AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le parachutisme...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
samfor
Petit chiot
Petit chiot


Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 30/08/2015

MessageSujet: Le parachutisme...   Lun 7 Sep - 4:48



J'ai commencé le parachutisme en août 1986 et j'ai arrêté en mai 1996.
Il est possible que chaque pratiquant ait des sensations, des émotions différentes, comme pour toute autre chose.
Le parachutisme sportif c'est évoluer sur l'air à 200 km/h.
Comparons à la moto: à 200 km/h levez votre bras dans le vent et vous verrez ce qui se passe.
Dans votre automobile, baissez la vitre et passez le bras par la fenêtre... Oui, à 200 km/h.
Vous comprenez que le parachutisme sportif est loin de "cui-cui les p'tits oiseaux".
Il est nécessaire d'être tonique, concentré, précis sur ce que l'on fait.
Le moindre déplacement d'une main ou d'un pied, le moindre changement de cambrure du corps engendre des déplacements dans les trois dimensions.
Après plus de 1400 sauts, je me suis lassé de voir autour de moi des gras du bide, des mous du genou, des fatigués précoces.
Ceux là n'avaient probablement pas compris qu'il faut être tonique, concentré, précis sur ce que l'on fait.
La réalité du monde parachutiste est à l'opposé des images "exaltantes" que l'on voit ici ou là.
J'ai rencontré des inconscients, certains sont morts dans un saut.
Pour 1 minute de "bon saut", il y a plusieurs heures, plusieurs jours d'attente, de galères, de ratés, en un mot de merde.
Ces deux vidéos sont les plus beaux sauts que j'aie faits.
En juillet 1995, j'ai fait un saut à 68 paras.
Je me suis fait chier à 100 sous de l'heure.
Nous sommes partis de 3 avions à 4000 m (Nous nous séparons à 1500 m et nous ouvrons les parachutes à 1000 m).
Quand je suis sorti du mien, le groupe était plusieurs centaines de mètres plus bas.
Pendant 30 secondes, je me suis efforcé de rattraper les autres, ensuite j'ai attendu que la formation se fasse pour "apponter" à ma place.
Une fois ceci fait, je tenais très très fermement les poignets des partenaires à droite et à gauche.
Il y avait des tensions et c'était très très désagréable.
Pour cela j'ai payé 150 F.
En dix ans, sauts, matériel, déplacements m'ont coûté entre 300 et 400 000 F, je ne sais pas précisément.
Le meilleur saut que j'aie fait eut lieu à Belfort en octobre 1986.
Suite à un largage approximatif, je me suis posé en forêt sur un chemin qui venait d'être refait.
Une coupe d'emprise avait été réalisée qui dégageait le chemin, ainsi je me suis posé sans que la voile touche les arbres.
Lorsque, à la lisière de la forêt, j'ai rejoint celui qui venait me chercher, je me suis écrié: "Ça c'est l'aventure!!!"

Ci-dessous, Belfort 1987


Ici, Laon avril 1994


Bergerac mai 1994 - je suis en bas de l'image, au premier plan...


Et juste pour le fun...en Amérique (photos trouvées sur Internet)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://conscience-terre.blogspot.fr/
 
Le parachutisme...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Disparition brutale de Patrick Knaff
» Sauts en parachute
» Montres avec altimètre
» Zenith va bientôt présenter un nouveau modèle "Stratos !"
» moi, patric, 38 ans !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: Discussions Diverses :: Vos passions-
Sauter vers: