme l'une des solutions à la sous-alimentation, même si les lobbies de l'élevage industriel (bien évidemment de gros propriétaires) font pression dans le sens contraire[color:3261=blue:3261][6]...
[url=][/url]
Convictions analogues [modifier]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19960
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: végétalisme   Dim 17 Juin - 6:27

Alors que le végétarisme est généralement défini strictement comme étant à la base un régime alimentaire, beaucoup de végétariens motivés religieusement, éthiquement ou environnementalement (avec les mouvements de Libération Animale et les [color=blue]partis verts) s'efforcent de minimiser les dommages causés aux animaux de tous les points de vue possible.
De nombreux végétariens considèrent qu'essayer d'éviter les produits fabriqués à partir des parties du corps d'un animal (cuir, suif, savon) fait partie de leur définition du végétarisme (les éviter strictement est du véganisme). D'autres considèrent le cuir fabriqué à partir d'animaux morts de causes naturelles comme acceptable. Comme ceci est impraticable pour beaucoup d'hindous, certains n'utilisent absolument aucun produit fabriqué avec de la peau de vache. Quelques états ont même interdit l'abattage de vaches dans les lieux de pèlerinages ou dans des régions entières dans lesquelles les hindous sont attachés au caractère sacré des vaches.
Beaucoup des végétariens motivés pour des raisons de santé sont aussi concernés par l'agriculture biologique ou/et par l'utilisation d'[color:b3b5=blue:b3b5]OGM dans la production alimentaire.
[url=][/url]
Critiques [modifier]


[url=][/url]
Moralisation d'une pratique alimentaire [modifier]


Si sa critique des niveaux monstrueux de consommation de viande dans les sociétés occidentales est fondée, l'interdiction absolue opérée par le végétarisme sur l'ingestion de viande correspond comme tout absolu à une vision morale, et à ce titre peut être soumise aux critiques classiques des impératifs moraux (tentations universalistes, intolérance potentielle, etc.). À titre de contre-exemple, certaines populations de Papouasie qui vivaient pourtant en harmonie avec leur environnement (l'un des plus vieux exemples connus de pratiques agricoles sédentaires soutenables) furent horrifiées de constater qu'on enterrait les morts au lieu de leur faire l'honneur de les manger...
[url=][/url]
Carence en vitamine B12 [modifier]


Une carence en vitamine B12 peut être la conséquence d'un régime
végétalien (excluant donc oeufs, fromages, laits, miel etc) sans suppléments. Tandis que tous les aliments basés sur des animaux contiennent des quantités satisfaisantes de B12, peu de plantes en contiennent suffisamment. Quelques produits, comme la spiruline, sont parfois présentés comme d'excellentes sources de Vitamine B12, ce qui n'est pas le cas. Ils ne contiennent pas de Vitamine B12 sous forme active (cobalamine). Voir : [5].
Toutefois, un assortiment de nourriture a des vitamines ajoutées comme les steaks aux céréales, des boissons douces, le lait de soja, marmite, vegemite... Les suppléments de B12 tels que les pilules de vitamines sont souvent préparés à partir de déchets d'abattoir et ne conviennent donc pas aux végétaliens, même si le nombre de marques ne contenant pas de produit animal augmente.

La vitamine B12 est stockée dans l'organisme, les symptômes de l'insuffisance n'apparaissent jamais immédiatement mais de 4 à 6 ans après le début d'un régime végétalien.
[url=][/url]
Acides aminés, lipides, Vitamine A,D,K et E [modifier]


Quelques nutriments importants ([color=blue]acides aminés
, lipides, vitamines A, D, K et E) sont présents en grande quantité dans la viande, mais avec une attention minimale, un régime végétarien contenant une bonne proportion de tous ces nutriments peut être suivi. L'Association Diététique Américaine déclare : « À elles seules, les sources végétales de protéines peuvent fournir des quantités adéquates d'acides aminés si elles sont consommées de façon variée et que les besoins énergétiques sont satisfaits ». Il est plus commun de trouver des signes de scorbut et des autres conséquences des déficiences en [color:b3b5=blue:b3b5]vitamine C chez les gens qui ne se sustentent qu'au fast food. Pourtant, il est important pour les végétariens et les véganistes d'être conscients de leurs besoins en protéines, B12 et autres nutriments. Comme tous les régimes, le régime végétarien doit être équilibré et inclure une variété d'aliments.
[url=][/url]
Ethique sélective


Dernière édition par le Mer 29 Aoû - 12:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19960
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: végétalisme   Dim 17 Juin - 6:27

On reproche souvent aux végétariens (à l'exception des fruitaliens) de ne pas prendre en considération la souffrance qu'auraient les plantes qu'ils tuent pour se nourrir. Les végétaux ne possèdent néanmoins pas de nerfs mais réagissent à l'endommagement en modifiant par exemple la composition de leur sève suite à l'arrachage d'une partie de leur organisme ou d'une sécheresse...Il est vrai que l'aspirine peut aussi bloquer la sécrétion d'acide jasmonique qui a lieu lorsque la plante est endommagée[7]. Ceci étant, la réaction de défense à un stimulus endommageant n'est pas, en soi, une preuve pour déterminer si une plante peut souffrir ou non. En effet, les réactions immunitaires ou biochimiques contre les intrus ou les lésions tissutaires dans le corps sont des opérations qui se font quotidiennement et automatiquement dans le corps humain également mais sans pour autant que cela entraîne nécessairement de la douleur. On ne voit pas non plus pourquoi les plantes pourraient souffrir si elles sont incapables de se déplacer pour éviter une menace. La faculté de régénération importante de la plante semble être un mécanisme plus approrié pour assurer sa survie au regard de l'évolution. Les plantes ne sont pas non plus affectées par l'élagage car elles continuent de croître a posteriori. Enfin, ne possédant pas de cerveau, les plantes n'ont aucun moyen de traduire un stimulus endommageant en douleur pour savoir si une chose est désagréable ou non et pour en tirer des conclusions sur sa manière d'agir ultérieurement. Si quelqu'un est toutefois préoccupé par le sort des plantes, il convient de noter qu'un régime végétarien nécessite bien moins de végétaux qu'un régime omnivore quand on prend en considération les végétaux nécessaires à la production de viande. Précisons néanmoins que l'argument de la souffrance des plantes est en réalité utilisé par les adversaires du végétarisme qui cherchent à se donner bonne conscience, déclarant que pour manger il faut de toute manière causer de la souffrance...ce qui est faux puisque les plantes ne souffrent pas dans la mesure où elles ne possèdent pas d'états mentaux qui leur permettraient de connaître si une chose est douloureuse ou non.
[url=][/url]
Le végétalisme et les additifs alimentaires [modifier]


Le [color=blue]végétalisme
exclut tout aliment fabriqué à partir d'un animal. L'industrie alimentaire utilise nombreuses denrées provenant d'animaux qui ne permettent pas un régime végétarien quand elles entrent dans la composition même de l'aliment (additifs), ni un régime végétalien quand ces denrées sont utilisées pour la production des aliments.
Pour la liste complète, voir le chapitre [color:8d98=blue:8d98]Végétalisme#Le végétalisme et les additifs alimentaires
[url=][/url]


Statistiques

Le végétarisme est une pratique peu courante en [color=blue]France
avec une estimation soit de quelques centaines de milliers d'individus (Quid 1997) soit de 1,5% de la population française[8], soit un million de personnes. Selon le Hindu-CNN-IBN de 2006 [color:8d98=blue:8d98]State of the Nation Survey, 31% des Indiens sont végétariens, tandis que 9% se rajoutant à ces 31% consomment pour seule « viande » des oeufs, soit, environ, en quantité numérique brute, la totalité de la population européenne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19960
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: végétalisme   Dim 17 Juin - 6:30

Le végétarisme est une pratique alimentaire qui exclut d'un régime la chair animale et la majorité, voire tous les éléments provenant des animaux.


· [color=windowtext]1[color:4f5d=windowtext:4f5d] Le végétarisme

o [color=windowtext]1.1[color:4f5d=windowtext:4f5d] Quelques catégories de végétarismes

§ [color=windowtext]1.1.1[color:4f5d=windowtext:4f5d] Être Végétariste

· [color=windowtext]2[color:4f5d=windowtext:4f5d] Pourquoi être végétarien ?

o [color=windowtext]2.1[color:4f5d=windowtext:4f5d] Solidarité avec les animaux

o [color=windowtext]2.2[color:4f5d=windowtext:4f5d] Solidarité avec les humains

o [color=windowtext]2.3[color:4f5d=windowtext:4f5d] Respect de soi

§ [color=windowtext]2.3.1[color:4f5d=windowtext:4f5d] Fondements de la lutte végétariste

· [color=windowtext]3[color:4f5d=windowtext:4f5d] Pourquoi ne pas être végétarien ? pour une vision critique du vegetarisme

· [color=windowtext]4[color:4f5d=windowtext:4f5d] Histoire de protéines

· [color=windowtext]5[color:4f5d=windowtext:4f5d] Recettes de base

· [color=windowtext]6[color:4f5d=windowtext:4f5d] Voir aussi

o [color=windowtext]6.1[color:4f5d=windowtext:4f5d] Liens internes

o [color=windowtext]6.2[color:4f5d=windowtext:4f5d] Liens externes

o [color=windowtext]6.3[color:4f5d=windowtext:4f5d] Bibliographie


if (window.showTocToggle) { var tocShowText = "afficher"; var tocHideText = "masquer"; showTocToggle(); }

[modifier] Le végétarisme



Un régime végétarien peut inclure le miel,le lait de vache et autres produits laitiers, les oeufs. Ce régime ovo-lacto-végétarien est des plus courants. Les régimes végétaliens excluent de leur alimentation tous les produits dérivés du monde animal (comme le beurre, le suif, la gélatine, le lait et les oeufs).
[modifier] Quelques catégories de végétarismes



· ovo-lacto-végétarisme : consommation de produits d'origine végétale ainsi que d'œufs et produits laitiers ;

· lacto-végétarisme : consommation de produits d'origine végétale ainsi que de produits laitiers (La plupart des végétariens remplace le lait de vaches ou d'autres animaux par le lait de soja.) ;

· ovo-végétarisme : consommation de produits d'origine végétale ainsi que d'œufs ;

· végétalisme : consommation stricte de produits d'origine végétale (à l'exclusion de tout produit d'origine animale, y compris le miel) ;

· véganisme : consommation stricte de produits d'origine végétale (à l'exclusion de tout produit d'origine animale, y compris le miel) et utilisation stricte de produits d'origine végétale ou minérale (cuir, fourure, corne, brosses en poils d'animaux et produits similaires exclus).
Les végétariens ne mangent donc ni viande (bovins, ovins, équidés, volaille, reptiles, batraciens, etc.) ni poisson (y compris les crustacés et fruits de mer).
Cependant, on trouve des personnes dont le régime exclut la viande mais pas le poisson ou qui acceptent la consommation occasionnelle de viande. Ces régimes ne sont pas végétariens :

· flexitarisme : régime "flexible" qui admet la consommation occasionnelle de viande ;

· pesco-lacto-ovo-végétarisme : consommation d'œufs de produit laitiers et de poissons ;

· pesco-végétarisme : consommation de poisson ;

· pollo-végétarisme : consommation de volaille.
[modifier] Être Végétariste


Le végétarisme, en particulier celui qui se réfère aux végétarismes stricts (c'est-à-dire sans viande ni poisson) se décline en deux attitudes : être végétarien ou être végétariste.
Il n'y a pas de différence au niveau des choix alimentaires entre un végétariste et un végétarien. La seule différence est qu'un végétariste est simplement un végétarien militant, c'est-à-dire un végétarien qui, au-delà de son choix personnel de mode d'alimentation, mène un combat, une lutte ou un travail de pédagogie pour convaincre d'autres personnes à devenir végétariennes.
Est donc qualifié de végétariste un végétarien qui lutte contre la chasse, la pêche, la corrida, l'expérimentation animale en laboratoire, l'exploitation animale dans les cirques ou les zoos et bien sûr l'élevage et les abattoirs.
Le végétariste considère que ces luttes sont cohérentes si on est d'abord végétarien : il paraît en effet assez insensé et incohérent que, pour un prétexte souvent simplement émotionnel, on puisse simultanément lutter contre l'horreur de la corrida ou de la chasse et continuer de manger un bifteck quotidien. On parle en psychologie de « dissociation cognitive » : l'étrange capacité d'avoir la main gauche qui ignore ce que fait la main droite…
Raison pour laquelle le végétariste se veut radical dans ses convictions en cherchant à montrer et démontrer que si l'on aime vraiment les animaux on ne devrait, logiquement, pas pouvoir en manger !
Certaines associations comme, par exemple, la LPO et la SPA (Ligue protectrice des oiseau et Société protectrice des animaux) sont largement dénoncées et montrées du doigts par les associations végétaristes car si elle prennent la défense des chiens, des chats ou des canaris (en cage), elles restent indifférentes au sort infligé aux animaux destinés à la boucherie. Un poule aurait donc moins de droits qu'un canari ? Un chat aurait plus de droit qu'un agneau ou une vache ?


Dernière édition par le Mer 29 Aoû - 13:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19960
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: végétalisme   Dim 17 Juin - 6:30

[modifier] Pourquoi être végétarien ?


Nombreux et variés sont les arguments militant en faveur du végétarisme : raisons écologiques, économiques, médicales, spirituelles et même émotives. Qui n'a pas un jour éprouvé des regrets devant l'abattage d'un bel animal ? Mais les gens repoussent tout sentiment de remords, croyant ainsi remplacer une émotion puérile par une attitude plus réaliste : en effet, pensent-ils, n'est-il pas nécessaire de manger de la viande pour vivre ? Au delà du sentimentalisme, certains adoptent une réflexion politique pragmatique : les animaux (donc les hommes également) sont des êtres sensibles, à savoir qu'ils ressentent la douleur, mais aussi le stress, la peur, et ils sont tous guidés par un intérêt commun : celui de vivre et rester en vie. Heureusement pour nous, et malheureusement pour les animaux, peu d'entre nous participent directement au processus qui transforme les animaux en "aloyau", en "poitrine" et en "filet". L'ironie de tout cela, c'est qu'il devient de plus en plus clair qu'un régime carné, loin d'être indispensable au bon fonctionnement de l'organisme, peut au contraire lui être néfaste.
Santé Les statistiques prouvent, en effet, que la concentration d'insecticides contenus dans la viande est douze fois supérieure à celle des légumes et des céréales (1). Une consommation quotidienne de viande a donc pour effet d'accumuler dans l'organisme une forte quantité d'insecticides dont les effets à long terme, trop peu connus, sont à craindre. En outre, on sait maintenant qu'il existe une relation certaine entre la consommation de matières grasses et les maladies cardio-vasculaires. Or la viande, et tout particulièrement le boeuf et le porc, comportent une quantité importante de matières grasses, sans compter celles qui s'y ajoutent au moment de la cuisson. Malgré les contrôles de qualité imposés par l'état, peut-on être sûr de la fraîcheur de la viande offerte dans les supermarchés ? Le scandale de la viande avariée, survenu au Québec il y a quelques années, nous a révélé l'existence de pratiques scandaleuses dans ce domaine.
Cohérence écologique Avec la publication de _Diet for a small planet_ de Frances Moore Lappé (2), la doctrine végétarienne s'est enrichie d'arguments écologiques et économiques très importants. La thèse de Mme Lappé démontre, statistiques à l'appui, que l'élevage du bétail entraîne un gaspillage inacceptable de céréales et de terres cultivables. Aux États-Unis, plus de la moitié des récoltes de céréales servent à nourrir le bétail. Avec ces millions de tonnes de soja et d'avoine, on pourrait fournir chaque jour, à chaque être humain de la terre, une tasse de céréales cuites! Non seulement le bétail consomme de quantités astronomiques de céréales, mais encore il en gaspille une proportion importante. Ainsi, un bouvillon moyen doit consommer 7.25 kg de céréales pour produire 0.45 kg de viande, ce qui revient à dire que l'industrie de la viande engloutit les protéines végétales à un rythme effarant. Avons-nous les moyens et le droit moral de gaspiller de précieuses protéines pour fournir de la viande aux privilégiés des pays riches pendant que la moitié du monde meurt de faim ? Et que penser de la pollution produite par les milliers de tonnes de déchets provenant du bétail ? Pour toutes ces raisons écologiques, économiques et humanitaires, il semble évident que la consommation de viande, telle qu'elle existe actuellement, est un facteur de déséquilibre au niveau des ressources alimentaires de la planète.
Idéologie Enfin, le végétarisme s'inscrit dans un courant de pensée spirituel. Ceux qui méditent affirment que la pratique du végétarisme prédispose à une plus grande paix intérieure et favorise l'épanouissement des facultés supérieures. La religion hindoue, qui défend la doctrine du karma, prône le végétarisme parce qu'il cause moins de souffrance et de violence. Aussi, pour un grand nombre de végétariens, le végétarisme est beaucoup plus qu'un simple régime alimentaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19960
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: végétalisme   Dim 17 Juin - 6:31

La vie se nourrit de la vie. Plantez un haricot ou un grain de blé : il germera. Mettez une carotte dans l'eau : un joli feuillage apparaîtra. La vie se manifeste, forte et saine. Les végétaux tirent leur énergie directement du soleil. Puis vient un animal herbivore qui mange la plante. Au bout de la chaîne alimentaire, le carnivore qui mange l'animal n'obtient ainsi qu'une fraction de l'énergie initiale captée par la plante. Pourquoi nous contenter d'une énergie appauvrie, dégénérée par des transferts successifs?
"On est ce qu'on mange"
Alice au Pays des Merveilles


1. Répertoire québécois des outils planétaires, Éditions Mainmise et Flamarion Ltée, Montréal, 1977, p152

2. Ce livre a été traduit en français sous le titre Sans viande et sans regrets, Éditions l'Etincelle, Montréal, 1976.
Source : La grande cuisine végétarienne, Vicki Chelf Hudon, Edition Stanké
[modifier] Solidarité avec les animaux


Le refus de la violence et de la mort imposées aux animaux est la motivation la plus profonde et la plus généreuse des végétariens :

1. animaux de boucherie : plusieurs millions tués chaque jour en France.

o conditions d’élevage misérables, souvent concentrationnaires où l’animal doit tenir à coup d’hormones, d’antibiotiques et d’aliments chimiques

o le stress s’intensifie au cours du transport vers l’abattoir

o au bout du calvaire, la mort : épouvantable, automatisées, anonyme, loin des yeux et des oreilles du consommateur

À savoir : La ville de Paris consomme 1000 tonnes de viande par jour (chiffres 2006).

2. animaux sauvages : c’est encore la souffrance, l’agonie et la mort imposées et légalisées soit par la chasse, soit par l'extermination d'espèces qualifiée de "nuisibles".

o Il en résulte un grand délabrement de la faune sauvage particulièrement en France : disparition des grands prédateurs (loup, lynx, ours, rapaces…), introduction massive d’animaux d’élevage : ces perturbations fragilisent encore des écosystèmes déjà malades.
[modifier] Solidarité avec les humains



1. Pour produire 1 kilogramme de protéines de viande de bœuf, il faut fournir à l’animal 10 kilogrammes de protéines végétales.

o Pour une même surface de terre cultivable on obtient 16 kilogrammes de soja ou de céréales et 1 kilogramme de viande de bœuf.

o la viande est la plus grande source de gaspillage de protéines du monde.

2. 50% des terres arables du Tiers-Monde servent à nourrir “notre bétail”.

o À l’échelle planétaire, manger de la viande est un luxe fondé sur le pillage des ressources alimentaires du Tiers-Monde.
[modifier] Respect de soi



« Que ta nourriture soit ton médicament » (Hypocrate)

1. Nous avons réussi, provisoirement sans doute (cf le SIDA) et localement surtout (cf le Tiers-Monde), à nous débarrasser des grandes épidémies historiques, mais nous les avons très vite remplacées par des maladies dites “de civilisation” qui résultent du mode de vie “moderne” :

o La consommation abusive d’aliments d’origine animale est une cause des cancers et affections cardiovasculaires en augmentation rapide dans nos sociétés ainsi que le nouveau fléau de l'obésité. La consommation de fruits et légumes est un des moyens de prévention de ces maladies.

2. L’anatomie comparée nous incite au végétarisme : contrairement aux carnivores nous avons une bouche de petite taille, une dentition faite pour mastiquer, un gros estomac et un intestin long : caractéristiques qui nous rapprochent beaucoup des herbivores (et non des omnivores).

o En fait, l’homme en tant que primate a les mêmes caractéristiques que ses proches cousins, les singes, dont l’alimentation est essentiellement le frugivorisme (fruits, baies, racines, écorces, feuilles).

3. L’élevage industriel compromet aussi notre santé en polluant par les nitrates une eau déjà riche en phosphates, plomb, pesticides…

o Le délire productiviste actuel engendre aussi des pathologies nouvelles, comme la “maladie de la vache folle” due au fait que l’on nourrit les bovins avec de la farine de viande de mouton malade (a-t-on déjà vu une vache manger du mouton ?).

4. Le végétarisme permet de découvrir ou redécouvrir les céréales, le soja, les algues, sans oublier la grande diversité des légumineuses, légumes et fruits. La curiosité est indispensable à une alimentation équilibrée.

5. Enfin une alimentation conforme à nos convictions de non-violence, de respect de la vie, d’économie des ressources est indiscutablement un facteur d’équilibre et de bien-être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19960
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: végétalisme   Dim 17 Juin - 6:33

Fondements de la lutte végétariste

Le végétarisme se veut un moyen de préserver l'avenir de la planète et des êtres humains. De plus en plus d’êtres humains sont végétariens. Et pourtant les réticences au végétarisme restent très fortes :

· poids des cultures et des traditions

· conformisme social et familial

· arguments “gastronomiques”

· propagande “viandiste” omniprésente

· refus de prendre nos responsabilités planétaires

· gourmandise
La révolution commence par soi-même et elle commence d'abord par notre assiette !
[modifier] Pourquoi ne pas être végétarien ? pour une vision critique du vegetarisme


L'histoire de l'agriculture européenne de ses débuts au milieu du vingtième siècle est l'histoire d'une coopération harmonieuse entre la polyculture et l'élevage. Tout adepte de l'agriculture biologique sait et vit celà: la refertilisation des sols nécessite l'apport régulier d'amendements issus des déjections animales (fumier, lisier, etc ...). Car seuls les animaux offrent la possibilité de transformer rapidemment et facilement une masse importante de biomasse (les prairies, les fourrages) en engrais.
Partant de là, la question que l'on peut se poser est la suivante: Les animaux ne doivent ils être que des producteurs d'engrais. Ne peut on par ailleurs profiter de l'elevage nécessaire à l'agriculture pour se nourrir, se vétir et se déplacer ? La question aurait semblé incongrue à tout européen d'avant le milieu du siècle ...
Bien evidemment, nous n'en sommes plus là en ce qui concerne l'élevage, aujourd'hui découplé de la polyculture, par ailleurs devenue rarissime. Peut être n'est il pas toutefois nécessaire d'oeuvrer pour la non consommation de viande. Peut être s'agit il d'oeuvrer pour une moindre consommation de viande, en redécouvrant les traditions culinaires du passé qui savait associer à un monceau de légumes et légumineuses une petite louche de viandes ou graisses animales et un peu de fromage ?
[modifier] Histoire de protéines


Les protéines jouent un rôle capital dans la croissance et la régénérescence des tissus. La viande étant une importante source de protéines, l'alimentation végétarienne doit donc fournir des protéines aussi complètes. Une source de protéines complètes doit contenir les huit acides aminés essentiels, tout comme la viande : citons les fromages, les oeufs et le soja. Pour les autres groupes d'aliments, il s'agit de les combiner dans un même repas de façon à ce que les déficiences d'un aliment soient comblées par les richesses de l'autre. Les possibilités de combinaisons sont nombreuses.
En voici les meilleures :

· produits laitiers + légumineuses

· produits laitiers + céréales

· [color=windowtext]céréales + [color:3f96=windowtext:3f96]légumineuses

· céréales + noix et graines

· légumineuses + noix et graines


Dernière édition par le Mer 29 Aoû - 13:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19960
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: végétalisme   Dim 17 Juin - 6:33

Quelques exemples de ces catégories :

· Produits laitiers : [color=windowtext]lait, fromage, [color:7463=windowtext:7463]yogourt...

· [color=windowtext]Légumineuses : haricots de toutes sortes et leurs produits dérivés, [color:7463=windowtext:7463]soja, (tofu, lait de soja), pois cassés, lentilles ...

· [color=windowtext]Céréales: farines à grain entier (blé, seigle, maïs, épeautre...), pâtes alimentaires de grain entier, flocons d'avoine, orge, sarrasin, millet, riz, boulghour ([color:7463=windowtext:7463]blé) ...

· Noix et graines : cajous, pistaches, arachides, graines de [color=windowtext]tournesol, graines de citrouille, graines de sésame...ainsi que les produits dérivés (beurre d'arachides, [color:7463=windowtext:7463]tahini...)
Voilà ! Sachant tout ça, il est plus simple de faire des repas sains et équilibrés tout en étant une fête pour les sens...
[modifier] Recettes de base


(Attention, le but n'est pas de faire un livre de recettes, mais plutôt de donner les recettes de base de l'alimentation végétarienne.)

· Les laits végétaux

· Le lait de soja

· Le tofu

· Le [color=windowtext]tahini (beurre de [color:7463=windowtext:7463]sésame)

· Autres...
[modifier] Voir aussi


[modifier] Liens internes


[modifier] Liens externes



· [color=windowtext]http://avis.free.fr "Vegetarien et vegetalien, vivre sans manger les animaux" et "Livret de 278 recettes vegetaliennes", Asso Végétarienne & Végétalienne d'informations. Disponible à télécharger librement. A imprimer absolument. [color:7463=windowtext:7463]Ici se trouvent les informations concernant les évolutions que cela va poser au niveau sociabilité.

· Alliance Végétarienne Ce site, dédié au végétarisme global et à sa diffusion, tente aussi de rassembler les végétariens, végétaliens et sympathisants, sans parti pris d'école ou de méthode, informations, nombreux articles, Forums, Carnet d'adresses végétariennes et + de 160 recettes.

· VEGETARISME.org

· Veg'Asso Vegetarisme.info : Végétarisme & Protection animale. Informations sur les droits des animaux, recettes végétariennes, nutrition, restaurants végétariens, manifestations, pétitions, forums, catalogue (livres, t-shirts, badges...), additifs alimentaires, ogm...

· Association Suisse pour le Végétarisme

· VegWeb Très nombreuses recettes (en)

· Statistiques du végétarisme

· http://www.avea.net/ Action Végétariste pour l'Egalité Animale

· Vegeweb: forum végétarien Pour discuter de tout autour du végétarisme (santé, éthique, défense des animaux, etc)

· Vaches à hublot

o http://celbartolo.free.fr/index.php?2005/04/16/35-les-vaches-a-hublot

o http://www.pilotmotiv.com/galerie/picture.php?cat=33&image_id=452

· L'exploitation des animaux les amène à développer des pathologies comme la grippe aviaire

· blog de recettes entièrement végétariennes.

· Mangez Végétarien Campagne d'information sur le végétarisme. Tenue de stands et organisation de manifestations. Propose la liste des restaurants végétariens, des conseils en nutrition...
[modifier] Bibliographie



· "[color=windowtext]Assiettes végétariennes" 350 recettes par Valérie Cupillard - 2003, 256 pages, 35 photos. [color:7463=windowtext:7463]ISBN 2842211340

· http://avis.free.fr "Végétarien et végétalien, vivre sans manger les animaux" et "Livret de 278 recettes végétaliennes", par l'Asso Végétarienne & Végétalienne d'informations.-Disponible à télécharger librement. (à imprimer absolument!)

· http://avea.net/cvg Cuisinez végétalien - 500 recettes végétaliennes, en ligne avec photos, ainsi qu'à l'impression sous forme de différents reccueils - disponible à télécharger librement.

· "La grande cuisine végétarienne", par Vicki Chelf Hudon, éd. Stanké, 1979. Traduit de l'anglais par Danielle SOUCY. -Il semble difficile à trouver hélas...

· "Recettes végétariennes de l'Inde", par Kiran Vyas, éd. La Plage, 2003. ISBN 2842210603

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19960
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: végétalisme   Dim 17 Juin - 7:40

Liste d'aliments végétaliens de grande consommation

Substituts de crème fraîche (au soja) / substituts d'oeufs
- substitut de crèmeSoja Cuisine de Bjorg
- substitut de crème Provamel
- substitut de crème Soy
- substitut d'oeuf de valpiform, poudre (farine et glycéride de palme) à mélanger avec de l'eau.(100% végétal après renseignement). Rend les gateaux moins friables. http://www.valpiform.com/

Tofu :
-Tofu nature, Bjorg
-Tofu nature, aux herbes ou fumé “SOY”
-Bonneterre Tofu biologique
-tofuTosfolia

Yaourts :
-yaourt au soja “soja sun”, pêche, cacao,ananas-orange,vanille,fruits rouges, pruneaux a la vanille, céréals aux fruits, abricots-goyaves,cerise
-Sojade (en bio, existe à la cerise, à l'abricot, au pruneau et nature), Marque Carrefour
-compotes de fruits Andros, pomme-fraise, pomme-rhubarbe, pomme-cerise, pomme-abricot, pomme-chataigne, pomme banane
-desserts «Gourmand riz» par Sojami, comme des yaourts au soja mais avec du riz. Existe au chocolat, à la noisette,etc, A.B. et 100% végétal, (boutiques diététiques)

Plats divers:
-
Stephane Pinabel GRATIN DE CEREALES RIZ BASMATI & POIREAUX, Recette orientale AB
-Soupe BJORG Regal de legumes verts AB
-”Plat cuisiné complet 100% végétal”, assiette asiatique, microondable, Sojasun (Carrefour)
-macedonian halva (Carrefour)
-évidemment toutes sortes de riz (bazmati, thaï..), et de pates (ATTENTION toutefois a celles qui contiennent des OEUFS)
-Riz cantonnais (une préparation pour riz cantonais.. avec du riz, un sachet légumes & assaisonnements
-riz UPMA, tosolia bin’bio , AB (plat a base de riz)
- Pâtes à l’indonesienne Bami Goreng,
- Nouilles végétariennes aux champignons, Mr Kon.
- vermicelles de riz, Marque Suzi-Wan
- vermicelles de soja, Marque Suzi-Wan
- Lentilles vertes bilogiques Bonneterres
-nouvelle purée vico apparement 100% veg (pub tv). PROBLEME il est precisé: ingredients déshydratés: pommes de terre 100%.Pourquoi n’ont-ils pas marqué ingrédients tout court? SUSPECT (Carrefour)
-Couscous aux 7 legumes de Prosain (AB) semble vegan.


Dernière édition par le Ven 31 Aoû - 18:35, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19960
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: végétalisme   Dim 17 Juin - 7:41

Liste d'aliments végétaliens de grande consommation

Pate à tartiner type “Nutella” vegan :
- Karouba de Jean Hervé 100% vegan bio (non estampillé “convient aux végétaliens”, alors que cette marque l’indique habituellement sur ses produits végétaliens- SE RENSEIGNER TOUT DE MEME?...
- Karouba, Bjorg, (en supermarchés, rayon diététique/bio)
-pate à tartiner de la marque Chocoreale! magasins bios .
-Ibi-nella de Lebe Gesund 100% végétal , sans OGM
-Le Sojami Tartimi AB (pate végétale)

Paté végétal
-”Les Tartinables” de la marque Lima: Avec logo en feuille “vegetal”. Bio.
-les patés végétaux: toute une gamme sous l’appellation Ibi. 100% végétal, (Ibi hot, Ibi à l’ail sauvage, Ibi italieno, Ibi oignon, pommes et marjolaine, Ibi simba),sans manipulation génétique. par
LebegesundRaviolis
-Raviolis aux légumes de Leader Price Attention il y en a deux sortes dont une qui contient du blanc d'oeuf dans la pate
Environ 0.50 euro la grosse boite (pas terrible quand même - moins bon que les raviolis au tofu qu'on trouve en bio - , mais c'est vegan).

Sauce/ huile/ vinaigrette:
-maizena bechamel (Carrefour)
- Sauce Dip piment rouge, marque Suzi-Wan
- Sauce Dip sésame, marque Suzi-Wan
- Concassée de tomates séchées au soleil, Rive Sud/Société AHA Paris/Picard (les 3 sont marqués sur le pot).
-sauces vertes au pesto et à l’ail sauvage avec huile d’olive vierge,sans manipulation génétique. par http://www.lebegesund.de
-huile de tournesol bio, amandes broyées. pour tartiner ou avec les pates, légumes, salades.sans manipulation génétique. par www.lebegesund.de
-mayonnaise sans oeufs: Ibi-naise,sans manipulation génétique. par www.lebegesund.de
-Ibi-tziki (à la grecque)sans manipulation génétique. par www.lebegesund.de
-à la place du bouillon cube: bouillon de légumes, bio, sans glutamate ni sous produits animaux,sans manipulation génétique. par www.lebegesund.de
-Vinaigretteà l’huile d’olive et citron Leader price, dite “légère”, elle doit etre 100% végétale.
-Provamel Soya bio (Tonyu)
-Le Sojami Tartimi AB (pate végétale, mais peut aussi servir de sauce)


Saucisses
-marque “SOY” , “soycisses grill”(notamment dans les boutiques ‘bio’)
-saussisses végétales par Lebegesund: sans conservateur
-saucisses “Faifun” , mexican stick, thaï stick... batonnets de tofu et de riz ,AB- en boutique bio

Steack de soja (ou tofu) :
-Steak de soja, « croq’ soja provencal » ( à bien distinguer de “croq’ soja fromage”!) (Carrefour)
-VegeCroque SARASIN & petits legumes AB (boutique Bio.)
-galettes vegetales aux Raisins AB -marque Cereal (boutique Bio.)
-Steacks vegans CEREALPES A. B. (boutique Bio.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19960
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: végétalisme   Dim 17 Juin - 7:44

Liste des aliments végétaliens

Légumes, Légumes “améliorées”:
-Croustillants de légumes panés, de la marque Viana , “Suitable for vegans”. Bio- En boutiques diététiques
-autres produits disponible de la marque Viana
-Caviar d’Aubergine Jean Martin
-Tapenade verte Jean Martin
- Caviar d’aubergines, Picard, A l’heure de.
- Caviar daubergines, Raoul Gey.
- Caviar d’aubergines de Reflets de France (VERIFIER si elles sont frites dans une huile 100% végétale?)
-Tosalia din, Epeautre Potimarron, bio,AB/vegan
-Bonneterre Lentilles vertes
- quiches marachaires Stephane Pinabel AB

Margarine strictement végétale:
-Prima
- Margarine biologique au tournesol (marque Auchan)
- Vitaquell extra (boutique bio)
- Bonneterre (boutique bio)
-”Soma” de Rapunzel (boutique bio)

Pain, pain de mie, pitta, levure: attention,il y a parfois du poisson dans le pain ! (pain à “l’omega”).
-pain de mie Jacquet, les E471 et E472e utilisés sont d’origine végétale ( palme ). (attention à ne pas prendre Harrys qui n’est pas
vegan)
-biscottes complétes carrefour bio (avec ou sans sel)
-Biscottes biologiques “être bio”Chez Norma
-biscottes auchan (A VERIFIER)
-pain grillé carrefour bio
- Pain azyme, Rosinski
-Kebab vegetarian de la marque Viana; c’est bio (En boutiques diététiques)
-pitta nature destination saveur (Carrefour)
-la plupart des biscottes précisent qu’elles sont fabriquées dans un atelier où ciculent du lait ou des oeufs;Certains fabricants s’en soucient. C’est nouveau.A consommer en votre âme et conscience...
-boulangerie carrefour, mais avec méfiance ils font aussi des pains au gruyère et aux lardons; a noter d’excllents ‘chapata’ aux herbes de provence...
-Gressins au sésame, Monoprix Bien-vivre.
-Levure de bière, Monoprix Bien-vivre (moins de 2 euros le paquet).
-pain de mie LeaderPrice: “convient aux végétariens,sans graisse animale”.Présence du e472 qui peut etre végétal ou animal... A vérifier
-les pâtes brisées , feuilletée et sablée vendues en grde surface du type marque 1 er prix + marque Grand Jury (Shopi, etc) sont vegan
-pâtes feuilletées LIDL, végétalienne, (attention les autres pâtes de Lidl contiennent des dérivés animaux, de même que les pâtes Hierta)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19960
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: végétalisme   Dim 17 Juin - 7:46

Liste des aliments végétaliens

Fruits améliorés:
les pommes séchées,sans manipulation génétique. par http://www.lebegesund.de
BIO-SALADE fraicheur du potager au riz AB (contient de l’huile)

Gateaux / biscuits:
-«Fourrés aux pruneaux» Taillefine de Lu.
-Biscuits au blé Leader price Bien-Etre.
-Biscuits crackers salés(comme des tucs), marque : Grand Jury.
-Crackers au son, Monoprix Bien-Vivre.
-Spéculoos de Bruges, Delacre
-Spekuloos Lotus
-Calissons “Grande Tradition du Pays d’Aix”
-Gaufrettes «Amusantes», Delacre
«Déjeuner-goûter» (gamme Casse-Croute) , Delacre
-Fourrés aux fruits rouge, Gayelord Hauser
-Fourrés aux pommes, Gayelord Hauser
-Goutés fondants myrtilles, Céréal
-Goutés fondants fruits rouges Céréal
-Tartifruits pommes cuites, -Tartifruits orange-chocolat, et Tarfifruits figues, de la marque Céréal
-Pate de fruits, gerblé
-Tartelettes aux fruits rouges “Evernat” AB, en boutiques bio
- Nougat vietnamien, marque Dragon d’Or.
-Palmiers de chez Norma (biscuits “Poult”) et de chez Monoprix
-Palmiers de chez Monoprix
-Evernat Palmiers AB
-Evernat Gouter au chocolat AB
-Bonneterre galettes végétales AB
-Galettes sévillanes à l’anis chez Monoprix
-Biscuits: la plupart des sous-marques de palmiers sont vegan (Schlecker par exemple...)
-biscuits “Mille chocs” (gaufrettes au chocolat ressemblant aux schoks de Lu), “P’tit Nature”, “Equili’Dej’”, les “P’tit sésame” etc. chez Bjorg ( en grandes surfaces)
-brownies aux noisettes, à l’orange, aux cachuètes ou au
gingembre- marque gaïa. (en boutique bio.)
-tartelettes bio vitagermine estampillées 100% vegetal (Carrefour)
-Tartelettes à la fraise Jam Jam-marque Biokorn (en boutique bio.)
-Biscuits fourrés au raisin, et biscuits fourrés à la figue Twibio
-Biscuits à la noix de coco et au sirop de blé Twibio-Autres biscuits Twibio: a priori toute leur gamme est vegan - A VERIFIER - ATTENTION les biscuits à la noisette contiennent du miel... http://www.sunlifeproducts.com/Twibio.html
-cookies “P’tit Muesli Bio”, de la marque Vitagermine “, “100% végétal” selon l’emabllage( Auchan) ATTENTION cependant, les pepites de chocolat ressemblent fort à du chocolat au lait, et leurs ingrédients ne sont pas précisés. A VERIFIER.
-biscuits sesame biologique "Le moulin du Pivert" Choc's orange au sirop de ble sans sucre, ni sel derives d' animaux

Exotiques (plats): asiatiques, indiens, maghrébins, libanais, turcs...
¶ dans les magasins asiatiques:
-gluten frit, le gout et l'odeur de la viande (de mouton?) mais d'origine végétale!
-Buns (beignets) sucrés au taro (surgelés).
-Gâteaux au soja et à la noix de coco (par 4)(présenté en rouleau papier transparent + étiquette rouge).
-Soy Bean Curd (soja déshydraté présenté en bâtons ou en crêpes); texture de type gluten à cuisiner seul ou avc des légumes.
-Les pâtes au riz (dispo aussi en supermarché)
¶ Dans les magasins indiens:
préparations de légumes au curry ou autre, en boîte de conserve ou sous vide-marques?
¶magasins libanais et parfois aussi turcs ou maghrébins :
-Falafel
-Baba,Ghannouge/Trempette d’aubergine , Hommos, Feuilles de vigne farcies .Ces produits sont vegan dans de nombreuses marques (Cortas,Tamara, Conserves modernes Chtaura, etc.). La crème de sésame ne contient pas de crème ; c’est juste de la pâte de sésame, du tahini.
boutique bio: B-Nems, spécialité au tofu, Bio, Marque Albert Tofuhaus (boutique bio)

Jus de fruit:
-Mélange jus de fruit/lait de soja (équivalent de Danao version vegan), marque Jaime, disponible chez Carrefour
-Tous les jus de fruits Joker: ceux qui ont besoin d’être clarifiés (jus de pomme par exemple) le sont avec une technique qui s’appelle la micro-filtration (passoire métallique avec des trous infimes)


Dernière édition par le Dim 2 Sep - 8:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19960
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: végétalisme   Dim 17 Juin - 7:47

Aliments végétaliens

Burger végétal: (voir aussi rubrique “ steack de soja”)
-”grinioc” (tofu +legumes), Seitan (blé+légumes et riz) “croc’seitan” , millet et champignon, quinoa--> marque SOY notamment dans les boutiques bio)
-Bonneterre Fines galettes de céréales AB
-Evernat Croustillades AB
-Pinabel Galiches AB
-Bjorg, petits légumes, champignons “100% végétal” VERIFIER les aromes (les burger Bjorg au fromage ne sont pas vegan) (casino, Monoprix)
-Tosalia Galettes Noisette au Tofu AB et AV

Ceréales type petits déjeuner
-Kellogs extra (contient de la vitamine B12)
-Fruits n’ Fibre
-Kellog’s Extra (contient de la vitamine B12)
-céréales “Entouka”, anneaux de chocolat bio , de la marque Maison de Fleurance (Cora)
-quaker oats (Carrefour)
-quaker cruesli aux 3 noix (Carrefour)
-corn flakes petales de maïs premier prix (Super U)
-Grillon d’or Crunchy aux fruits rouges AB

Chocolat (voir aussi rubrique pate à tartiner)
-chocolat noir Moulin des moines 74% de cacao au citron AB
-chocolat noir de la marque Ivoria, vegan aux eclats de feves de cacao
-chocolat (noir) de la marque Champion, vegan et bio! , riche en cacao (source de magnésium)
-tablette de chocolat carrefour bio. noir superieur et fondant patissier
-chocolat noir “sublime de Leader price”, pur beurre de cacao, aux éclats-de fèves de cacao”vegan!
-chocolat de régime Pleny day (ou Pleni day) aux noisettes-vegan (attention pas le chocolat noir). Chocolat sans saccharose
-tablette chocolat KAOKA DARK ORANGE AB equitable
-kao choc rik&rok (poudre de cacao) (A VERIFIER) (Auchan)
-tablettes de chocolat auchan x5 (A VERIFIER) (Auchan)

Desserts:(voir aussi rubrique yaourts)
-glaces au lait de soja : Provamel
[color=black]-lait de soja au chocolat ,briques d’1 litre Jaime, marque Carrefour ;
-lait de soja au chocolat LeaderPrice en mini-briques par 3 et/ou par litre.
-Provamel crèmes chocolat bio (maltodextrine et carraghénanes : est-ce bien vegetal ?)
- AloSabor DESSERT 100% vegetal

Fromage:
-cheezly (boutique Bio) chez Bio generation (métro Nation)
-fromage style tartare chez Naturalia (Métro Bastille)
-marque Sojami en magasins bios (renseignez-vous
pour les ferments utilisés). crémeux et faciles à tartiner.
-marque From’Soy magasins bios (renseignez-vous pour les ferments utilisés). crémeux et faciles à tartiner.
-Vegi-Cheese, fromage fondant (nom anglais : Cheezly, fabricant anglais : Redwood. http://www.redwoodfoods.co.uk/ ). L’importateur-distributeur pour la France est Pural, 24 route de Seltz, BP38, 67930 Beinheim, tel : 03 69 11 11 11. Toutes les boutiques qui ont Pural parmi leurs distributeurs devraient pouvoir le commander. Renseignez-vous pour connaître le magasin le plus proche de chez vous.
-fromage de la marque Biofun: faux fromage de chèvres, fromages tartinables, fromage de tome (et bientot de la fausse feta)


Dernière édition par le Ven 31 Aoû - 19:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19960
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: végétalisme   Dim 17 Juin - 7:48

Liste du 01/01/2005
Cette liste a pour but de recenser tous les produits VEGAN consommables et disponibles en supermarché ( sans aucun éléments de nature animale, et sans test sur les animaux)
La qualité de cette liste dépend de chacun d'entre nous; dès qu'un produit change de composition dans un sens comme dans l'autre, avertissez nous en le plus vite possible.

Merci a tous ceux qui se donnent la peine de constituer cette liste, et notamment à tous les participants de la liste végétarien de yahoo


Alcool:
Bières (j'ai récemment -janvier 03- fait le tour de certains brasseurs. Les réponses sont classées en fonction du degré de précision des réponses, qui a lui même dépendu de la langue dans laquelle j'ai pu poser mes questions, du temps que j'ai ou n'ai pas consacré à relancer, etc... Quelqu'un qui insisterait et s'exprimerait plus facilement en anglais ou en flamand aurait sans doute des infos complémentaires) :
-[color=#cccccc]
Réponses claires (pas de produits animaux utilisés dans la composition ou le processus de production) : Kingfisher,Orval, Grimbergen, Judas,Leffe, Hoegaarden, Belle vue, Bécasse, Chimay, Brugs, Mort subite (gueuze et Kriek) .
- [color:c1c0=#ff9933:c1c0]Réponse moyennement claire (pas de produits animaux dans la bière mais incertitude sur le processus de production) :
Heineken (bière assurément végétalienne),la Maudite, la fin du Monde, l'Eau Bénite, Rodenbach, Paülaner , Lôwenbraü, Duvel, Maredsous, Gulden Draak, Pietra, Colomba, Heineken, Carlsberg, Tuborg.
- [color=red]Réponse pas claire du tout ou à côté de la question ou pas de réponse :
Kronenbourg, 1664 (Kronembourg est une sous marque de 1664, les 2 marques ne sont certainement pas végétaliennes), Kanterbrau, Gold, Welscotch, San Miguel,Foster's, Strongbow, Meteor Export, Meteor Pils, Bière de mars et bière de
Noël Meteor, Mortimer, Wendelinus, Adelscott, Desperados,Fischer, Kilkenny, Lindemans, Westmalle.
- [color:c1c0=#cc0033:c1c0]Réponse négative (produits animaux utilisés dans le processus defabrication, le plus souvent comme adjuvant de filtrage): Mc Ewans, Courage, Beamish, toutes les bières brassées par la chaîne "Frog"
-guiness n'est absolument pas vegan ni même pas végétarien-Murphy's, bière filtrée avec un adjuvant animal"

Apéritifs:
-Sticks et Bretzels d’Alsace “Pfiff” ,(Norma)
-Chips à l’ancienne “Lucky Chips”,,(Norma)
- Chips nature finement salées, Croky.
-chips super U gout oignons (Super U)
-Vegetable crackers/beignets de légumes “Bali Kitchen” (t ce sont des chips de cassave à préparer soit même)(chez Monoprix)
-Snap Wheat Crackers “Jacob’s”, ( Monoprix)
-Tortillas goût chili “Monoprix exotique” (Monoprix)


Dernière édition par le Dim 2 Sep - 8:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19960
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: végétalisme   Dim 17 Juin - 8:29

Vivre végétalien

Ce guide s'adresse avant tout aux végétariens souhaitant devenir végétaliens. Il considère comme acquis les raisons de ne pas manger de viande et tout ce qui la remplace. Il se veut outil de vulgarisation, "l'ABC" du régime végétalien et de ses principes. Pour perfectionner les connaissances dans ce domaine, il est nécessaire de consulter les ouvrages très détaillés repris dans la biographie.

Les Principes : Pourquoi être végétalien ?

En Pratique : Comment faire ?

Recettes végétaliennes

Bibliographie et contacts

(et à lire ou à relire : le dossier antispécisme sur ce site).

<![endif]>
Les Principes : pourquoi être végétalien ?


Pour les mêmes raisons qu'on est végétarien !

Le végétarisme répond à des préoccupations très différentes, que je vais rappeler brièvement ici pour démontrer que toutes ces préoccupations, aussi variées soient-elles, devraient logiquement conduire au végétalisme.

Les différents motifs d'être végétarien généralement cités sont la santé, l'équilibre mondial, l'environnement et la non exploitation des animaux. Si l'on veut être cohérent et suivre chaque raisonnement jusqu'au bout, absolument tous ces motifs sans exception conduisent à devenir végétalien, car tout ce que l'on reproche à l'élevage destiné à produire de la viande est valable aussi pour l'élevage en vue du lait, des œufs ou du cuir. En effet, il ne s'agit pas de "récupération" de produits provenant d'animaux qui seraient élevés et tués de toute façon pour leur viande. Comme on va le voir, actuellement, ce serait plutôt l'inverse : on assiste par exemple à une surproduction de viande bovine provenant de l'élevage des vaches laitières.

Il faut également savoir que des personnes mal informées croient "de bonne foi" être végétariennes et ne le sont pas : elles consomment de la viande sans le savoir (par le biais de la présure, de la gélatine, etc.) Il apparaît donc nécessaire de décrypter les listes d'ingrédients des aliments que nous achetons, généralement très obscures. Et de faire pression pour que des logos "végétarien" et "végétalien" soient apposés sur les aliments ne contenant pas d'ingrédients d'origine animale.

Les problèmes des élevages pour les "sous-produits" d'origine animale sont les mêmes que ceux des élevages pour la viande

Santé

Je ne m'étendrai pas sur les problèmes de santé qui rendraient néfaste la consommation de viande ou de poisson pour l'être humain. Là encore, une littérature considérable s'est déjà penchée sur cette question. Mais il est certain que ceux qui s'abstiennent de manger de la viande pour cette raison devraient logiquement arrêter aussi de consommer produits laitiers ou œufs.

On peut évoquer l'allergie bien connue à la lactose : Naturellement, le lait est conçu par une femelle pour son petit. Le lait de vache convient au veau comme le lait d'une femme convient à son bébé. Pour les adultes, la consommation de lait n'est pas naturellement prévue, chez aucune espèce. Aussi les adultes ne fabriquent-ils pas dans leur organisme l'enzyme lactase indispensable à la digestion de la lactose. Beaucoup d'humains dépassent très bien cette intolérance. Il ne faudrait pas pour autant en conclure que le lait leur est nécessaire.

Certains ne mangent pas de viande ou de poisson parce qu'ils savent que la pollution croît à mesure que la chaîne alimentaire progresse : un pesticide se retrouverait en plus grande quantité chez le mammifère ou le poisson qui a mangé l'insecte empoisonné et encore plus chez l'humain qui a mangé le mammifère ou le poisson. Cette loi serait valable pour la radioactivité ambiante. De ce point de vue, la viande bovine serait plus dangereuse que l'herbe que mange le bovin. Mais son lait aussi !

De la même façon, les multiples antibiotiques et autres médicaments généreusement prodigués aux animaux d'élevage passent tout autant dans leur lait et leurs œufs que dans leur viande.

Il y aurait des risques plus spécifiques à la consommation d'œufs ou de produits laitiers, comme les infections microbiennes telles que la listériose.

Les farines animales responsables entre autres de la "vache folle" sont essentiellement ajoutées à l'alimentation des animaux élevés pour leur lait ou leurs œufs, bien davantage qu'à ceux élevés pour leur viande : "Au-delà d'un certain niveau de production quotidien (de lait), les herbivores ne peuvent pas ingérer, sous la forme de fourrages grossiers, la quantité d'énergie nécessaire à leur production. L'alimentation concentrée permet de dépasser ces seuils" (Jean-Pierre Boutonnet, de l'Inra de Montpellier, cité par Le Nouvel Observateur du 16 novembre 2000). Les poules pondeuses sont tellement dopées qu'elles sont impropres à la consommation en fin de vie. Les vaches laitières, elles, représentent plus de la moitié de la consommation française de viande rouge, la moins chère du marché. Au 10 novembre 2000, plus de 92 % des 175 cas d'ESB (Encéphalopathie spongiforme bovine) recensés provenaient de leur viande.


Dernière édition par le Dim 2 Sep - 8:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19960
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: végétalisme   Dim 17 Juin - 8:30

Équilibre mondial et environnement

La faim dans le monde et les soucis écologiques se rejoignent sur un point : beaucoup trop de surface de terre est gaspillée pour l'élevage.

La faim dans le monde ne devrait pas exister si la plus grande partie des terres consacrées à la culture ne l'étaient pas pour nourrir le bétail. Pour une superficie déterminée qui produit une unité de protéines de viande, on peut en produire cinq de céréales, dix de légumineuses et vingt-six d'épinards. "1,3 milliard d'êtres humains pourraient être nourris avec les céréales utilisées pour engraisser le bétail des États-Unis" (L'œil électrique n°18, printemps 2001). Ou encore : "Cent mètres carrés de soja planté = 5 kilos de protéines pour 70 personnes pendant une journée ou 500 g de viande bovine, soit la ration quotidienne de seulement deux personnes" (Top Nature n°15, mai-juin 1997)

Le gaspillage d'oxygène et d'eau potable par les élevages est également considérable. Un kilo de viande a nécessité entre 10 000 et 24 000 litres d'eau. Un kilo de laitue n'en demande que 160 litres.

Il est devenu notoire que la pollution de l'air, l'effet de serre, les nitrates dans l'eau, les pluies acides, etc, proviennent essentiellement des élevages, et ce par voie de fumier, purin et gaz, rejets dont la nocivité est encore augmentée par les antibiotiques et produits chimiques ingérés par les animaux. Par exemple l'effet de serre est provoqué par différents gaz dont le méthane, lequel provient essentiellement des flatulences des troupeaux, les nitrates dans l'eau sont dûs aux lisiers, etc.

Ces problèmes maintenant connus et reconnus ne concernent pas que les élevages pour la viande : bien évidemment, les élevages pour le lait, les œufs, le cuir, la laine, posent exactement les mêmes.

Il serait erroné de croire qu'on utilise ces sous-produits d'origine animale parce que "les animaux seraient tués de toute façon pour la viande, autant alors récupérer ce qui peut servir d'autre". C'est totalement faux. On "fabrique" des bovins destinés à la viande, on "fabrique" des laitières (dont la pauvre viande, on l'a vu, est ensuite écoulée à bas prix), on "fabrique" des poules pondeuses dont le corps torturé n'est plus montré après l'abattage : il est broyé et utilisé dans des préparations. (Les poulets emballés dans les grandes surfaces ne sont pas des anciennes poules pondeuses). Les animaux élevés pour leur peau le sont encore différemment, dans d'autres conditions où l'on privilégie le fait que la peau ne se salisse pas ou ne s'abîme pas. Tous ces élevages différents s'ajoutent les uns aux autres, multipliant le gaspillage et la pollution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19960
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: végétalisme   Dim 17 Juin - 8:31

Non exploitation des animaux

Beaucoup de végétariens s'abstiennent de manger des animaux pour éviter à ceux-ci la souffrance et la mort. Mais on ne peut nier que la consommation de lait, produits laitiers, œufs, etc, conduit obligatoirement à la mort et à la souffrance d'animaux.

Certes l'horreur est à son comble dans les élevages industriels. Mais même un "produit fermier" n'est pas innocent.

Le lait et les produits laitiers : Pas de lait de vache sans veau privé de lait. Aucune femelle ne produit de lait si elle n'a préalablement enfanté. Pour exploiter son lait, il faut lui prendre son petit et continuer à "tirer" sur le lait. Les conditions de production sont particulièrement atroces en élevage industriel. Mais le principe reste le même dans une ferme, reste le même si un individu a une seule chèvre ou une seule brebis. La question est : Que deviennent les petits ? Comment sont-ils élevés et avec quoi ? Que deviennent les petits de sexe mâle, inutiles dans le circuit ? Près de 80 % de la viande de "bœuf" est en fait issue de l'industrie laitière : les vaches trop vieilles (usées à trois ans alors que leur espérance de vie serait d'une vingtaine d'années), les veaux surproduits et inutiles (souvent séparés de leurs mères leur premier jour de vie alors qu'ils téteraient naturellement un an).

Ajoutons que les fromages et desserts au lait emprésuré contiennent en outre de la présure, laquelle provient de l'estomac de veaux nouveau-nés.

Il est donc clair que tout être humain voulant éviter de faire tuer ou souffrir des animaux doit s'abstenir de consommer du lait et des produits laitiers.

Les œufs : Les élevages de poules "en batterie" et les abattoirs industriels de volaille atteignent des sommets dans l'ignominie : oiseaux entassés sur du grillage, le bec coupé, attendant la chaîne qui les ébouillantera et leur coupera la tête. Tout ça pour des œufs ! Certes il existe des œufs de "poules élevées en plein air". Attention, il suffirait pour avoir ce label que les poules soient sorties quelques jours avant l'abattage ou disposent de 2,5 mètres carrés de terrain. Seuls les œufs de poules "élevées en libre parcours", parfois aussi appelées auparavant "poules qui courent", garantiraient moins de barbarie dans leur traitement : l'obtention de ce label nécessite dix mètres carrés de terrain herbeux par pondeuse. Les œufs de l'agriculture biologique sont censés correspondre à ces exigences, mais si le cahier des charges Agriculture biologique exige l'accès à un parcours herbeux, il n'est pas certain qu'il doive être de dix mètres carrés. Mais quoi qu'il en soit, là encore, que fait-on des poussins mâles qui ne pondront jamais ? On a le choix : les broyer, les gazer, les jeter vivants dans des sacs plastiques ou des bennes à ordures où ils étoufferont lentement, les écraser, les enterrer vivants... Bref, s'en débarasser de la façon la plus économique possible. Pour être clair, s'il faut avoir à cœur de ne pas faire tuer pour notre alimentation, de ne pas être responsable de l'exploitation et de la souffrance d'animaux, seul le végétalisme convient.

La peau : le cuir, la fourrure, la laine, ne sont pas récupérés sur des animaux morts auparavant pour la viande. On les élève et on les tue pour cela (ou on les chasse, ce qui n'est pas mieux). Bien sûr, la tonte ne tue pas l'animal. Elle conduit pourtant à élever, exploiter et pour finir abattre, le tout dans des conditions rarement scrupuleuses. Il est relativement facile de s'abstenir d'acheter des produits contenant de la peau animale. Plus il y aura de gens refusant d'acheter des produits ayant entraîné une souffrance, plus vite ces pratiques disparaîtront.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19960
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: végétalisme   Dim 17 Juin - 8:32

Est-ce facile d'être végétalien ?


Oui, mais !...

Oui parce que toutes les salades, soupes, tartes ou tourtes, recettes de pâtes, de pommes de terre, sont ou pourraient être végétaliennes.

Mais, attention ! En fait, il faut tout vérifier. Les produits tout prêts ont souvent la particularité de contenir plein d'ingrédients tout à fait inutiles à leur recette : ainsi on trouve souvent du lait dans le chocolat noir, du blanc d'œuf dans des raviolis aux légumes ou du fromage blanc dans l'houmos du commerce ! Il est nécessaire, dans les friteries, de s'assurer avant d'acheter que la graisse à frire n'est pas de la graisse de bœuf. Il faut vérifier qu'il n'y a pas de gélatine dans les glaces, sorbets, médicaments... Enfin, certains produits frisent le mensonge et l'ambiguïté : quand on voit inscrit sur un plastique d'emballage qu'il contient des "filets de poulet 100 % végétaux", il faut comprendre, non pas qu'il s'agit de poulet végétal mais bien que le poulet qui se retrouve en filets emballés sous vide aurait eu une alimentation 100 % végétale.

Pour résumer, il très facile de cuisiner végétalien chez soi à partir de produits frais ou achetés en boutiques diététiques. Pour ce qui est des restaurants... ils suivront quand ils se rendront compte qu'il y a un marché potentiel !
Les végétariens utilisent de la viande sans le savoir


Quand on étudie l'origine des additifs employés dans l'agro-alimentaire (aromatisants, gélifiants, conservateurs, dissolvants, filtrants, souvent désignés par un chiffre, lui-même souvent précédé de la lettre E), il s'avère que la consommation de beaucoup de produits industriels est proscrite aux végétaliens mais également aux végétariens. Par exemple, un végétarien qui consomme une glace ou un sorbet contenant de la gélatine consomme des ligaments d'animaux broyés. Un végétarien mangeant un fromage ingère probablement de la présure, laquelle provient de l'estomac de veaux nouveau-nés.

Un équivalent végétal ou de synthèse est presque toujours possible. En les réclamant aux fabriquants, ils finiront par les utiliser et par l'indiquer clairement sur leurs emballages. J'ai aussi fait état d'autres produits de consommation courante utilisant les animaux. Cette liste n'est pas exhaustive. Elle demande aussi d'incessantes vérifications et réactualisations.

Acide lactique / E 270 : peut être d'origine animale (lait) ou végétale (fermentation du sucre).

Albumine : peut être d'origine animale (œufs ou lait, muscles ou sang) ou végétale.


Dernière édition par le Dim 2 Sep - 10:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: végétalisme   Aujourd'hui à 13:25

Revenir en haut Aller en bas
 
végétalisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 40Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le végétalisme ?
» Le végétalisme
» Végétalisme
» Cours de diététique pour végétaliens
» Végétarisme, végétalisme, veganisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: Les infos de Végétalienne-
Sauter vers: