AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Meat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Meat    Sam 9 Juil - 2:12

30 avril 2011

Sur l’abattage “rituel” : Boucherie ignoble, à lire d’urgence.
Très bon article de l’Abbé Tymon de Quimonte, ou de son thuriféraire, à moins qu’il n’en soit le cérémoniaire, Félix dit Le Chat, dont voici les première lignes :

”Boucherie ignoble. Les Rabbins en poste dans l’Europe ont rabroué l’Union contre un amendement d’icelle au sujet d'un éventuel étiquetage mentionnant les « viandes abattues rituellement. » Le « centre rabbinique européen » a critiqué hier un projet visant à inscrire sur les étiquettes de viande, dans l'UE, le fait que les bêtes aient subies un abattage rituel, soit sans être au préalable étourdies, y voyant « une insulte » et une « discrimination à l'égard de l'alimentation casher », lit on, un peu partout, aujourd'hui. En réalité, une commission du Parlement européen avait voté le 19 avril plusieurs amendements à un possible projet de législation sur un prévisible étiquetage des aliments en Europe, au motif conjecturable de « renforcer sa transparence. » Dans lesquels figurait cette obligation, lorsque les bêtes ont été saignées toutes vives, de le mentionner sur les étiquettes des viandes vendues en magasin.

Il n’en fallait pas davantage pour déclencher l'ire rabique de nos tolérants rabbins. Tel le Grand Rabbin Arye Goldberg : « il est insultant pour la communauté juive d'avoir ses traditions présentées comme barbares. » Car il juge « prouvé » que l'abattage rituel juif, à l'aide d'un dépeçoir rituel, « est l'une des manières les plus humaines d'abattre les animaux. » Nous n’en doutons pas une minute. Étant dorénavant accoutumés aux égorgements rituels des humains, comme des animaux, grâce à l'apport affûté et tranchant de "la diversité".”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Meat    Sam 9 Juil - 2:13

23 janvier 2011

Une semaine mondiale contre la consommation de viande

Une militante en faveur du droit des animaux, à Madrid, en décembre 2010.

L'évènement a lieu cette semaine en Europe et aux Etats-Unis. Le but? "L'abolition de la viande", ni plus ni moins. "Manger de la viande n'est pas nécessaire, cela engendre des traitements inhumains envers des être sensibles et c'est mauvais pour l'environnement", clament les associations de défense des droits des animaux. Pour faire passer le message, elles organisent la "Journée mondiale pour l'abolition de la viande", le 29 janvier, qui s'inscrit dans une semaine d'action mondiale, du 24 au 30 janvier.

A cette occasion, des actions seront menées dans de nombreux pays, principalement en Europe et aux Etats-Unis. Au programme en France : une marche à Paris, un cercle du silence à Lyon, des distributions de tracts à Die, par exemple. Le but des ces journées est de pousser chacun à réfléchir sur ses habitudes alimentaires, mais aussi d'interdire légalement la consommation de viande, un caprice selon certains militants. D'abord marginales, ces journées ont pris de l'ampleur depuis plusieurs années. L'événement est notamment relayé sur plusieurs pages Facebook. Et vous, à l'heure où la polémique fait rage autour de la consommation de viande, avec la sortie du livre Faut-il manger des animaux?, êtes vous pour ou contre le "tout-végétarien"?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Meat    Sam 9 Juil - 2:16

16 janvier 2011

Doit-on manger des animaux?

Couv’ provoc’ des Inrocks du 12 janvier, sujets chez nous, Libé, Le Monde, Nouvel Obs, Arte, Elle, Grazia… et tout plein d’autres médias, qui ont tous applaudi le livre-enquête de l’Américain Jonathan Safran Foer, Faut-il manger les animaux? (Eating animals).

J’arrive un peu après la cavalerie, mea culpa. Honteuse de n’être qu’à la page 90 sur 300 -cela dit je consulte les notes bibli’ hein! Jonathan, en évoquant les affres de cette dernière, détails gorissimes à l’appui, adopte un ton mixant ironie, humour, modestie et pédagogie. Bien sûr, il ne s’agit pas pour l’écrivain de convertir la planète au régime pour lapins, mais surtout d’informer le citoyen sur l’élevage industriel. Les pratiques douteuses des fournisseurs de KFC US horrifient par exemple: « Dans un abattoir de Virginie-Occidentale (…), il a été établi que les employés arrachaient la tête de poulets vivants (…), leur coloraient la tête à la bombe à peinture et les piétinaient violemment. (…) Cet abattoir (…) (était) un « fournisseur de l’année »". Comme l’auteur, je n’ai que peu de considération pour un chien aux yeux pleurnichards. Mais s’interroger sur le respect de la vie animale conserve un sacré sens: dans quelle mesure « fait-on du mal » à un animal? Quand s’applique la notion de cruauté chez l’éleveur industriel? Et chez nous, consommateurs gourmands?

Photo: David Gray/Reuters. Chaîne d’un abattoir aux environs de Pékin, Chine.
Faut-il manger des animaux? est tout sauf une ode au végétarisme. Ni un pamphlet de fou furieux défenseur des droits des bêbêtes. Pour preuve, un intéressant « plaidoyer pour manger les chiens » : « (…) Les chiens implorent quasiment qu’on les mange. Trois à quatre millions de chiens et chats sont euthanasiés chaque année. Cela revient à jeter à la poubelle plusieurs millions de kilos de viandes. » Cette enquête accule à repenser sa manière de consommer. Je vous garantis qu’après lecture -de seulement 90 pages! bis repetita!- mes genoux tremblottent rien qu’en mangeant mes sushis, même si l’enseigne où je vais garantit « une pêche respectable » -page 67, on lit « Imaginez que l’on vous serve une assiette de sushis. Si l’on devait y présenter également tous les animaux qui ont été tués pour que vous puissiez les déguster, votre assiette devrait mesurer un peu plus d’un mètre cinquante de diamètre« . Et hier soir, c’était dîner quasi-veggie. Ouvrant tout de même mon bocal de rollmops, je ne cessais d’imaginer des poissons-fantômes d’espèces menacées tourmentant ma bonne conscience. Mais Le Parrain 2 a tôt fait de dissiper ce trouble.

Au final, après la 240e page, ma consommation de viande va peut-être se limiter à un tartare au resto ou au rôti du dimanche en famille. Pour le poisson, hélas, ça va être plus dur. D’où sempiternelle question: comment concilier convivialité et végétotalitarisme? Et si chacun -journalistes, consommateurs- commençait d’abord par harceler les commerçants/restaurateurs/industriels de questions sur la provenance des produits et le mode de pêche/élevage? Dans l’idéal, il faudrait aussi acheter de plus en plus bio, dans des petits circuits de distribution -je dis bien dans l’idéal, vu les prix ruineux de l’affaire. En attendant, je vous conseille fermement la lecture de cet ouvrage, qui ne plongera même pas dans l’ennui les carnivores les plus féroces.
Faut-il manger les animaux?, de Jonathan Safran Foer, paru aux éditions de l’Oliver le 6 janvier 2011, 362 pages, 22 euros.

Ci-dessous, une vidéo Arte où l’auteur évoque 5 mots-clés de son bouquin.

VIDEO http://blogs.lexpress.fr/la-soif-du-miam/2011/01/17/doit-on-manger-des-animaux/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Meat    Sam 9 Juil - 2:17

25 octobre 2009

MANGER DE LA VIANDE EST UN CAPRICE !

Lettre d'info du CLAM / 50 - 24 décembre 2009

Offensive contre la viande avec la Journée pour l’Abolition de la viande du 31 janvier, la campagne de l’AVF " Un jour sans viande par semaine " et le site de Viande Info mis en ligne pendant le sommet de Copenhague

Mais aussi :
- Appel pour la prochaine action contre la fourrure qui aura lieu le 9 janvier prochain
- Quelques infos : Antidote récompensé, le procès des militants autrichiens va débuté le 2 mars prochain, Communiqué de clôture de l'édition 2009 des Estivales de la Question Animale

Cliquez ici http://clam34.org/50.pdf

http://clam34.org
mail@clam34.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Meat    Sam 9 Juil - 2:18

15 janvier 2011

Pour l’abolition de la viande

Journée mondiale le 29 janvier, et semaine d’actions du 24 au 30 janvier 2011
Comme les Journées mondiales pour l’abolition de la viande ont été couronnées de succès les années précédentes, et vu l’extrême importance de cette revendication, elles vont être démultipliées cette année par trois Semaines mondiales d’actions. Celles-ci auront lieu les semaines du dernier samedi des mois de janvier, mai et septembre ; la prochaine aura donc lieu entre le 24 et le 30 janvier 2011. Elle comprend la Journée mondiale pour l’abolition de la viande, ce 29 janvier.

Le site des actions (en préparation) :

Des actions très diverses ont eu lieu lors des dernières éditions des Journées mondiales, dans plus de 50 villes d’Afrique du Sud, Allemagne, Angleterre, Belgique, Bolivie, Brésil, Etats-Unis d’Amérique, France, Inde, Irlande, Italie, Portugal, Suisse ! C’était un grand moment que de savoir qu’en même temps, des gens de toutes les parties du monde agissaient dans un même but politique pour arrêter la tuerie, des individus et des groupes unissaient leur voix pour les animaux opprimés et exprimaient l’idée que nos sociétés doivent abolir le meurtre des animaux pour leur chair ! Il est largement temps d’exprimer publiquement la nécessité d’abolir la viande, non seulement une semaine par an, mais en multipliant les événements locaux, nationaux et à l’échelle mondiale.

Il est temps de multiplier nos efforts pour rendre aussi visible que nous le pouvons la souffrance des animaux et pour faire connaître un objectif que la société doit commencer à discuter publiquement, sans aucun tabou : l’abolition de l’élevage, de la chasse et de la pêche. Espérons que le nombre de villes concernées et d’actions militantes va croître encore, de même que notre détermination, notre imagination et notre visibilité. D’ores et déjà près d’une quinzaine de villes d’Italie, France, Allemagne, Royaume-Uni et Suisse se sont annoncées pour participer à cette Semaine d’actions. Participez à la prochaine Journée mondiale, et à la prochaine semaine d’actions pour l’abolition de la viande du 24 au 30 janvier 2011 ! Merci de nous annoncer vos actions par courriel et de nous envoyer vos comptes-rendus à : contact(at)meat-abolition.org et nous les publierons.

Soutenez le mouvement pour l’abolition

Si votre groupe, association ou collectif décide de soutenir explicitement le mouvement pour l’abolition de la viande, envoyez-nous votre logo et l’adresse de votre site Internet, et vous intégrerez la liste publiée sur notre site. Nous gagnerons ainsi en visibilité et en crédibilité.

Please join the international discussion list : http://groups.yahoo.com/group/meata...
Vous pouvez rejoindre la liste de discussions et d’organisation en français : http://fr.groups.yahoo.com/group/ab...

Liens :
International/English : http://meat-abolition.org/ and http://en.m-eat.org/wiki/Main_Page
Deutsch : http://www.abschaffungvonfleisch.bl...
http://de.groups.yahoo.com/group/ab...
español : http://en.m-eat.org/wiki/FAQSP
français : http://abolir-la-viande.org/CP/2009...
http://fr.m-eat.org
Italiano : http://aboliamolacarne.blogspot.com
Les débuts du mouvement en France :
Le thème de l’abolition de la viande a été débattu pour la première fois en août 2005 dans le cadre des Estivales de la question animale : http://question-animale.org
La réflexion s’est prolongée : - sur un blog personnel : http://abolitionblog.blogspot.com/ - sur une liste de discussions : http://fr.groups.yahoo.com/group/ab...
Le premier forum de discussions a été suivi en 2007 par un forum similaire en anglais : http://groups.yahoo.com/group/meata...

Article et brochure "Abolir la viande" : http://www.cahiers-antispecistes.or...
ou http://www.cahiers-antispecistes.or...

Post Scriptum
Une marche aura lieu à Paris pour l’abolition de la viande, à l’occasion de la Journée mondiale, organisée par L214, CLEDA et AVF. Un cercle de silence aura lieu à Lyon, organisé par AVF et Dignité animale. Une distribution de tracts et brochures aura lieu à Die, organisée par le collectif diois pour l’égalité. D’autres actions auront lieu dans d’autres villes de France, ainsi que à Lausanne et Genève. Et, bien sûr, dans bien d’autres pays ! Inscrivez vos propres actions, et changeons ce monde !


Dernière édition par végétalienne-13 le Sam 9 Juil - 2:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Meat    Sam 9 Juil - 2:18

10 mai 2011

L’ignoble barbarie des abbatages rituels video youtube

http://www.youtube.com/watch?v=O0WBtsNxNKw
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Meat    Dim 10 Juil - 11:32

June 24, 2011

PETA Exposes Abuse of Bullocks

When PETA became aware that bullocks used for transporting sugarcane for Shri Chaatrapati Sahakari Sakhar Karkhana (SCSSK) Ltd were struggling to bear excessive loads, we went to the police. After they failed to take action, we went to court.
PETA submitted evidence to prove that SCSSK was violating the Prevention of Cruelty to Draught and Pack Animals Rules, 1965, by exceeding the allowable weight of 2,800 kilograms per bullock cart. PETA obtained receipts of payments made to bullock-cart owners by the sugarcane factory that clearly indicate that the loads were far in excess of the legal limit. As a result, the Baramati Session Court has issued a notice against the sugarcane company. The board of directors of SCSSK appealed the issuance to the Baramati Session Court, which will rule on the matter in July.

Bullock-cart owners in Maharashtra are reportedly encouraged to overload bullocks through incentives offered by sugar factories. The animals are often forced to pull loads twice the size of what a normal, healthy bullock could pull. The additional weight causes bullocks to suffer from swollen knees, necks and shoulders, and the strain impairs their immune systems and shortens their lives. Now that the court has issued a notice, our Director of Veterinary Affairs, Dr Manilal Vayillate, is positive about the outcome. He says, "We hope that this court ruling will put the sugarcane factories on notice that their days of flouting the law and tormenting working animals are numbered."

http://www.petaindia.com/b/petaokplease/archive/2011/06/24/peta-exposes-abuse-of-bullocks.aspx?c=pi_enews
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Meat    Dim 10 Juil - 11:32

July 2nd, 2011

Go Behind the Walls of India's Abattoirs

PETA India's latest video, "Glass Walls", takes an unflinching look at the routine cruelty involved in raising, transporting and killing chickens, pigs, cows, sheep, fish and other animals used for food. It is the first-ever comprehensive video exposing the routine cruelty of the Indian meat, egg and dairy industries. The video's title was inspired by longtime vegetarian Sir Paul McCartney's famous remark: "If slaughterhouses had glass walls, everyone would be vegetarian". "Glass Walls" takes viewers behind the scenes to see what happens on factory farms and at abattoirs, where animals meet a frightening, bloody end. The video is currently available to view and download in English, and it will soon be available in other Indian regional languages such as Hindi, Urdu, Marathi, Gujarati, Tamil, Telugu, Malayalam, Kannada and Bengali. Keep checking this site for updates. At abattoirs, chickens are often scalded to death, and pigs are repeatedly stabbed in the heart as they scream out in pain. Cows, goats and sheep have their throats cut – often with dirty, blunt knives – in front of their terrified companions. Many are skinned and dismembered while they're still conscious. Fish are often mutilated or crushed as they suffocate to death. Now that you've seen through the walls of abattoirs, please forward "Glass Walls" to all your family and friends. You can also post the video on your Facebook page and tweet about it.

Pledge

I do not want to support cruelty to chickens, cows, pigs, sheep, fish and other animals who are raised and killed for food. By signing my name, I pledge to go vegan.

VIDEO : http://action.petaindia.com/ea-action/action?ea.client.id=111&ea.campaign.id=10933&ea.param.extras=ea_source_code:piadvgweenews~c=pi_gwenews


Dernière édition par végétalienne-13 le Dim 10 Juil - 11:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Meat    Dim 10 Juil - 11:33

15 avril 2011

Dégagez ! video : Illégalité du transport des chevreaux à l'abattoir
France, avril 2011.
Pour en savoir plus : dossier chevreaux
Partager / Diffuser

http://www.l214.com/video/transport-chevreaux-abattoir-2011

Nos enquêteurs se sont rendus aux abords de deux abattoirs, pour observer les moyens de transport utilisés par les sociétés d’abattage. Alors qu'ils étaient sur place depuis quelques minutes à proximité de l’abattoir Lœul et Piriot, le directeur de l'abattoir et son fils sont venus leur arracher des mains le matériel photo et vidéo.

Après dépôt de plainte au commissariat et restitution du matériel, les enquêteurs ont repris leur poste d'observation. Ils ont pu filmer brièvement l'arrivée de camions chargés de chevreaux entassés dans des caisses trop petites. Sur le parking, un seul camion était équipé de caisses qui semblaient aux normes. Pari était pris que c'est celui qui circulerait le jour du marché, lieu public ouvert aux journalistes.
Les enquêteurs ont ensuite été observer les mouvements de camions à l’entrée d’un autre abattoir (Doux) : là encore, ils ont vu des caisses non conformes chargées de chevreaux recroquevillés.
→ Voir le reportage aux abords des abattoirs
Ministère de l'Agriculture : impuissance ou complicité ?
Voilà près de 20 ans que les ministres successifs laissent faire les transporteurs, valident des pratiques illégales au détriment des animaux. Ces transporteurs sont excédés par notre insistance à voir enfin la réglementation respectée alors qu'ils étaient si tranquilles auparavant. Aujourd'hui la complaisance du ministère de l'Agriculture à leur égard met nos enquêteurs en danger.
Mise aux normes de façade

Mardi dernier, nos enquêteurs ont une fois de plus pris le chemin du marché de Lezay. Sans surprise, le camion présent ne comportait que des cages métalliques, assez hautes pour que les chevreaux se tiennent debout. L'attitude du chauffeur était cordiale devant les caméras de France 3, contrastant fortement les agressions ayant eu lieu l'an passé et cette année.
→ Lire le Courrier de l'Ouest
→ Voir le sujet de France 3
Passez à l'action
Nous avons besoin de votre soutien pour faire réagir le ministère de l'Agriculture sur cette question. Merci de demander avec politesse que la réglementation soit respectée sans délai. Une lettre type est à votre disposition pour aider l'inspiration.
→ Lettre type et adresse
→ Consulter l'intégralité de notre dossier
Tournée poules pondeuses dans l'Est
Mai approche à grands pas et la tournée dans l'Est se profile !
Rejoignez-nous le 2 à Châlon-sur-Saône, le 3 à Dijon, le 4 à Besançon, le 5 à Mulhouse, le 6 à Strasbourg.
→ Suivre la tournée
→ Plus d'infos sur la tournée dans l'Est

[vidéo] Lezay (49). Transports de chevreaux : nouvelle «inspection» des militants de la cause animale


Dernière édition par végétalienne-13 le Dim 10 Juil - 11:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Meat    Dim 10 Juil - 11:34

22 avril 2011 Transport des chevreaux (Action), tournée poules pondeuses dans l'Est

Dossier chevreaux
Voilà un dossier ardu alors qu'il paraît si simple : faire respecter un point de réglementation vieux de 20 ans. Les chevreaux, collectés dans les fermes ou sur les marchés pour être menés à l'abattoir, sont transportés dans des caisses si basses qu'ils ne peuvent se tenir debout ce qui n'est pas conforme au règlement CE 1/2005 (antérieurement directive 91/628/CEE du Conseil, du 19 novembre 1991).

La semaine dernière, des enquêteurs de L214 ont constaté une fois encore la violation de ce règlement. Cette infraction empire une situation déjà particulièrement éprouvante pour les animaux, retirés jeunes à leur mère, « productrice » de lait de chèvre.

Lezay

L'association L214 milite pour que les chevreaux destinés à l'abattage soient transportés dans des cages qui leur permettent de se tenir debout, comme le prévoit le règlement européen relatif à la protection des animaux.Régulièrement, ces militants interviennent dans les marchés et dans les abattoirs afin de constater que la loi européenne n'est pas respectée. A l'approche du week-end de Pâques, ils étaient ce mardi matin à Lezay dans les Deux-Sèvres en présence de gendarmes qui ont veillé à ce que la confrontation entre les éleveurs et les militants se déroule sans violence.
«Les éleveurs savaient que nous serions là, ils avaient donc préparé un camion aux normes mais en temps normal, les chevreaux continuent d'être transportés dans des cages à dindes», a déclaré Florent Ourth, membre de l'association L214.

La vidéo des militants :

Lire ce mercredi dans Le Courrier de l'Ouest (édition Deux-Sèvres).
http://www.courrierdelouest.fr/actualite/article_-%5Bvideo%5D-Lezay-49-.-Transports-de-chevreaux-nouvelle-inspection-des-militants-de-la-cause-animale_23583-47_actualite.Htm
Brèves

Manifestation contre la vivisection le 23 avril à Paris
N'oubliez pas C'est ce samedi à Paris. Rendez-vous à 13h30, place de l'Hôtel de Ville (Métro Hôtel de Ville ou Châtelet).

Stand à Arras avec la SPA

Le week-end dernier, opération d'envergure : un stand sur le marché avec notre poule géante pour interpeller les arrageois sur le sort réservé aux animaux. De nombreuses signatures ont été recueillies puis déposées dans les boîtes à suggestions des divers supermarchés de la ville par la SPA. Une opération qui se renouvellera à l'occasion de notre passage à Lille où ces sympathiques bénévoles ont promis de nous rejoindre

Nouveauté boutique

« Il y a quelques mois, un événement tragique a complètement transformé l’idée que je me faisais de mon passé. Depuis, je sais que la seule chose digne d’intérêt qui me soit arrivée, c’est le fait d’avoir mangé de la viande. » Marcela Iacub. Entre récit autobiographique et essai sur le rapport qu'entretient l'homme avec les animaux, l'auteure, juriste et mangeuse de viande invétérée, montre comment un cas de jurisprudence fit d'elle une végétarienne. Elle s'interroge sur la façon dont l'intégration des animaux dans la société et la vie des hommes remet en cause la définition donnée par l'homme à l'humanité et son mode de vie.

→ Commander le livre Confessions d’une mangeuse de viande

Agenda

Du 21 au 24 avril - Suisse : Forum pour l'égalité animale au Village de la paix (Friedensdorf) de Broc (Fribourg - CH).
Samedi 23 avril - Paris : Manifestation unitaire contre l'expérimentation animale à l'appel de la Fondation Brigitte Bardot, d'Antidote Europe et d'International Campaigns.
29 avril au 1er mai - Gard : Colloque autour de la relation homme/animal Organisé par Animind. "Sommes-nous prêts à élargir notre considération aux animaux ?"
2 au 6 mai - tournée poules pondeuses dans l'est : le 2 à Châlon-sur-Saône, le 3 à Dijon, le 4 à Besançon, le 5 à Mulhouse, le 6 à Strasbourg, le 10 à Metz, le 31 à Nancy.
Samedi 21 mai - Marseille : Veggie Pride.
D'autres dates sur l'agenda en ligne.

L'équipe de L214
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Meat    Dim 10 Juil - 11:35

20 avril 2011

France 3 Poitou Charentes : Transport des chevreaux
Reportage diffusé sur France 3 Poitou Charentes le 19 avril au 19/20.
Partager / Diffuser

Video http://www.l214.com/20110419-France-3-transport-chevreaux


Dernière édition par végétalienne-13 le Dim 10 Juil - 11:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Meat    Dim 10 Juil - 11:36

14 avril 2011

Transport des chevreaux et des agneaux

Nouvelle enquête sur le transport des chevreaux. Rien à changé. Les caisses de transport ne sont toujours pas conformes à la réglementation. Les enquêteurs de L214 ont même été agressés par le président du directoire de l'abattoir de Lœul et Piriot qui a arraché caméra et appareil photo de leurs mains.
Lire le communiqué de presse
Il existe un règlement européen relatif à la protection des animaux pendant le transport et les opérations annexes [1]. Celui-ci a pour objectif de limiter les souffrances et le stress éprouvés par les animaux au cours du chargement, du transport et du déchargement des bétaillères. Il fixe les modalités de chacune de ces étapes (durée maximale de transport, dimensions et aménagements des véhicules).
En France, lors du transport des chevreaux et des agneaux, les dispositions de l’article 1.2. de l’annexe I chap II de ce règlement [2] sont souvent enfreintes.
Notre enquête a commencé en avril 2009. Notre objectif est dans un premier temps de faire respecter la réglementation.
• avril 2009
• août 2009
• décembre 2009
• février 2010
• mars 2010
• avril 2010
• mai 2010
• juillet 2010
• décembre 2010
• avril 2011

Avril 2009
Enquête - À l'approche de Pâques 2009, sur le marché de chevreaux et d'agneaux de Parthenay, L214 a filmé des animaux entassés dans des caisses trop basses pour leur permettre de se tenir debout. Cette situation - tolérée par les services vétérinaires - est illégale. Des images ont été prises et ont servi de base pour des actions destinées "simplement" à faire respecter la réglementation en vigueur.
Action en justice - L214 a porté plainte contre le transporteur pour mauvais traitements (R654-1 code pénal) et non respect de la règlementation relative à la protection des animaux pendant le transport. L'enquête est toujours en cours.
Action auprès du ministère - Alertée sur ce sujet, la DGAL (Direction générale de l'alimentation) s'est engagée à rectifier la situation pour que les transports se fassent en conformité avec la réglementation à partir de la prochaine saison d'agnelage. Muriel Marland-Militello s'est faite le relais de L214 auprès du parlement et a reçu l'assurance que la réglementation serait rappelée aux services vétérinaires.
Commission européenne - L214 a transmis le dossier à la Commission européenne.
Lire Pâques : chevreaux et agneaux entassés dans des caisses "à lapins" !
Télécharger le rapport d'enquête
Voir les vidéos
Voir les photos

Août 2009
Enquête - En août, mêmes cages, mêmes conditions de transport pour ces jeunes animaux sur le marché de Lezay.
Services vétérinaires - Nous avons relevé qu'un transporteur, en plus de charger les chevreaux dans ces cages trop petites, les enfermait ensuite dans un camion non agréé pour le transport, ce camion étant totalement fermé. Nous en avons informé les services vétérinaires qui ont pris les dispositions nécessaires pour que ce type de transport ne se reproduise plus.
Lire notre courrier
et la réponse des services vétérinaires
Décembre 2009
Enquête - Nous avons de nouveau observé le chargement des chevreaux sur le marché de Lezay. Aucun changement pour les animaux, toujours enfermés dans ces caisses trop basses pour qu'ils puissent simplement se tenir debout. Attrapés par le cou, ils sont entassés dans les caisses, parfois situées trop haut pour que les transporteurs puissent les y introduire sans les brutaliser.
Voir la vidéo
Février 2010
Dès juin 2009, nous avons alerté la Commission européenne sur ce sujet. En février 2010, une plainte est officiellement enregistrée contre la France pour non-respect du règlement CE 1/2005 sur le transport des chevreaux.
Mars 2010
En mars, la Direction Générale de l'Alimentation (DGAL qui dépend du ministère de l'alimentation de l'agriculture et de la pêche) nous répond qu'elle "demande une étude scientifique comparée des différents systèmes" suite à une réunion avec les professionnels.
Lire la réponse de la DGAL

Avril 2010
Mardi 23 et mercredi 24 mars 2010, nous nous sommes de nouveau rendus sur les deux principaux marchés aux chevreaux français (dans les Deux-Sèvres). Une équipe de France 3 régional était présente pour l'occasion.
Nous avons fait le constat que les conditions de transport des chevreaux n'avaient pas changé : des cages exigües - où les animaux ne peuvent même pas se tenir debout - qui ne répondent pas à la réglementation en vigueur.
En plein tournage, le caméraman de France 3 a été agressé et nous avons dû quitter le marché sous les menaces.
A Parthenay, la gendarmerie a assuré la sécurité de notre enquêteur, lui conseillant tout de même de quitter sans tarder les lieux à la fin du marché.
Cette situation montre les difficultés d'enquête en caméra ouverte dès lors que les conditions d'élevage, de transport ou d'abattage imposées aux animaux ne sont pas conformes aux images d'Epinal.
Mai 2010
Nous répondons vivement à la DGAL et mettons en copie les associations de protection animale qui sont impliquées auprès des animaux "de ferme".
Lire notre réponse à la DGAL
Juillet 2010
A la demande des associations françaises membres d'Eurogroup for animals (OABA, Fondation Brigitte Bardot et PMAF), une réunion s'est tenue le 8 juillet sur le thème des transports. De nombreux sujets y ont été abordés, dont celui des chevreaux. L214 et les associations présentes ont pu de nouveau s'exprimer à ce sujet. Dire leur incompréhension face aux réponses de la DGAL. Comment comprendre qu'il faille, pas loin de 20 ans après sa promulgation, demander des études pour faire appliquer un simple point de réglementation en France ?
Pour préparer cette réunion, nous avons demandé à Eyes on Animals de répertorier quelques exemples de transport de chevreaux en Europe et les sanctions qu'encourrait un transport de chevreaux Made in France.
Ce type de transport serait sévèrement verbalisé, notamment en Autriche où l'amende s'élèverait à 5000€. En Italie, en Autriche et aux Pays-Bas, les chevreaux sont transportés dans des bétaillières classiques, avec des densités de transport bien moindre qu'en France.
Lire le rapport de Eyes on Animals
Le noeud du problème semble bien être là : les professionnels doivent changer de matériel et le nouveau matériel, quel qu'il soit, ne leur permettra pas d'entasser autant de chevreaux en si peu d'espace...
Décembre 2010
Mardi 7 décembre, nous avons pu constater que les choses bougent enfin ! Le camion de ramassage était équipé de 4 sortes de caisses, témoignant ainsi que les essais étaient en cours. Il reste des points à revoir. Et des questions. Quelle est l'utilité de tester 3 modèles qui ne répondent pas aux exigences réglementaires ? Pourquoi ne pas s'inspirer des moyens de transports utilisés à l'étranger ?
Une mise en conformité semble être en bonne voie (18 ans trop tard) mais n'oublions pas que ces chevreaux, sous-produits du lait de chèvre, partent toujours pour l'abattoir.
Lire le rapport d'enquête
Avril 2011
Nous nous sommes rendus à l'entrée des abattoirs de Lœul et Piriot ainsi qu'à l'entrée de l'abattoir de Doux (Les deux principaux abattoirs pour la mise à mort des chevreaux). Hélas, contrairement à ce que nous avions pu observer sur le marché de Lezay en décembre, ce sont toujours les caisses non conformes qui sont utilisées.
De plus, les enquêteurs de L214 ont été agressés par le président du directoire de l'abattoir de Lœul et Piriot, qui a arraché caméra et appareil photo de leurs mains. Une plainte pour vol a été déposée.
Lire le communiqué de presse pour les détails
________________________________________

1. Règlement (CE) n° 1/2005 relatif à la protection des animaux pendant le transport.
2. Article 1.2 de l’annexe I chap II : « Un espace suffisant est prévu à l’intérieur du compartiment destiné aux animaux et à chacun des niveaux de ce compartiment afin de garantir une ventilation adéquate au-dessus de la tête des animaux lorsqu’ils sont debout dans leur position naturelle, sans qu’en aucun cas leurs mouvements naturels puissent être entravés. »
Partager / Diffuser
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Meat    Dim 10 Juil - 11:37

20 avril 2011

Ecrire au ministère pour les chevreaux

Voici un exemple de courrier à envoyer au ministre de l'Agriculture au sujet du transport des chevreaux. Vous pouvez l'envoyer par courrier postal :

Monsieur le Ministre
Ministère de l’Agriculture
78, rue de Varenne
75349 Paris 07 SP

Vous pouvez également utiliser le formulaire en ligne mais dans ce cas, votre message ne doit pas comporter plus de 1500 caractères (la proposition ci-dessous en comporte 2406).

Monsieur le Ministre,

Voilà plusieurs années que les associations de protection animale se mobilisent pour que les chevreaux ne soient plus transportés dans des caisses à dindes non conformes pour ces jeunes animaux. Votre ministère s'est montré rassurant en 2009, promettant une mise en conformité rapide, puis a fait volte-face en 2010 après une réunion avec les transporteurs.
En ce mois d'avril 2011, des enquêteurs de l'association L214 se sont postés en observation devant deux abattoirs de la région Poitou-Charentes, première région productrice de lait de chèvre. Ils ont pu constater que les chevreaux continuaient d'être transportés dans des caisses non réglementaires.

Le camion aperçu sur le marché aux chevreaux de Lezay, équipé de cages de hauteur suffisante, est opportunément exhibé lorsque les médias, alertés par les associations de protection animale, risquent d'être présents, mais n'est nullement représentatif du reste du parc de véhicules. En mars 2010, un caméraman de France 3 s'était fait agresser par un transporteur de l'abattoir Loeul et Piriot. En avril 2010, c'est le président du directoire de cette société qui a agressé deux enquêteurs de l'association L214, leur arrachant appareil photo et caméra, alors qu'ils filmaient l'arrivée à l'abattoir des camions transportant les chevreaux, postés sur la voie publique.

En permettant aux transporteurs de violer la réglementation en toute impunité, votre ministère prive de jeunes animaux effrayés de la protection minimale que leur garantit notre droit lors du voyage qui les conduit à la mort. Il contribue de surcroît à mettre en danger les personnes qui s'emploient à rendre compte de la situation sur le terrain.
Monsieur le Ministre, on entend souvent les responsables politiques de notre pays affirmer qu'il ne doit pas y avoir de zones de non-droit en France. Il ne tient qu'à vous de faire disparaître la zone de non-droit concernant le transport des animaux. De le faire maintenant. Il y a plus de dix huit ans que la réglementation est bafouée !
Je suis, comme la majorité de nos concitoyens, attaché(e) au respect du bien-être animal. Je compte sur vous pour prouver sur ce dossier que le gouvernement français l'est aussi et suis impatient(e) de connaître les dispositions que vous comptez prendre.
En vous remerciant d'avance de votre réponse,
je vous prie d'agréer, Monsieur le Ministre, l'expression de ma haute considération.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Meat    Mar 12 Juil - 5:08

15 mai 2011

Nos assiettes à la loupe : résultats d’un rapport sur l’utilisation des antibiotiques sur les animaux

En février 2011, l’agence nationale du médicament vétérinaire (ANMV) a publié son rapport annuel sur l’utilisation, en France, des antibiotiques sur les animaux. Les chiffres sont inquiétants et One Voice dénonce une fois de plus l’irresponsabilité des élevages industriels et leurs conséquences sur la santé humaine et animale.

Les chiffres

En France, depuis 1999, un suivi des ventes de médicaments vétérinaires contenant des antibiotiques a été mis en place. L’ANMV vient de publier les chiffres pour l’année 2009. Au total, ce sont 1067, 35 tonnes d’antibiotiques qui ont été vendus sur le territoire français.
Le rapport mentionne que le niveau d’exposition des animaux aux antibiotiques, toutes familles confondues, a diminué de 3,9% par rapport à 2008 mais elle a surtout augmenté de 12,6 % entre 1999 et 2009 et ce qui fait de la France le deuxième plus gros consommateur d’antibiotiques en Europe

Des antibiotiques pour qui et pour quoi ?

44% des ventes d’antibiotiques sont destinés aux élevages porcins. Viennent ensuite les volailles et les bovins avec respectivement 22 et 16%. Dans ces élevages, les antibiotiques sont prescrits pour un usage curatif, préventif et additif. En effet, ils sont prescrits par un vétérinaire si un animal est malade, mais aussi pour traiter tout un élevage si des individus meurent d’une infection bactérienne contagieuse. Enfin, certains antibiotiques sont ajoutés à faibles doses dans l’alimentation des animaux sains. Au total, 50 % des antibiotiques fabriqués dans le monde sont destinés aux élevages.

Nourris aux antibiotiques

Ajoutés à la nourriture, les antibiotiques deviennent des additifs alimentaires favorisant la croissance des animaux. Cette pratique concerne la quasi-totalité des porcs, veaux et dindons, les deux tiers des poulets et un tiers des bovins destinés à la filière viande. Leur résultats semblent miraculeux et font le bonheur des éleveurs : les animaux ont moins besoin de manger, grandissent plus vite (gain moyen jusqu’à 9% par jour) et produisent plus de lait dans le cas des vaches ! Une manne financière non négligeable…

Des risques importants

Quel rapport entre notre santé et un animal nourri aux antibiotiques ?
Les bactéries des animaux peuvent devenir, comme celles des hommes, résistantes aux antibiotiques. Elles se dotent alors d’un gène résistant. Si ces bactéries passent chez l’homme, on ne peut alors plus les éradiquer et donc plus soigner certaines infections. Ce fut le cas dès 1950, ce qui amena la Communauté européenne à interdire aux élevages l’utilisation de familles d’antibiotiques utilisées chez l’homme ; ce qui n’est toujours pas d’actualité aux Etats-Unis.

De l’animal à l’homme

L’histoire pourrait s’arrêter là mais le problème majeur est le passage inévitable des bactéries résistantes de l’animal à l’homme. Ce passage s’opère principalement par la chaîne alimentaire. Certaines bactéries qui prolifèrent dans les tubes digestifs des animaux d’élevages, vont finir dans les excréments pour ensuite contaminer les sols, les eaux et parfois nos assiettes lorsque les règles d’hygiène ne sont pas respectées.
Plus rarement, la contamination peut aussi être directe par ingestion si les bactéries survivent à la cuisson. Une fois en contact avec les bactéries de notre flore intestinale, elles peuvent alors leur transmettre le gène de résistance.

Des antibiotiques dans nos assiettes

Le phénomène de résistance peut aussi être directement lié aux antibiotiques eux-mêmes.
Même s’ils sont présents à faible dose dans les additifs, on peut en effet en retrouver des résidus dans la viande ou le lait. Nous ingérons alors ces antibiotiques et développons des résistances à notre insu. Ce phénomène peut aussi subvenir lorsqu’un animal malade est traité dans un élevage. Si les délais ne sont pas respectés, des résidus peuvent alors être observés dans le fromage ou les yogourts si la vache était traitée pour une mammite.
Des bactéries très étudiées

Certaines familles d’antibiotiques utilisées en médecine humaine principalement dans les hôpitaux sont très similaires à celles utilisées dans les additifs. De récentes recherches ont démontré que les bactéries qui développaient une résistance à l’une l’étaient aussi pour l’autre. Dans ce cas, il devient impossible de soigner les patients lorsqu’ils sont contaminés.
Des solutions ?

Même si certaines études minimisent l’impact de ces pratiques sur notre santé, un rapport parlementaire relève que la France détient le record européen du taux de résistance aux antibiotiques. Aujourd’hui, seuls les élevages répondant aux normes de l’agriculture biologique ou certifiés par des labels n’utilisent pas ces additifs . Les Suédois les ont interdits depuis 1986. Ceci nécessite des techniques d’élevage différentes avec une hygiène plus sévère et a de fait une répercussion sur le prix de la viande. Autant d’arguments qui devraient nous conforter à changer nos habitudes alimentaires.

http://www.one-voice.fr/alimentation-et-vetements-sans-barbarie/nos-assiettes-a-la-loupe-resultats-d%e2%80%99un-rapport-sur-l%e2%80%99utilisation-des-antibiotiques-sur-les-animaux/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Meat    Mar 12 Juil - 5:10

03 mai 2011

Tous à la Veggie Pride 2011

One Voice vous convie à l’édition 2011 de la Veggie Pride qui aura lieu à Marseille et Paris en mai et juin prochain. Venez revendiquer votre fierté de ne pas participer au massacre des animaux

Une manifestation originale

La Veggie Pride a vu le jour en 2001 à Paris et a depuis fait des émules en France comme en Italie. Cette manifestation revendicative invite toutes les personnes qui refusent de manger de la viande par conviction pour la cause animale à venir défiler afin de faire de l’abattage des animaux un vrai sujet politique.

Se mobiliser pour une éthique

Refuser de manger des animaux, c’est refuser la mise à mort, dans des conditions déplorables, de centaines de milliards d’animaux chaque année à travers le monde. La Veggie Pride permet ainsi à chaque personne partageant cette opinion d’en exprimer sa fierté mais aussi de défendre l’idée que le végétarisme peut être un mode de consommation alimentaire viable et en cohérence avec une éthique globale.

Rejoignez-nous

Cette année, One Voice vous donne rendez-vous pour défiler le 21 mai 2011 à Marseille et le 11 juin à Paris.

Informations pratiques :

Marseille :
Samedi 21 mai
- De 14h à 17h, Veggie Pride :
RDV à 14h Place des Réformés (Métro / Tramway : Réformés).
- À partir de 18h, After :
soirée conviviale et festive avec tables d’informations, repas, concert… (lieu à préciser).
(les jours précédents et suivant des débats sont organisés)
Paris :

Samedi 11 Juin
- De 11h00 à 15h00, village associatif de la cause animale du Vegfest,
Place Joaquim du Bellay dans le quartier des Halles.
- De 16h00 à 19h00, Veggie Pride.
Parcours prévisionnel : happening de départ près de la place St Eustache en face de la rue Montorgueil
(les jours précédents et suivants des débats sont organisés)
Un covoiturage peut parfois être organisé à partir de Lyon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Meat    Mar 12 Juil - 5:11

20 juin 2011

Réduction du temps de transport des animaux d’élevage

Depuis plusieurs années déjà, One Voice dénonce et se mobilise contre les conditions déplorables dans lesquelles les animaux d’élevage sont transportés. Elle rejoint aujourd’hui la campagne européenne de l’association Animals’ Angels qui œuvre pour réduire le temps de transport des animaux vivants à une durée maximale de 8 heures. Notre objectif : collecter 1 million de signatures pour être entendus.

La réalité

Chaque année sur les routes françaises et européennes, des millions d’animaux sont transportés de leurs lieux d’élevage jusqu’aux abattoirs. Entassés comme de la marchandise après avoir été brutalisés pour rentrer dans les camions, ils subissent stress, peur et douleur sur des trajets qui peuvent durer plusieurs jours et durant lesquels ils sont privés d’eau et de nourriture.

Ce que dit l’Europe

La seule réglementation européenne qui existe à ce jour date de 2005. Elle autorise les transports d’animaux de plus de 8h tant que les véhicules possèdent des équipements permettant une régulation de la température, une ventilation, ainsi qu’une possibilité permanente d’abreuvement…

Un combat à mener

Au cours de ses enquêtes sur les transports d’animaux, One Voice a de nombreuses fois pu constater que les recommandations de l’Union européenne n’étaient jamais respectées.
One Voice et ses homologues européens s’associent donc aujourd’hui afin d’envoyer un message fort aux décideurs politiques de l’UE pour qu’enfin une loi sur les transports soit appliquée.

Agir

Signez la pétition en ligne de 8hours : Stop au transport des animaux sur de longues distances. L’objectif est de collecter 1 million de signatures afin d’être entendus par les décideurs européens. Les cartes pétitions déjà récoltées par One Voice seront prises en compte, ce qui représente déjà plus de 12 000 signatures

http://www.one-voice.fr/alimentation-et-vetements-sans-barbarie/reduction-du-temps-de-transport-des-animaux-d-elevage/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Meat    Mar 12 Juil - 5:13

03 JANVIER 2011

ALIMENTATION ET VETEMENTS SANS BARBARIE

Derrière chaque plat carné et chaque vêtement d’origine animale, il y a le regard d’un être sensible qui a été transformé en machine à produire de la viande et de la peau. One Voice invite chacun à affronter ce regard et à s’interroger sur son mode de vie.

La vie secrète des vaches et des moutons

Juillet 2011. Dans le cadre de sa série de guides pour aller à la rencontre des animaux, One Voice vous invite à découvrir l’univers tendre et fascinant des peuples bovins et ovins. Loin des idées reçues, la vie des vaches et des moutons s’y révèle sous un nouveau jour.

Passeport pour le monde des animaux

A travers ce guide sur les ovins et les bovins, One Voice espère ouvrir une porte sur le monde passionnant d’animaux exploités sans relâche. Peu nombreux sont ceux qui savent qu’elle est la véritable nature de ces êtres, dissimulés aux regards, dans des élevages hors-sol où on leur dénie toute individualité. En une vingtaine de pages, vous apprendrez à mieux les connaître, à travers une multitude d’anecdotes à la fois surprenantes et émouvantes.

A la découverte du peuple ovin et bovin

Au fil des pages, vous découvrirez la véritable identité des moutons : capables de résoudre des problèmes complexes, de lier des amitiés à long terme, et même d’être des compagnons agréables pour les humains. Vous apprendrez aussi que les vaches sont des individus sensibles, ayant chacune son propre caractère et capables de sentiments très forts y compris envers les humains.

Toucher les consciences

A la rencontre des peuples ovin et bovin n’est pas qu’une invitation à la découverte du monde mental d’animaux méconnus. Son objectif est aussi d’ouvrir les yeux sur l’existence véritable d’animaux surexploités. Chacun de nous doit savoir que ces animaux ne sont pas des objets, mais des individus ayant une histoire, une personnalité, un caractère. Leur vie a un sens, ils aiment, détestent, souffrent et sont heureux ou malheureux. Une révélation nécessaire pour que chacun analyse pleinement, et en conscience, les conséquences éthiques de l’usage que nous faisons d’eux. Pour tout connaître de la sentience des vaches et des moutons et nous aider à mettre un terme à leur souffrance, vous pouvez commander et diffuser autour de vous le guide « A la rencontre des peuples ovin et bovin ».

Télécharger ou commander le guide.

http://www.one-voice.fr/wp-content/uploads/2011/06/Guide-le-peuple-ovin-et-bovin.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Meat    Mer 13 Juil - 5:23

02 mai 2011

Animaux d'élevage

Considérés comme de simples machines à produire du lait, des oeufs, de la chair, les animaux d'élevage sont déjà peu protégés par la législation, qui de surcroît demeure trop souvent inappliquée. Ils sont souvent enfermés trop nombreux dans des cages trop petites, transportés sur de trop longues distances dans des conditions déplorables pour rejoindre l'abattoir où sont trop souvent négligées les dispositions destinées à atténuer les affres de la mise à mort. Si les normes en vigueur étaient appliquées, bon nombre d'élevages et d'abattoirs devraient fermer leurs portes ou modifier significativement leurs pratiques. Malheureusement et en dépit d’éléments de preuve souvent accablants, cette problématique est abordée avec un certain dédain par les services de l’administration chargée du contrôle des exploitations et par les services de la justice. Par exemple, la SPA et L214 ont porté plainte contre un abattoir de poulets en produisant des éléments tangibles démontrant que des animaux sont saignés ou ébouillantés alors qu’ils sont encore conscients. Bien que la réglementation exige clairement qu’ils soient étourdis avant cette phase, la plainte a été classée sans suite.

Le 11 février 2009, Ouest-France rapportait le cas d'un éleveur ayant laissé à l'abandon son élevage de 150 porcs : « "Quand nous sommes arrivés, le 24 avril 2007, nous avons trouvé des dizaines de cadavres d'animaux momifiés", ont noté les vétérinaires appelés sur place. "Il y avait des os tout autour de l'élevage, jusqu'à dans la fosse à lisier. Certains étaient là depuis deux mois. Le système d'alimentation, bouché par des os, ne fonctionnait plus. Les animaux ont fini par se manger entre eux." » L'éleveur a été condamné à... 1200 euros d'amende. Et que dire lorsque c'est le gouvernement lui-même qui permet le maintien de pratiques illégales ?

Population féline

Chats empoisonnés, pris dans des pièges (souvent illégaux), disparus, dérangeant par leur nombre, enfermés dans des caves de supermarchés pendant des années... La liste est longue. Un exemple traité par le service juridique de l’Association Stéphane Lamart : des chatons ont été torturés puis emmurés vivants. Des personnes ont témoigné par écrit et le mis en cause a reconnu ses actes : le procureur n’a pas jugé utile de le sanctionner au regard de son grand âge.

Chiens dits « de travail »

Ces animaux vivent souvent dans des conditions en manque total de conformité avec la loi : enfermés le jour dans des caves obscures ou dans des cages à l’intérieur de véhicules non aérés. Là encore, leur maltraitance est souvent signalée. Pourtant, des commissariats et des gendarmeries refusent les plaintes, des procureurs ne retiennent pas la gravité des faits et trop de juges relaxent les mis en cause. Nous demandons une assistance immédiate pour tout dépôt de plainte ou intervention urgente des associations de protection animale. Nous demandons la reconnaissance du travail de ces associations et du bien-fondé du retrait de l’animal.

http://justice-pour-les-animaux.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Meat    Mer 13 Juil - 5:26

02 mai 2011

Pétition

Télécharger la > version papier <
Les présents pétitionnaires demandent au Gouvernement français la mise en place d'une réelle politique pénale pour la répression des atteintes commises à l'encontre des animaux, afin de garantir l'application effective de la législation.
Ils demandent :
1. Nomination, au sein de chaque parquet général, d'un magistrat formé à la problématique de la protection animale, chargé du suivi du contentieux et des relations avec les associations de protection animale.
2. Réexamen par le parquet général des plaintes classées sans suite par les procureurs, lorsqu’il s’agit de maltraitance, d'actes de cruauté avérés ou de la violation de la réglementation sur le bien-être animal.
3. Arrêt de la pratique consistant, pour certains commissariats et brigades de gendarmerie, à refuser les dépôts de plaintes. Les citoyens ne doivent plus s'entendre dire que leur démarche est inutile, ou qu'elle est ridicule parce qu'il ne s'agit “que d'un animal”.
4. Jugements plus sévères et sanctions effectives, proportionnées et dissuasives pour les actes de maltraitance et de cruauté envers les animaux ou la violation de la réglementation sur le bien-être animal, en application des textes en vigueur.
Si vous représentez une association, vous pouvez affirmer son soutien à la campagne en l'affichant à nos côtés sur la page soutien. Pour ce faire, contactez-nous.
Si vous êtes un particulier, veuillez renseigner le formulaire ci-dessous afin de signer la pétition.

http://justice-pour-les-animaux.org/petition/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Meat    Mer 13 Juil - 5:27

13 mai 2011

Comment aider ?

Vous pouvez :
• Parler autour de vous de ce site (par mail, sur les forums).
• Signer la pétition (si ce n'est pas déjà fait).
• Mettre un lien de votre site personnel ou blog vers ce site. Attention avant de faire ce lien, lisez nos conseils pour mettre un lien vers notre site.
• Imprimer la pétition papier, la faire signer puis la renvoyer à l'Association Stéphane Lamart B.P 154 94208 IVRY SUR SEINE CEDEX France.
• Imprimer et diffuser ce tract proposé par l'Association Stéphane Lamart ou en concevoir un vous-même.
• Imprimer et diffuser ces affiches.
• Venir participer à la manifestation du 13 mai.
Vous pouvez pour cette occasion imprimer les affiches que l'Association Stéphane Lamart met à votre disposition.
• Intégrer cette bannière à votre site :

Pour cela copier-coller ces lignes de code dans votre site :
Tout sélectionner <div style="width:550px;height:150px;border:1px solid #ccc;">
<object type="application/x-shockwave-flash"
data="http://justice-pour-les-animaux.org/imgs/anim-accueil.swf"
width="550" height="150">
<param name="movie"
value="http://justice-pour-les-animaux.org/imgs/anim-accueil.swf" />

Une fois fait, vous pouvez éventuellement, prévenir le webmaster.

http://justice-pour-les-animaux.org/aider/

http://justice-pour-les-animaux.org/soutien/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Meat    Mer 13 Juil - 5:28

05 mai 2011

Injustices

Lorsqu'un particulier ou une association de protection animale constate un acte de cruauté ou de maltraitance, l'injustice opère souvent à trois niveaux :

• Refus de plainte au commissariat ou à la gendarmerie.
• Affaire classée sans suite par décision du procureur.
• Peine ridicule compte tenu de la souffrance imposée à l'animal.

Voici, ci-dessous, des exemples de ces actes de cruauté et de maltraitance envers lesquels nous constatons en France des injustices flagrantes. Chaque image illustre de nombreux cas similaires pour lesquels nous nous heurtons trop souvent à l’indifférence, au manque de temps ou, ce qui est pire, à la non reconnaissance de l’animal en tant qu’être sensible à la douleur.

Animaux domestiques

De nombreux particuliers nous appellent pour dénoncer la souffrance d'animaux enfermés sur un balcon, dans un coffre, une cage ou un cagibi, sous-alimentés, assoiffés, battus, attachés trop court... Nous demandons justice pour ces animaux. Nous demandons une prise de conscience de leur souffrance ainsi que l’application des lois qui les protègent. Il est inacceptable qu’un procureur nous empêche de retirer un animal qui n’a plus que la peau sur les os sous prétexte que nous n’en sommes pas le propriétaire. Certains procureurs ignorent qu’il est possible de retirer provisoirement un animal afin de le mettre à l'abri (art. 99-1 du Code de procédure pénale). Il est inacceptable qu’un classement sans suite soit prononcé en faveur de quelqu’un ayant PENDU son chien pour avoir mordu une personne. L’animal a agonisé pendant 20 minutes : l’acte de cruauté n’a pas été retenu.

À la campagne : chevaux, poneys, chèvres...

Là encore, les citoyens nous appellent en grand nombre pour dénoncer des cas de maltraitance ou des refus de plainte pour des animaux laissés à l’abandon : chevaux, ânes, poneys, chèvres, vaches... dans un état de santé déplorable, sans eau, sans nourriture, blessés ou malades sans soins... Récemment, un éleveur introduisait cinq chèvres dans le sas de sa banque et en égorgeait trois, espérant ainsi obtenir un découvert. Verdict : un euro de dommages et intérêts. Il nous a fallu interjeté appel afin que la Cour d’appel d’Amiens reconnaisse la culpabilité du mis en cause et le condamne plus sérieusement à verser 1750 euros de dommages et intérêts à la SNDA (Société Nationale pour la Défense des Animaux) et l’Association Stéphane Lamart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Meat    Mer 13 Juil - 5:30

12 mai 2011

Pour que les lois qui protègent les animaux soient appliquées.

Les associations de protection animale, leurs avocats et tous les citoyens attachés au progrès vers un comportement plus éthique envers les animaux en appellent à la responsabilité du gouvernement, de la police et de la justice.

Faire souffrir les animaux est un délit :

stop à l'impunité et aux condamnations symboliques !

Images de la manifestation du 13 mai 2009 qui a réuni 140 personnes dont les représentants de dizaines d'associations près du ministère de la justice. (Photos de Michel Pourny)

Responsables politiques, fonctionnaires de police, magistrats, le peuple vous interpelle : les actes de cruauté et de maltraitance à l'encontre des animaux doivent être effectivement constatés et condamnés. Justice pour les animaux est une campagne menée par l'Association Stéphane Lamart avec le soutien de nombreuses associations.

http://justice-pour-les-animaux.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Meat    Mer 13 Juil - 5:30

24 juin 2011

Pour un mouvement international pour l'abolition de la viande

L214 relaie et s'inscrit dans cet appel lancé récemment pour le développement d'un mouvement international pour l'abolition de la viande. Vous pouvez lire le texte paru dans la revue Les Cahiers antispécistes intitulé Abolir la viande.

Vous pouvez consulter les sites :

• Abolir la viande
• Journée Mondiale pour l'Abolition de la Viande

Il également possible de commander la brochure "Abolir la viande" sur notre boutique.
Nous sommes une quarantaine de personnes de tous horizons qui travaillons à un projet pour lequel nous sollicitons votre avis et espérons votre soutien. Il s’agit de la revendication, à l’échelle internationale, de l’abolition de la viande. La viande cause plus de souffrance et de mort qu’aucune autre activité humaine. La consommation de viande implique la négation de la sensibilité des animaux mangés ou l’indifférence à ce qu’ils endurent. Cette négation et cette indifférence ont aussi des répercussions sur le manque de considération qui est accordé à la sensibilité en général – humaine et non humaine. En particulier, la consommation de viande est un frein à la prise en compte des intérêts des animaux dans bien d’autres domaines.
L’histoire de l’esclavage humain et des campagnes d’abolition aux XVIIIe et XIXe siècles nous a convaincus que le mouvement animaliste devait maintenant exprimer une demande d’interdiction de la viande, sous la forme d’une revendication politique claire, susceptible de convaincre et d’être reprise par le plus grand nombre.

Nous avons créé une liste de travail sur Internet, et nous sommes mis d’accord pour formuler cette revendication comme suit :

Parce que la production de viande
implique de tuer les animaux que l’on mange,

parce que nombre d’entre eux souffrent
de leurs conditions de vie et de mise à mort,

parce que la consommation de viande
n’est pas une nécessité,

parce que les êtres sensibles
ne doivent pas être maltraités ou tués sans nécessité,

l’élevage, la pêche et la chasse des animaux pour leur chair,
ainsi que la vente et la consommation de chair animale,
doivent être abolis.

Cette résolution a été conçue pour se fonder sur une conviction largement partagée, tous pays confondus («les êtres sensibles ne doivent pas être maltraités ou tués sans nécessité»), et sur une logique difficilement contestable («la viande oblige à tuer et maltraiter des animaux» + «la viande n’est pas nécessaire» => «la viande doit être abolie»). Nous souhaitons lancer avec votre aide en 2008 (60e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’Homme qui abolit l’esclavage humain à l’échelle mondiale) l’idée de cette revendication et promouvoir un mouvement international qui la porte, ceci pour qu’elle atteigne son objectif, au moins dans certains pays, avant la fin de ce siècle. Ce ne sera pas la fin de toute exploitation des animaux, ni celle du spécisme, encore moins la disparition de toute souffrance animale, mais ce sera néanmoins un progrès réel, sur la base duquel d’autres progrès pourront être obtenus. Nous serions très heureux que vous décidiez d’adhérer officiellement au texte de la résolution et de contribuer aux initiatives visant à le faire connaître.

D’ores et déjà, nous imaginons une soirée de lancement organisée à Paris, à laquelle nous inviterons des représentants de l’ensemble du mouvement animaliste, organisations comme individus ; ils s’engageront à soutenir la déclaration pour l’abolition de la viande, pourront exposer leur point de vue sur les perspectives qu’elle ouvre et sur la forme et les moyens qu’ils envisagent de mettre en œuvre pour la populariser...
Cette soirée de lancement aura lieu en présence de personnalités végétariennes, dans une salle parisienne où les médias internationaux seront conviés. Ce projet doit pouvoir être développé par chacun de la manière qui lui convient, de la même façon que la revendication d’abolition de l’esclavage a été soutenue par des groupes et individus très divers. Vous pouvez lire quelques textes complémentaires, qui expliquent et précisent notre démarche, sur le site personnel d’Antoine Comiti, qui est à l’origine de cette réflexion:

http://abolitionblog.blogspot.com/

Un début de FAQ peut également être consulté à cette adresse:

http://fr.m-eat.org/wiki/FAQ_sur_la_campagne

Un élément décisif pour donner corps à ce projet réside dans les échanges entre les parties intéressées: prendre connaissance des avis des uns et des autres sur la proposition qui est faite, en débattre, permettre aux différentes composantes du mouvement de s’informer mutuellement sur leurs initiatives, leurs stratégies, leurs problèmes, leurs moyens, et au besoin de s’organiser afin de conjuguer leurs efforts. Pour cela nous vous invitons à rejoindre la liste de discussion en français sur laquelle a été élaborée la résolution:

http://fr.groups.yahoo.com/group/abolitiongroup/

ou la liste internationale (en anglais) qui vient d’être créée:

http://groups.yahoo.com/group/meatabolition/

Nous serions heureux d’apprendre que des listes ou forums en d’autres langues ont été ouverts par certains d’entre vous sur le thème de l’abolition de la viande. Merci de nous faire part de vos questions et réactions soit sur les listes précitées, soit à cette adresse: contact ( a ) m-eat.org.

Cordialement,
Le comité français de lancement
du mouvement pour l’abolition de la viande
Pour l’abolition de la viande
Ferme Marivieille - 26470 Bellegarde en Diois - France
00 33 (0)4 75 21 44 91
http://www.l214.com/miav
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Meat    Mer 13 Juil - 5:40

29 juin 2011

Les animaux ne seront plus saignés sans étourdissement aux Pays-Bas

Les députés néerlandais viennent de voter à une écrasante majorité* une loi qui mettra fin à l'abattage des animaux sans étourdissement aux Pays-Bas. C'est le Parti pour les animaux (Partij voor de Dieren) qui est à l'origine de cette avancée. Ainsi les Pays-Bas vont rejoindre la Suisse, la Suède, la Norvège, le Luxembourg et la Nouvelle-Zélande qui ont déjà rendu théoriquement obligatoire l'insensibilisation des animaux avant leur mise à mort. En France, le gouvernement cherche plutôt à protéger la dérogation à l'étourdissement obligatoire et s'est même opposé à l'étiquetage des viandes dans le débat européen sur ce sujet (1). Pourtant, dans un sondage réalisé en France en 2009 par l'Ifop pour le compte de plusieurs associations de protection animale, 72% des sondés désapprouvaient la dérogation de ne pas étourdir les animaux avant leur abattage.
Si l'abattage des animaux reste une source de grande souffrance pour tous les animaux, l'obligation d'étourdissement, quand elle est bien appliquée dans les abattoirs, permet de limiter le temps de l'agonie finale.

Et si la France suivait le même chemin que les Pays-Bas ?
* 116 députés ont voté pour, 30 ont voté contre.

Abattage rituel sans étourdissement : une dérogation qui coûte cher aux animaux
L'abattage des animaux est encadré par des lois imposant l'étourdissement des animaux avant la saignée. L'abattage rituel (halal ou casher) bénéficie d'une dérogation à l'étourdissement : les animaux sont saignés en pleine conscience. (2) Or d'après la Fédération des Vétérinaires européens, l’égorgement en toute conscience cause généralement plus de souffrance que l’abattage « standard (3) ». D'après l'INRA, l'agonie d'un bovin peut durer jusqu'à 14 minutes après le tranchage de la gorge. (4)
→ Vidéo comparant un abattage de poulets avec et sans étourdissement
→ Plus de vidéos
________________________________________

1. « Le Parlement européen a en effet, dans sa résolution législative du 16 juin 2010 sur la proposition de règlement du Parlement européen et du Conseil concernant l'information des consommateurs sur les denrées alimentaires, introduit, en première lecture, un amendement visant à la mise en place d'une mention obligatoire de l'abattage sans étourdissement sur la viande issue d'animaux abattus selon les rites musulman ou israélite. Le Gouvernement français n'y est pas favorable. » ; Réponse à la question écrite N° 75556 de M. Nicolas Dupont-Aignan.
2. Réglementation
3. Federation of Veterinarians of Europe (FVE), Slaughter without prior stunning, 2002.
4. INRA, Douleurs animales : les identifier, les comprendre, les limiter chez les animaux d’élevage Rapport d'expertise, décembre 2009, p. 232-233.
Vidéo comparant un abattage de poulets avec et sans étourdissement :
http://www.l214.com/abattage-halal-non-halal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Meat    Mar 26 Juil - 11:17

Fin de l’élevage et de la pêche

Pour se nourrir l’homme s’est lancé dans l’élevage intensif et la pêche industrielle. Résultat : des animaux de ferme martyrisés du début à la fin de leur vie et des espèces aquatiques en voie de disparition. Mais ces pratiques ont des conséquences sanitaires et environnementales également dramatiques. One Voice propose l’abandon progressif de l’élevage et de la pêche industrielle, et le développement d’activités commerciales respectueuses de la santé humaine, de l’environnement et des animaux. Aujourd’hui, l’humanité produit et consomme annuellement plus de 275 millions de tonnes de viande et consomme environ 48 millions de tonnes de poissons pêchés dans les océans, l’autre moitié consommée étant produite par les fermes piscicoles. Ces chiffres ahurissants ne font que croître : en 2050, la production de viande devrait atteindre 465 millions de tonnes, et la consommation de poissons devrait presque doubler. Pour répondre à la demande, on emprisonne toujours plus d’animaux de ferme dans toujours plus d’élevages industriels et on surexploite les fonds marins avec la pêche industrielle. On dénombre actuellement 60 milliards d’animaux d’élevage confinés pour la plupart dans des bâtiments, entassés, le plus souvent dans des cages ou enchaînés et privés de la possibilité de se comporter selon leurs instincts naturels fondamentaux. Un nombre considérable d’animaux sont transportés dans des conditions cruelles et avec brutalité. Arrivés dans les abattoirs, ils ne sont pas épargnés de la souffrance et du stress. Ils payent un lourd tribu pour la satisfaction de l’appétit de viande de l’humanité. Dans les océans, il a été relevé que 70 % des ressources halieutiques étaient exploitées à un rythme tel qu’elles n’avaient pas le temps de se renouveler, augmentant par la même la vulnérabilité des écosystèmes. Et si l’aquaculture nous est souvent présentée comme une alternative à cette surexploitation, elle présente aussi de nombreux risques pour la faune et la flore marine comme pour l’homme.

À l’échelle du globe, la viande ruine la santé humaine. Elle est à l’origine de maladies, d’infirmités et de décès sur une échelle inédite. La viande et les autres aliments d’origine animale sont reconnus comme la principale cause, entre toutes, des pires pathologies chroniques et mortelles du monde actuel, du cancer aux maladies cardiovasculaires. L’utilisation d’antibiotiques dans l’industrie de l’élevage –d’animaux de ferme ou de poissons- contribue à l’apparition de micro-organismes résistants, si bien que nous risquons de nous retrouver à la merci de certaines maladies auparavant guérissables. Les industries de l’élevage et de la pêche sont en train de ruiner la planète. L’élevage est la deuxième plus grande source de gaz à effet de serre et joue un rôle de premier plan dans pratiquement toutes les crises écologiques, du changement climatique à la destruction des forêts humides. Pire encore, il détourne la production agricole mondiale, qui est utilisée pour nourrir les animaux et pour permettre ainsi aux populations les plus riches d’avoir leur dose de hamburgers, de steaks et de morceaux de poulet, ce qui contribue à entretenir la famine dans les pays les plus pauvres. Avec ses bateaux usines et sa technologie de pointe, la pêche industrielle détruit les ressources et saccage les fonds marins mettant en péril la survie de quantité d’espèces, de poissons, bien sûr, et aussi de mammifères, d’oiseaux, etc.
Pour toutes ces raisons, One Voice propose de mettre fin à l’élevage. Par ses actions et ses campagnes d’information, l’association encourage chacun à diminuer de plus en plus sa consommation de viande et à adopter un régime alimentaire non préjudiciable à sa santé, respectueux des autres humains, de la planète et des animaux.

« D’un point de vue humanitaire, l’idéal serait que le monde entier soit végétarien et que tous les animaux puissent vivre comme ils vivent dans la nature. On peut espérer que ce temps finira par arriver, tôt ou tard. En attendant, les malheureux animaux continueront d’être égorgés. »
Al-Hafiz Basheer Almad Masri, Animal welfare in Islam, 2007
« Les souffrances que subissent ces animaux sont devenues si extrêmes que se nourrir de ces créatures, c’est se nourrir sans le savoir de l’abjecte misère qu’a été leur existence (…) Nous ingurgitons des cauchemars au petit-déjeuner, au déjeuner et au dîner. »
John Robbins, Diet for a New America, 1987

Vous pouvez soutenir le combat de One Voice
en faveur des animaux destinés aux abattoirs en faisant un don.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Meat    Aujourd'hui à 16:10

Revenir en haut Aller en bas
 
Meat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» nouvelle recette
» oeil qui pleure
» besoin de conseils et de soutien je pête les plombs !!!
» Dog meat wars: 5 stories that shocked Vietnam
» CYBER ACTION URGENTE !!! Contre le festival de viande de chien à Yulin !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: Les infos de Végétalienne-
Sauter vers: