AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 quito ing esp tests sur les animaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 23 ... 44  Suivant
AuteurMessage
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: quito ing esp tests sur les animaux   Ven 25 Mai - 4:58

Ce que vous pouvez faire

Pour empêcher la souffrance et la mort de millions d’animaux dans des tests de toxicité dépassés, non fiables et cruels, il faut agir immédiatement. Nous sommes tous soucieux de protéger la nature, la faune et nos semblables des substances potentiellement toxiques – mais empoisonner des animaux par millions n’est pas la solution.

Voici ce que vous pouvez faire pour rectifier les choses:

S’il vous plaît, prenez le temps d’envoyer un mot à Margot Wallström, Commissaire Européen de l’Environnement, et aux membres du Parlement Européen.


Veuillez contacter également votre député européen en lui demandant de soutenir la campagne: "Dangereux si avalé" et de s’opposer vigoureusement à l’utilisation des animaux dans le cadre de la stratégie chimique proposée par l’Union Européenne. Pour obtenir le nom et les coordonnées de votre député européen, veuillez composer le 020 7227 4300. Si vous recevez une réponse, merci d’en faire parvenir une copie à PETA ou BUAV.


Envoyez un message au Forum des Spécialistes de l’Industrie Chimique Britannique (UK Chemicals Stakeholder Forum) pour leur faire part de votre inquiétude concernant les tests sur animaux et les inciter à appuyer des changements en ce qui concerne la stratégie chimique de l’UE, ceci afin d’empêcher de nouvelles expériences sur animaux. Vous pouvez leur envoyer un email a chemicals_forum@detr.gov.uk.


Téléchargez notre pétition pour empêcher l’utilisation d’animaux dans le programme de tests chimiques de l’UE (Lecteur Adobe Acrobat nécessaire). Demandez à votre famille, vos amis, voisins et collègues de signer et se joindre à notre campagne.


Si vous êtes membre d’un organisme environnemental, de conservation ou de consommateur, contactez ces organismes et faites-leur part de vos inquiétudes concernant l’utilisation des animaux dans le programme d’expériences chimiques proposé par l’UE. Demandez leur d’approuver uniquement les projets d’expériences chimiques non basées sur le modèle animal, et demandez-leur une copie de leur politique en la matière. Merci de nous envoyer un duplicata des réponses que vous recevez.

Vous pouvez aussi contacter directement les organismes suivants:
Organisme Européen a la Consommation
Le Bureau Européen de l’Environnment
Les Ami(e)s de la Terre
Greenpeace
WWF
Si vous obtenez une réponse du Commissaire Wallström, des ministres européens ou de l’environnement ainsi que des associations de consommateurs, merci de nous tenir au courant. Vous pouvez nous contacter par email à: info@buav.org et info@petauk.org ou par écrit a: 16a Crane Grove, London N7 8NN, Angleterre

Un site sur les tests des animaux : http://www.stopeuchemicaltests.com/fr/index.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: quito ing esp tests sur les animaux   Sam 26 Mai - 7:41

Des groupes peu recommandables
Les entreprises privées (la plupart des produits ménagers et cosmétiques sont testés sur des animaux).
Les établissements publics tels que l’INSERM, l’INRA, le CNRS ou l’Institut Pasteur, financés par le contribuable.
Les laboratoires rattachés au Ministère de la Défense, qui bénéficient d’un budget important et dont les expériences sur les animaux sont couvertes par le secret défense. Les subventions servent alors à financer des expériences dans lesquelles des animaux sont volontairement irradiés, mutilés ou soumis à des explosions.
Certaines associations caritatives telles que l’ARC (Association pour la Recherche sur le Cancer), l'AFM (Association Française contre les Myopathies) ou la FRM (Fondation pour la Recherche Médicale). Renseignez-vous avant de faire un don.
La recherche agroalimentaire. Vaches, moutons, cochons, poules et oies servent à des expériences réalisées dans le but d’augmenter le rendement, le nombre de naissances ou la quantité de chair. Là aussi, les testeurs ne sont pas les payeurs puisque bon nombre d’expériences sont financées par le contribuable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: quito ing esp tests sur les animaux   Dim 27 Mai - 3:38

Un site sur la vivisection :

http://www.artezia.net/animaux/vivisection/vivisection.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: quito ing esp tests sur les animaux   Dim 27 Mai - 3:39

Vivisection

Une grande premiére en France dans les laboratoires de vivisection.

Aprés des mois d'enquète sous couvert d'un emploi chez EVIC CEBA,
industriel de la vivisection, nous vous livrons les dessous de l'industrie
de la vivisection au quotidien.

Nous dédions ce site aux animaux d'EVIC CEBA

Fin des études, l'euthansie aprés vivisection EVIC CEBA 2000

En étroite liaison avec l'expérimentation animale, EVIC CEBA
est une société de sous-traitance de la vivisection.

Sa fonction est de tester toutes sortes de produits, avant
leur sortie sur le marché.

Située dans la banlieue de Bordeaux, EVIC CEBA est implantée
depuis plus de 20 ans. Le siège social se trouvant à Vincennes
(94), cette société exerce également à CAUDERAN (33) sous
le nom d'IDEC.

A Blanquefort , avenue 48, rue Jean Duvert il est question de
sous-traitance pour de grandes sociétés Françaises.

Leur outil de travail : l'animal.

Entre autre, Chiens, Chats, Lapins, cobayes et rongeurs servent
pour ce qu'on appelle l'utilitaire (parfum, crème autobronzante,
produits alimentaires et détergents).

Test d'irritation cutanée (DL 50) EVIC CEBA 2000

Rappelons que depuis juin 2000, à été voté l'interdiction
d'utiliser des animaux pour tester les détergents étant donné
la douleur infligée.

En revanche EVIC CEBA détient aujourd'hui à son actif, une
popularité accroissante, ayant comme partenaires entre autre :
Guerlain, Lancaster, Haribo, Alpha mouss, …)

Egalement de grands laboratoires leur donnent leur monopole
tel que Rhône Poulenc, HMR Guerbet etc …)

Les tests EVIC CEBA qui sont pratiqués : Test de draize, DL 50,
test Dermique, Lampes UV, pyrogènes.

Test d'irritation cutanée (DL 50) EVIC CEBA 2000

A chaque test existe une méthode substitutive. Méthode bien
souvent ignorée en laboratoire. Et pourtant certaines d'entre
elles ont été validées par décret européen.

Le test de draize ou il est question d'injecter un produit ou
détergent dans l'œil du lapin afin d'observer l'innocuité et la
tolérance à long terme et particulièrement douloureux et cruel
pour l'animal est aujourd'hui interdit par la loi un peu partout
en Europe. Il existe pour cette expérience une méthode
substitutive.

Le test pyrogène ou l'administration par voie intraveineuse de
substances chimiques, à été remplacé par une méthode
substitutive appelée LAL.

Lapin ayant subi plusieurs tests en attente de transfert en salle pyrogén
EVIC CEBA 2000

Et pourtant à EVIC CEBA, ces tests cruels y sont encore
pratiqués et ce dans l'irrégularité et le silence.

A EVIC CEBA tous les tests sont faussés !

Outre les mauvais traitements causés sur l'animal, il en va de
la santé publique.

Pour un test expérimental qui aboutirait à un résultat positif
sur un produit à tester, l'animal utilisé doit être dépourvu de
toutes sortes de maladies et doit être expérimenté qu'une
seule fois et ce pour un seul produit.

Or à EVIC CEBA, l'animal testé est réutilisé pour différentes
expériences (le test de l'innocuité, le test de draize, le test
pyrogène ect.)

Il a même été noté qu'un lapin aurait été expérimenté
pendant un an et demi

Ce même lapin aurait servi 3 fois pour le test de l'innocuité,
une fois pour le test de Draize, et enfin 40 fois pour le test
pyrogène.

En pratique, sur un délai d'un mois, l'animal va être testé
4 fois. D'abord sur le flanc gauche sur la patte antérieure,
puis sur la patte postérieure, ensuite sur le flanc droit et ceci
afin de tester 4 produits différents à raison d'un test par
semaine

Lapin avant d'etre testé pour une crème ayant déja subi le test de Draize.
La cornée est attaqué par un détergent EVIC CEBA 2000


A EVIC CEBA tous les tests sont bons !

Notamment pour celui des pyrogènes.

Les seringues et aiguilles sont réutilisées pour différents produits
sur différents lapins.

Les produits ne sont pas entièrement injectés dans la veine,
certainement en raison de leur état délabreux à force d'être
utilisés

Il est à noter également que certains tests auraient été
pratiqués sur des animaux malades ayant des écoulements
nasales ou encore des pattes cassées lors de mauvais traitements.

Car chez EVIC CEBA les mauvais traitement se font au
quotidien et dans la bonne humeur.

Cette chienne Beagle à servi pour des expériences d'hygiène corporelle.
EVIC CEBA 2000

A EVIC CEBA tous les animaux sont bons à exploiter

Ceux qu'on retrouve avec les membres cassés durant
plusieurs semaines et ceci causé par les boites de contentions

Ceux laissés sans soins et que l'on retrouve avec des otites
purulentes causant des troubles de la motricité avec perte
d'équilibre, ceux la servent encore pour les tests de l'Innocuité
et ne sont euthanasiés qu'au bout de 15 jours.

Ou encore ceux qui représentent l'outil majeur pour
l'expérimentation animale et qui chez EVIC CEBA servent
aussi de ballon, avec lesquels les animaliers jouent au foot.

Des chiens que l'on traiterait à coup de Carcher sur la tète. Pour l'euthanasie de l'animal, l'animalier pratiquerait le coup
du lapin, ou coup du porte étiquette pour le rongeur, afin de
casser les cervicales , ce qu'il appellent dans leur jargon
décerébralisation. Pour le test pyrogène, l'injection se ferait à plusieurs reprises dans la même oreille, jusqu'à l'en traverser avec l'aiguille.
Ceci provoquant une hémorragie, la veine ne serait pas
clamper et l'animal resterait tel que.

Tous les lieux d'Expérimentation sont régis à une législation
sur la condition de détention. Notons que chez EVIC CEBA les cages sont trop étroites par rapport au poids et la taille de l'animal. Les grilles sont non adaptées pour les lapins et de plus rouillées
et blessante pour l'animal.

Le but de ce message est d'avertir toutes les sociétés travaillant
avec EVIC CEBA d'interrompre leurs demande, au risque de se voir
contrôler pour complicité ayant fait tester des produits risquant la
santé humaine et ceci dans des conditions inadéquates

lancastervivisection@hotmail.com


Dernière édition par végétalienne-13 le Mer 26 Aoû - 7:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: quito ing esp tests sur les animaux   Dim 27 Mai - 3:40

Vivisection

5 actions pour exprimer notre opposition et détermination à Lancaster.

Le succès de ce site dépend de ces 5 actions que vous pouvez réaliser en quelques minutes ...

Nous ne voulons plus tolérer les tests réalisés par Lancaster.

N'hésitez pas à nous communiquer toutes vos idées d'action à l'adresse : lancastervivisection@hotmail.com















N' achetez plus les produits LANCASTER



SKINCARE
FRAGANCES
DAVIDOFF
JOOP
CHOPARD
JIL SANDER
VIVIENNE
WESTWOOD
YUE-SAI




envoyer l'adresse de ce site à un(e) ami(e)











Telephonez chez LANCASTER

Relations publiques : Tél. 01 53 05 84 48 fax : 01 53 05 84 83






Envoyer une carte postale chez LANCASTER



Télécharger, imprimez et postez Format du fichier : Word 2000 PC / Poids : 80 Ko











Envoyer un e-mail chez LANCASTER
Relations publiques : eve_leporq@cotyinc.com



Telephoner et envoyer un fax, une lettre et une carte postale chez EVIC CEBA
EVIC CEBA
48, RUE JEAN DUVERT
33190 BLANQUEFORT

Tél. : 05 56 95 59 95
Fax. : 05 56 95 05 22




evicfrance-blanquefort@evic.fr












Télécharger, imprimez et postez Format du fichier : Word 2000 PC / Poids : 80 Ko
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: quito ing esp tests sur les animaux   Dim 27 Mai - 3:40

Vivisection

Trois méthodes alternatives ont été validées à ce jour. Deux de ces méthodes permettent d'évaluer le degré de corrosion pour la peau et la troisième permet d'évaluer la phototoxicité. Le Centre européen pour la validation des méthodes alternatives (ECVAM). Pour plus d'informations sur les textes Européens pour une interdiction définitive et permanente de la réalisation d'expérimentations sur des animaux pour les produits cosmétiques finis :

Proposition de DIRECTIVE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL modifiant, pour la septième fois, la directive 76/768/CEE du Conseil concernant le rapprochement des législations des États membres relative aux produits cosmétiques.

Vous pouvez consulter l'intégralité du texte :
http://europa.eu.int/eur-lex/fr/com/dat/2000/fr_500PC0189.html


Dernière édition par le Jeu 5 Juil - 18:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: quito ing esp tests sur les animaux   Dim 27 Mai - 3:43

Vivisection

Le Problème

La vivisection signifie littéralement que l'on découpe un animal vivant; c'est ce qui se pratiquait effectivement autrefois, notamment au XVIIIeme siècle où la philosophie cartésienne déniait la possibilité de souffrance aux animaux-machines. Dès lors, rien n'empêchait de clouer des chiens vivants et de pratiquer des expériences sur eux. Aujourd'hui, de telles pratiques n'ont plus cours mais les humains continuent à employer un nombre très élevé d'animaux pour des expériences scientifiques. Un pays comme la France sacrifie chaque année plusieurs centaines de milliers de rongeurs, plusieurs milliers de chats et chiens, et plusieurs centaines de primates.

De tous les problèmes liés à la souffrance animale, la vivisection est celui qui est le plus difficile moralement; on y rencontre probablement les plus grandes souffrances causées à des animaux, mais il se pose la question de son apport au nécessaire progrès de la médecine.

Imaginez votre corps donné à la science... alors que vous êtes encore à l'intérieur

Campagne PETA HelpTheMonkeys.com                              
                                       
D'un côté, des opposants critiquent l'apport scientifique de l'expérimentation, les plus radicaux allant jusqu'à lui dénier toute utilité. L'expérimentation est même quelquefois considérée comme dangereuse, car conduisant à des erreurs parfois graves. En effet, les modes de fonctionnement biologiques différent d'une espèce à l'autre. De plus, les troubles étudiés sont provoqués brutalement et artificiellement chez les animaux, et peuvent ainsi ne pas ressembler du tout à des états qui s'installent progressivement sur des années chez l'humain.

Beaucoup d'exemples circulent sur des produits qui ont des effets très différents d'une espèce à l'autre (morphine, dioxine, aspirine..). Des médicaments, validés avec succès sur l'animal, se sont révélés catastrophiques pour la santé humaine. Un cas souvent cité est celui de la thalidomide, dont l'effet tératogène a entraîné la naissance d'un grand nombre d'enfants mal formés. Après ce drame, il a été requis de tester les médicaments sur au moins deux espèces différentes. Mais cela n'a pas éliminé pour autant tous les problèmes ; par exemple, la nomifensine (antidépresseur), quasiment dépourvu de toxicité sur le rat, le lapin, le chien et le singe, n'est resté que quelques mois sur le marché pour cause de toxicité hépatique notable chez l'humain. Certaines recherches ont été ralenties à cause d'expérimentations conduisant à des interprétations erronées et à des fausses pistes : ce fut notamment le cas pour la poliomyélite, le virus ne s'attaquant pas de la même façon à l'humain et au singe.


Dernière édition par végétalienne-13 le Ven 16 Aoû - 12:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: quito ing esp tests sur les animaux   Dim 27 Mai - 3:44

Vivisection

De l'autre côté, des partisans soutiennent que l'expérimentation animale est un "mal nécessaire" pour que la science avance. Certains vont même jusqu'à la considérer comme définitivement incontournable.

Là non plus, les exemples ne manquent pas pour appuyer cette thèse. Les problèmes liés au diabète, à la chirurgie cardiaque, aux transplantations d'organes, à la pilule contraceptive, à la mise au point des antibiotiques et des vaccins ont été largement résolus grâce au recours à l'expérimentation. De façon générale, l'expérimentation animale est omniprésente dans la réalisation de nouveaux médicaments et pour la compréhension des mécanismes biologiques.

Enfin, certains opposants reconnaissent que l'expérimentation animale peut être utile. Mais ils considèrent que son apport à la science ne justifie pas sa pratique : on rejette d'ailleurs catégoriquement l'idée d'expérimenter sur des humains, alors que l'on ne pourrait pourtant pas nier la fiabilité de ce modèle !

Sur cette idée, des voix s'élèvent pour demander que les grands singes, étant donnée la richesse de leur vie émotionnelle et affective, ne puissent pas être des sujets d'expériences. La Nouvelle Zélande y a été sensible et a donné un statut aux grands singes anthropoïdes qui les met à l'abris des expérimentations. L'Union Européenne se détourne nettement des expériences sur ces animaux actuellement.

Il faut cependant savoir que l'expérimentation animale est loin d'être toujours appliquée à des luttes nobles (contre le cancer ou le sida par exemple). La réalisation des produits cosmétiques, ménagers et d'entretien a recours à des tests sur des animaux.
Certains sont particulièrement dénoncés pour leur cruauté, notamment le test de Draize (irritation oculaire) et le LD50 (on administre le produit jusqu'à ce que 50% des animaux décèdent; ce test est désormais supprimé des lignes directrices de l'OCDE).


Heureusement, l'Union Européenne s'est préoccupée du problème des tests de cosmétiques. Le 7ème Amendement à la Directive cosmétique 2003/15/CE prévoit, à partir de septembre 2009, l'interdiction de tester des ingrédients ou combinaisons en Europe, et l'interdiction de vendre des produits et des ingrédients testés sur les animaux sans tenir compte de la disponibilité de méthodes substitutives (sauf pour trois tests : toxicité à doses répétées, toxicité pour la reproduction et toxicocinétique). À partir de 2013, elle prévoit l'interdiction de vendre des produits et des ingrédients testés utilisant les trois derniers tests autorisés. Cette interdiction pourra être retardée si des méthodes substitutives, pour ces trois tests, ne sont pas encore disponibles.

Des militaires expérimentent des armes sans que l'on puisse savoir combien d'animaux sont utilisés ni ce qu'ils subissent. Au niveau de la recherche médicale, beaucoup d'expériences sont répétées inutilement, faute de coordination entre laboratoires. Certaines expériences de recherche ne sont pas publiées, car elles aboutissent à un échec; mais alors, plusieurs équipes les effectuent sans savoir que d'autres les ont déjà pratiquées infructueusement.

Beaucoup d'expériences sont appliquées sur des animaux vivants par tradition, alors qu'elles pourraient maintenant être remplacées par des méthodes dépourvues de souffrances (cultures cellulaires, toxicologie moléculaire, traitements informatiques). Il y a un déficit d'information ou de motivation de certains scientifiques qui pourraient faire l'effort de se passer de la vivisection. Souvent, des méthodes alternatives existent, sont au moins aussi rentables que l'expérimentation animale, mais ne sont pas utilisées, afin de ne pas avoir à changer les équipements déjà en place dans les laboratoires. Il y a aussi un déficit dans les moyens financiers alloués à la promotion des méthodes substitutives. Notons que la France est un des pays les plus en retard dans le domaine de l'expérimentation ; elle sacrifie quasiment le quart des animaux utilisés en Europe. L'Allemagne sacrifie presque deux fois moins d'animaux que la France, alors que la qualité de sa recherche biologique n'a rien à envier à celle de son voisin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: quito ing esp tests sur les animaux   Dim 27 Mai - 3:45

Vivisection

A défaut de se passer d'expérimentations, on peut travailler à diminuer son impact sur les animaux. En 1959, deux scientifiques britanniques, William Russell et Rex Burch, définissaient la "loi des "Trois R" : Remplacer, Réduire, Raffiner.
Le Remplacement consiste à s'efforcer de remplacer des espèces sensibles par des espèces non sensibles ou par des modèles non vivants. Les études sur des cellules en culture et les modèles mathématiques sont ainsi les principales alternatives.
La Réduction consiste à limiter l'utilisation d'animaux sensibles aux seules expériences considérées comme essentielles, à réduire le nombre d'animaux au minimum nécessaire à l'obtention de résultats valides.
Le Raffinement correspond à la réduction de la souffrance animale. Pour atteindre cet objectif, l'utilisation d'anesthésiques et d'analgésiques est indispensable pour toute intervention douloureuse. Orlans (1987) cite également d'autres procédures permettant de réduire la souffrance : le choix d'un seuil d'arrêt de l'expérimentation (par exemple, dans des études sur le cancer, décider de sacrifier les animaux lorsqu'un stade clinique est atteint), l'observation de pathologies spontanées plutôt que provoquées, l'étude de situations aiguës plutôt que chroniques, l'utilisation de méthodes d'investigation non invasives et de techniques de contention douce.

Un grand progrès a été accompli, en Europe, grâce à la directive 86/609 de 1986. Celle-ci veille, entre autres, à ce que les animaux bénéficient de conditions décentes d'hébergement, à ce que l'on n'utilise pas l'expérimentation si une alternative validée est possible (ce qui est encore assez rare), à ce que l'on vise la minimisation du nombre d'animaux employés. Elle demande surtout que toutes les expériences s'effectuent sous anesthésie... mais uniquement si celle-ci est compatible avec les buts poursuivis. C’est ainsi que dans 58 % des expérimentations conduites dans le monde, les animaux ne sont soumis à aucune douleur. Ils peuvent simplement subir un désagrément équivalent à celui que nous ressentons lors d’une piqûre ou d’une prise de sang. Dans 35 % des cas, les animaux reçoivent des traitements par analgésiques ou anesthésiques afin de leur éviter toutes douleurs inutiles qui perturberaient, en outre, les conditions des essais. Dans les 7 % qui restent, les animaux peuvent effectivement souffrir parce que l’objet de l’étude est la douleur ou parce que l’usage d’anesthésique risquerait de perturber les résultats. Même si la proportion de 7% peut sembler faible, elle représente encore un grand nombre d'animaux.

La directive ne concerne que les vertébrés. Certes, ceux-ci ont généralement un cerveau plus développé que les invertébrés, mais pas toujours : la pieuvre, dont les capacités intellectuelles sont étonnantes, peut être librement découpée vivante. La France est pointée du doigt pour ne pas avoir transposé certaines mesures de la directive dans sa législation (interdiction d'utiliser des espèces sauvages protégées par la CITES, dispositions à prendre à la fin des expérimentations, annonce obligatoire des expériences au ministère responsable). Novivisezione.org Les études scolaires et universitaires, et l'apprentissage des pratiques médicales ont également recours à l'utilisation d'animaux, bien qu'en nombre plus restreint que pour la recherche.
L'Euroniche (European Network of Individuals and Campaigns for Human Education) a pour but de promouvoir les alternatives à l'utilisation de l'animal dans l'enseignement universitaire, notamment, par l'emploi de vidéos, d'outils multimédia, de mannequins.



Le site web InterNiche contient d'utiles ressources à ce sujet. L'organisation milite aussi pour l'adoption généralisée d'un droit d'objection de conscience pour les étudiants en biologie, qui leur permettrait de refuser l'expérimentation sans en être sanctionné. Ce droit existe déjà en Italie.

Il y a eu des progrès sensibles du côté de la production des médicaments, qui se passe de plus en plus de l'emploi d'animaux : le vaccin contre la rage ne requiert plus de tuer des milliers de lapins, le vaccin antipolio n'oblige plus à prélever des reins de singes, les tests de grossesse ne nécessitent plus de tuer des lapines.

Globalement, le recours à l'expérimentation est en diminution sensible : selon des chiffres officiels, la France est passée de 7 millions d'animaux sacrifiés en 1980 à 3,6 millions en 1990 à 2,6 millions en 1997. Très récemment, on remarque que la baisse a cessé et même une petite hausse se dessine, apparemment pour les besoins de la recherche en génétique. Ces chiffres ne prennent pas tout en compte. Les trafics de chiens et chats, volés et revendus clandestinement à des laboratoires, représentent un grave problème.

De vives inquiétudes sont suscitées par le projet européen Reach. L'Union européenne constitue le plus important marché mondial de substances chimiques: environ 100 000 substances chimiques y sont commercialisées. Or, nous ne savons presque rien des dangers qu'elles risquent d'engendrer. Nous ignorons souvent quelle sera leur durée de vie réelle dans l'environnement. Leur toxicité et leurs effets sur la santé humaine sont encore largement inconnus. L'initiative de la Commission européenne lancée en 2001 et proposant d'évaluer la toxicité de toutes ces substances a donc été très bienvenue. Un Livre blanc donnait lieu au projet REACH : Enregistrement ("Registration", en anglais), Evaluation et Autorisation de substances CHimiques, future législation européenne en la matière.
Finalement, le projet REACH prévoit le test de 30 000 produits chimiques mis sur le marché avant 1981. Ces tests impliqueront la souffrance puis la mort de plusieurs millions d'animaux dans les laboratoires. Les organisations de défense des animaux sont mobilisées pour que le projet Reach fasse au maximum appel aux méthodes substitutives à l'expérimentation dans les tests des produits.
Un projet analogue à Reach est en cours aux Etats-Unis : l'EDSP (endocrine disruptor screening program) pour évaluer les effets des produits chimiques sur le système hormonal. Là aussi, le sort de millions d'animaux est en jeu.

Les militants anti-vivisection ont une campagne menée chaque année dans de nombreuses villes de France : Bronzez Sans Cruauté. Des stands sont ainsi tenus dans les rues pour informer le public sur les tests de cosmétiques et produits ménagers sur les animaux, et les inciter à acheter les marques éthiques.

Vous pouvez regarder une vidéo d'une action BSC tournée à Paris : basse résolution ou haute résolution.
Vous pouvez aussi jouer à un jeu vidéo anti vivisection.
Enfin, vous pouvez échanger sur le sujet en rejoignant la liste de discussion (Yahoo Groupes) Novivisection.

Les militants anti-vivisection ont pour cible les compagnies aériennes qui transportent les primates destinés aux laboratoires: Aeroflot, Air Tanzania, Amerijet, El-Al, Guyana Airlines, JAL, Japan Airlines, LIAT et surtout Air France.

Les militants les plus hardis infiltrent les laboratoires, y tournent des vidéos en caméra cachée, et témoignent ensuite au grand public ce qu'ils ont vu. Le cas célèbre le plus récent concerne les laboratoire Covance. Pendant 11 mois, une enquêtrice de l'association américaine PETA s'est introduite dans le laboratoire Covance de Vienna aux Etats-Unis. Grâce à une caméra cachée, elle a pu filmer et prouver ainsi les humiliations et les tortures dont sont quotidiennement victimes les animaux ainsi que le comportement ignoble et illégal des employés.
Avec également un dossier de 273 pages à l'appui, PETA a dénoncé Covance aux autorités de contrôle et de surveillance américaines sensées surveiller les pratiques des laboratoires. Tout comme en 2003, après une enquête similaire réalisée dans son laboratoire allemand de Münster, Covance a tenté d'interdire toute diffusion de cette vidéo et a échoué pour la seconde fois.

Parmi les sévices infligés aux animaux, mentionnons des singes à qui l'on écrit le mot "ordure" sur la tête, que l'on bat car ils refusent de se faire enfiler une sonde nasale, que l'on traite de "trou du cul", que l'on force à écouter du rock à plein volume, dont on ne soigne pas les blessures... des bébés singes de quelques jours arrachés à leur mère pour tester des substances toxiques, une femelle baptisée "Rape" (viol) parce qu'elle crie sans cesse de douleur...
La cruauté des laboratoire Covance est dénoncée sur le site Covance Cruelty (en anglais).



--------------------------------------------------------------------------------


Que faire ?
Ne surtout pas acheter de cosmétique, lessive, détergent, ou tout autre produit ménager, qui a fait l'objet de tests sur des animaux. Le logo ci-contre (petit lapin) est la garantie d'avoir un produit tout à fait éthique Il correspond au Corporate Standard of Compassion for Animals, de valeur internationale. Vous pouvez consulter la liste des firmes adhérant à ce standard, et une liste plus ciblée sur des marques distribuées en France.

Adhérer à une association faisant la promotion de méthodes de recherches de substitution.
Dans certains pays (notamment l'Italie), les étudiants en biologie peuvent refuser, pour raisons de conscience, de pratiquer des manipulations sur des animaux; ce refus ne peut pas faire l'objet de sanction par leurs enseignants.
Si votre pays ne comporte pas une telle mesure, comme par exemple en France, alors réclamez à vos élus l'instauration d'un tel droit d'objection de conscience.
Surveiller ses animaux de compagnie, éviter de les laisser seuls devant des supermarchés ou tout autre endroit où les trafiquants opèrent généralement. Faire tatouer son animal, ce qui offre un minimum de protection (bien que les trafiquants n'hésitent pas brûler les tatouage ou à découper des oreilles pour empêcher les identifications).




--------------------------------------------------------------------------------


Organisations Impliquées
Antidote Europe
Comité scientifique pour la promotion des méthodes substitutives à l'expérimentation animale, en particulier en toxicologie moléculaire. Il est présidé par Claude Reiss, ancien directeur de recherches au CNRS.


Antidote Europe
26 rue de Cernay
91470 Les Molières
France
Tel : 01 64 86 58 80
Web: www.antidote-europe.org


Pro Anima
Pro Anima mène des actions de sensibilisation en direction de la communauté scientifique, du milieu industriel, du monde politique, et du grand public, pour les méthodes substitutives à l'animal dans la recherche.


Pro Anima
16 rue Vézelay
75008 Paris
Tel/Fax: (33) 01 45 63 10 89
Web: www.proanima.asso.fr



Ligue Française Contre la Vivisection
La LFCV désire abolir de façon complète et le plus rapidement possible les expérimentations sur les animaux. Edite une revue trimestrielle, "l'Anti-Vivisection".


LFCV
84 rue Blanche
75009 Paris
France
Tel: 01 45 26 37 57 Fax : 01 44 53 96 28
Web: www.lfcv.com




La Coalition Européenne pour mettre fin à l'expérimentation animale a été formée en 1990. Elle regoupe des organisations d'Espagne, Suisse, Portugal, Suède, Finlande, Royaume Uni, Allemagne, Pays Bas, Danemark, Belgique, Irlande, Italie, Autriche, et France. Elle est dirigée par la BUAV (British Union for the Abolition of Vivisection, Royaume-Uni). Le représentant français est l'association OneVoice, qui militante contre l'expérimentation animale et tous les autres problèmes de souffrance animale.









--------------------------------------------------------------------------------


Bibliographie

Karine Lou Matignon livre un bon travail journalistique, non partisan, sur les différents enjeux de l'expérimentation animale.
L'animal, objet d'expériences
Karine Lou Matigon
Editions Anne Carrière (1998)


Les trafics des chiens destinés à des laboratoires ont une ampleur souvent insoupçonnée. Deux ouvrages témoignent de ce problème :
Hurler avec les chiens, de Brigitte Piquetpellorce, chez Hachette Carrere.
Trafiquants de chiens : le drame des animaux qui disparaissent, Henri Barbe, Albin Michel.
Lors de l'écriture du livre, Brigitte Piquetpellore dirigeait la cellule anti-trafic de la SPA, qui collabore avec la police pour démonter les réseaux de trafics de chiens et chats volés destinés à des laboratoires.
Henri Barbe préside l'ANTAC, Association Nationale contre le Trafic des Animaux Volés, B.P 243, 47006 Agen Cedex, France.
A noter également un article du journal La Provence sur le problème des trafics d'animaux dans le sud-est de la France.


Article pertinent publié dans "Science & Vie", dénonçant le conservatisme en matière d'expérimentation animale.
"L'expérimentation animale, une vieille habitude ?" par Valérie Garland, Science & Vie numéro 888, septembre 1991.


Dossier de quatre articles sur l'expérimentation animale, permettant à différents points de vue de s'exprimer. Les deux premiers portent sur l'importance scientifique de l'expérimentation, tandis que le troisième et le quatrième concernent l'aspect philosophique et moral. Le sommaire du dossier est consultable en ligne. Mensuel Pour la Science
Numéro 234
Avril 1997



Intéressante enquête du mensuel "30 millions d'amis", intitulée "La France, lanterne rouge de l'Europe", et qui dénonce, chiffres à l'appui, l'énorme retard de ce pays en matière de méthodes substitutives. Mensuel 30 millions d'amis, numéro 153, novembre 1999.


Dossier de qualité réalisé dans "Science & Nature" No94, Nov 1999: plus de 25 pages sont consacrées à des informations, chiffres et interviews. A ne pas manquer.



Sur le web, le cours d'éthique de Raymond Ramousse est directement destiné aux étudiants en biologie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: quito ing esp tests sur les animaux   Dim 27 Mai - 3:45

Vivisection

La Fondation 30 millions d’amis présente "les études sur des cobayes humains volontaires" (en clair, des chômeurs, immigrés et étudiants payés à tester des médocs en risquant leur propre santé) comme une alternative à l’expérimentation animale ! La suite ICI. Quelque 900 000 français participent chaque année à des essais cliniques. Certains en bonne santé, pour gagner de l’argent, d’autres malades, parce qu’ils sont prêts à tout tenter. La suite ICI


Marketing "Produits non-testés sur animaux" et listes de produits "sans cruauté ou non testés sur animaux" diffusées par des associations animales : mauvaise foi, mensonges et manipulations. La suite ICI



Nouveau ! La boutique du site StopVivisection.info, cliquez ICI


Pour fêter le printemps : réduction de 7 euros à partir de 35 euros d’achat, jusqu’au 31 mai 2007. Code à saisir MES7EUROS


Le T-shirt "AGAINST ANIMAL TESTING", la mascotte de StopVivisection.info


T-shirt mascotte (différentes couleurs, version Homme et Femme)



Édito :


Ce site expose les dessous de la recherche médicale et de l’industrie pharmaceutique. Après lecture de nos dossiers, vous ne pourrez plus jamais encore croire que l’expérimentation animale est un mal nécessaire.


L’ignorance autant que l’indifférence du grand public servent les vivisectionnistes. Il appartient à chacun de s’informer sur les réalités de la recherche médicale. Il est urgent de choisir la Science plutôt que la Vivisection car l’expérimentation animale est une méthodologie non scientifique, rétrograde, inutile et dangereuse.


Ce site indépendant et non-dogmatique a pour vocation de vous informer. Nous ne bénéficions d’aucun soutien financier. Il a été réalisé par l’équipe co-fondatrice de VegAnimal.info.

Vous pouvez utiliser des extraits de nos articles à la condition expresse que la source soit citée et liée (www.stopvivisection.info) et que cette utilisation soit personnelle.



Ce site se veut également accessible aux personnes aveugles.


"D’abord les animaux, ensuite les orphelins, puis les attardés mentaux." David J. Rothman, Strangers At The Bedside .

Un site sur la vivisection : http://www.stopvivisection.info/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: quito ing esp tests sur les animaux   Dim 27 Mai - 3:46

Vivisection

Introduction


Depuis que la directive européenne 86.609 / CEE a été promulguée, ont été torturés en Europe plus de 200 millions d'animaux dans les seuls laboratoires ! C'est un animal toutes les trois secondes, la France et la Grande-Bretagne se taillant la meilleure part avec 50 millions de victimes !

Mais les animaux ne souffrent pas uniquement dans les laboratoires de recherches cosmétologiques, toxicologiques, médicales et militaires :

Ils souffrent aussi dans les classes de nos Collèges, Lycées et Universités où ils sont l'objet de dissections et/ou d'expériences pédagogiques.
Ils souffrent dans les arènes pour les corridas, dans les gallodromes pour les combats de coqs, les combats de chiens dans les cités ...
Ils sont abattus lâchement par des chasseurs embusqués dans des huttes, légales ou non, et pour narguer la loi, même dans des zones protégées; ils sont coursés à mort, massacrés, par des individus qui méprisent le "droit de vivre" des espèces sauvages, des espèces libres, par des tueurs lâches, surarmés et équipés de téléphones portables !
Ils sont éradiqués parce qu'ils sont considérés comme nuisibles et que l'Homme devient trop fainéant pour gérer dignement ce que la nature a mis à sa disposition. Alors ils sont gazés, piégés, empoisonnés... dans la bonne humeur et les gueuletons !
Ils sont élevés en batterie, gavés, engraissés pour le plaisir de fins gourmets et d'autres consommateurs de cadavres. Faut-il rappeler qu'en Asie ce sont les boucheries de chats et de chiens qui pratiquent des tueries raffinées pour le goût ?
Ils sont transportés sur des milliers de kilomètres, dans des conditions épouvantables, pour être sommairement exécutés dans les abattoirs traditionnels, ou pour des fêtes rituelles.
Dans le premier cas les animaux sont traités sans ménagement, dans une totale indifférence des pouvoirs publics.
On se souvient trop bien des images diffusées lors d'informations télévisées. Sachez cependant que les actions en justice, entreprises par les associations de protection animale ont été déboutées, car ces images "porteraient atteinte à la vie privée des marchands", images pourtant prises au cours de leur activité professionnelle et publique. On saluera l'action compétente et courageuse de plusieurs associations telles la FBB, 30 Millions d'Amis, la PMAF, l'OABA et d'autres...

Dans le second cas les bêtes conscientes sont égorgées à vif et agonisent jusqu'à ce que mort s'en suive.

Ils souffrent aussi dans d'abominables cages avant de finir en manteaux, étoles, sacs et autres articles de mode pour de "Belles indifférentes", de "Belles égoïstes". Ils souffrent parce qu'ils sont des animaux dits "à fourrure" comme le renard, le vison..., parce qu'ils sont serpents, crocodiles, ou parce qu'ils sont chiens ou chats et que leur vol, leur trafic, leur importation ne coûtent rien aux pourvoyeurs car leurs peaux coûtent moins cher que celles des animaux dits "nobles", aux fourreurs.
Ils sont massacrés enfin pour le plaisir de touristes qui ramènent chez eux des souvenirs sanguinolents, dégustent des mets exotiques...
Ils souffrent autant que l'Homme peut les faire souffrir.
Ils souffrent au prorata de l'ingéniosité humaine, infinie dans ce domaine.




Trafics de primates : déportation vers les laboratoires par des compagnies aériennes comme AIR-FRANCE. Capturés dans la nature, revendus par des trafiquants, à quelles fins ?
(Copyright BUAV)




Trafics de primates : entassés dans d’ignobles cages de bois, transportés dans les soutes d’avions appartenant à de grandes compagnies aériennes comme AIR-FRANCE avec comme seul avenir les cages métalliques et les salles de tortures des laboratoires de "recherche" !
(Copyright BUAV)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: quito ing esp tests sur les animaux   Dim 27 Mai - 3:46

Vivisection

VOTRE AIDE
La vivisection vous révolte et vous souhaitez libérer les millions de victimes silencieuses d'une science sans conscience, falsifiée et dangereuse ? Voici quelques suggestions concernant votre participation active à la lutte :

Interroger sans relâche les marques de cosmétique, de produits d'entretien... en demandant comment sont effectués les tests de toxicité. En exigeant des produits finis et des matières premières non testés sur animaux.
Nous avertir quand vous avez connaissance : d'un trafic d'animaux, d'une création d'élevage à destination des laboratoires, d'une création de laboratoire
Vous abonner et diffuser l'Antivivisection, la revue de la LFCV (l'AV.).
Adhérer à la LFCV Votre présence à nos côtés est indispensable. Elle seule nous permet d'affirmer la voix de ces millions de victimes silencieuses auprès des Institutions qui nous gouvernent.
Tenir des stands d'information, devenir Correspondant dans votre région.
Devenir Délégué Régional.
Mettre votre spécialité, quelle qu’elle soit, au service de notre cause.
NOS RESSOURCES
La Ligue est totalement indépendante. Son Budget annuel moyen est de 153 000 € ( Un Million de Francs) et est uniquement alimenté par ses adhérents, donateurs et abonnés qui luttent souvent à nos côtés depuis des décennies.

Mais n’étant pas, et pour cause, reconnue d’utilité publique, car non alignée sur la pensée officielle, elle se trouve spoliée "légalement" de ses legs ! Fait unique dans l’Europe des 15. Nous nous battons aussi au plan légal contre cet abus de pouvoir et cette discrimination.

Cette disposition hautement critiquable, car discriminatoire a pour but de bâillonner certaines associations accusées de remettre en cause les intérêts financiers et industriels des grands pollueurs multinationaux qui en retour financent l’Etat par la Fiscalité.


Notre comptabilité est totalement transparente et vérifiée à trois niveaux. Le bénévolat est la règle générale.

NOS EFFECTIFS

En plus de notre base de milliers de militants de terrain polyvalents, nous disposons des forces vives des Délégations Régionales plus structurées (gestion des "Campagnes"), capables de mobiliser jusqu'à 250 000 signatures !

Seulement quatre personnes salariées remplissent les fonctions administratives et de communication pour la France, l’Europe et le Monde (USA, Japon). Alors que de nombreuses autres Associations similaires d’Europe dans des pays tout à fait comparables à la France, mais non combattues par l’État, et parfois même aidées par la puissance publique peuvent compter jusqu'à 30 salariés, dont des spécialistes et des équipements remarquables (Allemagne, Italie, Grande-Bretagne…) !

Un chemin considérable reste donc à parcourir en France chez les politiques, dans l’opinion, et chez les "scientifiques du XIXème siècle" pour se mettre à niveau avec nos collègues européens du XXIème siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: quito ing esp tests sur les animaux   Dim 27 Mai - 3:47

Vivisection

Environs de Nantes
Cruautés, scandales, imposture à la Science
et risques sanitaires à l'École Vétérinaire
et au CHU de Nantes.
E X P É R I E N C E S D E T H É R A P I E S G É N I Q U E S
S U R L E C H I E N E T L E C H I O T E N V U E
D ' A P P L I C A T I O N S H U M A I N E S : U N P R O J E T
D E M A S S A C R E D ' A N I M A U X O R G A N I S É
P A R L ' U N I O N E U R O P E E N N E (U E).





HISTORIQUE ET CHRONOLOGIE DU COMBAT
A C T I O N C O N J O I N T E D E L A F O N D A T I O N B A R D O T ,
D E P R O A N I M A E T D E L A L F C V


25 Octobre 1999 : Ouest France publie un article intitulé "Nantes à la pointe de la thérapie génique" (cf. AV. n°144 et n°148.)

13/14 Novembre 1999 : Ouest France révèle une lettre de protestation de Brigitte BARDOT au Préfet et titre "le Chien au secours de l'homme". PRO ANIMA répond à cet article tendancieux, à la gloire d'un certain Dr MOULLIER, Directeur du projet de thérapie génique.

Février 2000 : Nous avons plus de détails sur l'affaire et apprenons ainsi qu'à l'École Nationale Vétérinaire de Nantes un projet d'expérimentation sur des chiens (Labradors Golden Retrievers) pour tester la myopathie humaine est en train de se mettre en place sous la direction de Mme Maryse HURTREL, Directrice de l'École vétérinaire et du Dr MOULLIER, directeur du Laboratoire de thérapie génique du C.H.U. de Nantes. Ce projet devant en partie être financé par l'argent du Téléthon.

28 Mars 2000 : Nous adressons un courrier au Préfet de Loire Atlantique pour l'informer et le mettre en garde contre de telles manipulations, moralement condamnables, scientifiquement déplorables. Un courrier est également envoyé à Mme HURTREL et à M. MOULLIER.

12 Avril 2000 : Une pétition rédigée par PRO ANIMA est diffusée conjointement avec la LFCV et les associations, en liaison avec le Comité d'opposition au projet.

14 Avril 2000 : La Fondation 30 Millions d’Amis et sa Présidente, Mme Réha HUTIN, sollicitent un droit de regard auprès de l'ENV. de Nantes.

27 Avril 2000 : L'ENV. de Nantes répond qu'un comité d'éthique garantit déjà la transparence du projet.

Mai 2000 : Nous informons de ce projet les associations écologiques et de protection des animaux, ainsi que les médias (qui nous accueillent fraîchement).

Le reste de l'année sera consacré, entre autre, à un travail de liaison avec les associations Nantaises.

Début 2001 : PRO ANIMA suggère à la Fondation Brigitte BARDOT de prendre un rendez-vous avec le Préfet.

Février 2001 : Nous décidons avec les associations alliées d'une remise des pétitions lancées en Avril 2000, à la Préfecture.

Un document nous est adressé anonymement, décrivant un protocole d'expériences non plus sur des labradors, mais des chiots Beagle, toujours pour tester la myopathie humaine. Nous apprenons également que des scanners et des trépanations pour inoculer de dangereux virus dans le cerveau des chiots doivent avoir lieu dans les salles d'opérations humaines dans l'enceinte même du C.H.U. de Nantes, sous l'autorité du Docteur MOULLIER !

16 Février 2001 : Un second communiqué de presse PRO ANIMA "Attention danger de mort" est lancé (cf. AV. n°147).

20 Février 2001 : Seconde lettre au Préfet (qui n'a toujours pas répondu à la 1ère).

23 Février 2001 : Rendez-vous officiel en Préfecture de Nantes, en compagnie de Christophe MARIE de la Fondation Brigitte BARDOT. Les Associations Nantaises nous attendent, en particulier "Sciences sans cruauté" et "Animaux Assistance". Elles nous ont organisé un accueil médiatique chaleureux : FR3, M6, Radio Bleue Loire, Ouest France, Nantes Hebdo, Presse Océan...
Seuls Claude REISS et Christophe MARIE sont admis au rendez-vous avec la Secrétaire générale de la Préfecture, Mme KLEIN, représentant la DSV.

Claude REISS, Président de PRO ANIMA remet copie du document décrivant le protocole d'expérimentation sur les chiots à Mme KLEIN et lui demande de s'assurer de l'authenticité du document. Aucune objection de la part de la représentante des Services Vétérinaires en ce qui concerne les expériences à mener.

Christophe MARIE remet les pétitions : 46000 signatures qui ont été recueillies par l'ensemble des associations. Cette pétition est toujours d'actualité en 2003 et vous pouvez vous la procurer à la permanence de la LFCV - 84, rue Blanche 75009 Paris (merci de joindre un timbre au tarif "lettre").

28 Février 2001 : De retour de Nantes, une 3ème lettre est envoyée au Préfet, le remerciant d'avoir reçu les associations et confirmant le remise du protocole d'expérimentation sur chiots Beagles en notre possession.

Nous lui demandons de :

S'assurer de l'authenticité des documents remis.
De faire effectuer sans délai une enquête pour déterminer si ces expériences ont déjà eu lieu au CHU et dans ce cas.
Ordonner la fermeture du CHU pour désinfection.
Et réitérons nos demandes antérieures.
29 Février 2001 : Lettre au Docteur MOULLIER, à Mme Maryse HURTREL et aux 11 autres scientifiques cités dans le protocole d'expérimentation avec copie du document remis à la Préfecture décrivant les expériences.
... Seul le Professeur TADIE a répondu à nos courriers, indiquant que "l'étape du protocole intéressant le chien a pour objectif de répondre à la question du nombre d'injections qu'il serait souhaitable de pratiquer pour obtenir une efficacité".
Bien évidemment sa réponse ne nous convient guère et Pro Anima a réfuté ses arguments, la notion même qu'une espèce puisse servir de modèle biologique pour une autre étant absurde.

Nous ne laissons pas s'enterrer l'affaire. Les procédures sont longues et coûteuses certes, mais nous ne lâcherons pas le combat et il convient maintenant que nous saisissions la Commission du Génie Génétique qui serait seule habilitée à juger des risques liés à la manipulation des virus et qui doit fournir ses certitudes sur la sécurité de la manipulation.

Par ailleurs, où se trouve la démonstration scientifique irréfutable qu'il n'existe aucune méthode alternative à "l'usage" de chiens dans la myopathie humaine ?
Car l'article premier du décret 87.848 du 19 Octobre 1987 l'exige... sous peine de poursuites pénales. Et ce n'est nullement une option facultative!

21 Février 2001
Au 2nd plan, sur la gauche, le Docteur Claude REISS, Directeur de recherches et Président du Comité Scientifique Pro-Anima. Au 1er plan, , sur la gauche, Jacques DESMEULES, président de la LFCV. Interviewés et filmés par FR3 et M6 (sur la droite).
(Droits Réservés)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: quito ing esp tests sur les animaux   Dim 27 Mai - 3:48

Une pétition pour la création d'un
Secrétariat d'État à la Condition Animale


A l’heure actuelle se développe dans l'opinion publique un mouvement puissant et populaire, concernant le respect dû à l'animal et sa protection.

Un collectif d'associations, issu du rassemblement unitaire du 13 Mai 2000 à Paris, a donc décidé d'étudier et de promouvoir la création d’un Secrétariat d'État à la Condition Animale ou SECA Cette instance unique permettra le regroupement de tous les secteurs se rapportant à l'animal (animaleries, fourrières et refuges, animaux exotiques, animaux sauvages et espèces protégées, chasses et pêches, élevages intensifs et abattoirs, recherche cosmétologique, médicale et scientifique, spectacles : cirques, combats de coqs et corridas, zoos...) actuellement dispersés sous la tutelle de différents ministères : Agriculture, Commerce, Culture, Education Nationale, Environnement, Industrie, Recherche, Santé, Sports, juxtaposés dans la cacophonie, l'impuissance, ou la magouille.


LFCV, l'actualité SECA


Le 13 mai 2000, une quarantaine d'associations de défense animale et de la Nature se sont réunies à Paris pour une marche unitaire au nom du bien être et du respect de l'animal. De cette marche est né un collectif demandant notamment la création d'un Secrétariat d'État à la Condition Animale en France (Projet SECA) Cf. AV.n°145.

Ce SECA permettra le regroupement de tous les secteurs se rapportant à l'animal (chasse, pêche, élevage, expérimentation...) actuellement dispersés sous la tutelle de 9 ministères, sans compter la Défense Nationale !

Les Associations cosignataires de ce collectif connu sous le nom de "Comité de Vigilance et d'Action pour le bien être Animal" ou CVA sont : AFIPA, École du Chat de Michel CAMBAZARD, LFCV, SPOV, Pro Anima, GRAAL, Les Amis des Chats, Les Chats Citadins, Association BOURDON, FLAC, Notre Dame de Toute Pitié, ASPAS, CIFAM, SOS GRAND BLEU, ANTAC, LCC, OLGA France, MCEPA, PMAF, CAC83, GORILLA, RAJA, La Cistude, Fédération Agissons, Alliance Végétarienne (soutien), CVN.

Au sein du CVA, les revendications de la Ligue Française Contre la Vivisection pendant une période transitoire menant à l'interdiction des « animaux de laboratoire » sont :

Révision du décret 87.848 et comparaison avec la directive européenne 86.609.

Application de la loi 76.629 Art 9 de 1976
Application de la loi du 99-5 du 06/01/99 "relative aux animaux dangereux et errants et la protection des animaux" qui interdit toute cruauté sur l'animal. (Chap. V. Art 22.)
Révision du décret 2001/464 du 29/05/01 modifiant le décret 87-848 du 19/10/1987 pris pour l'application de l'article 454 du code pénal et de l'alinéa 3 de l'article 276 du code rural relatif aux expérimentations pratiquées sur les animaux. Ce décret étant une régression par rapport au Décret 87.848 (cf. AV. n°153).

Obligation du respect des arrêtés d'application qui prévoyaient :
L'informatisation centrale des protocoles expérimentaux pour évaluer leur pertinence, leurs répétitions sans fin et la nature des espèces, ainsi que le nombre d’individus utilisés. Comme cela se pratique en Suisse, sous contrôle de l’Office Fédéral Vétérinaire. Ceci permettant d'interdire telle ou telle expérimentation. (Cf. AV. n° 147).
Le contrôle de l'interdiction effective portant sur les utilisations multiples d'animaux de laboratoire.
La publication des statistiques de production des élevages pour l'expérimentation animale et des coordonnées des élevages aujourd'hui tenus secrètes. Production chiffrée.
L'établissement d'un calendrier national et européen de désengagement de l'utilisation du « modèle animal en laboratoire » et une surveillance du respect de cet échéancier par une Commission Nationale des Méthodes Scientifiques de Substitution à l'Animal, reliée à la structure correspondante dans l’UE. Cette nouvelle commission remplaçant la Commission Nationale à l'Expérimentation Animale (qui est en contradiction totale avec l’Art. 1er du Décret 87.848).
La création au niveau européen d'un Institut de recherche MSSA avec répartition des tâches en fonction des spécialisations et des pays (étant reconnu que chaque pays développe une spécialité de recherche).
Au plan national la fermeture des centres de formation à l'expérimentation animale.
La reconnaissance d'une clause de conscience de refus de l'expérimentation animale (cf. notre rubrique "nos actions - InterNiche") et abandon du pseudo « modèle animal » dans l'enseignement.
Les Association membres du CVA, associations pour la réforme des institutions publiques liées à l'animal et la reconnaissance du statut de l'animal dans la Constitution Française, ont co-signé le communiqué de presse suivant :




DÉFENSE ANIMALE
L ' E U R O P E O U V R E L A V O I E ;
L E C V A D E M A N D E U N E I N I T I A T I V E U R G E N T E
A U G O U V E R N E M E N T F R A N Ç A I S.

Le CVA collectif regroupant aujourd'hui plus de 30 associations de défense animale, soutient depuis 2 ans le projet de réforme des institutions publiques liées à l'animal en France et la nécessaire révision du statut juridique de l'animal.

Le CVA a accueilli avec grand intérêt et beaucoup d'espoir le récent vote de la majorité des députés du Bundestag allemand en faveur de l'intégration des droits de l'animal dans la constitution allemande.

L'Allemagne est ainsi le 2nd pays après la Belgique, qui avait créé un grand Ministère de l'Environnement et du Bien-être Animal, à intégrer ainsi la notion de défense des animaux dans ses institutions.

Alors que la Suisse s'apprête à lancer un référendum afin de mesurer la volonté citoyenne à intégrer les droits de l'animal dans la Constitution, alors que l'Angleterre va intégrer des dispositions visant à défendre l'animal dans ses institutions, le CVA demande solennellement au Gouvernement Français de prendre à son tour une initiative en la matière.

Le CVA qui a mené une campagne durant les présidentielles pour faire prendre en considération l'animal par le monde politique dans son ensemble, regrette de souligner qu'il n'a pas obtenu le moindre geste de nos dirigeants.

En revanche, il a eu la surprise de voir émerger un Secrétariat d'État au Développement Durable et un Monsieur Chasse... alors que l'urgence de la situation et l'opinion des français (d'après un sondage BVA d'avril 2002, 1 français sur 3 est influencé dans son vote par les propositions des candidats pour la condition animale, et un sondage SPA/CSA de juin 2001 révèle que 45% des français sont pour la création d'un Secrétariat d'État à la Condition Animale) auraient dû inciter l’État à créer ce Ministère depuis longtemps !
Il faudrait le soutien d’un Président de la République, la détermination d’un 1er Ministre pour convaincre les Ministères, qui pourraient se sentir dessaisis, de la pertinence de cette réforme aux plans politique et économique (économies de cafouillages et amélioration de l'image de marque de l'État).
La France se doit de prendre en compte toutes les souffrances sans distinction dans un esprit de dignité et d'humanisme.

Après sa réception par les représentants des candidats à la Présidentielle 2002, à Matignon et à l'Élysée en avril 2002, le CVA attend une décision forte de la part des élus afin que la France prenne très vite le relais des ses voisins. Il demande donc au Chef de l'État et au Chef du Gouvernement :


La mise en place rapide d'un audit national sur la question.
La nomination, au minimum, d'une Délégation Interministérielle à la condition animale en vue de la création d'un Secrétariat d'État à la Condition Animale.
L'intégration, dans la Charte des Droits de l'Environnement, adossée à la Constitution, que le Président de la République Monsieur Jacques CHIRAC s'est engagé à créer, intégrant les notions "d'être sensible" et de "devoir de protection" pour les animaux, parmi les règles auxquelles nul ne pourra déroger.
Le CVA souhaite que ces revendications prennent enfin leur place dans le débat de société en France, à l'instar de nos partenaires européens.(cf. rubrique "Utile" de notre site).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: quito ing esp tests sur les animaux   Dim 27 Mai - 3:48

L'Antivivisection


La LFCV publie une revue trimestrielle, appelée « l'Antivivisection » (l'AV.). Son Directeur de publication est Jacques DESMEULES, assisté du Comité de rédaction. La LFCV bénéficie en outre des conseils scientifiques du Comité Scientifique Pro Anima.
Fin Décembre 2002, 155 numéros de "l'Antivivisection" avaient déjà paru !

Vous trouverez associée à cette page une sélection de nos couvertures parmi les plus marquantes. Elles symbolisent le travail de la LFCV, son accompagnement des grandes causes touchant à la misère animale, tout comme la défense de son objectif premier; l’éradication de l’expérimentation animale et humaine, la fermeture de tous les camps de zoo-concentration !

"Nous ne cesserons ce combat que lorsque le dernier camp de zoo-concentration, aura pour toujours, refermé sa porte, sur le dernier rescapé" (Profession de Foi de la LFCV Mai 1986).




AV. n°111 - 4ème trimestre 1991
L’Europe se mobilise contre les tests sur animaux en cosmétologie. Un combat de longue haleine, puisque la date de 2013 est avancée pour que cesse définitivement cette horreur ! Ne baissons pas la garde. Il faut faire pression sur les fabricants afin qu’ils accélèrent le processus de mise en place des méthodes substitutives et inciter les consommateurs à n'acheter qu’aux Marques Sans Cruauté.
(Copyright LFCV)

AV. n° 114 - 3ème trimestre 1992
Rallier les politiques à notre cause, faire respecter la loi nous semble plus que jamais d’une importance capitale !
(Copyright LFCV)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: quito ing esp tests sur les animaux   Dim 27 Mai - 3:48

Ligue Française Contre la Vivisection

La Ligue Française Contre la Vivisection (LFCV) est une Association "humanitaire" de type 1901, formée de bénévoles, administrée par un Conseil d'Administration dont l'exécutif est un Bureau également élu et qui ne vit que par les adhésions et les dons. Elle est organisée, sur le terrain, en Délégations Régionales ou Départementales correspondant aux divisions administratives.
Inspirée des principes énoncés dans la Déclaration universelle des droits de l'homme et dans la Déclaration universelle des droits de l'animal, la LFCV défend le respect de la vie et de l'intégrité de l'Homme et de l'Animal; elle a notamment pour buts :

L'abolition de toutes expérimentations, vivisections et autres pratiques expérimentales exercées sur l'homme et sur l'animal qui provoquent, de façon directe ou indirecte, des lésions, des douleurs, des altérations physiques ou psychiques ou tout autre effet secondaire;
La lutte contre tout commerce, tout élevage d'animaux destinés à l'expérimentation et à la dissection ainsi que contre tout commerce d'organes ou d'embryons humains et animaux;
La défense et la protection des animaux.
La LFCV encourage le développement de la recherche scientifique visant à développer des méthodes de recherche substitutive permettant l'abandon de l'expérimentation sur l'homme et l'animal. Elle oeuvre en outre pour l'homologation de ces méthodes par les textes législatifs et réglementaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: quito ing esp tests sur les animaux   Dim 27 Mai - 3:49

Historique succint


Face à cette situation d'indicible horreur et considérant, outre la souffrance animale, la dégradation morale de ceux qui l'infligent et les dangers thérapeutiques encourus par les patients, un groupe de bénévoles fonda en 1956, la première Ligue Française Contre la Vivisection (LFCV) contemporaine, affiliée à la Coalition Mondiale (aujourd'hui dissoute), et qui poursuit les mêmes buts. Jean Duranton DE MAGNY (†) en fut le chef de file jusqu'en 1985, puis lui succéda de 1985 à 1988, le Docteur Jacques KALMAR (†). A ce jour, la LFCV est présidée par Jacques DESMEULES.




Le berceau de notre Ligue, le "Château" de Liman à Mornas (Vaucluse), demeure de Mme et Mr Jean DURANTON de MAGNY (†) fondateurs de la LFCV.
(Droits Réservés)




Notre fondateur, Mr Jean DURANTON de MAGNY (†), lors d'un Congrès de la Coalition Mondiale pour l'Abolition de l'Expérimentation sur l'Homme et l'Animal (C.M.A.E.H.A.) à Genève, les 26 et 27 Juillet 1975.
(Droits Réservés)

La Continuité et la détermination sans faille dans ce combat ... Assemblée Générale de la LFCV à Lille en 1989. Jacques DESMEULES, Président de la LFCV, élu en 1988 et notre regretté ami, le Docteur Jacques KALMAR (†), qui fut notre conseiller scientifique bio-médical et qui fonda la cohérence de tous les aspects de notre combat pour l'abolition.
(Droits Réservés)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: quito ing esp tests sur les animaux   Dim 27 Mai - 3:50

a


Dernière édition par végétalienne-13 le Ven 16 Aoû - 12:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: quito ing esp tests sur les animaux   Dim 27 Mai - 3:51

Vivisection

MYTHES ET RÉALITÉS SUR LA VIVISECTION

ON N'UTILISE PAS QUE DES RONGEURS POUR L'EXPÉRIMENTATION ANIMALE

Au Canada, on estime que 2 millions d’animaux font l’objet d’expériences, 7 millions en France, 17 millions aux Etats-Unis, 800 millions à travers le monde. Dans les laboratoires canadiens, 90 % des animaux utilisés sont des rats, des souris, des poissons ou de la volaille ; 18 espèces animales différentes servent pour la recherche (85,5%), pour des tests de produits (9,5%) et dans l’enseignement (5%). Nombre d’animaux deviennent des victimes de la science : chats, chiens, primates, grenouilles, insectes, oiseaux, lapins, des veaux et leur mère, des cochons, des hamsters, etc.

LES SOURCES D'APPROVISIONNEMENT EN ANIMAUX DE LABORATOIRE SONT CONNUES

Certaines le sont, d’autres font partie d’un commerce illicite. Les animaux proviennent de zoos, de chenils spécialisés ou de colonies d’élevage où ils se reproduisent selon des spécifications précises. Charles Rivers de St-Constant, par exemple, produit chaque année un million et demi de rongeurs exempts de tout «contact viral ». D’autres compagnies fournissent des lapins exempts de certaines maladies, des rats obèses, des cobayes sans système immunitaire, des primates hémophiles, etc.

De nombreux primates sont capturés dans la nature en Malaisie, en Indonésie, aux Philippines, en Chine, en Amérique du Sud et en Afrique. Dans certains cas, un ou deux singes sur dix capturés survivent au voyage vers les laboratoires. À cause de ce commerce, plusieurs espèces sont en voie de disparition. Entre 1954 et 1960, plus de 1,500,000 primates de toute espèce ont payé de leur liberté et de leur vie leur contribution au contrôle des vaccins contre la poliomyélite. Les États-Unis sont les plus grands importateurs mondiaux de primates : 13 à 17,000 par année.

Présentement, il y a plus de chimpanzés dans les laboratoires qu’il n’y en a en liberté. Des chiens et des chats sont aussi kidnappés et volés. Selon le Dr James B. Wyngaardeen de l’American National Institute of Health, plus de 200,000 animaux domestiques sont ramassés dans les rues des États-Unis afin d’alimenter le lucratif marché de la vivisection. On retrouve le même phénomène au Canada.

LA VIVISECTION SERT À L'AVANCEMENT DE L'HUMANITÉ


On teste sur les animaux de laboratoire des produits domestiques (savons, crèmes, parfums, shampooings, etc.), des produits chimiques destinés à la consommation (encres, peintures, détergents, lubrifiants, etc.), des pesticides, des armes (nucléaires et autres). Certains animaux subissent plusieurs expérimentations durant des jours, des mois ou même des années. Privations d’oxygène, de sommeil. Créations d’anxiété, d’agressivité, de folie, hypertension par compressions ou blessures d’artères. Transplantations, greffes de têtes ou d’organes, décharges électriques, tumeurs provoquées par des coups, cancers produits par des substances chimiques, absorptions forcées de drogues ou d’alcool, noyades forcées, prélèvement de sang dans le cœur ou les oreilles… Des singes sont projetés contre les murs, des chiens, des singes des lapins ligotés que l’on fait fumer de force, des souris maintenues devant des cigarettes qui se consument, des chevaux recevant des injections de nicotine.


Dernière édition par le Jeu 5 Juil - 18:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: quito ing esp tests sur les animaux   Dim 27 Mai - 3:52

Vivisection

D'AUTRES EXPÉRIENCES QUI RELÈVENT DE LA CRUAUTÉ:

Des chercheurs américains ont séparé dès la naissance des chatons de leur mère. À la fin de l’expérience, les vivisecteurs ont conclu que les chatons séparés miaulaient plus que les chatons non séparés, et, que dans les miaulements des chiots séparés, on détectait une détresse émotionnelle.

À l’Université de Californie, 1,000 chiens ont été nourris d’aliments contenant des doses de radiations 200,000 fois plus fortes que celles que pourraient supporter des humains se trouvant dans une zone de retombées radioactives. Les terribles brûlures internes comme externes furent utilisées pour étalonner les effets radioactifs des futurs engins nucléaires.

Un chercheur américain donna à des rats plus de 15,000 chocs électriques pendant 7 heures. Plus tard, le vivisecteur chauffa le plancher de la cage jusqu’à ce que les rats prisonniers sautent et se lèchent les pattes, à mesure que l’environnement devenait de plus en plus chaud.

Pour les tests de toxicité (comme le DL-50/dose létale 50%), on gave un groupe d’animaux - entre 20 et 200 - d’une substance (cire à planchers, nettoyant pour le four, etc.) jusqu’à ce que la moitié des sujets succombent, peu importe la quantité de substance qu’ils auront absorbée. Les symptômes éprouvés par l’animal pendant les quatorze jours que dure ce traitement vont de l’étouffement, des vomissements et des saignements des yeux, du nez et de la bouche, aux troubles respiratoires, aux convulsions, au déchirement d’organes et à la paralysie. Les survivants sont alors tués pour fins d’examens ou utilisés pour d’autres expériences.

Nous pourrions décrire des milliers d’expériences passées et présentes qui démontrent que la vivisection loin de faire avancer l’humanité la fait plutôt reculer.

LES HUMAINS SONT SUPÉRIEURS AUX ANIMAUX ET CONSÉQUEMMENT DÉTIENNENT LE DROIT DE SE SERVIR D'EUX À LEUR GRÉ

Ce genre de raisonnement a permis l’établissement de l’esclavage. Notre soi-disant supériorité (intellectuelle ou physique) ne nous autorise pas à torturer les plus faibles qu’il s’agisse d’animaux, de bébés, de retardés mentaux ou même de démunis financièrement. Cette attitude arrogante de domination remet en cause toutes nos relations avec les animaux et la reconnaissance de leurs droits les plus fondamentaux. Comme le remarquait à juste titre le philosophe Jeremy Benthan (1748-1832) : « Il ne s’agit pas de se demander si les animaux peuvent raisonner ou s’ils peuvent parler, mais bien, peuvent-ils souffrir ? ».

LES MILLIONS D'ANIMAUX EUTHANASIÉS DANS LES REFUGES POURRAIENT SERVIR À L'EXPÉRIMENTATION ANIMALE

Il y a une différence considérable entre endormir un animal sans douleur et lui faire subir des expériences douloureuses, dégradantes et humiliantes.

L'ANIMAL EST UN MODÈLE IDÉAL POUR DES MALADIES HUMAINES

Croire qu’un rat est un humain en miniature relève de l’aberration mentale et de la fraude scientifique. L’humain et l’animal présentent de grandes différences anatomiques et psychologiques. Ils ne réagissent pas de la même façon face à certains produits.

Une aspirine peut tuer un chat et provoquer des malformations sur la souris à la naissance. La pénicilline tue les cochons d’Inde. L’arsenic n’a pas d’effet nocif pour les singes et les poulets. La morphine calme les humains mais excite les chats et les chevaux. L’insuline produit des difformités chez les poulets, les lapins et les souris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: quito ing esp tests sur les animaux   Dim 27 Mai - 3:52

Vivisection

Plusieurs maladies qui tuent l’humain n’affectent pas les animaux (ex. : le Sida). Les cancers humains sont fort différents des cancers animaux : les tumeurs cancéreuses chez l’animal ne prennent pas vingt ans à se développer. La tuberculose chez l’humain est d’un type autre que la maladie produite artificiellement chez l’animal.

Les animaux ne métabolisent pas les produits de la même façon que les humains. Les humains sont 60 fois plus sensibles à la thalidomide (un tranquillisant prescrit aux femmes enceintes) que les souris, 100 fois plus sensibles que le rat, 200 fois plus sensibles que les chiens et 700 fois plus sensibles que le hamster. Quand cela fait leur affaire, les vivisecteurs reconnaissent que les expériences sur les animaux ne peuvent jamais être complètement extrapolées aux humains. Lorsque poursuivis en justice pour des médicaments nocifs (ex : la thalidomide) ou pour des produits toxiques, les vivisecteurs évoquent pour leur défense cette différence fondamentale. Pourquoi continuer l’expérimentation animale si, au départ, les bases sont faussées ? Pour le professeur et médecin Pietro Croce : « La réponse que nous obtenons des expérimentations animales n’est jamais fiable, malgré d’occasionnelles coïncidences. Voilà pourquoi la vivisection doit être abolie ».

L'EXPÉRIMENTATION ANIMALE NE PROTÈGE PAS LES HUMAINS CONTRE LES EFFETS SECONDAIRES NOCIFS DES MÉDICAMENTS

Au contraire, ils sont nombreux les médicaments qui, même s’ils furent testés sur des animaux, s’avèrent tout de même toxiques, cancérigènes et mutagènes chez les humains. Dans les années 60, l’inhalateur Isoproterenol tua 3,500 asthmatiques à travers le monde. Ce produit cause des lésions au cœur chez les rats mais non chez les chiens ou les cochons, et les chats peuvent supporter des doses 175 fois plus élevées qu’un asthmatique avant de succomber. Le Phenformin prescrit aux diabétiques tua 16,000 personnes avant que la compagnie Ciba-Geigy le retire du marché.


Dernière édition par le Jeu 5 Juil - 18:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: quito ing esp tests sur les animaux   Dim 27 Mai - 3:53

Vivisection

Oraflex, sensé guérir les rats d’une forme d’arthrite, lorsque prescrit à des humains, causa 3,500 effets secondaires graves ainsi que la mort de 61 personnes.

Le Phanagetine, analgésique entrant dans la composition de 200 spécialités (ex : la Veganine) destinées à combattre la grippe, la fièvre et les douleurs, provoque le blocage et la destruction des reins ainsi que des tumeurs rénales.

La Reserpine, utilisée contre l’hypertension artérielle, multiplie par trois les risques du cancer du sein et est un facteur important de risque dans les cancers du cerveau, du pancréas, du col de l’utérus et des ovaires.

Deux anti-bactériens, le Trimethoprim mis au point par Welcome et le Sulfamethoxazole de Hoffman LaRoche, ont causé la mort de centaines de personnes en Grande-Bretagne depuis les 20 dernières années. Ces médicaments qui servent à combattre de nombreuses maladies, en particulier les infections urinaires et la bronchite, contiennent un composé de sulfure responsable d’effets secondaires graves comme des «réactions sanguines mortelles ». La Commission anglaise sur la sécurité des médicaments a recensé 113 morts reliées à cet ingrédient mais ses études montrent que les cas non signalés pourraient être 10 fois supérieurs rien qu’en Grande-Bretagne, ce qui ne représente qu’un dixième du marché du médicament.

Le Fenclozic, médicament contre l’arthrite, fut jugé inoffensif sur des souris, des rats, des chiens et des singes mais cause des dommages au foie de l’humain.

L’Uréthane, utilisé jadis contre la leucémie (cancer du sang) s’est avéré capable de provoquer le cancer du foie, des poumons et de la moelle.P> L’Isoniazide et l’Iproniazide, antibiotiques utilisés contre la tuberculose, provoquent la nécrose du foie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: quito ing esp tests sur les animaux   Dim 27 Mai - 3:54

Vivisection

Le Phénindione (anticoagulant censé empêcher la formation de caillots dans le sang) provoque des atteintes rénales et hépatiques, l’agranulocytose (maladie souvent mortelle du sang) et des pancréatites aiguës.

Lancé sur le marché mondial dans les années 40, l’œstrogène synthétique Stilboestrol était censé prévenir les fausses couches ou le cancer de la prostate. Le Stilboestrol s’est non seulement montré impuissant à guérir quoi que ce soit, mais il s’est montré susceptible de causer le cancer par voie génétique, en traversant la barrière placentaire et en endommageant le fœtus. Des jeunes filles dont la mère avait absorbé du Stilboestrol pendant leur grossesse ont développé un cancer vaginal.

L'INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE A À COEUR LA SANTÉ DES HUMAINS


Nous pourrions plutôt dire que l’industrie pharmaceutique a à cœur la maladie des humains. Ce qu’elle désire avant tout, c’est faire des profits. Les ventes annuelles des compagnies pharmaceutiques canadiennes s’élèvent à plus de 4 milliards de dollars. En Amérique du Nord, les multinationales pharmaceutiques dépensent chaque année, 3,5 milliards de dollars en promotion et en publicité. Elles sont l’exemple parfait du pouvoir de l’argent. De plus, elles exercent un puissant lobbying auprès des gouvernements, des universités, des chercheurs, des médecins et des revues médicales.

Des 177 nouveaux médicaments introduits sur le marché canadien entre 1988 et 1990, seulement huit, soit 4,5% du total, pouvaient se ranger dans la catégorie très vague d’une «amélioration à la cure thérapeutique du patient ». Le reste des médicaments se rangeait dans le fourre-tout des variations sur un même thème à des fins de marketing et de positionnement de marché.

Même si les compagnies pharmaceutiques clament que l’expérimentation animale est primordiale pour protéger les humains, des médicaments testés sur les animaux et déclarés potentiellement dangereux sont tout de même commercialisés. L’AZT, un antiviral prescrit aux sidéens et fabriqué par Welcome, lorsque testé sur les rats est mutagène et cancérigène.

Le médicament Tomoxifen de la compagnie ICI est prescrit pour prévenir la récurrence du cancer du sein chez les femmes traitées pour cette maladie. En laboratoire, lorsqu’administré aux rongeurs, il donne le cancer des gonades chez la souris et le cancer du foie aux rats.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: quito ing esp tests sur les animaux   Dim 27 Mai - 3:54

Vivisection

Omeprazole, un médicament prescrit pour les ulcères, s’avère cancérigène pour les rats.

Tretinoin, utilisé pour le traitement de l’acné, augmente chez la souris les tumeurs de la peau.

TOUT PROGRÈS DE LA MÉDECINE, QU'IL S'AGISSE D'UN MÉDICAMENT, D'UNE MÉTHODE D'OPÉRATION OU D'UNE NOUVELLE THÉRAPIE, DOIT ÊTRE EXPÉRIMENTÉ SUR UN ÊTRE VIVANT; À DÉFAUT D'UN ANIMAL, IL FAUDRAIT DONC AVOIR RECOURS À UN ÊTRE HUMAIN: LE CHOIX SE SITUE ENTRE UN CHIEN OU UN ENFANT !

Tous les médicaments finissent par être testés sur des humains malgré l’expérimentation animale. De plus, les vivisecteurs ne se sont jamais empêchés de faire des expériences sur l’humain. Puisque la vivisection amène une déshumanisation et une désensibilisation de la conscience face à la souffrance, l’expérimentation chez l’humain est la conséquence logique et tragique de l’expérimentation animale. Il n’est guère surprenant de constater que, dans les pays totalitaires, les bourreaux s’entraînent d’abord sur des animaux avant de torturer des humains.

Nombre d’humains, nouveau-nés, retardés mentaux, orphelins ou vieillards, prisonniers, des êtres aussi impuissants et sans défense que les animaux de laboratoire, furent d’involontaires cobayes d’une science sans conscience.

À la fin des années 50, le Toronto Hospital for Sick Children fit de nombreuses expériences sur la «la pression que le sang exerce sur les parois de l’artère pulmonaire au cours des cinq premiers mois de la vie », en introduisant un cathéter dans la veine de la cuisse jusqu’à l’artère pulmonaire. Les sujets de cette étude, des bébés retardés mentaux, subirent ces expériences sans administration de sédatifs.

Quelques années plus tard, à Boston, des médecins procédèrent à des cathétérismes cardiaques sur 38 nouveau-nés. Les opérations se déroulèrent sans anesthésie sur des bébés n’ayant aucune anomalie cardiaque.

Aux États-Unis, 21 malades mentaux, débiles ou atteints d’une psychose, reçurent par ponction lombaire une injection de tuberculine (produit dérivé du bacille de la tuberculose utilisé pour les cuti-réactions). Quelques heures après l’injection, la température des sujets augmenta, ils commencèrent à vomir et certains furent atteints de méningite.

En 1958, 40 déficients mentaux âgés de 5 à 10 ans, de New York, ont été utilisés comme matériel expérimental pour être infectés par le virus de l’hépatite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19963
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: quito ing esp tests sur les animaux   Dim 27 Mai - 3:55

Vivisection

En 1975, 425 patients syphilitiques, pauvres, analphabètes et de race noire, recrutés dans des cliniques publiques de l’Alabama, furent privés d’un remède connu pour son efficacité, afin «d’étudier les effets de la syphilis sur l’organisme humaine ».

De plus en plus d’expériences se déroulent sur des fœtus vivants, résultant d’avortements. On rapporte des cas où des cœurs d’enfants arrachés vivants, à l’état embryonnaire du corps de leur mère et vendus aux chercheurs, ont été implantés dans des chiens.

Des tissus fœtaux humains (du foie, du thymus, etc.) sont transplantés dans des souris pour des recherches sur la leucémie, l’hépatite ou le Sida.

LA VIVISECTION EST LIÉE AU PROGRÈS DE LA MÉDECINE


Dans bien des cas, c’est plutôt l’inverse qui est vrai. On peut se demander si la médecine avance réellement quand de plus en plus de personnes meurent de cancers, de maladies de dégénérescence, le système immunitaire atteint de toutes parts (par les virus, les toxines, les pesticides, les médicaments, les antibiotiques ou les vaccins). L’espérance de la vie a augmenté, mais pas sa qualité. Les gens ne sont pas guéris mais maintenus artificiellement en vie.

Stéthoscope, thermomètre, électrocardiographie, mesure de la pression sanguine, percussion, rayons X, techniques de réanimation et plusieurs autres moyens de diagnostics ou traitements, considérés parmi les plus importants par la médecine, ne sont pas attribuables à l’utilisation d’animaux.

En 1785, William Withering, médecin et botaniste anglais, testa avec succès sur ses patients atteints de cardiopathies une infusion de feuilles séchées de digitale. Des chercheurs scientifiques découvrirent pour leur part que la digitale élevait dangereusement la pression sanguine des chiens. Il fallut attendre près de 150 ans avant que la digitale ne soit reconnue comme bénéfique pour les humains.

L’aspirine, extrait de l’écorce de saule, existe depuis 100 ans. De par le monde, on en consomme chaque année près de 100 milliards et une cinquantaine de médicaments, vendus sans ordonnance, sont faits à base d’aspirine. Ce médicament, reconnu comme efficace et populaire auprès du public, n’aurait pu être commercialisé si on avait pris en considération que l’aspirine est toxique pour les rats, les souris, les chiens, les chats et les singes.

L’iode et la pénicilline sont d’autres exemples de médicaments découverts sans expérimentation animale. Les principaux progrès de la médecine dans certains domaines relèvent de l’observation clinique des patients, de mesures d’hygiène, de découvertes fortuites et de l’épidémiologie.

La médecine n’a pas besoin de la vivisection pour vraiment progresser. Les États-Unis, le plus grand consommateur mondial d’animaux de laboratoire, ne constitue pas la nation la plus en santé. L’espérance de vie des Américains ne détient que la 17ième place au palmarès de la planète.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: quito ing esp tests sur les animaux   Aujourd'hui à 3:15

Revenir en haut Aller en bas
 
quito ing esp tests sur les animaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 44Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 23 ... 44  Suivant
 Sujets similaires
-
» Lush lutte contre les tests sur les animaux : petition et évènements
» Marques qui ne pratiquent pas de tests sur les animaux
» One Voice ( tests sur les animaux )
» NESTEA torture des animaux!
» Imagerie médicale et expérimentation animale: non aux tests sur les animaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: Les infos de Végétalienne-
Sauter vers: