AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 BUYING ANIMALS NO! : ADOPT NO COMPRAR/ADOPTAR/ACHAT ADOPTER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: BUYING ANIMALS NO! : ADOPT NO COMPRAR/ADOPTAR/ACHAT ADOPTER    Dim 15 Jan - 0:36

15 mai 2007

http://www.parklife.fr/nouvelle-publicite-association-peta-adopter-j

Nouvelle publicité Association PETA – Adopter Jamais acheter

L’association PETA vous demande dans sa nouvelle campagne publicitaire d’adopter un animal et surtout de ne pas en acheter un

http://www.petafrance.com/pets-faq.asp

Animaux familiers

Foire aux questions (FAQ)

Chez PETA, pensez-vous qu'on ne devrait pas avoir d'animaux familiers?
Les fossiles nous montrent que les ancêtres de nos chiens ont été domestiqués il y a 12 000 ans. Quant aux chats, les Égyptiens s'en servaient déjà pour chasser rats et souris 5000 ans auparavant. Depuis ces temps-là, partout les humains ont pris goût à la compagnie des chiens et des chats, et leur élevage et entretien sont devenus aujourd'hui une industrie gigantesque. Cet engouement a abouti à une crise de surpopulation, si bien que chaque année, des milliers d'animaux en surnombre subissent des mauvais traitements, se morfondent dans des refuges, ou sont euthanasiés. Adopter un animal dans un refuge pour lui offrir un foyer chaleureux permet de prévenir une partie de cette souffrance. Si vous voulez aider à réduire ce problème de surnombre :
•faites stériliser votre animal
•n'achetez jamais un animal dans un élevage ou une animalerie.

Mais si j'arrive à placer tous les petits, pourquoi ma chatte ou ma chienne n'aurait-elle pas le droit de faire une portée?

Il est impossible de prévoir ce que deviendront ces animaux une fois placés.
Cette année comme chaque année, des milliers d'animaux en parfaite santé vont passer la porte d'entrée d'un refuge, pour en sortir par la porte de derrière, dans un sac poubelle. Beaucoup d'autres seront abandonnés sur la voie publique. La stérilisation pourrait prévenir tous ces malheurs et toutes ces morts. Chaque animal abandonné ou maltraité est né d'un animal non stérilisé.

1


Dernière édition par vegan le Mer 4 Juil - 7:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: BUYING ANIMALS NO! : ADOPT NO COMPRAR/ADOPTAR/ACHAT ADOPTER    Dim 15 Jan - 0:36

Mais les chiots des animaleries ont autant besoin d'un bon foyer que ceux des refuges, non ? Et si je veux choisir une race?

Parmi les chiens vendus en animalerie, beaucoup proviennent de véritables usines à chiots où les chiennes sont détenues dans des box extérieurs, sans protection contre les intempéries. Elles sont privées de compagnie et de confort. On les traite comme des machines à produire. Leurs petits leur sont arrachés très jeunes pour être entassés dans des caisses et transportés à des centaines de kilomètres vers des animaleries. Les mauvaises conditions d'élevage conduisent à des problèmes de santé, comme des infections, des malformations, des maladies des oreilles et des yeux, et bien d'autres encore. Arrivés dans les animaleries, les chiots sont serrés dans des cages trop petites, ce qui est un stress supplémentaire les rendant encore plus fragiles devant la maladie.

Pendant que les éleveurs inondent le marché de milliers de chiots, des milliers d'autres sont tués, faute d'un foyer accueillant. Beaucoup d'autres sont abandonnés. Les refuges ne réussissent à trouver un bon foyer que pour une faible proportion des animaux qu'ils accueillent. Les autres devront être mis à mort. Dans une situation de surpopulation massive, l'élevage « responsable » n'existe pas.

2


Dernière édition par vegan le Mer 4 Juil - 7:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: BUYING ANIMALS NO! : ADOPT NO COMPRAR/ADOPTAR/ACHAT ADOPTER    Dim 15 Jan - 0:37

Si vous avez le temps, l'énergie, la place et les moyens de vous occuper d'un chien, rendez visite au refuge le plus proche de chez vous, et adoptez un animal. Les chiens de type mélangé, les bâtards et les corniauds, sont généralement plus robustes et faciles à vivre que les chiens de pure race. Mais si vous y tenez vraiment, vous pourrez trouver des chiens de race dans les refuges.

Au lieu d'euthanasier les chiens et les chats, pourquoi ne pas construire davantage de refuges ?
Le refuge n'est pas une solution au problème des animaux familiers sans foyer. Ils ont besoin d'autre chose que d'être simplement nourris et logés. Ils ont besoin d'attention, d'affection, de compagnie humaine, et aussi de pouvoir jouer et courir. Même s'il est difficile pour nous de l'accepter, l'euthanasie est souvent la meilleure fin, et la moins cruelle, pour ces animaux dont personne ne veut.

Ne vaut-il pas mieux faire dégriffer un chat plutôt que de devoir s'en débarrasser ?
Demandez à votre chat ! Dégriffer un chat consiste à lui faire subir dix amputations douloureuses qui affaiblissent ses pattes, ses épaules et les muscles de son dos. Beaucoup de vétérinaires refusent de dégriffer les chats. D'ailleurs, le dégriffage est interdit par la loi en France depuis le 18 mai 2004 (Décret n° 2004 - 416).
Privé de ses griffes, un chat est pratiquement sans défense, et cela peut conduire à des névroses ainsi qu'à des problèmes de peau et même de vessie. Si on lui offre un griffoir, ou poteau à chat, et qu'on se montre patient et ferme, on apprend facilement à un chat à ne pas griffer les meubles.

3!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: BUYING ANIMALS NO! : ADOPT NO COMPRAR/ADOPTAR/ACHAT ADOPTER    Dim 15 Jan - 0:37

Quel est l'avis de PETA sur l'euthanasie ?

Des milliers de chiots et de chatons naissent chaque jour. Il est impossible de trouver assez de foyers pour tous les accueillir. Les refuges assument la mission difficile de se charger des animaux non désirés. Parce qu'il y a des gens qui ne font pas stériliser leurs animaux et d'autres qui achètent dans les animaleries au lieu d'adopter, l'euthanasie reste encore aujourd'hui une abominable nécessité.

Que pensez-vous de la pratique qui consiste à piéger, stériliser et relâcher (P.S.R.) les chats errants ?
Nous avons vu appliquer cette méthode, et nous avons observé des colonies de chats libres « gérées » par des humains. Malheureusement, ces méthodes ne rendent pas vraiment service aux chats.
On nous rapporte d'innombrables histoires de chats qui ont souffert le martyre avant de mourir parce qu'ils ont été obligés de se débrouiller seuls dans la nature. Quand on a vu les horreurs qui arrivent si souvent aux chats sans foyer, on ne peut pas recommander le P.S.R. comme solution au problème de la surpopulation.
Les chats errants méritent autant d'égards que les autres, et il est de notre responsabilité à tous de soulager leurs souffrances et d'assurer leur sécurité. C’est pourquoi nous ne pouvons pas encourager le vagabondage des chats sans foyer. D'ailleurs, s'occuper d'un chat errant pour ensuite le relâcher constitue un acte d'abandon. Stériliser les chats errants prévient la souffrance de générations futures, c'est vrai, mais cela n'améliore guère la vie de ces chats, ceux qui sont déjà là, et qui doivent se débrouiller seuls. Pour eux, chaque jour est une lutte pour survivre dans un monde hostile. Ce n'est pas leur rendre service que de les laisser ainsi à l'abandon

4


Dernière édition par vegan le Mer 4 Juil - 7:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: BUYING ANIMALS NO! : ADOPT NO COMPRAR/ADOPTAR/ACHAT ADOPTER    Dim 15 Jan - 0:37

Malgré tout, PETA n'a jamais préconisé l'euthanasie de tous les chats errants. Nous croyons que le P.S.R. est acceptable si les conditions suivantes sont réunies : les chats doivent vivre loin des routes, des gens et des animaux qui pourraient leur nuire ; être suivis et nourris régulièrement ; recevoir les soins vétérinaires essentiels ; ne pas être exposés à des conditions climatiques extrêmes ou aux animaux sauvages. Malheureusement, ces conditions sont quasiment utopiques.

Où est le mal à garder un chien attaché dehors ? C'est mieux que de le laisser divaguer, non ?
C’est le condamner à une vie de solitude. C'est l'exposer à la chaleur, au froid, à la pluie, au vent. Il risque un coup de chaleur, des engelures ou d'autres problèmes de santé. La chaîne peut s'accrocher ou s'enrouler autour d'un objet. La gamelle d'eau peut se renverser. La nourriture peut se gâter en été, ou geler en hiver.

Les chiens à l'attache deviennent souvent hyper craintifs face aux inconnus et agressifs dès qu’il s’agit de défendre leur minuscule territoire. Ils sont des victimes faciles pour des passants malintentionnés qui s’amusent à les narguer. Ces chiens finissent par ne plus faire confiance à personne. Il n'est pas étonnant que certains deviennent dangereux, alors que les chiens qui vivent au sein d'une famille et reçoivent de l’attention mordent très rarement.

5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: BUYING ANIMALS NO! : ADOPT NO COMPRAR/ADOPTAR/ACHAT ADOPTER    Dim 15 Jan - 0:38

Le pire pour ces chiens à l'attache, c'est leur terrible solitude. Les chiens sont des animaux sociables qui vivent normalement en groupe. Lorsqu’ils vivent avec des humains, ils aspirent par-dessus tout à en être aimés et à participer à la vie de la famille. Priver un chien de compagnie est tellement cruel que certains deviennent littéralement fous de solitude.
La chaîne, c'est la peine… à perpétuité.

Pourquoi les chats n'auraient-ils pas le droit de sortir librement ?
Les chats peuvent se promener librement dans un jardin soigneusement clôturé. Par contre, ils ne devraient affronter les rues qu’en laisse, comme les chiens. Leur sécurité en dépend.

A l’extérieur, d’innombrables dangers les guettent : ils risquent d'être renversés par une voiture, blessés par d'autres animaux. Ils sont à la merci de personnes malintentionnées et de toutes sortes de maladies : leucémie féline, SIDA du chat, péritonite, toxoplasmose, typhus, coryza, rage, infections parasitaires. La plupart sont très contagieuses et peuvent être transmises à d'autres animaux de la famille.
6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: BUYING ANIMALS NO! : ADOPT NO COMPRAR/ADOPTAR/ACHAT ADOPTER    Dim 15 Jan - 0:38

Par ailleurs, les chats errants sont considérés comme nuisibles par beaucoup de gens qui n'apprécient pas qu'ils viennent faire leurs besoins, creuser les plates-bandes, manger les plantes et tuer des oiseaux et autres petits animaux dans leur jardin. Bien des chats laissés en liberté sont empoisonnés, tués par balles ou piégés par des voisins excédés.

Quel mal y a-t-il à garder des oiseaux en cage ?

Tous les oiseaux en cage ont été soit capturés dans la nature, soit élevés en captivité. Dans leur milieu naturel, la plupart ne demeurent jamais seuls. Ils évoluent en groupes et maintiennent un contact permanent les uns avec les autres. Ce sont des êtres sociaux qui se toilettent mutuellement, aiment se nourrir et jouer ensemble. C'est à deux qu'ils partagent la construction du nid, l'incubation des œufs et l'élevage des petits. Chez certaines espèces, le couple est uni pour la vie. Si l'un d'eux vient à perdre son partenaire, il n'en prendra jamais d'autre.

7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: BUYING ANIMALS NO! : ADOPT NO COMPRAR/ADOPTAR/ACHAT ADOPTER    Dim 15 Jan - 0:38

La vie en captivité est une condamnation à mort pour beaucoup d'oiseaux. Ils souffrent souvent de malnutrition, de solitude et du stress d'être détenus dans un environnement mal adapté. La détention en cage modifie le caractère de certains. Ils connaissent des crises de colère ou de cafard. Beaucoup deviennent obèses et développent de graves problèmes de comportement : hurlements, agressivité, picage, automutilations. C'est particulièrement fréquent chez les perroquets. Selon James Serpell, spécialiste des oiseaux, « les perroquets sont les primates du monde des oiseaux. Ils ne peuvent se contenter de rester figés sur un perchoir et de babiller. »

Les oiseaux sont victimes des trafiquants plus souvent que tous les autres animaux. Après le traumatisme de la capture, beaucoup d'entre eux sont nourris de force, leurs ailes sont rognées, on leur ferme le bec avec du sparadrap et ils sont drogués avant d'être dissimulés dans toutes sortes de cachettes pour le transport. Les douaniers les découvrent dans des roues de voiture, des tubes en plastique, des poches de manteau ou simplement dans des valises. Il est courant que 80 % des oiseaux d'un lot meurent pendant le transport.

8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: BUYING ANIMALS NO! : ADOPT NO COMPRAR/ADOPTAR/ACHAT ADOPTER    Dim 15 Jan - 0:39

Les oiseaux capturés dans la nature sont un danger pour la santé des gens et des animaux domestiques. Les perroquets peuvent transmettre la psittacose aux humains, qui risquent d'en mourir. La maladie de Newcastle, qui a dévasté les élevages de volaille aux États-Unis dans les années 70, est sans doute arrivée avec des perroquets introduits clandestinement d'Amérique du Sud. L'apparition récente de la peste aviaire en Asie, et surtout sa transmission aux humains, a encore augmenté encore le risque sanitaire que représentent les oiseaux capturés dans la nature.

Quant aux oiseaux nés et élevés en captivité, ils ne s'en tirent guère mieux. Ils naissent, vivent et meurent derrière les barreaux. Ceux qui ont dépassé l’âge de huit à dix semaines deviennent difficiles à vendre. Parmi eux, certains sont gardés pour la reproduction et sont donc condamnés à vivre dans une cage minuscule pour le restant de leurs jours.

Si vous aimez vraiment les oiseaux, d'abord, n'en achetez jamais. Vous pouvez en revanche contacter une association de protection des oiseaux pour participer à leurs activités. Vous pouvez aussi devenir bénévole dans un centre de soins pour oiseaux sauvages en détresse. Dans tous les cas, vous pouvez rendre votre jardin ou votre balcon accueillants pour les oiseaux. Mais souvenez-vous : chats dehors, oiseaux morts

9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: BUYING ANIMALS NO! : ADOPT NO COMPRAR/ADOPTAR/ACHAT ADOPTER    Dim 15 Jan - 0:39

04 ot aril 2005

1. PETA : Acheter un chien en tue un autre

[flash=425,350:1g7wcx1t]http://www.youtube.com/v/iErz6lThokg[/flash:1g7wcx1t]

PETA vous appelle à adopter un chien plutôt que d'en acheter un.

Acheter un chien en tue un autre... Cette phrase est le slogan de la nouvelle campagne de PETA, association protectrice des animaux. Dans une publicité, elle met en image toutes les activités qu'un chien abandonné ne pourra pas faire, tels que jouer avec un frisbee, courir avec son maître, jouer avec un enfant.

L'association a constaté que les gens préféraient désormais acheter leurs animaux dans une animalerie ou chez des éleveurs plutôt que d'en adopter un dans un refuge. Pour PETA, en agissant ainsi, l'acheteur condamne un chien abandonné.
http://www.rescue-forum.com/discussions/9374-PETA-Acheter-un-chien-en-tue-un-autre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: BUYING ANIMALS NO! : ADOPT NO COMPRAR/ADOPTAR/ACHAT ADOPTER    Dim 15 Jan - 0:39

Lundi 24 avril 2006
- Publié dans : La porte de l'éthique: savoir - Par Jo benchetrit
Faut-il adopter ou acheter un chien?
Un dial sur un groupe yahoo, à commencer par la fin sur le debat Faut-il adopter ou acheter un chien?
C'est parti d'un éloge fait par quelqu'un de cette liste à une dame, Laurence, qui élève des chiens et, en même temps fait adopter des "bâtards" comme elle le dit.
----- Original Message -----
From: "yaninod" <yaninod34@yahoo.fr>
To: <ethiquanimal@yahoogroupes.fr>
Sent: Monday, April 24, 2006 11:19 AM
Subject: RE: Réf. : [ethiquanimal] suite du dial. avec Laurence aries. Il me semble que c'est edifiant.
Yaninod: Les VERITABLES PASSIONNES par leurs animaux vous diront :
PASSION = AMOUR = RESPECT de l'animal, être vivant, mais PAS PROFIT.

De la bouche d'un de mes amis, lors d'une conférence :
"je suis un passionné, non un éleveur. Si quelqu'un que je connais souhaite un animal, je limite ma reproduction à la demande. Je sais où je place mes animaux et surtout JE DONNE mais ne VENDS JAMAIS.
J'aime mes animaux, ils vivent grâce à moi mais je refuse de vivre grâce à eux.
Je travaille pour les nourrir et les entretenir. Je les aime, je les respecte.

Et là on peut respecter ces personnes pour qui la PASSION rythme avec AMOUR et RESPECT.
Jo: Ben non, Yaninod, désolée.

La passion, c'est la mère de ce petit du jugement de Salomon, qui a préféré dire que l'enfant était de l'autre pour le sauver.
La passion, ce serait justement de faire comme les gens conscients et lucides des listes pro-animauxqui, eux, savent bien qu'il y a trop d'animaux à l'adoption pour en faire naître, même si le bonheur d'avoir un chiot de sa chienne est tentant parfois, non?
Le vrai amour est généreux, certes, mais la générosité c'est aussi de se priver de celui qui ne doit pas naître pour que d' autres vivent.

A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: BUYING ANIMALS NO! : ADOPT NO COMPRAR/ADOPTAR/ACHAT ADOPTER    Dim 15 Jan - 0:40

----- Original Message -----
jo a écrit :
Alors, pourquoi faire de l'élevage?
From: Laurence Ariès
To: jo
justement parce que c'est une passion !
Une passion? donc vous voyez bien que la raison en est absente. .
Si on veut faire des progrès, et que leur immense souffrance soit enfin en
régression,
voilà ce qu'il faut faire:

On doit savoir se priver de ce qu'on aime au profit du bien général, en
l'occurence dans votre cas de celui des animaux abandonnés, bâtards ou
pas.


X: D'accord avec vous, Jo, Corinne et les autres......,
Bien sûr qu'elle interdirait tous les bâtards... elle aurait plus de loisir pour la reproduction. Un bâtard de moins, une place de plus pour la vente d'un lof.
Qu'elle dise ce qu'elle veut, vu le prix des chiens dit "LOF", les calculs sont vite faits. Regardez le prix des saillies également. Dans les LOF rien de gratuit.
C'est connu les éleveurs qui ont l'honnêteté de le dire reconnaissent qu'ils en vivent. Il n'y a pas de mystère. Et beaucoup disent qu'ils ne font que ça, qu'avec une vente, ils couvrent les frais de toute la portée.

Et si elle dit faire les vaccins, les identifications, les radios..... faut pas oublier que la loi l'exige. Vu le prix c'est normal qu'il soit vendu en TRES bonne santé, garanti sans défaut

Aimer un animal c'est l'aimer tel qu'il est, pour ce qu'il est et non pour la beauté ou le fric qu'il va rapporter. Et même si elle dit "je suis mes chiens".
Beaucoup d'éleveurs le font et les reprennent et les revendent, donc faites les comptes .

Chacun peut avoir ses préférences : chien ou chat, cheval, plumes diverses, poissons, etc......etc.... , les couleurs, M ou F, ......mais supprimer un bâtard pour faire place à un chien "fric" je ne pense pas qu'on puisse dire aimer les animaux.

Regardons les personnes, particuliers ou refuges, qui tous les jours doivent nourrir tous ces malheureux, jeunes ou vieux, beaux ou pas beaux à qui ils ont un jour ouvert leur porte...... ceux là ne font pas de discrimination, ils les aiment tels qu'ils sont, se battent pour eux, s'endettent pour eux.......

Alors que chacun reste à sa place et ne nous fasse pas prendre des vessies pour des lanternes. Il y a toujours des pigeons qui se laissent convaincre mais c'est leur pb.

corinne erriquez <Corinne.ERRIQUEZ@wanadoo.fr> a écrit :
Des batards de fond de cour..... Pauvres bêtes...Heureusement qu'ils ne
peuvent entendre.....Ils se sont fait prendre par n'importe qui..........Un
chien est un chien, merde!! Qu'il soit de race ou pas !!! Même si perso, je
préfère les "batards", comme elle dit.
Et puis, qu'elle aille faire un tour dans les refuges, y en a plein des
chiens de race!!!!
J'allais dire mieux vaut en rire qu'en pleurer, mais non, j'ai vraiment pas
envie de rire quand j'entends de tels propos, venant d'une personne qui dit
aimer les animaux. Je ne devrais plus être étonnée depuis le temps, mais c
vraiment à désesperer......On devrait lui envoyer tous les SOS de chiens de
race qu'on reçoit, tiens !!
Corinne
-------Message original-------
De : jo
Date : 04/20/06 09:25:33
A : ethiquanimal@yahoogroupes.fr; forumdecisif@yahoogroupes.fr
Sujet : [ethiquanimal] Le dial edifiant avec une eleveuse "amis des animaux"
Corinne, regarde!
Si vous le voulez, transférez ceci, ou du moins ce dernier mail.
----- Original Message -----
From: Laurence Ariès
To: jo
Sent: Wednesday, April 19, 2006 10:40 PM
Subject: Re: Demande de renseignement depuis le site

B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: BUYING ANIMALS NO! : ADOPT NO COMPRAR/ADOPTAR/ACHAT ADOPTER    Dim 15 Jan - 0:40

non moi j'interdirais les batards ! les chiens élevés sans test, moi lorsque
je fais saillir une chienne cela veut dire que j'ai fais les radios de
dysplasie, que j'ai fait vérifié les tares oculaires, que le coeur est
nickel..... tous mes chiens sont vaccinés,
Qu'est ce que vous avez dans vos refuges .... des bâtards de fond de cour
parce que les gens ont voulu faire une portée pour "le bien" de la chienne,
ou parce qu'ils n'ont pas fait stériliser leur chienne qui s'est fait
prendre par n'importe qui...... !mes chiens sont surveillés, et en bonne
santé ! et oui je me fais tellement de beurre sur le dos des chiens que l
hivers ils ont le chauffage mais pas moi, que ma chambre a des carreaux
cassés mais pas chez eux et que aux dernière nouvelles le bénéfice que je
retire de la vente de chiots - chiots de race avec papiers est de 34? par
chiot ! alors faites moi rire !!!!!!!!!!!!
jo a écrit :
Qui souffre de votre inconséquence? Mais les animaux qui, du fait que vous
en faites naître, empêchez que ceux des refuges soient adoptés.
Il faudrait interdire les élevages, voilà le fond du pb.
je ne vous crois pas assez idiote pour ignorer cette dure réalité.
Mais vous n'oubliez pas votre porte monnaie rempli sur la peau des autres
ne vous faites pas passer pour une amie des bêtes...vous ne faites que
vous illusionner en étant cause de souffrance.
----- Original Message -----
From: Laurence Ariès
To: jo
Sent: Wednesday, April 19, 2006 8:52 PM
Subject: Re: Demande de renseignement depuis le site

C'est vrai que si on euthanasiait que les cons... vous seriez dans le
peloton de tête ! Qui en souffre ? les chiens qui sont soignés, vaccinés,
qui mangent certainement mieux que beaucoup ???? les chiens que je récupère
pour les faire adopter ???? ah oui j'aurais du les abattre ! comme certains
de mes voisins le font avec leurs chiens dès qu'ils sont vieux, ou malade !
mes chiens n'ont pas besoin d'un ou une conasse pour s'apitoyer sur eux
! mais tous ils s'apitoient sur la connerie de certains emails !
jo a écrit :
L'incoherence humaine poussée à l' extrême; c'est bien cette femme.
Elle fait reproduire, augmentant ainsi le pb et essaie de faire
adopter d'autres chiens !!!
Qd la connerie voisine avec la bonté, on se retrouve dans des
situations inextricables...et des innocents en souffrent. L' élevage est une
saloperie!
il y a assez de malheureux à faire adopter et qui sont tués par votre
faute.
Honte à vous et essayez de réfléchir un peu avant de vous faire passer
pour qq. de bien!

http://psychanalyse-et-animaux.over-blog.com/article-2527256.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: BUYING ANIMALS NO! : ADOPT NO COMPRAR/ADOPTAR/ACHAT ADOPTER    Ven 20 Jan - 7:02

15 janvier 2012

Toute la vérité sur les animaux que vous achètez en animalerie


Du Producteur au Consommateur :




version papier de l'article, pages 1 - 2 - 3 - 4

Télécharger le wallpaper



Le 19 juillet de cette année, Laurence achète un chiot de type Westie dans une animalerie niçoise pour faire plaisir à ses enfants. Le chiot tousse un peu mais la vendeuse leur conseille de lui donner du sirop.


Quelques jours plus tard, la petite famille se décide à amener le chiot chez le vétérinaire qui diagnostiquera une gale d'oreille, la présence de vers et une forte toux du chenil.

Laurence et ses petits soignent le chien mais rien n’y fait. Il peine à se déplacer et se traîne difficilement. Prenant soin de rappeler la vendeuse, le mari de Laurence se voit conseiller d’obliger le chien à bouger et à courir car il ne peut être question que de fainéantise…

Le chiot meurt par asphyxie dans la nuit du 2 au 3 août dans les bras du mari de Laurence qui la réveille en larmes.


Le vétérinaire découvrira dans la cage thoracique une cyanose des muqueuses et des lésions de broncho-pneumonie infectieuse.

L’animalerie ne voudra pas entendre parler d’un éventuel remboursement des frais vétérinaires occasionnés.

Laurence, qui avait acheté en toute confiance ce chiot dont les papiers lui semblaient en règle, n’apprendra que bien après qu’il venait de Belgique, principale plaque tournante des trafics de chiens en provenance des Pays de l’Est.


L’affaire est révoltante mais malheureusement très courante.

La demande très forte d’animaux de compagnie dans notre pays est une aubaine pour les trafiquants… mais également pour les distributeurs belges ou français : en réalité, ce sont prés de 100 000 chiens et chats qui entrent ainsi chaque année en France en toute illégalité.

Le Rungis de la gent canine et féline à prix discount


Difficile de résister à une affaire pareille : en Belgique, on peut faire ses courses dans un gigantesque marché couvert à la vitrine attrayante, lorsque l’on est un particulier, ou derrière, sous des tentes plantées dans la boue, lorsque l’on est un professionnel, éleveur malhonnête ou gérant d’animalerie.

Ici, on achète sa marchandise à 15€ ou 30€ (100 ou 200 F) pièce, parfois même au kilo, et de retour en France, on revendra le petit animal tout parfumé et arrangé pour environ 800€ ( soit environ 5000 F)

Chaque semaine, ce sont des centaines de bébés chiens et chats entassés dans des caisses qui sont déchargés de camions en provenance des pays de l’Est.

photos One Voice

Une marchandise pas toujours vivante…


On estime le taux de mortalité à 4 animaux sur 10 avant l’arrivée en animalerie.

Conditions de stockage abominables, fatigue, stress et déshydratation importante, s’ajoutent à la malnutrition et au sevrage précoce de ces petits êtres.Un trafic « légal » destiné à la France

Comment passer outre la législation française ?

La nouvelle réglementation décidée par le ministre français de l’Agriculture interdit l’importation de chatons et de chiots d’origine hongroise, tchèque ou polonaise, mais la législation belge, beaucoup moins contraignante, autorise l’entrée de ces animaux dès l’âge de 7 semaines.


Vaccinés et dotés d’un carnet de santé belge dès leur arrivée, les animaux deviennent des ressortissants de l’Union Européenne et peuvent aussitôt entrer en France le plus légalement du monde. Ainsi, 90 % de ce trafic est destiné à notre pays.


C’est ce même ministère de l’Agriculture auquel l’association One Voice a envoyé par deux fois un rapport édifiant sur les réseaux d’importation d’animaux domestiques, lourd de plaintes et d’appels au secours de clients bernés, et auquel n’a étrangement été donné aucune suite…

L’horreur n’est pas encore à son comble

Outre le fait que de nombreuses zones sont encore infestées par la rage dans les pays exportateurs et que les chiots ne reçoivent aucun vaccin anti-rabique et ne subissent pas de quarantaine, ils sont de surcroît importés en France trop jeunes, et présentent souvent des maladies extrêmement contagieuses, fréquentes dans les chenils et élevages surpeuplés ou insalubres.

La toux de chenil, la maladie de carré, l’infestation par les vers et les gales sont les plus courantes et peuvent être fatales pour le nouvel arrivant. Malformations, dysplasies, problèmes cardiaques et respiratoires, sont également monnaie courante.

Mais il en est de moins faciles à déceler : il y a les maladies de l’âme, celles du chiot qui a été séparé d’une génitrice devant mettre bas portée sur portée pour être rentable.

Un chiot qui ne pourra ni être sevré ni suffisamment sociabilisé pour être équilibré : il deviendra un labrador mordeur, un retriever agressif, un bull-terrier peureux, destructeur, anxieux, pouvant développer un syndrome d’hyper-attachement qui peut aller jusqu’à des attitudes psychotiques comme l’automutilation…
Les cas sont légions, tout comme les clients bernés, déçus par une justice qui ne peut les entendre face à des fournisseurs surprotégés par une loi clairement de leur coté.

Ainsi, ce sont des centaines de plaintes qui sont déposées chaque année et seront pour la grande majorité classées sans suite. Une goutte d’eau lorsque l’on sait que la plupart des adoptants floués ne portent pas plainte ou acceptent un échange standard comme on changerait une cocotte minute qui fuit.

C’est pour certains un « chien kleenex », pur produit de consommation.Véronique, bénévole dans un refuge de l’Essonne, explique qu’elle héberge de nombreux cas de chiens d’animalerie abandonnés suite à ce type de problème. Pour elle, la répétition du problème vient du fait que les gens « oublient » toutes les mises en garde et les encarts journalistiques dès qu’ils passent devant une vitrine où s’ébattent les petits bouts tout craquants.

Il faudrait, selon elle, stopper l’achat d’impulsion et éduquer les plus jeunes à considérer la vie animale plus que comme un simple objet de consommation.



Les complications, c’est vous qui risquez de les connaître.
La charte adoptée par les « hypermarchés » du chien


Quant aux grandes surfaces du chien qui promettent de ne pas vendre de chiens d’origine Est-européenne, ne nous enthousiasmons pas.

S’il est vrai que certaines sociétés intermédiaires françaises s’engagent à les fournir en chiens plus sains, il est quand même assez illogique qu’un « petit » éleveur vende un ou plusieurs chiens de sa portée à moitié prix à cet intermédiaire sans aucune bonne raison. Ceux qu’il écoulera ainsi seront ceux qu’il ne voudra pas voir assimilés à son affixe pour cause de tares trop apparentes et qui, dans le meilleur des cas, ne pourront être confirmés, dans le pire développeront de graves complications (cas de dysplasie courants).

Dans son langage de professionnel on appelle ça le « culot de portée ».


Pour les besoins de marchandise plus importants, il y a les élevages industriels, bien français : parfois plus de 600 géniteurs sont enfermés dans des enclos à ciel ouvert ou sous tôle (imaginez la température l’été), destinés à faire portée sur portée toute leur vie.

Le principe consiste à enlever rapidement les chiots à la lice afin qu’elle ait de nouveau rapidement ses chaleurs et se fasse saillir le plus vite possible… rentabilité, rentabilité…

C’est un peu le même principe que pour les poulets ou les porcs, mais le fait est que l’on ne passe pas 15 ans de sa vie avec un cochon et que son manque de sociabilisation nous importe peu lorsqu’il est dans notre assiette.

Voilà ce que vous risquiez d’acheter dans une grande enseigne bordelaise très réputée il y a quelques mois : un dalmatien prognathe, un bulldog de 4 mois qui semble en avoir 2, un dogue argentin aussi taché qu’un dalmatien, un boxer cryptorchide à 900€ … Rien qui ne puisse effrayer le néophyte passant par le rayon animalerie, un pot de Géranium sous le bras.


Que faire ?

Le chien pur produit de consommation ? Dans ce cas, pourquoi n’est-il pas possible de recevoir les mêmes garanties que pour nos autres produits de consommation courante ?

Nous avons depuis peu la possibilité d’exiger de connaître la provenance de certaines viandes de bœuf, il devrait donc être possible d’exiger la traçabilité des chiens vendus en animalerie.

La solution du problème est entre plusieurs mains : celles des législateurs belges qui ouvrent impunément leurs frontières et déroulent le tapis rouge aux trafiquants de toutes sortes, et des pouvoirs français qui devraient renforcer les contrôles dans un premier temps, et établir de nouveaux décrets quant à l’importation de chiens de l’Union Européenne… Ce qui semble malheureusement compromis sans aller à l’encontre des accords de Schengen.


Donc elle réside surtout dans celles des consommateurs : vous et moi.

Car lorsqu’il n’y aura plus de demande… il n’y aura forcement plus de marché.Vous pensez sortir un chien de l’Enfer, vous en précipitez dix.

Dépassée, l’excuse du «Je fais une bonne action, je sauve un chien de l’Enfer… » car d’une part, il n’est pas sûr qu’il soit pour autant sauvé, d’autre part, vous engraissez un trafic juteux qui entraîne la mort de centaines d’autres chiens.

Lorsque l’on aime réellement les animaux, on ne peut rester insensible à cela.

Préférez l’élevage sérieux, professionnel ou amateur, qui ne commercialise que votre race préférée et qui ne vend pas forcement ses chiens LOF plus cher qu’en animalerie, ou, si votre porte-monnaie crie famine ou si le cœur vous en dit, passez donc faire un tour au refuge le plus proche. Vous y rencontrerez nombre de compagnons attachants et fidèles qui n’auront pas eu la chance de rencontrer plus tôt un maître tel que vous, et qui méritent autant, sinon plus, l’amour que vous leur porterez.


Sandrine Anzagoth

En mémoire de Kipling

Cet article a été publié dans Top Dogs magazine au mois de Novembre 2002

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: BUYING ANIMALS NO! : ADOPT NO COMPRAR/ADOPTAR/ACHAT ADOPTER    Ven 20 Jan - 7:05

12 janvier 2012

témoignanges

Tiraillé par la douleur de la perte d’un être aimé, par le remord et le regret, elle est difficile à supporter, cette boule au ventre, celle qui nous rappelle que nous ne pouvons nous en prendre qu’à nous même, car nous savions… nous savions que cette petite boule de poil dans la vitrine provenait d’une source peu recommandable, qu’elle était probablement l’objet d’un trafic, et qu’elle avait souffert le martyr, comme des milliers d’autres, en traversant les frontières depuis les Pays de l’Est… Nous savions que c’était « mal » d’encourager ces pratiques qui engraissent les trafiquants, plus qu’elles ne sauvent de pauvres petits êtres… Nous savions que cet air morose, derrière son abominable vitrine, ne voulait pas dire « je m’ennuie » mais « je me meure »… nous savions, et pourtant… nous avons fait. Nous avons craqué et acheté cette petite boule de poil… Aujourd’hui, nous le payons. Que notre expérience nourrisse les indécis et participe à faire évoluer les mentalités, pour que plus jamais quelqu’un ne souffre autant de ce vide soudain, à la maison…

Face à l’adversité, Vous n’êtes pas seul !

Vous avez, vous aussi, craqué pour un chiot d’animalerie qui a présenté des troubles importants ? Ne restez pas dans l’ombre et rejoignez de nombreux maîtres spoliés. L’union fait la force ! Alexandra est chargée de la campagne « animaux familiers » pour l'association One-Voice. Elle travaille spécifiquement sur le trafic d¹animaux familiers. Une partie de ses activités consiste à regrouper des dossiers concernant des animaux achetés auprès d’ «éleveurs» multi-races ou d’animaleries et ayant exigé des soins intensifs ou ayant décédé quelques jours après leur acquisition. En regroupant plusieurs dossiers pour une même animalerie, ou un même vendeur multi-races, l’association pourra monter un dossier de plainte.

Vous pouvez la contacter à cette adresse

alexandra.grasland.onevoice@tiscali.fr

ou consulter le site de l’association : www.onevoice-ear.org / www.animaux-familiers.orgL'histoire de Umbra Un ex employé raconte Témoignage du Canada L'histoire d'Ursus L'histoire de Cookie

Umbra, Bouledogue français

J'ai vu qu'on parlait ici des animaleries (n'achetez en aucun cas un animal chez eux, souvenez-vous en, que ce soit chien, chat, rongeur ou volatile) mais il faut également se méfier des prétendus "élevages". Même les plus légaux d'entre eux. En effet, déjà au courant des traffics en provenance d'Europe de l'est, j'ai décidé de me tourner vers un éleveur pour acquérir Umbra, mon bouledogue français, début 2004. Je me suis farci une heure de route, me suis perdue en pleine cambrousse pour enfin trouver la ferme d'élevage. Déjà, première chose : aucun chien adulte en vue (rien que ça, ça doit vous mettre la puce à l'oreille. Les chiots ne naissent pas dans un panier en osier avec un noeud rose autour du cou, hein...) et une multitude de races présentes, parmi les plus en vogue : yorkshire, bouledogue français, golden retriever, caniche, bichon... avec 2 ou 3 chiots pour représenter chaque race (une portée compte généralement bien plus de 2 ou 3 chiots, mais soit). Tout était très propre,

les box grands et bien équipés, avec même un immense parc cloturé pour que les chiots puissent s'ébattre sous surveillance quelques heures par jour, les gérants très aimables et visiblement très affectueux envers leurs protégés. Les chiots étaient tous très beaux, potelés et plein de vie. Cependant, premier dérapage, quand j'ai demandé l'âge exact de ma toutoune, la gérante m'a affirmé qu'elle devait avoir 3 ou 4 mois, comme sa compagne de box (qui faisait la moitié à peine de sa taille) "oui, mais les chiots d'une même portée montrent parfois des différences de taille importante". Mouais, soit... Une fois arrivée au bureau pour régler les papiers, j'apprends qu'umbra a en fait 6 mois 1/2 selon son enregistrement. Bon, pas grave, je ne voulais pas à tout prix une petite boule de poils, je voulais un chien assez jeune pour être dressé convenablement. Je suis étonnée également du comportement extrèmement craintif dont elle fait preuve une fois en présence d'humain, alors qu'elle

débordait de vie en box. Là, elle se terre sous les meubles du bureau pendant que je règle les derniers papiers. J'en profite pour lire attentivement le contrat et je vois "origine : Belgique". L'"éleveur" reconnait "s'approvisionner" chez un confrère belge, bien entendu hors de tout soupçon et très professionnel (bah voyons). L'"éleveur" a cependant procédé en toute régularité à son inscription à la centrale canine (elle était pucée lorsque je l'ai eue) et je possède désormais tous ses papiers en bonne et due forme.

Bref, Umbra a fait preuve durant ses premiers mois de vie d'un comportement extrèmement craintif. Elle refusait d'entrer dans des espaces clos et sombres (garages sous-terrain, caves) et se prostrait au sol en gémissant, pareil devant les escaliers. Elle a également fait une infection respiratoire dès son arrivée chez nous (pus coulant du nez et obstruant complètement ses narines en s'asséchant). De plus, elle développe des maladies psychosomatiques dès que nous la laissons seule plus d'une journée sous la garde de quelqu'un (diarrhées, et même une systite). Bref, elle souffre d'un syndrome d'hyper attachement très fréquent chez les chiots séparés trop tot de leur mère, et ayant subit des traumatismes durant leurs premières semaines d'existence.

Moralité : proscrivez absolument les animaleries si vous cherchez un compagnon, mais soyez également extrèmement attentif envers éleveurs et particuliers. Préférez un éleveur spécialisé dans une seule race, ou un particulier qui fasse partie de votre cercle de connaissances. Les solutions de paiements en plusieurs fois sont toujours possibles, et vous risquerez moins de payer 3 fois le prix de l'animal en frais de véto par la suite (problème que je n'ai pas eu, heureusement, excepté suite aux maladies consécutives à son stress lorsque nous la laissions sous garde).

Témoignage d'un ex-employé

Sandrine, je t'envois ce petit mot pour témoigner d'un fait dont j'ai été témoin. Il y a quelque temps je bossais en sécurité dans un complexe commercial à Angers, où il y a un C** Z** (ndw: Le nom de l'enseigne a été caché pour des raisons évidentes). Un matin je suis appellé par un chauffeur livreur pour vol d'un de ses colis, il me signale alors le vol d'un carton contenant un chiot boxer !!! Bien sûr le carton n'a pas était retrouvé mais le plus dégueulasse c'est que le carton venait de Toulouse, soit à environ 700km d'Angers! Le plus étrange de cette histoire est que C** Z** utilise comme argument commercial que cette enseigne a été créée par des vétérinaires! Un trajet de 700 bornes dans le noir, en camion (avec toute la délicatesse qu'ont les livreurs pour leurs colis) pour un chiot peut être non sevré, je trouve que c' est un comportement indigne d'une enseigne qui sert de tels arguments.

Témoignage d'une ex-employée québecquoise

L'industrie des animaux de compagnie est devenue une des industries les plus lucratives qui soit, mettant ainsi en péril la vie de millions d'animaux quotidiennement. Après plus de 8 ans de travail à titre d'animalière dans plusieurs animaleries des Laurentides ainsi que responsable du département des oiseaux, j'ai décidé sans hésitation après toutes ces années, de quitter ce milieu cruel des animaleries qui m'a déçu au plus haut point.

Je n'en pouvais tout simplement plus de vendre des articles absolument inutiles et des animaux malades à des clients qui entraient dans l'animalerie et qui posaient sur moi leur confiance totale. Mon intégrité comme personne était touchée et tout ce cirque devait cesser. Étant responsable du département des oiseaux, j'étais outrée de voir les clients quitter l'animalerie mal informés par les commis, et qui ne donnaient à leurs oiseaux qu'une minuscule cage, de l'eau et que du grain en guise de nourriture. Je devais renseigner les propriétaires d'oiseaux sur l'importance de recréer le plus possible en captivité, l'habitat naturel des oiseaux et l'importance de leur fournir une saine alimentation.

J'ai donc décidé d'écrire un livre sur le sujet qui fut publié aux éditions Québecor en août 2002. C'était pour moi la seule façon de rejoindre les propriétaires d'oiseaux et de leur faire comprendre l'importance et la responsabilité d'adopter un animal. J'avais cependant un sentiment de frustration et la conviction certaine que tout ce cirque devait cesser. Je devais absolument dénoncer et informer les clients d'animaleries de toute l'horreur, la cruauté et les mensonges engendrés par cette industrie lucrative. La négligence et la cruauté dans les boutiques d'animaux sont tels au Québec que si un journaliste avait la chance d'y passer quelques jours et de filmer ce qui s'y passe, je peux vous affirmer qu'un nouveau scandale verrait le jour dans notre belle province. J'ai assisté à des euthanasies maison, des traitements vétérinaires improvisés par les animaliers, des dislocations et luxations cervicales, des noyades, des congélations d'animaux vivants et malades etc. Les petits chiots qui y étaient vendus provenaient d'usines à chiots et étaient majoritairement trop jeunes ou malades pour être vendus. Je les voyais donc mourir devant mes yeux quotidiennement et être la victime de traitements maison qui les laissaient dans des états lamentables. Généralement, les propriétaires d'animaleries refusent d'investir dans la santé de leurs animaux et évitent les frais vétérinaires qu'ils considèrent trop onéreux.

Les animaux deviennent donc victimes du profit recherché pas les propriétaires de boutiques d'animaux et souffrent en silence. Les animaux ne sont rien de plus pour eux que de la vulgaire marchandise et source de revenu. À chaque années des centaines de millions d'animaux sont victimes de cette industrie lucrative et tout cette folie doit cesser. Je suis entrée dans le secteur animalier remplie de bonnes intentions et en suis ressortie le coeur rempli de chagrin pour tous ces animaux qui sont laissés à eux-même et qui souffrent en silence derrière les vitrines de nos animaleries du Québec.

J'ai donc décidé depuis ce jour de défendre la cause animale et de dénoncer ce qui se passe au pays en terme de cruauté. Il se cache derrière les vitrines d'animaleries tellement de cruauté que ca me donne envie de vomir. Lorsque je regarde les humains agir, un sentiment de honte monte en moi. Sommes-nous à ce point engourdi mentalement pour laisser faire de telles atrocités ? D'où vient cette indifférence à la violence ?

Chaque personne a droit à son opinion et j'ai toujours respecté l'opinion des autres. Mais la liberté de parole n'inclut pas nécessairement la liberté d'action si la souffrance est le fruit qui en découle. Les lois en ce qui concerne la protection et la sécurité des animaux sont aux minimum dans ce pays et les lois doivent être revues et appliquées. Je continuerai alors de me battre pour que la cause animale soit entendue, car la souffrance c'est la souffrance, que vous soyez noir, blanc, jaune, chien, chat, singe.

je suis présentement à l'écriture d'un livre qui parlera des dessous de l'exploitation animale soit: Les animaleries, vivisection, usines à chiots, fourrure, chasses aux phoques etc...Je vous invite à aller visiter mon site Web et de me faire part de vos suggestions......

N'hésitez pas à communiquer avec moi pour une collaboration future et encore Bravo pour votre site...


Danielle Dubois

C.D.D.A

Coalition pour la Défense du Droit Animal

www.c-d-d-a.com

cdda@videotron.ca

Ursus, Bichon

Je m’appelle Ursus. J’ai maintenant 7 mois et demi si l’on en croit ma date de naissance: le 20 janvier 2003, date en fait donnée « au pif’ ». Les humains dont j’ai touché le cœur essaient de reconstruire mon histoire, nous n’avons pas de preuve de mes origines, mais maints éléments se conjuguent pour tracer un parcours qui est loin d’être rose.

Je suis donc né en janvier dernier on suppose quelque part en Europe de l’ Est. Je ne sais pas si j’ai eu la chance vraiment de connaître ma mère et mes frères et sœurs car on m’a vite mis dans un camion quand j’étais encore si petit que je tenais dans la paume d’une main. J’ai un caractère teigneux, j’ai survécu au voyage.

Un jour, je me suis retrouvé dans une cage avec pleins d’autres chiots dans un magasin de la région parisienne. La pancarte disait que je suis un Bichon. Un coup d’œil expérimenté voit tout de suite que je n’ai rien d’un Bichon…..

Quelques semaines plus tard, on vint m’acheter pour m’offrir à une dame qui voulait un Bichon. Enfin c’est ce qu’à raconté le monsieur qui m’a déposé le jour suivant comme une vieille chaussette puante à un refuge. La dame avait bien vu que je n’étais pas un Bichon pure race et sans s’attarder sur ma bonne frimousse qui ne souhaitait qu’une chose – aimer et être aimé – elle avait décidé que j’étais bien trop grand. Je pesais à peine 3 kilos à 15 cm au garrot.

J’arrive au refuge 3 mois, non tatoué, non vacciné. Je suis dans l’illégalité la plus totale : nous, les chiens, ne peuvont être achetés ou vendus sans être tatoués. Or j’étais né, avais été exporté, et vendu deux fois sans que quiconque contrôle mon existence.

Ce jour-là, une bénévole remarqua que ma démarche était un peu étrange. Elle me ramena à la maison.

Désormais, depuis 5 mois, je refuse de m’alimenter bien que ma nouvelle maîtresse fasse tout ce qu’elle peut. Je refuse même les friandises offertes lors de mes séances d’éducation – rien ne m’attire ou, plutôt, d’ après ma comportementaliste, je me dois de tout refuser. Ma croissance s’est arrêtée à 5 mois, probablement à cause de ça.
Ma construction osseuse lui a paru étrange dès le départ. J’ai les pattes avant croisées John Wayne et Louis XV. Ma queue, quand elle est baissée, fait un V inversé – elle a été cassée manifestement. Puisque je continuais à me sous-alimenter, j’ai commencé à maigrir. Mon véto à Paris a compris que celle-ci n ’était pas uniquement comportementale, il devait y avoir souffrance quelque part. Il m’a bien examiné le dos, j’ai hurlé pour la première fois, et il m ’a fait des radios. On m’a cassé le bas du dos quand j’étais tout petit.

Ceci explique bien des choses curieuses sur mes capacités et habitudes physiques….et comportementales…
On m’a fabriqué n’importe comment. Je ne ressemble à aucune race ou à pleins de races – c’est selon, tout le monde y trouve son compte, je suis unique.On m’a enlevé à ma famille bien trop tôt, je ne sais pas ce que c’est le détachement primaire, j’ai tout transféré sur ma nouvelle famille et je panique complètement lorsque je me retrouve tout seul. Pourtant, ma

hiérarchie est bien établie, il n’y a pas de confusion à ce niveau, je sais qui sont les chefs et eux se souviennent qui est le chien.

On m’a clairement violenté. Un dos et une queue ne se cassent pas tout seuls. Je n’avais rien fait pour mériter cela, je souffrais déjà suffisamment.

On m’a ballotté d’endroit à endroit, chaque fois avec une rupture de plus, chaque fois dans des mauvaises conditions, sans une seule caresse, un petit réconfort.

Depuis 5 mois, j’ai une bonne maison, deux maîtres qui m’aiment et se dévouent sans compter pour moi, un chat comme copain, mais je ne suis pas encore guéri, ni physiquement, ni psychologiquement. Malgré tout, j’aime le monde entier sans concession et suis un très bon chien. Les chiens pardonnent…. Mais la vie n’est pas facile tous les jours. Mes maîtres se

font beaucoup de soucis pour moi, ils adaptent leur vie et activités à mes limitations physiques – alors qu’ils voulaient faire de moi un randonneur hors paire ! – et ils essaient encore et toujours de comprendre ce qui m’est arrivé et les séquelles physiques et psychiques qui impactent encore ma vie au quotidien. A 7 mois, j’ai le regard d’un chien adulte qui en a trop vu

et vécu. La tendresse reconnaissante de mon regard remplace l’innocence avec laquelle un chiot observe le monde autour de lui.
J’ai de la chance, d’abord j’ai survécu à ce trafic de chiens qui n’a pas lieu d’être. En plus, j’ai trouvé des maîtres qui m’aiment et qui prennent leurs responsabilités au sérieux ; je ne sais pas ce qui me serait arrivé si j’avais été adopté à la légère, comme beaucoup. J’aurais peut-être fait encore plusieurs aller-retours dans des refuges sans que personne ne

découvrent les causes réelles de mes souffrances. Et je ne serais peut-être plus là pour témoigner…..

Je ne sais pas comment tout ceci évoluera, si je vivrai en qualité et durée la vie d’un chien normal, si j’aurai tout le temps auquel j’ai droit pour aimer mes maîtres. Mais une seule chose est certaine, je ne serai plus jamais abandonné, violenté, torturé. Ma maison et ma « meute » sont les miennes et ce pour toujours.

Cookie, Labrador

Notre chienne fidèle Patty -croisée de chez croisée-, âgée de 13 ans,nous ayant quittés,nous nous sommes décidés,mes

parents et moi, à reprendre un autre chien.Un peu par hasard,ma mère est allée chercher une labrador dans un élevage multi-races, que j'ai appellée Cookie.

Nous avons su plus tard -trop tard- que cet élevage avait très mauvaise réputation et importait, selon la rumeur,des chiens de l'Europe de l'Est. Dès le début,on a eu des problèmes avec cette chienne: toujours excitée,toujours à sauter partout,

n'écoutant rien, pas de rappel, et j'en passe. Mais comme c'était notre 1er chien de race,on s'est dit que c'était peut-être normal.Je me suis renseignée auprès de propriétaires de labradors qui m'ont dit qu'ils étaient des chiens "excités" jusqu'à l'âge de 2 ans puis qu'ils se calmaient, mais certains ne se calment ils jamais!?!

On a donc pris notre mal en patience. Arrivée à l'âge de 2 ans, Cookie fit une grossesse nerveuse.

Ma mère alla donc chez le vétérinaire qui lui prescrivit des médicaments pour en arrêter les symptômes.Est-ce les m édicaments, je n'en sais rien, toujours est-il que Cookie me sautait dessus pour m'attaquer,toutes dents dehors,sans raison

apparente. Il suffisait que j'entre dans la pièce.
Soupçonnant la médication de la "perturber", on a arrêté le traitement,sans changement de résultat.Sur ces entrefaites,Cookie a commencé à attaquer tout le monde:elle a mordu ma cousine à la main,mon mari au biceps -il a juste été éraflé, heureusement-,

a mordu la main de mon père, qui a eu le tort de la caresser pendant que Cookie était sous la table (il a été salement arrangé: main et ongle cassés).


En désespoir de cause,on l'a déposée chez un maître-chien, pour la rééduquer. Ce monsieur a l'habitude de ce genre de cas, il rééduque quotidiennement des molosses.

Sa méthode est de pousser les chiens à l'attaquer, il donne alors un coup de laisse, puis un autre, jusqu'à ce que le chien cesse de l'attaquer.1ère fois avec Cookie:il est resté 1/2h dans le box avant qu'elle ne cède ! Plus d'1 semaine pour la dresser, il nous

a dit n'avoir jamais vu ça de sa vie. A son avis, on allait devoir la lui ramener et effectivement, c'est ce qui s'est passé. Au bout de 2 jours, Cookie a sauté à la gorge de mon père et ma mère a dû intervenir -Cookie n'obéissait plus qu'à elle-.

Ma mère a donc ramené Cookie chez le maître-chien qui a fait le nécessaire pour la faire euthanasier.


Depuis,nous avons une cocker femelle,avec qui nous n'avons jamais eu de problème d'agressivité.


Dernière édition par vegan le Mer 4 Juil - 7:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: BUYING ANIMALS NO! : ADOPT NO COMPRAR/ADOPTAR/ACHAT ADOPTER    Ven 20 Jan - 7:05

Quelques exemples de procès scandaleux

Taverny, Le gérant de l'animalerie placé en garde à vue

CONDAMNÉ en mai dernier par le tribunal correctionnel de Pontoise pour publicité mensongère, le patron de l'animalerie Chat Dog, à Taverny, n'en a visiblement pas terminé avec la justice. Hier matin, Mohamed M... a été interpellé dans son propre établissement, à 10 heures, par les policiers et conduit dans les locaux du commissariat pour y être placé en garde à vue sur instruction du parquet. Il s'y trouvait toujours hier soir. La gérante, Leïla B., absente au moment des faits, n'a pas pu être appréhendée. A l'origine de ce nouvel épisode, des plaintes déposées à l'encontre de l'animalerie qui n'ont jamais cessé de parvenir sur le bureau du procureur ou des enquêteurs chargés de l'affaire, malgré le jugement intervenu il y a quelques semaines, des plaintes qu'il convenait dès lors d'instruire. Pour ce faire, les policiers de Taverny ont adressé des convocations au couple gérant de l'animalerie qui n'y ont pas répondu. Pour seule réponse, les enquêteurs ont reçu un courrier dans lequel les gérants de Chat Dog (entreprise également connue sous le nom de Ma Griffe) expliquent pourquoi ils ne viendront pas. Estimant être victimes d'un acharnement judiciaire, ils ont décidé de ne plus répondre aux convocations. Cette lettre a eu pour effet de décider d'une mesure de garde à vue afin d'entendre les mis en cause, qu'ils puissent donner leur version des faits et être confrontés aux victimes.

Ainsi, au cours de la journée d'hier, Mohamed M... aurait fait l'objet d'une première audition et aurait été confronté à des victimes ayant déposé plainte. Il devait passer la nuit au commissariat de police et être de nouveau entendu, confronté à des victimes, aujourd'hui. Cette version était formellement démentie hier dans l'entourage de l'animalerie. « Il est extraordinaire que l'on mette quelqu'un en garde à vue pour des affaires aussi bénignes », soulignait un proche. « C'est de l'acharnement flagrant et répétitif. Dans cette lettre, il n'était pas question de s'opposer à être entendu par la justice. M l l e B... et M. M..., qui ont fait appel du jugement, refusent simplement de mettre les pieds au commissariat de Taverny, et souhaitent répondre aux questions des policiers dans l'animalerie. » L'entourage insiste aussi sur la convocation « très tardive » des policiers, « envoyé le 13 juin pour le 23 et reçue le 7 juillet ». Les premières plaintes contre l'animalerie de Taverny - l'une des plus importantes d'Ile-de-France, il s'y vend 2 000 chiots par an - remontent à 1999. Elles émanaient de clients ayant acheté des animaux qui mouraient ou tombaient malades rapidement. En deux ans, 130 propriétaires victimes seront comptabilisés. La gérante, Leïla B..., et le directeur commercial, Mohamed M..., ont été condamnés en mai à payer conjointement une amende de 25 000 E.

Frédéric Naizot
Le Parisien , mercredi 09 juillet 2003

--------------------------------------------------------------------------------

Visite choquante d'une animalerie de Pontault Combault (77)

Lettre à la DSV et à la Mairie de Pontault Combault

Monsieur,

Je vous signale par cette présente l’ état de tenue scandaleux et le manque d’hygiène inacceptable que nous avons constaté, Melle X, membre de l’association AICE, Mr X et moi même, XX, ce samedi 12 octobre 2002 à l’animalerie Lxx Dxx, située xxxxxx dans la Zone Industrielle de Pxx Cxx (77), et ce suite à de nombreuses plaintes de clients floués, propriétaires de chiens malades et/ou décédés, achetés à cette adresse. Nous avons ce jour constaté l’état de santé inquiétant de nombreux chiots au ventre gonflé, visiblement très parasités et atteints de maladies de peau, de diarrhées importantes et bien visibles, et ce malgré le changement de litière qui avait été effectué peu de temps auparavant.

Nous avons également constaté qu’une vingtaine de chiots sont parqués dans des containers opaques dans un local en retrait, que ces containers ouverts sont posés à même le sol, offrant la possibilité aux visiteurs de toucher ou d’attraper les chiens au risque de les contaminer ou de contaminer leurs propres animaux à leur retour. Trois clients sont d’ailleurs entrés dans ce local en notre présence, accompagnés d’un chiot de type bull Terrier d’environ 3 mois, exposant les animaux à une contamination possible, sans provoquer la moindre réaction chez le responsable de l’animalerie ni ses employés. Les maladies de type toux de chenil et maladie de carré sont extrêmement fréquentes dans ce type de commerce et surtout très contagieuses et dangereuses, voire fatales. Les visiteurs ne sont malheureusement pas tous au courant de ces risques.

De surcroît, aucun de ces animaux, déjà affaiblis, n’avait d’eau ou de nourriture à sa disposition, la température ambiante était égale voire inférieure à la température extérieure, les employés travaillaient d’ailleurs en doudoune et portaient des gants épais. Les chiots grelottaient de froid, et nous avons noté l’état critique d’un chiot de type Cavalier King Charles très maigre, les yeux infectés et couverts de pus, qui tremblait de manière très inquiétante. Il nous a semblé évident que ce chiot était en train de mourir.

Après discussion avec le responsable de l’animalerie, nous avons appris que les chiots étaient issus d’un soit disant « élevage familial » belge, dont les membres produiraient la totalité des races existantes (!) et qui serait « détenteur du titre de Champion de France en exposition » (fin de citation). Il est évident qu’il y a duperie sur la marchandise et publicité mensongère, ainsi que, pour notre part, une très forte présomption de tromperie quant à l’origine de ces chiens que nous soupçonnons fortement d’être d’origine Est-européenne ayant transité par la Belgique afin d’obtenir des papiers indispensables à une importation légale.

Il est très clair que ces chiots, qu’il nous a avoué recevoir par dizaines, transportés dans des camions, deux fois par semaine, sont pour la plupart beaucoup plus jeunes qu’annoncé sur des papiers auxquels nous n’avons pas eu accès, et en piteux état de santé.Nous souhaitons vivement, Monsieur, que vous meniez une enquête au sein de cette société importatrice de chiens afin que l’abus de confiance dont sont victimes les consommateurs cesse définitivement et sans plus de dommages. Je me tiens à votre entière disposition pour tout renseignement complémentaire. Avec mes remerciements anticipés, veuillez agréer, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.

--------------------------------------------------------------------------------

Un trafic de chiens sur Internet démantelé
L'événement Guyancourt

INQUIÉTANT. A l'heure où la rage terrorise les propriétaires de chiens dans le sud-ouest de la France, les gendarmes de Versailles viennent d'arrêter un présumé trafiquant de chiots de race. « Achetés en Belgique, ces animaux provenaient d'Europe de l'Est, un pays où la rage sévit encore à l'état endémique », explique Jacqueline Lasseri Souied, vice-présidente de l'Association nationale contre le trafic des animaux de compagnie et présidente de la section Yvelines. Le trafic démantelé par les gendarmes était lucratif. Le vendeur cédait ses yorkshires et ses bouledogues entre 600 et 800 €. En juin dernier, il passe une annonce sur Internet pour vendre des bébés yorkshires prétendument âgés de 3 mois. Un couple de l'Oise se montre intéressé et prend
contact avec Sylvain. Ils viennent jusqu'à Guyancourt pour acquérir le chien de leurs rêves. Mais les rêves
ont un prix : 650 €, à régler en espèces... Agé de cinq semaines et pas sevré Sur le chemin du retour, l'animal tombe immédiatement malade. Le couple appelle le revendeur qui, comble de cruauté, joue les vétérinaires et leur conseille d'administrer un pansement gastrique. Mais le chiot décède de la maladie de Carré. Après autopsie, les acheteurs s'aperçoivent que l'animal n'est pas encore sevré. Et pour cause, il est en
réalité âgé de cinq semaines. Aidé de la section des Yvelines de l'Association nationale contre le trafic des animaux de compagnie, le couple décide de porter plainte auprès des gendarmes. L'Association, qui a également porté plainte pour tromperies, détecte immédiatement des anomalies dans les numéros de
tatouage de l'animal. Finalement, après investigations, les militaires parviennent à mettre la main sur le revendeur, technicien de profession. Ils s'aperçoivent que ce dernier profitait d'Internet, en utilisant des pseudonymes, pour vendre les animaux qu'il achetait en Belgique. Les chiots étaient « stockés »
dans un appartement prêté par l'une de ses connaissances et étaient bien traités. L'homme en aurait acquis près d'une cinquantaine à travers ses voyages. Sorti de garde à vue jeudi soir, il devrait comparaître devant le tribunal en fin d'année.
C'est ce bébé yorkshire, mort en juin dernier après quelques semaines seulement d'existence, qui est à l'origine de l'arrestation d'un trafiquant de chiens installé à Guyancourt. (DR.)

Mehdi Gherdane
Le Parisien , samedi 18 septembre 2004



Dernière édition par vegan le Mer 4 Juil - 7:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: BUYING ANIMALS NO! : ADOPT NO COMPRAR/ADOPTAR/ACHAT ADOPTER    Ven 20 Jan - 7:07

Le comportement type du consommateur d'aujourd'hui
Le texte ci dessous est une adaptation du comportement du consommateur type, à travers mes yeux. Il est tout à fait fictif, bien que très représentatif à mon avis.


« Il pleut aujourd’hui. C’est samedi et les mômes sont déchaînés.
Il faut les sortir, alors on va faire les courses…

Le caddie plein, on passe par l’animalerie de la galerie commerçante pour faire plaisir aux petits. Il y a des petites souris, mais la dernière fois qu’on en a pris, ils s’en sont vite lassés les gamins, alors Souricette est morte de faim.

Mais là, c’est pas pareil ! C’est plus gros, un chien ! Ca va leur durer longtemps ! Et puis c’est vrai que c’est craquant, c’est tout poilu, ça gigote.

Celui là ne gigote pas, il doit dormir. Alors on tape fort à la vitre pour le plaisir de le voir bouger : « Tape encore, Julien, tu vois ? ça y est, il nous regarde… » mais quoi ? Il est malade ? Il a les yeux tous sales, il a des bobos sur la peau. Il fait caca liquide. C’est normal nous rassure le vendeur, c’est qu’il n’est pas encore habitué aux croquettes... tout s’explique.

On demande la race du chien, alors il regarde l’étiquette, le vendeur.
Il nous rassure encore, il ne sera pas trop gros ce Rott-quelquechose, et puis c’est une race qui supporte bien de rester en appartement toute la journée.

Ensuite on regarde le prix. Mais c’est trop cher. Il nous sourit encore le vendeur, il nous fera payer en trois fois, en passant par une Société de Crédit.

Et puis sachez que c’est un chien de race, qui vient de Belgique, les élevages vendent moins cher qu’en France nous dit il. On fait une affaire, c’est sûr.
Nous, on ne comprend pas ces histoires de papiers Lof ou pas, mais il insiste sur les « garanties légales », ce qui veut dire que nous n’avons pas à nous inquiéter.

Les gamins hurlent. C’est vrai qu’on en a un peu marre nous aussi et qu’après tout, entre le lave-linge et la voiture, un crédit de plus ou de moins… En plus on fait une bonne action, il sera plus heureux avec nous que dans cette cage.

Alors on achète le chien. Un gros pépère qui pèse déjà plus lourd qu’il en a l’air.
Les gamins sont contents, contents ! Ils sortent tous les jours Puppy et jouent avec lui, mais Puppy n’a pas trop d’entrain. Il lui faut certainement du temps pour s’habituer à sa nouvelle famille, et il ne digère toujours pas ses nouvelles croquettes, il y a même du sang dans ses diarrhées.

On pense à des vers et on finit par l’amener chez le vétérinaire, pas trop contents, on l’a payé cher ce chien, on n’avait pas prévu d’avoir à payer encore !
Le véto nous dit qu’il est malade Puppy, qu’il a une maladie qui arrive souvent dans les animaleries, que c’est pour ça qu’il fait des bruits de cochon. Une toux de chenil et puis un autre truc, dans les poumons, une dysplasie par dessus, et que ça va nous coûter très cher, surtout… tout le long de sa vie.

Finalement le chiot est mort. Alors on va voir le vendeur qui nous dit qu’il ne peut rien faire. On est en colère ! On a payé pour ce chien ! On ne reviendra plus dans son animalerie.

C’est samedi, il pleut. En revenant des courses, le caddie plein, on est passés devant une animalerie d’un autre Centre Commercial.
Il y avait des chiens trop mignons, les gamins hurlaient, ils en voulaient un.
Pourquoi pas, après tout, ça les aidera à oublier l’autre… Et puis il sera mieux avec nous que dans sa cage...»


Sandrine Anzagoth

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: BUYING ANIMALS NO! : ADOPT NO COMPRAR/ADOPTAR/ACHAT ADOPTER    Ven 20 Jan - 7:12

Achat d'un chien en belgique??

par : Kynou Je voulais un avis:
voilà on compte acheter un cavalier king charles, et malheureusement pour notre budget, en france ils sont entre 630 et 1100 euros (LOF et nonLOF confondus). En belgique (Elevage HOUSSIN) on nous les propose à 350-400max. Comme je vit ds le nord c tres interressant!
Pensez vous que ce soit une bonne idée, bcp me le deconseillent mais je comprends pas pourquoi, le LOF m'est égal.. là bas on me le garantie 2 ans, quituple vaccin, vermifugés...
Par contre pas vaccinés contre la rage, mais logique car en belgique c pas obligatoire (ce qu'on m a dit au tel)et ils ont 10 semaine et ce vaccin est à 3 mois...
Votre avis?
Karen

posté le 3/11/06 à 14:28 Alerter Répondre
Ajouter à mes favoris

Sur le même thème
Didou Saison 1 Episode 2- Dessine moi un chien ( Voir la vidéo)
15 idées reçues sur la toxo pendant la grossesse
Le calendrier des vaccinations
Aidez Pampers et l'Unicef à lutter contre le tétanos
Hello Kitty, Reine des neiges
En vidéo
Didou Saison 1 Episode 2- Dessine moi un chien

Les hydronautes - Une vie de manchot




Nos partenairesPublicité



Liste des réponses :
• C'est toi qui voit - fruitimou - 22 nov à 20:16
• Regardez un peu - nanouk109 - 11 nov à 17:46
• Labrador - bisfran - 11 nov à 13:05
• Attention - joliemaman2011 - 20 oct à 15:48
• Non non en aucun cas achete un chien en animalerie - oslo76 - 3 déc à 19:49
• Moi jai un chien de la bas - fleurdu09 - 3 oct à 21:12
• Mon chiot vient de belgique - enyrok - 26 aoû à 11:13
• Attention à la maladie... - evetiare - 11 nov à 22:52
• Attention aux papiers, et trafics - del0807 - 6 nov à 13:30
• Problème de la rage - pascoolette - 4 nov à 10:45
• Ok c interressant mais fais bien attention au trafic - del0807 - 4 nov à 08:33
• Mais... - mariedu49000 - 5 nov à 19:34
• Entièrement d'accord ! - guerlane - 3 nov à 16:16
• Houa! y a débat!! - Kynou - 3 nov à 15:51
• Karen - mariedu49000 - 3 nov à 16:44
• Oui je veux bien - Kynou - 3 nov à 16:51
• Je suis belge - mousty13 - 3 nov à 15:02
• Je n'ai jamais dis que le sélevages belges étaient mauvais!! - janick44 - 3 nov à 15:51
• Hallucinant - mariedu49000 - 3 nov à 15:12
• Désolée! - mousty13 - 3 nov à 15:23
• Mousty13 - mariedu49000 - 3 nov à 15:31
• C'est ça ,moi en fait je ne le connaît pas cette éleveur! - mousty13 - 3 nov à 15:51
• Perso - janick44 - 3 nov à 14:44
• Mon avis - merry056 - 4 nov à 10:11
• Petite question pour magali - jenina59 - 6 mai à 19:14
• Peut-être que - guerlane - 8 mai à 03:39

Publicité



fruitimou C'est toi qui voit
Bonsoir, on te déconseille les chiens en belgique car ils sont souvent issu de trafic très importants de chiens produits en masse dans des circonstances abominables dans l'Est de l'europe . Après c'est a toi de voir ce que tu veux :

- encourager ce genre de pratique ?
- un chien cher mais en bonne santé ou plutot un chien peu cher dont la santé et dont tu pourra douter de tout ( sa psychologie ? son éducation ? etc .. ) ou plutot un chien que tu payera plus cher et dont tu as une garantie 100% de ca que tu as .

Tu sais , tu devrait te renseigner sur le LOF , c'est pas qu'une question de concour, c'est une question de chien bien dans leurs tetes, en bonnes santé, dont tu connais les grand parents etc ....
Après oui, beaucoup de monde achète du non lof en france et il peuvent aussi etre de bons chiens et en bonnes santés je dis pas le contraire mais en Belgique tu as plus de chance de tomber sur un chien qui vient d'on ne sais ou ..

Alerter Répondre
posté le 22/11/11 à 20:16

nanouk109 Regardez un peu
ce post a 6 ans vos êtes aveugle pourquoi remonter de vieux posts ça vous amuse

Alerter Répondre
posté le 11/11/11 à 17:46

bisfran Labrador
bonjour,

j'ai un labrador qui à 1an adorable avec les enfants je le vends 200euros
je l'ai acheté chez un éleveur à 8semaines il est trés gentil mais maintenant que je travaille temps plein et mon fils kot pour ses études il est toujours seul
je voudrais lui trouver une famille ou ont s'en occupe car il demande des callins

Alerter Répondre
posté le 11/11/11 à 13:05

joliemaman2011 Attention
Bonjour,
J'ai moi-même acheté une petite femelle cavalier king charles en belgique avec passeport européen facture et garantie. Cette petite boule d'amour provient en fait de l'est car 4 jours après son arrivée chez nous elle est tombée gravement malade et après analyse il s'avère que le virus dont elle souffre provient de ces contrées de l'est. de plus elle présente deux cicatrices à chaque haine. je n'ose imaginer ce qui lui est arrivé. alors afin de vous éviter la souffrance de voir votre petit chien en isolement sous oxygène et sans certitude de rémission avec en plsu des frais vétérinaires très importants soyez très prudents.

Alerter Répondre
posté le 20/10/11 à 15:48

oslo76 Non non en aucun cas achete un chien en animalerie
Je ne vais pas te cacher que je suis éleveur de chiens lof. Mais chiens vivent avec nous ne sont pas mit dans des chenils et puis les bébés partent à 8 semaines mais tout est en règle avec des parents visibles.
Les animaleries c'est de l'arnaque ce sont des usines à chiots et les femelles font des petits jusqu'à la mort. Ils n'ont même pas le courage de les faire mourir proprement il n'y a aucun suivi vétérinaire. Les bébés sont souvent sevré très tôt donc aucune sociabilisation. C'est vraiment l'horreur et si personnes n'achetait dans ce genre d'endroit ça arrêterait le trafic.
La Belgique est bien connue pour être la plaque tournante de tous les chiens qui viennent de l'est.
Je ne dis pas ça pour t'ennuyer mais tu sais les éleveurs sérieux n'hésites pas à faire des facilités de paiement et au moins tu vois les parents et dans quels conditions sont élevés les bébés. Je connais un éleveur qui vends les cavalier king charles entre 500 et 650 et ce sont des chien lof. Pour la trouver tu vas sur www.chien-de-france.com tu tapes dans le moteur de recherche la race que tu recherches et dans tous les éleveurs que tu vas trouver son affixe est l'élevage du riez. Elle se situe en seine maritime mais limite somme et oise.
Voilà ce que je voulais te dire.
Je voulais ajouter que ce n'est pas moi qui en vend parce que j'élève des bassets artésiens normands.
J'espère que toutes les réponses que tu as eu t'aideront dans ton choix mais si tu veux rendre service aux animaux il ne faut pas acheter un chien en animalerie. C'est pas un objet c'est un être vivant

Alerter Répondre
posté le 3/12/07 à 19:49

fleurdu09 Moi jai un chien de la bas
salut
alors pour info nous sommes un couple d'une vingtaine d'année et n'ayant pas les moyens d'acheter un chiot en france on la pris chez HOUSSIN en Belgique l'année derniere.Alors je ne sais pas si nous sommes tres chanceux mais notre tite chienne carlin a maintenant 1an 1/2 et elle se porte trés bien sans aucuns soucis de santé.
Alors voila notre periple a ceux moment la on vivait dans le centre de la france et on possedait un gros chien deja quon estimait s'ennuyer alors on decide de lui prendre ue tite copine c'est vrai que ses une usine nous nous sommes parti a l'aveugle car il y en avait encore 4 mais il ne reserve pas pour les personnes en france on est parti en debut d'aprem dormi a Amiens et le lendemain matin a l'ouverture on s'y est presenté il n'en rester plus qu'une on la pris elle etait toute petite ( il ne respecte pas les 3mois nous l'avons eu elle avait tout juste 2mois) elle a fait 6h de route et elle a trouver a la maison en notre grosse chienne une maman qui a fait du lait (a cause de la succion de notre petite carline ).
En bref tout ses bien passé pour nous ....

Alerter Répondre
posté le 3/10/07 à 21:12

enyrok Mon chiot vient de belgique
bonjour
je suis tombée sur vôtre post en fesant
des recherches justement sur les chiots provenant de belgique ; il y a 12 jours je suis allée faire un tour en belgique
je suis allée dans une animalerie et j'ai craquée pour un chiot teckel nain
que je rêvais d'avoir depuis au moins 20 ans, le prix de ces chiens en france varient de 750 euros a 800 euros et là bas 390 euros pucé , vaccinés et vermifugé , mais voilà a ce jour mon chiot est entre la vie et la mort ayant la maladie du carré tout en étant vacciné !!!! moi aussi j'ai un papier de garantie de 2 ans mais le véto me dis que ça ne sert a rien car cette garantie est écrite telle que de toute manière on ne peux rien faire ; quand le chiot tombe malade ils écrivent qu'il faut rapporté le chiot et que c'est leurs véto qui doivent s'en occupé ; 3h30 de rte avec un chiot malade NON !!!! j'en ai déjà pour une petite fortune de frais de vétérinaire et je ne sais même pas si cooky va vivre !!!
voici mon témoignage

Alerter Répondre
posté le 26/08/07 à 11:13

evetiare Attention à la maladie...
...du carré...mon frère était allé chercher un bébé carlin, il était tout triste et déprimait et est mort une semaine après....de la maladie du carré alors que ses vaccins étaient ok et tout...

Alerter Répondre
posté le 11/11/06 à 22:52

del0807 Attention aux papiers, et trafics
j'ai eja donner mon avis mais la je vous raconte un truc que j'ai appris il n'y apas longtemps comme je l'ai dis j'ai un chihuhua et une pinsher, je les aies acheter en animalerie, a l'epoque je ne savais ce quii s'y passer ulysse mon chihuhua, avait 6mois quand je l'ai eu, sur c papiers il est soi disant ne en belgique,en realité il provient de tchéquie, j'ai eu de la chance de le garder vivant quand on sait le trafic qu'il y a la bas, de plus new animal ou je l'ai eu a été fermer peu de temps apres par les services vétérinaires pour trafic de chien mort cerise sur le gateau je viens de m'appercevoir que le nom du veto cedeur n'est pas le meme que celui de son carnet de vaccination;j'ai meme du le faire opèrer d'une testicule pas descendu et a mes frais bien sur, heuresement que nous sommes des gens qui s'occupons biens de nos animaux, tout le monde me dis que j'ai eue de la chance de garder mes chiens car vu le trafic qu'ily avait avec cette animalerie;je me dis que j'ai sauve mes deux toutous. bisous a tous les amoureux de nos mcompagnons a 4 pattes

Alerter Répondre
posté le 6/11/06 à 13:30

pascoolette Problème de la rage
le problème de prendre un chiot à l'étranger c'est (entre autres) que tu n'as légalement pas le droit de le faire passer la fontière tant qu'il n'est pas protégé contre la rage. En France non plus, le vaccin n'est pas obligatoire en soit, mais pour tout passage de frontière c'est demandé. Donc premier vaccin à 3 mois, ce qui signifie protection légale à 4 mois (1 mois pour que le vaccin fasse effet). Je ne sais pas s'il existe une dérogation pour pouvoir le faire passer entre 3 et 4 mois, mais ça m'étonnerait...
Donc soit tu l'as à 4 mois, soit tu passes la frontière frauduleusement, au risque de te faire attraper...

Alerter Répondre
posté le 4/11/06 à 10:45

del0807 Ok c interressant mais fais bien attention au trafic
bonjour kikou, je m'apelle delphine je suis de vals, alors la belgique je connais, fais bien attention au chien examine ses dents regarde bien s'il a l'age obligatoire c a d 3 mois, de plus regarde s'il est ajour de c vaccins et conseils va voir ton veterinaire futur, une fois que tu auras ton petit toutou, va le voir des le lendemain ca vaux mieux quand on achete en animalerie, j'ai fait ca pour mes 2 chiens ( un chihuahua et une pinsher), et ona vu que pour ulysse le chihuahua il lui manquait une esticule qui aurait du etre descendu, sur ceux, bisous a toi et a ton futur toutou

Alerter Répondre
posté le 4/11/06 à 08:33
Mais...
par : mariedu49000

Mais il n'y a pas à faire attention en achetant en animalerie ! On NE DOIT PAS DU TOUT achter son chien ou chat là bas ! Des papiers ça se trafficote et surtout on ne sait rien des origines (sang etc) du chien si on achète là bas ! Donc non ce n'est pas intéressant et surtout IL NE FAUT JAMAIS acheter chez eux car on contribue à aider ces C0nnards ! Mais Kynou a eu en MP des adresses d'éleveurs qui EUX aiment les chiens et les élèves dans de bonnes conditions. Pas comme chez Houssin.



Alerter Répondre
posté le 5/11/06 à 19:34

guerlane Entièrement d'accord !
Tu peux parfaitement aller du côté Belge de la frontière si c'est là que tu trouves ton bonheur mais vas chez un éleveur pour de vrai, et surtout pas du multi-race, pas un importateur et tout...
Par rapport au post plus bas, je ne suis pas entièrement d'accord: ça fait 17 ans que j'ai des Cavaliers et la race n'était pas à la mode à l'époque. Et bien malgré les dérives de la race, le caractère reste remarquablement stable, ce qui est un gros tour de force. A la limite, tu peux te retrouver avec le plus moche des Cavaliers de la planète, il est quasi sûr que ce sera un gentil chien. Par contre, et c'est un point grave, le Cavalier est touché par des tares cardiaques (comme d'autres tu me diras). Mais déjà que les éleveurs hyper sérieux sont emm... par ce problème, en sélectionnant déjà depuis plusieurs années, alors je te laisse imaginer les non-spécialistes de la race, qui n'y connaissent rien aux lignées, qui ne suivent pas l'état de santé des rejetons de tel ou tel reproducteur (ben oui, il faut parfois qq années avant que la maladie se déclare, il faut donc un certain recul et se tenir très au courant pour modifier sa politique de sélection s'il le faut...) Bref impossible de faire ce boulot quand on vend des races multiples.
Et voir son chien partir jeune d'oedème pulmonaire ou crise cardiaque, LOF ou pas, payé cher ou pas, particulier ou éleveur, c'est... moyen drôle. Re-bref.
C'est vrai qu'un Cavalier c'est cher; c'est vrai que les prix ont augmenté de concert avec la batterie de tests auxquels les éleveurs soumettent (en principe) leur cheptel reproducteur; et aussi parce que leur sélection et "un bon papier" se paie; c'est vrai aussi qu'un chiot cher n'est pas synonyme d'un futur chien en pleine santé (c'est là qu'est le gag), par contre un chiot pas cher ça veut quand-même dire qu'on a pu rogner partout où on pouvait, y compris sur des choses assez essentielles... Il n'y a pas de mystères: à part qq'1 qui t'aime très fort, personne ne te diras "j'ai payé des 1000 et des 100 pour cette portée mais je vais ... les chiots un tiers du prix normal !"
Alors Belgique aucun problème, mais chez un passionné. Et si le prix diffère beaucoup des habitudes, surtout cherche à savoir pourquoi et soupèse les dits arguments.
Autre chose rapport à la garantie: qu'elle soit d'1 an au lieu de 2, ce n'est pas un gage de qualité (comme quoi ils sont sûrs ou presque que ton chiot n'aura aucun soucis), c'est juste qu'ils dépotent tellement de chiots qu'un de plus ou de moins (à l'occasion d'un wagon venu des pays de l'Est), ils s'en foutent grave de chez grave. Toi par contre, même si tu es remboursée, ou si ton chiot est remplacé (c'est plutôt ça en fait), si tu as le premier qui t'a claqué dans les doigts, tu vas être dévastée, d'une. De deux, t'auras pas trop envie d'aller chercher ton n2 au même endroit, même si tu "y a droit" d'après leurs garanties.
Rapport au budget, si tu n'es pas contre un adulte, pense aussi à l'ASENACK; c'est une association de secours qui récupère les cavaliers et kings négligés par leur famille et les replacent contre bons soins dans des foyers plus aimants. Leur site est facile à trouver, des co-voiturages sont possibles.

Alerter Répondre
posté le 3/11/06 à 16:16

Kynou Houa! y a débat!!
bon je vous remercie pour vos avis! Je vois que la question fais débat....
Je ne connais pas Houssin mis à part ce qu'il y en a sur le site.....
C'est vrai que le prix est tres tres peu élevé, mais je me dis que ces chiens n'ont pas de LOF, ils n'en parlent nul part d'ailleurs. J'ai demandé si ils venaient de l'est et n'ils m'ont garanti que non??!!
Après il est sur que je suis contre les usines à chien, mais pourquoi le prix est il aussi cher ds un elevage même ou le hcien n'a pas de lof??? 600 mini c énorme!!!! avir un chien devient un luxe, et moi je ne l'ai pas. il est vrai que je pourrai aller ds un refuge, mais j'ai des enfants et je prefere avoir un chien sans passé....on ne sait jamais.
je tiens compte de vos avis et vous en remercie
karen

Alerter Répondre
posté le 3/11/06 à 15:51
Karen
par : mariedu49000

Pourquoi le prix est-il aussi cher ?? Parce que dans un élevage digne de ce nom les chiens reçoivent BEAUCOUP de soins ! Dis toi bien que même si tu payes moins cher ton chien aura des problèmes !
Tu as plus de risques à prendre un chien chez eux qui aura sans doutes des problèmes si il vient de l'est qu'un chien en refuge ! La sécurité de tes enfants et la santé de ton animal n'ont pas de prix.

Ce que tu ne mettras pas dans le prix de ton chien tu le mettras chez le véto. Ils te disent qu'ils ne viennent pas de l'EST mais qu'est ce qui te le prouve ?? Comment font ils pour avoir 30 races de chiens ?? Déjà s'occuper d'une portée c'est quasi du 24h/24h alors là si y a (je grossis) 30 portées ils font comment ???

Il faut penser au chien et pas à soit. En achetant chez eux les gens contribuent au traffic des chiens.

600 pour un cavalier n'est pas énorme. Imagine si tu prends un chien malade tu peux multiplier par deux les frais ! Car après il faut assumer si ton animal est malade etc. J'espère qu'avec tous ces avis qui vont TOUS dans le même sens tu auras l'intelligence de ne pas cautionner ce que Houssin fait.

Je peux te donner des adresses d'élevages très bien vers chez toi ou en Belgique si tu veux.

Alerter Répondre
posté le 3/11/06 à 16:44
Oui je veux bien
par : Kynou

des noms d'elevage pres de chez moi si tu en connais, j'ai cherché sur internet...mais peut etre en connais tu d'autres?

Alerter Répondre
posté le 3/11/06 à 16:51

mousty13 Je suis belge
et je ne voit pas pourquoi ont te le déconseille!!!
les chiens sont en très bonne santée en belgique,et si tu tombe des fois sur des profiteurs ,sache qu'il y en à partout même en françe!
si ont te le garanti deux ans "1 an de plus que la normale" je ne vois pas pourquoi tu devrais t'inquiété de la sincèritée de l'eleveur,pour ce qui est du vaccins de la râge mon chien la fait à 3 mois et les autres à 2 mois!
par contre à ta place j'irrais vérifié ou il vit comment sa ce passe, comme partout ailleur il vaut mieux allé vérifié l'endroit dans lequelle il vit!

Alerter Répondre
posté le 3/11/06 à 15:02
Je n'ai jamais dis que le sélevages belges étaient mauvais!!
par : janick44

Bonjour,

je ne me serais jamais permis d'associer tous les élevages belges dans le même pabier!!

Outre que tu as réagi un peu rapidement car la personne dont elle parte n'est pas éleveur mais "vendeur" de plus de 30 races de chiens!!

Il n'y a rien à voir entre un bon éleveur belge et ce système "grande surface"


Il faut faire très attention à un avis donné car c'est 10-15 ans de la vie d'un chien et de son maître que l'on peut influencer!


Alerter Répondre
posté le 3/11/06 à 15:51
Hallucinant
par : mariedu49000

Je suis entièrement d'accord avec Janick44 !

Mousty13, tu ne vois pas pourquoi on le déconseille ??? Tout simplement parce que cet élevage est une usine à chiots qui viennent sans doute des pays de l'est ! Quand on s'y connait en chien et en élevage on sait parfaitement que ... un chien à ce prix cache quelque chose ! Ensuite garantir un chien ça ne veut rien dire. On parle d'un animal pas d'une TV 16/9 !

Si Karen veut un Cavalier King charles , elle ne doit pas l'acheter là bas mais dans un VRAI élevage et pas dans un magasin de chiens ! Alors oui va falloir sortir plus de billets mais je pense que la vie et surtout la santé de son futur chien le valent bien. Après on s'étonne que des gens abandonnent leur chien car ils voient en grandissant que leur chien soit disant LOF ne correspond en rien d'un point de vu du caractère et d'un point de vu physique au standard. On se retrouve avec des Cavaliers agressifs alors qu'ils ne devraient pas l'être !

On ne peut pas encourager les gens à acheter leur animal dans des trucs aussi malsains et glauques que le magasin Houssin. Ceux qui aiment les chiens n'achèteront pas là bas.


Alerter Répondre
posté le 3/11/06 à 15:12
Désolée!
par : mousty13

pour ces questions là je ne m'y connaît pas,moi j'ai toujour adopté mais animeaux à la spa ,donc élevage c'est pas mon fort!
mais moi ce que je crois c'est que des pourris il y en a partout et pas seulement en belgique,donc je vois pas pourquoi il ne faudrait pas faire confience a un éleveur belge et a un français si.
je crois que des salopards du genre qui utilises ces bêtes pour le frics ou je ne sais qu'elle autres raison il y en as partout.
l'éleveur qui y ai mentionné sur le post je ne connaît rien sur lui.
par contre à l'école pour chien ou je vais avec le mien,il y as des chien là-bas à plus de 12500 euro
comme a peine 500 euro et de la même râce, et qui pourtant sont magnifique gagne des concours et sont en parfaite santée!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: BUYING ANIMALS NO! : ADOPT NO COMPRAR/ADOPTAR/ACHAT ADOPTER    Ven 20 Jan - 7:14

Trafic international de chiots démantelé par les douanes


Mots clés : trafic, animaux, douane, SLOVAQUIE, FRANCE, VAUCLUSE

Par Christophe Cornevin Mis à jour le 25/05/2011 à 08:15 | publié le 24/05/2011 à 08:14 Réactions (112)



À l'occasion des opérations menées dans le Vaucluse avec l'appui de la BNEVP, 154 chiots en transit ont été saisis par les douaniers. Crédits photo: DR.



Tweet

S'abonner au Figaro.fr

Pas moins de 9000 animaux maltraités ont été acheminés clandestinement depuis la Slovaquie vers le Vaucluse.

Des animaux élevés en batterie dans de sordides fermes d'abattage, transportés comme du bétail depuis l'Europe de l'Est alors qu'ils sont à peine sevrés et mutilés sans anesthésie avant d'être bradés sur le marché français... Au terme de plus d'un an de filatures et d'investigations documentaires, le Service national de douane judiciaire (SNDJ) a démantelé un trafic de chiots d'une exceptionnelle ampleur organisé depuis la Slovaquie. Pas moins de 9000 chiots au total, réduits à l'état de marchandises, ont transité par la filière clandestine vers un chenil du Vaucluse où ils étaient revendus à des particuliers avec des documents d'identité et sanitaires falsifiés. Les toutous n'étaient notamment pas protégés contre le virus de la rage. Outre le gérant du chenil qui a affiché un chiffre d'affaires de 4,2 millions d'euros depuis 2008, un vétérinaire complice soupçonné d'avoir établi des certificats de complaisance a été interpellé et placé sous contrôle judiciaire avec interdiction d'exercer.

Une plainte de la Société protectrice des animaux (SPA), déposée en 2008, est à l'origine de cette ahurissante «dog connection».

Nettement moins réprimés

«Les trafics de chiots sont en pleine expansion car ils génèrent des bénéfices importants et sont nettement moins réprimés que la contrebande d'armes ou de drogue, explique Daniel Miglietta, inspecteur régional dirigeant l'antenne du SNDJ à Marseille. Les suspects encourent deux ans d'emprisonnement et 37.500 euros d'amende. Sous la houlette d'insaisissables clans mafieux, des élevages s'improvisent donc dans les campagnes de Russie, d'Ukraine, de Hongrie ou encore de Roumanie pour proposer des stocks de chiots en fonction de la mode du moment… »

Actuellement, la filière slovaque faisait des promotions sur des livraisons de jack-russels, de yorkshires, de chihuahuas ou encore de labradors. Transbahutés dans des camions par lots de 40 à 100 dans des états de stress et de fatigue importants, les chiots, mal alimentés et mal hydratés, étaient achetés à peine 20% des prix du marché, oscillant officiellement entre 800 et 2000 euros selon la race de la bête. Le chenil, qui fonctionnait en flux tendu, en importait environ 3000 par an. «Nombre d'entre eux étaient bien trop jeunes, n'ayant même pas atteint l'âge légal de quatorze semaines pour être vendus, déplore Daniel Miglietta. Certains avaient encore les yeux mi-clos et cherchaient à téter leur mère qui se trouvait à des milliers de kilomètres.» Cette séparation précoce fait encourir de graves déséquilibres chez les sujets les plus fragiles, qui peuvent présenter des troubles du comportement à l'âge adulte. Avec un cynisme achevé, les animateurs du réseau avaient intégré dans leurs calculs un taux de décès de 10% du cheptel. À l'occasion des opérations menées dans le Vaucluse avec l'appui de la Brigade nationale des enquêtes vétérinaires et phytosanitaires (BNEVP), 154 chiots en transit ont été saisis. Des prélèvements sanguins ont été effectués, établissant leur trop jeune âge et l'absence de toute vaccination.

Les douaniers ont par ailleurs pu mettre en évidence des violences commises contre les animaux, notamment l'ablation de la queue sans anesthésie pour que certains spécimens répondent aux canons de leur race.

Près de 3000 maîtres ayant acheté en toute bonne foi ces chiens trafiqués ont été récemment contactés afin que leurs chers protégés soient contrôlés par les services vétérinaires. Et que leur bonne condition de vie soit établie.

LIRE AUSSI :

» MON FIGARO SELECT - Ces douaniers très spéciaux



Par Christophe Cornevin

GRAND REPORTER,

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/05/24/01016-20110524ARTFIG00752-trafic-international-de-chiots-demantele-par-les-douanes.php


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: BUYING ANIMALS NO! : ADOPT NO COMPRAR/ADOPTAR/ACHAT ADOPTER    Ven 20 Jan - 7:16

ANTAC

ASSOCIATION NATIONALE CONTRE LE TRAFFIC DES ANIAMUX DE COMPAGNIE

http://www.antac-europe.org/documents/courrier-antac-5.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: BUYING ANIMALS NO! : ADOPT NO COMPRAR/ADOPTAR/ACHAT ADOPTER    Ven 20 Jan - 7:20

Un trafic de chiots en provenance de Slovaquie démantelé dans le Vaucluse
Midilibre.fr
25/05/2011, 18 h 4329 réactionsUn trafic de chiots, actif depuis 2008 et qui a pu conduire à l'introduction illégale en France de plus 9 000 bêtes en provenance de Slovaquie, a été démantelé dans le Vaucluse par les douanes, a-t-on appris mercredi auprès d'elles, confirmant des informations de La Provence.

A la suite d'une plainte de la Société protectrice des Animaux (SPA), une enquête visant notamment un chenil de ce département avait été ouverte en février 2010, précisent les douanes, dans un communiqué.

Publicité
L'enquête a permis de constater que plus de 9 000 chiots avaient été importés illégalement depuis la Slovaquie vers la France, "avec des documents d'identité et sanitaires falsifiés" alors que les animaux "n'étaient notamment pas protégés contre le virus de la rage".

Ce réseau d'importation procédait ensuite à la vente des chiots, avec la complicité d'un vétérinaire du Vaucluse. Des mauvais traitements, comme "l'ablation de la queue des chiots sans anesthésie", ont été constatés.

Au total, 154 chiots ont été saisis et confiés à la SPA. Le responsable du chenil et le vétérinaire ont été mis en examen et laissés en liberté sous contrôle judiciaire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: BUYING ANIMALS NO! : ADOPT NO COMPRAR/ADOPTAR/ACHAT ADOPTER    Ven 20 Jan - 7:21

18 janvier 2012

INFO-TRAFFIC DE CHIENS ET ANIMAUX DE COMPAGNIE

http://babillebaougoldenret.free.fr/info-traffic.htm

ENQUETE EN BELGIQUE SUR LES TRAFICS DE CHIOTS ET CHATONS : DES PREUVES IRREFUTABLES

Avant la présentation le 13 février à l'Assemblée Nationale par Madame Perrin-Gaillard, députée des Deux-Sèvres, d'un rapport sur le commerce des animaux de compagnie, One Voice a mené l'enquête.

One Voice vient de filmer en caméra cachée les chiots déchargés des camions de pays de l'Est, dans un centre de transit belge fournissant des animaleries et éleveurs français. Nous avons passé des semaines à enquêter sur l'un des principaux centres de transit des chiots et chatons en Belgique. Nous avons filmé en caméra cachée les camions arrivant des pays de l'Est (Hongrie et République Tchèque), déchargeant les animaux ensuite vendus aux particuliers dans l'animalerie servant de façade, et aux « marchands » (animaleries et éleveurs) sous de grandes tentes regorgeant d'animaux de toutes les races et couleurs possibles. Nous avons acheté des animaux dont certains avaient moins de huit semaines (il est illégal d'importer en France des chiots de moins de huit semaines). Certains étaient malades, tous portaient des puces électroniques non enregistrées. Ces puces ne permettent pas d'identifier la provenance des animaux. Elles viennent de deux pays différents et datent de deux ou trois ans. Nous essayons actuellement d'identifier les pays et les sociétés les ayant fournies. Dans ce centre, il est possible d'obtenir n'importe quelle race de chiot ou de chaton, soit immédiatement (le choix dépasse l'imagination !), soit le mardi suivant (jour de livraison des camions des pays de l'Est). Des centaines de chiots y transitent chaque semaine. Les animaux en provenance de pays non indemnes de rage devraient être vaccinés et correctement immunisés. Il existe encore de nombreuses zones rabiques dans les pays de l'Est. Depuis l'entrée en vigueur le 1er août 2001, de la nouvelle réglementation décidée par le ministre français de l'Agriculture, des chiots et chatons de Hongrie, République Tchèque, Pologne, etc., ne peuvent plus entrer en France. Mais la législation belge, moins contraignante, permet aux chiots d¹entrer en Belgique dès l'âge de sept semaines. Vaccinés et dotés d'un carnet de santé belge dès leur arrivée, les animaux deviennent des chiots de l'Union européenne et peuvent aussitôt entrer en France. Ceci pose un grave problème sanitaire, mais aussi de bien-être. Les chiots non encore sevrés sont souvent très malades et coûteront cher à leurs propriétaires. Arrachés trop tôt à leur mère, transportés des jours en camions, ils n¹ont pas été sociabilisés et développeront souvent des problèmes comportementaux très graves (morsures, syndromes de privations, hyper attachement etc.). Les témoignages recueillis par One Voice sont alarmants. Golden retriever très agressif, labrador de 15 mois euthanasié par ses maîtres, chiots et chatons morts de maladies. Et ce, sans parler du problème de la rage. Sur les huit animaux achetés par One Voice, deux sont entre la vie et la mort. Pourtant, les vendeuses, méfiantes, ont refusé de nous vendre les nombreux animaux en état douteux présents en vitrines. Par ailleurs, un chat est très agressif et non sociabilisé, et un chien présente des traces de morsures, un syndrome de privation et des problèmes de développement musculaire.

CAMPAGNE D'INFORMATION SUR LE TRAFIC DES ANIMAUX DOMESTIQUES

En septembre 2001, One Voice a adressé au Ministre de l'Agriculture et de la Pêche un rapport édifiant sur les réseaux d'importation d'animaux domestiques et a lancé une campagne nationale d¹information. One Voice s'est déjà illustrée en dénonçant quelques-uns des acteurs de ce commerce sordide et indigne. Sans réponse du Ministre de l'Agriculture, elle lui a réécrit en décembre. Près de 100 000 chiots et chatons sont importés illégalement en France chaque année. Un contexte de surpopulation animale en France.
Deux éléments contradictoires caractérisent la situation en France.

- Une surpopulation (les refuges sont saturés, les animaux se reproduisent sans contrôle chez les particuliers)

- Les importations augmentent de manière exponentielle et des élevages industriels se créent Importations parmi ce cheptel : plus de 100 000 déclarés par an. Le plus gros courtier de France, Francis Duprat en déclarait 19 000 mais les services des douanes considèrent qu¹il en importait en réalité quelques 40 000.

LE RAPPORT ADRESSE AU MINISTERE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE.

Nous avons proposé au Ministre de l'Agriculture et de la Pêche, un état des lieux des importations de chiens, avec l'ensemble des informations que nous avons recueillies après plusieurs années d'enquête. De nombreux intermédiaires, pseudo-éleveurs en France et animaleries, sont devenus peu à peu revendeurs de chiots élevés dans le Centre et l¹Est de l'Europe.
Ces animaux sont importés au mépris de la réglementation en vigueur. Les importateurs leur offrent parfois une « virginité » dans les pays de la communauté européenne pour profiter d'une réglementation plus souple et plus facile à mettre en oeuvre. Les animaux en provenance des pays communautaires peuvent arriver sur le sol français avant l¹âge de trois mois, sans identification individuelle ni contrôle sanitaire. Pour les autres pays, c¹est tout le contraire.

Dans cette affaire sont en jeu :

- le respect des contraintes sanitaires (limitation des risques de propagation des maladies)

- le respect des règles du jeu en matière de commerce (publicité véridique, honnêteté par rapport aux acheteurs)

- le respect dû aux animaux qui ne sont pas de simples objets.

Nous avons demandé à Monsieur le Ministre :

- de mettre en oeuvre les moyens nécessaires à l¹application de la loi, et notamment de la réglementation en vigueur depuis le 1er août 2001

- l'interdiction du courtage

- une réglementation sur le transport des animaux domestiques

- l'affichage obligatoire dans les animaleries de l¹origine des chiots (ou des chatons) avec les coordonnées de l'éleveur

- la limitation de la vente aux animaux inscrits au Livre des Origines Françaises (LOF)

- un dispositif pour veiller au bien-être des animaux en vente

- une procédure de suivi des animaux non vendus Par ailleurs, une réflexion sur les élevages intensifs, de plus en plus nombreux, nous semble urgente.

LA CAMPAGNE

Nous essayons de montrer aux consommateurs qu'il existe différentes manières d'envisager l'achat d'un animal de compagnie. Mieux informé, le public sera responsabilisé par rapport à sa façon « d'acheter ». Les achats impulsifs sont souvent source de déception ou de problèmes. Nous souhaitons inciter le public à prendre conscience que l'achat d'un chien est un acte qui engage pour le restant de la vie de l’animal, qu'il existe de très nombreuses bêtes en souffrance dans les refuges, et qu'il est inutile d'inciter les animaleries à importer des animaux quand il y a déjà surpopulation.
One Voice tient à faire savoir qu'il existe des éleveurs parfaitement honnêtes et soucieux du bien-être de leurs animaux. Ils souffrent d'ailleurs d'une concurrence absolument déloyale depuis le développement de ces importations. Le développement d'élevages industriels les fragilisera plusencore à l'avenir. Ces éleveurs font naître des quantités raisonnables de chiots, surveillent les qualités morphologiques et psychologiques.Les femelles ne procréent qu'entre l'âge de 2 et 7 ans et les chiens vivent dans de bonnes conditions d'hygiène, et dans un environnement affectueux. Leurs chiens sont inscrits au LOF, Livre des Origines Françaises, seule garantie d'acheter un chien de race.

One Voice est née en 1998, sous le parrainage du défunt professeur Théodore Monod, du regroupement de plusieurs structures pour défendre le droit des animaux au respect, à la vie et à la liberté. Premier groupe français oeuvrant en faveur des droits des animaux " de laboratoires ", One Voice lutte aussi pour les animaux à fourrure, de cirque, d¹élevage et de compagnie. Elle met en place des actions médiatiques pour amener le public à comprendre que le sort des animaux est profondément lié à celui de la nature et de l'homme. Le respect des uns et des autres est indissociable. Apolitique, non confessionnelle et indépendante, One Voice regroupe 20 000 membres et sympathisants, et édite un magazine trimestriel, Animaction. Spécialisée dans les campagnes ciblées et de longue haleine, elle informe le public sur les souffrances infligées quotidiennement à des millions d'animaux (et soigneusement tenues secrètes par ceux qui en profitent), éduque les enfants et fait pression sur les décideurs, notamment les pouvoirs publics, pour qu¹ils modifient les textes de lois en faveur des animaux


Dernière édition par vegan le Mer 4 Juil - 8:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: BUYING ANIMALS NO! : ADOPT NO COMPRAR/ADOPTAR/ACHAT ADOPTER    Ven 20 Jan - 7:32

Dimanche 3 avril 2011

Trafic de chiens AKITA INU démantelé

En voici une nouvelle qui donne espoir et qui nous prouve que parfois, les autorités ne se fichent pas toujours sur ces trafics de chiens de l'Est. Il y a un mois, un vaste réseau comprenant des akitas inus a été démantelé

ROME - Saisie : Vingt-sept races de chiots ( par exemple, Carlins, Akita, Sharpei, ou encore Labrador ), 175 documents pour la vente d'animaux, 130 passeports hongrois de chiens ainsi que divers documents médicaux, matériel informatique, téléphones cellulaires, ordinateurs, médicaments à usage vétérinaire, seringues à puces insert, puces électroniques et documents comptables différents ( ... ) Saisies réalisées par le département d'Etat des Forêts de Pistoia et Prato dans le cadre d'un trafic illicite de chiens en provenance de Hongrie ("kutya" est la traduction en hongrois du mot «chien» ) Ce genre de marchands de chiens qui achètent les chiots des trafics pour les revendre en Europe ( c'est à dire chenils vente toute race sur commande / grossiste chiots / animaleries même réputées ) affirment que les chiots proviennent d'élevages Belges ou Français en général. Soit ils sont sincères dans leur propos ( très rares sont les chiots issus de vrais élevages français ), soit ils se voilent la face, ils ne peuvent pas ignorer la réalité en tant que patron de commerce...

Regardez cette vidéo pour mieux comprendre, ENQUÊTE SUR LES USINES A CHIOTS - CANADA

Tout le monde devrait le savoir : ce type de commerce est un relai d'un très vaste trafic de chiens, dans le monde entier :

- où les animaux sont maltraités, délaissés, il y a portées sur portées entrainant la mort des femelles "pondeuses", chiots en très mauvais état, parfois même malades à vie...

- où la plupart des chiots meurent durant le transport déshydratés ou entassés,
- où les reproducteurs sont des chiens volés à des gens comme vous et moi, les puces électroniques sont falsifiées et les tatouages brûlés;

- où la consanguinité est parfois tellement forte ( mariages frères-soeurs sans distinctions sur plusieurs générations non-stop ) que les chiots sont parfois morts nés, ou les petits survivants sont déjà traumatisés par l'absence de lumière, l'absence de tout, et auront un avenir comportemental incertain malgré tout les efforts que vous donnerez pour que votre chien soit bien dans sa tête : 70 % de malchance de se retrouver avec un irratrapable, les trafics de chiens engendrent les abandons...

de plus, il est très imprudent d'acheter un chiot AKITA INU "pas cher" en animalerie ou en chenil multi races :

1/ déjà que c'est une race complexe à "maîtriser" de façon innée, un AKITA INU mal sociabilisé petit peut devenir un très grand sociopathe, agressif, et ce, malgré tous l'effort que le maître aura donné.Il faut savoir se remettre en question et ne pas systématiquement mettre la faute sur le lieu d'achat, mais dans le cas de chiots Akita provenant de chenils grossistes multi races et animaleries même de renom, vous aurez 90 % de malchance d'avoir de gros soucis ( agressivité, phobies, chien associable, insortable, troubles du comportement divers plus ou moins gênants )

2 /
Certaines lignées d' AKITA INU sont touchées par de graves maladies incurables entraînant de grandes souffrances et même la mort, d'où l'importance de ne pas faire de mariages d'akita inu hasardeux
.
Le VHK par exemple est une maladie vicieuse qui ne se déclare qu'à un âge avancé donc le chien atteint peut très bien s'être déjà reproduit de nombreuses fois, engendrant des chiots condamnés d'avance sans que personne ne le sache. Les éleveurs sérieux font tout pour éradiquer ces maladies, vous imaginez bien qu'une usine à chiots s'en fiche pas mal. Il y a des races naturellement plus sociables sans éducation qui s'en sortent probablement, même s'ils proviennent d'usines à chiens. Mais c'est quasi impossible d'avoir le même résultat avec un shiba inu ou un akita inu ( les 2 races de chiens japonais qu'on trouve dans ces commerces, c'est déjà trop ) La chanteuse Pink milite contre la vente de chiens issus de ces "usines à chiots" ( cf l'article " un shiba inu dans le clip de Pink " )

c'est un cercle vicieux : il est difficile de résister à un petit chiot qu'on vous met dans les bras pour forcer la vente. Les gens ne sont pas forcément au courant de ce qui se passe. Informez , beaucoup se sont faits avoir, ces marchands de chiens sont très forts. Peut être qu'un jour, à force d'avertir, d'informer, on n'assistera plus à la vente de chiots dans les chenils multi races - réceptionneurs de chiots de l'est ? Ce serait trop beau pour être vrai Je compte sur vous pour diffuser cette info, n'importe qui peut être concerné, ne l'adressez pas qu'aux passionnés des chien Si vous voulez voir un autre article à ce sujet : Boycottez l'achat de votre chien japonais en chenils / animalerie.


Dernière édition par vegan le Mer 4 Juil - 8:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: BUYING ANIMALS NO! : ADOPT NO COMPRAR/ADOPTAR/ACHAT ADOPTER    Ven 20 Jan - 7:34

http://shiba.over-blog.com/article-trafic-chiens-akita-inu-pas-cher-petit-prix-70857936.html

http://shiba.over-blog.com/article-trafic-chiens-akita-inu-pas-cher-petit-prix-70857936.html

Trafic de chiens AKITA INU démantelé

En voici une nouvelle qui donne espoir et qui nous prouve que parfois, les autorités ne se fichent pas toujours sur ces trafics de chiens de l'Est.



Il y a un mois, un vaste réseau comprenant des akitas inus a été démantelé



Photo : ANSA

ROME - Saisie : Vingt-sept races de chiots ( par exemple, Carlins, Akita, Sharpei, ou encore Labrador ), 175 documents pour la vente d'animaux, 130 passeports hongrois de chiens ainsi que divers documents médicaux, matériel informatique, téléphones cellulaires, ordinateurs, médicaments à usage vétérinaire, seringues à puces insert, puces électroniques et documents comptables différents ( ... ) Saisies réalisées par le département d'Etat des Forêts de Pistoia et Prato dans le cadre d'un trafic illicite de chiens en provenance de Hongrie ("kutya" est la traduction en hongrois du mot «chien» )

Ce genre de marchands de chiens qui achètent les chiots des trafics pour les revendre en Europe ( c'est à dire chenils vente toute race sur commande / grossiste chiots / animaleries même réputées ) affirment que les chiots proviennent d'élevages Belges ou Français en général.



Soit ils sont sincères dans leur propos ( très rares sont les chiots issus de vrais élevages français ), soit ils se voilent la face, ils ne peuvent pas ignorer la réalité en tant que patron de commerce...

Regardez cette vidéo pour mieux comprendre, ENQUÊTE SUR LES USINES A CHIOTS - CANADA



Tout le monde devrait le savoir : ce type de commerce est un relai d'un très vaste trafic de chiens, dans le monde entier :



- où les animaux sont maltraités, délaissés, il y a portées sur portées entrainant la mort des femelles "pondeuses", chiots en très mauvais état, parfois même malades à vie...



- où la plupart des chiots meurent durant le transport déshydratés ou entassés,

- où les reproducteurs sont des chiens volés à des gens comme vous et moi, les puces électroniques sont falsifiées et les tatouages brûlés;

- où la consanguinité est parfois tellement forte ( mariages frères-soeurs sans distinctions sur plusieurs générations non-stop ) que les chiots sont parfois morts nés, ou les petits survivants sont déjà traumatisés par l'absence de lumière, l'absence de tout, et auront un avenir comportemental incertain malgré tout les efforts que vous donnerez pour que votre chien soit bien dans sa tête : 70 % de malchance de se retrouver avec un irratrapable, les trafics de chiens engendrent les abandons...



de plus, il est très imprudent d'acheter un chiot AKITA INU "pas cher" en animalerie ou en chenil multi races :



1/ déjà que c'est une race complexe à "maîtriser" de façon innée, un AKITA INU mal sociabilisé petit peut devenir un très grand sociopathe, agressif, et ce, malgré tous l'effort que le maître aura donné.Il faut savoir se remettre en question et ne pas systématiquement mettre la faute sur le lieu d'achat, mais dans le cas de chiots Akita provenant de chenils grossistes multi races et animaleries même de renom, vous aurez 90 % de malchance d'avoir de gros soucis ( agressivité, phobies, chien associable, insortable, troubles du comportement divers plus ou moins gênants )



2 / Certaines lignées d' AKITA INU sont touchées par de graves maladies incurables entraînant de grandes souffrances et même la mort, d'où l'importance de ne pas faire de mariages d'akita inu hasardeux.

Le VHK par exemple est une maladie vicieuse qui ne se déclare qu'à un âge avancé donc le chien atteint peut très bien s'être déjà reproduit de nombreuses fois, engendrant des chiots condamnés d'avance sans que personne ne le sache. Les éleveurs sérieux font tout pour éradiquer ces maladies, vous imaginez bien qu'une usine à chiots s'en fiche pas mal...

Il y a des races naturellement plus sociables sans éducation qui s'en sortent probablement, même s'ils proviennent d'usines à chiens. Mais c'est quasi impossible d'avoir le même résultat avec un shiba inu ou un akita inu ( les 2 races de chiens japonais qu'on trouve dans ces commerces, c'est déjà trop )

La chanteuse Pink milite contre la vente de chiens issus de ces "usines à chiots" ( cf l'article " un shiba inu dans le clip de Pink " )



PS : A TOUS CEUX QUI INSULTENT LES GENS QUI ONT ACHETÉ LEUR CHIOT EN ANIMALERIE : Soyez indulgents s'il vous plaît, c'est un cercle vicieux : il est difficile de résister à un petit chiot qu'on vous met dans les bras pour forcer la vente. Les gens ne sont pas forcément au courant de ce qui se passe aussi. Informez tranquilement et essayer de les aider les plutôt que de les "achever", beaucoup se sont faits avoir, ces marchands de chiens sont très forts.



Peut être qu'un jour, à force d'avertir, d'informer, on n'assistera plus à la vente de chiots dans les chenils multi races - réceptionneurs de chiots de l'est ? Ce serait trop beau pour être vrai



Je compte sur vous pour diffuser cette info, n'importe qui peut être concerné, ne l'adressez pas qu'aux passionnés des chiens



Si vous voulez voir un autre article à ce sujet : Boycottez l'achat de votre chien japonais en chenils / animalerie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: BUYING ANIMALS NO! : ADOPT NO COMPRAR/ADOPTAR/ACHAT ADOPTER    Ven 20 Jan - 7:34

20 de diciembre de 2006

Trafic canin : des chiens à risques

Le sujet brulant de société qu'est le trafic de chien et qui gangrène notre capitale mérite que l'on s'y attarde. Valérie Barre, comportementaliste canin, nous alerte des désastres du trafic de chien sur l'animal et les futurs maîtres. Dans l’actualité animalière nous avons tous, et plus particulièrement à Paris, entendu parler du trafic de chiens sur les trottoirs de la capitale. C’est une pratique risquée, dangereuse et totalement irresponsable et cela ne concerne pas seulement les trafiquants mais aussi les acheteurs. Les risques encourus par les futurs maîtres vont bien au-delà du cadre légal. Voici les 4 autres domaines qui vont immanquablement poser problème :

La santé de l'animal en danger
- l'absence de vaccin, tatouage, ou carnet de vaccination
- les parasites et le risque sanitaire de contagion
- la maladie génétique due à la consanguinité avec fort taux d’euthanasie

1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: BUYING ANIMALS NO! : ADOPT NO COMPRAR/ADOPTAR/ACHAT ADOPTER    Aujourd'hui à 14:44

Revenir en haut Aller en bas
 
BUYING ANIMALS NO! : ADOPT NO COMPRAR/ADOPTAR/ACHAT ADOPTER
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Acheter un chiot en Angleterre
» Conseils achat couveuse
» achat groupé zoanthus US
» Conseil pour l'achat d'un aquarium type Cube
» Achat des oiseaux en Belgique...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: Les infos de Végétalienne-
Sauter vers: