AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 buy fur QUITO FR CA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: buy fur QUITO FR CA   Mer 23 Mai - 6:00

Ce site parle de fourrure : http://www.infurmation.com/pdf/psa0101.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: buy fur QUITO FR CA   Mer 23 Mai - 6:02

News du 5 décembre 2006 : Pourquoi utiliser la fourrure alors que l'opinion s'y oppose ? Quelles sont les tendances ? Bruno Bénédic, consultant auprès de la Fédération des Métiers de la Fourrure, a répondu à vos questions lors d'un chat.
Envoyer à un ami Imprimer cet article

SOMMAIRE

Sommaire
Fausse fourrure
Témoignages
Chat
Vraie fourrure
Interview
Fourrure et mode

Comment peut-on faire pour mettre de la fourrure sans avoir l'air vieillot ?

Bruno Bénédic Il faut pour cela porter des formes différentes, raccourcir les manteaux, mixer les créations en poils avec des matériaux textiles plus modernes et jouer avec les accessoires en fourrure.

Est-ce que la fourrure qu'on utilise est de la fourrure d'élevage ? Quelle est la différence avec la fourrure sauvage?

Il s'agit majoritairement de fourrure d'élevage. La différence avec la fourrure sauvage est qu'elle a une finition plus régulière, un poil plus entretenu mais qu'elle n'a peut-être pas une aussi grosse densité de pelage.

Vous pouvez nous expliquer comment on fabrique un manteau de fourrure ?

En fait, je ne suis pas fourreur. Mais on travaille un vêtement de fourrure comme un vêtement en tissu. On peut d'une part, découper les peaux de façon à reconstituer un pelage animal ou, de l'autre, bien la transformer pour ne garder que la fourrure et perdre ainsi l'identité de la bête.

J'ai hérité d'une toque en poil. Est-ce que je peux la mettre ou est-ce qu'il me faut absolument un manteau pour être à la mode ?

Il faut mettre cette toque ! Le manteau n'est pas nécessaire cet hiver. Pour la toque, veillez par contre à vérifier que la matière n'est pas trop sèche.

Est-ce que la fourrure "équitable" existe ?

Oui, cela existe si équitable signifie ne menaçant pas les espèces naturelles.

Trouve-t-on des vêtements en fourrure pour hommes ?

Bien sûr ! La plupart des marques qui font de la fourrure font des lignes pour hommes même si c'est moins à la mode aujourd'hui. On peut plutôt la mixer avec du cuir ou la jouer en petites pièces : blousons, écharpes, casquettes, gants... Les peaux sont généralement les mêmes, que les créations soient pour hommes ou pour femmes.

Les grandes marques comme la Redoute qui proposent des vêtements en vraie et en fausse fourrures : trouvez-vous cela bien ?

D'abord, La Redoute a arrêté de faire de la vraie fourrure. Ne faire que de la fausse fourrure n'est pas vraiment écologique puisque cela reste des textiles synthétiques issus de la pétrochimie.

Quelles sont les nouveautés côté coupes ?

La tendance peut se diviser en deux types de lignes : les lignes près du corps un peu rétro avec des épaules élargies, des effets redingote et des matières à poils courts. L'autre ligne est plus ronde avec des maxi-blousons, des parkas géantes, le tout dans des poils recomposés ou style renard.

Avez-vous des trucs pour authentifier une fourrure ?

Pour authentifier une fourrure, il faut l'acheter chez un fourreur qui garantit normalement l'origine de sa fabrication et de ses peaux.

Depuis que vous travaillez dans le secteur, comment a évolué la mode et son rapport à la fourrure ?

Il y a eu un rajeunissement des consommateurs, un saut d'une génération. On ne porte pas ce que portait sa mère qui justement ne portait pas de fourrure. On note aussi un rajeunissement des professionnels et donc une nouvelle génération de fourreurs. Enfin, il y a une évolution des coupes, des montages et des mélanges plus hétéroclites.


"Il y a un rajeunissement des consommateurs de fourrure." Photo © Cécile Debise
Ne pensez-vous pas que la vraie fourrure est un vêtement en voie de disparition, qu'on en portera encore dans 10 ans?

Cela fait 10 ans qu'on le dit : le métier est toujours là et la consommation repart ! Aujourd'hui, on voit toujours plus de créations, plus de nouveautés, plus d'envies !

Que pensez-vous des marques et des créateurs comme Stella McCartney qui refusent d'utiliser la fourrure animale ?

Je ne pense que du bien car je suis persuadé qu'il y a de la place pour tout le monde. On peut faire la mode avec ou sans fourrure.

Il ne faut pas se leurrer, la plupart des gens sont contre la fourrure. N'est-ce pas difficile de travailler dans ce milieu ?

Certes, les fourreurs sont toujours suspectés de ne pas aimer les animaux. Néanmoins, je ne suis pas péssimiste notamment si l'on regarde le redémarrage de la consommation de fourrures.

Comment porter une petite veste grise en fourrure ? Je trouve que cela fait toujours trop habillé...

Tout dépend de la tenue qui va avec. On peut la mettre avec un jean et des bottes pour casser le côté trop habillé, par exemple. On peut aussi la faire retravailler en la mélangeant avec du cuir ou de la peau. Il ne faut pas craindre les contrastes et les mélanges.

La fourrure colorée est-elle à la mode ?

Oui, la fourrure colorée est en gros développement chez Lacroix par exemple, mais aussi chez Dolce & Gabbana ou chez Richmond. Elle est teintée monochrome ou polychrome. Les coloris qui arrivent sont plutôt dans les verts naturels et les bleus. Pour les plus excessifs, on peut aller vers les rouges et les violacés.

Qui s'assure que la réglementation est bien respectée par les producteurs ?

La Fédération des Métiers de la Fourrure comme les douanes s'assurent du respect des législations internationales.

On voit de plus en plus de sacs en fourrure. Est-ce que les accessoires en fourrure sont "in"?

Les accessoires en fourrure sont totalement "in" ! Même les entreprises classiques comme Longchamp ou "Un jour un sac" se jettent sur l'accessoire fourrure. En plus haut de gamme, on peut voir des sacs Prada mais aussi des gants, des étuis à lunettes ou encore des bijoux comme ceux de Reminiscence.

Les montres et les bijoux avec de la fourrure : est-ce nouveau ?

C'est nouveau et cela plaît. Cela change aussi des règles traditionnelles du bijou ou de la maroquinerie.

Que pensez-vous de la fausse fourrure ?

Selon moi, la fausse fourrure est dangereuse car polluante. Elle est issue de la pétrochimie et donc difficile à détruire. C'est pour moi un produit anti-écolo.

Que pensez-vous des créations en lapin que l'on voit partout ?

Les créations en lapin sont bien, légères et ont récemment acquis leurs lettres de noblesse. C'est aussi un produit pas cher, accessible qui se prête à beaucoup de créations. On peut le raser, le décolorer, l'imprimer sans aucun problème.

Quelles sont les fourrures à la mode en ce moment ?

Côté mode, il y a un gros plus sur les peaux tâchetées façon panthère, léopard et les aspects très sauvages comme les renards à longs poils, les marmottes. Tous les effets velours sont aussi très actuels comme le lapin Orylag qui ressemble au chinchilla, mais en beaucoup moins cher. Il y a aussi dans la version velours, les nouveaux visons veloutés, très doux et toutes les fourrures rasées.




"Selon moi, la fausse fourrure est dangereuse car polluante." Photo © Cécile Debise
J'ai un manteau en fourrure que j'ai très peur d'abîmer. Comment l'entretenir ?

Le mieux reste de le confier à un spécialiste. La fourrure craint la chaleur donc le spécialiste peut la mettre dans une chambre froide. Il faut aussi veiller à ne pas trop la serrer ou l'écraser contre d'autres vêtements. Il faut la protéger des mites, comme les manteaux en tissus et les lainages. Il faut enfin la mettre dans une housse en coton pour la laisser respirer.

Ne pensez-vous pas qu'on devrait arrêter d'exploiter les espèces rares comme le vison, la zibeline ou le renard argenté ?

Le vison n'est pas une espèce rare. C'est un animal d'élevage. Pour les autres, des quotas existent.

Comment porter la fourrure quand on a 20 ans ?

Il faut trouver des formes sympas : blousons, petits trenchs courts. Là aussi, il faut privilégier les accessoires et pourquoi pas, les couleurs. On peut même prendre des fourrures classiques et pas trop poilues, comme l'astrakan, tout en leur donnant un aspect plus moderne.

Qu'est-ce que l'astrakan ? Est-ce à la mode ?

L'astrakan est de l'agneau qui vient d'Afrique du sud ou d'Asie centrale. C'est très à la mode mais rare car très cher.

Quelle est la fourrure la plus chère du marché ?

C'est la zibeline. Je ne crois pas que ce soit un animal d'élevage ce qui explique son prix. Son origine est principalement russe. Elle est chère car elle dispose d'une densité de poils exceptionnelle tout en étant légère. Il y a aussi le chinchilla, qui a la même densité et la même légèreté. Par contre, il reste plus fragile..

Est-ce que la future interdiction de la fourrure de chiens et de chats par la Commission Européenne (annoncée cette semaine) va influencer votre travail ?

L'interdiction a été très soutenue par la Fédération des Métiers de la Fourrure. Je ne l'ai jamais vu travaillée et je n'en ai jamais vu en France.

Comment expliquez-vous qu'on puisse encore faire de la vraie fourrure alors qu'on a tous les moyens nécessaires pour en faire de la fausse ?

Pourquoi porte-t-on des chaussures à talons alors que l'on peut avoir des baskets très confortables ? On est dans une époque de contrastes. Tout ce qui évoque le luxe, la féminité, la douceur, la chaleur marche encore !


"Je ne porte ni cuir ni fourrure car cela reste des produits sophistiqués." Photo © Cécile Debise
Portez-vous de la fourrure ?

Non, je ne porte ni cuir ni fourrure car je pense que cela reste des produits sophistiqués.

Quel est le vêtement le plus fou que vous ayez vu ?

Des visons montés sur des bandes de mousseline multicolores : ces pièces allient légèreté, transparence et fourrure.

Comment explique-vous qu'il y ait tellement de fourrure cette année ?

Le produit plaît, la mode joue la corde de la sophistication. Les deux se rencontrent... J'ai plutôt l'impression que l'on reste dans la continuité d'une démarche créative mais pas dans une hausse des propositions.

Combien coûte un manteau de fourrure aujourd`hui ?

Tout dépend de la matière, de la coupe et du travail. Un manteau long de vison coûte environ 12 000 euros, une pièce en peau retournée coûte entre 800 et 2 000 euros.

Est-ce que la fourrure se travaille comme les autres matières ?

Oui. Depuis 20 ans, cela se coupe comme n'importe quel textile. On la travaille comme du cuir même s'il y a quelques petites techniques particulières d'assemblage et de finition.

Est-ce que cet hiver on fait dans le total look ou je peux juste opter pour un col ou veste avec une touche de fourrure ?

On retrouve beaucoup de poignets très hauts, de revers, de bordures larges sur des vestes classiques version trench, comme Burberry. Il y a aussi beaucoup de travail sur les cols très larges, sur les épaules ou les boules autour du cou. Les ourlets et bas de vestes sont aussi très riches. Personnellement, je préfère les pièces que l'on peut adapter selon les vêtements. Le total look me semble trop figer et trop compliqué.

Est-ce vrai que la vraie fourrure tient plus chaud que la fausse ?

La vraie fourrure est réellement plus chaude que la fausse. C'est aussi un produit plus souple qui vieillit beaucoup mieux. Ce sont pour ces qualités que les animaux sont convoités.

Quelles sont les espèces qu'on a plus le droit d'utiliser pour faire des habits en fourrure ?

Toutes les espèces protégées par la Convention de Washington : toutes les espèces sauvages tâchetées (léopard, panthère, ocelot), les grands fauves, les grands singes entre autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: buy fur QUITO FR CA   Mer 23 Mai - 6:03

News du 18 avril 2003 : La fourrure : le nouveau pacificateur de l'Amérique ?

Par Brenda Shoss

En janvier, j'ai vu la pièce de Broadway « Les producteurs » à l'élégant théâtre Fox de St Louis. J'ai également vu assez d'animaux morts pour remplir une forêt. Des visons descendant jusqu'aux chevilles, des renards roux et brillants et des lynx colorés couvraient les membres des spectateurs. Près de moi, quatre femmes enlevaient leurs manteaux de fourrure dans une chorégraphie parfaite. Je me suis sentie perdue dans leur danse cruelle. J'avais si mal au coeur que je me suis précipitée dans le couloir pour respirer.


Avant de partir, j'ai clamé fort à mon mari : "il faut que je parte, je suis entourée de centaines d'animaux qui ont été électrocutés à travers leurs parties génitales". Mes quatre voisines habillées de fourrure n'ont pas bronché.

Les nouveaux porteurs de fourrure sont partout. Durant un récent voyage à New-York, j'ai remarqué des piétons vêtus de peaux de bête, et cela quel que soit leur niveau social. A ma banque, j'ai vu un homme qui portait un long vison sur son jean, il avait l'air vraiment stupide. Et pourtant, ce retour de la fourrure n'est pas une simple erreur due à la mode, c'est un état d'esprit. Les consommateurs de l'après 9/11 septembre ont le sentiment d'avoir tous les droits et en particulier de profiter pleinement du moment présent. La styliste Nicole Miller a déclaré au magazine Fur World que l'attaque terroriste avait procuré aux consommateurs le besoin d'être rassurés. Apparemment, ces fourrures « de confort » sont le nouveau pacificateur de l'Amérique.

« Autrefois cachées, les fourrures sont maintenant sorties des placards » écrit Susan Phinney dans le journal Seattle Post-Intelligencer. « L'année 2000 a été l'année de tous les records avec des ventes de 1,69 milliards de dollars de fourrure. » a déclaré Keith Kaplan, directeur général du bureau d'information sur la fourrure au New-York Times.

D'un autre côté, les enquêtes montrent que 72 % des consommateurs préfèrent la fausse fourrure, 54 % pensent que les vêtements de fourrure ne sont pas socialement « corrects » et 47% désapprouvent les magasins qui vendent des articles de fourrure.

Les porteurs de fourrure devraient éprouver du remord en voyant un animal sauvage dont le corps tremblant est traversé par l'électricité. Mais la plupart d'entre eux refusent de reconnaître la véracité des films tournés dans les élevages modernes de fourrure. La fourrure est un apparat politique et ceux qui la portent sont déterminés à affronter leurs opposants.

« On ne peut pas parler de fourrure sans parler des opposants » affirme Judie Schwartz dans l'émission de radio Style Matters à Denver. Quand le mouvement anti-fourrure a pris de l'ampleur dans les années 80, les couturiers ont utilisé de la fourrure qui ne ressemblait pas à de la fourrure véritable, en la teignant en orange fluo, rouge vif, vert pomme ou couleur pastel. Les couturiers rasent toujours la fourrure pour imiter le velours. Ils doublent discrètement l'intérieur des vestes, des écharpes, des chapeaux, des gants et des gilets. L'industrie de la fourrure profite des habitudes de consommation illogiques de nos concitoyens. Cependant, un petit peu moins de fourrure représente un petit peu moins de souffrance et de mort.

Les agences, telles la Commission de la Fourrure USA, font croire à un public crédule que « les animaux meurent vite et de façon humaine ». En fait, aucune loi fédérale n'existe pour modérer ce massacre. Les élevages utilisent les moyens les moins chers possibles pour récolter des peaux intactes.

L'électrocution par voie anale est le mode principal d'extermination, comme l'a appris l'enquêteur Matt Rossell pendant son enquête clandestine dans un élevage typique de l'Illinois. Rossell qui avait caché une caméra dans sa ceinture alors qu'il assistait l'électrocution de 500 renards par les parties génitales, tirant chaque animal de la cage par le cou. Dan, le propriétaire de la ferme, enfonçait une tige dans le rectum de l'animal et un fil métallique dans sa gorge. Dan, tout en rigolant, envoyait 240 watt d'électricité à travers le petit corps.

« Dans une électrocution ratée, les renards sont abandonnés à leurs convulsions jusqu'à ce que Dan les reprenne et ré-enfonce la tige dans le pauvre animal recroquevillé de douleur. Et cela encore et encore jusqu'à ce que l'animal succombe à une attaque cardiaque » explique Rossell.

Pour les animaux de petite taille, la méthode bon marché est la suivante : le tueur attrape le cou de l'animal d'une main et la partie inférieure de l'autre, puis il brise les vertèbres d'un coup sec. Un travailleur dans un élevage de Chinchilla en Californie a raconté aux enquêteurs de l'organisation PETA que l'animal est parcouru de spasmes et qu'il donne des coups de pieds durant presque 5 minutes encore, après la rupture du cou.

Certains animaux sont gazés au monoxyde de carbone obtenu à partir de gaz d'échappement non filtré. Les visons, nageurs agiles capables de retenir leur souffle pendant de longs moments, se réveillent souvent pendant qu'on les écorche vifs. Les pièges sont réservés aux animaux sauvages dont l'élevage est impossible. Ces appareils se referment aussi bien sur les chiens, les chats, les daims et tout autre animal sans discrimination ; faisant entre 2 et 10 fois plus de victimes non ciblées.

Un animal sur quatre attrapé par ces pièges s'use les crocs jusqu'à la mâchoire ou se ronge la patte avec les crocs pour pouvoir s'échapper. Les trappeurs écrasent souvent les animaux survivants pour les achever. D'autres les assomment, les noient, les étouffent, leur tirent dessus ou les étranglent.

La Commission de Fourrure USA prétend que « les élevages d'animaux à fourrure sont parmi les plus consciencieux du monde ». Cependant, des enquêtes révèlent des rangées d'animaux faisant les cent pas frénétiquement dans des cages minuscules, infectées d'urines et d'excréments. Certains animaux périssent de déshydratation, de famine ou d'auto-mutilation. Les photographies de Rossell montrent des animaux qui se sont entredévorés et même, un renard qui avait mâché sa patte coincée pour se dégager et atteindre la nourriture.

L'industrie de la fourrure défend ce produit de consommation violent comme ressource écologique. « En nourrissant des carnivores domestiqués des « restes » de la production alimentaire destinée à l'homme « b?uf, poisson, produits laitiers, volailles », les éleveurs de fourrure réduisent l'impact environnemental du secteur agro-alimentaire » affirme la Commission. L'utilisation, par le commerce de la fourrure, de restes de viandes et de produits laitiers, ne fait que soutenir l'agriculture intensive moderne qui nourrit les animaux plutôt que les hommes. Dans le monde, le bétail est 5 fois plus nombreux que la population humaine et ingurgite au moins la moitié des récoltes de céréales. Les aliments utilisés pour engraisser ce bétail pourrait nourrir des milliards de personnes appauvries.

Est-ce qu'une société en mal de réconfort a vraiment besoin de porter des produits d'animaux torturés sur son dos ? Oleg Cassini, Todd Oldham, Calvin Klein, Betsey Johnson, Bill Blass, Stella McCartney, Geoffrey Beene et d'autres célèbres stylistes anti-fourrure ne le pensent pas.

De plus, la fausse fourrure, c'est fabuleux. Si fabuleux que quand ma mère m'a donné une veste en fausse fourrure pour mon anniversaire, j'ai eu peur que les militants ne me prennent à partie. Les matières synthétiques ont la souplesse, le brillant et la chaleur de la fourrure sans être entachées par la cruauté et la mort.


Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs :
REVEILLONS-NOUS ! NOUS AVONS TROP DORMIS!

" Ne croyez jamais que quelques individus bien intentionnés ne peuvent pas changer le monde.
En fait, on ne l'a jamais changé autrement. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: buy fur QUITO FR CA   Mer 23 Mai - 6:16

News du 23 mars 2007
Prada dit non à la fourrure


La célèbre marque de luxe Prada devient la première maison italienne à signer la campagne de la PETA contre l'emploi de la fourrure dans la mode.


Pour Miuccia Prada, la fourrure n'a simplement plus sa place et n'est plus tendance.

La société italienne, l'un des chefs de file de la mode mondiale, espère ainsi qu'elle pourra influencer les autres grands designers à se passer des fourrures.

Prada, qui célébrera ses 20 ans l'an prochain, effectue ainsi un virage à 180 degrés. Lors de la présentation de la collection automne 2007 l'an dernier, la marque avait grand usage de peaux d'animaux.

La PETA (People for the Ethical Treatment of Animals) est une association de défense des droits des animaux militant contre l'expérimentation animale et son commerce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: buy fur QUITO FR CA   Mer 23 Mai - 11:03

J'ai écris cela à quelqu'un de filles TV.

Je suis révoltée par l’attitude des présentatrices de « kawai » et du choix des vêtements qui ont de la fourrure pour la rubrique mode de cette émission. Dans la rubrique mode où les présentatrices de « Kawaï »présentent des vêtements, plusieurs fois, c'est des vêtements avec de la fourrure. Par exemple, un jour, elles ont présenté une doudoune pour le ski avec de la fourrure autour de la capuche. Une des présentatrices décrit le vêtement et j’attends le moment où elle dira "fourrure" ou "fausse fourrure". Malheureusement, j'ai regardé cette émission peu de fois et presque toutes les fois où je l’ai regardé, les vêtements étaient en fourrure. Un jour, elles ont présenté une queue de renard porte bonheur et qui était vendu dans le magasin " Claire's". Je connais ce magasin et je ne savais pas qu'ils vendaient de la fourrure. Je crois que les présentatrices de « Kawaï » ne savent pas qu'on maltraite les animaux pour faire la fourrure parce- que quand elles présentent des vêtements en fourrure, elles sont toujours de bonne humeur, elles rient et elles sourient. Il faut les mettre au courant qu’on maltraite les animaux pour faire la fourrure et qu’il y a de la fourrure de chien et de chat, ainsi elles ne présenteront plus des vêtements en fourrure. Elles vont sûrement dire « oui mais on présente des vêtements en fourrure d’animaux qui ne sont pas en voie de disparition » mais on s’en fiche qu’ils soient en voie de disparition ou pas, ce qui compte c’est de ne pas mettre fin à des vies : Ces animaux veulent vivre, ils ne veulent pas finir en manteaux de fourrure. Donc, peu importe que ce soit des animaux en voie de disparition ou non. Peut importe que ce soit des chinchillas, des léopards ou des loups. Ce n’est pas parce- qu’un animal est moins mignon qu’un autre qu’on va faire des vêtements avec sa peau. Vous aimez les chiens, vous les trouvez trop mignons donc vous ne voulez pas qu’on en fasse des vêtements en fourrure mais vous n’aimez pas les phoques car vous les trouvez répugnants, moches et tout donc vous vous en foutez qu’on en fasse des vêtements en fourrure ??? En montrant des vêtements de fourrure à la télé, les présentatrices de « Kawai » incitent les jeunes filles qui regardent cette chaîne de télé à acheter de la fourrure. Les présentatrices de « Kawai » n'ont pas l'air d'apprécier les animaux car elles sont toujours ironiques quand elles parlent d'animaux. Dans l’émission « Kawai », il y a une rubrique où les présentatrices de cette émission donnent des news insolites du monde entier. Un jour une des news était qu'un homme avait manifesté devant un magasin de fast-food car les poules utilisés pour faire les hamburgers de ce fast-food sont maltraités et les présentatrices riaient en disant cette news, elles se moquaient de cet homme. Pourquoi les présentatrices de « kawai » riaient ? Parce-qu’elles trouve ça drôle qu’on fasse du mal à des animaux ? J’en conclus qu’elles sont méchantes et cruels. Vous trouvez ça bien qu’on fasse du mal à un être qu’ils soit vivant ou humain ? Vous voudriez que quelqu’un tue votre mère ? Violer une amie à vous ? Si un cannibale mange votre enfant ? Et s’il y a un attentat et que beaucoup de gens meurent ? C’est pareil pour les animaux. Les hommes ne veulent pas souffrir et les animaux aussi ne veulent pas souffrir. Les présentatrices de « kawai » trouve ça drôle qu’on fasse souffrir des animaux pour les manger et elles trouvent ça drôle de jeter un chien par la fenêtre. A chaque fois qu'il y a des news qui concerne les animaux, elles se moquent car elles détestent les animaux. Quand il y a eu une news sur une femme qui avait kidnappé un chien et l'avait jeté par la fenêtre de son appartement, au lieu de dire la news de façon sérieuse, car c'est quelque chose de triste ce qui est arrivé à ce chien, elles riaient comme si ce n'était pas quelque chose de tragique. Je suis révolté par l'attitude de ces filles. Rire de quelque chose de triste, c'est cruel. C'est comme si le présentateur d’un journal télévisé annonçait qu'il y a eu un tremblement de terre aux Etats-Unis et qu'il y a eu 14 milles morts et qu'il riait en annonçant cette news, comme si c'était quelque chose de pas sérieux, de drôle. J’espère que les choses vont changer, car c’est bien d’être une fille, de se maquiller, d’aimer la mode, les garçons et toutes les choses des jeunes, car la chaîne de télé s’appelle « filles tv » mais il faut aussi s’intéresser aux problèmes importants et le respect des animaux est un problème important. De montrer des vêtements en fourrure et de le tourner en dérision incite les téléspectatrices de « kawai » à ne pas respecter les animaux et à mettre de la fourrure. J’espère que vous lirez ce mail et ne présenterez plus jamais de vêtements en fourrure dans « kawai ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: buy fur QUITO FR CA   Mer 23 Mai - 11:17

News du 15 avril 2007 :8 ans de lutte acharnée contre l'utilisation de fourrures de chiens et de chats


Contre le port de la fourrure
Historique de l'actualité publiée sur le combat contre la fourrure
Contre le port de la fourrure
8 ans de lutte acharnée contre l'utilisation de fourrures de chiens et de chats
La lettre du Ministre de l'agriculture à Reha Hutin
La pétition : Stop au commerce de fourrures de chiens et de chats


Si la Fondation 30 Millions d’Amis milite depuis toujours contre le port de la fourrure, sa priorité reste aujourd’hui d’interdire en Europe l’importation, l’exportation, la vente et la production de produits issus de chiens et de chats.
L'enquête de 30 Millions d'Amis sur le commerce de fourrure de chien et chat
1998
Un trafic organisé à l’échelon mondial mis à jour par la Fondation 30 Millions d’Amis. En 1998, la Fondation 30 Millions d’Amis, en collaboration avec l’association américaine HSUS, révèle l’existence d’un commerce, à l’échelon mondial, de fourrures de chiens et de chats élevés en Asie et tués dans des conditions atroces.

Les peaux sont ensuite revendues en Europe et dans le monde sous des appellations trompeuses (« Loup d’Asie », « gae wolf» « Chat sauvage »...). Une odieuse supercherie pour duper les consciences… en totale impunité ! En effet, s’agissant des animaux de compagnie, la France et les Etats membres de l’Union ne pouvaient pas alors s’opposer à l’importation et à la vente de fourrures prélevées sur des carnivores domestiques mis à mort avec la plus grande cruauté. Cet état de fait indigne la majorité de nos concitoyens, sachant que plus d’un français sur deux (54% selon un récent sondage de la Fondation) possède aujourd’hui au moins un chien ou un chat.

2001
Des ramifications françaises de ce scandaleux trafic dénoncées par la Fondation

En 2001, un nouveau degré dans l’horreur est franchi. Diffusé sur TF1 le 27 mai 2001 à une heure de grande audience, une nouvelle enquête menée par la Fondation démontre qu’il est non seulement possible de se procurer, en France de la fourrure de chiens ou de chats, mais aussi qu’une production franco-française infiltre ce commerce « légal ». Une caméra cachée a pu montrer des images de peaux de chats et de chiens entassés dans une tannerie en France. En effet, si la destruction d’animaux domestiques est prohibée sur le territoire national, rien n’interdit encore expressément l’exploitation des produits qui en sont issus. Près de chez nous aussi, des milliers de chiens sont enlevés et dépecés pour que leurs fourrures soient commercialisées. Pour mémoire, 60 000 chiens et 30 000 chats disparaissent mystérieusement chaque année.

Les preuves du scandale

Comment différencier une peau de chat d’une peau de lapin ? L’exercice est difficile à l’œil nu, surtout face à des commerçants ou des professionnels peu scrupuleux. L’équipe de 30 Millions d’Amis a adopté une méthode qui ne souffre aucune contestation : faire réaliser des tests par un laboratoire au-dessus de tout soupçon, l’École Nationale Vétérinaire de Toulouse. Ces tests ont permis de prouver que des manteaux, des objets ou des vestes vendus sous d’autres appellations étaient en réalité confectionnés avec de la fourrure de chats et de chiens.

2002
La Fondation mobilise l’opinion et recueille 1 200 000 signatures

Voilà plusieurs années que la Fondation met en œuvre tous les moyens possibles pour faire évoluer la loi en informant les médias, en mobilisant l’opinion publique… C’est à ce moment qu’elle lance une grande pétition nationale pour demander l’interdiction du commerce de produits contenant de la fourrure de chats ou de chiens. Cette pétition relayée par la quasi-totalité des associations de protection animale en France recueille 1 200 000 signatures. Ces signatures sont la marque de l’appui et du soutien que la Fondation a apporté à Madame Geneviève PERRIN-GAILLARD, député des Deux Sèvres, dans le cadre de sa mission d’information parlementaire sur le trafic d’animaux dont les conclusions ont été rendues le 12 février 2002.

2003
Un arrêté ministériel contre la commercialisation de fourrures de chiens et de chats

Sensible dès son arrivée au Ministère de l’Agriculture aux dossiers fournis par la Fondation 30 Millions d’Amis, Hervé Gaymard a rendu publique en novembre 2003 une série de mesures réglementaires et incitatives en faveur des animaux de compagnie. Parmi elles, l’arrêté ministériel du 5 novembre 2003 interdisant "l’introduction, en France, de peaux brutes ou traitées de chiens et de chats, et des produits qui en sont issus". Si la Fondation se félicite de cette avancée, elle regrette toutefois que cet arrêté n'interdise pas également la commercialisation et l'exportation de ces produits. Elle s’attache également à obtenir l’interdiction totale du commerce de fourrures au niveau européen.

Grâce notamment à l’action de la Fondation 30 Millions d’Amis qui a contacté directement les 87 députés français du Parlement Européen, une déclaration écrite sur une interdiction des fourrures de chiens et de chats a été adoptée le 22 décembre 2003. Cette déclaration invite la Commission européenne à "élaborer sans délai un règlement européen pour mettre un terme à un tel commerce et rétablir la confiance des consommateurs et des détaillants de l’UE".

2004
Le commerce se poursuit en toute impunité !

Le 18 décembre 2004, Reha Hutin, Présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis, écrit au Président de la Commission européenne M. José Manuel BARROSO pour demander le vote et l’application immédiate d’un règlement européen. En effet, cet odieux commerce continue et de très nombreux articles contenant de la fourrure de chien ou de chat sont toujours proposés aux consommateurs de l’Union Européenne. C’est pourquoi il est impératif que les états membres de l'UE adoptent très vite une réglementation sur cette question, sans attendre une harmonisation des législations nationales, quasi inexistantes à ce jour. D’autres pays, et non des moindres, se sont inquiétés de ce problème et ont pris les mesures qui s'imposent. Les Etats-Unis, par exemple, ont adopté le 14 novembre 2000 une loi interdisant l'importation et la vente de tous produits composés de carnivores domestiques sur le sol américain

2005
Malgré le vote de l'arrêté ministériel du 5 novembre 2003, force est de constater qu'il est toujours possible de se procurer en France des objets constitués à base de carnivores domestiques. Pour preuve, au mois de janvier 2005, chez un grossiste en vêtements parisien, la Fondation 30 Millions d'Amis a en effet pu acheter plusieurs vestes de facture douteuses qui, après analyse à l'école Nationale Vétérinaire de Toulouse se sont révélées être confectionnées à partir de peaux de chats domestiques. Sans étiquetage, ni élément pouvant attester de la provenance de la fourrure, ces vestes nous ont été vendues comme étant du lapin !

Des tanneries continuent donc à travailler avec ces peaux sur notre territoire et, en l'absence de toute traçabilité, elles n'hésitent pas à se prévaloir de stocks "pré-interdiction" ( stocks soit disant constitués avent le votre de l'arrêté du 5 novembre 2003 ) afin de continuer à vendre leurs produits en toute impunité.

C'est la raison pour laquelle Reha Hutin, a directement écrit à Dominique Bussereau, ministre de l'agriculture, pour lui demander de bien vouloir réviser cet arrêté dans les plus brefs délais et de compléter son article 1er pour qu'il interdise enfin, outre l'importation de peaux brutes ou traitées de chiens et de chats, leur production, leurs commercialisation et leur exportation.

La Fondation a également demandé que soit rendu obligatoire, un étiquetage clair des produits confectionnés à partir de fourrures animales, afin que les consommateurs soient informées de la réalité des conditions dans lesquelles sont élevés et tués les animaux.

Pour appuyer cette demande la Fondation a réalisé un dossier de presse "spécial fourrure" qui dresse un constat alarmant de ce que représentent, en quantité et en souffrances, la production et le commerce de fourrures à travers le monde.

2006
Après 8 ans de combats, de sensibilisation, de pétitions, de mobilisation de l'opinion et des pouvoirs publics, la Fondation 30 Millions d'Amis voit enfin ses efforts récompensés par le vote de l'arrêté du 13 janvier 2006 qui interdit désormais l'introduction, l'importation et la commercialisation, en France, de peaux de chiens et de chats. La Fondation s'attache cependant à obtenir une réglementation de l'Union Européenne car cet arrêté est toujours insuffisant pour mettre fin à un tel commerce dans notre pays.

En effet, si des fourrures de chiens et de chats sont encore proposées aux consommateurs français sous des appellations trompeuses, c'est qu' elles transitent par certains de nos pays voisins qui, eux, n'ont pris aucune mesure sur la question. La porosité des frontières au sein de l'UE, conséquence du principe de la libre circulation des marchandises, empêche donc un état membre isolé comme la France d'enrayer seul ce commerce.

Fort du soutien de nombreux Euro Députés français, la Fondation 30 Millions d'Amis a contacté à plusieurs reprises Monsieur BARROSO, Président de la Commission européenne, pour lui faire part des éléments de son enquête et lui demander en conséquence le vote d'un règlement européen pour mettre un terme à un tel commerce et rétablir la confiance des consommateurs.

Juste après la remise de plus de 200 000 pétitions par la Fondation 30 Millions d'Amis, la Commission européenne a finalement proposé un règlement le 20 novembre 2006 concernant l'interdiction de la production, l'importation et le commerce de fourrures de chiens et de chats en Europe. Seul bémol : cette proposition est assortie d'une dérogation scandaleuse qui permet de légaliser cet odieux commerce dès lors que les chiens et les chats n'auront pas été tués uniquement pour leur fourrure (mais pour leur viande par exemple...) !

2007
La Fondation 30 Millions d'Amis continue son combat au niveau européen en multipliant les actions afin de faire supprimer la dérogation à la proposition de règlement de la Commission.

Une nouvelle pétition à l'attention du président du Parlement européen, Hans-Gert Poettering, a été lancée le 19 mars 2007.

Signez la pétition maintenant >>

Contre le port de la fourrure
Historique de l'actualité publiée sur le combat contre la fourrure
Contre le port de la fourrure
8 ans de lutte acharnée contre l'utilisation de fourrures de chiens et de chats
La lettre du Ministre de l'agriculture à Reha Hutin
La pétition : Stop au commerce de fourrures de chiens et de chats
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: buy fur QUITO FR CA   Ven 25 Mai - 4:50

La chanteuse de Garbage, Shirley Manson, se prononce contre l’ordurier commerce de la fourrure sur une nouvelle affiche graphique pour PETA.
Jouez et gagnez un lot comprenant l’album Bleed Like Me de Garbage, un T-shirt PETA, tous deux signés par Shirley, ainsi qu’un exemplaire de l’affiche.
Des paroles de ses chansons jusqu’à sa vie privée, la chanteuse leader du groupe Garbage, Shirley Manson, est connue pour être une femme de caractère, assumant son pouvoir de séduction et n’ayant pas peur de dire ce qu’elle pense. C’est pour cela que cette formidable rockeuse d’origine écossaise a accepté de passer devant l’objectif pour révéler aux consommateurs ce que l’industrie de la fourrure refuse de leur montrer : les corps sans vie et sanguinolents des animaux qui ont été noyés, battus à mort, gazés, électrocutés ou même dépecés vifs pour leur peau. Sur cette nouvelle affiche anti-fourrure choc de PETA, Shirley, tenant à la main le corps sanglant d’un « renard » dépouillé, annonce à ceux qui portent de la fourrure : « Voici le reste de votre manteau de fourrure ».

Shirley déclare : « Lorsque PETA m’a contactée au sujet de cette campagne-là, je me suis sentie très honorée et j’ai senti que j’avais une chance de joindre ma voix à toutes celles qui s’élèvent contre la façon dont les animaux sont traités partout dans le monde par toutes sortes de personnes ».

Shirley, qui a pris un peu de recul par rapport à Garbage, travaille actuellement à la sortie de son premier album solo. Elle rejoint les rangs de d’Eve Angeli, Pamela Anderson, P!nk, Sadie Frost et Simon Cowell, dernières célébrités à être apparues sur les célèbres affiches anti-fourrure de PETA.

Partcipez à notre concours ! Le(la) gagnant(e) de notre premier prix remportera un lot comprenant l’album Bleed Like Me de Garbage, un T-shirt PETA, tous deux signés par Shirley, ainsi qu’un exemplaire de l’affiche. Les 32 personnes les plus rapides à remplir et à renvoyer le formulaire ci-dessous recevront elles aussi une affiche de Shirley.

Remplissez le formulaire qui se trouve sur cette page et votre participation sera automatiquement enregistrée : http://www.petafrance.com/feat-shirleymansonAd.asp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: buy fur QUITO FR CA   Ven 25 Mai - 4:53

Joanna Krupa : « Plutôt à poil qu´en fourrure ! »

L´actrice-mannequin Joanna Krupa est connue pour ses sexyssimes clichés, mais une chose ne lui volera jamais la vedette : la fourrure. Cette gracieuse beauté d’origine polonaise, qui a illuminé de nombreuses couvertures de magazines, dont celles de Playboy, Maxim, FHM et Stuff, a dévoilé ses convictions sur la dernière affiche sulfureuse
« Plutôt à poil qu’en fourrure » de PETA. Et, pour couronner le tout, elle n´a pas posé pour une mais pour trois versions de ces affiches. Sélectionnée par Playboy dans la catégorie « mannequin maillot de bain le plus sexy du monde », Joanna en connaît un rayon sur le sex-appeal, et la fourrure en est décidément dépourvue. Dans les fermes d´animaux à fourrure en Chine, d´où proviennent la plupart des fourrures, visons, renards, lapins et autres animaux sont confinés dans de minuscules cages métalliques ouvertes à tous les vents. Ils sont étranglés, battus à mort et dépecés alors qu´ils sont parfois encore conscients. Comme la fourrure est souvent délibérément étiquetée de façon mensongère, il n´y a aucun moyen de savoir d´où elle provient. Cela peut même être de la fourrure de chiens et de chats. « Il n´y a rien de sexy à porter une matière synonyme de souffrance et de mort », déclare Joanna. Et vous, que portez-vous ? Informez-vous sur le cruel commerce de la fourrure et regardez notre terrible vidéo sur la traite des animaux pour leur fourrure. Pour faire un don, allez ici : https://petacatalog.com/peta/france/donate.asp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: buy fur QUITO FR CA   Ven 25 Mai - 4:54

Fourrure = Torture

La fourrure est souvent présentée comme le comble du raffinement et de l’élégance, mais les publicités se gardent bien de montrer ce qu’ont enduré les animaux qui les portaient. Chaque année, des millions d’animaux (visons, lapins, renards, ratons laveurs, coyotes, lynx, opossums, castors, rats musqués, ragondins, loutres, etc.) sont tués par électrocution anale ou vaginale dans les élevages. Les autres, capturés dans la nature, sont noyés, piégés ou battus à mort.

Une vie entière en cage
85 % des fourrures proviennent d’animaux enfermés dans des élevages. L’Europe est responsable de 70 % de la production mondiale, et le rapport publié en 2001 par la Commission Européenne montre que ces élevages ne répondent pas aux normes minimales de bien-être animal.

Les cages, trop exiguës, sont généralement installées dans des hangars ouverts qui ne protègent quasiment pas du vent, du froid, de la chaleur ou des intempéries. Les abreuvoirs à tétine gèlent souvent en hiver. L’été, 10 % des animaux à fourrure meurent de chaud.

Le sol grillagé blesse douloureusement les coussinets des animaux, qui malgré cela, tournent sur eux-mêmes pendant des heures dans un univers désespérément vide.

Les visons sont les animaux rencontrés le plus fréquemment dans ces élevages, suivis par les renards.

Trois à quatre petits survivent sur chaque portée. Ils sont tués à l’âge de six mois, après le premier grand froid, quand leur fourrure est bien fournie. Pour les reproducteurs, ce sont quatre ou cinq années de peur, de souffrances physiques et psychologiques dans des cages sordides et répugnantes envahies par les parasites. Cela dans le seul but de rapporter plus d’argent aux industriels.

Certains animaux sont manipulés avec des pinces métalliques et leurs dents sont arrachées pour éviter des blessures aux éleveurs.

En France, quelques 70 millions de lapins sont abattus chaque année spécialement pour leur fourrure, car les peaux utilisées doivent provenir d’animaux plus âgés (au moins 10 à 12 semaines) que ceux tués dans les abattoirs pour fournir des peaux plus épaisses.
Malades et sans soins
Les animaux à fourrure sont plus sensibles aux maladies dans les élevages qu’en liberté. La pneumonie, d’autres maladies contagieuses, mais aussi les puces, les tiques, les poux et les acariens se propagent rapidement d’une cage à l’autre. Les mouches porteuses de maladie prolifèrent dans les amas de déchets en décomposition qui s’accumulent pendant des mois sous les cages. Si la qualité de la fourrure n’est pas menacée, les animaux malades ne sont pas toujours soignés (quand il s’agit d’affections oculaires, par exemple).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: buy fur QUITO FR CA   Ven 25 Mai - 4:55

Électrocutés et écorchés vifs
Dans de nombreux pays, le flou réglementaire autour de l’abattage des animaux à fourrure profite aux éleveurs, qui recherchent uniquement la qualité de la peau et ne s’embarrassent pas des souffrances extrêmes infligées à l’animal.

Les petits animaux sont parfois asphyxiés par les gaz d’échappement brûlants d’un camion. Mais ce gazage n’est pas toujours mortel et certains animaux se réveillent pendant que leur peau est arrachée.

Les animaux de taille supérieure meurent dans de grandes souffrances, souvent par électrocution. Les électrodes placées dans la bouche et dans l’anus chauffent et brûlent. La décharge électrique provoque une paralysie et une extrême douleur car le cœur est placé entre les deux électrodes, mais pas le cerveau. En outre, le voltage n’est pas toujours assez fort pour tuer immédiatement.

On recourt également à l’empoisonnement. Les poisons provoquent des crampes douloureuses et paralysantes, et les animaux ressentent souvent la douleur quand on les écorche. Arracher la peau d’un animal encore chaud est plus facile.

Les chambres de décompression et les chambres à gaz ainsi que la rupture des cervicales sont d’autres méthodes d’abattage courantes.
Pièges mutilants
Rien qu’au Canada, on compte encore 60 000 trappeurs.

Les mâchoires en acier des pièges mutilent renards, ratons laveurs et autres animaux. Les mères, en particulier, tentent par tous les moyens de se libérer pour retourner auprès de leurs petits et luttent jusqu’à s’amputer d’un membre.

Pendant des heures, voire des jours, les animaux retenus dans les pièges agonisent avant d’être achevés par le trappeur. Ils perdent leur sang, leurs blessures s’infectent et se gangrènent. Épuisés, sans la moindre protection contre le froid glacial, souffrant de gelures, ils sont en plus soumis aux attaques des prédateurs, contre lesquels ils ne peuvent se défendre. Les castors et les rats musqués qui sont pris dans des pièges sous l’eau luttent pendant une bonne vingtaine de minutes avant de mourir par noyade.

Chaque année, les pièges mutilent et tuent aussi « par erreur » des centaines de milliers de chiens, de chats, d’oiseaux et d’autres animaux, parmi lesquels des espèces en voie de disparition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: buy fur QUITO FR CA   Ven 25 Mai - 4:55

Et si c’était votre chien ?
Le commerce de la fourrure de chien et de chat brasse plusieurs millions de dollars en Asie.

Des vidéos tournées secrètement, comme celle de l’association Humane Society of the United States, ont permis de se rendre compte de ce qu’endurent ces animaux. On y voit par exemple un berger allemand remuant de la queue, la tête bloquée dans un système de contention quelques instants avant d’être écorché vif. Dans un coin de cage, un chat observe d’autres chats étouffer par pendaison à quelques centimètres de lui...

La France a pris en 2003 un arrêté interdisant « l’introduction en France de peaux brutes ou traitées de chiens et de chats et des produits qui en sont issus. » Cependant, les marchandises circulant librement en Europe, il est facile d’introduire en France des peaux de chiens et de chats via un pays de l’Union qui n’a pas pris de mesure sur la question.

Par ailleurs, les étiquetages frauduleux sont fréquents, et il n’est possible de les démasquer que par de coûteux tests d’ADN.
Une catastrophe écologique
Il faut 40 fois plus d’énergie pour produire un manteau de fourrure véritable que pour produire une fausse fourrure. Les produits chimiques utilisés pour le tannage posent également un risque de pollution de la nappe phréatique.

Chaque vison élevé pour sa fourrure produit près de 22 kilos de déjections, ce qui représente environ 62 000 tonnes d’excréments pour cette seule espèce et pour les seuls États-Unis en 1999, soit près de 1 000 tonnes de phosphore aux effets dévastateurs sur les écosystèmes aquatiques.

En France, la production est de l’ordre d’un million de peaux de vison par an.
Plutôt à poil qu’en fourrure
Les élevages d’animaux à fourrure sont interdits au Royaume-Uni, et les Pays-Bas, certains Länder allemands et provinces autrichiennes suivent le même chemin. Les aménagements des cages imposés par la législation italienne sont si coûteux que les derniers élevages devraient bientôt disparaître.

Aux États-Unis, le mannequin Naomi Campbell s’est vu refuser l’entrée d’un club branché parce qu’elle portait de la fourrure. Le patron du club a expliqué : « J’aime les animaux. Je ne pouvais pas laisser passer ça. »

Mais si les ventes de fourrure diminuent régulièrement, celles de mouton retourné, elles, augmentent.

En Afghanistan, l’astrakan est élevé désormais pour produire des agneaux destinés au marché haut de gamme. Pour obtenir une peau de « qualité optimale », la mère est tuée avant la naissance de son petit pour prélever le fœtus.
Et vous ?
Si vous refusez d’acheter, on arrête de tuer. C’est aussi simple que ça.

Vous connaissez les souffrances endurées par les animaux ? Parlez-en à votre entourage. Pour que le massacre cesse, tout le monde doit savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: buy fur QUITO FR CA   Ven 25 Mai - 8:52

Une vidéo sur la fourrure :

http://stream.realimpact.net/?file=realimpact/hsus/e-community/fur_with_jay.wmv&type=wmv
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: buy fur QUITO FR CA   Sam 26 Mai - 10:19

Pétition contre l'horreur des animaux dépecés vivant
Par El Gringo, dimanche 10 septembre 2006 à 03:29 :: Actualité - #104 - Fil RSS - commentaires

Voici une pétition contre l'horreur des animaux qui se font déchirer leurs peaux et sont laissés vivant, agonisants pendant des heures. Le but de la pétition, qui sera transmise aux différentes entreprises opérantes dans ce domaine, est d'arrêter les importations de fourrures et d’interdire la vente de fourrure en France.
Personnellement, je trouve ce genre de geste, inhumain, vous penserez certainement de la même façon après avoir vu la vidéo montrant jusqu'à quel degré de cruauté les hommes peuvent aller. Scandalisé par ce que je venais de voir sur mon mail, j’ai fait ma petite enquête et j’ai donc découvert le site www.fourrure-torture.com

Je pense que signer directement la pétition sur ce site, en complétant le formulaire prévu à cet effet, est sans doute plus efficace que de mettre des noms (souvent incomplets) les uns à la suite des autres, comme j’ai pu le constater dans les chaînes de mails.

Ici les différents liens: (Pour la video, âmes sensibles s'abstenir, c’est vraiment atroce):

Le site: http://www.fourrure-torture.com/
Vidéo: http://www.fourrure-torture.com/video-fourrure.html
La pétition: http://www.fourrure-torture.com/petition-anti-fourrure.html
Si vous êtes vous aussi scandalisé par cette vidéo, signer la pétition et faites suivre le message à tout votre carnet d'adresses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: buy fur QUITO FR CA   Sam 26 Mai - 10:22

Le vêtement en fourrure, son incroyable come-back
Ce qui me fait me gausser, ce sont ces personnes qui achètent ou vendent des manteaux en fourrure, en renard ou autres, et qui aiment leur petit chat.

30 millions d’amis a déjà fait des enquêtes très intéressantes sur la provenance de certaines fourrures.
Fermez les yeux et imaginez vous dans un camion avec une caisse remplie de chats.
Saviez-vous qu’en France vous pouvez acheter des vestes avec de la peau de chats ?
On vous dira que c’est du lapin. (On peut vous dire tout ce que vous voulez de toute façon)Un produit de luxe qui devient un produit de masse, je suis sûr que la plupart des gens qui en portent sur eux ne se rendent pas compte de la somme de souffrances engendrée par nos amies les bêtes, pour produire cet habit si cher, qui leur donne tant de chaleur.
Remarquez, les personnes qui portent des manteaux en renard ou en phoque, n’en ont vraiment rien à faire que ces animaux aient souffert ou pas, c’est le cadet de leurs soucis de savoir s’ils sont gazés ou tués à coup d’électrodes ou même écorchés vifs. En amont de l'histoire, Il faut imaginer les toutes petites cages dans lesquelles ces animaux passent toute leur vie.
Et je ne parle pas des asiatiques qui, comme les chinois, les écorchent à peine assommés.
Et notamment des chiens et des chats.
Toutes les explications du monde ne pourraient pas me persuader de l’importance de porter de la fourrure en Europe, car on est pas au pôle nord enfin ?!
Les lois du marché, et de la mode doivent-elles nous indiquer des chemins aussi insensés qu’il faudrait les suivre comme un mouton ?
Et combien de bêtes pour un manteau ?
Et combien de vies sacrifiées pour ce vêtement ?


40 visons pour faire un manteau.
Le vison ne se reproduit qu'une fois par an et il vit 6 mois en élevage.
25 millions de visons finiront en manteaux.



Un boycott pur et simple des produits de ce type serait nécessaire.
Notamment vers la Chine.

On retrouve déjà dans certains médicaments des substances animales sans parler des laboratoires d’expérimentations qui vont jusqu’à élever des rats nés en cage. Le pire du pire, je crois, ce sont les jantes de voiture recouvertes de peaux ! Et oui ça peut aller aussi loin !

Il serait bon d’arrêter cette folie de tuer pour la gloire de l’économie ou pour la frime et de croire que parce que l’on a un manteau, une veste, un col ou tout autre accessoire en peau d’animaux, on est beau !
On pourrait comparer ça à un scalp.
Et d’un autre coté, les vêtements en fourrure ça fait très kitch et irresponsable.
Ce marché représente plus de quarante millions d’animaux tués dans le monde par an, bien sûr en ne citant, uniquement, que ceux qui sont déclarés.
Avec des conditions d’élevages toujours aussi discutables.

D’après une étude de l’union européenne réalisée en 2001, les conditions d’élevage des animaux dits à fourrure ne correspondent nullement à leur besoins fondamentaux.
Tous les ans, 4 millions de renards sont électrocutés et 30 millions de visons sont gazés. Et là, on passe la barbarie chinoise où l’on dépèce renards et ratons laveur vivants, toujours d’après des enquêtes très sérieuses faites par 30 millions d’amis.
Franchement, nul besoin d’être un fervent militant pour ne pas aimer avoir un manteau fait d’animaux écorchés vifs ou non?!!




Et pourtant les marchés européens en sont remplis.
Les spécialistes de la fourrure se cachent derrière des explications sur les lois asiatiques ne sont pas les mêmes que les françaises et européennes et se disent horrifiés, mais ils les vendent quand même !(pour certains)

Attention donc, tout ce qui vient des pays asiatiques n’est pas forcément bon, notamment, le bois coupé illégalement( Voir l'article), et tous ces chiens berger et de chats tigré, qui ont bien souffert et par milliers dans ces pays pour leurs fourrures !Il faut quand même savoir que grâce à 30 millions d’amis en 2000 un commerce de peaux de chats et de chiens avait été dénoncé par cette organisation qui ne cesse de lutter contre ces exécutions barbares, un commerce à l’échelon mondial selon une autre enquête, américaine celle là.



La fondation avait alors lancé une pétition qui avait permis de convaincre le ministre de l’agriculture français de prendre en Novembre 2003 (seulement !) un arrêté interdisant l’introduction en France de peaux de chiens et de chats , mais en vain.
L’école vétérinaire nationale de Toulouse en 2005 a examiné une veste soit disant faite en peau de lapin qui n’était en fait que du chat domestique.Alors que la fourrure soit chère ou pas, on a l’obligation de se poser certaines questions.
Ne pas faire confiance à l’étiquetage car il manque bien souvent de traçabilité, donc n’importe quel possesseur de fourrure peut avoir de la peau de chien et de chat sur lui.Et l'idée que la chasse intensive aux phoques fait partie du passé est bel et bien une idée fausse, Jusqu'à 60.000 phoques peuvent être abattus par jour et malheureusement souvent mal assommés et dépecés vifs. Au début des années 80, des embargos Européen sur les peaux de bébé phoque avaient réussi à limiter ces massacres, mais vers la fin des années 90, elle a repris de plus belle et avec des produits dérivés destinés à l'Europe.
Je crois que le plus macabre de l'histoire sont ces jouets pour enfant, des peluches de phoque fait avec de vrais peaux de phoque!
Donc imaginez ! En un mois 350.000 phoques seront ainsi massacrés sur la banquise.
Et il ne faut pas oublier le marché russe qui raffole des manteaux de fourrure avec encore une fois des élevages discutables comme les zibelines et aussi des lynx.Pour aller plus loin lire notre article sur les trafics d’animaux .

Le recyclage:
Malheureusement les abattoirs s’agrandissent. Comme si on pouvait indéfiniment manger de la viande (Voir notre article) Il en sort donc un recyclage.
Au lieu de jeter les peaux des animaux de boucheries, veaux, vaches, cochons, lapins etc,
on peut se servir du recyclage de leur peau.

On ne devra pas, alors retraiter pour détruire un produit facilement réutilisable et utile, on évitera donc l'utilisation de produits chimiques dangereux pour l'homme et la nature.
Dans ce cas on peut comprendre que l'on ne condamne pas, en tuant inutilement des animaux pour leur peau, à l'image des visons,chiens,chats,phoques,lynx et autres renards que l'on ne consomme pas, puisque voués à une industrie de luxe pour leurs fourrures.

Comme pour les lapins (Même si pour ma part je n'en mange pas)
On arrive a transformer avec des colorants (teinture de cheveux) , une peau de lapin en imitation léopard, panthère…
Il existe aussi des fourrures synthétiques et écologiques à la fabrication, pour les amoureux de fourrure. Il y a toujours des solutions pour éviter de tels actes.

Si la fourrure était un vêtement important dans le passé, l’importance maintenant est de laisser la peau la où elle est.
C’est “ bête ” à dire, mais chaque être sur terre devrait être propriétaire de son corps et donc de sa peau.
Pourquoi toujours vouloir ce que l’autre a ?Et pour aller plus loin passer sur la page (Trafics d’animaux). Comme on dit âmes sensibles s’abstenir.

Félicien Michaut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: buy fur QUITO FR CA   Dim 27 Mai - 10:42

News du 12 juillet 2006 : What paris is doing is great! im a veggie and im against animal cruelty full stop. im very careful what i buy cosmetics wise. as for fur i hate fur anyway i think it makes someone look cheap and the expression "mutton dressed as lamb". if anyone in the uk knows who i mean bet gilroy in corrie always comes to my mind.

paris has always had a passion for animals, she does do a lot for charities i think, but because it is never reported ect people always asume she does nothing. i know she has made a few mistakes in her time like wear a real fur coat but i think she thought it was fake. as heather said to her, just because it says fake it doesnt mean it is.

there was a report on a morning tv programme a while back. china are taking dogs off the street and skinning them alive! then the fur is taken and made in to clothes ect and sent to major high street like new look (which was named, as being one of them i believe) and they think it is fake fur. quite sick really. the tape they showed was so horrific.


Dernière édition par le Dim 27 Mai - 10:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: buy fur QUITO FR CA   Dim 27 Mai - 10:47

Un forum sur la fourrure :

http://www.rap2k.com/one/index.php?showtopic=15476
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: buy fur QUITO FR CA   Mar 29 Mai - 13:31

Les magasins de vêtements « Bluberry » vendent de la fourrure. Apparemment, ils ne vendent pas de fourrure de chiens et de chats et ils vendent de la fourrure d’autres animaux. Ils vendent de la fourrure dans les magasins de vêtements « Jennifer ».
- Comment faire la différence entre la vraie fourrure léopard et la fausse fourrure léopard ?
Souvent, la fourrure léopard, c'est du chien ou du chat teinté.

La fourrure ne coûte pas cher. Maintenant, la Chine est devenue le premier exportateur mondial de fourrure. La vraie fourrure de Chine coûte moins cher que la fausse fourrure d'Europe. Les prix de la fourrure sont très très bas donc les gens pensent que c’est de la fausse fourrure et ils achètent ces vêtements qui sont en réalité en vraie fourrure. Les gens pensent que la fourrure coûte très cher et en réalité, les vêtements en fourrure ne sont pas chers. Quand c’est écrit « 100 % fourrure » sur un vêtement, cela veut dire que c'est de la vraie fourrure.

Est- ce- que dans la fausse fourrure, il y a de la vraie fourrure ?

En principe non. Mais parfois, de la vraie fourrure est vendue pour de la fausse car elle est très peu chère. Il arrive que de la fausse fourrure soit entièrement de la vraie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: buy fur QUITO FR CA   Jeu 31 Mai - 5:54

Noticia del 17 de abril de 2007 : PETA es una asociación que lucha contra el uso de las pieles en la industria de la moda. A la hora de defender la vida de los animales, esta gente lo tiene claro: prefieren ir desnudos que llevar pieles. En Roma, sin embargo, han decidido vestirse para protestar contra el uso de las pieles, vestirse de trogloditas. Un grupo de activistas de PETA se plantó ante la tienda de Burberry, en la vía Condotti de la capital italiana, el pasado 16 de abril de 2007. Aunque las fotos resultan graciosas (al fin y al cabo, el acto pretendía llamar la atención), no podemos quedarnos con la broma. ¿Creéis que es lícito el uso de pieles en la creación de abrigos o bolsos? ¿Qué opináis?


Dernière édition par le Ven 21 Sep - 5:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: buy fur QUITO FR CA   Jeu 31 Mai - 6:05

News du 5 mai 2005 :

AVIS A CEUX QUI DISENT QUE PARLER DE LA FOURRURE NE SERT A RIEN :
Heum , bon on va tout reprendre au début ...
1-Vous croyez que les gens portant de la fourrure ne sont pas nombreux ?
2-Vous croyez que la fourrure n'est pas faite à partir d'animaux ?
3-Vous croyez qu'on ne pourra rien y changer ?

1- Extrait du site : cliquezLa demande pour le vison, le renard, le chinchilla et le lapin a atteint le niveau le plus élevé depuis 15 ans au fur et à mesure que le désir d'afficher ses richesses augmente et que la peur des critiques des amoureux des animaux diminue. L'un des symboles les plus controversés d'un niveau de vie élevé est réapparu après deux décennies de discrédit pour réchauffer à nouveau les épaules des nantis.


La fourrure, au-delà de son rejet durant une grande partie des années 1980 et 1990, a subi un changement d'image, avec la vente de fourrures comme le vison, le renard, le chinchilla et le lapin au plus haut depuis 15 ans. Selon les chiffres donnés par l'Association du Commerce de la Fourrure Britannique (BFTA), les ventes de fourrure en Grande-Bretagne ont augmenté de 35 % l'année dernière.

Le vison, le petit préféré d'Hollywood jusqu'à ce qu'il devienne le centre d'intérêt des militants pour le bien être animal dans les années 1980, a subi le revers de médaille le plus significatif. Le vison représente 50 % de la vente mondiale, toutes fourrures confondues, qui dépasse aujourd'hui 5.9 milliards de livre sterling, le chiffre le plus haut depuis 1989.


La hausse des ventes de fourrure au Royaume-Uni est estimée être passé de 127 millions en 2001-02 à 177 millions de livre sterling aujourd'hui. Bien que la demande augmente en Grande-Bretagne, seulement 5 % du total de l'Union Européenne, les fourreurs regardent le Royaume-Uni comme un nouveau marché lucratif, maintenant que la traditionnelle antipathie du pays vis-à-vis de la fourrure semble disparaître.


Une enquête menée par Saga Furs, qui fournit 60 % des visons d'élevage et 80 % des renards d'élevage dans le monde, déclare également que la demande pour la fourrure vient des femmes plus jeunes et plus sensibilisées à la mode, avec une moyenne d'âge de la consommatrice qui a chuté de 49 à 35 ans en 6 ans.


"Depuis 1997, la fourrure revient sous les feux de la rampe, et cela commence à atteindre les consommateurs", affirme un porte-parole de BFTA. "Les consommateurs regardent les vêtements faits de ou taillés dans la fourrure comme des articles de mode." Les gens veulent se faire leur propre opinion sur ce qu'ils portent et ne veulent pas se faire dicter quoi faire par les militants pour les droits des animaux. Je ne pense pas que les gens entrent dans les magasins et voient la fourrure comme un problème politique. "


Bien que la fourrure ait longtemps été plus tabou en Grande Bretagne que dans des pays tels que l'Italie ou la Russie, il semble que les stigmates disparaissent alors que les consommateurs deviennent indifférents aux tactiques choquantes employées par les groupes anti-fourrure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: buy fur QUITO FR CA   Jeu 31 Mai - 6:06

News du 5 mai 2005 :

La garde robe des stars de films et de hip hop, ainsi qu'une attitude plus relâchée dans les magazines de mode tels que Vogue, ont aussi encouragé les consommateurs à oublier leurs consciences morales.


"Les célébrités étaient, à une époque, complètement opposées à la fourrure, mais un changement radical fut amené par des gens comme Gwyneth Paltrow, Puff Daddy et Jennifer Lopez" explique Sandra Halliday, de Worth Global Style Network. Nous sommes à une période de consommation "tape à l'oeil", et la fourrure en fait partie, puisque les célébrités ont voulu être plus étincelantes. La fourrure coûte cher, et peu importe ce que vous en direz moralement, cela veut dire : "J'ai beaucoup d'argent." Les consommateurs veulent utiliser cela.


Sandra Halliday ajoute que de nombreuses femmes qui se sont, dans un premier temps, senties gênées ou coupables de porter de la fourrure, ont apaisé leur conscience en achetant des manteaux ou des vestes usagées et vieilles de plusieurs années.


"Nous remarquons cela dans les prix ; la vente d'une fourrure de deuxième main qui aurait coûté 10 livres sterling il y a dix ans, vaut aujourd'hui environ 40 livres sterling," dit-elle, "Cela va de paire avec le fait que la fourrure est beaucoup utilisée pour agrémenter les vêtements, la mentalité anti-fourrure en souffre. Beaucoup de femmes vont acheter de la fourrure en pensant : "Oh, cela ne compte pas !" Elles ne s'attendent plus à ce qu'on leur jette de la peinture rouge. "


Dawn Carr, la porte-parole de Personnes pour le Traitement Ethique des Animaux (PETA) au Royaume-Uni, affirme que le manque d'étiquetage adéquat, ainsi que la vente d'excellente imitation de fausse fourrure signifie que beaucoup de consommateurs achèteraient de la vraie fourrure involontairement.


Elle déclare : "De nos jours, il peut être difficile de différencier la fausse fourrure de la vraie. Nous voulons voir un étiquetage qui indique exactement combien d'animaux ont été tués pour chaque vêtement. Nous avons entendu les cris de la fourrure est de retour venant de l'industrie de la fourrure durant les dix dernières années, mais je ne pense pas que la cruauté revienne un jour à la mode. Je pense que se sont des gens qui s'imaginent qu'il est acceptable de tuer de petites créatures à poils, pour le profit et la vanité, mais je ne pense pas que l'on puisse se fier à leurs chiffres de ventes."

Ce mois-ci, PETA s'est concentré sur Daimler Chrysler, qui, d'après eux, utilise beaucoup trop de cuir dans ses voitures. PETA a connu un certain succès lorsqu'à la fin de l'année dernière la grande chaîne de magasins ZARA mit fin à l'approvisionnement de fourrures de lapins, suite à une longue campagne.


L'association a aussi persuadé la chanteuse pop, Britney Spears, de poser pour l'une de leurs affiches l'année dernière, bien que des campagnes similaires furent ébranlées lorsque deux de leurs porte-paroles, les mannequins Naomi Campbell et Cindy Crawford, portèrent par la suite de la fourrure lors de défilés.


PETA créa un scandale en Décembre, lorsque le groupe distribua des tracts aux enfants qui assistaient au spectacle de Casse Noisette en Amérique, on pouvait lire : "Ta maman tue des animaux." En tout cas, de telles méthodes n'ont pas touché les nouveaux créateurs. Georgio Armani, qui refusait d'utiliser des produits animaux autres que le cuir, a inclus de la fourrure dans sa dernière collection. Des créateurs plus jeunes tels que Julien Macdonald, qui ont été sollicités avec des échantillons de fourrure gratuits depuis 1996, sont totalement immunisés contre les griefs des manifestants pour le bien être animal. Frank Zilberkweit, à qui appartient Hockley, un des plus grands détaillants de fourrure de Grande-Bretagne, a déclaré : "Il y a une raison pour laquelle les ventes de fourrure ont augmenté, c'est parce maintenant que toutes les maisons de haute couture en utilisent."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: buy fur QUITO FR CA   Jeu 31 Mai - 6:07

News du 5 mai 2005 : Plus de 300 créateurs internationaux utilisent de la fourrure dans leur collection, en comparaison à 40 en 1985.
Nous atteignons un point où la demande arrive à un niveau que nous n'avions pas vu depuis le milieu des années 1980, quand le style Dallas et Dynastie étaient à la mode," affirme Mr Zilberkweit. "Mais le manteau de fourrure qui traîne à terre est dépassé. Maintenant nous voyons des jupes, du mobilier d'intérieur, taillés dans la fourrure."



Un porte-parole de la RSPCA (équivalent SPA) disait hier : "Ce qui nous inquiète c'est que si les ventes de fourrure augmentent, la cruauté augmentera avec."


L'élevage pour la fourrure a été interdit en Grande Bretagne depuis Janvier 2002

2-

Chaque année, plus de 30 millions d'animaux, principalement visons, renards, lapins et chinchillas, sont emprisonnés dans les élevages intensifs
Le Danemark est en tête des pays producteurs de peaux de vison (plus de 10 millions de visons sont élevés dans ce pays chaque année) tandis que la production des peaux de renard est dominée par la Finlande (plus de 4 millions).

La France importe principalement des peaux brutes d'animaux et les exporte tannées. Selon le dernier recensement (association AFEV) datant de 1999, la production de vison sur le territoire national est de 200.000 peaux de visons. En 1993, le recensement était de 70.000 peaux.

La vie de ces animaux n'est faite que de souffrance et de détresse. Ils sont entassés avec 3 autres congénères, des mois durant, dans de minuscules cages grillagées sans litière. Une cage typique abrite en moyenne 4 visons et mesure seulement 75 x 30 x 38 cm de hauteur, tandis que la cage des renards fait 108 x 113 x 72 cm.

Dans leur habitat sauvage, les visons défendent des territoires pouvant couvrir jusqu'à 9 hectares tandis que les renards arctiques sont réputés pour couvrir un territoire situé entre 800 et 6000 hectares, dans leur toundra native.

Les conditions carcérales épouvantables provoquent de profonds troubles psychotiques poussés jusqu'à l'automutilation et au cannibalisme. Tous ces animaux forcés à vivre en cage sont naturellement craintifs (ils ne sont pas habitués au contact avec l'homme), sauvages et certains solitaires, comme le vison.

Les visons et les renards sont nourris d'une charogne tellement infecte qu'elle est même impropre à l'industrie alimentaire pour animaux familiers. Cette mixture d'abats entre autres organes avariés met en danger leur santé à cause de la contamination bactérienne. Les petits nouvellement sevrés sont particulièrement vulnérables à l'intoxication alimentaire que ce régime peut causer.

Comme pour tout élevage intensif, les animaux d'élevages pour leur fourrure sont beaucoup plus sensibles aux maladies que leurs homologues en liberté. Des maladies contagieuses comme l'entérite virale et la pneumonie circulent de cage en cage. Les animaux sont souvent infestés de parasites, comme les puces, tiques, poux, mites ainsi que des larves de mouches, attirés par la pile d'excréments qui reste sous les cages pendant des mois.

Les cages sont entreposées dans des hangars ouverts, fournissant peu de protection contre les éléments (vent, soleil...). Tandis que dans la nature, ces animaux peuvent s'abriter dans un terrier. Les fourrures des animaux servent à les maintenir au chaud en hiver, mais l'été est redoutable, particulièrement pour les visons, parce qu'ils n'arrivent pas à refroidir leurs corps sans s'immerger dans l'eau.

En effet, les visons en liberté, passent de 60 à 70 % de leur temps dans l'eau, sans cela la salivation, respiration et température de leur corps augmentent dramatiquement. Le système de provision d'eau potable donne de l'eau, au compte-goutte (quand il marche), il est donc impossible pour eux de lutiliser comme "douche".

Dans leurs cages, les visons courent continuellement de long en large et font sans cesse des mouvements circulaires de la tête autour de la tétine de l'abreuvoir ; ce comportement peut durer jusqu'à 6 heures par jour.

Tout comme les visons, les renards d'élevage souffrent de diverses maladies et de comportements anormaux. Angoissés et apathiques, ils se tiennent à plat ventre dans les cages sans bouger ou ils tremblent de peur en voyant des humains, défèquent et tentent de se cacher au fond de la cage. De 10 à 20% des mères rongent la queue de leurs petits ou les mangent.

Par manque d'exercice, les renards développent de longues griffes, inconfortables sur les fils métalliques des cages et se blessent les pattes. Dotés d'un fin odorat, ils vivent dans d'épouvantables odeurs, puisque les renards délimitent leur territoire en urinant et qu'ils agissent de même en captivité.

Contraints de s'accoupler contre leur gré, dans un environnement artificiel, les renards se battent avec violence. Pour contrer ces comportements, les éleveurs ont recours à l'insémination artificielle. Les infections de l'utérus sont alors fréquentes. Par exemple, en 1991, dans certaines fermes finlandaises, la mortalité des renardes inséminées atteignit 30 à 50 %.

Les renardeaux naissent au printemps pour être tués en automne. Les renards gardés pour la reproduction peuvent vivre plusieurs années dans ces conditions de captivité lamentables.

Il n'y a pas de loi réglementant la façon de tuer les animaux élevés pour leur fourrure. Les méthodes principalement choisies, non pas parce qu'elles sont moins douloureuses mais simplement parce qu'elles n'abîment pas le pelage, sont : le gazage (type : oxyde de carbone), la brisure des vertèbres cervicales, l'électrocution (en insérant 2 électrodes, l'une dans la gueule et l'autre dans l'anus) ou l'injection chimique (type : strychnine).

Les méthodes de gazage, d'électrocution et d'injection se sont souvent révélées inefficaces pour tuer les animaux, beaucoup se "réveillant" pendant qu'ils étaient en train de se faire écorcher.

La seule préoccupation des éleveurs est de faire un maximum de profit en investissant le minimum d'argent. Le bien-être des animaux est bien le cadet de leur souci. Une nourriture déplorable, des parasites, le manque d'hygiène, d'eau, de litière et d'abris contre la chaleur ou le froid, le stress poussé jusqu'à la démence... toutes ces souffrances n'affectent pas la qualité du pelage.

Les animaux naissent au printemps et sont tués 8 mois après (alentour de décembre) quand apparaît leur premier pelage d'hiver. Les éleveurs savent (pas le grand public, malheureusement) qu'il n'y a donc aucun rapport entre l'état de leur fourrure après la mue et les conditions d'élevage.

En résumé, qu'ils soient bien ou mal traités, les animaux auront une fourrure toute neuve à l'arrivée de l'hiver, alors, pourquoi améliorer les conditions de vie des animaux, puisque cela impliquerait d'investir un peu d'argent ? Le cynisme et la cupidité des éleveurs d'animaux pour leur fourrure ne sont pas bien différents de ceux des éleveurs d'animaux pour leur viande et ses dérivés.

À partir de 2005, les élevages de renards seront interdits aux Pays-Bas, tandis qu'en 2000, le Parlement britannique a voté une loi : "The fur Farming (Prohibition) Act", qui proscrit en Angleterre et au Pays de Galles, l'élevage d'animaux uniquement pour leur fourrure.

Au nom de l'éthique et du devoir au respect de la vie, le gouvernement français doit prendre exemple sur cette courageuse décision et interdire également l'élevage des animaux pour le commerce de la fourrure.

3-Enfin , le fait de dire que ce que l'on fait ne servira à rien est complétement stupide , étant donné que nous essayons de faire quelque chose , contrairement aux personnes qui disent ça . Le fait de mettre des affiches , de faire des trackts , même des badges et adhérer à des assoc' , signer des pétitions , sert à quelque chose ! Alors si vous croyez que cela ne sert à rien , ce sont plutôt les personnes comme vous qui ne servent à rien .

Savez-vous combien d'animaux sont tués?

xPour un manteau en loup :
3 à 5

xPour un manteau en renard :
10 à 24

xPour un manteau en loutre :
20 à 30

xPour un manteau en vison :
36 à 65

xPour un manteau en hermine:
180 à 240

ATTENTION :vous pouvez être complice de cette cruauté lors de vos achats vestimentaires. Un exemple, une paire de moufles pour enfant, un parka peut comporter sur le bord de la capuche, aux poignets, quelques empiècements de fourrure. Vérifiez la composition de votre vêtement. La fourrure réapparaît insidieusement. Alors que vous êtes persuadé d'acheter du synthétique vous vous retrouvez à porter la peau d'un animal, y compris chien et chat, qui n'a connu que la souffrance.
Vérifiez la provenance.
Certaines entreprises utilisent des peaux (teintées) d'animaux domestiques provenant de Chine ou de Corée du Sud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: buy fur QUITO FR CA   Jeu 31 Mai - 6:07

News du 5 mai 2005 : ON N'UTILISE QUE DES RONGEURS POUR L'EXPÉRIMENTATION ANIMALE ?



Au Canada, on estime que
2 millions d'animaux font l'objet d'expériences, 7 millions en France, 17 millions aux Etats-Unis, 800 millions à travers le monde. Dans les laboratoires canadiens, 90 % des animaux utilisés sont des rats, des souris, des poissons ou de la volaille ; 18 espèces animales différentes servent pour la recherche (85,5%), pour des tests de produits (9,5%) et dans l'enseignement (5%). Nombre d'animaux deviennent des victimes de la science : chats, chiens, primates, grenouilles, insectes, oiseaux, lapins, des veaux et leur mère, des cochons, des hamsters, etc.

LES SOURCES D'APPROVISIONNEMENT EN ANIMAUX DE LABORATOIRE SONT CONNUES

Certaines le sont, d'autres font partie d'un commerce illicite. Les animaux proviennent de zoos, de chenils spécialisés ou de colonies d'élevage où ils se reproduisent selon des spécifications précises. Charles Rivers de St-Constant, par exemple, produit chaque année un million et demi de rongeurs exempts de tout «contact viral ». D'autres compagnies fournissent des lapins exempts de certaines maladies, des rats obèses, des cobayes sans système immunitaire, des primates hémophiles, etc.

De nombreux primates sont capturés dans la nature en Malaisie, en Indonésie, aux Philippines, en Chine, en Amérique du Sud et en Afrique. Dans certains cas, un ou deux singes sur dix capturés survivent au voyage vers les laboratoires. À cause de ce commerce, plusieurs espèces sont en voie de disparition. Entre 1954 et 1960, plus de 1,500,000 primates de toute espèce ont payé de leur liberté et de leur vie leur contribution au contrôle des vaccins contre la poliomyélite. Les États-Unis sont les plus grands importateurs mondiaux de primates : 13 à 17,000 par année.

Présentement, il y a plus de chimpanzés dans les laboratoires qu'il n'y en a en liberté. Des chiens et des chats sont aussi kidnappés et volés. Selon le Dr James B. Wyngaardeen de l'American National Institute of Health, plus de 200,000 animaux domestiques sont ramassés dans les rues des États-Unis afin d'alimenter le lucratif marché de la vivisection. On retrouve le même phénomène au Canada.
LA VIVISECTION SERT À L'AVANCEMENT DE L'HUMANITÉ




On teste sur les animaux de laboratoire des produits domestiques (savons, crèmes, parfums, shampooings, etc.), des produits chimiques destinés à la consommation (encres, peintures, détergents, lubrifiants, etc.), des pesticides, des armes (nucléaires et autres). Certains animaux subissent plusieurs expérimentations durant des jours, des mois ou même des années. Privations d'oxygène, de sommeil. Créations d'anxiété, d'agressivité, de folie, hypertension par compressions ou blessures d'artères. Transplantations, greffes de têtes ou d'organes, décharges électriques, tumeurs provoquées par des coups, cancers produits par des substances chimiques, absorptions forcées de drogues ou d'alcool, noyades forcées, prélèvement de sang dans le coeur ou les oreilles. Des singes sont projetés contre les murs, des chiens, des singes des lapins ligotés que l'on fait fumer de force, des souris maintenues devant des cigarettes qui se consument, des chevaux recevant des injections de nicotine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: buy fur QUITO FR CA   Jeu 31 Mai - 6:08

News du 5 mai 2005 :
D'AUTRES EXPÉRIENCES QUI RELÈVENT DE LA CRUAUTÉ:



Des chercheurs américains ont séparé dès la naissance des chatons de leur mère. À la fin de l'expérience, les vivisecteurs ont conclu que les chatons séparés miaulaient plus que les chatons non séparés, et, que dans les miaulements des chiots séparés, on détectait une détresse émotionnelle.

À l'Université de Californie, 1,000 chiens ont été nourris d'aliments contenant des doses de radiations 200,000 fois plus fortes que celles que pourraient supporter des humains se trouvant dans une zone de retombées radioactives. Les terribles brûlures internes comme externes furent utilisées pour étalonner les effets radioactifs des futurs engins nucléaires.

Un chercheur américain donna à des rats plus de 15,000 chocs électriques pendant 7 heures. Plus tard, le vivisecteur chauffa le plancher de la cage jusqu'à ce que les rats prisonniers sautent et se lèchent les pattes, à mesure que l'environnement devenait de plus en plus chaud.

Pour les tests de toxicité (comme le DL-50/dose létale 50%), on gave un groupe d'animaux - entre 20 et 200 - d'une substance (cire à planchers, nettoyant pour le four, etc.) jusqu'à ce que la moitié des sujets succombent, peu importe la quantité de substance qu'ils auront absorbée. Les symptômes éprouvés par l'animal pendant les quatorze jours que dure ce traitement vont de l'étouffement, des vomissements et des saignements des yeux, du nez et de la bouche, aux troubles respiratoires, aux convulsions, au déchirement d'organes et à la paralysie. Les survivants sont alors tués pour fins d'examens ou utilisés pour d'autres expériences.

Organismes contre la vivisection :

Ligue Française Contre la Vivisection, 84 rue Blanche, 75009 Paris, France
Société Nationale pour la Défense des Animaux, B.P. 94301, Vincennes, Cedex, France
Ligue Internationale Médecins pour l'Abolition de la Vivisection, c/o Dr Vernon Coleman, Lynmouth Devon EX35 6EE
CIVIS, Via Motta 51 CH6900, Mussagno-Lugano, Suisse
CIVITAS, P.O. Box 26, Swain, N.Y. 14884, U.S.A.
American Anti-Vivisection Society, Suite 204, Noble Plaza, 80l Old York Road, Jenkintown, Pa 19046-1685, U.S.A.
National Anti-Vivisection Society, 53 West Jackson Blvd., Chicago, Illinois 60604-3795

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: buy fur QUITO FR CA   Jeu 31 Mai - 6:08

News du 5 mai 2005 :

Ne pas craindre d'utiliser l'argument scientifique
!

Ou pourquoi il ne faut pas se laisser impressionner par la science.



Traduction du début d'un texte paru dans le numéro 137 du magazine Outrage de l'association britannique Animal Aid.

Guère étonnant que des sujets tels que l'expérimentation animale fassent l'objet de débats aussi âpres. En effet, n'importe quelle pratique justifiant que l'on aveugle, empoisonne ou ébouillante de manière délibérée des créatures vivantes ou qu'on leur provoque sciemment des maladies douloureuses déclenchera inévitablement une vive répulsion chez les personnes faisant preuve de compassion et d'attention envers le monde du vivant. Mais les arguments contre l'expérimentation sur les animaux ne concernent pas que la cruauté. De solides objections scientifiques doivent aussi être formulées à son encontre. Cet aspect est particulièrement important car ceux qui défendent ces pratiques tentent toujours de justifier ce qu'ils font en prétextant qu'il s'agit d'un choix entre épargner des animaux dans les laboratoires ou sauver des enfants de maladies et de la mort.

Le problème est que, pour les personnes éventuellement amenées à prendre la parole en public, l'argumentaire scientifique peut paraître intimidant et complexe, nécessitant des connaissances spécifiques et une formation scientifique. En fait, il n'y a réellement rien à craindre. C'est une simple question de bon sens. Il y a deux principes fondamentaux que tout le monde peut utiliser lors d'un débat ou d'un discours en public. Le premier principe est que les animaux sont biologiquement très différents des humains. Le second est que les animaux de laboratoire sont en bonne santé au début des expériences et qu'ils doivent être rendus malades de façon artificielle. Ce qui n'est pas le cas pour les humains, dont l'état de santé est généralement lié à de nombreuses années d'une mauvaise hygiène de vie et à une dégénérescence.
POUR FINIR VOICI L'ADRESSE D'UN TRES BON SITE QUI EXPLIQUE TRES BIEN CE QU'EST LA VIVISECTION :



cliquez !


Infos : VOUS DESIREZ FAIRE AVANCER LES CHOSES ET VOUS IMPLIQUER ? LISEZ CE QUI EST DESSOUS ET ALLEZ SUR CE SITE : cliquez! Lisez toute la page et peut être pourrez-vous vous impliquer réellement !


Il y a des limites à ce qu'une personne seule peut réaliser. Cependant, en associant les efforts et les idées d'un groupe de gens, il est possible d'entreprendre des campagnes efficaces et de grande ampleur. De telles campagnes nécessitent des compétences, de la stratégie, de la tactique et des idées.

Il y a plus de chances de réunir toutes les conditions requises au sein d'un groupe que chez un seul individu. En effet, même si celui-ci se trouve être un militant accompli, le travail sera plus efficace si d'autres personnes s'mpliquent et y prennent part. Les groupes locaux permettent de faire descendre la lutte pour les droits des animaux dans la rue et jusque chez les gens. Plus les groupes seront nombreux à s'engager dans ce combat, plus nous aurons d'impact.

Former un groupe local demande un planning et une organisation minutieuse. Il y a aujourd'hui plusieurs centaines de groupes de ce type à travers le Royaume Uni qui ont commencé à partir de rien, avec juste une ou deux personnes désireuses de s'impliquer davantage. De nouveaux groupes se forment régulièrement, et bien que vous puissiez trouver écrasante la tâche à accomplir, vous n'êtes pas seul(e)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19980
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: buy fur QUITO FR CA   Jeu 31 Mai - 6:09

Ceci est un site contre la fourrure : http://againstfur.skyrock.com/2.html

Le commerce de la fourrure génère-t-il vraiment autant de souffrances ?

La souffrance générée est immense. Les enquêteurs de PETA ont assisté à des électrocutions anales : une tige métallique électrifiée est enfoncée dans le rectum des animaux, qui grillent de l’intérieur. Fractures ouvertes, infections respiratoires, tumeurs cancéreuses non soignées font aussi partie des pratiques constatées. La souffrance des animaux pris dans les pièges à mâchoires est telle que certains s’automutilent pour s’en libérer. Incapables de se nourrir, de se protéger du froid ou de se défendre contre les prédateurs, beaucoup connaissent une mort horrible avant même l’arrivée du trappeur. Dans le cas contraire, les trappeurs n’hésitent pas à battre les animaux à mort pour éviter d’endommager leur fourrure par une autre technique. Mutilés par des pièges ou reclus à vie dans les cages minuscules des élevages, les animaux souffrent terriblement.


Dernière édition par le Ven 21 Sep - 4:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: buy fur QUITO FR CA   Aujourd'hui à 16:11

Revenir en haut Aller en bas
 
buy fur QUITO FR CA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» des news de neige et quito son pote
» Quito, chatte gris chartreuse de 2 ans (dép57)
» Morelle de balbis
» COURSE DE L'AVENIR UZES (ROYALE FABRE MAILHAN)
» Première ferrure de Quito...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: Les infos de Végétalienne-
Sauter vers: