AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 mascotas veganas / vegan pets / animaux domestiques végéls

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: mascotas veganas / vegan pets / animaux domestiques végéls   Ven 6 Juil - 20:34

20 de junio de 2005

¿Se puede alimentar a un gato o un perro con una dieta vegetariana - vegana?

Ambos animales pueden alimentarse con una dieta vegetariana, aunque ninguno de los dos es vegano por naturaleza – los perros son omnívoros, y los gatos, carnívoros. Si bien ambos animales pertenecen a la clase carnívoros, esto no significa mucho ya que el oso panda pertenece a la misma clase y es casi vegano. En la naturaleza, los perros y los gatos no comerían nada parecido a lo que comúnmente se encuentra en una lata de comida para mascotas. Los gatos requieren de una dieta especial ya que necesitan de un aminoácido llamado taurina -- que se encuentra en los músculos de los animales. Existe taurina sintética y se usa comercialmente en alimentos comerciales (no vegetarianos) para gatos. Este aminoácido se debe suministrar a los gatos en forma de suplemento, ya que la deficiencia del mismo puede causar ceguera e incluso la muerte. Los gatos también necesitan vitamina A pre-formada y ácido araquidónico. Todas las comidas veganas para gatos conocidas contienen estos ingredientes esenciales y las compañías listadas más abajo los proveen en sus alimentos para gatos. Si le preocupa la salud de su gato, consulte con el veterinario sobre los cambios en la dieta.

No sólo es POSIBLE, sino que también es DESEABLE alimentar a perros y gatos con una dieta libre de carne. Comprar comida para mascotas “normal” es apoyar a la misma industria de la carne con la crueldad, la explotación, el desecho y el daño ambiental al que tanto se opone el veganismo. ¿Por qué habrían de sufrir y morir diez caballos/vacas/pollos/patos o cualquier animal cada año, sólo para alimentar a su perro/gato? Esta no es una cuestión de “imponer sus creencias” a sus mascotas (o animales de compañía o como los quiera llamar) ya que no los está forzando a comer una determinada comida ni les está prohibiendo comer la fauna local de su vecindario. Aparte los animales no tienen moral ni creencias. Hacen lo necesario por sobrevivir, sin preferencias sobre el impacto sobre esto o aquello. Nosotros, en cambio, podemos tomar decisiones morales/éticas - como la decisión de ser veganos. En la naturaleza, sobrevivir significa “matar algo o morir de hambre”, pero si su mascota está siendo alimentada, esto se vuelve innecesario. No es menos natural darle comida vegana a su gato o a su perro, que darle cualquier otra cosa. Primero, el gato/perro domesticado guarda muy poco parecido con sus primos salvajes, así que ya es una situación artificial.

Segundo, el acto de alimentarlo de una lata o de una bolsa (en lugar de dejarlo buscar su propia comida) es muy poco natural, así que podríamos tratar de sacar lo mejor de esta situación. Tercero, el contenido real de las latas de comida para mascotas no tiene ninguna semejanza con lo que un gato o un perro comería en su estado salvaje…¿Puede imaginarse a su gatito mimoso matando caballos o buceando para pescar atún?

Más en www.ivu.org/spanish/faq/animals.html][color=#aa55a0]www.ivu.org


Dernière édition par végétalienne-13 le Ven 20 Mai - 8:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: mascotas veganas / vegan pets / animaux domestiques végéls   Sam 1 Sep - 14:50

Les chiens peuvent être végétaliens. Il y a de très bonnes préparations végétaliennes toutes faites dans le commerce pour chiens et chats. On peut en commander par correspondance sur le site Alternature :

Voici comment accéder à l'information et commander le produit :

www.alternature.com

Il faut cliquer sur le logo. Il faut cliquer sur l'onglet produits en haut à gauche. Il faut cliquer sur les aliments végétariens pour chiens et chats de ton chat (patté, croquettes..)

Pour commander, le contact est le suivant :

6 rue des Hêtres
68220 - Hagenthal-le-Haut FRANCE
Tel. 03.89.68.13.47 - Fax. 03.89.68.13.52
Mail : http://by129fd.bay129.hotmail.msn.com/cgi-bin/compose?mailto=1&msg=A79363F6-B51B-4B28-A4E0-7E4FC76A81A8&start=0&len=10520&src=&type=x&to=info@alternature.com&cc=&bcc=&subject=&body=&curmbox=00000000-0000-0000-0000-000000000001&a=b64219341aa24863d7c1c9cb0e4a8723bb4de6857577790942db32a2fb6f0e7c][color=black]info@alternature.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: mascotas veganas / vegan pets / animaux domestiques végéls   Ven 20 Mai - 8:29

G
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: mascotas veganas / vegan pets / animaux domestiques végéls   Ven 20 Mai - 8:34

Mascotas veganas
Enviado por pepa garcía el 23/08/2010 a las 15:10
¿Sabemos de verdad por qué decimos que los gatos y perros son carnívoros? ¿Quién lo dijo? ¿Por qué? Andrew Knight tiene otra opinión sobre el asunto. Lo tradujimos de la web del doctor Andrew Knight, que es también presidente del partido animalista del Reino Unido:



Imagínese a la deriva en un mar color turquesa, arrullado por las olas que besan dulcemente las blancas arenas en el exótico balneario adonde su jefe finalmente le envió, en humilde reconocimiento de todos sus años de experto y valioso servicio. El sol calienta, el cielo está azul, y la brisa sacude delicadamente las hojas de las palmeras, que dan sombra al cóctel que espera junto a su silla de playa. Todo está como debe estar. Repentinamente, su paz es destrozada por un potente chapuzón. Un bulto borroso, color zanahoria y peludo, pasa zumbando por su lado, dejando una estela de espumosas burbujas. Entornando los ojos para protegerse del brillo de la luz, logra distinguir un par de orejas empapadas, y un rabo que se agita fuertemente, alejándose rápidamente hacia el azul más profundo. "Ah", declara usted; "es solo un gato doméstico, que busca satisfacer, como felino, su dieta de pescado". Cuando deja una vez más que su mirada se pierda en las infinitas profundidades del cielo azulado, recuerda que sabe algunas cosas sobre los gatos. La predilección felina por los peces, por ejemplo, es un hecho bien establecido. Les gusta especialmente el bonito. También sabe que los gatos de la costa nadan, naturalmente, hasta 32 kilómetros mar adentro, para cazar atunes rojos, que pueden llegar a pesar hasta media tonelada, a los que ataca debajo del agua hasta que los mata. ¿Sabía que aderezan sus comidas con especies más pequeñas, como el salmón, el langostino y el chanquete? Felizmente, todavía no se sabe de ningún ataque contra primates flotantes y tostados por el sol. Debe saber que las prósperas colonias de gatos asilvestrados en países de África han vuelto a sus métodos tradicionales de subsistencia, persiguiendo y cazando animales más grandes, como vacas, ovejas y cerdos, poniendo todavía más en peligro a los amenazados rebaños de búfalos. La población de rinocerontes blancos ha descendido a niveles críticos. Aparentemente, a estos tremendos depredadores felinos les gusta bajar la comida con leche de vaca. Los meninos adquieren el gusto naturalmente, porque sus madres los dejan con algunas vacas lecheras elegidas por seguridad, mientras salen a cazar otras presas. ¿Le oí decir: ¡Ridículo!? Piénselo otra vez. Millones de tutores de gatos y perros en todo el mundo consideran completamente normal alimentar a sus compañeros caninos y felinos, con pescado y camarones enlatados y partes de vacas, de ovejas, cerdos, pavos, patos, pollos y leche. Quizás sea usted uno de ellos. Sin embargo, desmintiendo alucinaciones inducidas por el sol y el mar, en sus ambientes naturales los gatos cazan y matan una variedad de pequeños mamíferos, aves e insectos grandes. No se sabe de ningún gato que persiga al atún rojo en alta mar; ni que sea el terror de rebaños de vacas, ovejas o cerdos.

Alimentos para Mascotas con Ingredientes Cárnicos

Pese a las evidencias biológicas, millones de personas se aferran a la creencia de que, de cierto modo, es natural alimentar a sus compañeros felinos y caninos con dietas comerciales compuestas con diversas partes del cuerpo de una variedad de animales, que espontáneamente no comerían nunca. A estos deben agregarse los productos de matadero desechados por no aptos para el consumo humano, como la carne ‘4-D' (de animales que llegan al matadero enfermos, agonizando o muertos), disfrazados ingeniosamente bajo nombres como "derivados o subproductos cárnicos". Desgraciadamente, los peces no han elaborado mecanismos para excretar los modernos contaminantes oceánicos, como el mercurio y los PCBs, que se acumulan en sus tejidos. Una vez expuestos al aire, los peces son particularmente vulnerables a la putrefacción bacteriana. Los peces dañados o estropeados también se agregan al alimento para mascotas. Las marcas de países como Estados Unidos también contienen cadáveres de gatos y perros provenientes de refugios animales. Asimismo, los tóxicos collares antipulgas no son siempre retirados. No sorprende mucho que un estudio de la Superintendencia de Alimentos y Fármacos de Estados Unidos, de 1998, detectara pentobarbital de sodio (la solución que se usa en la eutanasia, que ha sido elaborada específicamente para matar perros, gatos y otros animales) en 43 variedades de alimento seco para perros elegidas al azar. Para fortalecer su sabor, el alimento seco es rociado con una mezcla de grasa animal refinada, tocino, grasa quemada de restaurantes y otros aceites considerados demasiado rancios o incomestibles para humanos, con un alto contenido de insalubres radicales libres y ácidos grasos trans. Estos aceites dan ese distintivo olor que sale de las bolsas de comida seca recién abiertas. Entre otros peligros adicionales, se incluyen contaminantes bacterianos, protozoales, fúngicos, virales y priones, con variadas endotoxinas y micotoxinas; residuos de hormonas y antibióticos, especialmente en marcas de países como Estados Unidos, donde estos químicos se inyectan en el ganado; y conservantes potencialmente peligrosos, algunos de los cuales han sido prohibidos en varios países.

La Codicia, un Motor Poderoso

El deseo de los ejecutivos de la industria del alimento de ahorrarse unos centavos más con los ingredientes, que lo que deberían es en realidad ser desechados como no aptos para el consumo, han convertido el alimento para mascotas con ingredientes cárnicos en un inmenso vertedero industrial, lleno de productos que ningún gato o perro sano consideraría alimento. Sin embargo, la codicia es una potente fuente de inspiración -condujo a la invención del ‘digest'. De acuerdo al texto ‘Small Animal Clinical Nutrition', "Digest es probablemente el factor más importante descubierto en los últimos años para reforzar el sabor del alimento seco para gatos y, en menor grado, para perros". ¿Qué es este maravilloso ingrediente? Digest es un eufemismo empleado en la industria para referirse a una sopa de intestinos, hígados, pulmones y variadas vísceras de pollo (fundamentalmente) y otros animales, producida utilizando varias encimas y ácidos. El detalle preciso de los ingredientes es un secreto comercial celosamente guardado, que, en diferentes combinaciones, produce sabores diferentes. Lotes con más sabor a vacuno que otros, pueden transformar mágicamente una lata de partes animales diversas en ‘Guiso de Carne', mientras que los considerados con más sabor a pescado, se transformarán en ‘Pescado Blanco de Alta Mar'.

¿Son Sanas las Dietas Veganas?

Formuladas propiamente, las dietas veganas pueden proporcionar una alternativa sana tantos para gatos como para perros, eliminando los numerosos riesgos inherentes en el alimento para mascotas con ingredientes cárnicos. Las dietas veganas contienen todos los nutrientes necesarios empleando sólo fuentes vegetales, minerales y sintéticas. Cada especie necesita nutrientes dietarios particulares, antes que ingredientes específicos. Ahora un creciente número de fabricantes produce dietas veganas para animales de compañía (ver www.VegePets. info, ‘Suppliers'). Se dispone de dietas completas y suplementos dietéticos. Las primeras ofrecen conveniencia, mientras que las últimas son una alternativa barata para los que desean agregar suplementos nutritivos a dietas caseras. Se encuentran recetas en libros como ‘Vegetarian Cats & Dogs' (Peden 1999) y ‘Obligate Carnivore' (Gillen, 2003), y de proveedores.

¿Conducta Innatural?

Tutores de mascotas, bien intencionados pero equivocados, a menudo rechazan las dietas veganas, en la creencia de que las dietas comerciales con ingredientes cárnicos se corresponden mejor con la alimentación natural de las mascotas. Esta creencia debe ser mejor estudiada. Cuando los gatos o perros salvajes matan una presa, engullen todo lo que pueden para impedir que la consuman otros rivales. Luego siguen inciertos periodos de hambruna. Sin embargo, las dietas comerciales con ingredientes cárnicos incluyen una variedad de partes de animales que ni gatos ni perros comen en su estado natural, pesadamente impregnada con aditivos artificiales de dudosa calidad. Este alimento se sirve desde latas o bolsas a horas fijas durante el día, y el pienso está disponible día y noche. Los tutores frecuentemente vacunan, desparasitan, quitan las pulgas y privan de sexo a sus peludos compañeros, o los dotan de microchips, y los encierran en casa durante la noche, porque creen correctamente que esas prácticas son necesarias para salvaguardar la salud. ¿Por qué, entonces, hay tantos que rechazan alimentar a sus perros y gatos según sanas dietas veganas, argumentando que es "innatural"? Las verdaderas razones de esta curiosa doble moral surgen probablemente de la necesidad profundamente enraizada de estos tutores de mascotas, -fuera de esto, cariñosos-, de justificar el sufrimiento y la muerte implicadas en pasadas y presentes opciones dietéticas basadas en el consumo de carne, mediante la difusión de la creencia de que la carne es natural o necesaria.

Efectos para la Salud

La creencia de que los gatos y, en menor medida, los perros no pueden vivir sin carne, sigue vigente y la comparten inclusive veterinarios. Sin embargo, una búsqueda reciente de literatura bio-médica sólo ofreció un estudio donde se muestren efectos negativos en gatos vegetarianos. Esta dieta era conocida por ser nutricionalmente deficiente. Por otro lado, al menos diez estudios científicos han demostrado los crecientes riesgos de que perros y gatos adquieran una serie de enfermedades después de ser alimentados durante años con dietas basadas en la carne, incluyendo enfermedades que afectan al hígado, riñón, corazón, y enfermedades neurológicas, visuales, neuromusculares y de la piel, enfermedades hemorrágicas, defectos de nacimiento, sistemas inmunológicos debilitados y enfermedades infecciosas (ver www.VegePets.info, ‘Meat Based Diets'). Como es el caso de los humanos, las tasas de las llamadas enfermedades degenerativas, como la obesidad, el cáncer y las afecciones cardíacas y renales están llegando en gatos y perros a extraordinarios e inquietantes niveles, y la exposición prolongada a dietas no saludables es la causa evitable más habitual. En 2006 el primer estudio sobre la salud de una población de gatos que eran vegetarianos (de hecho, la mayoría eran veganos) hacía mucho tiempo, fue publicado en la revista de la Asociación Médico-Veterinaria de Estados Unidos -una de las más prestigiosas del mundo. La mayoría de los gatos estaban clínicamente sanos, excepto cambios en la presión en tres gatos, que eran alimentados parcialmente con restos de comida humana. Asimismo, un estudio de una población de perros veganos (65 por ciento) y vegetarianos (35 por ciento) de 1994, constató nuevamente que la inmensa mayoría gozaba de excelente salud, especialmente los que habían sido veganos o vegetarianos toda la vida. Sobre la base de estos estudios de gran escala y numerosos otros casos, las dietas para animales veganas y vegetarianas nutricionalmente responsables parecen estar asociadas con los siguientes beneficios para la salud: mejora general del estado de salud y vitalidad, disminución de la incidencia de cánceres, de infecciones, de hipotiroidismo (una grave enfermedad hormonal), de ectoparásitos (pulgas, piojos, garrapatas y ácaros), mejor pelaje, control de alergias, control del peso, retroceso de la artritis, control de diabetes y resolución de cataratas.

Cuidando la Salud

Las dietas veganas nutricionalmente responsables pueden satisfacer todas las necesidades de perros y gatos evitando al mismo tiempo los riesgos inherentes en las dietas comerciales basadas en la carne. El uso correcto de algún suplemento nutritivo completo y balanceado, o una dieta completa, es esencial para prevenir enfermedades nutricionales que de otro modo pudieran eventualmente adquirirse si algunos nutrientes dietéticos fueran deficientes. Cambiar a una dieta vegana puede también provocar alcalinización urinaria, la que aumenta el riesgo de piedras urinarias y oclusiones, especialmente en gatos machos. Estas pueden amenazar la vida de las mascotas. Por eso el control periódico de la acidez urinaria de ambos sexos de gatos y perros es esencial, quizás cada dos semanas durante una transición dietética, y al menos cada tres meses después de la estabilización. En los perros la orina se puede recoger usando contenedores como bandejas de papel de aluminio, y usando, en gatos, arena higiénica de plástico no absorbente disponible en consultas veterinarias. Los veterinarios también disponen de tiras de medición de la acidez (pH), aunque los pH-metros dan los resultados más precisos. El pH de la orina de perros y gatos es normalmente de 6.0 - 7.5. En www.VegePets.info encontrará una lista de aditivos con que corregir la alcalinización, si fuese el caso.

Dieta Vegana

Se requiere gran paciencia y persistencia cuando se alteran las dietas, especialmente de los animales expuestos anteriormente a digest. Los cambios debiesen ser graduales, por ejemplo, haciendo una mezcla de 90 por ciento de la antigua dieta y 10 por ciento de la nueva durante unos días, y luego 80 a 20, etc. Los cambios graduales también permiten una transición adecuada de encimas digestivas y microorganismos intestinales, minimizando reacciones adversas como diarrea. Los tutores deben demostrar claramente que consideran la nueva dieta igual de comestible que la anterior (posiblemente sin advertir ni alarmar a las mascotas llamando la atención sobre el cambio). No deben preocuparse si los animales al principio no tocan el nuevo alimento. Tenerlo cerca ayudará a crear la necesaria asociación mental, así como mezclar completamente el alimento, y el añadido de odoríferos (el sentido del olfato es muy importante) y aditivos apetitosos, tales como levadura nutricional, aceite vegetal, nori en copos y espirulina. Calentar la comida a fuego lento también puede ayudar. Los factores más importantes para guiar a animales difíciles, son el cambio gradual y la persistencia. Utilizando estos principios, hasta los gatos y perros más testarudos han adoptado sanas dietas veganas.

Conclusiones Quizá un día usted sea el primero en ver a un gato doméstico persiguiendo a un atún mientras flota en esas vacaciones en una isla tropical que su jefe le está debiendo. Quizá sea el primero en demostrar que es natural para gatos y perros comer los numerosos, incongruentes y potencialmente peligrosos ingredientes que contienen los alimentos para mascotas con ingredientes cárnicos. Sin embargo, hasta entonces podría considerar una alternativa vegana nutricionalmente responsable, que podría aumentar las posibilidades de buena salud y longevidad no sólo de su gato o perro, sino también, por supuesto, de nuestros llamados animales de consumo, tan frecuentemente maltratados.

[El Dr. Andrew Knight es presidente de Animals Count, un partido político de defensa animal del Reino Unido y un experimentado veterinario de perros y gatos, y autor del sitio informativo www.VegePets.info]

23 de agosto de 2010

28 de mayo de 2010

©aknight publications

cc traducción @lisperguer

: teleperra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: mascotas veganas / vegan pets / animaux domestiques végéls   Ven 20 Mai - 8:47

26 de mayo de 2010

¿Amas a unos y te comes a otros?


Les adelanto que este post es un poco largo pero espero que aún así lo lean.

Me costaba mucho trabajo hablar de este tema, pero Gary Francione ma ayudó mucho. No se trata de decirle a los carnívoros "estás mal y soy superior a ti", sé que a veces lo digo muy seguido en tono bromista pero les aseguro que es eso, una broma. Si sólo me juntara o me relacionara con gente vegana seguramente me quedaría sola o nos hartaríamos los unos a los otros en competencias de superioridad moral (¡Já!). En fin, para empezar, este post sólo te interesará si de alguna forma consideras los siguientes puntos como verdad:

Que los animales cuentan con un sistema nervioso que responde a estímulos como el dolor.
Que inflingir dolor a cualquier ser vivo por razones de entretenimiento o placer está mal.
Ahora bien, todos los que consideramos a los animales como seres sensibles y merecedores de respeto y dignidad, condenamos las siguientes prácticas:

La caza por deporte: actividad en ocasiones castigada si el blanco es un animal en vías de extinción o permitida incluso por el mismo gobierno de los países donde se practica. consiste en acechar a un animal para darle muerte. Las razones en este caso, es obtener algo de su cuerpo, o su cuerpo entero, como trofeo. Es una actividad catalogada por quienes la practican o apoyan, como "varonil".
La tauromaquia: actividad calificada por algunos como actividad artística o cultura. Se trata de asediar a un toro durante varios minutos o incluso horas. Al toro se le priva de alimentos varias horas antes de la faena o se le dan laxantes y tranquilizantes para debilitarlo físicamente. Además, le aplican vaselina en los ojos para disminuir su capacidad visual.

Peleas de perros: Otro integrante de los "deportes de sangre", sin embargo, por ser el perro un animal de compañía más cercano al hombre, se ha declarado ilegal en la mayoría de los países occidentales. Los perros son forzados mediante provocaciones y vejaciones físicas a pelear entre sí, por lo regular, las peleas son fatales y de no serlo, el animal que queda gravemente herido es castigado por "haber perdido" y sacrificado con métodos como el ahorcamiento, la electrocución, golpes o ahogamiento.
Los circos: Los animales son golpeados brutalmente para "amansarlos" por ser la mayoría, de procedencia salvaje. No se les alimenta incluso por días y cuando así sucede, no es con la comida adecuada. Los métodos de entrenamiento incluyen herramientas como ganchos, látigos, collares apretados, armas de electrocución. La vida de estos animales tiene una sola salida: la inevitable muerte prematura. Pueden tener ataques de ansiedad y volverse sumamente agresivos para luego terminar muertos a tiros (como numerosos casos de elefantes que se rebelan contra sus entrenadores), o al ser muy viejos los venden a circos más pobres, a campos de caza o como "carne exótica".
Vivisección: Individuos de todas las especies no humanas son sujetos a experimentos con fines "científicos". En su mayoría, estos experimentos no tienen otro fin que el de probar productos de higiene o aseo personal para uso del hombre y consisten en la práctica de cirugías o administración de sustancias mientras los animales estén vivos y en algunos casos, conscientes. Vertir barniz en los ojos de un conejo, llenar de pasta dental el estómago de un perro o inmovilizar a un mono en una posición incómoda durante toda su vida son sólo algunos de los procedimientos practicados en millones de animales de todo el mundo.
Si como ser humano estos actos te parecen atroces, entonces debes saber que millones de vacas, cerdos, pollos, ovejas, carneros, patos, peces y moluscos pasan por exactamente la misma tortura. La diferencia es que por no ser considerados animales "de compañía" los vemos menos cercanos y justificamos su matanza debido a que nos proveen de alimento y vestido; entendemos perfectamente que ya no necesitamos de los animales para satisfacer lo segundo, pero seguimos considerando válido torturar a miles de animales si éstos van a alimentarnos. Ya está comprobado y aceptado por asociaciones médicas internacionales que la dieta vegana puede ser saludable siempre y cuando se lleve a cabo con responsabilidad y conocimiento.

Con el consumo de lácteos y huevos es exactamente lo mismo, de hecho, los animales que sirven para proveer de productos secundarios a su carne sufren por mayor tiempo que los que sólo dan carne. Son encerrados durante toda su vida, al estar completamente desgastados físicamente entonces su destino es igual que el de sus semejantes que sirven exclusivamente de alimento. No existe tal cosa como la "jubilación animal" en las granjas industriales.


Gallinas ponedoras desplumadas debido a la desnutrición y el debilitamiento. A la derecha, una vaca lechera exhausta a la que, les aseguro, no le están pidiendo de buena manera que se suba al camión.
Menciona Gary Francione que vivimos una "esquizofrenia moral", nos conmueve ver el video de un perro torturado pero igual seguimos consumiendo productos que vienen de la tortura a puertas cerradas de otras especies. Podríamos poner miles de pretextos que no serán válidos a menos que como individuo se haya hecho una investigación exhaustiva de por qué es válido aceptar la tortura de unos animales e indignarse por la de otros. Vean videos de los procedimientos usuales en los rastros, si creen que son incidentes aislados, visiten uno. Visiten varios. Visiten las granjas orgánicas, las condiciones son menos peores, pero no son de ninguna manera buenas.

Hasta cierto punto debemos admitir que no existen razones válidas moralmente para consumir carne, más que el hecho de que nos gusta su sabor. Entiendo que tenemos detrás de nosotros un lastre cultural y familiar que nos ha acostumbrado a consumirla, pero ahora que saben la verdad es tiempo de cambiar.

EL VEGANISMO es la solución
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: mascotas veganas / vegan pets / animaux domestiques végéls   Ven 20 Mai - 8:48

Alimentos para Animales no humanos (mal llamados “mascotas”)
¿Pueden los perros y gatos llevar una alimentación vegana?


De acuerdo al médico veterinario y homeópata argentino: Dr. Juan Agustín Gómez (*):

En términos generales los perros necesitan:
•25 a 30% de una fuente de proteínas de buena calidad, la cual puede ser proteína vegetal (soja, porotos aduki o negros, garbanzos, lentejas, etc.) cocidos y procesados. Esto puede reforzarse con Levadura de cerveza en polvo (una cucharadita de café por día), germen de trigo (una cucharadita de postre), nueces, semillas de sésamo y/o de lino.
•50 % de cereales integrales bien cocidos.
•20 a 25 % de vegetales (verduras frutas y hortalizas).
•un poco de aceites vegetales maíz, girasol, y listo.
Si usted tiene una dieta vegana puede compartirla con sus compañeros perritos. Solo recuerde que ellos necesitan menos fibra por tener un intestino más corto, los carbohidratos deben ser bien cocidos y los proteicos procesados, debido a que ellos no mastican.

(*) Datos de contacto:
Dr. GÓMEZ, Juan Agustín: Veterinario y Homeópata
EMERGENCIAS Celular:(15) 4497-6947
Email: juango@abaconet.com.ar

también pueden leer artículos suyos dando click aquí!


Productos veganos para perros y gatos en venta en el mercado uruguayo:
•Wenaewe® – alimento orgánico certificado para perros, en venta en:
•Veterinaria “V.I.P. Very Important Pet”, en 21 de Setiembre 3097 y Francisco Vidal, Pocitos. Teléfono: 2712 4301 – facebook web.

•Veterinaria “Santa Catalina”, Luis A. De Herrera, a unas cuadras de Rivera y a unas cuadras de la facultad de veterinaria. Teléfono: 2622 52 80.

http://hogarvegano.wordpress.com/comidas/alimentos-para-animales-no-humanos/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: mascotas veganas / vegan pets / animaux domestiques végéls   Ven 20 Mai - 8:54

04 de mayo de 2011

Comparativa nutricional de piensos veganos para perros y gatos

Los alimentos para perros y gatos han de reunir una serie de requisitos nutricionales para que puedan considerarse “completos y sanos”. La Associacion of American Feed Control Officials (AFFCO) es una entidad reguladora de los contenidos nutricionales de la comida para perros y gatos y sus recomendaciones se emplean como referencia del pienso ideal.

Perros
Cada perro, según raza, edad, peso, actividad física o características especiales (si acaba de tener cachorros, etc) necesita un aporte nutricional específico.

Fibra
No es esencial en perros, pero se recomienda que el contenido de fibra de los piensos no supere el 5% para controlar la diarrea, colitis o diabetes.

Vitaminas y Minerales
Los minerales esenciales son el calcio, el fósforo y el cobre, que son los más importantes para los perros. Además de estos han de contener sodio, magnesio, manganeso, zinc, hierro y selenio.
Las vitaminas más importantes son A, E y D, seguidas de B1 y C.

Proteínas
La cantidad y calidad de las proteínas es esencial en los piensos. En el caso de los piensos veganos procede de cereales y vegetales. La cantidad ideal es que las proteínas representen el 18% del producto. El sedentarismo y la sobrealimentación producen perros obesos, cos los problemas de salud que ello conlleva. Es mejor no sobrepasar esa cantidad. La calidad de las proteínas se mide según la presencia de los aminoácidos esenciales que determinan el valor biológico de las proteínas. Un buen pienso ha de contener al menos 9 de los 10 aminoácidos y en cantidades suficientes.

Hidratos de carbono
Suelen ser el principal nutriente, procedente de cereales como arroz y trigo, y vegetales como el maíz y la soja. La AAFCO no indica cantidad idónea para este macronutriente.

Grasas
La proporción recomendada es de un 5% de grasas (todos los piensos cárnicos superan ampliamente este valor). Este aporte calórico, sumado a la cantidad de proteínas que contienen los piensos es una de las razones por las que se desaconseja dar a los perros cantidades de comida superiores a las indicadas en las etiquetas, y es un factor de riesgo para la obesidad.

La siguiente tabla muestra las recomendaciones de la AAFCO para alimentos preparados para perros:

Nutriente
Unidades diarias
Mínimo para crecimiento y reproducción
Mínimo para mantenimiento adulto
Máximo

Proteínas
%
22.0
18.0
-

Arginina
%
0.62
0.51
-

Histidina
%
0.22
0.18
-

Isoleucina
%
0.45
0.37
-

Leucina
%
0.72
0.59
-

Lisina
%
0.77
0.63
-

Metionina-cisteína
%
0.53
0.43
-

Fenilalanina-tirosina
%
0.89
0.73
-

Treonina
%
0.58
0.48
-

Triptófano
%
0.20
0.16
-

Valina
%
0.48
0.39
-

Grasas
%
8.0
5.0
-

Ácido linoleico
%
1.0
1.0
-

Minerales

Calcio
%
1.0
0.6
2.5

Fósforo
%
0.8
0.5
1.6

Calcio:Fósforo
%
1:1
1:1
2:1

Potasio
%
0.6
0.6
-

Sodio
%
0.3
0.06
-

Cloro (Cl)
%
0.45
0.09
-

Magnesio
%
0.04
0.04
0.3

Hierro
mg/kg
80.0
80.0
3,000.0

Cobre
mg/kg
7.3
7.3
250.0

Manganeso
mg/kg
5.0
5.0
-

Zinc
mg/kg
120.0
120.0
1,000.0

Yodo
mg/kg
1.5
1.5
50.0

Selenio
mg/kg
0.11
0.11
2.0

Vitaminas

Vitamina A
IU/kg
5,000.0
5,000.0
250,000.0

Vitamina D
IU/kg
500.0
500.0
5,000.0

Vitamina E
IU/kg
50.0
50.0
1,000.0

Vitamina B1 (tiamina)
mg/kg
1.0
1.0
-

Vitamina B2 (riboflavina)
mg/kg
2.2
2.2
-

Vitamina B5 (ácido pantoténico)
mg/kg
10.0
10.0
-

Vitamina B3 (niacina)
mg/kg
11.4
11.4
-

Vitamina B6 (pyridoxina)
mg/kg
1.0
1.0
-

Ácido fólico
mg/kg
0.18
0.18
-

Vitamina B12 (cianocobalamina)
mg/kg
0.022
0.022
-

Colina
mg/kg
1200.0
1200.0
-


Gatos
Fibra
Es esencial para el tránsito intestinal, se obtiene de fuentes vegetales como cereales y verduras.

Vitaminas y minerales
Los más importantes son el calcio, fósforo y potasio, y de las vitaminas todas las de los grupos A, B y C. Para que sea completo, el pienso necesita también cobre, zinc y magnesio.

Taurina
La taurina es un aminoácido esencial para el gato, por eso todos los piensos han de estar enriquecidos. La deficiencia de taurina puede provocar alteraciones cardíacas y oculares.

Proteínas
Deben componer un 25-35% de la dieta, es el mayor aporte calórico y necesario para la musculatura.

Hidratos de carbono
Son una buena fuente de energía, pero han de proceder preferentemente de alimentos cocinados porque pueden ser peor tolerados. Los hidratos de carbono suelen proceder de la patata, el arroz y el maíz.

Grasas
Aunque son una fuente de calorías indispensable, no deben constituir más del 15-35% de su dieta para evitar la obesidad.

La siguiente tabla muestra las recomendaciones de la AAFCO para el pienso para gatos:

Nutriente
Unidades diarias
Mínimo para crecimiento y reproducción
Mínimo mantenimiento adulto
Máximo

Proteínas
%
30.0
26.0
-

Arginina
%
1.25
1.04
-

Histidina
%
0.31
0.31
-

Isoleucina
%
0.52
0.52
-

Leucina
%
1.25
1.25
-

Lisina
%
1.20
0.83
-

Metionina-cisteína
%
1.10
1.10
-

Metionina
%
0.62
0.62
1.50

Fenilalanina-tirosina
%
0.88
0.88
-

Fenilalanina
%
0.42
0.42
-

Treonina
%
0.73
0.73
-

Triptófano
%
0.25
0.16
-

Valina
%
0.62
0.62
-

Taurina (extrusión)
%
0.10
0.10
-

Taurine (envasado)
%
0.20
0.20
-

Grasas
%
9.0
9.0
-

Ácido linoleico
%
0.5
0.5
-

Ácido araquidónico
%
0.02
0.02
-

Minerales

Calcio
%
1.0
0.6
-

Fósforo
%
0.8
0.5
-

Potasio
%
0.6
0.6
-

Sodio
%
0.2
0.2
-

Cloro
%
0.3
0.3
-

Magnesio
%
0.08
0.04
-

Hierro
mg/kg
80.0
80.0
-

Cobre
(extrusión)
mg/kg
15.0
5.0
-

Cobre
(envasado)
mg/kg
5.0
5.0
-

Manganeso
mg/kg
7.5
7.5
-

Zinc
mg/kg
75.0
75.0
2,000.0

Yodo
mg/kg
0.35
0.35
-

Selenio
mg/kg
0.1
0.1
-

Vitaminas

Vitamina A
IU/kg
9,000.0
5,000.0
750,000.0

Vitamina D
IU/kg
750.0
500.0
10,000.0

Vitamina E
IU/kg
30.0
30.0
-

Vitamina K
mg/kg
0.1
0.1
-

Vitamina B1 (tiamina)
mg/kg
5.0
5.0
-

Vitamina B2 (riboflavina)
mg/kg
4.0
4.0
-

Vitamina B5 (ácido pantoténico)
mg/kg
5.0
5.0
-

Vitamina B3 (niacina)
mg/kg
60.0
60.0
-

Vitamina B6 (piridoxina)
mg/kg
4.0
4.0
-

Ácido fólico
mg/kg
0.8
0.8
-

Biotina
mg/kg
0.07
0.07
-

Vitamina B12 (cianocobalamina)
mg/kg
0.02
0.02
-

Colina
mg/kg
2400.0
2400.0
-


Piensos veganos
Amì
Qué son: Son piensos 100% vegetales, hipoalergénicos, bajos en grasas y en sal que además ayudan a los problemas típicos de una mala nutrición: digestiones lentas y pesadas, falta de apetito y apatía.
Calidad: Super Premium
Principales ingredientes:
Guisantes como fuente de proteínas. Al no ser soja, contiene menos posibles alérgenos.
Patatas como fuente de aminoácidos y proteínas.
Lino como fuente de Omega 3
Proteína de arroz como proteínas altas en arginina.

Para perros:
Ami Dog normal y perros pequeños. Con L-Carnitina, vitaminas y minerales.
Croky: pequeñas golosinas para perros con varias composiciones: arroz, maíz, verduras y frutas y vainilla.
Bone Care: huesos vegetales como premio que ayudan a la limpieza de los dientes.
Dygestive Fos: huesos vegetales con fructooligosacáridos buenos para la flora bacteriana intestinal.
Longlife: huesos vegetales con un aporte extra de Omega 3

Nutriente
Unidades diarias
Mínimo mantenimiento adulto
Ami Dog

Proteínas
%
18.0
24,5

Grasas
%
5.0
12

Ácido linoleico
%
1.0
4,24


Calcio
%
0.6
1,29

Hierro
mg/kg
80.0
150

Cobre
mg/kg
7.3
20

Zinc
mg/kg
120.0
120

Yodo
mg/kg
1.5
2,5

Selenio
mg/kg
0.11
0,12

Vitamina A
IU/kg
5.000.0
18.000

Vitamina D
IU/kg
500.0
1.350

Vitamina B1
mg/kg
1.0
8

Vitamina B2
mg/kg
2.2
14

Vitamina B6
mg/kg
1.0
5

Ácido fólico
mg/kg
0,18
1,3

Vitamina B12
mg/kg
0.022
0,08

Colina
mg/kg
1200.0
2500


Para gatos:
Ami Cat. Con Taurina, vitaminas y minerales.

Nutriente
Unidades diarias
Mínimo mantenimiento adulto
Ami Cat

Proteínas
%
26.0
33,2

Grasas
%
9.0
11,19

Ácido linoleico
%
0.5
4,53

Taurina
%
0.20
0,15

Calcio
%
0.6
0,96

Fósforo
%
0.5
0,86

Hierro
mg/kg
80.0
80

Cobre
mg/kg
5.0
5

Manganeso
mg/kg
7.5
7,5

Zinc
mg/kg
75.0
75

Yodo
mg/kg
0.35
0,4

Selenio
mg/kg
0.1
0,1

Vitamina A
IU/kg
5000
19000

Vitamina D
IU/kg
500
1250

Vitamina B12
mg/kg
0.02
0,03

Colina
mg/kg
2400.0
1500


Benevo
Qué son: Son piensos veganos y vegetarianos a base de ingredientes vegetales, hipoalergénicos.
Calidad: Super Premium
Principales ingredientes:
Soja como fuente de proteínas.
Guisantes como fuente de proteínas.
Verduras y cereales como fuente de hidratos de carbono, fibra y fructooligosacáridos.
Sin gluten.

Para perros:
Benevo dog: pienso seco con un 21% de proteínas, enriquecido con vitaminas y minerales.

Nutriente
Unidades diarias
Mínimo mantenimiento adulto
Benevo Dog

Proteínas
%
18.0
21

Grasas
%
5.0
10

Ácido linoleico
%
1.0
4,24

Calcio
%
0.6
1,05

Hierro
mg/kg
80.0
50

Cobre
mg/kg
7.3
16

Zinc
mg/kg
120.0
50

Yodo
mg/kg
1.5
1,5

Selenio
mg/kg
0.11
0,12

Vitamina A
IU/kg
5.000.0
10.000

Vitamina D
IU/kg
500.0
1.500

Vitamina B1
mg/kg
1.0
8

Vitamina B2
mg/kg
2.2
14

Vitamina B6
mg/kg
1.0
5

Ácido fólico
mg/kg
0,18
1,3

Vitamina B12
mg/kg
0.022
0,08

Colina
mg/kg
1200.0
2500


Para gatos:
Benevo cat: pienso seco con un 28% de proteínas, enriquecido con Taurina sintética.

Nutriente
Unidades diarias
Mínimo mantenimiento adulto
Benevo Cat

Proteínas
%
26.0
28

Grasas
%
9.0
12

Ácido linoleico
%
0.5
no especificado

Taurina
%
0.20
0,2

Calcio
%
0.6
0,6

Fósforo
%
0.5
no especificado

Hierro
mg/kg
80.0
no especificado

Cobre
mg/kg
5.0
12

Manganeso
mg/kg
7.5
no especificado

Zinc
mg/kg
75.0
no especificado

Yodo
mg/kg
0.35
no especificado

Selenio
mg/kg
0.1
no especificado

Vitamina A
IU/kg
5000
15000

Vitamina D
IU/kg
500
1300

Vitamina B12
mg/kg
0.02
0,02

Colina
mg/kg
2400.0
no especificado


Para perros y gatos:
Benevo Duo: latas de comida húmeda enriquecida con taurina, vitamina A y ácido araquidónico, formulado tanto para perros como para gatos.

V-dog
Qué son: Son piensos veganos a base de ingredientes vegetales, hipoalergénicos, mejoran la higiene dental.
Calidad: Super Premium
Principales ingredientes:
Pasta y arroz como fuente de proteínas e hidratos de carbono.
Soja y guisantes como fuente de proteínas.
Verduras y cereales como fuente de hidratos de carbono, fibra y fructooligosacáridos.
Extracto de yuca para reducir los olores fecales.
Buen balance de omega 3 y 6.

Para perros:
Crunchy Nuggets: pienso seco vegetal con hierbas y prebióticos.

Nutriente
Unidades diarias
Mínimo mantenimiento adulto
V-Dog

Proteínas
%
18.0
20

Grasas
%
5.0
8

Ácido linoleico
%
1.0
-

Calcio
%
0.6
1

Hierro
mg/kg
80.0
50

Cobre
mg/kg
7.3
14

Zinc
mg/kg
120.0
no especificado

Yodo
mg/kg
1.5
no especificado

Selenio
mg/kg
0.11
no especificado

Vitamina A
IU/kg
5.000.0
10.000

Vitamina D
IU/kg
500.0
1.000

Vitamina B1
mg/kg
1.0
8

Vitamina B2
mg/kg
2.2
no especificado

Vitamina B6
mg/kg
1.0
no especificado

Ácido fólico
mg/kg
0,18
no especificado

Vitamina B12
mg/kg
0.022
0,022

Colina
mg/kg
1200.0
no especificado


Yarrah
Qué son: Son piensos orgánicos con una gama especial de pienso vegano con alto contenido en proteínas, hipoalergénicos.
Calidad: Premium
Principales ingredientes:
Cereales y soja como fuente de proteínas e hidratos de carbono.
Semillas como fuente de vitaminas.

Para perros:
Yarrah vegetarian BIO: pienso seco para perros con un 20% de proteínas, bajo en grasas y con vitaminas y minerales añadidos.
Organic Vegetarian Chunks with vegetables: pienso húmedo en latas pequeñas con soja, guisantes aceite y minerales.

Nutriente
Unidades diarias
Mínimo mantenimiento adulto
Yarrah Dog

Proteínas
%
18.0
20

Grasas
%
5.0
7,3

Ácido linoleico
%
1.0
-

Calcio
%
0.6
1

Hierro
mg/kg
80.0
no especificado

Cobre
mg/kg
7.3
10

Zinc
mg/kg
120.0
110

Yodo
mg/kg
1.5
no especificado

Selenio
mg/kg
0.11
no especificado

Vitamina A
IU/kg
5.000.0
15.000

Vitamina D
IU/kg
500.0
1.500

Vitamina B1
mg/kg
1.0
8

Vitamina B2
mg/kg
2.2
no especificado

Vitamina B6
mg/kg
1.0
no especificado

Ácido fólico
mg/kg
0,18
no especificado

Vitamina B12
mg/kg
0.022
0,022

Colina
mg/kg
1200.0
no especificado


Proteínas y grasas
Los mayores aportes de energía de los piensos secos proceden de los hidratos de carbono, proteínas y grasas.

Nutriente
Ami Dog
Benevo Dog
V-Dog
Yarrah

Proteínas
24,5%
21%
20%
20%

Grasas
12%
10%
8
7,3

Nutriente
Ami Cat
Benevo Cat



Proteínas
33,2%
28%

Grasas
11,19%
112%




Vitaminas y minerales
Todos los piensos veganos reúnen las necesidades mínimas de vitaminas y minerales tanto para perros como para gatos, y de hecho lo exceden. Desde la perspectiva nutricional, todos cumplen su función satisfactoriamente.

Tan sanos como otros
El hecho de que estos piensos no contengan carne ni derivados no significa que no sean completos, como hemos podido ver. La adición de vitaminas y minerales es común tanto en los piensos cárnicos como en los vegetales, puesto que las materias primas y el procesado, en ambos casos, no contiene las cantidades suficientes de vitaminas y minerales que los perros y los gatos necesitan.

Fuentes:

AAFCO
Ami Pet Food
Benevo
V-Dog
Yarrah



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: mascotas veganas / vegan pets / animaux domestiques végéls   Ven 20 Mai - 8:58

Que le da un vegetariano (o vegano) a su perro o gato?
Hola pues miren que me surge esta punzante pregunta.
Cada quien decide como alimentarse y como alimenta los suyos pero ala me surge esa preguntita.
Si hablamos de ser naturales, los lobos lo que comen es cadaveres y nuestros perros son lobos urbanos, ¿no?
En vez de McDonalds para perros que si es todo artificial.
Yo solo deseo saber que opinan por aqui, alla lo que cada uno haga.
Esta pregunta me viene por andar leyendo paginas como esta http://www.lobourbano.com/
hace 1 año Notificar un abuso by ipoeifoh... Miembro desde el
04 enero 2010
Puntos totales:
2.922 (Nivel 4)
Añadir contacto

Bloquear

Mejor respuesta - Elegida por la comunidad
mira toda esa gente vegana que no da carne a sus animales los esta maltratando y sometiendolos a una tortura que ni ellos mismo se imaginan. Los perros son omnivoros y puede que acepten algo que no sea carne, pero los gatos son carnivoros y punto . No toleran ni los vegetales, ni las frutas ni nada de eso, comen carne. Si no te gusta la carne no tengas perros o gatos, pues no tendras mas remedio que darles carne. El perro, que remedio le queda, se alimentara de aquello que le des, pero es no significa que sea bueno para y que al final el pobre animal enferme de una anemia de campeonato. , el gato simplemente no come.
Es como si te negaras a darles presas vivas a tu serpiente, si te da cosa, no tengas serpientes porque ellas jamas aceptaran algo que no esta vivo. Asi de sencillo.

Cuando leo las respuestas de veganos y de sus ideas, solo pienso pobres perros, o sea que si matan esta bien pero si comen carne esta mal, o sea que un animal que mata el perro no sufre, sera que es un animal especial o que los mata sin hacerles daño.
Dejaros de tonterias y darles carne a vuestros perros.
hace 1 año Notificar un abuso 50% 2 votos
¿No es lo que buscabas? Intenta con Yahoo! Search
Buscar en Yahoo! Buscar
Todavía no hay comentarios en esta pregunta.

* Tienes que estar registrado para poder añadir comentarios. Entra o regístrate.

Otras respuestas (7)
by we4care Miembro desde el
31 diciembre 2009
Puntos totales:
4.669 (Nivel 4)
Añadir contacto

Bloquear

Existen varias marcas que hacen comida vegetariana y o vegana para perros y gatos. Yo a mi perro lo alimento con una de estas marcas y además le doy de comer casi lo mismo que yo, incluyendo tofu y seitán. Lo tengo desde hace tres años, cuando lo recogí de la perrera. Venía malísimo del estómago y el pienso hipoalergénico que me recomendaron hacía que se pusiera peor. Lo único que le ayudó fue comenzar a darle una dieta vegana. Nunca ha estado enfermo. Tiene una vitalidad increíble y es un perro super feliz. Le encanta comer pepino, zanahoria, pimiento, pan, pasta, el tofu le pirra. Eso sí, si no le hubiera sentado bien esta dieta, a pesar de lo que opino de todas las marcas que hacen comida para perros, le habría dado otra clase de alimentación.

El motivo por el cual hay gente que como yo alimenta a sus animales con una dieta vegetariana o vegana, es el mismo por el cual nosotros lo somos. Es el bienestar de los demás animales. Si mi perro sale a correr por el campo y mata algún animal, no voy a castigarlo, es su instinto, pero lo que no puedo hacer es obligarlo a comer a un ser que ha sufrido lo indecible hasta su muerte, no puedo. Además, las marcas de alimentación animal hacen experimentos en animales sanos para ver cómo les sienta el pienso que ellos hacen. Sí, parece de locos, pero es cierto. Y por si fuera poco los ingredientes que utilizan para hacer el pienso o la comida de lata, son los restos que una persona no se comería ni loca, y puede llevar de todo - derivados de animales (normalmente de animales enfermos que no se pueden destinar a la alimentación humana), derivados de huevo (¿qué? ¿la cáscara?).

Cada uno es libre de decidir qué quiere comer y qué quiere darle de comer a sus animales, pero yo estoy muy contenta de darle una dieta libre de sufrimiento.
hace 1 año Notificar un abuso 0% 0 votos
5 personas la calificaron como buena by xeN Miembro desde el
28 diciembre 2008
Puntos totales:
12.532 (Nivel 6)
Añadir contacto

Bloquear

Hace poco yo también me hice la misma pregunta. La cuestión es que el perro es un animal omnívoro, pero el gato es carnívoro, así que no sé de qué manera se puede alimentar a un gato de una forma vegetariana... =S

Yo soy vegetariana desde hace un par de semanas, aunque por ahora soy ovolactovegetariana (eso sí: poco a poco me dirio hacia el veganismo puro). Tengo 4 ratas como mascotas, y ellas son animalitos que necesitan incluir proteína en su dieta, por lo que les doy huevos y queso. Poco a poco me informaré de si hay alguna manera de hacer que su dieta sea puramente vegana.
hace 1 año Notificar un abuso 0% 0 votos
by Anti Crueldad Animal Miembro desde el
04 septiembre 2009
Puntos totales:
4.629 (Nivel 4)
Añadir contacto

Bloquear

De todo que no sea origen animal. Ya que ellos no compran nada de origen animal. Yo soy vegano y hago eso con mi masota (perro); le doy proteínas, vegetales, frutas y también vario mucho la cadena alimentícia de mi perro sin ofrecer nada de producto animal. Hace poco lo llevé a revisión y me dijeron que estaba muy sano.

Un saludo Smile
hace 1 año Notificar un abuso 0% 0 votos
by ☆¸.•*¨*`• ค ㊆ξ îL ย♩ค•*¨*`•.¸☆ Miembro desde el
14 enero 2008
Puntos totales:
1.824 (Nivel 3)
Añadir contacto

Bloquear

Ps te soy sincera a mi perro le doy croquetas y no le gustan mucho le agrada mas mi comida sobretodo el gluten y eh estado tentada a alimentarlo con gluten no lo se tendria q consultar con el veterinario si podria hacer el cambio je je segun yo podria ser no me decido aun cuando es bastante proteinico.
hace 1 año Notificar un abuso 0% 0 votos
by mafalda Miembro desde el
13 marzo 2007
Puntos totales:
53.930 (Nivel 7)
Añadir contacto

Bloquear

No se que le darán los vegetarianos a sus perros y gatos. Los míos comen lo mismo que nosotros. Según tengo entendido los lobos matan para comer, no se alimentan de carroña. Los perros son animales domésticos.
hace 1 año Notificar un abuso 0% 0 votos
by Estercín Miembro desde el
27 junio 2006
Puntos totales:
8.096 (Nivel 5)
Añadir contacto

Bloquear

Las mascotas como el perro se adaptan mucho a la ingesta vegetariana, si los enseñas desde cachorros, aunque siguen siendo carnívoros.
hace 1 año Notificar un abuso 0% 0 votos
by Bio-Veganeco - Perra de Nietzsch...
Miembro desde el
29 septiembre 2008
Puntos totales:
22.624 (Nivel 6)
Imagen:

Añadir contacto

Bloquear

Pregunta: "¿Qué dan de comer los veganos a sus mascotas?"
RESPUESTA VEGANA:

Primeramente de todo aclarar que los veganos no consideramos como una propiedad a un animal de otra especie que viva en nuestra casa sino como a alguien a quien respetamos y a quien estamos ayudando por uno u otro motivo. La palabra "mascota" va ligada al especismo. Los veganos nos oponemos a la compra/venta de animales[1].

Un animal de otra especie también puede ser 100% vegetariano si se le proporcionan todos los nutrientes que necesita de una forma equilibrada. En la actualidad existen empresas que venden piensos 100% vegetarianos. Evidentemente estos piensos 100% vegetarianos existen en el mercado porque son sanos para los animales a los que están destinados.

______________________________________…

INFORMACIÓN ADICIONAL:

PIENSOS 100% VEGETARIANOS

"Desde 1987, AMÍ está llevando a cabo un estudio, en colaboración con universidades y clínicas veterinarias italianas. De acuerdo con este estudio, apoyado por rigurosa documentación científica-universitaria, no sólo es POSIBILE alimentar a la mayoría de gatos y perros con comida sin componentes cárnicos, sino que también es ACONSEJABLE: de hecho, algunas de las patologías de gatos y perros, como la dermatitis, se puede tratar con una dieta libre de carne y pescado. La peculiar composición de los productos AMÍ, hace que los perros y gatos estén libres de padecer reacciones alérgicas en casi el 100% de los casos. Los productos AMÍ están producidos enteramente con ingredientes naturales, no son el resultado del sufrimiento y la muerte de animales, no tienen colorantes ni conservantes artificiales, mantienen a nuestros perros y gatos en perfecto estado de salud, mejorando sensiblemente su forma, pelo, y tono muscular.

¿Es posible alimentar a perros y gatos con comida vegetariana?

Desde luego, ambos animales pueden ser alimentados con comida vegetariana/vegana, aunque ninguno de ellos sea vegetariano de forma natural (los perros son omnívoros y los gatos carnívoros). Gatos y perros pertenecen a la clase carnívora, pero esto no es algo realmente importante: los pandas, por ejemplo, aunque carnívoros, son casi veganos. Estos animales nunca comerían, de forma natural, nada de lo que se encuentra dentro de la comida enlatada. Los gatos deben seguir una dieta especial, ya que necesitan un aminoácido llamado taurina, que se encuentra en los músculos de los animales. Este aminoácido ya ha sido sintetizado artificialmente, y está presente en la comida común (no vegetariana) disponible en el mercado. Los gatos vegetarianos deben integrarlo. La falta de taurina puede causar ceguera, e incluso la muerte. La comida AMÍ s.r.l. contiene taurina, así como vitamina A preformada y ácido araquidónico. " AMI - Página principal de su web

Se recomienda la lectura de los siguientes informes sobre la alimentación vegetariana de perros y gatos:

Alimentación vegetariana en perros: Ánima - Perros saludables (pdf) http://www.anima.org.ar/movimientos/camp…
Alimentación vegetariana en gatos: Ánima - Gatos saludables (pdf) http://www.anima.org.ar/movimientos/camp…

¿POR QUÉ COMPRAR PIENSO VEGANO?(1)

"Si convivimos con perros o gatos nos vemos obligados a imponerles ciertas condiciones de vida que no tendrían en estado salvaje: esterilización, medicación preventiva, un hábitat limitado y artificial, falta de contacto con seres que no sean humanos...

Entre muchas de estas cosas también elegimos su comida, y para ello contamos con una gama de piensos fabricados con restos de animales que ellos ni han cazado ni podrían cazar, enriquecidos con vitaminas, minerales y otras sustancias añadidas de modo artificial.

Dado que necesariamente hemos de proporcionarles una alimentación que ellos no tendrían en estado libre, podemos plantearnos la opción de hacerlo sin afectar a otros animales. Los piensos convencionales no veganos conllevan no solo el uso de animales como materia prima, si no también muchos otros para la experimentación del producto.

Puestos a elegir por ellos, proporcionémosles una alimentación que sea justa hacia el resto de animales, y sana, pues está realizada a base de ingredientes de agricultura ecológica y contiene todos los nutrientes necesarios.

Al igual que los humanos podemos alimentarnos sin ingerir ingredientes de origen animal, los perros y gatos también pueden tener una alimentación 100% vegetariana."[2]
hace 1 año Notificar un abuso
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: mascotas veganas / vegan pets / animaux domestiques végéls   Ven 20 Mai - 9:00

03 de junio de 2004

¿Por qué comprar pienso vegano?

Recomendamos la lectura de los informes realizado por l@s compañer@s de Ánima:
"Compañeros animales saludables"

PERROS

(en formato .PDF)
GATOS

Si convivimos con perros o gatos nos vemos obligados a imponerles ciertas condiciones de vida que no tendrían en estado salvaje: esterilización, medicación preventiva, un hábitat limitado y artificial, falta de contacto con seres que no sean humanos...

Entre muchas de estas cosas también elegimos su comida, y para ello contamos con una gama de piensos fabricados con restos de animales que ellos ni han cazado ni podrían cazar,enriquecidos con vitaminas, minerales y otras sustancias añadidas de modo artificial.

Dado que necesariamente hemos de proporcionarles una alimentación que ellos no tendrían en estado libre, podemos plantearnos la opción de hacerlo sin afectar a otros animales. Los piensos convencionales no veganos conllevan no solo el uso de animales como materia prima, si no también muchos otros para la experimentación del producto.

Puestos a elegir por ellos, proporcionémosles una alimentación que sea justa hacia el resto de animales, y sana, pues está realizada a base de ingredientes de agricultura ecológica y contiene todos los nutrientes necesarios.

Al igual que los humanos podemos alimentarnos sin ingerir ingredientes de origen animal, los perros y gatos también pueden tener una alimentación 100% vegetariana.

http://www.defensanimal.org/piensovegano/porque.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: mascotas veganas / vegan pets / animaux domestiques végéls   Ven 20 Mai - 9:16

2 de mayo de 2011

¿Qué pienso comercializamos?
Puedes comprar pienso vegano (100% vegetariano) de la marca AMI.



Saco de 800 gr.
Ami Dog
2 Kg.

15 Kg.



http://www.defensanimal.org/piensovegano/quepienso.htm


Ami Cat Saco de 2 Kg.

10 Kg.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: mascotas veganas / vegan pets / animaux domestiques végéls   Ven 20 Mai - 9:17

02 de mayo de 2011

AMÍ DOG

Super premium pet food

Alimento completo y equilibrado para Perros




HIPOALERGENICO: La especial composición de los alimentos AMÍ evita que los gatos y perros tengan reacciónes alérgicas en casi el 100% de los casos. Producido con ingredientes totalmente naturales sin restos de ningún animal, carente de colorantes y conservantes, mantiene en perfecto estado de salud a los gatos y perros, mejorando sensiblemente su forma, pelo y tono muscular.



INGREDIENTES:

Cereales, extractos de proteínas vegetales, subproductos de origen vegetal, aceites y grasas, levaduras, sustancias minerales, preservado con vitamina E.

Contiene además ácido linoleico (4,24%).


COMPOSICION:
•Humedad ........................... 8,00%
•Proteína bruta ................. 26,58%
•Materias grasas brutas ... 10,44%
•Celulosa bruta ................... 3,18%
•Cenizas brutas .................. 6,73%
•Calcio ................................. 1,29%
•Fósforo .............................. 0,75%


APORTE VITAMINICO-MINERAL: (por kg de alimento)
•Vitamina A ...................................... 18000 U.I.
•Vitamina D3 ..................................... 1350 U.I.
•Vitamina E (alfa tocoferol) .................. 215 mg
•Vitamina B1 ............................................ 8 mg
•Vitamina B2 .......................................... 14 mg
•Vitamina B6 ............................................ 5 mg
•Acido D Pantoténico .............................. 15 mg
•Vitamina H (biotina) ........................... 0,24 mg
•Vitamina K (sodio bisulfito) .................. 1,5 mg
•Vitamina PP .......................................... 45 mg
•Vitamina B12 ..................................... 0,08 mg
•Acido Fólico .......................................... 1,3 mg
•Cloruro de Colina .............................. 2500 mg
•Hierro (carbonato ferroso) .................. 150 mg
•Yodo (yoduro de potasio) .................... 2,5 mg
•Manganeso (óxido del manganeso) ..... 35 mg
•Cobre (sulfato de cobre) ...................... 20 mg
•Selenio (selenito de sodio) ................ 0,12 mg
•Cinc (óxido de cinc) ............................. 120 mg

( Disponible en sacos de 800 gr., 2 Kg y 15 Kg. )

http://www.defensanimal.org/piensovegano/composicion/AmiDog.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: mascotas veganas / vegan pets / animaux domestiques végéls   Ven 20 Mai - 9:17

02 DE MAYO DE 2011

AMÍ CAT

Super premium pet food

Alimento completo y equilibrado para Gatos

IMPORTANTE:

TAURINA: AMÍ CAT es un alimento completo y equilibrado, enriquecido con taurina. Esta proteina con cadena aminoácida es susceptible de ser reproducida sin tener que quitarle la vida a ningún animal, en cuyo tejido muscular se encuentra. La ausencia de esta proteina en la alimentación del gato provoca graves desequilibrios y/o la muerte. Su presencia en AMÍ CAT, junto a los ingredientes sanos y naturales que lo componen, mantiene a los gatos en perfecto estado de salud y en una buena forma.

HIPOALERGENICO: La especial composición de los alimentos AMÍ evita que los gatos y perros tengan reacciónes alérgicas en casi el 100% de los casos. Producido con ingredientes totalmente naturales sin restos de ningún animal, carente de colorantes y conservantes, mantiene en perfecto estado de salud a los gatos y perros, mejorando sensiblemente su forma, pelo y tono muscular.


INGREDIENTES:

Extractos de proteínas vegetales, cereales, aceites y grasas, subproductos de origen vegetal, levaduras, sustancias minerales, preservado con vitamina E.

Contiene además ácido linoleico (4,53%) y Taurina.

COMPOSICION:
•Humedad ........................... 8,00%
•Proteína bruta ................. 33,20%
•Materias grasas brutas ... 11,19%
•Celulosa bruta ................... 2,38%
•Cenizas brutas .................. 6,76%
•Calcio ................................. 0,96%
•Fósforo .............................. 0,86%


APORTE VITAMINICO-MINERAL: (por kg de alimento)
•Vitamina A 19000 U.I.
•Vitamina D3 1250 U.I.
•Vitamina E (alfa tocoferol) 210 mg
•Vitamina B1 17 mg
•Vitamina B2 5 mg
•Vitamina B6 6 mg
•Acido D Pantoténico 8 mg
•Vitamina H (biotina) 0,1 mg
•Vitamina K (sodio bisulfito) 0,5 mg
•Vitamina PP 80 mg
•Vitamina B12 0,025 mg
•Acido Fólico 1,2 mg
•Cloruro de Colina 1500 mg
•Hierro (carbonato ferroso) 80 mg
•Yodo (yoduro de potasio) 0,4 mg
•Manganeso (óxido del manganeso) 7,5 mg
•Cobre (sulfato de cobre) 5 mg
•Selenio (selenito de sodio) 0,1 mg
•Cinc (óxido de cinc) 75 mg.


( Disponible en sacos de 2 Kg y 10 Kg. )

http://www.defensanimal.org/piensovegano/composicion/AmiCat.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: mascotas veganas / vegan pets / animaux domestiques végéls   Ven 20 Mai - 9:18

¿Cómo puedes hacer tu pedido?
Enviamos un email y te informaremos:

piensovegano@defensanimal.org

http://www.defensanimal.org/piensovegano/pedido.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: mascotas veganas / vegan pets / animaux domestiques végéls   Ven 20 Mai - 9:22

05 de febrero de 2011

http://www.facebook.com/pages/Pienso-vegano-Alimentaci%C3%B3n-vegana-de-animales-no-humanos/154359071275443
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: mascotas veganas / vegan pets / animaux domestiques végéls   Ven 20 Mai - 9:24

14 de enero de 2011

comida vegana para mascotas

http://mascotas.facilisimo.com/foros/perros-general/puede-un-perro-ser-vegano_638477.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: mascotas veganas / vegan pets / animaux domestiques végéls   Ven 20 Mai - 9:25

5 de septiembre de 2009

Analítica completa de un perro vegano

--------------------------------------------------------------------------------

Pues como una imagen dice más que mil palabras, y como soy consciente de los miedos que supone alimentar a una mascota con una dieta vegana, pues decidí realizar una analítica completa a nuestro Kim, vegano desde hace 9 meses.

La verdad es que su analítica ha mejorado con respecto a la que tenía cuando se alimentaba con piensos cárnicos de gama media-alta (Affinity).

Faltan algunos parámetros porque lelgaron en otro fax, y el veterinario no estaba y la auxiliar no los localizó (para ver el calcio y más cosas).

Pero bueno todo está más que perfecto (salvo que Kim tiene un problema de páncreas de pequeño).

A continuación os pongo la analítica.

Orina:



Respecto al tema del pH en orina, podemos ver como efectivamente es algo más alcalino que en un perro normal (en heecs es correcto). En un perro esperaríamos entre 6 y 7, Kim tiene 7,2, un parámetro correcto, dado que simplemente hace referencia a que en un pH básico las bacterias desarrollan mejor, pero como Kim, no tienen ninguna infección en orina (leucocitos neg. y proteína casi nula) indica que la fisiología renal no está para nada afectada, también está relacionada con la formación de cálculos, porque en pH ácidos las piedras se deshacen mejor, aunque vemos que no tiene, por lo que de nuevo todo es correcto. Hay cristales comunes de fosfato, por tener el pH algo alcalino, pero no cristales preocupantes precursores de cálculos, como de estruvita. Los cristales de oxalato cálcio se forman sin embargo en pH ácidos.

Parámetros varios




La enzima que metaboliza las fibras musculares (dicho mal pero para que se entienda), está alterada, vamos que Kim era vegano por naturaleza, jeje, tenía que tomar pastillas si comia carne. Ahora ese parámetro sale bien, porque en heces no salen fibras musculares, pero eso no es porque se haya curado, sino porque no come fibras musculares! :-)

Ya vemos que no hay ningún rastro de anemia, ni de alteracion morfológica de las series celulares sanguíneas.

Tiene un poco de almidón en heces, normal, porque su ingesta de almidón es alta, pero sus niveles de glucosa son envidiables, así que es normal.

-----------------


Las pruebas son caras (unos 100 euros), yo las hice porque me parecía didáctico para el foro, y porque como sabía que Kim tiene el páncreas tocado, quería verificar que todo iba correcto.

Pues nada, espero que a alguien le sirvan de ayuda!

http://www.forovegetariano.org/foro/showthread.php?t=21106
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: mascotas veganas / vegan pets / animaux domestiques végéls   Ven 20 Mai - 10:38

12 février 2007




1. Introduction



Les terribles souffrances et la mort infligées à approximativement cinquante milliards de poulets, porcs, bovins et autres animaux chaque année par l'élevage intensif à grande échelle, ce qui concerne aussi des millions de poissons sauvages ou de culture, et ce pour satisfaire le désir de certains pour la viande, ont été largement décrites, ainsi que l’ont été les effets néfastes sur l’environnement et sa détérioration provoqués par cet élevage (www.veganoutreach.org fournit une information detaillée et richement référencée quant à ce sujet).



C’est à la suite de questions éthiques soulevées par un nombre croissant de responsables d’animaux végétariens, et à cause de problèmes de santé tels que les allergies qui sont causées par l’absorption d’aliments à base de boeuf, mouton et autres ingrédients carnés, que les marques de nourriture végétarienne pour chiens et chats ont été tout d'abord développées. Cependant, l’alimentation végétarienne pour animaux demeure un sujet de controverses, controverses exacerbées par l’ignorance des problèmes nutritionnels et de santé impliqués, et ce au sein même du corps vétérinaire ou parmi les autres professionnels animaliers.





Pour aider les personnes s'occupant d'animaux, les aide-soignants animaliers et le personnel vétérinaire qui souhaitent enrichir leur compréhension quant à ces problèmes, les paragraphes ci-dessous examinent les besoins en saveur, besoins nutritionnels et besoins en biodisponibilité de l'alimentation végétarienne pour chiens; donne des conseils sur la prévention de l'alcalinisation urinaire, des blocages et des infections auxquels un petit pourcentage de chiens végétariens sont prédisposés; et décrit les bienfaits pour la santé communément observés chez les chiens lorsqu'ils optent pour une alimentation végétarienne saine et équilibrée.







--------------------------------------------------------------------------------





2. Pour une alimentation végétarienne saine



Quelque soit la combinaison des ingrédients utilisés (d'origine animale, végétale, minérale ou synthétique), le régime doit être formulé pour répondre à tous les besoins gustatifs, nutritionnels et biodisponibles des espèces auxquel il est destiné.








--------------------------------------------------------------------------------




3. Saveur



La fixation que font certains chiens sur les marques commerciales de nourriture en boîte auxquelles ils ont été habitués est due en premier lieu à l’addition d'une ‘soupe digestive’, euphémisme utilisé par l’industrie de la viande pour nommer les entrailles de poulet partiellement dissoutes. D’après la Small Animal Clinical Nutrition (Nutrition Clinique pour Petits Animaux), “La soupe digestive constitue probablement le principal moyen employé ces dernières années dans l’amélioration du goût des croquettes pour chats, et dans un moindre degré, pour chiens” (Lewis et al., 1987).



Bien que le problème soit moindre que pour les chats, la patience et la persévérance peuvent être nécessaires lorsqu’il est question de changer d’alimentation pour les chiens qui ont été exposés à long terme aux digestifs. Dans les cas difficiles il peut se révéler d’abord nécessaire de priver l’animal de toute nourriture (ce qui n’inclut pas l’eau!) une journée durant. Cela va stimuler l’appétit du chien sans pour autant être nuisible à sa santé. Il peut être nécessaire de changer d’alimentation graduellement, par exemple en utilisant 90% de l’ancienne nourriture et 10% de la nouvelle pour quelques jours, puis de passer à 80% et 20% pour quelques jours de plus, laissant ainsi la transition vers une nouvelle alimentation s’opérer sur plusieurs semaines, ou même plus longtemps si nécessaire. Un changement en douceur peut être mieux accepté par l’animal dans les cas difficiles, et peut également permettre une transition appropriée des enzymes digestifs (autant qu’il est possible) ainsi qu’à la flore instestinale (bactéries), diminuant ainsi les risques de réactions gastro-intestinales telles que la diarrhée.



Les gens devraient montrer de par leur comportement qu’ils considèrent la nouvelle alimentation tout aussi valable que l’ancienne (sans, si possible, alarmer ou mettre en garde l’animal en en faisant toute une histoire). Ils ne devraient également pas s’inquiéter si l’animal se contente d’inspecter la nourriture végétarienne au tout début; la maintenir à proximité de l’ancienne nourriture suffit à ce qu’il fasse l’association mentale requise. Mixer finement la nourriture peut également s’avérer efficace, comme peut l’être l’ajout d’additifs odoriférants (le sens de l’odorat est très développé) et savoureux, comme la levure nutrionnelle, les huiles végétales, les feuilles de nori (algues), et la spiruline. Réchauffer doucement la nourriture peut aussi faire son effet. Tout nourriture intouchée devrait être retirée, n’offrant à l’animal que de la nourriture fraîche.



Les facteurs les plus importants chez les chiens difficiles sont le changement graduel et la persévérance. En faisant montre de ces principes, les plus réticents des chiens ont pu avec succès passer à une alimentation végétarienne saine. Des recettes végétariennes pour chiens peuvent être obtenues de Peden (1999) et Gillen (2003) ou consultées sur les sites des fournisseurs suivants: www.vegepet.com et www.vegancats.com ou encore www.aminews.net pour l’Europe.








--------------------------------------------------------------------------------





4. Teneur nutritionnelle


Les chiens peuvent être classés biologiquement comme omnivores, de part leur capacité à s’alimenter sur la base d’une nourriture mixte constituée à la fois d’aliments d’origine animale et d’aliments à base de plantes, tous deux présents dans leur environnement naturel. Ils sont moins dépendants des régimes carnivores que les chats, et leurs besoins nutritionnels sont moins difficiles à satisfaire avec une alimentation végétarienne.



Néanmoins, et ce afin de préserver leur santé et d'éviter des maladies cardiaques ou autres, l'alimentation végétarienne doit être complète et équilibrée, respectant toutes les substances nutritives indispensables. Cela peut être accompli en donnant au chien un complément nutritionnel végétarien ou une diète commerciale complète dont l'étiquette certifie qu'elle est conforme aux critères nutritionnels déterminés par l'US Association of American Feed Control Officials (AAFCO).



Le Committee on Animal Nutrition, dans un compte-rendu à la Board of Agriculture sous la responsabilité de l'US National Research Council (NRC), a développé des critères de nutrition pour au moins 15 espèces. Historiquement, l'AAFCO a utilisé les recommandations faites par la NRC, mais en 1993 elle a commencé à publier ses propres exigences nutritionnelles approfondies, qui sont maintenant largement reconnues comme la norme nutritionnelle requise pour l'alimentation animale.



Pour répondre aux critères de nutrition posés par l'AAFCO, les fabricants d'alimentation végétarienne (et, dans certains cas, d'alimentation industrielle carnée), comptent sur les sources végétales, minérales et synthétiques des substances nutritionnelles généralement dérivées de tissus animaux.








--------------------------------------------------------------------------------





5. Biodisponibilité



La biodisponibilité des substances nutritives (dans quelle mesure elles sont accessibles aux tissus) est largement déterminé par leur niveau de digestibilité en de simples molécules capables d'être absorbées à travers la muqueuse intestinale. L'importance de la digestibilité est accrue chez les animaux comme les chats et les chiens qui possèdent un système intestinal relativement court. Heuresement, des études ont démontré la grande digestibilité des ingrédients présents dans l'alimentation végétarienne des chats et des chiens.



La digestibilité de certaines sources de protéines a été évaluée chez le chien. Hegsted et al. (1947) ont découvert que la digestibilité apparente des protéines dans une alimentation entièrement végétale à base de pain blanc, de maïs, de riz, de pommes de terre, de salade, de carottes, d'oignons, de tomates et de compote de pommes était de 80,0 (plus ou moins 7,7%). James and McCay (1950) ont rapporté que la digestibilité apparente des protéines de la nourriture commerciale de type sèche contenant à la fois des protéines animales et végétales varie de 67 à 82% pour les chiens adultes. Kendall et Holmes (1982) ont rapporté que les coefficients de digestibilité apparente de la protéine crue (Nx6,25) pour la protéine de soja texturé, le tourteau de soja extrait, la farine de soja non-écrémée et les graines de soja complètes micronisées varient de 71 à 87%. Moore et al. (1980) ont eux rapporté que les valeurs de digestibilité apparente du tourteau de soja, du maïs, du riz et de l'avoine telles qu'affichées par les 'indicateurs de maturité' variait de 77 à 88%. Leurs données ont révélé que les procédés de cuisson normale n'influençaient pas significativement la digestibilité des protéines de riz, d'avoine ou de maïs. Leurs données indiquent également qu'une augmentation de la teneur en graisses de l'alimentation de 10 à 20% n'altérait pas le digestibilité du nitrogène dans une alimentation à base de maïs et de graines de soja. Burns et al. (1982) ont montré que les digestibilités apparentes de la lactalbumine, de la caséine, de la protéine de soja, et du gluten de blé sont de 87, 85, 78 et 77% respectivement (National Research Council, 1986;12). Clapper et al. (2001) ont comparé la digestibilité canine de cinq sources de protéines de graines de soja avec les sources de protéines de repas de volaille, et ils ont découvert que la protéine de soja est une source de protéines viable. Ils ont déclaré que “la protéine de soja, lorsqu'elle est combinée avec d'autres sources de protéines qui contiennent des acides aminés complémentaires, peut fournir une source économique de protéines facilement disponibles et de qualité homogène pour les canidés”.



Pencovic et Morris (1975) ont étudié la digestibilité apparente de l'amidon (ajouté à 35% de matière sèche alimentaire) présente dans le maïs ou dans les grains de blé. Les digestibilités apparentes de l'amidon pour les graines grossièrement moulues, finement moulues, ou grossièrement moulues et cuites étaient de: 79, 94 et 88% pour le maïs, et respectivement de 92, 97 et 96% pour le blé. Il fut donc conclut que l'amidon de maïs et de blé, surtout lorsqu'il a été finement moulu, est bien métabolisé par le chat (National Research Council, 1986;6).



Les fabricants de nourriture pour animaux sont bien conscients de la digestibilité acceptable des ingrédients à base de plantes, qui composent une grande partie des produits qu'ils commercialisent.








--------------------------------------------------------------------------------





6. Questionnaire de santé



En 1994, People for the Ethical Treatment of Animals (PETA) ont conduit une enquête systématique de santé de 300 chiens végétariens originaires de 33 états d'Amérique et du Canada via les bulletins/communiqués de PETA (PETA, 1994). L'éventail d'âge de ces chiens allait du jeune chiot au chien de 19 ans. 88,7% (266/300) avaient été stérilisés ou châtrés, et, excepté 22 mâles et 12 femelles. Il y avait 52,7% (158/300) de femelles et 47,3% (142/300) de mâles. 55,7% (167/300) étaient de races croisées et 44,3% (133/300) étaient des pur-sang, avec une grande variété de races représentées, bien que les fox-terriers (22), les beagles (7), et les dobermans (6) soient présents en plus grand nombre. 65,3% (196/300) étaient végétaliens (entièrement végétariens – cette alimentation exclut les oeufs, le lait et les autres produits d'origine animale), et les 34,7% (196/300) restants étaient simplement végétariens (ovo-lacto-végétariens).



Le tableau 1 fait l'analyse des chiens végétaliens et végétariens en fonction de la durée depuis laquelle ils ont maintenu un régime sans viande:




Table 1: Duration of vegetarian and vegan diets of 300 dogs.



DURÉE (RÉGIME)
JUSQU'À 2 ANS
DE 3 À 5 ANS
DE 6 À 8 ANS
9 ANS ET PLUS



VÉGÉTALIEN
94 (31.3 %)
58 (19.3 %)
12 (4 %)
16 (5.3 %)



VÉGÉTARIEN
67 (22.3 %)
29 (9.7 %)
15 (5 %)
9 (3 %)



TOTAL
161 (53.7 %)
87 (29 %)
27 (9 %)
25 (8.3 %)








Situation de santé générale



Il semble qu'être végétalien ou végétarien pour un grande partie de sa vie constitue un avantage indéniable—ous les pourcentages suivants sont plus élevés que pour l'entière population de chiens de l'enquête:








Il semble également qu'il existe un léger avantage pour la santé à être végétalien plutôt que végétarien: 82% des chiens qui avaient été végétaliens pendant 5 ans ou plus furent considérés être en bonne ou excellente santé, alors que seulement 77% des chiens qui avaient été végétariens depuis 5 ans ou plus furent considérés être en bonne ou excellente santé.




Décès



Vingt-huit chiens décédés ont également été inclus dans le questionnaire. Sans compter les trois chiens qui étaient soit morts d'accidents soit avaient été euthanasiés pour (cause d') aggression, l'âge médian des décès était de 12,6 ans. La durée moyenne pendant laquelle ces chiens avaient suivi un régime végétalien ou végétarien était de 5,7 ans. Les causes de la mort sont résumées dans le tableau 2:





Tableau 2: Causes of décès chez les 28 chiens.



Cancer
Problèmes cardiaques
"Âge"
Divers/autre


Accidents
Euthanasie pour aggression



8 chiens
7 chiens
5 chiens
5 chiens
2 chiens
1 chiens






Les autres causes de décès comprenaient: cirrhose des reins, spinale, du foie, euthanasie due à de l'arthrite, et causes inconnues.




Survenance des problèmes de santé



1. INFECTIONS

Vue d'ensemble

Le problème de santé le plus commun était les infections de toutes sortes. 11, 7% (35/300) souffraient d'un type d'infection, dont les infections des oreilles étaient les plus courantes (16), suivies des infections urinaires (Cool et d'autres infections diverses (7). Il existait une relation inversée entre la durée du végétalisme ou végétarisme et la survenance des infections:

Aucun des chiens végétaliens durant 4 ans ou plus ni aucun des chiens végétariens durant 5,2 ans ou plus ne contractèrent d'infections des oreilles, de la vessie, des yeux ou autres.

Aucun des chiens végétariens durant plus de 4 ans ne contracta d'infection de la vessie.

Les infections urinaires

2,7% (8/300) des chiens avait connu des antécédents d'infections urinaires, dont 6 femelles et 2 mâles. D'après un vétérinaire contacté par PETA, ces chiffres sont quelque peu plus élevés que le taux d'infection moyen (d'environ 1%).



L'excrétion des déchets de nitrogène de la phase du métabolisme des protéines entraîne une acidité de l'urine chez les carnivores. Avec leur teneur réduite en protéines, les régimes végétariens peuvent amener une alcalinisation urinaire, ce qui augmente les risques de calculs urinaires et peut entraîner une obstruction urinaire partielle ou chronique (qui peut être mortelle). Des modifications de la flore bactérienne, avec une possibilité accrue d'infections urinaires, peuvent aussi conduire à l'alcalinisation urinaire (voir ci-dessous).



2. LES PROBLÈMES DE PEAU



Le second problème de santé le plus commun observé après les infections était les maladies de peau, qui constituent également la plus courante des maladies chez les chiens dans l'ensemble. 11,3% (43/300) souffraient d'une forme d'irritation de la peau ('hot spots' ou dermatite humide, allergie aux puces, dermatite, etc.), mais huit de celles-ci furent considérées mineures.



3. L'ARTHRITE



À la troisième place des problèmes de santé on retrouve l'arthrite, avec 7,3%(22/300) des chiens souffrant de cette condition. Sept des 22 chiens avaient de l'arthrite causée par de vieilles blessures, comme les os cassés. Des 15 chiens restants, 13 étaient âgés de 10 ans ou plus.



4. LES GROSSEURS BÉNIGNES



4,7% (14/300) avaient des grosseurs bénignes, des tumeurs bénignes, verrues ou kyste, qui semblaient sans rapport/lien avec la durée du régime végétarien.



5. LES PROBLÈMES CARDIAQUES



4,0% (12/300) des chiens avaient des problèmes cardiaques, et sept des 12 chiens sont morts de ces problèmes. Cinq des chiens morts de maladies cardiaques étaient âgés de 13 à 15 ans, ce qui n'a rien d'inhabituel. Cependant, la tendance pour les maladies cardiaques était à l'opposé de la tendance pour les infections, c'est-à-dire qu'il y avait une corrélation directe entre la maladie cardiaque et la durée du végétalisme ou du végétarisme: tous les chiens avec des maladies cardiaques avaient été végétaliens durant au moins 4 ans ou végétariens durant au moins 10 ans.



La maladie cardiaque la plus commune et la plus grave était la cardiomyopathie dilatée (CMD). Cinq chiens (âgés de cinq, neuf ans et plus), tous de ceux qui avaient été végétaliens durant au moins quatre ans, présentaient des CMD, qui entraîne la flaccidité du myocarde (muscle du coeur) et une altération de sa capacité de pompage. Cette maladie potentiellement fatale du muscle du coeur affecte normalement environ 2% de tous les chiens, se déclarant la plupart du temps chez les grandes races de chiens et les races de chiens géantes. Un faible pourcentage de ces chiens manquent d'acide aminé L-Carnitine au niveau cardiaque. L'acide aminé taurine, que les chiens, contrairement aux chats, peuvent synthétiser, régule l'entrée de calcium dans le myocarde afin de déclencher chaque battement de coeur. Des carences peuvent aussi conduire à la cardiomyopathie (maladie du muscle du coeur).



Cependant, la guérison est possible avec un apport en taurine ou en L-Carnitine. Des cinq chiens atteints de CMD, trois se sont rétablis grâce à un apport en taurine ou bien en L-Carnitine. La prévention semble possible grâce à un apport régulier en ces deux acides aminés, via un complément végétarien pour chiens nutritionnellement complet.



6. LA SURCHARGE PONDÉRALE

Un faible pourcentage de 3,7% des chiens ont été considérés par leur 'propriétaire' comme trop gros. Cependant, tous les 11 chiens étaient néanmoins décrits comme étant en bonne à excellente santé et énergiques/dynamiques. Les protéines et niveaux de gras réduits, ainsi que l'augmentation des fibres de l'alimentation végétarienne, tous agissent dans la stabilisation d'un poids équilibré.



7. LES PROBLÈMES DIGESTIFS/DE DIGESTION



3%(10) des chiens ont été identifiés comme ayant des problèmes digestifs. De ces 10 chiens, neuf étaient âgés de sept ans ou plus, ce qui pourrait avoir un rapport avec un déclin général de la sécrétion des enzymes digestifs avec l'âge, et qui est souvent soignée par un apport en enzymes.



8. L'HYPERTHYROÏDIE



2,7% (8/300) des chiens souffraient d'hyperthyroïdie, une baisse dans les niveaux d'hormone de la thyroïde dans le sérum. Toutefois, aucun des chiens végétaliens durant plus de trois ans ne présentaient d'hyperthyroïdie, et aucun chien végétarien pendant plus de quatre ans ne souffrait de cette maladie.



9. PERTE AUDITIVE ET SURDITÉ, TROUBLES DE LA VUE ET CÉCITÉ



2,7% (8/300) des chiens étaient atteints de surdité ou de perte de l'audition, mais sept des huits chiens étaient âgés de 13 ans ou plus. Réciproquement, sept des chiens (2,3%) étaient aveugles ou souffraient de troubles de la vue, mais six des sept étaient âgés de 13 ans ou plus. Une perte de l'audition et de la vue liée au vieillissement est normale. Le plus jeune chien aveugle était un chien colley atteint d'une malformation congénitale.



10. LE CANCER



Un faibles pourcentage de 2,7% (8/300) des chiens avaient le cancer. De ces 8 chiens, six étaient âgés de 9 ans ou plus, et les deux autres étaient âgés de sept ans. L'incidence du cancer augmente naturellement avec l'âge. Cette corrélation inversée entre la durée du régime végétalien ou végétarien et l'incidence du cancer semble considérable: aucun des chiens végétaliens durant plus de cinq ans et aucun des chiens végétariens durant plus de 5,5 ans n'avaient de cancer.




Les aliments spécifiques


LA LEVURE NUTRIONNELLE ET L'AIL



Les chiens mangeant de la levure nutritionnelle et/ou de l'ail semblaient se porter quelque peu mieux que le reste des chiens. 81,6% (102/125) des chiens mangeant de la levure nutritionnelle étaient en bonne à excellente santé, comparé aux 72,6% de ceux qui faisaient sans. 83,3% (70/84) des chiens mangeant de l'ail étaient en bonne à excellente santé, comparé aux 80% de ceux qui n'en mangeaient pas. Les chiens qui mangeaient soit de la levure nutritionnelle soit de l'ail avaient aussi un beau poil en plus grand nombre ou d'amélioration du poil—44% des mangeurs de levure nutritionnelle et 47,6% des mangeurs d'ail, en comparaison avec seulement 22,9% des chiens ne mangeant pas de levure nutritionnelle et 17,8% des chiens ne mangeant pas d'ail.



LES ALIMENTS À BASE DE SOJA

La seule autre nourriture spécifique qui semble d'importance sont les aliments à base de soja. Étant donné que toutes les alimentations végétariennes pour chiens du commerce consommées scontiennent du soja, très peu de chiens ne mangeaient pas de produits à base de soja—seulement 13% (39/300). Toutefois, ces 39 chiens étaient substantiellement en meilleure santé que les autres. 89,7% (35/39) des chiens qui ne mangeaient pas de produits à base de soja étaient en bonne à excellente santé, comparé aux 74,3% des chiens qui en mangeaient. En outre, l'incidence de problèmes de peau était bien plus faible chez les chiens ne mangeant pas de soja—seulement 5,1% (2/39) présentaient des problèmes de peau comparé à 10,7% de ceux mangeant des produits au soja. Les chiens qui ne consommaient pas de produits au soja comptaient beaucoup sur les graines (flocons d'avoine, riz, pain et pâtes), les légumineuses (pois chiches, lentilles, pois cassés, et haricots), les légumes, les pommes de terre, et les graines de tournesol.





Conclusions


Les résultats suggèrent que:

Plus un chien maintient longtemps une alimentation végétalienne ou végétarienne, plus grandes sont ses chances de profiter d'une santé générale bonne à excellente.

Le végétalisme est plus profitable que le végétarisme.

Plus un chien maintient longtemps une alimentation végétalienne ou végétarienne, moins il ou elle est susceptible d'attraper le cancer, des infections, l'hyperthyroïdie, ou de souffrir d'obésité.

Une alimentation végétarienne peut augmenter l'alcalinisation urinaire, avec ses conséquences potentielles sur les calculs urinaires, blocages et infections; c'est pourquoi un suivi régulier du Ph de l'urine et la remédier à l'alcalinisation sont importants.

Plus un chien maintient longtemps une alimentation végétalienne ou végétarienne sans avoir d'apport supplémentaire en L-Carnitine ou en taurine, plus ses chances sont grandes de souffrir de cardiomyopathie dilatée ou d'une autre maladie cardiaque.

La levure nutritionnelle et l'ail semblent être bénéfiques à la condition générale de santé des chiens et à la condition de leur pelage.

Les chiens qui ne prennent pas d'aliments au soja dans leur alimentation semblent être en meilleure santé que ceux qui mangent du soja.







--------------------------------------------------------------------------------





7. L'alcalinisation urinaire



L'excrétion des déchets de nitrogène de la phase du métabolisme des protéines entraîne une acidité urinaire chez les carnivores. Avec leur teneur réduite en protéines, les régimes végétariens peuvent amener une alcalinisation urinaire. Ces résultats ont été confirmés par une enquête sur 33 chiens (PETA, 1994).



Tableau 3: pH d'urine de 33 chiens



pH
5.8
6.0
6.2
6.5
6.8
7.0
7.5
7.7
8.0
8.2
8.5

femelles
0
5
1
0
1
0
1
0
0
1
3

mâles
1
4
2
3
0
2
2
1
1
1
4




Source: PETA, 1994.



42% (14/33) des chiens avaient une urine alcaline (pH>7,0). 15,2% (5/33) avaient un passé d'infections urinaires, mais deux de ces cinq chiens avaient des pHs de 6,2 et 6,8 respectivement. 78,6% (11/14) des chiens avec de l'urine alcaline n'avaient pas de passé d'infections urinaires (PETA, 1994).



Bien que les chiens y soient selon toute apparence moins prédisposés que les chats, l'alcalinisation urinaire peut entraîner la crystallisation des sels dans l'urine, qui elle-même entraîne la formation de calculs dans le système urinaire (lithiase urinaire), qui peut à son tour entraîner une obstruction urinaire partielle ou complète (pouvant être mortelle), de la dysurie (difficulté à uriner), et de l'hématurie (sang dans l'urine). Cela peut également conduire à des modifications de la flore bactérienne, et donc des chances accrues de contracter des infections urinaires.



Les tendances à l'alcalinisation, la lithiase urinaire, et les infections urinaires peuvent être combattues de plusieurs façons:



Diminuer la teneur en magnésium

Le calcul urinaire le plus commum (lithiase) est de loin la struvite (magnésium-ammonium-phosphate)(Blood & Studdert, 1988). C'est pourquoi diminuer les concentrations de magnésium dans l'alimentation diminue les concentrations urinaires de magnésium, réduisant la formation de struvites. Les concentrations en magnésium sont indiquées sur les étiquettes des produits.



La consommation d'eau

Les concentrations de sels urinaires peuvent aussi être diminuées en augmentant le volume de l'eau bue et éliminée. De l'eau pure et fraîche devrait toujours être disponible, et l'ajout d'aliments salés ou une pincée de sel à la nourriture humide normale serviront à stimuler la soif.



Les acidifiants urinaires

Le pH normal de l'urine des chiens est légèrement acidé, avec une struvite qui nécessite un pH de 7,0 ou plus pour se crystaliser (Gillen, 2003). L'urine peut être acidifiés de plusieurs manières.



Dans l'alimentation végétarienne pour chien peuvent être inclus: les asperges, les pois, le riz brun, l'avoine, les lentilles, les fèves, le maïs, les choux de Bruxelles, l'ansérine (cette plante est aussi connue sous le nom de Chenopodium album ou patte-d’oie), la plupart des noix (exceptées les amandes et les noix de coco and macadamia nuts), les céréales (hormis le millet), et le gluten de blé (utilisé dans les recettes de granulés). Tous sont des acidifiants urinaires (Peden, 1999).



Les vitamines ont également des vertus bénéfiques. La vitamine C (acide ascorbique) est un acidifiant urinaire. On peut piler des cachets ou utiliser de l'acide ascorbique en poudre. La BSAVA (British Small Animal Veterinary Association) Small Animal Formulary (manuel des médicaments) recommande un dosage de 50-80 mg/kg toutes les 24 heures pour les chats et les chiens (Tennant, 2003). Le tampon du pH néglige leur efficacité, c'est pourquoi de la vitamine C non buffered devrait être utilisée. Si d'autres acidifiants urinaires sont aussi utilisés, alors les les doses peuvent être diminuées.



La méthionine est particulièrement efficace dans la prévention de la formation des struvites. La méthionine est métabolisée en de l'acide sulfurique qui est un puissant acidifiant urinaire. De plus, le sulfate déplace le phosphate en dehors du complexe de magnésium-ammonium-phosphate, empêchant la formation des struvites. La BSAVA Small Animal Formulary recommande un dosage de 200 – 1000 mg par chien toutes les 8 heures (Tennant, 2003). Le dosage devrait être ajusté afin de maintenir un pH d'urine/urinaire de ou inférieur à 6,5. Des taux trop élevés de méthionine peuvent entraîner des acidoses métaboliques qui cause une perte de calcium osseux et des déséquilibres de l'électrolyte (Peden, 2003). La méthionine ne devrait pas être utilisée chez les jeunes animaux ou chez les animaux atteints de maladie des reins ou du foie sévère (Tennant, 2003).



Le bisulfate de sodium est un acidifiant urinaire particulièrement puissant; il est ajouté dans certains compléments nutritionnels végétariens pour animaux (Peden, 2004). Le chlorure d'ammonium est également un acidifiant urinaire particulièrement puissant, mais il diminue la saveur. Dans son “formulaire (vétérinaire) de consultation des médicaments de 5 minutes”, Papich (2004) recommande un dosage de 100 mg/kg toutes les 12 heures.



Prévention

Dogs are less predisposed to urinary problems than cats, and although adverse health consequences are unlikely, those consequences may include fatal blockage of the urinary system, particularly for males; and painful urinary tract infections. Hence urinary pH and dietary magnesium concentrations should be monitored. To ensure safety, urinary pH levels of both males and females should be checked in the beginning, and at least fortnightly during transition to a vegetarian diet, and every 3 months thereafter, for life - even once diet and pH levels appear to have stabilized. Levels should be checked more frequently during any dietary, environmental or other changes with the potential to result in destabilization. Urine can be collected from dogs using containers such as foil baking trays. pH test strips are also available from veterinarians, although pH meters provide the most accurate results.



Gillen (2003) décrit les trois étapes, par ordre croissant de grandeur, qui peuvent être prises pour rectifier l'alcalinisation urinaire, si détectée. Il applique ces étapes aux chats, mais ses principes généraux sont aussi applicables aux chiens:

Dans les cas mineurs, il précise qu'un apport en enzymes comprenant de la méthionine, de la vitamine C, et/ou de l'extrait de canneberge peuvent suffire. Ceux-ci limitent à la fois l'alcalinisation urinaire et les inflammations. Ils aident aussi à la digestion, et peuvent contribuer à une hausse de la vitalité.


Dans les cas modérés, Gillen déclare que la prise de compléments nutritionnels végétariens avec du bisulfate de sodium peuvent suffire.


Dans les cas graves, Gillen recommande les cachets de méthionine.







--------------------------------------------------------------------------------





8. Les bienfaits du régime végétarien pour la santé



À compter de 2005, un chien colley de la frontière anglaise semble bien en chemin de devenir le chien le plus vieux du monde. Bramble “adore l'exercice” et “aime tout particulièrement les sorties”, d'après les personnes qui s'en occupent. L'un a précisé: “Elle peut être très pénibles lorsqu'elle s'agite, mais c'est ce qui l'aide à se maintenir”. À l'âge de 27 ans (189 ans pour un humain), Bramble est toujours “alerte et vive et fait sa promenade quatre fois par jour”, et nage une fois par semaine. Bramble se nourrit principalement d'un régime de riz, de lentilles et de légumes bio. Bramble est végétalienne (totalement végétarienne, ne consumant aucun produit animal) (Anonymous, 2005).



À part une amélioration générale de la santé, et des incidences réduites de cancer, d'infections et d'hyperthyroïdie parmi les 300 chiens de l'enquête menée par PETA (de référer au questionnaire de santé ci-dessus), de nombreux autres heureux 'propriétaires' de chiens végétariens ont rapporté leurs expériences dans le livre de Peden (1999) Vegetarian Cats & Dogs (Chiens & chats végétariens). Les bienfaits pour la santé rapporté comprennentune diminution des ectoparasites (puces, tiques, poux et acariens), plus beau poil, contrôle des allergies, contrôle du poids, arthrite réduite, amélioration des odeurs de toilette et progrès dans la résolution de la cataracte.



Les ectoparasites et la condition du pelage

Alison Shepard a écrit que de ses chiens Vanya et Vladimir: “Vanya (âgée de 10 ans) et son fils Vladimir (âgé de 5ans) ont toujours été végétariens. Comme nous allons laisser Vladimir se reproduire, nous lui avons fait passé une radiographie du bassin pour confirmation. Les résultats ont été classés 'excellent' par l'O.F.A – la meilleure note! Lui et sa mère ont un beau poil et une belle peau. Ici en Floride, les problèmes de peau sont très courants – 'hot spots' (dermatite humide), etc. En outre, ils ne semblent pas attirer les puces. Les gent présument que nous “bombons” notre maison et faisons détremper notre jardin avec des pesticides, comme il semble que tous les autres font. Ils ne peuvent croire que la solution vient de l'alimentation” (Peden, 1999).



Le vétérinaire Richard Pitcairn (Pitcairn & Pitcairn, 1982) cite un New Yorkais: “Mes amis pensent que je débloque à faire la cuisine pour un chien. Ils ont des chiens plus jeunes qui ont des dents déchaussées ou manquantes, souffrent de 'rash' (violentes éruptions cutanées) sévères, de problèmes cardiaques et de respiration, de surplus de poids, de léthargie etc. Ils affirment que Buck est aussi en forme parce que c'est un bâtard. Ça peut aider, mais moi je pense que son alimentation et les soins qu'il reçoit y sont également pour quelque chose. Buck n'a non plus jamais attrapé de puces.”



Le contrôle des allergies

La prévalence des allergies chez les animaux de compagnie est à la hausse, ce phénomène étant peut-être aidé par la prolifération dans les nourritures carnées commerciales pour animaux de colorants artificiels, d'assaisonnements, de conservateurs (en particulier l'éthoxyquine), de stabilisants et de produits dénaturés des abattoirs. Comme le déclare le docteur vétérinaire et expert des allergies Alfred Plechner, les produits d'origine animale provoquent la plupart des réactions allergiques, le boeuf étant à placer en haut de la liste pour les chiens et les chats. Changer pour une autre nourriture carnée de type commercial ne résout généralement pas le problème, parce que les ingrédients utilisés seront similaires (Plechner & Zucker, 1986). Par conséquent, plusieurs régimes sans viande d'Hills Canine Prescription Diets (k/d, u/d sec, d/d sec, et s/d sec) ont été formulés pour répondre aux allergies et aux conditions médicales dégénératives.



Les irritations sont le signe le plus commun d'allergie à la nourriture chez les animaux de compagnie, quoique des vomissements, de la toux ou une respiration sifflante peuvent aussi être présents.



Michael Buzel de Floride relate l'histoire de sa chienne, Penny: “J'ai adopté mon premier chien, Penny (un chien croisé de colley et de golden retriever) de la Florida Broward County Humane Society en 1987. Elle était âgée de quatre ans et demi et souffrait d'allergies multiples qui la faisaient se gratter constamment et mordiller son derrière. Elle continuait de perdre beaucoup de poils et n'avait habituellement pas l'air très heureuse. Je l'ai amenée à mon premier vétérinaire qui lui a prescrit des cachets de cortisone qui soulagèrent les problèmes. Malheureusement, la cortisone cause d'autres problèmes qui empirent à la longue. Lorsqu'elle a arrêté de prendre ses cachets, les problèmes sont réapparus. J'ai pensé qu'il devait y exister un meilleur remède que les médicaments, et j'ai donc trouvé un autre vétérinaire qui a suggéré de changer son alimentation. Nous avons éliminé toutes les aliments allergiques (la viande, le poulet, les oeufs, la levure, le lait, etc.) à l'aide de nourriture commerciale pour chiens sèche et en boîte. L'alimentation contenait quand même de l'agneau mais la condition de Penny s'est améliorée de façon dramatique. [...] Un ami m'a parlé de Vegedog et m'a donné une recette de nourriture végétarienne pour chien (à base de lentilles) et m'a conseillé d'y ajouter le complément Vegedog. Penny adore cette nourriture et je me sens satisfait de la nourriture que lui offre. Je prépare la nourriture tous les deux samedis matin (cela prend environ deux heures du début à la fin) et j'utilise pour ce faire) deux grands sacs à provisions. J'en prépare beaucoup car j'ai récemment adopté un autre chien à la recherche d'un foyer (un golden retriever) qui est devenu végétarien dès qu'il est entré dans la famille. Je n'ai jamais cuisiné en si grandes quantités dans le passé mais plus je le fais, plus cela devient facile et moins envahissant. Je conserve des portions dans de grands récipients Tupperwares et je les décongèle quand besoin est. J'ajoute du Vegedog dans leur nourriture à chaque repas, pour être sur que leurs besoins nutritionnels soient satisfaits. Je souhaite que plus de gens prennent comme moi conscience qu'un changement d'alimentation serait profitable à 'leurs' animaux (concurremment avec l'avis d'un médecin), et pourrait stopper les irritations, grattements et pertes de poils, en plus d'économiser des frais énnormes de vétérinaire. Au début, Penny a perdu du poids lorsqu'elle a changé de régime alimentaire, mais après avoir ajusté les proportions de nourriture, son poids est retourné à la normale. Son poil est brillant et elle a l'air heureuse. Elle ne souffre désormais plus de condition allergique. J'offre aussi des gâteries à mes deux chiens et leur donne de temps en temps des carottes durant la journée pour qu'ils se fassent les dents” (Peden, 1999).



Contrôle du poids et de l'arthrite

L'obésité est un problème important et grandissant chez les chiens domestiques. Les problèmes de santé potentiellement sérieux associés à l'obésité comprennent une fonction cardiaque affaiblie et des désordres respiratoires. Comme le déclare le docteur vétérinaire Gregory MacEwen (1989), “l'obésité peut être un des facteurs majeurs qui influent sur l'espérance de vie d'un animal”. Les protéines et niveaux de gras réduits, ainsi que l'augmentation des fibres de l'alimentation végétarienne, tous agissent dans la stabilisation d'un poids équilibré.



L'obésité prédispose également à l'arthrite. Le docteur vétérinaire Michael Lemmon (1991) tient aussi les radicaux libres pour responsables. Il précise: “Les radicaux libres sont formés durant le métabolisme cellulaire normal, lorsque les cellules laissent entrer les substances nutritives, assimilent et utilisent ces substances nutritives, et rejettent ensuite les déchets produits. Certains de ces déchets sont des radicaux libres. Là où vous trouvez de la nourriture consommable de qualité moindre, vous trouvez aussi des radicaux libres en excès. Les graisses rances et les graines moisies sont deux causes principales de production de radicaux libres chez les animaux. [...]Les graisses constituent un ingrédient essentiel dans toute alimentation. Beaucoup de fabricants de nourriture industrielle pour animaux ont des diffultés à contrôler la rancidité des graisses ajoutées à la nourriture qu'ils produisent. Ils utilisent vainement des produits chimiques afin d'essayer de remédier à cette rancidité. Les céréales américaines sont très souvent contaminées par la moisissure à divers degrés. Les fabricants de nourriture pour animaux, et ce pour des raisons économiques, ont généralement recours à des produits dont le grain est de qualité moindre pour l'alimentation. De nombreux cas d'arthrite vont réagir avec efficacité et rapidité aux substances nutritives antioxydantes telles que la vitamine C, la vitamine E, le Béta-carotène et le sélénium. La combinaison d'enzymes de la superoxyde dysmutase (S.O.D.) et de la catalase forme un autre antioxydant puissant”.



La canadienne Gwyn Watson décrit avec enthousiasme son expérience: “Mes deux labradors et mes six chats on pris du Vegedog et Vegecat depuis près de 6 mois maintenant. J'ai un labrador doré de neuf ans qui s'appelle Janus. Il souffre d'arthrite depuis ces quatre ou cinq dernières années. À la longue, sa condition s'était détériorée au point qu'il pouvait à peine grimper les escaliers de la cave et qu'il était très ankylosé et dans la souffrance quand il se mettait sur ses pattes après être resté longtemps couché. Cela faisait au moins trois ans qu'il ne pouvait plus sauter à l'arrière de notre voiture pickup. Soit nous le hissions soit nous le portions en haut des escaliers avec nous. Depuis qu'il suit ce régime, Janus a perdu près de 10 kilos, il peut maintenant courir, et il est même parvenu à grimper à l'arrière de notre pickup sans aide. J'ai préparé la recette de Lentilles-Tournesol en grandes quantités (deux sacs de 12 kilos de lentilles à la fois) et j'ai ensuite fait cuire les pains de lentilles puis les ai congelées. De cette manière je n'ai à cuisiner pour le chien qu'une fois par mois, ou même moins. Un vétérinaire m'a dit l'année dernière que Janus ne survivrait pas plus d'un an. Mon vétérinaire actuel m'a dit que Janus est en excellente santé” (Peden, 1999).



La résolution de la cataracte

John Grauer de New York décrit la résolution de la cataracte chez sa chienne de 16 ans, Simone: “Il y a quelques années, elle contracta la cataracte – ses yeux étaient nuageux et ternes. Récemment, j'ai commencé à lui donner de ma propre nourriture (soupe aux pois, tomates, chou, etc.). J'ai toujours remarqué qu'après lui avoir donné ses légumes, ses yeux devenaient plus bruns. À la fin, j'ai commencé à réaliser que ce n'était pas ces yeux qui changeaient de teinte mais plutôt sa cataracte qui diminuait! Je n'ai pas été chez mon véto depuis un moment, mais quand j'y retournerai, je lui demanderai de jeter un coup d'oeil à ses yeux. Ils sont aujourd'hui vifs et clairs, d'après ce que je vois. En fait, je pense que le déclic est venu du chou. Simone mange du chou comme si il n'y avait pas de lendemain. Elle le mange cru, cuit, avec le trognon, et toutes les vieilles pousses du chou. Elle en redemande toujours, même lorsqu'elle vient de terminer son repas régulier! Pour moi, c'est un peu bizarre de voir un chien manger du chou, mais si c'est ce qu'elle aime (ça me va)” (Peden, 1999).



Une amélioration de la vitalité

Peden (1999) suggère que l'amélioration de la vitalité observée chez certains chats après avoir fait la transition vers une alimentation végétarienne est peut-être due à la préservation de l'énergie utilisée précédemment dans la production et l'excrétion des déchets animaux, tels que l'urée, la créatinine, le phénol, les sulfates et les phosphates que l'on rencontre bien moins dans l'alimentation végétarienne.



Les mauvaises odeurs

Peden (1999) relate des récits d'amélioration des mauvaises odeurs des chiens qui avaient opté pour une alimentation végétarienne.



Les laminaires (algues marines)

On utilise parfois des laminaires dans l'alimentation végétarienne pour animaux, qui proviennent d'usines des États-Unis, de Nova Scotia (Canada), d'Eire (Irlande), de France, du Danemark, des Pays-Pas, de la Norvège, et de l'Afrique du Sud. Ascophyllum nodosum (ou goémon noir) est la variété la plus communément utilisée. Le tourteau provenant des laminaires est sensé posséder les mêmes valeurs nutritives que l'avoine, et on prétend qu'il prévient ou guérit les maladies liées aux carences en minéraux, et qu'il produit “un lait, des oeufs, de la viande et un pelage meilleurs” dans la 'production' des animaux (Thorvin, Inc., undated).



Les laminaires semblent être bénéfiques pour la solidité des os. Comme déclaré par Zorn (1974) dans Seaweed and Vitality, “Des études ont été faites sur le calcium dans le sang, le phosphore, le fer, et les iodes des patients avec des fractures à différents intervalles durant leur convalescence. Le professeur Cavanaugh a appris que le temps de guérison pour les fractures était réduit de 20% lorsqu'on administrait une ration journalière d'algues marine au patient. Par conséquent, l'étude indiquait clairement que les laminaires élèvent le(s) taux de calcium dans le sang”.








--------------------------------------------------------------------------------





9. Conclusions



Les risques pour la santé des chiens et chats (et, bien sûr, des animaux d’abattoirs) qui sont inhérents aux régimes carnés que l’on trouve dans le commerce sont répandus et difficiles à éviter (Knight, 2005). De plus, un nombre croissant de consommateurs avertis refusent de prêter un support financier aux souffrances et à la mort sous-jacents à l'industrie de la viande, et aux effets néfastes sur l'environnement provoqués par cette indutrie (www.VeganOutreach.org fournit une information detaillée et richement référencée quant à ce sujet). C'est pourquoi de plus en plus de gens explorent les alternatives végétariennes.



Quelque soit la combinaison des ingrédients utilisés (d'origine animale, végétale, minérale ou synthétique), le régime doit être formulé pour répondre à tous les besoins gustatifs, nutritionnels et biodisponibles des espèces auxquel il est destiné. En dépit des préjugés très répandus qui pèsent sur la nourriture végétarienne pour animaux, scepticisme présent même chez les vétérinaires (souvent mal-informés) et autres professionnels animaliers, il n’existe pas de preuve scientifique démontrant qu’un régime essentiellement composé de plantes, minéraux et aliments à base synthétique ne peut être formulé pour pallier à ces besoins. En fait, plusieurs régimes végétaliens (sans produits d’origine animale) que l’on trouve dans le commerce défendent ce principe, et ont conjointement maintenu des milliers de chiens, chats et furets (par nature également carnivores) en bonne santé et cela depuis de nombreuses années (Weisman, 2004). Quelque soit les ingrédient utilisés, cependant, des réglementations relatives au contrôle de qualité des aliments, et donc analyses nutritionnelles régulières en laboratoire, devraient être mises en application, afin de s’assurer que les produits sont en règle avec les normes en vigueur.



L'utilisation appropriée d'un complément nutritionnel complet et équilibrés est indispensable s'il l'on veut préserver la santé des animaux de compagnie végétariens. Un test régulier de pH d’urine est également important car il permet de détecter l’ alcanisation urinaire, avec ses conséquences potentielles sur les calculs urinaires, systites et infections, qui peuvent provenir des régimes végétariens chez une petite minorité de chiens.








--------------------------------------------------------------------------------





Références

· Anonymous. 27-year-old vegan collie could be world's oldest living dog. Ananova Ltd. 2005. http://www.ananova.com/news/story/sm_659722.html?menu=news.quirkies, 8 Mar. 2005.

· Burns et al. 1982. In National Research Council. Nutrient requirements of cats. Washington, DC: National Academy Press, 1986:12.

· Clapper GM, Grieshop NR, Merchen NR, Russett JC, Brent JL, Fahey GC. Ileal and total tract nutrient digestibilities and fecal characteristics of dogs as affected by soybean protein inclusion in dry, extruded diets. Journal of Animal Science. 2001(79):1523-1532.

· Gillen J. Obligate Carnivore. Seattle, WA, US: Stein Hoist Books. 2003.

· Hegsted et al. 1947. In National Research Council. Nutrient requirements of cats. Washington, DC: National Academy Press, 1986:12.

· James & McCay. 1950. In National Research Council. Nutrient requirements of cats. Washington, DC: National Academy Press, 1986:12.

· Kendall & Holme. 1982. In National Research Council. Nutrient requirements of cats. Washington, DC: National Academy Press, 1986:12.

· Knight A. Health hazards of commercial meat-based diets for cats and dogs. Unpublished. 2005. www.VegePets.info.

· Lewis LD, Morris ML, Hand MS Small Animal Clinical Nutrition. 3rd Edn. Topeka, KS, US: Mark Morris Associates. 1987.

· Lemmon, Michael. Arthritis Help. Sandpoint, ID, US: Harbingers of a New Age. 1991:3-5.

· MacEwen, Gregory. Fat cats and dogs. Petfood Industry. 1989 Jul-Aug;31:28-34.

· Moore et al. 1980. In National Research Council. Nutrient requirements of cats. Washington, DC: National Academy Press, 1986:12.

· National Research Council. Nutrient requirements of cats. Washington, DC: National Academy Press, 1986.

· Papich, Mark. 5-minute consult drug formulary. In Tilley, Larry P & Smith, Francis W K. Eds. The 5-Minute Veterinary Consult: Canine and Feline. 3rd Edn. Philadelphia, US: Lippincott Williams & Wilkins. 2004. 1391-1456.

· Peden J. 1999. Vegetarian Cats & Dogs. 3rd Edn. Troy, MT: Harbingers of a New Age.

· Pencovic & Morris. 1975. In National Research Council. Nutrient requirements of cats. Washington, DC: National Academy Press. 1986:6.

· People for the Ethical Treatment of Animals (PETA). Dog health survey. Unpublished. 1994. http://www.helpinganimals.com/h-vegcat-survey.html, 12 Aug. 2004.

· Pitcairn, Richard & Pitcairn, Susan. Dr. Pitcairn’s Complete Guide to Natural Health for Dogs & Cats. Emmaus, PA, US: Rodale Press.1982:28.

· Plechner, Alfred J. & Zucker, Martin. Pet Allergies. Inglewood, CA, US: Very Healthy Enterprises. 1986:20.

· Tennant, Bryn. Editor in chief. BSAVA Small Animal Formulary. 4th Edn. Gloucester, UK: British Small Animal Veterinary Association. 2003.

· Thorvin, Inc. Undated. Uses of kelp. http://www.thorvin.com/uses.htm#feed, 9 Aug. 2004.

· Weisman E. Personal communication to Andrew Knight re: Evolution Diet vegan pet food. 24 Feb. 2004.

· Zorn, John W. Seaweed and vitality. Popular Library. 1974:85-86.








--------------------------------------------------------------------------------


Information Diététique Sommaire L'alimentation Carnée L'alimentation végétarienne pour chats L’Alimentation végétarienne pour chiens Autres Ressources
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: mascotas veganas / vegan pets / animaux domestiques végéls   Ven 20 Mai - 10:42

18 juillet 2009
Des chats et des chiens végétaliens?

Le végétarisme n'est pas réservé exclusivement à l'humain. En effet, quelques marques proposent pour nos amis chiens et chats une alimentation exclusivement végétale et j'avoue avoir du mal à me faire un avis sur la question.



Etre végétarien/végétalien c'est refuser toute exploitation animale mais c'est aussi et surtout respecter chaque être vivant, avec sa propre physiologie lié à son environnement. Nous devenons vegétarien/végétalien par un choix qui a été réfléchi et volontaire. Devons-nous donc imposer notre choix éthique avec ses conséquences possibles sur le plan alimentaire? Nous frustrons déjà suffisamment les animaux "domestiques" en les rendant dépendants de nous (ou en les empêchant de sortir, chasser, etc.)

Même s'il est plus facile de rendre un chien végétalien qu'un chat, dans la nature ces deux êtres vivants s'alimenteraient de petits animaux. Aussi rendre ces animaux végétariens, ne me paraît pas respectueux et peut-être même risqué étant donné le peu d'études sérieuses et à long terme à ce sujet.
Il faut accepter l'identité entière de ces animaux qui mangent de la viande. Aussi malgré toute la bonne volonté qui nous anime, il n'est peut-être pas bon pour ces êtres de leur imposer notre régime alimentaire et d'en faire ce que nous voudrions qu'ils soient: des végétaliens! N'hésitons pas par contre à donner à notre animal des produits non testés sur les animaux.

J'insiste, être végétarien doit être un choix, et on ne peut pas imposer notre mode de vie alimentaire, à nos compagnons, qui eux ne font que subir nos décisions sans pouvoir protester.

Vous trouverez tout de même un argumentaire en faveur du végétalisme des chats et des chiens ici histoire de vous faire un avis personnel.

Quelques éléments de réponse ici concernant les chats végétariens ici

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: mascotas veganas / vegan pets / animaux domestiques végéls   Ven 20 Mai - 10:42

04 janvier 2011

Les Chats - Régime Végétarien ?

Web ivu.org


Feuille d'information de la Vegetarian Society

Alors qu'il soit possible de maintenir les chiens sur un régime végétarien, les chats sont plus spécialisés et il faut considérer avec attention un changement d'alimentation de votre chat.

Les chats sont essentiellement carnivores et il est douteux qu'ils renoncent facilement à la viande. Les chats nourris d'un régime végétarien vont probablement chercher ailleurs, afin de satisfaire leur régime carnivore préféré, et beaucoup chasseront et captureront des souris et des oiseaux.

Les chats ont besoin de certains nutriments de la viande qu'ils n'obtiennent pas en quantités suffisantes dans les aliments végétaux. Il faut mentionner la taurine, l'acide arachidonique, la vitamine A, et la vitamine B12.
La Taurine
La taurine est un acide aminé essentiel pour le chat, mais pas pour les autres mammifères. En l'absence prolongée de taurine, la rétine du chat dégénère lentement et le chat subit des problèmes aux yeux et peut devenir aveugle. Cette condition s'appelle dégénération de la rétine centrale. Le lait de vache est pauvre en taurine et il n'y en a pas du tout dans les végétaux. La seule source riche en taurine est la viande.

L'acide Arachidonique
Les chats ont besoin d'acides gras essentiels qu'ils peuvent alors convertir en d'autres substances essentielles. L'acide arachidonique n'est pas nécessaire pour l'homme, il peut le synthétiser depuis l'acide linoléïque présent dans les graisses végétales. Les chats, eux, manquent d'enzymes nécessaires pour fabriquer cet acide, et donc une source alimentaire est essentielle. Les corps gras et le lait n'en contiennent presque pas, et les oeufs une très faible quantité. La viande est la seule source importante. La carence en acide arachidonique met du temps à se développer, mais l'effet sur le chat est intense.


La Vitamine A
Les chats ne peuvent utiliser la pro-vitamine A des végétaux et nécessitent de la vitamine A préformée (rétinol) présente seulement dans la nourriture d'origine animale. Il y a de petites quantités de vitamine A dans les oeufs et les produits laitiers. La source la plus riche se trouve dans le foie.

La Vitmaine B12
Les chats ne peuvent pas fabriquer leur propre vitamine B12, une apport alimentair est donc nécessaire. La vitamine B12 est présente uniquement dans les produits animaux.

La Niacine
Contrairement aux autres mammifères, les chats ne peuvent synthétiser des quantités suffisantes de cette vitamine de protéine et requièrent donc un bon apport alimentaire. Les oeufs et les produits laitiers sont très pauvres en niacine et dans les céréales elle est grandement insuffisante pour les chats. Une alimentation basée sur des céréales, du lait et des oeufs sera toujours déficiente en niacine pour les chats. La viande en est une source importante.

La Thiamine
Les chats sont très exposés à une carence en thiamine, détruite très rapidement par la chaleur. Les oeufs et les produits laitiers en sont des sources faibles, les céréales complètes et les lentilles en sont des médiocres. La viande est une bonne source.

Protéines
Les chats ont besoin de grandes quantités de protéines dans leur alimentation et cela peut être un problème avec un régime végétarien. Plus de 25% de l'alimentation du chat doivent être composés de protéines.


--------------------------------------------------------------------------------


Quoique les chats puissent prendre plaisir à manger certains aliments végétaux, les régimes végétariens hauts en fibres et acides gras polyinsaturés peuvent se révéler nuisibles à la santé du chat. Les aliments riches en fibres peuvent remplir le système digestif du chat sans pourvoir en nutriments nécessaires dans des concentrations suffisantes. Des excès en acides gras polyinsaturés des huiles végétales peuvent entraîner des maladies liées à la déficience en vitamine E.

Si vous décidez de nourrir votre chat avec un régime végétarien, il existe un supplément pour complémenter son alimentation que vous trouverez en France à :

Association Veg' et Chat
C'est une poudre qui peut être ajoutée à l'aliment du chat.

ndt : il existe aussi une petite brochure explicative sur ce sujet, diponible à l'Association Alliance Végétarienne : "Chats et chiens sans viande"

Si vous pensez qu'il ne soit pas approprié de nourrir votre chat avec un régime végétarien, vous pourriez préférer utiliser des aliments secs plutôt que les boîtes pour chats, et la plupart des fabricants d'aliments pour chats vendent actuellement des aliments concentrés et secs (ndt : croquettes et bouchées sèches) qui peuvent être moins répugnants à manipuler par les végétariens, tout en procurant des bienfaits pour la santé de votre chat.
ndt : attention, ces produits secs peuvent provoquer des blocages rénaux et des problèmes urinaires (cystite), la plupart des chats ne buvant pas suffisamment.

Les végétariens qui ont des chats devraient toujours pouvoir trouver une aide professionelle en téléphonant à leur vétérinaire ou à un expert en nutrition animale.

La Vegetarian Society (GB) se fait un devoir d'offrir des informations exactes tenues à jour, mais les choses changent vite : adresses (spécifiquement e-mail), numéros de téléphone etc. Si vous voyez quelque chose nécessitant une mise à jour sur nos feuilles d'informations , veuillez remplir le formulaire.

http://www.ivu.org/french/trans/catfood.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: mascotas veganas / vegan pets / animaux domestiques végéls   Ven 20 Mai - 10:43

12 janvier 2010

Chats et chiens végétaliens Dim 16 Jan - 19:21

--------------------------------------------------------------------------------

Un article que j'ai rédigé sur mon blog et que j'en profite pour mettre ici :

Chats et chiens végétaliens : Pourquoi ?

Nous nous opposons à l'exploitation animale et donc refusons de consommer des produits issus de cette exploitation. Nous refusons également l'utilisation des animaux pour la compagnie, mais nous accueillons tous des animaux réfugiés, victimes de la société, afin de leur apporter les meilleures conditions de vie possible, même s'ils ne pourront jamais être libres. C'est d'ailleurs un des points important de l'approche abolitionniste.

Les aliments pour les chiens et les chats sont constitués de viandes et d'autres produits issus de l'exploitation animale, et testés sur des animaux. Les aliments sont souvent des déchets d'abattoirs et d'équarissage ainsi que des poussins mâles, broyés vivants (industrie des oeufs) et des animaux "réformés" car malades, vieux ect.

Sauver un animal réfugié et en tuer des centaines d'autres pour le nourrir est incohérent lorsqu'on a le choix de faire autrement.

Voici un exemple à propos de la possibilité de choix :

A l'Oasis, quand un des nos protégés est malade, nous l'emmenons à la clinique vétérinaire, lui administrons des médicaments qui ont été testés sur des animaux esclaves. Si nous aurions le choix entre un même médicament végan et un médicament testé, il est évident que l'on choisirai celui qui est végan. Mais là, il n'y a pas de choix possible, nous sommes responsables du bien-être et de la vie de nos protégés, nous n'allons pas les laisser mourir dans d'abominables souffrances donc nous sommes forcés de participer à l'exploitation animale. Guérir un animal et en tuer un autre. Je pense souvent à cette incohérence, mais elle est inévitable.

Tandis que pour l'alimentation nous avons le choix entre des aliments tuant et exploitant des animaux et des aliments végétaliens équilibrés, il est donc logique de choisir de nourrir végétalien ses protégés.

Il reste des cas où ce choix n'existe pas, lorsque l'individu a des besoins spécifiques dûs à une maladie (diabéte, calculs rénaux...) car il n'existe pas d'aliments végétaliens adaptées à des besoins spécifiques. Je n'ai pas encore fait de recherches sur le sujet, mais je compte en faire car cela concerne beaucoup d'individus. A suivre...

Je développerai le coté diététique dans un autre article, je voudrais juste ajouter que dans un aliment, le plus important n'est pas la composition (viande ou végé) mais l'analyse nutritionelle (vitamines, acides aminés ect...

__________________________
"If you think it's difficult being vegan, imagine how difficult it is for animals that you are not vegan." - G.F.
mon blog : http://animaux-et-loisirs-creatifs.over-blog.fr
l'approche abolitionniste : http://www.abolitionistapproach.com/fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: mascotas veganas / vegan pets / animaux domestiques végéls   Ven 20 Mai - 10:46

13 mars 2011

animaux végétaliens, santé animale, végétalisme éthique

Des chiens et des chats végétariens/végétaliens

Selon le vétérinaire Andrew Knight des chiens et des chats végétariens/végétaliens « c’est possible ». Voici un résumé de ses arguments ainsi que des informations venant de d’autres spécialistes, des témoignages, des trucs pratiques et des recettes pour pitous et minous végés.

Source: Journal AHIMSA, printemps 2011
C’est à la suite de questions éthiques soulevées par un nombre croissant de propriétaires d’animaux végés, et à cause de problèmes de santé tels que les allergies qui sont causées par l’absorption d’aliments à base d’ingrédients carnés, que les marques de nourriture végétarienne/végétalienne pour chiens et chats ont été tout d’abord développées. Mais l’alimentation végétarienne/végétalienne pour animaux demeure un sujet de controverses qui sont exacerbées par l’ignorance des problèmes nutritionnels et de santé impliqués, et ce au sein même du corps vétérinaire ou parmi les autres professionnels animaliers.

En 1994, l’organisme People for the Ethical Treatment of Animals (PETA) a conduit une enquête de santé sur 300 chiens végés originaires de 33 états d’Amérique et du Canada : 65,3% (196/300) étaient végétaliens (sans aucun produit animal), et les 34,7% (196/300) restants étaient simplement végétariens (consommaient œufs ou lait).

Il semble qu’être végétalien ou végétarien pour un grande partie de sa vie constitue un avantage indéniable pour le chien. ll semble également qu’il existe un léger avantage pour la santé à être végétalien plutôt que végétarien: 82% des chiens qui avaient été végétaliens pendant 5 ans ou plus furent considérés être en bonne ou excellente santé, alors que seulement 77% des chiens qui avaient été végétariens depuis 5 ans ou plus furent considérés être en bonne ou excellente santé.

Les résultats suggèrent que:

Plus un chien maintient longtemps une alimentation végétalienne ou végétarienne, plus grandes sont ses chances de profiter d’une santé générale bonne à excellente.

Le végétalisme est plus profitable que le végétarisme.

Plus un chien maintient longtemps une alimentation végétalienne ou végétarienne, moins il est susceptible de souffrir du cancer, de diverses infections, d’hyperthyroïdie, ou d’obésité.

Une alimentation végétarienne peut augmenter l’alcalinisation urinaire, avec ses conséquences potentielles sur les calculs urinaires, blocages et infections; c’est pourquoi un suivi régulier du Ph de l’urine et la remédier par certains aliments sont importants.

Un chien qui maintient longtemps une alimentation végétalienne ou végétarienne doit avoir un apport supplémentaire en L-Carnitine ou en taurine, afin de ne pas souffrir de cardiomyopathie dilatée ou d’une autre maladie cardiaque.

L’un des plus vieux chien végétalien au monde du nom de Bramble « adore l’exercice et elle aime tout particulièrement les sorties », d’après les personnes qui s’en occupent. À l’âge de 27 ans, Bramble est toujours « alerte et vive et fait sa promenade quatre fois par jour et nage une fois par semaine.» Bramble se nourrit principalement d’une alimentation totalement végétalienne à base de riz, de lentilles et de légumes bio

De nombreux heureux propriétaires’ de chiens et de chats végétariens ont rapporté leurs expériences dans le livre de Peden (1999) Vegetarian Cats & Dogs (Chiens & chats végétariens).

Les bienfaits pour la santé rapportés comprennent une diminution des ectoparasites (puces, tiques, poux et acariens), un plus beau poil, un contrôle des allergies et du poids, un taux d’arthrite réduite, une amélioration des odeurs des selles et progrès dans la résolution de la cataracte.

Le vétérinaire Richard Pitcairn (Pitcairn & Pitcairn, 1982) cite un New Yorkais: « Mes amis ont des chiens plus jeunes qui ont des dents déchaussées ou manquantes, souffrent de violentes éruptions cutanées très sévères, de problèmes cardiaques et de respiration, de surplus de poids, de léthargie etc. Ils affirment que si Buck est aussi en forme c’est parce qu’il est un bâtard. Ça peut aider, mais moi je pense que son alimentation végétarienne et les soins qu’il reçoit y sont également pour quelque chose. Buck n’a non plus jamais attrapé de puces.»

Michael Buzel de Floride relate l’histoire de sa chienne Penny: «J’ai adopté mon premier chien, Penny (un chien croisé de colley et de golden retriever) de la Florida Broward County Humane Society en 1987. «Elle était âgée de quatre ans et demi et souffrait d’allergies multiples qui la faisaient se gratter constamment et mordiller son derrière. Elle continuait de perdre beaucoup de poils et n’avait habituellement pas l’air très heureuse. Je l’ai amenée à mon premier vétérinaire qui lui a prescrit des cachets de cortisone qui soulagèrent les problèmes. Malheureusement, la cortisone cause d’autres problèmes qui empirent à la longue. Lorsqu’elle a arrêté de prendre ses cachets, les problèmes sont réapparus. J’ai pensé qu’il devait y exister un meilleur remède que les médicaments, et j’ai donc trouvé un autre vétérinaire qui a suggéré de changer son alimentation. Nous avons éliminé toutes les aliments allergiques (la viande, le poulet, les oeufs, la levure, le lait, etc) La condition de Penny s’est améliorée de façon dramatique. [...] Je souhaite que plus de gens prennent comme moi conscience qu’un changement d’alimentation serait profitable à leurs animaux et pourrait stopper les irritations, grattements et pertes de poils, en plus d’économiser des frais énormes de vétérinaire. »

Et les chats : une amélioration de leur vitalité

Peden rapporte nombre d’histoires de chats végés en bonne santé qui en sont venus à adorer leurs repas.

Alfredo Kuba de Mountain View, en Californie décrit l’alimentation de deux chats errants mâles qu’il a secourus, Mussi et Tommy : « Mon expérience est que les animaux peuvent bien s’adapter à une alimentation végétalienne, c’est juste un problème de patience. ll suffit d’expérimenter des combinaisons de saveurs jusqu’à trouver ce qu’ils aiment. Mussi appréciait cette alimentation même si cela a pris environ 5 à 6 mois à essayer des recettes végétaliennes pour qu’il se fasse graduellement à sa nouvelle alimentation. Je lui ai fait faire la transition envers une alimentation végétalienne après qu’il soit devenu diabétique à 3 ans suite à la prise de nourriture du commerce pour animaux. Son diabète a grandement régressé et il s’est finalement éteint à l’âge de 17 ans après 14 années en bonne santé d’alimentation végétalienne. Nous venons juste de secourir et d’adopter un autre chat errant que nous avons nommé Tommy. Nous lui avons directement donné de la nourriture végétalienne Evolution pour chats et nous n’avons pas eu à le faire s’ajuster à la nourriture, il l’a aimée du début!»

Gwyn Watson décrit les effets bénéfiques de l’ alimentation végé de son chat : Layla a eu une infection chronique de la vessie. Le vétérinaire l’a mise sous traitement trois à quatre fois par an durant les quatre dernières années. Lorsqu’elle n’était pas sous traitement j’ai réussi à garder la situation à peu près sous contrôle à l’aide de la vitamine C liquide. Chaque situation stressante (ex. un déménagement) causait une crise soudaine. Depuis qu’elle prend du Vegecat elle n’a plus jamais eu de mal. Nous lui préparons une recette de céréales et de soja et nous y ajoutons des carottes coupées en morceaux et des choux de Bruxelles.»

Taurine et L-carnitine
Les chiens mais surtout les chats ont particulièrement besoin de taurine pour plusieurs raisons Une déficience en taurine chez les félins peut donner naissance à des dysfonctions multiples des organes, dont les conséquences ont été décrites par de nombreux chercheurs. Les conséquences comprennent: atrophie généralisée de la rétine, des atteintes au développement du cortex visuel et du cervelet, cardiomyopathie dilatée et stérilité. La croissance normale, les fonctions immunitaires et neurologiques dépendent toutes de niveaux adéquats en taurine. Sans une source alimentaire de taurine, les chats peuvent manifester des changements de la rétine après trois mois seulement. Ces changements s’amplifient dans les six mois et la cécité totale peut prendre deux ans à se développer. Si elle est traitée avec un apport en taurine à temps, la dégénération est réversible.

La taurine est un acide aminé qu’on retrouve naturellement dans la viande et qu’on doit ajouter à l’alimentation des chiens et des chats vegans. La plupart des chiens peuvent vivre en santé sans taurine, mais certaines races ou certains chiens plus âgés, ont besoin de taurine, sans quoi ils peuvent développer une cardiomyopathie (troubles du cœur).

L-carnitine est un autre acide aminé, trouvé naturellement dans la viande, qui pourrait être ajouté à l’alimentation. Une déficience de ce nutriment peut causer la cardiomyopathie dilatée, une maladie sérieuse qui rend le cœur gros, flasque et incapable de fonctionner normalement. Cette maladie frappe le plus souvent les chiens dans la fleur de l’âge qui sont déficients en L-carnitine ou en taurine à cause de leur race, de leur génétique ou de leur alimentation. On peut se procurer le L-carnitine dans un magasin d’aliments naturels et l’ingrédient se retrouve dans les céréales végés pour chiens.

Conseils pratiques

On ne devrait pas s’inquiéter si au tout début l’animal se contente d’inspecter la nourriture végé; la maintenir à proximité de l’ancienne nourriture suffit à ce qu’il fasse l’association mentale requise. Mixer finement la nourriture peut également s’avérer efficace, comme peut l’être l’ajout d’additifs odoriférants et savoureux, comme la levure alimentaire Red Star, les huiles végétales, les feuilles de nori (algues) et la spiruline. Réchauffer doucement la nourriture peut aussi faire son effet. Tout nourriture intouchée devrait être retirée, n’offrant à l’animal que de la nourriture fraîche.

Bien que le problème soit moindre que pour les chats, la patience et la persévérance peuvent être nécessaires lorsqu’il est question de changer d’alimentation. Dans les cas difficiles il peut se révéler d’abord nécessaire de priver l’animal de toute nourriture (ce qui n’inclut pas l’eau!) une journée durant. Cela va stimuler l’appétit du chien sans pour autant être nuisible à sa santé. Il peut être nécessaire de changer d’alimentation graduellement, par exemple en utilisant 90 % de l’ancienne nourriture et 10 % de la nouvelle pour quelques jours, puis de passer à 80 % et 20 % pour quelques jours de plus, laissant ainsi la transition vers une nouvelle alimentation s’opérer sur plusieurs semaines, ou même plus longtemps si nécessaire. Un changement en douceur peut être mieux accepté par l’animal dans les cas difficiles, et peut également permettre une transition appropriée des enzymes digestifs (autant qu’il est possible) ainsi qu’à la flore intestinale (bactéries), diminuant ainsi les risques de réactions gastro-intestinales telles que la diarrhée.

Afin d’aider les animaux dans leur phase transitoire, l’ail s’avère d’une grande aide. Elle nettoie l’organisme des chats et des chiens, ayant eu une alimentation très carnivore ou pour ceux souffrant d’arthrite. Elle stimule la digestion, les intestins et élimine les parasites. Il faut mélanger 3 gousses d’ail à chaque repas, selon la grosseur de l’animal.

Pour les chiens, les compagnies Royal Canin, Nature’s Recipes,AMI et Natural Life commercialisent de la nourriture à base de légumes, de céréales et de suppléments. Depuis peu, il est aussi possible de se procurer des céréales végétariennes pour chats de la compagnie R.L. Wysong, sans aucun sous-produit animal. Cette même compagnie vend aussi de la nourriture végé pour chien la Anergen 3

Le vétérinaire Richard H. Pitcairn, dans son livre Natural Health for Dogs and Cats confirme qu’une alimentation végétarienne/végétalienne doit être planifiée, particulièrement pour le chat dont les besoins en protéines et en acides aminés (comme la taurine) sont essentiels. Il cite un dépliant de la Vegetarian Society of the United Kingdom où plusieurs membres décrivent le menu sans viande de leurs chats et de leurs chiens.

Les menus canins consistent en lait végétal, céréales, noix moulues, légumes cuits, riz brun, tofu, légumineuses, germinations et crudités.

Les menus félins pour leur part regorgent de protéine texturisée, levure, d’avoine, légumes cuits et crus, pâtes alimentaires, tofu, pain et même concombre, épinards, avocat et melon.

Monsieur Pitcairn recommande de donner aux chats et aux chiens de l’huile végétale de bonne qualité, de la levure alimentaire (riche en vitamine B et protéines), des suppléments vitaminiques (vitamine A-E), du calcium et des algues. Il conseille aussi de changer l’alimentation du chien et du chat de façon transitoire, par étapes. On commence par éliminer la nourriture en conserve puis on offre des céréales sèches. Graduellement, on introduit des céréales, des légumes, des fruits mélangés au début avec un peu de nourriture carnivore, pour finir avec une alimentation végétarienne.

A éviter : Les oignons crus pourraient causer l’oxydation des cellules rouges du sang et mener à l’anémie.

Le chocolat peut aussi être toxique et même être fatal si consommé en grande quantité. Plusieurs animaux adorent le chocolat, cependant le chocolat contient un stimulant appelé théobromine, qui cause une hyper stimulation dans le corps de l’animal. Tous les systèmes du corps sont affectés par la théobromine, incluant le système cardiovasculaire, le système nerveux, ainsi que le système gastro-intestinal.

La muscade et les raisins peuvent également être toxiques pour les chiens. La consommation de grandes quantités de raisins a été directement reliée à une faiblesse des reins.

Éviter également la surconsommation de sel.

Acidité de l’urine : L’urine des chiens peut être acidifiée de plusieurs manières. On peut y inclure : asperges, pois, riz brun,avoine, lentilles, fèves, maïs, choux de Bruxelles;la plupart des noix (exceptées amandes et noix de coco); des céréales (hormis le millet), et le gluten de blé (utilisé dans les recettes de granulés). Tous sont des acidifiants urinaires.

Un apport en enzymes comprenant de la méthionine, de la vitamine C, et/ou de l’extrait de canneberge limitent à la fois l’alcalinisation urinaire et les inflammations. Ils aident aussi à la digestion, et peuvent contribuer à une hausse de la vitalité.

RIZ AUX LÉGUMES POUR PITOU

2 tasses de riz brun non cuit +1 tasse de millet +2 tasses d’avoine roulée (pas à cuisson rapide) +½ tasse de graines de lin moulues

Mettre tous les ingrédients dans un grand chaudron, excepté les graines de lin. Ajouter environ 6 tasses d’eau, plus 2 carottes coupées en rondelles et 2 pommes de terre moyennes (ou patates sucrées) et 2 gousses d’ail. Porter à ébullition à couvert, puis baisser le feu jusqu’à ce que la cuisson soit terminée (environ ½ heure). À la fin de la cuisson, ajouter ½ tasse d’huile d’olive et les graines de lin moulues. Écraser le tout grossièrement. On peut ajouter quelques cuillerées de levure alimentaire Red Star. On peut donner 1¼ tasse de la préparation par repas, selon la grosseur du chien.

BISCUITS AU BEURRE D’ARACHIDES

1 tasse de farine + 1½ cu. à thé de poudre à pâte +½ tasse de beurre d’arachides bio non sucré +½ tasse de lait d’amandes ou autre lait végétal

Préchauffer le four à 375oF. Mélanger le beurre d’arachides avec le lait d’amandes jusqu’à ce que le tout soit lisse. Ajouter la farine et la poudre à pâte, bien mélanger et pétrir jusqu’à l’obtention d’une pâte ferme. À l’aide d’un rouleau à pâte, rouler pour obtenir un cercle de ¼ de pouce d’épaisseur qu’on coupera ensuite de la forme désirée. Cuire au four pendant 10 à 20 minutes ou jusqu’à brun doré. Laisser refroidir.

DÉLICIEUX MUFFINS

1 tasse de farine (au choix : blé entier, d’avoine, d’orge, de pois chiches, etc.)+ 1 cu. à table de graines de lin moulues +1 cu. à table de graines de chanvre décortiquées+1 cu. à thé de gingembre moulu +½ cu. à thé de soda +¼ tasse de beurre d’arachides bio + ½ tasse de compote de pommes +1 tasse de carottes râpées + 1 cu. à thé de vanille +1 cu. à table de sirop d’érable

Préchauffer le four à 350oF.. Dans un grand bol, combiner la farine, le gingembre, le lin, les graines de chanvre et le soda. Ajouter le beurre d’arachides, la compote de pommes, les carottes, la vanille et le sirop d’érable, en mélangeant bien le tout. Remplir les moules à muffins huilés et cuire 30 minutes. Retirer les muffins cuits des moules et les laisser refroidir complètement avant de les servir. Garder au réfrigérateur.

Donne environ 18 petits muffins.

__________________________________________________________ CROQUETTES DANGEREUSES : Une étude conduite par un vétérinaire belge, Gérard Lippert, démontre qu’une alimentation industrielle abrégerait la vie des chiens d’environ 3 ans. Cette opinion est corroborée par celle d’autres vétérinaires dont Laurence Colliard qui observent la multiplication chez le chien de problèmes cutanés, digestifs et locomoteurs, d’allergies, d’obésité et de cancers. L’alimentation canine industrielle contient colorants, pesticides et engrais dont on sait, en ce qui concerne ces deux derniers éléments, qu’ils se «chélatent » avec les minéraux et les vitamines de telle sorte qu’ils ne peuvent plus être récupérés par l’intestin. On constate aussi que 70 % de l’alimentation industrielle n’est pas résorbée par l’organisme du chien. Il suffit d’examiner la grande taille des selles des chiens nourris de cette façon pour s’en convaincre, dit M. Lippert; l’alimentation ménagère est pour sa part résorbée à 80 %.Les industriels nous font croire que le chien a les intestins fragiles et qu’il ne peut pas manger des repas préparés par des humains mais c’est totalement faux ! Les intestins des chiens sont sensibles à une nouvelle nourriture. Il faut les habituer, comme on le fait pour les bébés….
Pour ce qui est de l’alimentation des chats, Laurence Colliard, vétérinaire nutritionniste a constaté aussi une augmentation des allergies et vomissements chez les félins. La plupart des croquettes vendues sont trop énergétiques et favorisent ce type de problèmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: mascotas veganas / vegan pets / animaux domestiques végéls   Ven 20 Mai - 10:46

Mercredi 2 février 2011 3 02 /02 /Fév /2011 22:33 La santé du chien végétalien A lire aussi :

Pourquoi des chiens et chats végétaliens ?

La santé du chat végétalien



Les chiens peuvent être classés biologiquement commes omnivores (source) et peuvent donc très facilement être végétaliens et en bonne santé, puisqu'ils ont le même régime alimentaire que nous.



Un régime végétalien équilibré ne peut être que plus sain qu'une régime omnivore ou carnivore, car les aliments pour animaux proviennent de déchets d'abattoirs, d'équarissages, et sont bourrés de produits toxiques (antibio...) qui sont ensuite directement absorbés par nos compagnons, et peuvent les contaminer. (source)

Certains chiens développent des allergies à la viande, se manifestant sous forme de problèmes cutanés, digestifs et comportementaux (source 1 source 2).



Les croquettes végétaliennes YARRAH VEGETARIAN sont les moins chères et celles que nous utilisons depuis octobre 2008 pour Mouchki, qui, depuis qu'elle est végétalienne ne souffre plus des problèmes digestifs desquels elle était sujette.

Voici l'analyse nutritionelle des croquettes végétaliennes YARRAH (en vert) avec à coté, les besoins recommandés par l'AAFCO pour un chien adulte. (source)



Protéines : 20% (18%)

Matières grasses : 7,3% (5%)

Calcium : 1,0% (0,6 à 2,5%)

Phosphore : 0,9% (0,5 à 1,6%)

Magnésium : 0,25% (0,04 à 0,30%)

Cuivre : 10 mg/kg (7,30 à 250 mg/kg)

Vitamine A : 15,000 IE/kg (5000 à 250,000 IE/kg)

Vitamine D3 : 1,500 IE/kg (500 à 5000 IE/kg)

Vitamine E : 120 IE/kg (50 à 1000 IE/kg)



Composition :

Céréales (blé, maïs), sous-produits d'origine végétale (graines de soja, graines de tournesol, semoule de blé), levure, minéraux.



Les apports sont corrects donc aucun problème. Si une carence survenait, elle viendrait plutôt d'un problème d'absorption des nutriments par le corps, chose qui peut également arriver chez les individus mangeant de la viande.

Comme pour tout changement alimentaire, il est recommandé de commencer un quart, puis deux quarts, trois quarts et enfin la ration entière végétalienne, sur une durée d'une semaine (chaque étape durant 2 jours).

Pour un chien de 30kg, la dose journalière est de 470g.



Le soja est la source végétale de protéines la plus fiable car elle contient tous les acides aminés. (source)



On peut également préparer soi-même les repas de son compagnon, mais il faut veiller à un bon équilibre alimentaire. Le mieux si vous voulez diversifier la nourriture de votre compagnon est de faire moitié croquettes, moitié repas maison équilibré (céréales + légume + légumineuse) afin de ne pas prendre de risques. Voir la liste des aliments toxiques ou déconseillés ICI.



Il n'y a donc pas de raison à continuer de tuer et exploiter des indidividus pour nourrir son compagnon, puisque des alternatives cruelty-free et saines existent !



Je suis en train de travailler à la traduction de l'E-Book gratuit « Vegans Dogs » de James O'Heare (végan abolitionniste, diplomé en nutrition et comportement animal) si vous lisez l'anglais, n'hésitez pas à le lire, c'est vraiment très intéressant !



Et je rappelle le lien du site VegePets du Dr Andrew Knight avec beaucoup d'informations santé : http://www.vegepets.info/translations/francais/index.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: mascotas veganas / vegan pets / animaux domestiques végéls   Ven 20 Mai - 10:48

15 janvier 2011

Pourquoi des chiens et chats végétaliens ? Nous nous opposons à l'exploitation animale et donc refusons de consommer des produits issus de cette exploitation. Nous refusons également l'utilisation des animaux pour la compagnie, mais nous accueillons tous des animaux réfugiés, victimes de la société, afin de leur apporter les meilleures conditions de vie possible, même s'ils ne pourront jamais être libres. C'est d'ailleurs un des points important de l'approche abolitionniste.

Les aliments pour les chiens et les chats sont constitués de viandes et d'autres produits issus de l'exploitation animale, et testés sur des animaux. Les aliments sont souvent des déchets d'abattoirs et d'équarissage ainsi que des poussins mâles, broyés vivants (industrie des oeufs) et des animaux "réformés" car malades, vieux ect.

Sauver un animal réfugié et en tuer des centaines d'autres pour le nourrir est incohérent lorsqu'on a le choix de faire autrement.

Voici un exemple à propos de la possibilité de choix :

A l'Oasis, quand un des nos protégés est malade, nous l'emmenons à la clinique vétérinaire, lui administrons des médicaments qui ont été testés sur des animaux esclaves. Si nous aurions le choix entre un même médicament végan et un médicament testé, il est évident que l'on choisirai celui qui est végan. Mais là, il n'y a pas de choix possible, nous sommes responsables du bien-être et de la vie de nos protégés, nous n'allons pas les laisser mourir dans d'abominables souffrances donc nous sommes forcés de participer à l'exploitation animale. Guérir un animal et en tuer un autre. Je pense souvent à cette incohérence, mais elle est inévitable.

Tandis que pour l'alimentation nous avons le choix entre des aliments tuant et exploitant des animaux et des aliments végétaliens équilibrés, il est donc logique de choisir de nourrir végétalien ses protégés.

Il reste des cas où ce choix n'existe pas, lorsque l'individu a des besoins spécifiques dûs à une maladie (diabéte, calculs rénaux...) car il n'existe pas d'aliments végétaliens adaptées à des besoins spécifiques. Je n'ai pas encore fait de recherches sur le sujet, mais je compte en faire car cela concerne beaucoup d'individus. A suivre...


Je développerai le coté diététique dans un autre article, je voudrais juste ajouter que dans un aliment, le plus important n'est pas la composition (viande ou végé) mais l'analyse nutritionelle (vitamines, acides aminés ect...



Quelques végétaliens non-humains:


Ambre, 5 ans, nourrie végétalien depuis 2 ans.


Mouchki, 10 ans, végétalienne depuis octobre 2008


Cloclo, 6 ans, nourri végétalien depuis 2 ans.

Valou, 4 ans, végétalien depuis septembre 2009.


Câline, nourrie végétalien depuis 1 an.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: mascotas veganas / vegan pets / animaux domestiques végéls   Mer 25 Mai - 4:54

12 de mayo de 2011

FACEBOOK GROUPE DE CHIENS VEGETARIENS http://www.facebook.com/pages/Les-Chiens-V%C3%A9g%C3%A9tariens/194507860568993
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: mascotas veganas / vegan pets / animaux domestiques végéls   Mer 25 Mai - 4:55

09 décembre 2008
Chats et chiens végétariens
Un impératif pour demain
Les récents progrès en matière de biologie et de nutrition permettent aujourd’hui de proposer à nos compagnons des aliments complets, sains et éthiquement irréprochables. Face à l’essor des maladies qui se transmettent via l’alimentation entre espèces animales, n’est-il pas temps de leur proposer une alimentation végétarienne pour les protéger des maladies dégénératives?

Dans le monde entier, on constate depuis quelques années une aggravation des problèmes de transmission entre espèces animales de maladies ou de souches virales. La « vache folle » et le « SRAS » en sont les exemples les plus frappants ; et ils ne seront sans doute pas les derniers. Aucun scientifique ne peut donc écarter l’hypothèse que les aliments pour chiens et pour les chats à base de viande pourraient être une cause de contagion pour nos animaux de compagnie (on sait déjà que les prions peuvent infecter les chats). Pour faire face à la nécessité de prévenir ce risque, les propriétaires d’animaux doivent aujourd’hui envisager de donner à leurs compagnons des produits sûrs mais aussi éthiques, garants de santé et de naturel comme les produits végétariens.

Végétarien ?
Est-ce bien naturel ?
La consommation de viande par les chiens et les chats est naturelle. C’est l’argument essentiel de ceux qui s’opposent à une alimentation animale végétarienne. Mais si l’on veut bien prendre un peu de recul, on voit bien que nos animaux sont aujourd’hui dans une situation qui n’a rien de naturel. Apprivoisés, ils ne sont, d’abord, plus vraiment comparables à leurs cousins sauvages. Par ailleurs, toute pratique consistant à les nourrir avec des aliments en boîte au lieu de les laisser chasser des proies est encore plus artificielle. N’oublions pas non plus que le contenu d’une boîte d’aliments pour animaux (thon ou cheval) n’est aucunement comparable à ce qu’ils mangeraient dans la nature. On peut également s’interroger sur le caractère naturel des substances chimiques qui sont concentrées dans les animaux d’élevage que l’on tue pour alimenter nos compagnons ou de la forte quantité de graisses contenues dans les aliments préparés ou les croquettes qu’on ne trouve pas normalement dans les viandes des petits animaux sauvages dont nos chiens et chats se nourriraient dans la nature. A contrario, tout laisse à penser que chats et chiens peuvent assurément être nourris en suivant un régime végétarien, même s’ils ne sont pas végétariens par nature. Le panda, par exemple, tout en étant un carnivore théorique, est presque végétalien. Pour les chiens, une alimentation végétarienne équilibrée peut suffire. Dans le cas des chats, un régime spécial doit être observé parce qu’ils ont absolument besoin d’un aminoacide, appelé taurine. Cet acide aminé a déjà été synthétisé et est employé dans les aliments en boîte non végétariens. Il doit être fourni aux chats végétariens, car la carence en taurine peut conduire à la cécité et même à la mort. Mais, mise à part cette précaution, on peut faire suivre un régime végétarien à tout chat. On sait aujourd’hui que les aliments végétaux génèrent chez l’homme des effets protecteurs et préventifs. Pourquoi ne profiterions-nous pas de cette possibilité concrète de garantir nos animaux contre les nombreuses maladies dégénératives qui les menacent ?
PS: N’oubliez pas qu’un changement alimentaire doit être opéré de manière progressive.
Source: Santé Pratique Animaux, No.16 (juillet-août 2004). Reproduit avec l’autorisation de la rédaction de la publication..
Pour votre information, le No. 16 proposait, outre Alimentation, chats et chiens végétariens, un impératif pour demain, les articles suivants: Fiche thérapeutique: Les oreilles, problèmes et maladies; Alimentation: Allergie alimentaire, la prévenir et la traiter; Comportement: L’anxiété chez le chat, la repérer et l’atténuer; Remède: Trousse d’urgence des vacances sans soucis; Remède: La pharmacopée chinoise au service de l’homme, mais pas seulement; Courriers des lecteurs: Réponses aux lecteurs; Actualités; Livres.
Pour obtenir soit un numéro à l’essai de Santé Pratique Animaux dont la rédactrice en chef est la Dr Vétérinaire Jacqueline Peker, soit directement vous abonner, écrire à Santé Port-Royal, B.P. 189, F-75226 Paris Cedex 05 (France).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: mascotas veganas / vegan pets / animaux domestiques végéls   Aujourd'hui à 16:10

Revenir en haut Aller en bas
 
mascotas veganas / vegan pets / animaux domestiques végéls
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Questionnaire pour la garde d'animaux domestiques
» Loi vis-a-vis des animaux domestiques en location
» [obtenu] Certificat de capacité animaux domestiques
» Achat d’animaux domestiques et protection du consommateur
» Produit Antiparasitaire Exner Petguard pour animaux domestiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: Les infos de Végétalienne-
Sauter vers: