AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 MOUCHES TUE ANIMAUX OEUFS LARVEs DEVORE LES ANIMAUX VIVANTS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: MOUCHES TUE ANIMAUX OEUFS LARVEs DEVORE LES ANIMAUX VIVANTS   Sam 9 Juin - 12:12

http://fr.scalibor.ch/scalibor/Efficacite-scalibor.asp

Scalibor® Protectorband: une protection pour le chien et la famille
Efficacité

Le collier Scalibor® Protectorband protège fiablement les chiens contre les tiques et les piqûres de phlébotomes ou mouches des sables (Phlebotomus perniciosus) ainsi que contre les moustiques communs (Culex pipiens pipiens) grâce à son principe actif deltaméthrine. Il est efficace pendant toute la saison des vacances, voire plus longtemps. En effet, grâce au collier Scalibor® Protectorband, votre chien est protégé de manière fiable pendant une période allant jusqu’à 6 mois contre les tiques, les phlébotomes ou mouches des sables et les moustiques communs ainsi que contre les maladies transmises par ces parasites telles que la babésiose, l’ehrlichiose, la borréliose, la MEVE et la dirofilariose. Le collier Scalibor® Protectorband peut également être utilisé chez les chiennes portantes et allaitantes.

Le collier Scalibor® Protectorband est un produit autorisé en Suisse pour la protection contre les piqûres des mouches des sables ou phlébotomes, qui transmettent la dangereuse leishmaniose du chien (Leishmania infantum) de manière démontrée.

Le collier Scalibor® Protectorband diffuse le principe actif deltaméthrine de façon homogène et exclusivement sur la peau du chien. Le principe actif deltaméthrine contenu dans le collier se répartit via la couche lipidique de la peau sur tout le chien :


Au début de la deuxième semaine déjà, le collier Scalibor® Protectorband atteint une efficacité de presque 100 pourcent. Cette efficacité repose sur plusieurs effets :

effet répulsif : le parasite se maintient à distance de l’hôte traité
effet anti-feeding : le parasite est empêché de piquer l’hôte.
effet knock-down : le parasite est paralysé
effet létal : le parasite est tué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: MOUCHES TUE ANIMAUX OEUFS LARVEs DEVORE LES ANIMAUX VIVANTS   Sam 9 Juin - 12:13

attaques de mouches


bonjour a vous amoureux des chiens comme moi.
Je suis très content de faire parti de votre grande famille.voici mon problème,j habite au Sénégal depuis 10 ans et je suis en compagnie de mes 2 bergers allemand TARZAN et GAYA ils sont 4 et 3 ans et tous les ans je suis très ennuyé pendant la saison des pluies qui dure environ 5 mois en Casamance ,mes chiens se font mangés les oreilles par les mouches je ne sais pas comment faire j ai tout essayé aidez -moi svp

noisetteg Envoyé sur : 21/6/2008 21:55
Passionné


Inscrit le: 5/1/2007
Envois: 4197 Re: attaques de mouches


UP !!!

Désolée, je ne peux pas t'aider, mais ton post reste sans réponse et descend, donc je le remonte.



----------------



KIMLEO Envoyé sur : 22/6/2008 11:51
Chien


Inscrit le: 18/3/2007
Envois: 264 Re: attaques de mouches


Il faut absolument faire quelque chose pour leurs oreilles les pauvres !
Je sais qu'il existe un produit que l'on met aux chevaux et aux vaches pour éviter les mouches, mais ça seul un vétérinaire peut t'en donner !
Il n'y a guère d'autre solution ou alors un produit naturel que les mouches n'aiment pas, genre huille essentielle de citronelle (ça marche pour les moustiques).
Mais le meilleur sera le produit vendu par le véto.
Bon courage et tu nous tiens au courant !

crouchnou Envoyé sur : 22/6/2008 13:26
Chiot


Inscrit le: 21/6/2008
Envois: 3 Re: attaques de mouches


bonjour merci de ton aide mais le problème est que j habite en casamance au Sénégal et dakar se trouve a 450 km ou il y a un véto alors si j arrive a trouver une solution avant de me taper tout ce kilométrage la se serait bien


KIMLEO Envoyé sur : 22/6/2008 18:20
Chien


Inscrit le: 18/3/2007
Envois: 264 Re: attaques de mouches


Tu n'as aucun vétérinaire plus près ? c'est terrible ça ?
moi je te dis ce que je ferais : je téléphonerais à ce vétérinaire en lui expliquant mon problème et je lui demanderais, gentillement, si il ne pourrait pas m'envoyer le produit par la poste...
C'est la seule solution pour toi.
N'as-tu pas un ami, de la famille qui résiderait plus près de ce vétérinaire ? personne en France ? qui pourrait acheter ce produit et te l'expédier ?
peut être qu'un autre internaute aurait une idée ?

crouchnou Envoyé sur : 23/6/2008 11:04
Chiot


Inscrit le: 21/6/2008
Envois: 3 Re: attaques de mouches


bonjour je te remercie de t impliquer autant dans mon problème et j ai suivi tes conseils, j ai téléphoné gentiment au véto qui m envoi le produit par le premier bateau je dois le recevoir mercredi si tout va bien .je te tiens au courant de l évolution des choses merci encore


KIMLEO Envoyé sur : 23/6/2008 19:23
Chien


Inscrit le: 18/3/2007
Envois: 264 Re: attaques de mouches


Super ! je suis très contente pour toi mais surtout pour tes chiens !
j'espère que ça va les soulager un peu et que le produit va s'avérer efficace. Ce n'est pas un produit miracle, je pense qu'il y aura toujours quelques mouches mais bien moins !
J'ai pensé après aussi, ce que tu pourrais faire en attendant, c'est leur passer dans les oreilles, même sur les poils, derrière l'oreille, un coton imbibé avec moitié eau/moitié vinaigre : ça soulage, ça cicatrise et les mouches ont horreur du vinaigre. Il y a un dicton qui dit : "on n'atrappe pas les mouches avec du vinaigre"...
Le vinaigre a de nombreuses vertus dont celui de soulager les piqûres d'insectes (même pour nous).
Voilà, je te souhaite bonne chance et la paix pour tes chiens.
Bien sûr, tu nous tiens au courant.

MITSOU Envoyé sur : 2/7/2008 10:42
Modérateur


Inscrit le: 31/10/2006
Envois: 14178 Re: attaques de mouches


Dans revue spécialisée ... J'ai vu qu'il existait un produit anti-mouches vétérinaire.... FLY**X
Je t'envoie les coordonnées du site internet.

Arme vétérinaire essentielle pour débarrasser l'environnement du "cheval" de la nuisance des insectes.... Il repousse et élimine tous les insectes....

Formule respectueuse de l'environnement.

Merci de nous tenir au courant.... des résultats avec les premiers produits reçus...

----------------



Anonyme Envoyé sur : 2/7/2008 10:46
Re: attaques de mouches


Attention, si c'est pour l'environnement du cheval, c'est pour mettre dans les abris, pas sur les bestioles !
Pour les chevaux et les ânes je mets de l'EMOUC*INE , 100% naturel ( poudre d'os )

MITSOU Envoyé sur : 2/7/2008 11:11
Modérateur


Inscrit le: 31/10/2006
Envois: 14178 Re: attaques de mouches


Merci d'attirer l'attention sur les conditions d'utilisation du produit FLY**X...
Car rien de précis indiqué sur le site...
Je pensais vaporisation directe sur animal...
De toute façon vendu EXCLUSIVEMENT par vétérinaire...

----------------



(1) 2 »
Par conversation | Les + récents en premier Sujet précédent | Sujet suivant | Top

Salut
Un vieux papy avait conseillé à ma mère (qui est éleveuse) de mettre des objets bleus prés du parc du chien. Il parait que cette couleur repousse les mouches. Il est vrai que depuis que ma mère a mis une bache bleue autour de la cabane de nos chiens ils ne sont plus ou peu embetant par les mouches. A essayer ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: MOUCHES TUE ANIMAUX OEUFS LARVEs DEVORE LES ANIMAUX VIVANTS   Sam 9 Juin - 12:15

Page 2 sur 4 • 1, 2, 3, 4








Re: Chien qui attire les mouches
Nelly le Sam 18 Juil 2009, 19:57

.Ici j'utilise le Duowin .... toutes les semaines sur les oreilles pour les volants et tous les 1 mois1/2 sur tout le corps contre tiques et puces.
Nelly
Membre





--------------------------------------------------------------------------------
Messages postés: 14942
Date d'inscription: 16/01/2009
--------------------------------------------------------------------------------
Age: 55
--------------------------------------------------------------------------------
Localisation: St. Martin de Seignanx(64/40)
Mon chien: Thor, Astell, Beltza, Che ki, Ezti, Elite, Gaste, Gaxuxa ... que des B.A.
Sport canin ou activité: éleveur, exposant, conducteur en ring, monitrice de club





.






Re: Chien qui attire les mouches
karchel le Sam 18 Juil 2009, 20:26

.une question, peut-être bête, mais ça marcherais aussi dans une maison envahie par les mouches ? quelqu'un a déjà essayé ?.
karchel
Membre





--------------------------------------------------------------------------------
Messages postés: 408
Date d'inscription: 27/01/2009
--------------------------------------------------------------------------------
Age: 42
--------------------------------------------------------------------------------




.






Re: Chien qui attire les mouches
Elo & ses cabots le Sam 18 Juil 2009, 20:45

.l'emouchine ça marche partout, mais ça sent vraiment mauvais !.
Elo & ses cabots
Membre




Messages postés: 56810
Date d'inscription: 08/12/2007
--------------------------------------------------------------------------------
Localisation: Le Pays de Bray
Mon chien: Une belle bande de barges : 3 croisés bergers et 1 BBM (Tjs dans mon coeur) et 2 types BBM





.






Re: Chien qui attire les mouches
towtue le Sam 18 Juil 2009, 20:52

.pour les mouches à la maison un truc efficace mais pas super esthétique ça reste le ruban gluant là... chez moi j'ai du bol y'en a pas , mais chez une amie elle a tout testé et y'a que ça qui marche.
towtue
Membre





--------------------------------------------------------------------------------
Messages postés: 1360
Date d'inscription: 18/04/2009
--------------------------------------------------------------------------------
Age: 26
--------------------------------------------------------------------------------
Localisation: la roche sur yon
Mon chien: djumbé, déclic et tip top





.






Re: Chien qui attire les mouches
Elo & ses cabots le Sam 18 Juil 2009, 20:56

.mais le ruban sur le chien ça va pas le faire !.
Elo & ses cabots
Membre




Messages postés: 56810
Date d'inscription: 08/12/2007
--------------------------------------------------------------------------------
Localisation: Le Pays de Bray
Mon chien: Une belle bande de barges : 3 croisés bergers et 1 BBM (Tjs dans mon coeur) et 2 types BBM





.






Re: Chien qui attire les mouches
towtue le Sam 18 Juil 2009, 20:57

.lol non mais pour karchel qui demandait pour la maison... ^^.
towtue
Membre





--------------------------------------------------------------------------------
Messages postés: 1360
Date d'inscription: 18/04/2009
--------------------------------------------------------------------------------
Age: 26
--------------------------------------------------------------------------------
Localisation: la roche sur yon
Mon chien: djumbé, déclic et tip top





.






Re: Chien qui attire les mouches
JAVAFOLIE le Sam 18 Juil 2009, 20:58

.Emouchine ne marche pas sur tous les chevaux, le mien de couleur blanche attire les mouches j'ai essayé ce produit et aucun résultat, maintenant il peut avoir des résutats sur le chien.
Le seul truc que j'ai trouvé c'est de mettre de la graisse pour sabot mais bonjour l'aspect du poil après .....
As-tu demandé conseil à un véto ?
Quand au ruban collant pour la maison c'est le seul qui marche à 100% mais pas du tout esthétique .
JAVAFOLIE
Membre





--------------------------------------------------------------------------------
Messages postés: 9412
Date d'inscription: 17/10/2008
--------------------------------------------------------------------------------
Age: 44
--------------------------------------------------------------------------------
Localisation: MORNAS - Vaucluse
Mon chien: Folie : croisée épagneul tricolore et Guinness : Border Collie tricolore
Sport canin ou activité: grandes balades,calins,course à pied,agility





.






Re: Chien qui attire les mouches
JAVAFOLIE le Sam 18 Juil 2009, 21:00

.Sinon tu peux lui fabriquer une couverture nid d'abeille, car cela m'étonnerait que ça existe pour chien. Ca existe pour chevaux peut être pour petit poney.
Rayon matériel équitation cela s'appelle chemise d'été nid d'abeille.
JAVAFOLIE
Membre





--------------------------------------------------------------------------------
Messages postés: 9412
Date d'inscription: 17/10/2008
--------------------------------------------------------------------------------
Age: 44
--------------------------------------------------------------------------------
Localisation: MORNAS - Vaucluse
Mon chien: Folie : croisée épagneul tricolore et Guinness : Border Collie tricolore
Sport canin ou activité: grandes balades,calins,course à pied,agility





.






Re: Chien qui attire les mouches
Elo & ses cabots le Sam 18 Juil 2009, 21:01

.ruban installé il y a une 10aine de jours, 4 mouches dessus mais minimum 50 qui vole dans l'appart..
Elo & ses cabots
Membre




Messages postés: 56810
Date d'inscription: 08/12/2007
--------------------------------------------------------------------------------
Localisation: Le Pays de Bray
Mon chien: Une belle bande de barges : 3 croisés bergers et 1 BBM (Tjs dans mon coeur) et 2 types BBM





.






Re: Chien qui attire les mouches
chris53 le Sam 18 Juil 2009, 21:04

.J'en suis a 3 rouleaux tous les 2 jours .
______________________________

chris53
Modérateur général





--------------------------------------------------------------------------------
Messages postés: 25050
Date d'inscription: 20/05/2007
--------------------------------------------------------------------------------
Age: 38
--------------------------------------------------------------------------------
Localisation: Charentes maritimes
Mon chien: dogues du tibet





.






Re: Chien qui attire les mouches
jean-marc le Sam 18 Juil 2009, 21:07

.chris53 a écrit:
J'en suis a 3 rouleaux tous les 2 jours


J'ai attrapé une mouche et une belle, devine ?.
jean-marc
Membre





--------------------------------------------------------------------------------
Messages postés: 299
Date d'inscription: 27/08/2008
--------------------------------------------------------------------------------
Age: 54
--------------------------------------------------------------------------------
Localisation: Morbihan
Mon chien: 5 filas de São Miguel et 1 cimarron uruguyen
Sport canin ou activité: Education





.






Re: Chien qui attire les mouches
chris53 le Sam 18 Juil 2009, 21:08

.jean-marc a écrit:
chris53 a écrit:
J'en suis a 3 rouleaux tous les 2 jours


J'ai attrapé une mouche et une belle, devine ?

Avec toi je crains le pire .
______________________________

chris53
Modérateur général





--------------------------------------------------------------------------------
Messages postés: 25050
Date d'inscription: 20/05/2007
--------------------------------------------------------------------------------
Age: 38
--------------------------------------------------------------------------------
Localisation: Charentes maritimes
Mon chien: dogues du tibet





.Page 2 sur 4 • 1, 2, 3, 4


--------------------------------------------------------------------------------

Forum du chien CaniForum :: Nos chiens au quotidien :: Santé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: MOUCHES TUE ANIMAUX OEUFS LARVEs DEVORE LES ANIMAUX VIVANTS   Sam 9 Juin - 12:16

http://www.margueritecie.com/parasites.php

lapins Parasites et champignons (Mise à jour : 14/09/2011

Les lapins peuvent être victimes de plusieurs espèces de parasites, le traitement ne concerne pas seulement le lapin atteint mais tous les lapins ainsi que leur environnement.
Vous ne devez pas acheter de produits anti parasitaires à la légère, certains produits pour chien et chats sont extrèmement toxiques pour les lapins. Les pipettes FRONTLINE en particulier peuvent causer la mort de votre lapin, si vous souhaitez utiliser des pipettes anti parasitaires, utilisez des pipettes stronghold chaton. Si vous avez plusieurs lapins il est préférable de les séparer dans les heures qui suivent l'application de la pipette pour éviter que du produit soit avalé lors d'un toilettage mutuel et provoque des troubles gastro intestinaux. Si vous avez un chien ou un chat sur lequel vous avez appliqué un produit anti parasitaire, éloignez-le de votre lapin. N'utilisez pas d'aérosol ou de shampooing anti parasitaires car ils sont souvent toxiques et imprègnent un long moment les poils du lapin.
AVERTISSEMENT : les produits antiparasitaires à base d'huile essentiel de géranium ( eco spot et anibiolys) et FRANCODEX sont eux aussi déconseillés. L'antiparasitaire francodex a causé la mort de 2 lapins de visiteurs du site et l'ECO SPOT a causé des réactions allergiques de type brûlure sur 8 lapins du forum, causant une perte de poils et nécessitant un traitement vétérinaire pour atténuer la douleur ainsi que , chez certains, une perte de l'appétit.
Si vous avez utilisé un de ces produits déconseillés, rendez vous chez votre vétérinaire en cas de : perte d'appétit, létargie, difficultés respiratoires, pertes de poils, convulsions et chute ou hausse brutale de la température, ce sont des signes d'intoxication.


Les parasites
Les puces
Les lapins peuvent aussi bien héberger la puce classique du chien et du chat qu'une espèce spécifique : SPILOPSYLLUS CUNICULI. Cette dernière peut transmettre la myxomatose. Cette puce prolifère particulièrement à la naissance des petits, il faut donc surveiller les nids.
Si votre lapin est infesté il faut le traiter avec une pipette anti puce à acheter chez le vétérinaire( stronghold chaton, advantage chat de moins de 4 kg, advocate). Il faut éviter de traiter une femelle gestante.
Article spécifique sur les puces : Puces

Les Cheylétielles
Cheyletiella parasitovax est un acarien assez fréquent. Il se loge sur le dos du lapin et se nourrit des squames. Au début le lapin semble juste avoir des pellicules, ensuite il se desquame puis peut perdre ses poils. Ces parasites peuvent aussi creuser de micro tunnels sous la peau et transmettre ainsi a myxomatose.
Ce parasite prolifère particulièrement au printemps.
Le traitement des animaux infestés et de l'environnement doit durer 6 semaines, pour en savoir plus sur le traitement posez la question sur le forum. Pour confirmer la présence de ce parasite le vétérinaire fera un prélèvement et une observation au microscope.

Les poux
Il existe un pou du lapin présent surtout dans les élevages. Comme pour les autres parasites il faut traiter avec un produit anti parasitaire aussi bien les lapins que leur environnement.

Les aoûtats
C'est un parasite rare chez le lapin de compagnie mais qui peut faire de gros dégâts. Il se transmet via les végétaux du jardin s'il vit en extérieur ou via le foin et la paille s'ils sont ramassés en plein champs.
Là encore le traitement est assez long.

La gale et gale auriculaire
La gale des oreilles est très fréquente, au début le lapin secoue énergiquement ses oreilles et se gratte mais si rien n'est fait le mal s'étend et peut dans certains cas provoquer une otite , un torticolis et même un syndrome vestibulaire. Cela reste rare cependant et bien traitée la gale se soigne assez rapidement.
Le diagnostic est simple à réaliser car c'est un parasite de grande taille et l'oreille se remplit d'une matière molle et jaune caractéristique.( Il existe aussi une gale de la peau , plus rare)
Voici l'exemple d'une lapine atteinte de gale des oreilles recueillie par la SPACA Montreal. La première photo a été prise le jour de son arrivée, la seconde 6 jours après le début du traitement.



La gale peut aussi s'installer sur d'autres partie du corps où elle provoque démangeaisons et perte de poils :


Le traitement est le même, on applique une pipette de stronghold là où le lapin ne peut pas lécher le produit. Le produit se diffusera par la suite par capilarité. Il faut renouveler les applications jusqu'à la guérison complète.


Les tiques
Si votre lapin sort dans le jardin il peut être parasité par des tiques. Il est possible de le protéger grâce à une pipette de stronghold( à acheter chez votre vétérinaire). Pour retirer les tiques prenez de grandes précautions, utilisez une pince à tiques après avoir endormi le parasite avec du vinaigre.
Les tiques sont vecteurs de la tularémie.


Les mouches
L'été les lapins peuvent souffrir des mouches et plus particulièrement de leurs larves. Les mouches pondent dans le bac à litière ou les replis de peau et les larves se développent soit dans des blessures soit en sous cutané. Il faut désinfecter les plaies, employer un insecticide et donner des antibiotiques jusqu'à la cicatrisation totale des plaies. Il faut donc bien surveiller le bac à litière et le changer plus souvent l'été que le reste de l'année. Surveillez aussi l'hygiène de votre lapin car si le sexe ou l'anus sont souillés d'urine ou d'excréments, cela favorise le parasitage. Faites particulièrement attention aux lapins obèses dont les plis de peau forment un nid douillet et aux lapins atteints de problemes urinaires et digestifs qui seront des cibles privilégiées.
Plus d'infos

Les champignons
Les teignes

Les teignes sont très fréquentes et très contagieuses, elles provoquent des dépilations de formes circulaires. Ces champignons sont transmissibles à l'homme, il faut donc tout désinfecter et les propriétaires du lapin doivent bien souvent se soigner eux aussi.
Articles complémentaires : La teigne par le Dr Mentré. Magazine Lapins Janvier 2010
Les dermatophytoses (Teignes) par le DR Goin : Les teignes

Crédits photos : Bonaventure
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: MOUCHES TUE ANIMAUX OEUFS LARVEs DEVORE LES ANIMAUX VIVANTS   Sam 9 Juin - 12:17

La mouche

Qui est elle ?
Ordre: Diptères
Famille : Muscidés, Fanniidés, Calliphoridés
Taille: 4 à 10 mm
lieu : Tous habitas
Période : Toute l'année

Parmi toutes les mouches qui peuvent entrer dans les maisons on retrouve principalement quatre espèces:
La mouche domestique (Musca domestica), la mouche des étables (Stomoxys calcitrans), la petite mouche domestique (Fannia canicularis) et la mouche des greniers (Pollenia rudis).
La mouche adulte se nourrit de débris végétaux et d'animaux, de sueur, d'excréments, de sang (mouche des étables) et les larves de fumier, de détritus et d'ordures.

Un insecte très envahissant
La mouche a colonisé toutes les régions du monde où vit l'homme, dans son habitation.
Présente de mars à mi- novembre dans nos habitations sous différentes formes: larves, nymphes,, elle ne reste pas enfermée toute la journée; le soir, elle va faire un tour au jardin; au compost, au fumier, vers la mare des canards
Elle squatte les pièces de vie dont elle apprécie la fraîcheur et la pénombre l'été et le grenier pour hiverner l'hiver.
Bien que pas très agréable, la plupart des espèces de mouches ont leur utilité dans notre écosystème (nourriture pour les oiseaux et les poissons, transformation du compost en humus,..)

Porteuse de germes
Cet insecte est l'un des principaux porteurs de germes. Son corps grouille de millions de bactéries et elle en dépose souvent sur les aliments.
Les réserves accumulées pendant le stade larvaire suffisent à maintenir l' adulte en vie, mais qui a quand même besoin d'un apport en sucre, représenté sous des formes diverses: nectar, pollen, miellat, lait, liquide sucré, viande, fruit...
Sans être une grande voyageuse la mouche peut parcourrir plusieurs km afin de s'alimenter Les substances liquides partiellement digérées, sont ensuite aspirées. Pendant qu'elle se nourrit, elle régurgite souvent une partie de son repas précédent et c'est surtout de cette manière qu'elle transmet des microbes pathogènes à nos aliments.


Une reproduction très rapide
La reproduction a lieu en été, où les conditions sont les plus favorables; un bel été lui convient, mais trop de chaleur lui est fatale: au- delà de 30°C, elle devient stérile
Ses aires de reproduction préférées sont les endroits chauds et humides tel que immondices, excréments humains laissés à découvert, fientes, détritus, charogne, fumier, crottin, bouses, viandes, fromages, poubelles..
Selon la chaleur et l'humidité, les oeufs éclosent au bout de 8 à 24 heures et deviennent alors larves, dit aussi asticots, puis nymphes, pendant une brève période avant de se transformer en mouches proprement dite.
L'adulte vit de 10 à 12 jours. On compte de 10 à 30 générations par an

Une seule femelle peut pondre jusqu'à 1000 oeufs, en plusieurs pontes de 150 oeufs chacune.
Dans les meilleures conditions elle peut s'accoupler 2 semaines après l'éclosion et pondre 4 jours après l'accouplement.

Attention aux insecticides
Des aérosols " spécial mouche " à base de pyréthrinoïde renforcée au DDVP sont à proscrire car les mouches, en raison de la rapidité de leur cycle de reproduction, développe aisément des souches qui résistent aux aérosols.
Attention également aux insecticides commençant par BIO qui contiennent de la perméthrine (pesticide organochloré de la famille des pyréthrinoïdes) ce produit est biodégradable mais n'a rien de naturel (synthèse) et encore moins biologique. La toxicité de la perméthrine chez l'homme n'est encore pas classée, mais elle très toxique pour tous les animaux à sang froid et n'est pas tolérée chez le chat, elle peut provoquer des symptômes type convulsions.

Notre conseil
Si cela n'est pas déjà fait, il faudra prendre en compte à un minimun de règles d'hygiène élémentaires qui limiteront leurs reproductions et leurs alimentations: tas de fumier, tas d'ordures, eau dégout, sac poubelle,... globalement toutes matières organiques en décomposition.


Vous devez essayé de stopper son développement en traitant avec notre insecticide toutes les zones ou elle peut se reproduire.


Vous devez essayer de détruire un maximum de mouches, plus il ya de mouches plus elles vont pondrent et plus vous en aurez.
Les moyens à votre disposition sont nombreux mais pas toujours efficace!
Les moyens mécaniques sont quand même les plus efficaces, la tapette à mouches, l'aspirateur ou les bandes de glu par exemple.
Concernant l'aspirateur, éviter de laisser les mouches dans le sac sinon vous risquez de vous retrouver avec une colonie de larves, vous pouvez vaporiser par le tube d'aspiration un insecticide mais attention à ne jamais utiliser un insecticide inflamable sinon vous risquez que votre aspirateur prenne feu , notre insecticide 4J contenant de l'eau vous ne risquez rien.


Les moyens chimiques pas toujours efficaces et pas toujours très sain pour la santé (bombe, granulé, pastille, diffuseur,..), lisez l'étiquette de votre produits et surtout les précautions d'emploi et les pictogrammes!.
Les plus naturels sont ceux qui contiennent du pyrèthre naturel bien sûr, comme notre insecticide 4J ou la bombe Ecodoo, attention quand même à ceux qui contiennent du PBO (pyperonyl butoxyde).
Le pyrèthre naturel à des avantages mais sa durée de vie etant limitée dans le temps (peu de rémanance) il faudra donc en mettre régulièrement



Quand la quantité de mouches dans la pièce est suffisament réduite, vous pouvez protéger votre volume contre l'intrusion de nouvelles mouches.
Pour cela vous allez traiter avec notre répulsif insectes volants ou et avec anti-mouches aries tous les lieux ou elles peuvent pénétrer (rideaux voilages, encadrement de porte,..) mais également toutes les surfaces que vous souhaitez protéger, ce qu'il faut c'est créer un volume de répulsion.


Suite à une invasion de grosses mouches sur toutes les surfaces vitrées de nos locaux nous avons procédé à un essai de notre insecticide 4J concentré à 10%. Après quelques pulvérisations sur les surfaces vitrées l'ensemble de toutes les mouches sont tombées sur le sol et sont mortes peu de temps après (voir photo ci-dessous)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: MOUCHES TUE ANIMAUX OEUFS LARVEs DEVORE LES ANIMAUX VIVANTS   Sam 9 Juin - 12:18

Moustiques et mouches !!!!!!!

Bonjour,

Mes chiens se font achaler par les mouches et moustiques sans arrêt, c'est l'enfer.
Ils ont les oreilles (intérieur) croutées à cause des piqures et autours des yeux c'est légèrement gonflé, voire un peu saignant certains jours.

J'ai essayé de la citronnelle, de la lavande, du OFF...
Est-ce que vous avez un truc miracle ? Parce que là je suis à veille de transformer le chenil en gazébo, je ne vois plus d'autre solution...

Et pour soigner ces piqures avez-vous des trucs ?

Merci !
-------------
Marie Dubois
Amarok mâle croisé Samoyède x Malamute, 9 août 2010
Nikita des première neiges - Asiaq femelle Samoyède, 23 septembre 2010

RIP Sam, bichon x caniche, mon meilleur ami d'enfance (avril 1994 - 9 avril 2010)

Noexus (Homme)
Membre

Enregistré le 14-10-2007
Posts : 237
Ville : Québec
Posté le 15-06-2011 à 06:46:21 Profil Email Homepage
Allo!

déménage tes chiens hors du bois! Bien que je sois un peu moins isolé, j'apprécie le fait d'être en plein champ pour cette raison. Pas de moustiques pour les chiens! Avec le vent et le bois qui est à plus ou moins à 1 km ça donne une chance

Sinon, à ce qu'il paraît l'huile de bain Skin So Soft Original de Avon fait des miracles. Beaucoup de personnes l'utilisent sur leurs chevaux et je connais un musher qui l'utilise sur ses chiens et c'est le meilleur produit qu'il a pu trouver jusqu'à maintenant.

Pour ma part je ne l'a jamais utilisé car pas nécessaire mais à entendre les commentaires ça semble efficace en siouplè!

J'ai été faire un tour sur leur site et c'et 10$ pour 500 ml, quand même pas trop pire!

Au plaisir!
[15 Juin 2011 : Edité par Noexus]
-------------
Renaud Trudel

widge (Homme)
Membre

Enregistré le 17-12-2009
Posts : 130
Ville : st-hedwidge
Posté le 15-06-2011 à 15:01:32 Profil Email
SALUT. moi aussi mes chiens sont dans le bois et javait ce genre de probleme la premiere annéé. oreille tres enflé avec des croutes de sang, alentour des yeux parfois enflé aussi ... pour resoudre le probleme je leurs mets de la creme a mouche (WALKIN) partout dans les oreilles et un peu a lentour des yeux et cest vraiment tres efficace. depuis que je fait ca je nai plus aucun probleme de vampires je fait aussi environ 1 fois par semaine dans le temps des vampires , un petit feux directement dans mon chenil au centre. jattend quil soit ben pogné et ensuite je letouffe avec de la paille .ce qui fait vraiment beaucoup de fumé et les bebittes ca naime pas ca la boucanne faique... juste avec lodeur qui se colle au branches et au feilles des arbre ca diminu vraiment les vampires.juste un petit conseil pour la creme a mouche assure toi bien que les chiens ne puisse pas se liché car tu va voir quils naiment vraiment pas le gout.. pas de probleme juste des solutions
-------------
-----------------------------
Sébastien Girard


Noéchouelle (Femme)
Membre

Enregistré le 26-10-2008
Posts : 458
Ville : Sainte-Thècle
Posté le 15-06-2011 à 15:48:21 Profil Email
Salut
moi je suis comme Noexus, je suis en champs, on a pas trop de moustiques, mais il y en a quand même. Moi mon gros problème c'est les mouches noires parce que suis sur une écurie. L'année passé j'ai mis du 'swat' sur les oreilles de mes chiens. C'est un produit très fort et très chimique. Ça a fait pseudo la job. J'avais essayer la lavande aussi, ça fonctionne, mais pas longtemps. Il faut de quoi qui tuff.
Cette année j'essaie l'huile de Neem. C'est une huile végétale qui est extraite a partir des graines d'un arbre originaire de l'inde. Ca sent la noix un peu spéciale, mais a date ca fonctionne mieux que bien des choses et ça reste longtemps. Cette huile est utilisé comme anti-parasitaire en Inde. C'est aussi un bon traitement préventif contre les puces. Donc, j'en met dans le cou et sur le bas du dos de mes chiens. En plus, cette huile goute très amer, donc les chiens ne la lèche pas.
J'ai mélangé aussi quelques gouttes, pas trop, d'huile essentielle d’eucalyptus citronnée et de géranium. Ces huiles ont fait l'objet d'étude et il semble que ce soit les plus efficace contre les mouches et moustiques.
Si vous voulez commander tout ça, vous pouvez le faire à distance chez Union nature. Il ont un site internet. L'huile de Neem est peu couteuse.
-------------
Noémie, Taïaut, Theata, Sayan et Winter

_isa_ (Femme)
Modérateur

Enregistré le 02-12-2002
Posts : 1041
Ville : Montmagny, Québec,Canada
Posté le 15-06-2011 à 18:29:24 Profil Email Homepage
Moi itou c'est l'enfer les mouches cette année et je suis dans le bois.
J'utilise la crème à mouche Watkins depuis des années, c'est ce qui fonctionne le mieux pour moi! Au début j'avais de la misère à en trouver, mais maintenant il y en a chez Canadian Tire, Latulippe, et même au Uniprix. On s'en sert beaucoup pour nous-même aussi.
Attention proche des yeux par contre, ça contient du deet.

Bonne chance,
-------------
Isabelle Vézina
www.isavez.com

Broken ear (Homme)
Membre

Enregistré le 09-02-2010
Posts : 144
Ville : St-Cuthbert
Posté le 16-06-2011 à 05:47:07 Profil Email
@Noé: et est-ce vraiment efficace pr protéger aussi tour des yeux et oreilles... ? Si oui, tu pourrais faire ta concoction-maison et en vendre à tous les mushers !...... ?

Et pour cqui est du Watkins ou autre chimique:
1. faut en mettre a l'heure.
2. pas sur que c une bonne chose si ça coule ds les yeux...


-------------
Martin
Démon, Tonnerre, Hanna, Tuktu

widge (Homme)
Membre

Enregistré le 17-12-2009
Posts : 130
Ville : st-hedwidge
Posté le 16-06-2011 à 11:31:04 Profil Email
pour ma par la creme fonctionnent tres bien et je nai pas a en mettre tous les heures en plus vu que cest une creme, en massant un peu la creme, quand on lapplique dans les oreilles, rentre dans la peau donc sa reste longtemps et ca ne coule pas ! moi je men sers pour moi-meme et cest excellent. je nai jamais eu de plaque sur le corps ou tous autre reaction (chimique) sur moi donc je nai aucun soucis pour en mettre sur les oreilles de mes chiens , vu que je considere , a la base que mes chiens sont 10 fois plus tof que moi. le feu de boucanne dans le chenil maide beaucoup aussi . je vais aller voir le site proposé par néo. l huile de Neem. merci probablement une autre belle alternative
-------------
-----------------------------
Sébastien Girard


Noéchouelle (Femme)
Membre

Enregistré le 26-10-2008
Posts : 458
Ville : Sainte-Thècle
Posté le 16-06-2011 à 23:54:26 Profil Email
C'est sure que les gens n'ont pas nécessairement des réactions cutanées avec les crèmes chimiques. Ça reste des molécules qui sont rapidement absorbé par la peau et qui doivent être traiter comme des toxines par les organes éliminatoires. Il me semble avoir lu que souvent les gens qui sont très en contact avec des substances chimique développent des allergies, etc. Le système immun devient plus réactif. Mais bon, faut pas virer fou avec ça, des fois on a pas le choix. Mais moi quand j'ai des solutions naturels qui fonctionnent, je tend à aller vers ça.
J'y ai pensé de faire un produit pour chiens et même chevaux avec ces huiles, pour le moment je vais encore tester le produit jusqu'à la fin de l'été. Vous irez voir mon blog je vais y ajouter la page soins aux animaux bientôt
Il semble que le vinaigre de cidre de pomme avec des gousses d'ail hachées et macérés quelques semaines et ensuite filtrer soit aussi une bonne alternative contre les mouches. En spray ça doit bien fonctionner pour les chevaux, mais pour les chiens l'huile est définitivement mieux. Elle s,applique très bien sur les oreilles et autour des yeux. Mais ne la mettez pas trop près des yeux, surtout si il y a des huile essentielles dans le mélange. Ça ne sert à rien de toute façon les mouches ne viennent carrément plus quand le chien sent l'huile de Neem. Et sur nous non plus d'ailleurs.
J'ajoute aussi que les huiles essentielles d'eucalyptus citronnée et de géranium sont sécuritaires chez les animaux. Ce ne sont pas toutes les huiles qui le sont. Donc, attention! La lavande est sécuritaire et le tea tree aussi. En passant lavande et tea tree font des merveille pour les hot spots! Appliquer pure ou diluer moité moité avec de l'huile végétale, appliquer 2 à 4 fois par jour.

-------------
Noémie, Taïaut, Theata, Sayan et Winter

astrolus (Femme)
Membre

Enregistré le 03-03-2008
Posts : 68
Ville : Québec
Posté le 20-06-2011 à 13:12:18 Profil Email
Finalement j'ai opté pour plusieurs solutions en même temps.

J'ai mis quelques gouttes d'huile essentielle de Lavande dans un flacon de spray anti-moustique à la citronnelle et eucalyptus. Fait que c'est maintenant citronelle, eucalyptus et lavande !! Mais c'est gras quand même ce spray, ça leur graisse le poil... mais au moins c'est naturel, j'ai pas peur d'en mettre.

J'ai mis aussi de la crème Watkins au DEET directement sur la peau dans les oreilles. Et je peux vous dire que c'est efficace !!
Les croutes et boutons ont beaucoup diminués depuis.

Je vais essayer de trouver de l'huile de Neem, comme c'est de l'huile, en plus, je pourrais ajouter de l'huile essentielle d elavande dedans.

Je vais peut-être faire un petit foyer extérieur proche du chenil pour faire du feu et de la fumée, mais j'ai peur d'enfumer les chiens aussi... la fumée ça pique à la gorge et aux yeux pour nous, alors j'imagine que pour les chiens aussi.
-------------
Marie Dubois
Amarok mâle croisé Samoyède x Malamute, 9 août 2010
Nikita des première neiges - Asiaq femelle Samoyède, 23 septembre 2010

RIP Sam, bichon x caniche, mon meilleur ami d'enfance (avril 1994 - 9 avril 2010)

astrolus (Femme)
Membre

Enregistré le 03-03-2008
Posts : 68
Ville : Québec
Posté le 20-06-2011 à 13:13:48 Profil Email
Finalement j'ai opté pour plusieurs solutions en même temps.

J'ai mis quelques gouttes d'huile essentielle de Lavande dans un flacon de spray anti-moustique à la citronnelle et eucalyptus. Fait que c'est maintenant citronelle, eucalyptus et lavande !! Mais c'est gras quand même ce spray, ça leur graisse le poil... mais au moins c'est naturel, j'ai pas peur d'en mettre.

J'ai mis aussi de la crème Watkins au DEET directement sur la peau dans les oreilles. Et je peux vous dire que c'est efficace !!
Les croutes et boutons ont beaucoup diminués depuis.

Je vais essayer de trouver de l'huile de Neem, comme c'est de l'huile, en plus, je pourrais ajouter de l'huile essentielle d elavande dedans.

Je vais peut-être faire un petit foyer extérieur proche du chenil pour faire du feu et de la fumée, mais j'ai peur d'enfumer les chiens aussi... la fumée ça pique à la gorge et aux yeux pour nous, alors j'imagine que pour les chiens aussi.
-------------
Marie Dubois
Amarok mâle croisé Samoyède x Malamute, 9 août 2010
Nikita des première neiges - Asiaq femelle Samoyède, 23 septembre 2010

RIP Sam, bichon x caniche, mon meilleur ami d'enfance (avril 1994 - 9 avril 2010)

Noéchouelle (Femme)
Membre

Enregistré le 26-10-2008
Posts : 458
Ville : Sainte-Thècle
Posté le 21-06-2011 à 14:58:38 Profil Email
oui ca graisse, mais ca dérange pas les chiens. mes chiesn ont les oreilles huileuses tout l'été
Pour ce qui est de la fumer, je suis aller faire du camping en fion de semaine et mes chiens se couchait en plein dans la boucane des fois. je ne sais pas si ca leur dérange tant que ca. ca doit dépendre des chiens. Ils sont tous différents
-------------
Noémie, Taïaut, Theata, Sayan et Winter

Mab (Femme)
Membre

Enregistré le 03-08-2011
Posts : 32
Ville : Lac St-Jean
Posté le 06-08-2011 à 14:03:02 Profil Email
Huile de Neem

L'huile de Neem, peut-on la trouver au Lac St-Jean?

Sky (Femme)
Membre

Enregistré le 18-10-2009
Posts : 134
Ville : magog
Posté le 31-08-2011 à 06:29:46 Profil Email Homepage
Moi, j'utilise la crème pour chevaux SWAT. Description: "Un produit anti-mouche pour blessures et plaies". Ça fonctionne bien si on l'utilise régulièrement.
-------------
Emilie

La Meute

DomDom (Homme)
Membre

Enregistré le 06-07-2011
Posts : 6
Ville : Lac Supérieur
Posté le 31-08-2011 à 22:17:48 Profil Email Homepage
Salut,

Bcp de mouches chez nous aussi, plus que les autres années. J'ai essayé ben des produit, mais quand y a de la mouches (a en avaler juste en respirant) y a pas grand chose qui fait des miracles.
Je mets de la consoude, c'est un cicatrisant puissant qui regénère les tissus très efficacement. Ça éloigne pas les mouches mais ça soigne les plaies et comme c'est dans une base de cire d'abeille, les mouches sont gênés pendant un certain moment. Bon, c'est pas l'idéale si les chiens en liche car dure pour le foie, mais mon vieux Hercule en mangeais des feuilles fraiches quand y avais mal a l'estomac. Ça se vent en onguent par La Clef des Champs dans toute les boutiques d'aliment naturel, des laurentides du moins, ailleurs, sait pas.
Si ça peut aider...

Dom Loiselle

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: MOUCHES TUE ANIMAUX OEUFS LARVEs DEVORE LES ANIMAUX VIVANTS   Sam 9 Juin - 12:19

Comment j'élève mes chiots Montagne

Ce texte fait suite à mon article « Evaluation du potentiel de travail de chiots Montagne des Pyrénées destinés à la protection des troupeaux » paru dans le bulletin de la RACP N°92-2011. Il précise de quelle manière j’élève mes chiots Montagne dans ma ferme. Mon troupeau est composé de brebis de race Cameroun et de chèvres de race Anglo-Nubienne. Elles mettent bas chaque année au printemps.






Elever des chiots pour le troupeau






Ma première portée de chiots Montagne des Pyrénées LOF est née en 2006. Au fil des années j’ai découvert, non sans émerveillement, toutes les potentialités de nos chiens, particulièrement lorsqu’elles s’appliquent au troupeau. Mes Montagnes travaillent quotidiennement avec mes chèvres et mes brebis. Dans le passé ils ont également protégé un troupeau d’alpagas, passant d’une espèce à l’autre sans aucune difficulté.






N’ayant jamais utilisé de chien de conduite dans mon troupeau de chèvres, j’ai découvert le chien de protection sans aucun à priori concernant son éducation. Vivre au quotidien avec une meute de Montagnes et un troupeau a été mon professeur. Ce sont mes chiens qui m’ont tout appris. Par exemple l’importance du marquage du territoire à la fois par les mâles mais aussi par les femelles. Ayant consigné mes observations, j’ai pu vérifier qu’elles étaient reproductibles au sein de la meute. J’en ai donc tiré des enseignements pour préparer au mieux mes chiots à leur future vie de chiens de protection.



Le rôle du naisseur est déterminant dans la réussite de la mise en place au troupeau d’un chien de protection. Hors ce rôle est toujours sous-estimé et simplifié à l’extrême dans le discours actuel concernant les chiens de protection. Ainsi il est conseillé impérativement que les chiots soient issus de parents au travail, qu’ils naissent en bergerie et passent tout leur temps dans le troupeau pratiquement sans contact avec les humains. A mes débuts dans l’élevage ce type de conseils m’a plutôt conduit à des échecs qu’à des réussites. Comme pour toutes mes propositions, ce texte n’est pas définitif car ma pensée évolue avec le temps et l’expérience. Il fait le point à un instant donné sur mes pratiques d’élevage toujours susceptibles d’améliorations.






Cette méthode d’élevage s’adresse aussi bien aux chiots destinés à la protection des troupeaux qu’à la compagnie puisque systématiquement dans mes portées les chiots partent pour l’une et l’autre de ces destinations. Les chiots qui partent pour la compagnie ne peuvent que bénéficier des multiples stimulations offertes par la vie dans une ferme. Ils s’adaptent d’ailleurs très bien à leur nouvelle vie.






La relation que j’établis avec mes chiots commence très tôt. En effet je leur parle lorsqu’ils sont encore dans le ventre de leur mère à l’occasion des promenades du matin et du soir avec toute la meute. Les chiennes gestantes sont toujours très proches de moi à cette période.




La naissance : bergerie ou pas bergerie ?






Après avoir laissé mes chiennes mettre bas en bergerie pendant plusieurs années je fais le constat que j’ai systématiquement perdu des chiots. Chaque fois ils sont morts écrasés pendant la nuit durant leur première semaine de vie. A l’inverse il faut noter que je n’ai jamais eu aucune infection chez ces chiots pourtant nés dans la litière des chèvres et dont je ne désinfecte jamais le cordon ombilicale. Même en hiver je n’ai jamais mis de lampe chauffante sur les portées et les chiots l’ont toujours bien supporté.


Les chiennes qui mettent bas sur la paille ont tendance à creuser un nid en forme de cuvette dans le fumier. Lorsque la chienne se lève pour aller boire, manger ou faire ses besoins, les chiots se retrouvent entassés les uns sur les autres au fond du nid. Si la mère se recouche sans trop de précaution sur sa portée, des chiots se retrouvent coincés sous elle. Sans intervention rapide ils meurent étouffés.






J’ai donc décidé de modifier cette première étape en autorisant la mise bas en bergerie ou même dans la pâture. Mais je récupère ensuite les chiots et la maman que j’installe chez moi. J’utilise dans la maison une caisse de mise bas de dimension 1,60 x 1,40 m avec des barres anti-écrasement. Je reste présent pendant toute la durée de la mise bas. Les chiennes recherchent d’ailleurs mon contact lorsque le travail démarre. Pour sa deuxième portée, Dune pleine de 11 chiots a sauté la barrière au pâturage – chose qu’elle ne fait jamais – pour venir me chercher à la maison … A sa première mise bas en bergerie elle a écrasé les deux premiers jours 6 de ses 10 chiots. Sur cette deuxième mise bas tous les chiots ont survécu mais au prix de nombreuses interventions de ma part, la chienne manquant à nouveau totalement de délicatesse envers sa portée.


Les chiots vivent donc une dizaine de jours sous une surveillance constante, jour et nuit. Lorsque je dois sortir m’occuper des autres animaux de la ferme, je prends la chienne avec moi. Sachant qu’à cette période elle fait téter ses bébés à peu prés toutes les deux heures. J’attends qu’une tétée soit terminée avant de sortir avec elle. Cela ne pose aucun problème à la mère qui soit reste à proximité soit rejoint la meute et le troupeau le temps que je la ramène vers ses chiots.


Faire vivre les chiots à l’intérieur présente aussi l’avantage en été de les protéger des mouches qui sont extrêmement nombreuses et agressives. Sur les chiennes elles-mêmes et du fait des pertes de fluides qui suivent la mise bas, les mouches pondent sur la moindre trace de sang. Des asticots se développent alors en moins de 24 heures sur la région génitale provoquant des lésions profondes. Il faut exercer une surveillance constante pour limiter ces problèmes qui touchent aussi mes brebis et mes chèvres pendant toute la période des grandes chaleurs. En été, maintenir les chiennes dans la maison juste après la mise bas permet de limiter grandement ces inconvénients.





Le retour à la ferme : phase de 2 à 4 semaines






Les 15 premiers jours passés, les chiots sont suffisamment gros et mobiles pour que le risque d’écrasement soit pratiquement écarté. Ils rejoignent alors un boxe proche de la bergerie avec leur mère de façon à sentir et ressentir l’ambiance du troupeau (bêlements, bruits de cloches, aboiement des autres chiens, bruits et odeurs variés de la ferme).






Pendant la saison de garde, les chiennes allaitantes laissent leur portée pour rejoindre la meute et le troupeau. Elles sont ainsi absentes pendant les deux à trois heures que dure le pâturage, matin et soir. A leur retour elles vont immédiatement retrouver et nourrir leurs petits. Pendant ces absences, et pour leur sécurité, les chiots sont enfermés dans leur boxe.







Ils commencent à manger des croquettes sèches dès trois semaines. Ils consomment aussi du lait frais de chèvre entier lorsque les chèvres sont en lactation.


J’ai l’habitude de mettre ma main dans la gamelle au début de leur repas pour leur montrer que je peux approcher la nourriture sans pour autant la leur enlever. Le sevrage par la mère intervient de façon très variable, d’une chienne à l’autre, et d’une portée à une autre pour la même chienne, soit entre 3 et 8 semaines.




Les manipulations sur les chiots






Ces exercices ne me prennent que quelques minutes le matin pour la manipulation de toute la portée. Ils sont répétés sur une douzaine de jours seulement car rapidement intégrés par les chiots.






Pour stimuler, éveiller et désensibiliser mes petits Montagnes je les porte individuellement dans mes bras. Ensuite je les manipule et caresse leurs quatre pattes, leurs deux oreilles et leur ventre. Je leur ouvre la gueule. Et je les oblige enfin à me regarder droit dans les yeux pendant quelques secondes chaque jour.


Ils ont par ailleurs accès à des bouteilles en plastique qui leur servent de jouets. Ils entrent en contact de façon naturelle avec tous les autres animaux de la ferme sans que j’aie besoin de les forcer à le faire (chiens, chèvres, brebis, volailles, chats, cochons).





La ferme : phase de 4 à 12 semaines






A leur troisième semaine le parc de découverte situé dans la cour de la ferme (20 m²) permet aux chiots encore patauds de faire connaissance en toute sécurité avec tous les autres animaux de la ferme.


Dès 4 semaines les chiots circulent librement dans la cour au milieu de la meute. Entre 4 et 8 semaines les chiots partent d’eux même, chacun à son rythme, à la découverte du troupeau en passant sous les barrières de la bergerie et en rejoignant les chèvres et les brebis.






Entre 8 et 12 semaines les phases de jeu et de poursuites sont très importantes entre chiots d’une même portée, de même que les expériences de soumission aux adultes. Il est essentiel que les jeunes ne soient pas privés de ces confrontations au sein de leur propre espèce. C’est pendant cette période que les chiots apprennent à marcher en laisse et à rester à l’attache. Pour ceux qui naissent en saison de pâturage, c’est à ce moment-là qu’ils commencent à suivre spontanément le troupeau qui part en montagne encadré par les chiens adultes. Aussi jeunes ils sont déjà capables de suivre le troupeau pendant tout son déplacement de plusieurs kilomètres. Ceux qui naissent en période hivernale passent une grande partie de leur temps dans la bergerie tout en ayant un accès libre à la cour de la ferme. Ils ne sont jamais contraints à rester dans le troupeau.



Dans cette phase de développement les chiots sont souvent tentés de courir par jeu après les volailles qui circulent librement dans toute la ferme. Il me faut donc être vigilant et bloquer ces tentatives. Les jeunes chiens comprennent très vite ce qu’ils n’ont pas le droit de faire.






La présence d’un mâle, qu’il soit le père ou non, est importante car il joue un rôle prépondérant dans l’éducation à la hiérarchie des chiots. Les mères sont souvent très permissives avec leurs petits alors qu’un mâle ne laisse rien passer. Vivre au milieu des adultes permet aux chiots d’expérimenter et d’acquérir un self-control ainsi qu’un langage et des codes sociaux qui feront d’eux plus tard des chiens équilibrés.






Les repas se déroulent deux fois par jour, matin et soir à heures fixes, en présence de tous mes chiens. Je dispose mes gamelles sur une ligne droite qui traverse toute la cour de ma ferme. Les chiens et les chiots se répartissent les gamelles sans que j’aie besoin d’intervenir. Mes chiots sont aussi en contact régulier avec mes autres chiens bouledogue français, bulldog anglais et Dogue du Tibet. Ils côtoient ainsi tous les jours des chiens de différentes tailles et couleurs.






Avant le départ vers leur nouveau troupeau, les chiots sont testés avec la méthode que j’ai mise au point de façon à contrôler leur bonne aptitude au travail. Ils quittent la ferme à 12 semaines minimum alors que les chiots destinés à la compagnie partent à 10 semaines.





L’arrivée dans le nouveau troupeau






Il ne faut pas trop demander et trop attendre d’un chiot lorsqu’il arrive dans son nouveau troupeau. C’est toujours un bébé qui hier encore jouait avec ses frères et sœurs en toute insouciance. Brutalement alors qu’il vivait au sein d’une meute, il se retrouve souvent tout seul dans un endroit inconnu avec des personnes étrangères et un nouveau troupeau. Cela est source d’un stress inévitable que des chiots bien éduqués surmontent rapidement. On ne peut pas attendre d’un chiot qu’il ait un comportement de chien adulte du jour au lendemain. En la matière l’éducation du berger est largement aussi importante que celle du chiot ! Le potentiel de travail d’un chiot peut être irrémédiablement gâché par des réactions inadaptées du berger. J’assure donc un suivi de mes chiots à distance pendant les premières semaines suivant leur arrivée dans leur nouveau troupeau.






L’éducation du chiot se fait par étapes et dans le temps. Il ne faut pas vouloir aller trop vite. Un chiot de 5 mois ne peut pas protéger efficacement un troupeau. L’apprentissage est bien sûr grandement facilité si le jeune travaille avec des chiens adultes.


Les chiots ont besoin d’avoir des contacts avec les autres chiens de leur nouvelle exploitation, qu’ils soient chiens de protection, de conduite ou chiens de compagnie. Il est important qu’ils puissent jouer régulièrement avec leur espèce de façon à éliminer leurs excédents d’énergie qui autrement seront utilisés pour faire des bêtises comme jouer avec les oreilles et les queues des agneaux. Chez des chiots équilibrés, les phases de jeu restent cependant réduites et le chiot demande spontanément à rejoindre son troupeau.







A leur arrivée, les chiots doivent également être présentés à tous les membres de la famille prise au sens large, humains et animaux.





Pour une meilleure compréhension du chiot






La description du jeune chien par la comportementaliste norvégienne Turid Rugaas http://www.canis.no/rugaas/ a été pour moi riche d’enseignement et a modifié considérablement mon approche. Elle explique que les jeunes chiens :






- ont besoin d’action et de vitesse


- qu’ils s’ennuient facilement si aucun évènement intéressant ne se produit


- que leur self-control est très limité voire inexistant


- que leur capacité de concentration est très réduite


- qu’ils passent principalement leur temps à jouer


- qu’ils ne peuvent apprendre à se maîtriser que très progressivement


- qu’ils doivent fréquenter leurs congénères


- qu’ils doivent vivre des situations différentes et faire des rencontres variées






Il est donc nécessaire de respecter l’évolution du chiot vers le chien adulte en répondant à ses besoins, notamment de jeu. Comparés à d’autres races les chiots Montagne sont peu turbulents. Ils s’adaptent facilement et rapidement à un nouvel environnement.






Bien sûr il faut absolument éviter de placer le chiot dans des situations qu’il ne pourra pas gérer. Ainsi je déconseille fortement d’intégrer un chiot de moins de 6 mois dans un troupeau de brebis à l’agnelage. D’une part les brebis risquent d’être agressives envers le chiot pour protéger leurs rejetons et d’autre part le chiot sera fortement tenté de considérer les jeunes agneaux comme des compagnons de jeu à l’égal de ses frères et sœurs de portée. Autant les chiots savent se réguler entre eux, autant un agneau ne possède pas les codes et les signaux pour avertir le chiot qu’il va trop loin dans le jeu jusqu’à provoquer une blessure.







Je n’ai personnellement jamais remarqué de véritable crise d’adolescence chez mes jeunes Montagnes qui conservent un comportement très stable.






En terme de maniabilité du chien tout se joue pendant le premier mois de présence au nouveau troupeau. Il est particulièrement important de consolider pendant cette période la relation « chiot-berger-troupeau » à travers des exercices simples et rapides deux fois par jour. Il est par exemple important que le berger prenne le temps de promener son chiot en laisse ne serait-ce que pour le sortir de la bergerie et lui faire découvrir les limites de son territoire. La promenade en laisse, vécue comme un instant de détente, est aussi une excellente occasion de renforcer le lien entre le berger et son chien sans que cela se fasse au détriment du troupeau. Il faut également faire découvrir au chiot des situations nouvelles comme le promener en voiture, lui faire visiter une exploitation voisine, le mettre en présence d’enfants et le faire marcher dans les rues d’un village.






Je conseille aux bergers de laisser leurs chiens manger les placentas et les morts nés pendant l’agnelage. Les chiens adultes gardent les cadavres en les consommant partiellement. Les Montagnes lèchent aussi les agneaux ou les chevreaux nouveaux nés à la naissance. Tous ces comportements sont normaux. Il ne faut surtout pas les interdire ou pire encore les sanctionner. Par contre il faut pouvoir les superviser lors des premières expériences du jeune chien.






La violence physique ne doit jamais être utilisée pour corriger un mauvais comportement du chiot. Signifier son mécontentement puis ignorer le chiot, lui tourner le dos et partir sera bien plus efficace tout comme le féliciter lorsqu’il se comporte bien. Sur ce plan de la compréhension « humain-chien » je ne peux que vous recommander le merveilleux ouvrage de Turid Rugaas « Les signaux d’apaisement » aux Editions du Génie Canin.





Nos Montagnes dans les troupeaux …






Elever des chiots Montagne des Pyrénées pour la protection des troupeaux n’est en définitive pas si compliqué. L’environnement dans lequel ils grandissent doit être rempli de stimulations de toutes natures. De nombreux problèmes de comportement rencontrés chez le chien de protection adulte seraient évités si les chiots étaient mieux préparés à leur nouvelle vie et mieux socialisés.



Il va s’en dire que la génétique portée par le chiot est tout aussi importante que son éducation d’où l’intérêt de travailler avec des chiens LOF aux origines connues.







Encourager le retour de vrais « patous » dans les troupeaux serait sans aucun doute la meilleure démonstration du potentiel de nos chiens de Montagne des Pyrénées quelle que soit leur destination, le travail ou la compagnie.






Mathieu Mauriès


Elevage du Hogan des Vents


Alpes de Haute Provence



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: MOUCHES TUE ANIMAUX OEUFS LARVEs DEVORE LES ANIMAUX VIVANTS   Sam 9 Juin - 12:19



http://www.companion.bayer.be/fr/apercu-des-produits/category/hond

Aperçu des produitsProduitsChats
Chiens
Environnement
VersDrontal® Dog Flavour
Spectre large: Agit contre les vers ronds et les vers plats
Une seule dose par traitement
Comprimés appétissants au goût de viande de boeuf
Plus d'infosDrontal® Large Dog Flavour
Large spectre: Actif contre les vers ronds et les vers plats
Une seule administration par traitement
1 comprimé appétissant par 35 kg
Plus d'infosDrontal® Pup
Contre les vers ronds
Facile à administrer (suspension)
Plus d'infos.

PucesAdvantage® Chien
Prévention et traitement des puces, traitement des poux
Tue les puces vite et au contact. Les puces ne doivent pas sucer du sang.
Facile à utiliser (spot-on)
Protège durant 4 semaines contre les
Plus d'infosAdvantix® (pour chiens)
Spot-on (gouttes sur la peau intacte de la nuque)
Tue les puces et les tiques
Effet répulsif contre les tiques.
Effet répulsif contre les moustiques, phlébotomes et mouches d'étable.
Plus d'infosKiltix®
Collier contre les tiques et les puces
Agit jusqu'à 6 mois contre les tiques
Disponible en différentes tailles
Plus d'infosPropoxur® Chien
Collier contre les puces et les tiques
Efficacité de 4 mois contre les puces
Efficacité de 8 semaines contre les tiques
Plus d'infos.

TiquesAdvantix® (pour chiens)
Spot-on (gouttes sur la peau intacte de la nuque)
Tue les puces et les tiques
Effet répulsif contre les tiques.
Effet répulsif contre les moustiques, phlébotomes et mouches d'étable.
Plus d'infosKiltix®
Collier contre les tiques et les puces
Agit jusqu'à 6 mois contre les tiques
Disponible en différentes tailles
Plus d'infosPropoxur® Chien
Collier contre les puces et les tiques
Efficacité de 4 mois contre les puces
Efficacité de 8 semaines contre les tiques
Plus d'infos.

PouxAdvantage® Chien
Prévention et traitement des puces, traitement des poux
Tue les puces vite et au contact. Les puces ne doivent pas sucer du sang.
Facile à utiliser (spot-on)
Protège durant 4 semaines contre les
Plus d'infos.

Moustiques/PhlébotomesAdvantix® (pour chiens)
Spot-on (gouttes sur la peau intacte de la nuque)
Tue les puces et les tiques
Effet répulsif contre les tiques.
Effet répulsif contre les moustiques, phlébotomes et mouches d'étable.
Plus d'infos.

Mouches d'étableAdvantix® (pour chiens)
Spot-on (gouttes sur la peau intacte de la nuque)
Tue les puces et les tiques
Effet répulsif contre les tiques.
Effet répulsif contre les moustiques, phlébotomes et mouches d'étable.
Plus d'infos.

Autres produitsVetriderm® Ear Cleaner
Pour l'hygiène des oreilles des chiens et des chats
Comme préparation d'un traitement médicamenteux en cas d'infection de l'oreille
Plus d'infos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: MOUCHES TUE ANIMAUX OEUFS LARVEs DEVORE LES ANIMAUX VIVANTS   Sam 9 Juin - 12:21

3 JUILLET 2009

Mon chat attire les mouches

Mon chat attire les mouches et celle-ci pondent des oeufs sur elle. nous avons du la tondre sur le dos pour enlever les oeufs.elle est agées de 15ans. c'est la premiere fois que sa arrive je ne comprend pas. elle ne sent pas. je la traite actuellement contre les puces.je n'ose plus la laisser sortir aprés 5 minutes dehors elle à des mouches sur elle. mon vétérinaire ne comprend pas. aucune bessures sur elle.

Ma voisine à eu le même cas il y a quelque jours elle est venu toquer a ma porte et ma montrer son chat , elle est âgé de 14 ans et étais pleine d'œufs de mouches je l'ai peigner et lui est mis légèrement du répulsif à mouche sur elle juste sur les poils , pour l'instant ca va , une mouche quand elle est vraiment pleine a craquer d'œuf elle n'hésite pas a pondre sur tout ce qu'elle trouve, voyer avec la pharmacie un produit qui fais fuir les mouches et autres pour animal domestique

Cela vient d'arriver à mon gros chien de 15 ans 3/4 , j'arrive à la maison il avait une patte arrière couverte de mouches , je les chasse et je découvre des tas d'oeuf un peu partout ,il faut constater à vous lire que cela arrive sur de vieux animaux , le miens a un oedème pulmonaire , il est cardiaque . il est en fin de vie .
est-ce que les mouches perçoivent cet état ??

mon chien a eu le meme probleme mes dans l4oreille c'etait horrible ; il a fini avec un nid de mouche verte et un abcet énorme il n'a pas survécu. les mouche verte son les mouche a cadavre

j'ai trouver un chaton attaché à la patte avec de l'herbe et il etait couvert de mouches! Je les ai chassé et j'ai vu plein de petits oeufs de mouches mais j'ai pas réussit à tous les enlever parce qu'il arretait pas de bouger et il a a peine 5 jours (il n'a pas les yeux ouvert et encore le cordon ombilical). Je voulais savoir si il risque de mourir et si c'est le cas, comment je pourrais le soigner avant la catastrophe parce que mes voisins l'ont surement mit volontairement (avec un deuxieme chaton du meme age attaché à la patte et la patte enflé tellement c'était serré) je ne veux pas qu'il meurt parce qu'il en a de partout sur un coté du corps (pas sur la tete) et c'était des mouches vertes autour de lui.

Mouches vertes = mouches qui pondent leurs oeufs sur/dans des cadavres en décomposition.... ces animaux doivent certainement tous étre malades, bléssés, en mauvaise état. Le mieux est de consulter un veterinaire


Dernière édition par vegan le Mer 8 Aoû - 9:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: MOUCHES TUE ANIMAUX OEUFS LARVEs DEVORE LES ANIMAUX VIVANTS   Sam 9 Juin - 12:25





--------------------------------------------------------------------------------

Chapitre 10: La santé animale et la communauté


--------------------------------------------------------------------------------

Module 77: La rage
Module 78: La tuberculose
Module 79: L'hydatidose
Module 80: La lucilie bouchère (ver à vis)
Module 81: La teigne
Module 82: Elimination des animaux morts
Module 83: Elimination des excréments
Module 84: La santé de la communauté


--------------------------------------------------------------------------------

Module 77: La rage
La rage est une maladie des chiens, des renards, des loups, des hyènes et, dans certaines régions, des chauve-souris qui se nourrissent de sang.

Cette maladie est transmise à d'autres animaux ou aux gens s'ils sont mordus par un animal enragé. Les germes qui causent la rage vivent dans la salive de l'animal malade.

Cette maladie est mortelle, mais tous les chiens qui mordent ne sont pas infectés par la rage.



Objectifs d'apprentissage

Après avoir étudié ce module, vous devez savoir:


1 Ce qu'est la rage.
2 Quels sont les signes d'infection par la rage.
3 Ce qu'il faut faire des animaux enragés.
4 Ce qu'il faut faire avec les animaux et les gens qui ont été mordus par un animal enragé.
La rage

La rage est une maladie de l'encéphale (le cerveau) qui peut atteindre les animaux aussi bien que les êtres humains. Elle est causée par les germes transmis par la morsure d'animaux carnivores enragés, tels que les chiens, les renards, les loups, les hyènes, ainsi que par certaines chauve-souris qui sucent le sang.

Quand l'animal enragé mord un autre animal ou un être humain, les germes qui vivent dans sa salive passent dans l'organisme par la plaie causée par la morsure. Les germes parcourent les nerfs jusqu'au cerveau.

Il s'écoule parfois de 2 à 10 semaines ou davantage entre le moment de la morsure et la première apparition des signes montrant que la personne ou l'animal mordu a été infecté. Ce délai dépend de la distance entre le point de la morsure et le cerveau. Si la morsure est sur la face ou la tête, la personne ou l'animal mordu manifestera rapidement les signes de la maladie, mais si la morsure est sur la jambe, il faudra beaucoup plus longtemps pour que les signes apparaissent.

Les signes généraux de la rage

Vous devrez d'abord rechercher les marques de la morsure et déterminer où et quand l'animal a été mordu. Tous les animaux enragés accusent les mêmes signes au début:


· Leur comportement normal se transforme et ils se conduisent d'une manière très étrange.
· Ils cessent de manger ou de boire.
· La température du corps ne change pas.
· L'animal mâle essaie de s'accoupler à d'autres animaux.
Ces signes se poursuivront pendant trois à cinq jours. Puis, avant de mourir, l'animal manifestera l'un ou l'autre des deux types de la maladie, à savoir:


· Le type furieux: l'animal est agressif et il mord n'importe quoi.
· Le type calme: l'animal reste tranquille et immobile.
La rage chez le chien

Les chiens peuvent manifester l'un ou l'autre des deux types de rage.


· Un chien atteint de la rage furieuse se met à courir partout et mord n'importe quoi. Ses yeux rougissent et il salive abondamment.
· Un chien atteint de la rage tranquille ne peut plus bouger. On dirait qu'il a un os coincé dans la gueule et il salive abondamment.

Chez le chien, la rage dure une dizaine de jours avant que ne survienne la mort. Si l'animal ne meurt pas après 10 jours, il se peut qu'il ne soit pas atteint de la rage.

La rage chez les ovins, les caprins et les bovins

La caractéristique de la rage est que ces animaux deviennent agités et s'excitent. Ils peuvent se mordre eux-mêmes et ils salivent abondamment. Le signe le plus important chez les bovins est que l'animal meugle très souvent en émettant un son étrange. La paralysie survient et l'animal meurt.

La rage chez le cheval et le chameau

Le cheval manifeste le type de rage furieuse. Il donne des coups de pied, mord et présente des signes analogues à ceux de la colique (voir module 40). L'animal meurt après paralysie des membres postérieurs.

Chez le chameau, les signes de la rage sont analogues à ceux qu'on observe chez un animal en rut (voir module 59).

Ce qu'il faut faire avec un chien qui mord

N'oubliez pas que tous les chiens qui mordent n'ont pas nécessairement la rage.

Si le chien a un propriétaire, demandez-lui comment son animal se comporte normalement. Si le chien manifeste les signes de la rage, vous devez en aviser immédiatement votre vétérinaire. Le chien doit être abattu et, s'il a mordu quelqu'un, cette personne doit être immédiatement conduite à l'hôpital pour être vaccinée.

Ce qu'il faut faire avec un chien qui mord



La lutte contre la rage

Les chiens dans votre communauté peuvent être vaccinés contre la rage. Vous devez consulter votre service vétérinaire au sujet de la vaccination antirabique (c'est-à-dire contre la rage).

En cas d'épidémie de rage, le bétail de votre communauté peut aussi être vacciné.

Module 78: La tuberculose
La tuberculose est une maladie infectieuse chronique de l'homme, du bétail et de la faune sauvage. C'est une maladie importante chez les bovins, les buffles, les porcs et les chameaux.

La tuberculose est présente dans de nombreux pays du monde.

Les germes qui causent la maladie forment des tubercules ou nodules qu'on trouve dans de nombreux organes et surtout dans les poumons. A mesure que la taille des nodules augmente, les organes ne peuvent plus fonctionner et l'animal meurt.

Chez l'homme, la tuberculose atteint habituellement les poumons, et le malade tousse et crache. Dans les cas graves, le malade peut cracher du sang. La tuberculose peut être mortelle pour l'homme.



Objectifs d'apprentissage

Après avoir étudié ce module, vous devez savoir:


1 Ce qu'est la tuberculose.
2 Comment la tuberculose se propage.
3 Quel est le rapport entre la tuberculose humaine et la tuberculose des animaux.
4 Comment lutter contre la tuberculose.
5 En quoi consiste l'épreuve tuberculinique.
La tuberculose

La tuberculose est une maladie infectieuse chronique (voir module 6) de l'appareil respiratoire. Les germes qui causent la maladie forment des nodules (tubercules) dans les organes du corps. La tuberculose atteint les ganglions lymphatiques, les intestins, la mamelle, la peau et surtout les poumons.

La tuberculose humaine peut infecter les bovins aussi bien que l'homme. La tuberculose bovine peut infecter l'homme, les bovins, les buffles, les porcs et les chameaux.

Méthodes d'infection

Les bovins en étable risquent davantage d'avoir la tuberculose que ceux qui vivent en plein air. Les crachats d'un blanc jaunâtre, provenant des poumons de l'animal malade qui tousse, contiennent des germes de tuberculose. Ceux-ci propagent l'infection à d'autres animaux.

Le lait des vaches infectées peut contenir des germes de tuberculose et transmettre la maladie aux veaux et aux êtres humains.

Les signes de la maladie

La tuberculose pulmonaire provoque une toux rauque et sèche. Après un certain temps, l'animal commence, en toussant, à cracher des mucosités d'un blanc jaunâtre.

Au début, le lait des animaux infectés aura une couleur normale. Après quelque temps, le pis paraîtra tuméfié même après la traite. Le lait frais aura bientôt un aspect désagréable et il s'y formera un liquide jaunâtre. Dans les cas graves, le pis ne produira plus qu'un liquide jaunâtre.

La lutte antituberculeuse

Il vous faudra l'aide de votre vétérinaire pour reconnaître, traiter et combattre la tuberculose.

On a recours à l'épreuve tuberculinique pour déterminer si un animal est infecté par la tuberculose. Cette épreuve comporte l'injection d'une petite quantité de solution dans la peau des animaux. Seuls les animaux qui ont la tuberculose réagiront à l'injection. Vous devez consulter votre vétérinaire au sujet de l'épreuve tuberculinique.

Il est préférable de faire bouillir le lait des animaux avant de le boire. Si vous abattez un animal que vous soupçonnez d'être tuberculeux, demandez à votre vétérinaire d'inspecter la viande pour voir si elle est bonne à manger. En effet, la viande d'un animal atteint de tuberculose peut transmettre l'infection aux personnes qui la mangent.

Une bonne hygiène, une bonne alimentation et une bonne ventilation des logements d'animaux empêcheront la maladie de se manifester.

Module 79: L'hydatidose
Peut-être connaissez-vous quelqu'un dans votre communauté qui a été hospitalisé pour l'enlèvement d'un kyste (un sac rempli de liquide) qu'il avait dans le corps. La présence de kystes dans l'organisme est appelée l'hydatidose.

Quand des ovins, caprins, bovins, buffles ou chameaux sont abattus pour la viande, on peut trouver des kystes dans le foie, les poumons, le cœur et les reins. Ce sont les larves d'un petit ténia qui vit dans l'intestin du chien.

Ces kystes de l'hydatidose appelés kystes hydatiques provoquent des lésions dans les organes où ils se trouvent. Ils rendent la viande impropre à la consommation.

Si un chien, un renard ou un loup mange les organes infectés, les ténias se développent dans son intestin et produisent des œufs qui peuvent infecter d'autres ruminants ou même des êtres humains.



Objectifs d'apprentissage

Après avoir étudié ce module, vous devez savoir:


1 Ce qu'est l'hydatidose.
2 Quels sont les problèmes causés par l'hydatidose.
3 Comment empêcher et combattre l'hydatidose.
L'hydatidose

Les chiens peuvent être infectés par de très nombreux petits ténias (moins de 1 cm de long) qui vivent dans l'intestin. Ces ténias produisent des œufs qui sont expulsés dans les excréments et peuvent rester en vie dans la terre et sur l'herbe pendant plus d'un an. Les bovins, les buffles, les ovins, les caprins et les chameaux peuvent être infectés quand ils broutent l'herbe contaminée.

A l'intérieur de l'animal, les œufs se développent en gros kystes dans les poumons, le foie, le cerveau, le cœur ou les reins. Quand des animaux sont abattus pour la viande, il faut examiner les organes pour voir s'ils contiennent ces kystes.

Problèmes causés par l'hydatidose

Les kystes hydatiques provoquent des lésions dans les organes où ils se développent. Ils affaiblissent l'animal, mais normalement ne provoquent pas la mort. Ils rendent la viande impropre à la consommation et peuvent entraîner la perte d'une partie précieuse de l'animal qui a été abattu pour sa viande. On ne peut pas traiter les animaux pour tuer les kystes.

Les kystes hydatiques peuvent se développer de la même façon chez l'homme. Ils sont parfois présents depuis longtemps dans les poumons avant de causer des problèmes de santé, tandis que les kystes dans le foie, l'encéphale et les reins tueront le sujet atteint. Le traitement comporte l'élimination des kystes par une opération chirurgicale délicate et peut entraîner la perte d'un poumon ou d'un rein.

Comment empêcher et combattre l'hydatidose

Les organes contenant des kystes ne doivent pas être mangés et il ne faut pas les mettre au rebut ou les jeter aux chiens. La viande et les organes qui contiennent des kystes doivent être enfouis dans un trou profond ou brûlés pour empêcher les chiens ou les animaux sauvages de les manger.

On ne peut pas traiter les animaux pour tuer les kystes, mais le ténia adulte chez le chien peut être tué. Tous les chiens de la communauté doivent subir un traitement vermifuge tous les trois mois et il ne faut pas leur donner à manger de la viande crue ni les laisser manger les déchets provenant d'animaux tués pour leur viande.

Si vous devez manipuler des chiens, n'oubliez jamais de vous laver les mains à fond ensuite. Il faut apprendre surtout aux enfants à se laver les mains après avoir joué avec des chiens ou dans la rue. Les légumes aussi doivent être parfaitement lavés et nettoyés avant d'être consommés.

Votre vétérinaire vous conseillera au sujet de l'hydatidose dans votre région. Il pourra vous conseiller sur le traitement des chiens dans votre communauté et vous indiquer ce qu'il faut faire des chiens errants ou des chiens sauvages.

Module 80: La lucilie bouchère (ver à vis)
Cette maladie n'existe que dans les Amériques. Elle est provoquée par les larves d'une mouche, la lucilie bouchère, qui pond ses œufs sur les plaies de l'homme et des animaux.

De nos jours, les déplacements de bétail sont plus faciles et plus fréquents que jadis. La propagation des vers de la lucilie (vers à vis) dans d'autres pays devient possible. Nous devons apprendre davantage au sujet de la lucilie bouchère parce que si elle se propage, elle peut provoquer de gros dégâts chez le bétail et les gens.

Le nettoyage des plaies et l'inspection quotidienne du bétail mettront fin à l'infection par les vers à vis et d'autres larves.



Objectifs d'apprentissage

Après avoir étudié ce module, vous devez savoir:


1 Comment reconnaître la lucilie bouchère et ses larves.
2 Quels sont les dommages causés par les vers à vis.
3 Quand il faut soupçonner une infection due aux lucilies bouchères.
4 Comment traiter et combattre les vers à vis.
La lucilie bouchère et sa larve

La mouche appelée lucilie bouchère a presque 1 cm de long et elle est d'un vert brillant avec une tête jaune ou orange et des yeux rouges. La lucilie peut pondre de 10 à 400 œufs sur une plaie. Les larves éclosent en l'espace d'une journée.

La lucilie bouchère et sa larve



Lésions causées par les larves

Les larves de la lucilie bouchère agrandiront une petite plaie en creusant profondément dans la chair. Les larves se nourrissent de la chair de l'animal pendant trois à quatre jours avant de tomber au sol. Le ver, qui a plus de 1 cm de long, se métamorphosera en mouche après une semaine.

La différence entre les larves de la lucilie et celles d'autres mouches est que le ver à vis creuse de profondes galeries sous le peau, tandis que les larves d'autres mouches vivent à la surface des plaies. L'infection par le ver à vis peut entraîner la mort d'un animal.

Quand soupçonner une infection par des vers à vis

Si vous découvrez une infection anormalement grave avec développement de larves en peu de temps, vous devez porter quelques larves à votre vétérinaire, afin qu'il puisse les envoyer au laboratoire pour identification.

Vous devez procéder ainsi immédiatement. Les infections par les vers à vis se propagent rapidement. Les animaux infectés doivent être examinés et soignés pour empêcher la propagation de la maladie.

Traitement et moyens de lutte

En Amérique du Sud, le cordon ombilical des animaux nouveau-nés doit être pansé avec un traitement contre les vers à vis. La castration, le décornage, le tronçonnage, le marquage au fer et la tonte ne doivent pas être pratiqués à l'époque de reproduction de la mouche.

Demandez à votre vétérinaire des informations sur la lucilie bouchère et les vers à vis, et transmettez-les à votre communauté. Il est important que les membres de votre communauté soient sensibilisés à cette maladie.

Module 81: La teigne
La teigne est une maladie du pelage et de la peau de la plupart des animaux domestiques dans le monde. Elle n'est pas due à un ver mais à des champignons sur la peau.

On observe des dépilations circulaires recouvertes de pellicules farineuses blanchâtres. Habituellement, cette infection ne provoque pas de démangeaison chez l'animal.

La teigne peut aussi infecter l'homme.



Objectifs d'apprentissage

Après avoir étudié ce module, vous devez savoir:


1 Ce qu'est la teigne.
2 Comment traiter la teigne des animaux.
3 Comment combattre l'infection chez les animaux.
4 Que faire en cas de teigne chez les êtres humains.
La teigne

La teigne est causée par un champignon qui infecte le pelage et la peau de la plupart des animaux domestiques dans le monde. La peau prend une coloration d'un blanc grisâtre et devient très rugueuse. Le poil tombe dans la région infectée. Les zones d'infection sont circulaires et se trouvent habituellement sur la tête et l'encolure. Les bovins, et en particulier les veaux, souffrent souvent de cette maladie par temps froid.

Les régions infectées n'irritent que rarement l'animal. Les parties de peau infectées s'agrandissent et plusieurs d'entre elles peuvent se rejoindre.

Traitement

Avec de l'eau savonneuse, éliminez doucement par brossage les croûtes de peau sèche et les poils qui se trouvent dans la région infectée. Il faut étaler sur cette région une solution de teinture d'iode tous les deux jours ou un mélange de teinture d'iode et de glycérine en parts égales tous les jours (voir R25, annexe 1). La teigne peut être combattue avec succès, mais le traitement peut durer plus d'un mois.

Il existe dans le commerce des préparations contenant un antibiotique appelé griséofulvine pour traiter la teigne (voir R25, annexe 1). L'antibiotique peut être appliqué sur la peau ou mélangé au fourrage. Votre vétérinaire vous conseillera sur les moyens de traitement disponibles sur place.

La lutte contre la teigne chez les animaux

La teigne peut facilement se propager d'un animal à l'autre par suite de la contamination des brosses, des cordes et des auges à fourrage ou à eau. Elle se développe surtout lorsque les animaux sont serrés dans un endroit restreint et humide.

Il faut souvent examiner les animaux pour déceler les signes de teigne. Tout animal affecté par la maladie doit être isolé et traité rapidement. Il faut éviter que les animaux soient trop serrés; on doit leur donner un bon fourrage et, si possible, un complément vitaminé.

La teigne chez l'homme

Les champignons qui infectent les animaux peuvent aussi infecter l'homme. Si vous manipulez des animaux infectés, vous devez couper très court vos ongles et vous laver les mains à fond avec de l'eau chaude et du savon après avoir manipulé les animaux. L'infection forme sur la peau des zones d'un rouge clair. Les enfants sont souvent infectés par la teigne, et quand l'infection est sur la tête elle entraîne la chute des cheveux. Si la teigne se manifeste chez vous ou chez quelqu'un de votre communauté, vous devez vous rendre au dispensaire le plus proche pour être soigné.

Module 82: Elimination des animaux morts
Si un animal meurt sans avoir été abattu pour sa viande, vous devez éliminer le cadavre (carcasse).

La carcasse doit être correctement éliminée pour empêcher la propagation de la maladie.

Les carcasses peuvent être enfouies dans un trou profond ou brûlées.



Objectifs d'apprentissage

Après avoir étudié ce module, vous devez savoir:


1 Manipuler les animaux morts (pourquoi faire une autopsie).
2 Reconnaître le charbon et la mort subite.
3 Enterrer les animaux.
4 Brûler les animaux morts.
La manipulation des animaux morts

Si vous ignorez pourquoi un animal est mort, vous devez toujours penser aux maladies que les animaux peuvent transmettre à l'homme, par exemple la rage, le charbon et d'autres. Faites toujours très attention et lavez-vous les mains soigneusement en les désinfectant, ainsi que vos vêtements.

Si vous le pouvez, vous devez signaler l'animal mort à votre vétérinaire car il voudra peut-être procéder à une autopsie. Pour pratiquer l'autopsie, il ouvre le cadavre afin de déterminer la cause de la mort. Cela l'aidera à traiter d'autres animaux et à mettre fin à la propagation de la maladie.

Rigidité cadavérique

De 1 à 7 heures après la mort d'un animal, son cadavre se raidit et se durcit à cause des transformations chimiques qui s'y produisent. Ce phénomène est rapide par temps chaud, mais il dure plus longtemps quand la température est basse.

Le charbon

Le charbon est une maladie infectieuse très dangereuse du bétail. Vous devez soupçonner la présence du charbon dans les cas suivants:


· Un animal meurt subitement sans aucun signe préalable de maladie.
· L'animal a eu une très forte fièvre avec diarrhée sanguinolente et il est mort de un à trois jours après l'apparition de la maladie

· Du sang noir s'écoule des naseaux et de l'anus après la mort, et ce sang ne parvient pas à se coaguler.

Le charbon peut tuer les êtres humains, de sorte que vous ne devez manipuler l'animal mort qu'avec beaucoup de précautions. Vous devez brûler ou enterrer le cadavre immédiatement. Il faut aussi brûler tout ce qui est infecté, comme la litière, les déjections et la nourriture.

Les germes du charbon peuvent rester infectieux dans le sol pendant plusieurs années.

Vous devez demander conseil et aide à votre vétérinaire immédiatement en cas de charbon.

Enfouissement

Il est préférable d'enterrer les cadavres d'animaux plutôt que de les brûler. Choisissez toujours un endroit à l'écart d'un cours d'eau, d'un puits ou d'une source. Creusez une fosse (un trou profond) de 2 m de profondeur et suffisamment large pour contenir tous les animaux morts compte tenu de leur taille. Placez les carcasses dans la fosse en les couchant sur le dos les jambes en l'air. Si les animaux sont morts du charbon, vous devez clôturer l'endroit après les avoir enterrés. Les germes du charbon peuvent survivre dans le sol pendant de nombreuses années et vous devez veiller à ce que d'autres animaux ou des gens n'aillent pas à cet endroit.

Enfouissement



Comment brûler les carcasses

Pour brûler correctement les animaux morts, il faut mettre le feu sous la carcasse et au-dessus. Le feu doit être très chaud et assez grand pour brûler le corps tout entier.

A cette fin, creusez d'abord un petit fossé pour y disposer le cadavre. Il faudra un fossé de 1 m de long, 30 cm de large et 40 cm de profondeur pour une vache ou un cheval. Disposez dans ce fossé de la paille et du bois, et placez la carcasse dessus. Recouvrez l'animal de paille et de bois avant de répandre sur le tout de l'essence et d'y mettre feu.

Comment brûler les carcasses



Vous pouvez utiliser de vieux pneus pour brûler les carcasses. Placez le cadavre de l'animal sur une série de pneus et recouvrez-le d'autres pneus. Utilisez de l'essence pour y mettre le feu.

N'oubliez pas que l'élimination correcte des carcasses est indispensable pour éviter que la maladie ne se propage à d'autres animaux et aux gens.

Vous connaissez maintenant les maladies infectieuses comme la peste bovine, la fièvre aphteuse, la tuberculose et le charbon, mais vous devez consulter votre vétérinaire au sujet d'autres maladies infectieuses dans votre région.

Pour réussir votre carrière d'AVC, vous devez toujours poser des questions et tout observer. C'est ainsi que vous pourrez apprendre.




Module 83: Elimination des excréments
Il faut se débarrasser des excréments, du crottin ou de la bouse des animaux domestiques. Ces excréments peuvent propager des infections, par exemple des parasites. De plus, diverses mouches y pondront leurs œufs.

Les excréments d'animaux peuvent être utilisés comme engrais sur les cultures; ils peuvent aussi être séchés et utilisés comme combustible ou être mélangés à de l'argile pour fabriquer des matériaux de construction.



Objectifs d'apprentissage

Après avoir étudié ce module, vous devez savoir:


1 Comment utiliser les excréments d'animaux.
2 Pourquoi évacuer les excréments.
3 Comment se débarrasser des excréments en toute sécurité.
A quoi peuvent servir les excréments

Les excréments d'animaux sont utilisés à diverses fins dans le monde entier.


· La bouse des bovins est mélangée à de l'argile ou à de la boue pour fabriquer des briques ou construire les murs des maisons.
· Elle est séchée pour servir de combustible.

· Elle est utilisée comme engrais sur les sols cultivés.

Les excréments d'animaux sont un excellent engrais pour le sol; ils peuvent être utilisés pour améliorer la qualité de tous sols où l'on produit des cultures.

Pourquoi faut-il se débarrasser des excréments

Les excréments contiennent des germes qui causent les maladies; ils contiennent aussi des œufs de parasites qui infectent les animaux. En éliminant les excréments des endroits où l'on élève les animaux, on réduit la propagation des maladies. Si des animaux sont élevés en étable ou dans d'autres lieux clos, les excréments doivent être éliminés régulièrement, faute de quoi les germes s'y développeront.

En outre, les mouches pondront leurs œufs dans les excréments, et les larves s'en nourriront. Les mouches transmettent les germes à partir des excréments et peuvent ainsi propager la maladie. Certaines mouches qui se reproduisent dans les excréments mordent les animaux et sucent leur sang. Ces mouches peuvent aussi propager les maladies, par exemple le surra des chameaux (voir module 62).

Evacuation des excréments

Ramassez les excréments et entassez-les pour qu'ils pourrissent lentement. En pourrissant, ils dégagent de la chaleur qui tuera les germes et les œufs de parasites. Le tas d'excréments doit être brassé et de nouveau empilé régulièrement afin de chauffer toutes les matières qu'il contient. Quand ils sont bien pourris, les excréments peuvent être utilisés comme engrais sur les terres agricoles.

Ne disposez pas des tas d'excréments trop près des habitations ou des étables et autres logements d'animaux. Les mouches qu'ils attirent deviendraient gênantes. L'odeur peut aussi être désagréable. Ne placez pas les tas d'excréments sur un terrain proche de l'eau ou qui risquerait d'être inondé pendant la saison des pluies. La bouse peut contaminer l'eau et transmettre la maladie aux animaux qui s'y abreuvent. Si beaucoup d'excréments ou de déchets d'animaux pénètrent dans un cours d'eau, ils peuvent causer la mort du poisson.

Module 84: La santé de la communauté
Pour être en bonne santé, nous avons besoin d'aliments comme le lait, les œufs et la viande qui nous viennent des animaux. Les animaux que nous élevons doivent être en bonne santé afin que la nourriture que nous en obtenons nous fasse du bien.

Quand les animaux sont en contact avec la communauté, nous devons vérifier où on les laisse aller, ce qu'ils boivent et ce qu'ils mangent.



Objectifs d'apprentissage

Après avoir étudié ce module, vous devez savoir:


1 Comment élever les animaux dans la communauté.
2 Quels sont les rapports entre les animaux et l'approvisionnement en eau de la communauté.
3 Comment manipuler la viande, les œufs et le lait pour la communauté.
Les animaux dans la communauté

Traditionnellement, on laisse les animaux divaguer sur les routes ou entre les maisons dans une communauté. On les laisse manger ce qu'ils peuvent trouver et boire de l'eau stagnante souillée. Ce n'est pas là une bonne façon d'élever les animaux car ils risquent alors de tomber malades facilement ou d'être volés.

Ce n'est pas bon non plus pour la communauté car les animaux peuvent transmettre des maladies aux gens ou souiller l'eau qu'ils consomment. Vous devez vous entretenir avec les membres de votre communauté et leur expliquer les problèmes qui se posent quand on élève les animaux de cette façon. Conseillez-les sur la manière de loger les animaux et d'en prendre soin.

L'approvisionnement en eau de la communauté et les animaux

Votre communauté peut s'approvisionner en eau dans un étang, une rivière, une source, une citerne, un puits ou un forage. Vous devez aider à maintenir cette eau propre et d'un usage sûr.


· Ne laissez pas les gens jeter des cadavres d'animaux à l'eau.
· N'enterrez pas les animaux près de l'eau et ne laissez pas les excréments tomber à l'eau ou rester près de l'eau.

· L'eau de rivière utilisée par les gens doit être puisée en amont du village. Il faut la faire bouillir, la filtrer ou la désinfecter avant de l'utiliser. Il faut faire boire les animaux plus en aval.

· Si votre eau provient d'un étang ou d'un forage, vous devez faire aménager des abreuvoirs spéciaux pour les animaux. Ne laissez pas les animaux boire directement dans l'étang. Les excréments et l'urine des animaux iront dans l'eau, ce qui est mauvais pour la santé des gens et propagera des maladies parmi les animaux.

L'approvisionnement en eau de la communauté et les animaux



L'abattage des animaux

Les animaux qui doivent être abattus pour leur viande doivent être en bonne santé. Il faut les suspendre pour l'abattage et les saigner totalement. L'abattoir ou le lieu d'abattage doit être clôturé et maintenu propre. Les organes d'animaux inutilisables et les déchets doivent être enfouis dans un trou profond. Il ne faut pas les jeter dans la rivière ni les donner aux chiens.

La viande pour la communauté

La viande doit être vendue séparément des autres aliments. Il faut la protéger de la chaleur, des mouches et des autres animaux. Il faut se laver les mains avant et après la manipulation de la viande crue. Il faut aussi nettoyer à fond toutes les surfaces sur lesquelles on a placé de la viande et tous les couteaux.

La viande doit être vendue fraîche chaque jour ou séchée, salée ou cuite. La viande séchée ou salée se conservera longtemps. La viande cuite doit être consommée immédiatement ou très peu de temps après la cuisson.

La consommation de viande crue peut être très dangereuse. La consommation de viande infectée peut causer des vomissements, de la diarrhée, de la fièvre et parfois la mort.

Les œufs et le lait

Le lait est le seul produit animal que tout le monde utilise dans sa nourriture. Il peut être la source de plusieurs maladies (voir module 22).

Les œufs sont un bon aliment pour le développement de l'organisme. Les œufs de poule peuvent être mangés crus quand ils sont frais. Les œufs de cane doivent toujours être cuits avant d'être mangés.



--------------------------------------------------------------------------------


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: MOUCHES TUE ANIMAUX OEUFS LARVEs DEVORE LES ANIMAUX VIVANTS   Sam 9 Juin - 12:29

Problème de mouches!!

16 Juil 2008

.Et me revoilà avec un petit soucis avec mon House!

Vendredi dernier j'ai lavé sa cage car mon ami et moi devions partir dimanche (je devais rentrer aujourd'hui).
j'ai un peu réaménager sa cage car le bébé n'arrive toujours pas à boire au biberon et que donc je lui donne de l'eau dans une coupelle. je voulais que son eau reste la plus propre possible donc je l'ai mise à l'étage et je n'ai mise aucune litière à l'étage pour être sûre qu'il n'en mette pas à l'intérieur!
donc nous voilà partis. et voilà que je rentre ce midi. rien de suspect à première vue. j'appelle mon ami pour papoter et là horreur je vois des petites mouches (celles qui traînent souvent à côté des poubelles) dans la cage du bébé! (mon ami avait laissé les volets un peu entrouverts et donc je pense qu'elles sont passées par là!)ma première réaction a été de voir si House était vivant! dieu merci il allait bien. je pense même l'avoir fait un peu peur sur le coup tellement j'étais agitée mais bon!
illico presto j'ai tué les mouches, et lavé sa cage et tous les accessoires.
je me suis rendue compte que sa cage était plus sale que d'habitude et je pense que c'est ça qui a attiré les mouches. en effet depuis quelques jours il a la sale manie de mélanger sa bouffe, ses crottes et son pipi et c'est vrai que sa cage sent beaucoup plus du coup!
alors ma question est de savoir si ces mouches sont dangereuses pour les hamsters. je ne l'ai pas emmené chez le véto. j'attends de le voir ce soir pour me décider.
j'ai une amie donc les lapins sont morts à cause de ce type de mouche qui ont pondu à l'intérieur de ces lapins. mais bon je sais pas trop si on parlait des mêmes mouches alors....
merci d'avance.

.Bah alors la ^^' enfin tu devarit allé voir un véto car j'espere que les mouche on pas pondu sur ton hamster =s ,je peux pas plus t'aider j'ai jamais eu ce probleme désolé.

Tu a laissé ton hamster 5 jours seul chez toi et avec la même eau pendant 5 jours dans un récipient ?
Désolée, mais cela me scandalise... Pourquoi perdre mon temps à donner des conseils...

--> http://hamsterix.forumactif.com/habitat-f38/quelle-marque-de-biberon-achetee-t9277.htm

Pour les mouches, j'en sais rien. Chez moi, mes hamsters sont propres ainsi que les cages.
L'hygiène est parfaite. Cela ne sent pas donc les mouches ne rodent pas autour des cages..

--> Ne répond qu'aux MP urgents !!!

Forum pour les passionnés des hamsters russes.
http://hamsneige.forumactif.com/index.htm

.Oui tu aurais du demander a quelqu'un de venir , moi aussi des qu'il y a un pipi je ramasse & je remet du propre car sinon vive l'amoniac !
Sinon pour les mouches moi c'est rare , elles ne sont pas dans les cages même si il y en a dans la maison .
A mon avis , nettoie le plus souvent ; & surtout pas de spray pour sentir bon car c'est nocif pour leurs poumons

Tu a laissé ton hamster 5 jours seul chez toi et avec la même eau pendant 5 jours dans un récipient ?
Désolée, mais cela me scandalise...

Pourquoi perdre mon temps à donner des conseils...

--> http://hamsterix.forumactif.com/habitat-f38/quelle-marque-de-biberon-achetee-t9277.htm

Pour les mouches, j'en sais rien.
Chez moi, mes hamsters sont propres ainsi que les cages.
L'hygiène est parfaite.
Cela ne sent pas donc les mouches ne rodent pas autour des cages.

je suis désolée que ça te scandalise.jene l'ai laissé que 3 jours si on compte bien (je suis partie dimanche midi pour rentrer mercredi midi).et ce n'est que la deuxième fois qu'on le laisse seul.
on a pris un hamster justement parce que sur les sites ils disaient que cet animal pouvait rester seul 2 semaines! mais bon jamais je ne le laisserai seul autant de temps. malheureusement je n'ai aucune personne pour le garder et je ne peux pas l'emmener avec moi car j'ai peur qu'il stresse trop.
pour les biberons on lui en a acheté 2 différents pensant qu'avec le 1er "la tétine" n'était pas à son goût. nous avons essayé maintes et maintes techniques pour lui apprendre à boire au biberon mais il n'y arrive pas. je ne peux rien faire d'autre à ce niveau là malheureusmeent. bien sûr que ça m'arragerait qu'il boive au biberon. bien sûr que c'est plus propre. je le sais tout ça.
je suis désolée qi tu penses que je ne mérite pas tes conseils. tu dois penser que je suis une personne irresponsble qui n'aurait pas dû acheter un hamster. tu te trompes. je suis aux petits soins pour lui au point que mes amis, ma famille et même mon ami me traite de cinglée en me disan que ce n'est qu'un animal. mais pour moi c'est plus qu'un simple animal. ça ne m'amuse pas de le laisser seul avec de l'eau dans sa coupelle mais quand je sais que je ne m'absente pas plus de 5 jours ben je le laisse seul. je ne veux pas le stresser avec le voyage. il est si peureux déjà.
voilà

concernant les mouches, j'ai veillé tard cette nuit pour attendre qu'il se lève et fasse sa toilette.c'est le moyen d'observer si il a quelque chose de suspect. ça a l'air d'aller. je l'emmènerai quand même chez le véto par précaution.




Re: Problème de mouches!!
par Pénélope le Jeu 17 Juil 2008 - 11:09

.Bonne idée d'aller chez le véto pour qu'il regarde si ton hamster est OK !

Là , j'ai passée la nuit chez ma tante ( j'y suis toujours chez elle) , aujourd'hui je rentre chez moi pour voir si tout va bien avec Mango ^^ j'ai mis de la nourriture dans sa gamelle , changé son eau (hier) et croyez moi ! Il ne s'ennuie pas ! Il a sa roue , une grande cage, tuyaux ,etc.

Mais je vais retourner chez moi pour m'assurer que tout est ok et voilà

Mais c'est vrai que laissé un hamster seul 3 - 5 ou plus de jours , =S

Mais bon , tant qu'il va bien c'est se qui compte !.
Pénélope
Hamster fidèle





Nombre de messages: 473
Age: 16
Localisation: belgique
Animaux possédés: hamster et poisson
Race préférée?: syrien
Hamster(s): Mango (décédé le 14juin2009 à 15H50 =() et Pénélope (décédé le 27mars2008 à 20H)

Reste plus que Mon chien -> Caline croisé chihuahua et York shire , elle a 9 mois =)

et mon poisson rouge -> PLOUF , 3 ans que je l'ai
Date d'inscription: 25/03/2008





.






Re: Problème de mouches!!
par Invité le Jeu 17 Juil 2008 - 15:03

.Fais bien attentin !! A cette période les mouches pondent des oeufs ils ne faudrait pas qu'elles en pondent sur ton Ham ! Met dans l'anti mouche dans le coin ou est ton ham et avant de le faire met le dans une autre piece.
Invité
Invité






.






Re: Problème de mouches!!
par PUCE le Jeu 17 Juil 2008 - 18:17

.Nulle part, j'ai indiqué que tu étais une personne irresponsable ou que tu n'aimais pas ta boule de poils...
Mais laisser un hamster seul plus de 48 heures, je suis contre.
Tu prends beaucoup de risques.
D'abord parce qu'il peut se passer beaucoup de choses pendant les 3 ou 5 jours de ton absence.
Imagines par exemple pour ton cas que le récipient se renverse, plus d'eau pour ta boule de poils pendant 3 ou 5 jours.
Même avec un biberon, la bille peut se bloquer.
Ton hamster peut se coincer une patte et rester comme cela...
Personne est là pour le constater et/ou le dégager.
Et aussi, tu aimerais toi boire l'eau qui a trainé pendant 3 jours dans un verre.
De l'eau dans un récipient c'est un nid à bactéries.
Enfin, ce n'est que mon avis et chacun fait ce qu'il veut..
_________________


--> Ne répond qu'aux MP urgents !!!


Forum pour les passionnés des hamsters russes.
http://hamsneige.forumactif.com/index.htm
PUCE





Nombre de messages: 5323
Age: 48
Localisation: BELGIQUE (Brabant Wallon)
Animaux possédés: hamsters
Race préférée?: russe
Hamster(s): Flocon (syrien) et Keny (russe)
Date d'inscription: 28/10/2005





.






Re: Problème de mouches!!
par Liiila le Jeu 17 Juil 2008 - 18:48

.Je suis tout a fait d'accords avec Puce...
on ne laisse pas un hamster seul autant de temps...

Encore plus s'il n'a qu'une coupelle... noyade, desydratation en cs de renversement... Tout peut arriver trés vite.

Pour les mouches, a cette periode, si la cage n'a pas une hygienne irreprochable, c'est normal...
Et c'est surtout trés dangereux.

Ce sont des mouches a merde, qui ponde sous la peau des animaux, et quand les oeufs ecloses, les larves mangent la peau de l'animal, jusqu'a le detruire.
les larves se refugie prés de la vulve de l'animal ou de son anus.

Quelques photo de ce que sa donne sur un lapin :

Je me suis renseigné recement sur ce sujet, car le lapin d'une nana d'un fofo est mort suite a ça.


Agrandir cette imageRéduire cette image Cliquez ici pour la voir à sa taille originale....






Désolé, c'est pas trés appetissant a cette heure...
Mais bon au moins tu vois ce que sa donne en cas d'infestation.

Surtout, je precise aussi, qu'en cas de mouche dans une cage, il est recommander de changer aussitot la cage, dés qu'on s'en rends compte... Sache que si tu n'avais pas laissé ton hamster, tu t'en serais rendu certainement bien plus vite compte.

J'espere pour House qu'il n'a pas d'oeuf..
Liiila
Hamster fidèle





Nombre de messages: 336
Age: 22
Animaux possédés: 1 Hamster ( Yuki ) et 1 Lapine ( Miko )
Race préférée?: syrien
Hamster(s): Yuki
Date d'inscription: 08/04/2008





.






Re: Problème de mouches!!
par Pénélope le Jeu 17 Juil 2008 - 22:32

.

*envie de ...*

MAIS C'EST HORRIBLE !

rien qu'en voyant la surface que les larves prennent sur un lapin , c'est déjà toute la taille d'un hamster =O.
Pénélope
Hamster fidèle





Nombre de messages: 473
Age: 16
Localisation: belgique
Animaux possédés: hamster et poisson
Race préférée?: syrien
Hamster(s): Mango (décédé le 14juin2009 à 15H50 =() et Pénélope (décédé le 27mars2008 à 20H)

Reste plus que Mon chien -> Caline croisé chihuahua et York shire , elle a 9 mois =)

et mon poisson rouge -> PLOUF , 3 ans que je l'ai
Date d'inscription: 25/03/2008





.






Re: Problème de mouches!!
par Pénélope le Jeu 17 Juil 2008 - 22:38

.Moi , hier j'ai été dormir chez ma tante qui habite à 100km de chez moi , puis j'ai voulu rentrer chez moi pour m'assurer que mon ham et mon poisson vont bien.Tout était ok ! J'ai eu droit à un saut de mon poisson et une lèche de Mango .

Nantucket , si ton ham a des oeufs de mouches , houlala !

Un animal c'est comme un enfant , il faut le nourrir , le soigner , ne pas le laisser seul à la maison sans surveillance, etc.

Maintenant c'est vrai que si on doit vraiment partir et qu'on doit laisser son seul à la maison ...

Mais bon je te conseille de trouver quelqu'un qui pourrait le garder ^^.
Pénélope
Hamster fidèle





Nombre de messages: 473
Age: 16
Localisation: belgique
Animaux possédés: hamster et poisson
Race préférée?: syrien
Hamster(s): Mango (décédé le 14juin2009 à 15H50 =() et Pénélope (décédé le 27mars2008 à 20H)

Reste plus que Mon chien -> Caline croisé chihuahua et York shire , elle a 9 mois =)

et mon poisson rouge -> PLOUF , 3 ans que je l'ai
Date d'inscription: 25/03/2008





.






Re: Problème de mouches!!
par lara le Jeu 17 Juil 2008 - 22:46

.ou tu l'enmene avec toi.
lara
Hamster fanatique





Nombre de messages: 566
Age: 19
Localisation: Seine et marne (Montgé en goële)
Animaux possédés: Chien , Lapin, & hamsters
Race préférée?: russe
Hamster(s): Lapin (Nono), Chien(Willo), Hamster(Titi , Bouboulou, Nenette et Fripouille)
Date d'inscription: 21/05/2006





.






Re: Problème de mouches!!
par ziki le Dim 20 Juil 2008 - 9:13

.Nantucket a écrit:

on a pris un hamster justement parce que sur les sites ils disaient que cet animal pouvait rester seul 2 semaines!

Honnêtement, lorsque tu as vu ce site, tu ne t'ai pas dit que 2 semaines c'est énormes et que ce site n'était pas sérieux ?

Wouah... Les photos c'est.... BERK !

Peut être qu'il existe un "truc" anti-parasite pour ton Ham, mais seul le véto peut te conseiller !.
ziki
Hamster fanatique





Nombre de messages: 557
Age: 17
Localisation: ain
Animaux possédés: chat hamster chien poissons
Race préférée?: russe
Hamster(s): Filou
Date d'inscription: 06/09/2006





.






Re: Problème de mouches!!
par Invité le Lun 21 Juil 2008 - 14:41

.Je ne pourrais pas m'absenter en le laissant seul si longtemps. Lorsque je travailles beaucoup, je n'ai qu'une envie, filer à la maison car je m'inquiétes pour lui.
Même pour une nuit, je préfére le faire garder. D'ailleurs, avant de l'adopter, je me suis assurée que quelqu'un pourrait me le garder en cas d'absence. Dans le cas contraire, je n'aurais pas adopter ce petit amour.

Quelle horreur ces photos! Comment est-il possible que ces animaux n'ont pas été traités avant que cela ne soit si conséquent?.
Invité
Invité






.






Re: Problème de mouches!!
par ziki le Lun 21 Juil 2008 - 18:41

.Tu est allée voire un vétérinaire ?.
ziki
Hamster fanatique





Nombre de messages: 557
Age: 17
Localisation: ain
Animaux possédés: chat hamster chien poissons
Race préférée?: russe
Hamster(s): Filou
Date d'inscription: 06/09/2006





.






Re: Problème de mouches!!
par Invité le Dim 3 Aoû 2008 - 11:14

.désolé de ne vous donner des nouvelles de House que maintenant mais je n'étais pas chez moi!
je l'ai emmené chez le véto qui m'a dit qu'il était en parfaite santé.
il m'a conseillé de bien regardé sur son ventre car c'est là qu'on devrait voir les larves de mouches!
mais à première vue plus de peur que de mal!
du tout j'ai aménagé sa cage pour éviter d'autres intrusions!!.
Invité
Invité






.






Re: Problème de mouches!!
par Dji le Dim 3 Aoû 2008 - 12:04

.Bon et ben c'est une bonne nouvelle!
Mais sois plus prudente à l'avenir Wink
Bien que je ne doute pas que cette "expèrience" t'a suffit et que tu ne la reproduiras plus .
Dji
Hamster qui découvre





Nombre de messages: 139
Age: 25
Localisation: Marseille
Animaux possédés: 1 chatte, 5 rats et 2 Hamsters
Race préférée?: syrien
Hamster(s): LOUNA / P'TIT MEC
Date d'inscription: 02/05/2008





.
Sujets similaires.
Sujets similaires
» probleme sur un fiat 880 dt5
» mouches provenant de l'intérieur
» Mouche(tte)s dans le filtre de mon aquarium
» probleme de mouche a la maison
» Probléme de mouches blanches sur la Salvia Divinorum

.
--------------------------------------------------------------------------------

Forum Hamstérix! :: A propos des hamsters :: Soins, santé :: Santé, maladies
Page 1 sur 1Permission de ce forum:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: MOUCHES TUE ANIMAUX OEUFS LARVEs DEVORE LES ANIMAUX VIVANTS   Sam 9 Juin - 12:42


Calliphoridae
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, rechercher Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2010).
Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références ». (Modifier l'article)

Calliphoridae

Lucilia caesar
Classification
Règne Animalia
Embranchement Arthropoda
Sous-embr. Hexapoda
Classe Insecta
Sous-classe Pterygota
Infra-classe Neoptera
Super-ordre Endopterygota
Ordre Diptera
Sous-ordre Brachycera
Infra-ordre Muscomorpha
Superfamille Sarcophagoidea
Famille
Calliphoridae
?Hough, 1899
Références
ITIS : tsn 151495 (en)
Sous-familles de rang inférieur
Calliphorinae
Angioneurini
Calliphorini
Fainiinae
Luciliinae
Polleniinae
Chrysomyiinae
Phormiinae
Rhiniinae
Stomorhiniinae


Les Calliphoridae communément surnommées « mouches vertes et bleues » sont une famille de diptères brachycères calyptères ayant l'aspect de mouches aux couleurs métalliques. Si la majorité sont coprophages et nécrophages, certaines espèces ont une importance médicale ou vétérinaire car génératrices de myiases.

Sommaire [masquer]
1 Morphologie
2 Biologie
3 Importance médicale et vétérinaire
3.1 Cordylobia anthropophaga
3.2 Cochliomyia hominivorax
3.3 Liste des genres et espèces myiasigènes
4 Classifications
4.1 Liste des sous-familles sur ITIS
4.2 Liste des sous-familles et tribus sur NCBI
4.3 Liste extensive des sous familles, genres et espèces
4.4 Liste des genres les plus connus au niveau mondial
5 Notes et références
5.1 Bibliographie de référence
6 Voir aussi
6.1 Articles connexes
6.2 Liens externes


Morphologie[modifier]Les Calliphoridae ont l’aspect de mouches au corps robuste d’une taille de 4 à 16 mm aux couleurs métalliques bleu noir, bleu-violet, bleu-vert ou vert pour l’essentiel des espèces. Les genres Cordylobia et Auchmeromyia sont par contre de couleur jaunâtre ou brunâtre non métalliques.

Chez l'adulte, au niveau du thorax, le mesonotum présente quelques rangées de fortes soies, connues sous le nom de macrochètes. Les notopleures possède 2 soies bien développées (macrochètes notopleuraux) et les sternopleures ont 2 ou 3 macrochès sternopleuraux en position 1:1 ou 2:1, caractéristiques de la famille. Le macrochète posthuméral, est situé latéralement par rapport au macrochète présutural.

Biologie[modifier]Les Calliphoridae ont des biologies très variées : elles sont en majorité nécrophages, coprophages ou détritiphages, parfois prédatrices ou parasitoïdes d'escargots (le genre Melanomya Rondani) ou de vers de terre (des espèces des genres Bellardia, Onesia et Pollenia).

Les Calliphoridae sont habituellement les tout premiers insectes parvenant au contact d’un cadavre où va se dérouler le développement de leurs stades larvaires, devançant les larves de Sarcophagidae, muscidae ou celles d’autres familles nécrophages.

Les femelles sont anautogènes, c’est-à-dire qu’elles ont besoin pour amener leurs œufs à maturité d’un apport de protéines qu’elles trouvent dans la consommation de cadavres. Les œufs sont blancs ou jaunes de 0,6 à 1,5 mm de long ayant un peu l’aspect d’un grain de riz. La femelle pond en général 150 à 200 œufs par ponte et autour de 2 000 tout au long de sa vie

La majorité des espèces sont ovipares mais quelques unes sont vivipares.

Cette famille est riche de plus de 1500 espèces. Deux cent vingt huit espèces ont été recensées dans la région néotropicale et 113 en Europe.

Importance médicale et vétérinaire[modifier]Certaines espèces sont des parasites « myasigènes » facultatifs ou obligatoires, c'est-à-dire que leurs larves se développent aux dépens de tissus vivants de l'hôte vertébré, dont l'homme. Citons Cordylobia anthropophaga (ver de Cayor) dont les infestations sont fréquentes en Afrique et se retrouvent en Europe chez les voyageurs en provenance d'Afrique. Auchmeromyia senegalensis (ver des cases) sévit en Afrique subsaharienne, provoquant des myiases hématophages. Cochliomyia hominivorax s'attaque aux bétail ainsi qu'aux chevaux, moutons, chèvres, porcs, chiens mais également aux hommes. Chrysomya bezziana est un parasite obligatoire des mammifères, les larves se développant au niveau des blessures.

L'une des espèces de cette famille, Lucilia sericata, est utilisée traditionnellement et depuis quelques années par la médecine classique pour soigner les plaies au moyen de ses asticots (asticothérapie) ; mais il ne faut pas la confondre avec d'autres membres de la même famille qui peuvent consommer la chair vivante (ex : Lucilia bufonivora).

Cordylobia anthropophaga[modifier]Le « ver de Cayor » ou Cordylobia anthropophaga[1] est un parasite obligatoire de la peau en formant des furoncles à l’origine des « myiases furonculeuses ». Il parasite essentiellement le chien et l'homme, mais également le chat, le rat et le singe. Il sévit uniquement en Afrique subsaharienne.

Au stade adulte, c'est une mouche de 6 à 12 mm de long, de couleur brun-jaunâtre, avec des bandes noirâtres sur l’abdomen. Les yeux sont rapprochés chez le mâle, séparés chez la femelle.

Les femelles adultes sont actives en début de matinée et en fin de journée. Elles demeurent le reste de la journée et de la nuit dans des endroits sombres sous le toit des habitations. Les adultes se nourrissent du jus sucré des fruits, d'excréments et de liquides de décomposition de cadavres d'animaux.

La femelle vit 15 jours à trois semaines. Elle pond environ 150 à 300 œufs de 0,8 mm de long, sur une surface sèche et ombragée souillée auparavant par de l'urine ou des fèces, tels que du sable, des couches de bébé ou du linge mis à sécher. Elle ne pond jamais ses œufs directement sur la peau, ni sur les poils ou dans les cheveux.

L'éclosion survient au bout de trois jours. La larve néonate, longue de 1 mm, se déplace à la recherche d’un hôte, ce qui peut durer jusqu’à une dizaine de jours. Une fois la larve parvenue sur la peau, elle s'y enfouit. Elle s'installe dans le derme, laissant une petite ouverture à l'extérieur pour respirer. Les points de pénétration sont essentiellement les pieds, les doigts, les organes génitaux et, pour les animaux dormant sur le sol, les parties en contact avec celui-ci. L’homme ressent généralement une légère démangeaison pendant les premières 48 heures. La papule devient rouge et le prurit disparaît habituellement. La mue s'effectue deux ou trois jours après la pénétration. La larve de stade II, de 2,5 à 4 mm de long, est munie d’épines dirigées vers l'arrière qui empêchent toute sortie par l'orifice d’entrée.

La larve passe au stade III, 5 à 6 jours après l'invasion. L’hôte présente un furoncle ferme, avec une petite croûte sèche à l'apex (composée des sérosités jaunâtres produites par l'organisme et des déjections de l'asticot) recouvrant un pertuis de 2 à 3 mm de diamètre au fond duquel les stigmates postérieurs de la larve sont visibles. À ce stade, la victime souffre d’un prurit important. La larve peut mourir et sa cuticule provoque un abcès. Lorsque les furoncles sont très rapprochés sur les membres, un œdème peut survenir, suivi parfois de gangrène.

Une pression modérée à la base du furoncle suffit à faire sortir la larve, qui atteint 15 mm de long. Très active, de forme cylindrique, elle rampe rapidement sur le sol vers les endroits les plus sombres. Elle se nymphose au bout de 24 à 48 heures, la mue imaginale survenant au bout de 8 à 15 jours.

À ce jour (2008), le genre Cordylobia (sous famille Calliphorinae) ne comporte que 4 autres espèces : Cordylobia ebadiana, C. praegrandis, C. rodhaini et C. ruandae

Cochliomyia hominivorax[modifier]Cochliomyia hominivorax est une « mouche à viande » parasite obligatoire des mammifères et plus rarement des oiseaux. Sa répartition est strictement restreinte au Nouveau Monde.

Les femelles ne pondent pas sur des cadavres, mais sur des individus vivants, au niveau des plaies ou des orifices naturels.

Cochliomyia hominivorax mesure de 8 à 13 mm au corps massif à coloration métallique bleu-vert et présentant 3 bandes longitudinales sur la face dorsale du thorax. Elle partage ces caractères avec une seule autre espèce de myases des plaies, Cochliomyia macellaria (Fabricius).

Ces deux espèces se différencient par la présence de petites soies noires sur la plaque fronto-orbitale pour C. hominivorax, contre des soies jaune clair pour C. macellaria. Le cinquième (quatrième visible) tergite abdominal C. hominivorax n’est couvert que d’une fine poussière latérale, tandis que chez C. macellaria, il arbore une paire de tâches argentées. De plus, la base de la nervure costale est de couleur brune chez les femelles de C. hominivorax et jaune chez les femelles de C. macellaria.

Les femelles sont attirées par tout type de plaies, résultant de processus naturels (agressions réciproques, action de prédateurs, maladies, piqûres d'insectes ou de tiques) ou infligées par l'homme (tonte, marquage, castration…). L'ombilic des animaux nouveau-nés, la vulve et la région périnéale des femelles sont des points d'élection de la ponte. Si les œufs sont pondus sur des muqueuses, les larves pénètrent par les narines et les sinus, la bouche, les orbites et les orifices génitaux.

Les femelles sont actives aux heures les plus chaudes du jour, pondant entre 10 à 400 œufs (175 œufs en moyenne). Cette ponte va se répéter 3 à 4 fois tous les 2-3 jours, pour un total de 130O œufs. Les œufs sont blancs, cylindriques de 1 mm. Les œufs sont tous orientés dans le même sens et solidement fixés les uns aux autres et sur le substrat.

Les larves éclosent après 12 à 24 h d'incubation et se nourrissent immédiatement, des sécrétions des plaies et des tissus sous-jacents, se « vissant » dans ces tissus, qu'elles déchirent par leurs pièces buccales en hameçon, élargissant et creusant ainsi la plaie. Cette plaie dégage une odeur caractéristique, première indication qu'un animal du troupeau est infesté. Cette odeur est perçue par de nouvelles femelles pleines, qu'elle attire et qui vont pondre de nouvelles «portées» d'œufs aggravant ainsi l’infestation. Sans traitement, cette infestation peut être mortelle.

De 5 à 7 jours après la ponte, et après deux mues, les larves atteignent leur maturité. Elles cessent de s'alimenter, se détachent de la plaie et tombent sur le sol, où elles se terrent et se transforment en pupes, qui ont une forme de tonnelet brun. Les adultes émergent de la pupe dans la matinée et prennent leur vol. Les individus mâles sont matures dans les 24 h suivant leur éclosion. Les femelles n'atteignent leur maturité sexuelle qu’après 3 jours ; 4 jours après l'accouplement, elles sont aptes à la ponte. Les adultes ont une longévité de 2 à 3 semaines et se nourrissent sur des fleurs, les femelles ingérant de plus les protéines des sérosités des plaies.

La rapidité du développement larvaire dépend de la température de l'environnement et de celle des plaies, avec ralentissement aux températures basses, mais sans diapause. Le stade pupaire peut durer de 1 semaine à 2 mois selon la saison. Le cycle évolutif complet s'étend sur 2 à 3 mois par temps frais, 24 jours à 22 °C et se réduit à 18 jours en milieu tropical à 29 °C.

Liste des genres et espèces myiasigènes[modifier]Liste d'espèces qui provoquent des myases, c'est-à-dire des troubles dus à la présence de larves parasites dans un corps vivant, humain ou animal.

Auchmeromyia
Auchmeromyia senegalensis (synonyme = A. luteola)
Booponus
Booponus aldrichi Senior-White, 1940
Booponus borealis Rohdendorf, 1959
Booponus intonsus
Booponus malayana
Calliphora
Calliphora vicina Robineau-Desvoidy, 1830 (mouche bleue)
Calliphora vomitoria
Cochliomyia
Cochliomyia hominivorax
Cochliomyia macellaria
Cordylobia
Cordylobia anthropophaga
Cordylobia rodhaini
Chrysomyia
Chrysomyia bezziana
Chrysomyia albiceps
Chrysomyia rufifacies
Chrysomyia megacephala
Chrysomyia varipes
Lucilia
Lucilia cuprina
Lucilia sericata
Pachycheromyia
Phormia
Phormia regina
Protocalliphora
Protophormia
Protophormia terraenovae
Classifications[modifier]La taxinomie des Calliphoridae fait l'objet d'études controversées. Elle diffère donc considérablement selon les sources consultées.

Liste des sous-familles sur ITIS[modifier]Selon ITIS (15 mai 2010)[2] :

sous-famille Calliphorinae
sous-famille Chrysomyiinae
Liste des sous-familles et tribus sur NCBI[modifier]Selon NCBI (20 janv. 2011)[3] :

sous-famille Auchmeromyiinae
sous-famille Calliphorinae
sous-famille Chrysomyinae
tribu Chrysomyini
tribu Phormini
sous-famille Helicoboscinae
sous-famille Luciliinae
sous-famille Mesembrinellinae
sous-famille Polleniinae
sous-famille Rhiniinae
sous-famille Toxotarsinae
Liste extensive des sous familles, genres et espèces[modifier]Note : Cette liste a été réalisée d'après des études d' A.Z. Lehrer, sur la base des principaux travaux monographiques cités ci-dessous[4]. Elle ne fait pas actuellement l'objet d'un consensus au sein de la communauté scientifique.

Auchmeromyiinae
Auchmeromyia
Auchmeromyia bequaerti (Roubaud)
Auchmeromyia boueti (Roubaud)
Auchmeromyia choerophaga (Roubaud)
Auchmeromyia kurahashi Lehrer
Auchmeromyia luteola (Fabricius
Auchmeromyia pattoniella Lehrer
Auchmeromyia reidi Zumpt
Aphyssurinae
Ameniinae
Calliphorinae
Bellardia Robineau-Desvoidy, 1863
Bellardia bayeri Jacentkovský, 1937) (Europe)
Bellardia bisetosa
Bellardia obsoleta Meigen, 1824) (Europe)
Bellardia pandia Walker, 1849) (Europe)
Bellardia polita Mik, 1884) (Europe)
Bellardia stricta Villeneuve, 1926 (Europe)
Bellardia townsendi
Bellardia vespillo Fabricius, 1794) (Europe)
Bellardia viarum Robineau-Desvoidy, 1830) (Europe)
Bellardia vulgaris Robineau-Desvoidy, 1830) (Europe)
Adichosina
Calliphora Robineau-Desvoidy, 1830
Calliphora loewi (Enderlein, 1903) (Europe)
Calliphora stelviana (Brauer & Bergenstamm, 1891) (Europe)
Calliphora subalpina (Ringdahl, 1931) (Europe)
Calliphora uralensis Villeneuve, 1922 (Europe)
Calliphora vicina Robineau-Desvoidy, 1830 (Europe)
Calliphora vomitoria (Linnaeus, 1758) (Europe)
Choeromyia
Cordylobia Gruenberg, 1903
Cordylobia anthropophaga (Blanchard, 1893)
Cordylobia ebadiana Lehrer & Goergen, 2006
Cordylobia praegrandis Austen, 1910
Cordylobia rodhaini Gedoelst, 1910
Cordylobia ruandae Fain, 1953
Ethiochoa Lehrer, 2008
Ethiochoa cassiopea Lehrer
Hemigymnochaeta
Hemigymnochaeta candacia Lehrer
Hemigymnochaeta laticeps Zumpt
Hemigymnochaeta mulanjeniella Lehrer
Hemigymnochaeta varia Hough
Hemipyrellia
LuciliaRobineau-Desvoidy, 1830
Lucilia ampullacea Villeneuve, 1922
Lucilia bufonivora Moniez, 1876
Lucilia caesar Linnaeus, 1758
Lucilia illustris Meigen, 1826
Lucilia sericata Meigen, 1826
Neocordylobia
Ochromyia
Pachychoeromyia
Paratricyclea
Pericallimyia
Phumosia
Stasisia
Cynomya Robineau-Desvoidy, 1830
Cynomyia mortuorum (Linnaeus, 1761) (Europe)
Papuocalliphora
Paracalliphora
Tainanina
Polleniopsis
Melinda
Chrysomyinae
Achoetandrus Bezzi, 1927
Achoetandrus albiceps
Achoetandrus rubifacies
Chrysomyia Robineau-Desvoidy, 1830
Chrysomyia albiceps var. flaviceps
Chrysomyia albiceps var. indica
Chrysomyia albiceps var. mascarenhasi
Chrysomyia annulipes
Chrysomyia bella
Chrysomyia bezziana
Chrysomyia bipars
Chrysomyia chloropyga
Chrysomyia cyaneiventris
Chrysomyia divitiosa
Chrysomyia ethiopyga Lehrer
Chrysomyia inclinata
Chrysomyia laxifrons
Chrysomyia marginalis
Chrysomyia megacephala
Chrysomyia pingei
Chrysomyia putoria (Séguy)
Chrysomyia putoria var. adoxa
Chrysomyia putoria var. cyanea
Chrysomyia putoria var. pulchra
Chrysomyia speciosa
Chrysomyia wheeleri
Cochliomyia
Cochliomyia aldrichi Del Ponte, 1938
Cochliomyia hominivorax (Coquerel, 1858)
Cochliomyia macellaria (Fabricius, 1775)
Cochliomyia minima Shannon, 1926
Chloroprocta
Chloroprocta fuscanipennis (Macquart, 1851)
Paralucilia
Paralucilia wheeleri (Hough, 1899)
Onesia Robineau-Desvoidy, 1830
Faininae Lehrer, 2007
Fainia giriama Lehrer
Fainia kagerana Lehrer
Fainia kirinyaga Lehrer
Fainia sambura Lehrer
Phormiinae
Phormia Robineau-Desvoidy, 1830
Protocalliphora Hough, 1899
Protophormia Townsend, 1908
Trypocalliphora Peus, 1960
Coganomyiinae
Melanomyinae
Angioneura Braer & Bergenstamm, 1893
Melanomya Rondani, 1856
Melanomya abdominalis Reinhard 1929 (Opsodexia)
Melanomya bicolor Coquillett 1899 (Chaetona)
Melanomya flavescens Reinhard 1929 (Opelousia)
Melanomya flavipennis Coquillett 1902 (Chaetona)
Melanomya grisea Coquillett 1899 (Chaetona)
Melanomya mitis Reinhard 1945 (Opelousia
Melanomya nana (Meigen, 1826)
Melanomya obscura Townsend 1919 (Opelousia)
Melanomya ordinaria West 1925 (Chaetona)
Melanomya petiolata Pape, 1988
Melinda Robineau-Desvoidy, 1830
Myopinae
Pemphiginae
Polleniinae
Pollenia Robineau-Desvoidy, 1830
Pollenia dasypoda Portschinsky
Pollenia intermedia Robineau-Desvoidy
Pollenia rudis (Febricius)
Pollenia sytshevskajae Grunin
Nitellia Robineau-Desvoidy, 1830
Nitellia bisulca (Pandellé)
Nitellia bulgarica (Jacentkovsky)
Nitellia guernica Lehrer
Nitellia hermoniella Lehrer
Nitellia norvegiana Lehrer
Nitellia ospedaliana Lehrer
Nitellia pallida (Rohdendorf)
Nitellia vespillo (Fabricius)
Rhiniinae
Stomorhiniinae Lehrer, 2007
Bushrhina Lehrer, 2007
Bushrhina kirinya Lehrer
Lomwerhina Lehrer, 2007
Lomwerhina malobana Lehrer
Lomwerhina mulanjenia Lehrer
Stomorhina Rondani, 1861
Stomorhina ellinikia Lehrer
Stomorhina lilitha Lehrer
Stomorhina lunata (Fabricius)
Stomorhina selgae Lehrer
Stomorhina tanzibara Lehrer
Thairhina Lehrer, 2007
Thairhina sikorae (Villeneuve)
Thairhina theodorinella Lehrer
Liste des genres les plus connus au niveau mondial[modifier]Abago Grunin 1966
Acronesia Hall 1948
Adichosina Villeneuve 1934
Aldrichina Townsend 1934
Alikangiella Villeneuve 1927
Amenia Robineau-Desvoidy 1830
Angioneura Brauer & Bergenstamm 1893
Anthracomya Rondani 1856
Aphyssura Hardy 1940
Auchmeromyia Brauer & Bergenstamm 1891
Bellardia Robineau-Desvoidy 1863
Bequaertiana Curran 1929
Blepharicnema Macquart 1843
Booponus Aldrich 1923
Borbororhina Townsend 1917
Boreellus Aldrich & Shannon 1923
Britea Curran 1927
Bufolucilia Townsend 1919
Bushrhina Lehrer 2007
Caiusa Surcouf 1919
Calliphora Robineau-Desvoidy 1830
Catapicephala Macquart 1851
Cephenomyia Latreille 1818
Ceylnomyia Fan 1965
Chlororhina Townsend 1917
Chrysomyia Robineau-Desvoidy 1830
Chloroprocta Wulp 1896
Cochliomyia Townsend 1915
Compsomyiops Townsend 1918
Cordylobia Gruenberg 1903
Cosmina Robineau-Desvoidy 1830
Cyanus Hall 1948
Cynomya Robineau-Desvoidy 1830
Cynomyimima Rohdendorf 1924
Dexopollenia Townsend 1917
Diprodexia Séguy 1935
Eggisops Rondani 1862
Ethioporhina Lehrer 2007
Fainia Zumpt 1958
Gymnadichosia Villeneuve 1927
Hemigymnochaeta Corti 1895
Hemipyrellia Townsend 1918
Hypopygiopsis Townsend 1916
Idiella Brauer & Bergenstamm 1889
Idiopsis Brauer & Bergenstamm 1889
Isomyia Walker 1860
Kenia Malloch 1927
Lomwerhina Lehrer 2007
Lucilia Robineau-Desvoidy 1830
Melinda ERobineau-Desvoidy 1830
Melanodexia Williston 1893
Melanomya Rondani 1856
Metallea Wulp 1880
Metalliopsis Townsend 1919
Neocordylobia Villeneuve 1929
Nesodexia Villeneuve 1911
Nitellia Robineau-Desvody 1830
Ochromelinda Villeneuve 1915
Ochromyia Macquart 1835
Onesia Robineau-Desvoidy 1830
Onesihoplisa Villeneuve 1926
Onesiomima Rohdendorf 1962
Pachychoeromyia Villeneuve 1920
Paradichosia Senior-White 1923
Pericallimyia Villeneuve 1915
Perisiella Zumpt 1958
Peristasisea Villeneuve 1934
Pharyngomyia Schiner 1861
Phormia Robineau-Desvoidy 1830
Phormiata Grunin 1971
Phumosia Robiineau-Desvoidy 1830
Polleniopsis Townsend 1917
Pollenia Robineau-Desvoidy 1830
Pollenomyia Séguy 1935
Protocalliphora Hough 1899
Protophormia Townsend 1908
Pseudonesia Villeneuve 1924
Rhinia Robineau-Desvoidy 1830
Rhyncomya Robineau-Desvoidy 1830
Silbomyia Macquart 1843
Stasisia Surcouf 1914
Stegosoma Loew 1863
Steringomyia Pokorny 1889
Stomorhina Rondani 1861
Strongyloneura Bigot 1886
Tainanina Villeneuve 1926
Thairhna Lehrer 2007
Triceratopyga Rohdendorf 1931
Trichoberia Townsend 1932
Tricyclea Wulp 1884
Tricycleala Villeneuve 1937
Tricycleopsis Villeneuve 1927
Trypocalliphora Peus 1960
Vanemdenia Peris 1954
Villeneuviella Austen 1914
Zernyiella Zumpt 1956
Zumba Peris 1957
Xanthotryxus Aldrich 1930
Notes et références[modifier]1.↑ Blanchard & Béranger-Féraud
2.↑ ITIS, consulté le 15 mai 2010
3.↑ NCBI, consulté le 20 janv. 2011
4.↑ Voir les publications scientifiques citées dans la section « Bibliographie de référence »
Bibliographie de référence[modifier]FAN Z.D., 1992, Key to the common flies of Chine, sec. ed., Shanghai.
KANO, R. & SHINONAGA, S., 1968, Calliphoridae (Insecta, Diptera). Fauna Japonica, Tokyo.
LEHRER, A.Z., 1970, Considération phylogénétiques et taxonomiques sur la famille Calliphoridae (Diptera). Annot. zool. bot., Bratislava, 61:1-51.
LEHRER, A.Z., 1972, Familia Calliphoridae. Fauna Rep. Soc. Rom., Insecta, Diptera, 11(12), Bucuresti.
LEHRER, A.Z., 2005, Bengaliidae du monde (Insecta, Diptera). Pensoft.
SENIOR-WHITE, R., AUBERTIN, D. & SMART, J., 1940, Diptera, vol. VI. Family Calliphoridae. The Fauna of British India, London.
PERIS, S.V., 1952, La subfamilia Rhiniinae (Dipt., Calliphoridae). Anales estac. experim. Aula Dei., 3(1).
WANQI, X & MINGFU, W., 2006, Flies of the Qinghai-Xizang Plateau (Insecta, Diptera), Beijng.
ZUMPT, F., 1956, 64 i. Calliphorinae. Dans : LINDNER, E., Die Fliegen der palaearktichen Region, Stuttgart.
ZUMPT, F., 1956, Calliphoridae (Diptera Cyclorrhapha) Part I : Calliphorini and Chrysomyiini. Explor. Parc Nat. Albert. Miss. G.F. de Witte (1933-1935), fasc. 87. Bruxelles.
ZUMPT, F., 1958, Calliphoridae (Diptera Cyclorrhapha) Part II: Rhiniini. Explor. Parc Nat. Albert. Miss. G.F. de Witte (1933-1935), fasc. 92. Bruxelles.
Voir aussi[modifier] Articles connexes[modifier]Mouche
Parasitisme
Liens externes[modifier]Référence Tree of Life Web Project : Calliphoridae (en)
Référence Catalogue of Life : Calliphoridae (en)
Référence Fauna Europaea : Calliphoridae (en)
Référence The Paleobiology Database : Calliphoridae Brauer and von Bergenstamm 1889 (en)
Référence ITIS : Calliphoridae (fr) (+ version anglaise (en))
Référence Animal Diversity Web : Calliphoridae (en)
Référence NCBI : Calliphoridae (en)
Portail de l’entomologie
Ce document provient de « http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Calliphoridae&oldid=79107838 ».
Catégorie : Calliphoridae | [+]
Catégories cachées : Article manquant de référence depuis mai 2010Article avec taxobox-animalAuteur incomplet ou manquantPortail:Entomologie/Articles liésPortail:Zoologie/Articles liésPortail:Biologie/Articles liésOutils personnels
ConnexionCréer un compteEspaces de noms
ArticleDiscussionVariantesAffichages
LireModifierAfficher l’historiqueActions
Rechercher
Navigation
AccueilPortails thématiquesIndex alphabétiqueArticle au hasardContacter WikipédiaContribuerPremiers pasAideCommunautéModifications récentesFaire un donImprimer / exporterCréer un livreTélécharger comme PDFVersion imprimable
Boîte à outilsPages liéesSuivi des pages liéesImporter un fichierPages spécialesAdresse de cette versionCiter cette page
Autres languesBoarischDanskDeutschEnglishEspañolNordfriiskMagyarÍslenskaItaliano日本語한국어LietuviųBahasa MelayuNederlands‪Norsk (bokmål)‬Diné bizaadPicardPolskiPortuguêsRuna SimiRomânăРусскийSvenskaTiếng Việt中文Dernière modification de cette page le 26 mai 2012 à 19:28.

Droit d'auteur : les textes sont disponibles sous licence Creative Commons paternité partage à l’identique ; d’autres conditions peuvent s’appliquer. Voyez les conditions d’utilisation pour plus de détails, ainsi que les crédits graphiques. En cas de réutilisation des textes de cette page, voyez comment citer les auteurs et mentionner la licence.
Wikipedia® est une marque déposée de la Wikimedia Foundation, Inc., organisation de bienfaisance régie par le paragraphe 501(c)(3) du code fiscal des États-Unis.

Politique de confidentialitéÀ propos de WikipédiaAvertissementsVersion mobile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: MOUCHES TUE ANIMAUX OEUFS LARVEs DEVORE LES ANIMAUX VIVANTS   Sam 9 Juin - 12:43

Sujet : invasion de grosse mouche (bleue/verte)
Profil sup​primé
Profil : Fidèle Posté le 19-01-2012 à 11:07:00 bonjours
je ne sais pas si je post au bon endroit, mais je n'est pas trouvé de partie "insecte" pour posé ma question






voila, il y a 3 jours j'ais trouvé une grosse mouche bleue/verte dans la pièce des chats (j'ais 4 chats et 3 chiens), je me suis dit que c'était un pur asart...

le lendemain, j'ais trouvée 3 mouche identique a la premiere, 2 dans la pièce des chat et 1 dans mon salon...

et hier j'en ais trouvé au mois 6-8 un peu partout dans ma maison, mais plus dans la pièce des chats qu'ailleurs...

par précotions, j'ais fait la litière de chat a fond de chez a fond, j'ai changé toute leur nourriture et j'ais tout nettoyer a la javel ...

le souci c'est que ce matin en me levant j'ai trouvé une bonne 10ène de mouche dans la pièce des chat (cette pièce étant fermé pour la nuit, les mouches n'on pas pu se dispatché dans toute la maison, donc je sais qu'elle rentre chez moi par la pièce des chats)

j'ais tout vérifié dans cette piece, je n'est pas de trou dans les mur, mes fenettre sont bien étanche, il n'y a pas de vieille nourriture qui traine, la litière est propre, l'eau n'est pas souillé...etc...

il n'y a pas de mauvaise odeur de "cadavre" ou de nourriture pourris non plus ...

je ne comprend pas d'ou viennent toutes ses mouches...par contre je me demande si elle peuvent rentré dans cette pièce par la clim ?

ce qui m'inquiette le plus en autre, c'est que mes chats jouent avec ses mouche...mais en en ecrasant une sans le faire expres (car je prefere les mettre dehors) je me suis appercus qu'il y avais plein de mini asticot dans la mouche

si mes chats jouent avec les mouche et qu'il en avalent, ses asticot vont egalement etre avalé... sa craint !!!!!

je voudrais me debarassé de ses mouche au plus vite, si vous avez des conseil...

merci

(dsl pour le pavet)


Message édité par Profil supprimé le 19-01-2012 à 11:08:08
(Publicité)

Fourmi2010
Texte
Profil : Doctinaute d'or Posté le 19-01-2012 à 15:19:22
Il s'agit de la Lucilia Caesar qui fait partie des Calliphoridae est qui est dite " mouche à merde " mais en réalité elle n'a aucun contact avec les excréments.

Je ne peux te dire d'où viennent ces mouches et ce qui peut les attirer chez toi.

Eh oui, ton chat a écrasé une mouche femelle enceinte...D'où les asticots que tu as vu.


Message cité 1 fois
Message édité par Fourmi2010 le 19-01-2012 à 15:20:04
Profil sup​primé
Profil : Fidèle Posté le 19-01-2012 à 15:21:21
Fourmi2010 a écrit :




Il s'agit de la Lucilia Caesar qui fait partie des Calliphoridae est qui est dite " mouche à merde " mais en réalité elle n'a aucun contact avec les excréments.

Je ne peux te dire d'où viennent ces mouches et ce qui peut les attirer chez toi.

Eh oui, ton chat a écrasé une mouche femelle enceinte...D'où les asticots que tu as vu.





tu aurais une idée de comment les faire dégarpir de chez moi ?


Fourmi2010
Texte
Profil : Doctinaute d'or Posté le 20-01-2012 à 12:03:06 La Lucilia Caesar est une mouche attirée par la viande, qui pont sur les animaux morts, attirées de loin par l'odeur de cadavre ou d'excréments bien que ce ne soit pas une mouche " à merde ".

Ces mouches ont un odorat très développé et un bout de viande ou autre va l'attirer rapidement, même si l'odeur se trouve loin.

Pour les éliminer, si tu es prête à les tuer, tu peux utiliser les différents tue-mouches qu'on trouve dans le commerce.

Moi perso je ne tue pas les mouches même si y'en a un paquet car elles finissent par s'en aller tôt ou tard.




Aller à : Animaux de la fermeAnimaux menacésAquariums et vivariumsChatsChevauxChiensCohabitation entre animauxDauphins, baleines et mammifères marinsDéfendre la cause animaleDinosaures et autres animaux disparusHamsters, cochons d'Inde, lapins...La reproduction des animauxLe coin des disparusLes animaux et la familleLes animaux et la législation (démarches administratives)Nouveaux animaux de compagnie : rats, reptiles, furets...OiseauxOù sortir avec son animal (le coin des bonnes adresses)Problèmes comportementauxSauvetages et urgencesSécurité et nos animaux de compagnieVos photos et vidéos d'animaux préféréesVoyage et animauxForum Libre Animaux FORUM Animaux
Forum Libre Animaux
invasion de grosse mouche (bleue/verte)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: MOUCHES TUE ANIMAUX OEUFS LARVEs DEVORE LES ANIMAUX VIVANTS   Dim 10 Juin - 13:05

Résumé des caractéristiques du produit
1. Dénomination du médicament vétérinaire

ZEARL


2. Composition qualitative et quantitative

Doramectine 10 mg
Excipient huileux QSP 1 ml



3. Forme pharmaceutique

Solution injectable.


4. Informations cliniques

4.1. Espèces cibles

Bovins et ovins.


4.2. Indications d'utilisation, spécifiant les espèces cibles

Affections à parasites sensibles à la doramectine.

Chez les bovins :
- Traitement curatif et préventif des infestations par les parasites
suivants :

. nématodes gastro-intestinaux adultes et immatures :
Haemonchus placei
Ostertagia ostertagi (y compris les larves inhibées)
Ostertagia lyrata (adultes seulement)
Trichostrongylus axei
Trichostrongylus colubriformis
Nematodirus spathiger (adultes seulement)
Cooperia surnabada
Cooperia oncophora
Cooperia pectinata (adultes seulement)
Cooperia punctata
Oesophagostomum radiatum
Bunostomum phlebotomum (adultes seulement)
Trichuris spp (adultes seulement)
Strongyloïdes papillosus (adultes seulement)

. nématodes adultes et immatures de l'appareil respiratoire
suivants :
Dictyocaulus viviparus

. nématodes adultes de l'oeil :
Thelazia spp

. hypodermes (larves en migration) :
Hypoderma bovis
Hypoderma lineatum

. poux piqueurs :
Linognathus vituli
Haematopinus eurysternus
Solenopotes capillatus

. acariens responsables de la gale :
Sarcoptes scabiei
Psoroptes ovis

- Aide au contrôle des infestations par les parasites suivants :
. nématodes gastro-intestinaux adultes et immatures :
Nematodirus helvetianus

. poux broyeur :
Damalinia bovis

La doramectine a un effet rémanent de :

- 4 semaines sur Ostertagia ostertagi
- 3 semaines sur Cooperia oncophora
- 4 semaines sur Dictyocaulus viviparus

Chez les ovins :
- Traitement des infestations par les parasites suivants :

. nématodes gastro-intestinaux :
Haemonchus contortus (L4, adultes)
Teladorsagia circumcincta (L4, adultes)
Trichostrongylus axei (adultes)
Trichostrongylus vitrinus (adultes)
Trichostrongylus colubriformis (L4, adultes)
Cooperia oncophora (adultes)
Nematodirus spathiger (adultes)
Nematodirus fillicolis (adultes)
Oesophagostomum venulosum (adultes)
Trichuris ovis (adultes)
Chabertia ovina (adultes)

. nématodes de l'appareil respiratoire :
Dictyocaulus filaria (adultes)

- Traitement des infestations dues aux acariens responsables de la gale psoroptique :
Psoroptes ovis.

- Traitement des infestations par les larves d'Oestrus ovis (larves L1, L2, L3).


4.3. Contre-indications

En l'absence d'un temps d'attente pour le lait, ne pas utiliser chez les femelles laitières (vaches, brebis), en lactation ou en période de tarissement, productrices de lait de consommation ni chez les femelles gravides futures productrices de lait de consommation, dans les deux mois précédant la mise bas.


Les avermectines peuvent ne pas être bien tolérées chez les espèces non cibles (notamment chez les chiens, les chats et les chevaux). Des cas d'intolérance avec mortalité sont rapportés chez les chiens – en particulier les Colleys, les bobtails et les races apparentées et croisées, ainsi que chez les tortues.


4.4. Mises en garde particulières à chaque espèce cible

Aucune.


4.5. Précautions particulières d'emploi

i) Précautions particulières d'emploi chez les animaux

Chez les bovins, pour éviter des réactions secondaires dues à la mort des larves d'Hypodermes dans l'oesophage ou la colonne vertébrale, il est recommandé d'administrer la spécialité à la fin de l'activité des mouches et avant que les larves n'atteignent leurs sites ; consulter le vétérinaire pour connaître la période correcte de traitement.


ii) Précautions particulières à prendre par la personne qui administre le médicament vétérinaire aux animaux

Respecter les bonnes pratiques vétérinaires :
- Eviter le contact direct avec la peau ou les yeux.
- Laver les mains après usage.


iii) Autres précautions

4.6. Effets indésirables (fréquence et gravité)

Non connus.


4.7. Utilisation en cas de gravidité et de lactation ou de ponte

Les études chez les animaux de laboratoire (rat, lapin) n'ont pas mis en évidence d'effets tératogène, embryotoxique ou maternotoxique de la doramectine aux doses utilisées en thérapeutique.
L'innocuité de la spécialité a été montrée chez les brebis pendant la gestation et chez les béliers reproducteurs.


4.8. Interactions médicamenteuses et autres

Non connues.


4.9. Posologie et voie d'administration

Bovins : 200 µg/kg de poids vif (1 ml pour 50 kg) par voie sous-cutanée (musculature du cou) en injection unique.

Ovins : 200 µg/kg de poids vif (1 ml pour 50 kg) par voie intramusculaire en injection unique.


4.10. Surdosage (symptômes, conduite d'urgences, antidotes) si nécessaire

Des surdosages allant jusqu'à 25 fois la dose recommandée chez les bovins et jusqu'à 15 fois la dose recommandée chez les ovins n'ont entraîné aucun signe clinique particulier.


4.11. Temps d'attente

Bovins :
Viande et abats : 42 jours.
Lait : Cf. rubrique « Contre-indications ».

Ovins :
Viande et abats : 70 jours.
Lait : Cf. rubrique « Contre-indications ».


5. Propriétés pharmacologiques

5.1. Propriétés pharmacodynamiques

La doramectine est un antiparasitaire actif contre un large éventail de parasites internes et externes. Il s'agit d'une lactone macrocyclique appartenant à la famille des avermectines qui agit principalement par augmentation de la perméabilité membranaire aux ions chlorures. Une entrée d'ions chlorures dans les neurones moteurs excitateurs des nématodes ou les cellules musculaires des arthropodes résulte en une hyperpolarisation et en une élimination du signal de transmission qui entraîne la paralysie.


5.2. Caractéristiques pharmacocinétiques

Chez les bovins, la doramectine est rapidement absorbée après injection sous-cutanée et la concentration sanguine maximale est atteinte en 3 jours après l'injection. La doramectine diffuse dans l'ensemble des tissus corporels avec des concentrations plus fortes dans la graisse et le foie. La demi-vie d'élimination est d'environ 6 jours.

Chez les ovins, la doramectine est rapidement absorbée après injection intramusculaire et la concentration sanguine maximale est atteinte en 2 jours après l'injection. La doramectine diffuse dans l'ensemble des tissus corporels avec des concentrations plus fortes dans la graisse et le foie. La demi-vie d'élimination est d'environ 4,5 jours.

La doramectine n'est que peu métabolisée par hydroxylation. La seule voie d'excrétion significative est représentée par les fèces.


6. Informations pharmaceutiques

6.1. Liste des excipients

6.2. Incompatibilités

Non connues.


6.3. Durée de conservation

3 ans.
Après ouverture du flacon : 6 mois.


6.4. Précautions particulières de conservation

Ne pas réfrigérer.
Protéger du gel.


6.5. Nature et composition du conditionnement primaire


. Flacon verre




6.6. Précautions particulières à prendre lors de l'élimination de médicaments non utilisés ou de déchets dérivés de l'utilisation de ces médicaments

La spécialité est très dangereuse pour les poissons et les organismes aquatiques.
Les flacons et tout reliquat de produit doivent être éliminés suivant les pratiques en vigueur régies par la réglementation sur les déchets.


7. Titulaire de l'autorisation de mise sur le marché

LILLY FRANCE
13 RUE PAGES
92158 SURESNES CEDEX


8. Numéro d'autorisation de mise sur le marché

. Boîte de 1 flacon de 50 ml : 673256 6
. Boîte de 1 flacon de 200 ml : 673257 2
. Boîte de 1 flacon de 500 ml : 673258 9



9. Date de première autorisation et de renouvellement de l'autorisation, le cas échéant

04/01/1995


10. Date de mise à jour du RCP

03/01/2012


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: MOUCHES TUE ANIMAUX OEUFS LARVEs DEVORE LES ANIMAUX VIVANTS   Dim 10 Juin - 13:07

Skynet.beMon blogCréer un blogBlog illicite ?Direct Cash, une réserve de 500 � 10.001€ concoursCabinet vétérinaire Henin
Informations relatives au cabinet vétérinaire et aux animaux domestiques.
Rue Général Mac Arthur 39 à 1180 BruxellesDr Françoise Henin0471 79 09 69Tous les jours sur rendez-vousCatégoriesActualité
Alimentation
Généralité
Généralité chiens-chats
Généralités reptiles
Généralités rongeurs - lapins
Livres
Maladies chien-chat
Maladies oiseaux
Maladies rongeurs-lapins
Médicaments
Nature
Parasites
Races chats
Races chiens
Races oiseaux
Races poissons
Races Rongeurs
Archives2012-06
2012-05
2012-04
2012-03
2012-02
2012-01
2011-12
2011-11
2011-10
2011-09
Toutes les archives
653659
Sites belges de protection de la natureAves (oiseaux)
Bruxelles Nature
CEBE
Cercle naturaliste de Belgique
COWB
CRIE
Kauwberg
Marais d'Harchies
Natagora
Oiseaux
Scheutbos
Tournesol ASBL
Vogelzang
Droits d'auteurToute reproduction, en vue notamment d'une diffusion publique par n'importe quel moyen, est strictement interdite sans l'autorisation du webmaster de ce site." La salle d'attente
Cabinet de consultation 1
Cabinet de consultation 2
La salle de chirurgie
L'hospitalisation
Elevages de chiensSite Royal Canin
Société Royale Saint Hubert
Elevages de chatsCentrale feline belge
Chats de toutes races
Elevages de rongeursAlain Caron (France: rongeurs)
Ayliancaafjes (cobayes)
Elevage Chokotoff: cobayes
La forêt des Yggdrasils (hamsters, souris, gerbilles, rats)
Les chons de Lilie (cobayes)
Protection animale"Les petits vieux"
Help Animals
Infor Animaux
Le cheval de Skyros
Protection des furets
Protection des oiseaux
Revalidation de la faune sauvage:Birds Bay
SAVU
Wahf
Dog Walking & Cat SittingDog walking & Cat sitting
Okazoo
Assurance "Santé" pour chiens et chatsSaint-Mirande SPRL
PensionsAu fond des camps
Bouledogue Paradis
Charaton 026472475 (chats)
Dog's paradise inn
Nos amis fidèles
Pension Chokotoff
Week-end canin
Sites d'identification ( chiens et chats)Identification des chats: ID Chips ( Belgique)
Identification des chiens: ABIEC ( Belgique)
Identification en Europe
Education -AgilityAcademie Canine
Club Cynologique de l'Ile Sainte-Hélène (CCDISH)
EPC
Ambulances animalièresSAVU 0900 10 112
10.02.2011
Les ascaris chez le chat et le chien
Les ascaris du chien et du chat:

Les ascaris sont des vers ronds parasites de l’intestin.

Ils mesurent de 5 à 10 cm chez le chat et de 9 à 17 cm chez le chien. Ils ressemblent à des spaghettis.

Comment se produit l’infestation ?

1. Dans le ventre de la maman, par l’utérus. Presque 100% des chiots et chatons sont infestés par cette voie.

2. Par le lait maternel. Les larves restées inactives dans les tissus musculaires de la mère se « réveillent » pendant la lactation et gagnent les glandes mammaires.

3. En mangeant des hôtes intermédiaires comme des oiseaux, des souris et des rongeurs.

4. Par contact avec des matières fécales contaminées dans les parcs, jardins… Les ascaris produisent jusqu’à 200.000 œufs par jour qui contaminent l’environnement. Ces œufs sont très résistants et peuvent survivre jusqu’à 3 à 5 ans dans le sol.

Symptômes :

Chez les animaux adultes, il y a peu de symptômes, mais ils contaminent les autres animaux ainsi que les humains.

Les animaux jeunes présentent les symptômes suivants :

1. Fatigue, anémie, abattement.

2. Perte d’appétit, vomissements et diarrhée.

3. Toux et difficultés respiratoires.

4. Ventre gonflé.

5. Ralentissement de la croissance et pelage terne.

Les dangers pour l’homme :

Les enfants et les personnes âgées sont particulièrement exposées au risque d’avaler des œufs de ver (par contact direct avec l’animal, les endroits contaminés, les fruits des bois mal lavés…)

Chez l’homme, les ascaris ne se développent pas jusqu’au stade adulte. Les larves qui proviennent des œufs, perforent la paroi intestinale, gagne le flux sanguin et passent dans les organes comme le foie, les yeux, les poumons, le cerveau.

Prévention :

Pour minimaliser les risques, les mesures élémentaires d’hygiène sont nécessaires : se laver les mains avant de passer à table, après avoir jardiné, joué au jardin.

Laver convenablement les fruits des bois.

Ramasser les déjections des chiens et les jeter dans une poubelle.

Laver les bacs des chats à l’eau bouillante.

Vermifugation :

Il est important de vermifuger très régulièrement votre animal de compagnie.

Demandez à votre vétérinaire quel est le produit le plus adapté à votre animal, à son poids, son âge et son état de santé.

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Parasites


01.07.2010
Les puces
Les puces :

Les puces : un fléau pour votre animal domestique.

Les piqûres de puces provoquent des démangeaisons intenses chez l’animal de compagnie et parfois chez l’homme. En se grattant et se mordillant, les animaux vont s’infliger de sérieuses blessures qui peuvent s’infecter. Certains animaux présentent des allergies aux piqûres de puces, les démangeaisons sont alors encore plus intenses.

Les puces adultes se nourrissent de sang numéro 1 sur le schéma). Si elles sont présentes en très grande quantité, leurs piqûres peuvent provoquer des anémies chez les animaux jeunes ou affaiblis. Les puces peuvent également transmettre un ver (ténia) à votre animal.

Les puces adultes vivent sur l’animal domestique, elles pondent des œufs (en moyenne 50 par jour). Les oeufs (2 sur le schéma) tombent de l’animal et se retrouvent dans votre maison, le plus souvent aux endroits où votre animal passe le plus de temps (endroit de repos, de couchage, coin repas).
Les œufs deviennent des larves (3) qui peuvent se déplacer et se répandre dans la pièce. Craignant la lumière, elles se cachent dans les interstices des parquets, dans les tapis, les fauteuils….
Les larves subissent une métamorphose et deviennent des pupes (4). Ces pupes sont collantes et très résistantes. Elles ne se laissent pas aspirer et même les produits insecticides ne les tuent pas !
Les pupes deviendront des puces (5)


Mon animal a-t-il des puces ?
De par leur petite taille, les puces sont difficilement détectables. Lors d'une infestation massive vous pouvez les voir lorsque vous examinez de près votre animal, principalement autour de la base de la queue. La meilleure façon d'objectiver une infestation par les puces est d'observer leurs déjections sous forme de petits grains noirs dans les poils de l'animal. Après avoir peigné le pelage de votre animal, appliquez un coton ou un morceau de papier humide sur le peigne. Si le coton ou le papier prennent une couleur rouge/brune, votre animal a des puces.

Comment lutter contre les puces ?
Préventivement en utilisant des produits efficaces qui vous seront recommandés par votre vétérinaire.
Les produits spot-on sont très efficaces et faciles d’application.

Si votre maison est envahie de puces : des produits existent pour lutter contre les œufs et les larves. Votre vétérinaire vous conseillera. Il faudra bien entendu traiter aussi votre animal.

Dans tous les cas, vous devez traiter TOUS les animaux de la maison.

Si votre animal a des puces, en plus du produit anti-puces, il faudra le vermifuger pour le débarrasser des ténias que lui auront transmis les puces.

http://fr.merial.com/pet_owners/cats/fleas_ticks.asp
http://www.advantix.fr/Puces.4457.0.html

08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Parasites


20.06.2010
Les protozoaires chez le chat
Les protozoaires chez le chat :

Les protozoaires sont des parasites digestifs. Chez les chats, on en observe 2 groupes : les gardias et les coccidies.

Ces parasites sont très fréquents, ils infestent en moyenne de 30 à 60 % des chatons d’élevage contre 5 à 20 % des chatons de particuliers.


Les gardias :
Par leur prolifération, ils induisent une malabsorption et une mal digestion qui entraîne une diarrhée chronique et un amaigrissement. Cette affection touche aussi bien les adultes que les chatons. Les kystes microscopiques sont émis dans les matières fécales. Ce sont eux qui vont contaminer le milieu dans lequel vit le chat, et qui vont permettre la transmission des parasites à d’autres chats.

Le diagnostique se fait par analyse des matières fécales. Le traitement est alors prescrit par le vétérinaire.


Les coccidies :
Elles sont responsables d’entérite aigue observée principalement sur les jeunes chatons avant l’âge de 6 mois. Elles sont liées à la consommation d’ookystes présents sur le sol où vit le chaton.

D’autres coccidies sont ingérées par le chat en même temps que ses proies. Comme pour les gardias, le diagnostique se fera par analyse des matières fécales. Un traitement sera prescrit au chat par le vétérinaire traitant.


La prévention passe surtout par des mesures sanitaires des élevages : nettoyage des sols, ainsi que par le dépistage et le traitement des adultes porteurs.


08:00 Écrit par Dr F. Henin dans Parasites


15.06.2009
Les Tiques
Les tiques :

Une tique adulte suce le sang, se laisse tomber par terre et pond des œufs. De ces œufs naissent des larves à 6 pattes qui, tout comme l’adulte, cherchent un hôte. Une fois rassasiées, les larves entrent dans une phase de repos pour devenir des nymphes à 8 pattes. Ces nymphes cherchent elles aussi des hôtes pour sucer le sang. En 3 à 5 mois, elles se transforment en tiques adultes et le cycle reprend.

Les larves et les nymphes s’accrochent en général à des petits animaux comme des souris et des lapins. Les tiques adultes s’accrochent le plus souvent à des animaux plus grands tels les chiens et les chats, mais aussi à l’homme.

Les tiques sont souvent actives au printemps et en automne. Pendant ces saisons, le taux d’humidité est élevé, ce qui est important pour les tiques.

Environ 40% des tiques du groupe Ixodes (le groupe le plus fréquemment rencontré) sont contaminées par la maladie de Lyme.

Les tiques peuvent transmettre des maladies comme : la borréliose (maladie de Lyme), la babésiose, et l’ehrlichiose (piroplasmes).

Une tique met environ 24 heures pour se fixer sur son hôte et commencer son repas.

Il est important de lutter contre les tiques pour les empêcher de transmettre ces maladies.

De nombreux traitements préventifs existent.

Demandez conseil à votre vétérinaire, il vous prescrira le produit le plus adapté à votre animal.



09:34 Écrit par Dr F. Henin dans Parasites


01.08.2006
Les aoûtats
LES AOUTATS

Les aoûtats (nom scientifique = Thrombicula automnalis) sont des larves d'acariens qui apparaissent en août (d'ou leur nom) Ils ont la forme de minuscules araignées rouges.
Présentes dans l'herbe, les larves microscopiques de ces parasites se fixent à la peau pour se nourrir de sang. Ils prennent alors une coloration orange caractéristique, puis se détachent, et tombent au sol.
Attention, car les aoûtats piquent aussi très fréquemment l'homme !

Les aoûtats se fixent à tous les endroits où la peau des animaux est particulièrement fine : entre les doigts, à l'intérieur des cuisses, sur les testicules, sur la face interne des oreilles...
Leur fixation entraîne des démangeaisons très importantes.
Un des signes caractéristiques de la présence d'aoûtats est le mordillement et le léchage au niveau des pattes. Pour savoir si votre animal a des aoûtats, il faut regarder entre les doigts, sur le ventre… Un examen attentif permettra de déceler les petits insectes qui forment de minuscules points orange vif sur la peau.

Traitement
La plupart des anti-parasitaires externes utilisés contre les puces et les tiques sont efficaces contre les aoûtats.
Demandez conseil à votre vétérinaire pour choisir le produit le plus adapté à votre animal, et à quelle fréquence l’utiliser.






Infos complémentaires :
http://www.jardin.ch/Dossiers/aoutats.html


09:36 Écrit par Dr F. Henin dans Parasites


30.06.2006
Le moustique vecteur de maladies pour le chien
Le moustique vecteur de maladies pour votre chien .



Le phlébotome, aussi appelé « mouche de sable », est un moustique qui peut causer bien des dégâts si il pique votre chien.







On le retrouve dans les régions du Sud de L’Europe, en Asie, Afrique et Amérique du Sud. Il est surtout actif la nuit. Ce moustique peut en le piquant, transmettre la Leishmaniose à votre chien.

Cette maladie due à la contamination par des parasites pourra toucher la peau, les muqueuses, le foie, la rate ou les ganglions selon la forme qu’elle prendra.

Un fois contaminé, le chien ne guérit pas de cette maladie.

Pour le protéger des moustiques et donc de la Leishmaniose, il existe maintenant des produits spot on. Renseignez-vous avant de partir en vacances vers le sud.



09:05 Écrit par Dr F. Henin dans Parasites


05.12.2005
Les vers du chien et du chat
Les vers du chien et du chat


LES VERS RONDS

Les Ascaris
Les ascaris sont des vers blancs qui mesurent jusqu'à 20 centimètres. Ils ressemblent à des spaghettis .
Les chiots et les chatons sont presque systématiquement infestés. Ils se contaminent soit directement dans le ventre de leur mère, soit en tétant après la naissance.
Ces vers se nourrissent au détriment du chiot, et peuvent être responsables de diarrhées, d'amaigrissement, de ballonnement abdominal, de retards de croissance….
Ils peuvent se transmettre à l'homme.
La vermifugation doit donc être systématique pour tous les chiots et chatons, tous les mois (jusqu'à l'âge de 6 mois), et deux fois par an pour les adultes, même si on ne voit pas de vers dans les selles.

Les Ankylostomes
Ce sont des petits vers qui peuvent entraîner une anémie voire le décès du chien ou du chat.
Ils parasitent principalement les chiots d'élevage, ou les adultes qui vivent en groupes: pensions, meutes...

Les Trichures (chez le chien uniquement)
Les trichures sont des parasites du gros intestin (ou côlon) du chien. Ils mesurent 2 à 4 cm. Ils peuvent entraîner une anémie ou des diarrhées hémorragiques.
Les oeufs de trichures peuvent persister jusqu'à 5 ans dans le sol. Ils peuvent infester les chiens à tout âge, mais surtout ceux qui vivent en collectivité: chenils, refuges…

LES VERS PLATS : cestodes
Il s'agit principalement du Ténia Dipylidium caninum. Il peut mesurer jusqu'à 80 cm. Ses anneaux qui renferment des oeufs sont éliminés dans les selles : ils ressemblent à des grains de riz.
Le chien et le chat se contaminent en avalant des puces, des souris ou des lapins porteurs de larves de ténia. Pour débarrasser votre chien ou votre chat du ténia il est donc souvent nécessaire de le traiter en même temps contre les puces.

POURQUOI VERMIFUGER ?
Tous ces vers entraînent des troubles plus ou moins graves sur la santé des aniamux. Il convient de traiter préventivement, et régulièrement (2 fois par an) car on ne voit que rarement les vers dans les selles, même s'ils sont présents dans l'intestin.


AVEC QUEL VERMIFUGE?
Suivant l'âge, le poids de votre animal, il existe différentes présentations:
pâte, liquide à mélanger à la nourriture, comprimés.
Mais attention, tous ne sont pas efficaces contre tous les types de vers. Pour trouver un produit adapté à votre animal, demandez conseil à votre vétérinaire.



14:04 Écrit par Dr F. Henin dans Parasites


19.04.2005
Les puces et les tiques
Les puces et les tiques


Avec le retour du printemps, on voit réapparaître sur nos compagnons des hôtes indésirables : les puces et les tiques.
Les puces :
Comment les reconnaître :
Elles mesurent de 2 à 4 mm, sont de couleur brune et se déplacent très rapidement sur l’animal en courrant et en sautant. Leurs déjections ressemblent à de petites virgules noires, on les retrouve dans les poils ou là où se couche l’animal.
Elles se reproduisent très rapidement dans le milieu où vit l’animal, elles envahissent les tapis, plancher, matelas…




















Les tiques :
Elles se fixent sur l’animal pour sucer son sang. De couleur beige à brun, en passant par l’orange suivant les variétés. Elles sont petites avant le début du « repas » (1 à 2 mm) ; gorgées de sang elles peuvent atteindre 1cm et même plus. Repues, elles se laissent tomber et cherchent un endroit où pondre.







Comment s’en débarrasser ou les éviter:
Préventivement :
Il existe actuellement des produits luttant très efficacement contre les puces et les tiques (en spot on : à déposer entre les omoplates). Ils sont délivrés pour la plupart sur prescription médicale vétérinaire.
Curativement :
Ces mêmes produits sont efficaces, mais ils doivent la plupart du temps être accompagnés de médicaments pour traiter les lésions (piqûres et lésions de grattage) causées par ces parasites.



18:51 Écrit par Dr F. Henin dans Parasites

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: MOUCHES TUE ANIMAUX OEUFS LARVEs DEVORE LES ANIMAUX VIVANTS   Dim 10 Juin - 13:09

Rev. sci. tech. Off. int. Epiz., 1994, 1 3 (4), 1053-1073
Les myiases d'importance économique
S.M. TOURÉ *
Résumé : L'inventaire simplifié des principaux diptères pouvant causer des
myiases est suivi de résumés sur la biologie, la pathologie induite et les moyens
de traitement et de lutte contre les myiases d'importance économique. La
cochliomyiase due à Cochliomyia hominivorax occupe la première place par la
pathologie et les pertes induites, Une brève chronique de l'infestation de la
Libye illustre le danger de ce parasite. D'autres myiases traumatiques
importantes sont décrites : celle due à Chrysomya bezziana qui est à l'origine
d'une myiase africaine apparentée à la cochliomyiase ; celles dues aussi à
Lucìlia cuprina et les espèces voisines. L'hypodermose et l'oestrose des animaux
domestiques causent encore des pertes économiques importantes qui justifient
leur prise en compte et la mise en oeuvre de moyens de lutte. Il en est de même du
parasitisme par les Gasterophilidae. L'étude de chaque myiase comporte
quelques notes sur les parasiticides jugés efficaces. Etant donné la rapidité avec
laquelle un parasite peut maintenant être transporté d'un continent à un autre, il
importe que les Services vétérinaires soient bien informés et restent vigilants.
MOTS-CLÉS : Biologie - Chrysomya bezziana - Cochliomyia hominivorax -
Cordylobia - Diptères - Economie - Eradication - Gasterophilus -
Hypoderma - Lucilia - Myiases - OEstres - Parasiticides - Parasitoses.
INTRODUCTION
Certaines espèces de diptères ont un comportement parasitaire durant leur stade
larvaire et se nourrissent de façon obligatoire, facultative ou occasionnelle à partir des
tissus ou des liquides cavitaires de vertébrés vivants, l'homme ou les animaux
domestiques ou sauvages (28). Il en résulte une infestation parasitaire désignée par le
terme de myiase. Les myiases peuvent être classées en fonction de la systématique des
diptères qui en sont la cause ou en fonction de l'activité des larves ou leur localisation
dans l'organisme, en distinguant par exemple des myiases par hématophagie, des
myiases traumatiques, cavitaires, nasopharyngées, entéritiques, urogénitales, etc.
Voir des larves de mouches sur un être vivant revêt un caractère répugnant ou
horrifiant car leur présence est par nature davantage liée à une décomposition
cadavérique ou à des pourritures.
Les myiases ont une grande importance économique et causent des pertes
considérables de production chez les animaux domestiques. Sur le plan biogéographique,
les mouches qui en sont responsables ont une très vaste distribution, s'étendant sur
plusieurs régions, ce qui rend nécessaire une vigilance de tous les instants à leur égard
pour éviter leur propagation et, à travers elles, celle d'épizooties dangereuses.
* Centre de recherche sur les trypanosomoses animales, Centre international de recherchedéveloppement
sur l'élevage en zone subhumide (CRTA/CIRDES), 01 B.P. 454, Bobo-Dioulasso 01,
Burkina Faso.
1054
Dans le Tableau I sont r é p e r t o r i é s les p r i n c i p a u x g e n r e s et les p r i n c i p a l e s espèces
d ' i m p o r t a n c e médicale et v é t é r i n a i r e de ces m o u c h e s ainsi q u e les d é n o m i n a t i o ns
courantes et le type de myiase provoquée. C'est l'ordre de présentation dans ce tableau
schématique qui sera suivi pour résumer l'importance des principales myiases (14, 22).
MYIASES DUES AUX CALLIPHORIDAE : MYIASE
TRAUMATIQUE DUE À COCHLIOMYIA HOMINIVORAX
Cochliomyia hominivorax ou lucilie b o u c h è r e (Fig. 1) est u n e m o u c h e dont la
femelle, p a r a s i t e o b l i g a t o i r e , d é p o s e ses oeufs dans les b l e s s u r e s et é c o r c h u r e s des
animaux à sang chaud ; l ' é c l o s i o n conduit à u n e myiase t r a u m a t i q u e d ' u n e extrême
gravité. Tous les animaux à sang chaud peuvent en ê t r e a t t e i n t s dans les pays o ù cette
mouche est endémique : actuellement de l ' A m é r i q u e centrale et des Caraïbes au nord
de l'Argentine et à l'Uruguay, c'est-à-dire les régions tropicales et subtropicales à climat
chaud et h u m i d e du N o u v e a u Monde. C e t t e d i s t r i b u t i o n g é o g r a p h i q u e est l i é e à la
biologie de la mouche qui n e p e u t survivre ni en climat froid ni en chaleur sèche. La
mouche a é t é éradiquée aux Etats-Unis d'Amérique, où elle causait de grandes pertes
au Texas ; l ' é r a d i c a t i o n est très avancée au Mexique. I n t r o d u i t e accidentellement en
Libye en 1988, la lucilie a é t é éradiquée après trois années de lutte.
La lucilie bouchère a été décrite à p a r t i r de cas humains de myiase observés en 1858
p a r C o q u e r e l dans un b a g n e de G u y a n e française ( l ' I l e du D i a b l e ) . C e r t a i n s des
prisonniers atteints succombèrent à l'infestation, les chairs rongées par les larves (d'où
Crédit photo : Département de l'Agriculture des Etats-Unis d'Amérique, et Organisation des Nations unies pour
l'alimentation et l'agriculture
Fig. 1
Lucilie bouchère (Cochliomyia hominivorax) adulte mâle
1055
TABLEAU I
Inventaire simplifié des principaux diptères myiasigènes
Genre Espèce
Dénomination
courante
Type de myiase
provoquée
Calliphoridae
Cochliomyia
Chrysomya
Phormia
Lucilia
Calliphora
Auchmeromyia
Cordylobia
Sarcophagidae
Wohlfahrtia
Sarcophaga
OEstridae
Hypoderma
Oestrus
Cephalopina
Cuterebridae
Dermatobia
Gasterophilidae
Gasterophilus
Cochliomyia hominivorax Lucilie bouchère
Chrysomya bezziana
Phormia regina
Lucilia sericata
Lucilia cuprina
Calliphora spp.
Cordylobia
anthropophaga
Wohlfahrtia magnìfica
Wohlfahrtia vigil
Sarcophaga
haemorrhoidalis
Hypoderma bovis
Hypoderma lineatum
Hypoderma tarandi
Oestrus ovis
Cephalopina titillator
screwworm ou ver en vis
Lucilie africaine
African screwworm
Blow fly
Lucilies mouches vertes
Mouches vertes ou bleues
Blow flies
Auchmeromyia luteola Blow fly
Ver des cases
Ver du Cayor
Tumbu fly
Flesh flies
Mouches sarcophages
Varrons
Cattle grubs
Ox warble fly
OEstre
Nose botfly
Dermatobia hominis Neotropical warble fly
ou ver macaque
Gasterophilus intestinalis Horse botflies
Gasterophilus nasalis, etc.
Myiase traumatique grave
des animaux et de l'homme
Myiase traumatique
africaine
Myiases détriticoles
Myiases dermiques du
mouton
Myiases entéritiques
occasionnelles
Myiase traumatique du
mouton à laine
Myiases détriticoles
(larves pouvant être
avalées accidentellement)
Larves hématophages
rampantes
Myiase furonculeuse
Myiase traumatique
Myiases entéritiques et
myiases de plaies
Hypodermose ou
varron des Bovidés
Hypodermose des caribous
OEstrose des
ruminants
Furonculose larvaire
Gasterophilose des
Equidés
1056
le t e r m e hominivorax). La c o c h l i o m y i a s e d é s i g n e c e t t e affection p a r t i c u l i è r e m e nt
grave. Les synthèses les plus récentes sur c e t t e myiase sont dues à l ' O r g a n i s a t i o n des
Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) (16, 17, 18).
Le cycle biologique de C. hominivorax comporte, comme c'est le cas pour toutes les
Calliphoridae, u n e phase adulte suivie d e trois stades larvaires. Les oeufs pondus dans
les blessures éclosent rapidement, en l'espace de 24 h e u r e s , et donnent des larves très
voraces qui dévorent les tissus de la plaie et s'y enfoncent de plus en plus profondément.
Ces larves passent par trois stades successifs et, au b o u t de cinq j o u r s à u n e semaine,
quittent la plaie, tombent au sol et se transforment en pupes. La pupaison dure, suivant
la t e m p é r a t u r e extérieure, u n e à neuf semaines, au bout desquelles des mouches adultes
é m e r g e n t . Les femelles écloses p e u v e n t s ' a c c o u p l e r q u a n d elles sont âgées de deux
j o u r s et, q u a t r e j o u r s plus tard, commencent à p o n d r e à leur tour. D a n s les conditions
favorables, la d u r é e t o t a l e du cycle est de trois à q u a t r e semaines, p o u r u n e longévité
moyenne des a d u l t e s de l ' o r d r e de dix à q u a t o r z e j o u r s . La d u r é e du cycle s'allonge
quand la t e m p é r a t u r e baisse.
Les adultes, mâles et femelles, se nourrissent de sucs végétaux, de nectar et de pollen,
mais les femelles complètent leurs besoins en protéines à partir des plaies des animaux.
Chaque femelle s'accouple une fois dans sa vie et p o n d des oeufs en moyenne trois à
q u a t r e fois, à q u e l q u e s j o u r s d ' i n t e r v a l l e . La p o n t e n ' a lieu q u e si la t e m p é r a t u re
moyenne j o u r n a l i è r e est supérieure à 16 °C o u 18 °C. L e nombre d'oeufs pondus par jour
est de 200 en moyenne. Ce qui fait la gravité de la myiase parasitaire causée p a r la lucilie
bouchère, c'est le grand nombre et l'extrême voracité des larves qui éclosent dans une
p l a i e ; c'est aussi la r a p i d i t é avec l a q u e l l e le fléau p e u t se propager, car les mouches
adultes se d i s p e r s e n t activement : p a r leur vol, c e r t a i n s adultes ont p a r c o u r u j u s q u 'à
300 km durant leur existence.
Les larves de Cochliomyia déterminent une myiase traumatique, irritante, toxique et
i n f e c t i e u s e . D e g r a n d e s plaies m u t i l a n t e s p e u v e n t ê t r e o b s e r v é e s chez les individus
infestés et n e bénéficiant pas de soins (Fig. 2). Le point de départ de l'infestation peut
ê t r e u n e t o u t e p e t i t e lésion de la p e a u (point de fixation d'une tique, écorchure par des
épines o u du fil de fer barbelé) ou des blessures consécutives à des p r a t i q u e s de petite
chirurgie (castration, écornage) ou encore à des p r a t i q u e s zootechniques ( t o n t e de la
l a i n e , m a r q u a g e au feu, e t c . ) . Les n o u v e a u - n é s subissent s o u v e n t u n e i n f e s t a t i on
ombilicale (Fig. 3). Les plaies de la cochliomyiase sont caverneuses et circulaires et les
larves fixées en profondeur ne sont visibles le plus souvent que par sondage ; o n note, ce
faisant, une odeur putride et u n exsudat de couleur b r u n â t r e bien caractéristiques. Ces
plaies a t t i r e n t d ' a u t r e s lucilies b o u c h è r e s qui viennent y p o n d r e , mais aussi d ' a u t r es
mouches, e n t r a î n a n t ainsi u n e s u r i n f e s t a t i o n . E t a n t d o n n é la n a t u r e des lésions, les
infections bactériennes surajoutées sont courantes et conduisent à une septicémie dans
b i e n des cas, s u r t o u t chez les E q u i d é s et les p e t i t s r u m i n a n t s . D e s signes cliniques
fonctionnels peuvent être observés selon la localisation des blessures.
L'importance économique de la cochliomyiase r é s u l t e des p e r t e s directes dans les
c h e p t e l s ( p e r t e s de p r o d u c t i o n par m o r b i d i t é et m o r t a l i t é ) et des d é p e n s e s de
s u r v e i l l a n c e , t r a i t e m e n t , p r o p h y l a x i e et m e s u r e s q u a r a n t e n a i r e s . Les é t e n d u e s à
contrôler étant de plusieurs milliers de kilomètres carrés, on imagine aisément les coûts
qui s'y r a p p o r t e n t , chiffrés en millions de dollars. Avant son é r a d i c a t i o n au Texas, les
pertes causées par la lucilie bouchère étaient estimées à 300 millions de dollars pour ce
seul E t a t et le coût annuel des interventions se situait e n t r e cinq et dix dollars par t ê t e de
bétail. Les pertes par mortalité des nouveau-nés du fait des atteintes ombilicales et des
septicémies consécutives peuvent ê t r e particulièrement élevées (jusqu'à 90 %).
1057
Crédit photo : Département de l'Agriculture des Etats-Unis d'Amérique, et Organisation des Nations unies pour
l'alimentation et l'agriculture
FIG. 2
Lésions de cochliomyiase sur un veau
Crédit photo : Département de l'Agriculture des Etats-Unis d'Amérique, et Organisation des Nations unies pour
l'alimentation et l'agriculture
F i g . 3
Infestation ombilicale de larves de Cochliomyia hominivorax
1058
Le d i a g n o s t i c de c e t t e affection est fait p a r la mise en évidence dans les plaies de
larves de Cochliomyia hominivorax qu'on peut identifier a priori. La larve de troisième
stade, assez caractéristique, mesure en moyenne 15 m m de long et est de couleur crème
au d é b u t de sa f o r m a t i o n . E l l e laisse voir deux t r o n c s t r a c h é a u x de p i g m e n t a t i on
s o m b r e sur la face d o r s a l e p o s t é r i e u r e (Fig. 4). Il c o n v i e n t de f a i r e confirmer le
diagnostic p a r un laboratoire spécialisé.
Pour traiter la myiase individuellement sur u n animal, il faut utiliser des insecticides
pouvant d é t r u i r e efficacement les larves et les adultes de lucilie mais sans p r é s e n t e r de
danger pour les animaux et l'homme. L'application topique de p o u d r e de coumaphos à
5 % a j u s q u ' à présent donné d ' e x c e l l e n t s r é s u l t a t s (Fig. 5). Il s'agit d'un
organophosphoré (sous forme de sachets de 5 g de p o u d r e mouillable à 5 % de produit
actif). Le produit est utilisé tel quel et abondamment dans les plaies. L o r s q u e celles-ci
sont assez profondes, il convient d'utiliser un mélange huileux à p r é p a r e r : u n demi-litre
d'huile (une huile de table p e u coûteuse) pour 75 g de p o u d r e , soit 15 p e t i t s sachets de
5 g d e coumaphos commercial. Le mélange est appliqué dans les blessures caverneuses à
l'aide d ' u n pinceau large, e n badigeonnant la blessure e n profondeur. Ce traitement doit
ê t r e r e n o u v e l é tous les trois j o u r s j u s q u ' à la cicatrisation. D a n s les régions t o u c h é e s,
t o u s les a n i m a u x de t o u t e s espèces d o i v e n t faire l'objet d ' i n s p e c t i o n r é g u l i è r e pour
traiter les individus présentant des plaies, infestées ou non.
O u t r e le c o u m a p h o s , d ' a u t r e s p r o d u i t s insecticides o r g a n o p h o s p h o r é s sont
utilisables, tels q u e le chlorfenvinphos, le b r o m o p h o s et le fenthion. Il convient, dans
t o u s les cas, de r e s p e c t e r les n o r m e s d ' u t i l i s a t i o n des p e s t i c i d e s et d e p r e n d r e les
précautions d'hygiène généralement recommandées.
B) détails de la partie postérieure montrant les troncs trachéaux à pigmentation sombre
FIG. 4
Troisième stade larvaire de Cochliomyia hominivorax
(18)
1059
Crédit photo : Département de l'Agriculture des Etats-Unis d'Amérique, et Organisation des Nations unies pour
l'alimentation et l'agriculture
Fig. 5
Traitement des myiases par le coumaphos
Pour l i m i t e r les i n f e s t a t i o n s , on t r a i t e des t r o u p e a u x e n t i e r s p a r b a l n é a t i o n ou
aspersion d'insecticide, c e t t e deuxième m o d a l i t é étant p r é f é r a b l e par climat chaud et
sec. Le bain, l o r s q u ' i l est réalisable, est cependant plus efficace pour toucher t o u t e s les
p a r t i e s du c o r p s . Le t r a i t e m e n t collectif fait p a r t i e des m e s u r e s p r é v e n t i v e s pour
empêcher l ' e x t e n s i o n de foyers. O n utilise aussi le c o u m a p h o s , à d i l u e r à 0,25 % en
faisant u n calcul précis de dilution du produit commercial disponible.
Les m e s u r e s p r é v e n t i v e s de l u t t e o n t é t é codifiées à p a r t i r d e s i t u a t i o n s vécues et
bien résumées dans les manuels de l u t t e contre la lucilie b o u c h è r e diffusés par la FAO
(16, 18). Il faut surtout :
- examiner à f o n d et f r é q u e m m e n t tous les a n i m a u x , y c o m p r i s les a n i m a u x de
compagnie ;
- rechercher dans t o u t e s les blessures les oeufs et les larves de mouche ;
- traiter immédiatement par u n insecticide recommandé les blessures infestées ;
- envoyer les échantillons de larves prélevés à l'organisme chargé de l'identification
parasitaire ;
- signaler i m m é d i a t e m e n t à u n r e s p o n s a b l e des Services v é t é r i n a i r e s t o u te
infestation suspecte ;
1060
- ne pas f a i r e e n t r e r ni s o r t i r d ' a n i m a u x de la z o n e i n f e s t é e sans l ' a c c o r d et la
surveillance des Services vétérinaires ;
- recommander aux propriétaires d'animaux d'éviter à leurs bêtes t o u t e blessure ou
risque de blessure.
L'application de mesures quarantenaires contribue à juguler le risque de propagation
de la cochliomyiase d ' u n e zone infestée vers des zones indemnes. Il faut donc surveiller
tous les modes possibles de déplacement de tous les animaux domestiques ou sauvages.
Des p o s t e s de c o n t r ô l e , aussi n o m b r e u x que n é c e s s a i r e , d o i v e n t ê t r e i n s t a l l é s à la
périphérie du foyer. Les entrées et sorties d'animaux ne doivent être autorisées q u ' à ces
postes, c h a q u e animal étant examiné de près par les agents des Services v é t é r i n a i r e s,
p r é a l a b l e m e n t à t o u t e a u t o r i s a t i o n . S'il s'agit de t r a n s p o r t p a r véhicule, les animaux
doivent ê t r e déchargés et examinés un par un. Plusieurs mesures doivent encore ê t re
appliquées, notamment : le traitement immédiat et la mise en quarantaine des animaux
i n f e s t é s j u s q u ' à l e u r g u é r i s o n ; la p u l v é r i s a t i o n d ' i n s e c t i c i d e ou la b a l n é a t i o n des
animaux apparemment indemnes, à l ' e n t r é e comme à la sortie ; la pulvérisation du ou
des véhicules de transport.
Les pays infestés par la lucilie b o u c h è r e devraient p r e n d r e les mesures nécessaires
pour veiller à ce que les animaux soient exempts de parasites avant t o u t e exportation.
Les pays qui i m p o r t e n t des animaux vivants en p r o v e n a n c e de pays reconnus infestés
devraient assurer la mise en q u a r a n t a i n e , l'inspection et le t r a i t e m e n t de ces animaux
pour éviter l'introduction de la maladie.
L'éradication est o b t e n u e p a r la technique du mâle stérile (TMS), qui r e p o s e sur le
fait que la femelle ne s'accouple q u ' u n e fois dans sa vie et garde de ses spermathèques
une semence qui, l o r s q u ' e l l e a é t é altérée (en provenance de mâles stérilisés), n e permet
aucune descendance. La lucilie b o u c h è r e peut ê t r e élevée par millions, et lorsque des
mâles sont stérilisés et relâchés dans un foyer infesté, ceux-ci e n t r e n t en compétition
avec leurs congénères du milieu. U n e femelle de ce foyer qui s'accouple avec u n mâle
stérilisé ne d o n n e donc pas d e descendants. La technique de lâcher des mâles stérilisés
est à p r a t i q u e r en fonction des fluctuations saisonnières, au moment où la p o p u l a t i on
n a t u r e l l e de mouches à c o m b a t t r e est la plus basse. C'est à c e t t e période q u ' o n inonde
c e t t e p o p u l a t i o n avec d e s m o u c h e s s t é r i l e s : il faut dix mâles s t é r i l e s p o u r un mâle
sauvage, soit 700 à 2 500 mouches par k i l o m è t r e carré et p a r semaine, en fonction des
situations.
Un seul é t a b l i s s e m e n t au m o n d e p r o d u i t des lucilies. Il s'agit de l ' u s i n e de Tuxtla
G u t i e r r e z , dans la province de Chiapas, au Mexique, e n t r e p r i s e pouvant p r o d u i r e des
c e n t a i n e s de millions de m o u c h e s p a r s e m a i n e p o u r les b e s o i n s des campagnes
américaines d'éradication. Le lâcher p a r avion d e mâles stérilisés, à intervalles réguliers,
finit p a r avoir r a i s o n d e l ' é p i z o o t i e . C e t t e t e c h n i q u e de l u t t e p a r mâle s t é r i l e a é té
appliquée avec succès en Amérique, dans les Iles de Curaçao, à P o r t o Rico, en Floride,
au Texas et a u M e x i q u e , et p l u s r é c e m m e n t en A f r i q u e du N o r d , A u m o m e n t de la
c a m p a g n e en L i b y e , la p r o d u c t i o n de T u x t l a é t a i t d e 140 m i l l i o n s de m o u c h e s par
semaine, nombre augmenté de 100 a u t r e s millions pour satisfaire les besoins en Afrique
du Nord où l'introduction de la lucilie bouchère a généré les plus grandes craintes mais
aussi e n t r a î n é des réactions immédiates. Il convient d'en faire la chronique.
1061
CHRONIQUE DE L'INFESTATION DE LA LIBYE PAR LA
LUCILIE BOUCHÈRE
C'est dans u n e l e t t r e du 28 j a n v i e r 1989 q u e fut r e l a t é e l ' a p p a r i t i o n en Libye de la
lucilie b o u c h è r e (5). Les premiers spécimens de larves avaient é t é récoltés en mars 1988,
à Hadba, à dix kilomètres au sud de Tripoli, après que de nombreux éleveurs se furent
p l a i n t s , d e p u i s le d é b u t de la m ê m e a n n é e , d ' u n e myiase j u s q u ' a l o r s i n c o n n u e . La
propagation de la maladie fut ensuite très rapide, touchant plusieurs espèces d'animaux
domestiques et quelques enfants.
L'apparition de la lucilie b o u c h è r e en Afrique du N o r d ne pouvait q u ' e n t r a î n e r des
r é a c t i o n s i n s t a n t a n é e s de p o l i t i q u e de l u t t e et de p r é v e n t i o n . D è s q u e la F A O fut
informée des p r e m i e r s cas survenus en Libye, elle d é p ê c h a dans ce pays u n e mission
(dont l ' a u t e u r du présent travail) p o u r y é t u d i e r la s i t u a t i o n . C e t t e mission permit de
confirmer que la myiase à Cochliomyia hominivorax s'était propagée autour de Tripoli
durant l ' é t é et l ' a u t o m n e de 1988 ; d e s cas é t a i e n t signalés j u s q u ' à 80 k m à l ' e s t de
Tripoli ( K h o m s ) et à 100 km à l ' o u e s t ( Z u w a r a h ) , p r i n c i p a l e m e n t o b s e r v é s sur des
moutons, des vaches, des veaux, des dromadaires, des chiens, des chevaux ainsi q u e chez
l'homme. D ' a u t r e s missions, d é p ê c h é e s en A l g é r i e , en E g y p t e et e n Tunisie, avaient
montré que le p a r a s i t e n e s'était heureusement pas p r o p a g é hors de la Libye.
La FAO c o n v o q u a sans délai p l u s i e u r s r é u n i o n s p o u r f o r m u l e r une s t r a t é g ie
régionale et des projets de l u t t e et d ' é r a d i c a t i o n de la lucilie b o u c h è r e en Afrique du
Nord. A u printemps 1990, l'infestation avait progressé pour a t t e i n d r e près de 3 000 cas.
Le Projet S E C N A (Screwworm Emergency Centre for North Africa ou C e n t re
d ' i n t e r v e n t i o n s d ' u r g e n c e c o n t r e la lucilie b o u c h è r e en A f r i q u e du N o r d ) fut créé le
15 j u i n 1990. La z o n e cible s ' é t a l a i t sur la c ô t e m é d i t e r r a n é e n n e d a n s un r a y o n de
150 km de p a r t et d ' a u t r e de T r i p o l i et u n e p r o f o n d e u r de 100 km vers le sud, soit
environ 30 000 km2 . Par précaution le programme de l u t t e devait p o r t e r sur 40 000 km2 ,
en prévoyant des zones tampon à la p é r i p h é r i e du foyer.
Grâce à l'assistance de la communauté i n t e r n a t i o n a l e , l'application de la TMS a été
un succès dès le début. Des millions de mouches, à l ' é t a t de pupes à différents stades de
maturation, sont livrées par avion e n p r o v e n a n c e du Mexique, c h a q u e semaine, p o ur
être lâchées dans le foyer.
Par voie a é r i e n n e , plusieurs millions de mouches i r r a d i é e s ont é t é lâchées chaque
semaine ( j u s q u ' à 40 m i l l i o n s ) p o u r o b t e n i r au moins 1 000 m o u c h e s s t é r i l e s p ar
kilomètre carré de t e r r i t o i r e infesté. Le n o m b r e de cas de myiase à Cochliomyia a alors
r a p i d e m e n t d i m i n u é et le d e r n i e r a é t é o b s e r v é en avril 1991, a p r è s q u a t r e mois
seulement de campagne de l u t t e p a r la TMS.
De 1990 à 1992, l ' a d d i t i o n des i n s p e c t i o n s faites m e n s u e l l e m e n t dans t o u t e s les
provinces de Libye d o n n e plus de 67 millions d ' o b s e r v a t i o n s , les m ê m e s t r o u p e a ux
ayant é t é visités p l u s i e u r s fois. Ce travail a é t é r é a l i s é p a r 94 à 109 é q u i p e s formées
chacune de deux assistants vétérinaires et encadrées par 21 contrôleurs provinciaux.
En 1990, 16,2 millions d'inspections d'animaux avaient permis de déceler 12 557 cas
de myiase dont 12 068 (96 %) se r a p p o r t a n t à C. hominivorax, le r e s t e é t a n t dû à des
larves d ' a u t r e s espèces de mouches. E n 1991, les mesures conjuguées de l u t t e avaient
conduit à u n e baisse de l'infestation : sur 1 028 récoltes, seuls six cas de myiase à lucilie
avaient é t é observés.
1062
A la p é r i p h é r i e du foyer et sur les p r i n c i p a l e s r o u t e s de t r a n s p o r t d ' a n i m a ux
desservant la zone infestée, avaient été installés onze postes fixes de contrôle sanitaire
et de q u a r a n t a i n e et deux postes mobiles. Des fiches de c o n t r ô l e de m o u v e m e n t des
animaux étaient remplies chaque jour, puis centralisées chaque semaine à la Direction
du P r o j e t . Les cas positifs é t a i e n t signalés sans délai et les l a r v e s a p p o r t é e s au
l a b o r a t o i r e p o u r i d e n t i f i c a t i o n formelle, puis e n v o y é e s , le cas é c h é a n t , au British
Museum (Natural History), choisi comme laboratoire de référence.
Tous les a n i m a u x q u i t t a n t la z o n e i n f e s t é e é t a i e n t p u l v é r i s é s ou b a i g n é s à t i t re
prophylactique avec une dilution de coumaphos à 0,25 %.
Ces mesures ont é t é maintenues bien après la disparition virtuelle de la lucilie. De
mai à décembre 1992, les r a p p o r t s ont fait état d'environ 342 000 inspections d'animaux
et 1285 blessures traitées.
La surveillance aux frontières et les mesures préventives ont été étendues à tous les
pays l i m i t r o p h e s de la Libye, c o n s i d é r é s comme les plus menacés (Tunisie, A l g é r i e,
Egypte, Tchad, Niger, Soudan). E n septembre 1990, l'infestation était aux p o r t e s de la
Tunisie (cas observés à 20-40 km de la f r o n t i è r e ) . L'inspection diligente de plusieurs
millions d'animaux et les mesures quarantenaires prises en Tunisie, notamment dans les
Gouvernorats de Médénine, Tataouine et Tozeur, ont permis de b a r r e r la r o u t e au fléau.
En E g y p t e , t o u s les v é t é r i n a i r e s des services publics (environ 10 000 agents) ont été
mobilisés au n i v e a u des 1 400 cliniques v é t é r i n a i r e s de l ' E t a t . Les a c t i v i t é s de
surveillance et de q u a r a n t a i n e ont particulièrement été renforcées au nord et à l'ouest
du pays : M a t r o u h , Siwa, Dakhla, El-Alamein, Le Caire. U n Comité de l u t t e c o n t r e la
lucilie a é t é institué et les Forces armées mises à contribution pour empêcher le passage
c l a n d e s t i n d ' a n i m a u x à la f r o n t i è r e o c c i d e n t a l e . D a n s les z o n e s à r i s q u e , p l u s i e u rs
centaines de milliers d'animaux ont été inspectés, heureusement sans jamais trouver de
myiase à lucilie.
Au Tchad, les Services v é t é r i n a i r e s ont pu surveiller, en 1990, e n v i r o n 4,5 millions
d ' a n i m a u x et ont t r a i t é 4 535 b l e s s u r e s . Les myiases c o n s t a t é e s sur 85 a n i m a u x se
rapportent à Chrysomya bezziana, C. megacephala, Sarcophaga spp. o u Lucilia spp. Au
Niger, la s u r v e i l l a n c e a p o r t é p r i n c i p a l e m e n t sur les P r o v i n c e s de T a h o u a , A g a d è s,
Zinder et Diffa. Les myiases observées pendant les campagnes de vaccination de 1990
étaient dues à des larves de Chrysomya, Sarcophaga, Lucilia, Calliphora, Wohlfahrtia.
Malgré les grandes précautions prises à la p é r i p h é r i e du foyer et aux frontières des
pays m e n a c é s , il y avait des r i s q u e s de p r o p a g a t i o n , liés a u n o m a d i s m e , à la faune
sauvage et aux mouvements de population. La campagne diligente d'éradication n ' a pas
l a i s s é à la lucilie b o u c h è r e la p o s s i b i l i t é de s ' é t a b l i r plus au Sud, où, n o t o n s - l e au
passage, le climat aride est p e u favorable à la mouche. Le scénario le plus vraisemblable
pour sa p r o p a g a t i o n en A f r i q u e n o i r e p o u v a i t ê t r e le p a s s a g e p a r l ' E g y p t e , puis le
cheminement par la vallée du Nil, p o u r a t t e i n d r e e n s u i t e d ' a u t r e s pays. La mouche
aurait trouvé un environnement propice dans la plupart des pays d'Afrique tropicale où
elle aurait décimé les cheptels d'animaux domestiques et sauvages.
Tout est bien qui finit bien. La lucilie bouchère a é t é éradiquée en Libye. Le dernier
cas positif de myiase a é t é o b s e r v é , d ' a p r è s les n o t e s d e l ' a u t e u r , le 5 avril 1991. Le
15 o c t o b r e 1991, les o p é r a t i o n s de d i s t r i b u t i o n a é r i e n n e de mouches stériles ont été
a r r ê t é e s . L ' é r a d i c a t i o n fut officiellement proclamée le 22 j u i n 1992 (10). Mais il faut
rester vigilant, maintenant que les avions m e t t e n t les continents à quelques heures les
uns des autres.
1063
A t i t re indicatif, la F AO cite quelques exemples de la façon dont la lucilie b o u c h è r e a
été i n t r o d u i t e dans des pays e x e m p t s de la m a l a d i e par l ' i m p o r t a t i o n d ' a n i m a ux
infestés : e n 1982, o b s e r v a t i o n à Paris (France) sur u n chien provenant du Brésil d'une
otite externe avec plusieurs larves d e Cochliomyia ; e n 1987, i n t r o d u c t i o n d'un chien de
chasse du H o n d u r a s aux Etats-Unis ; e n 1988, u n cheval d ' A r g e n t i n e aux E t a t s - U n i s et
un ovin d ' A m é r i q u e latine en Libye ; e n 1989, u n cheval du Venezuela à P o r t o Rico et
des bovins du P a n a m a au M e x i q u e ; e n 1990, u n ê t r e h u m a i n du P a n a m a aux E t a t s -
Unis ; en 1992, des bovins d ' A m é r i q u e centrale au Mexique et u n ê t r e humain du Brésil
• en Nouvelle-Zélande et en Australie.
C'est donc t o u t l o g i q u e m e n t que, sur r e c o m m a n d a t i o n de la FAO, l'Office
international des épizooties ( O I E ) , lors de sa Session générale de mai 1989, a ajouté la
myiase à Cochliomyia hominivorax à la Liste B des maladies à déclarer obligatoirement.
En s e p t e m b r e 1990 ont été a d o p t é s les r e m a n i e m e n t s du Code zoo-sanitaire
international de l ' O I E quant aux mesures à p r e n d r e pour l'importation et l'exportation
d'animaux pouvant propager la lucilie bouchère (13, 17).
AUTRES MYIASES DUES AUX CALLIPHORIDAE ET
SARCOPHAGIDAE
Les plaies des r u m i n a n t s d o m e s t i q u e s ou sauvages p e u v e n t ê t r e infestées par des
larves de d i p t è r e s a u t r e s q u e Cochliomyia. Deux espèces ont u n e i m p o r t a n c e comme
agents de myiases t r a u m a t i q u e s : Chrysomya bezziana (que certains auteurs qualifient
de African screwworm ou lucilie bouchère africaine) et Wohlfahrtia magnifica, présente
en Afrique du Nord.
La myiase traumatique à Chrysomya bezziana
La myiase t r a u m a t i q u e à Chrysomya bezziana est d i s t r i b u é e en z o n e t r o p i c a l e : en
Afrique s u b s a h a r i e n n e j u s q u ' a u Transvaal et au N a t a l , en A s i e (Taïwan, Philippines,
P a p o u a s i e ) ; e l l e est s i g n a l é e aussi dans le Golfe p e r s i q u e et a é t é i n t r o d u i t e en
Amérique du Sud. Les larves de cette mouche sont des parasites obligatoires de plaies,
tout comme la lucilie b o u c h è r e américaine. Les femelles p o n d e n t 150 à 200 oeufs dans
les blessures. La p a r t i e larvaire du cycle de développement dure cinq à six j o u r s pendant
lesquels les larves délabrent les tissus et s'enfoncent profondément. La pupaison au sol
dure sept à neuf j o u r s p a r temps chaud. C. bezziana a aussi u n e p r é d i l e c t i o n p o u r la
région ombilicale des a n i m a u x n o u v e a u - n é s ; d e même, l ' e s p è c e p o n d au n i v e a u des
orifices naturels des animaux : r é g i o n anogénitale, narines, conduit auditif ; l'infestation
des oreilles de bovins par d e s tiques peut également conduire à u n e myiase auriculaire
par C. bezziana.
Plusieurs a u t r e s espèce s de Chrysomya peuvent p o n d r e s e c o n d a i r e m e n t sur des
blessures déjà infestées mais elles sont avant tout stercoraires et détriticoles.
Wohlfahrtia magnifica
Wohlfahrtia magnifica entraîne aussi u n e myiase traumatique. L'espèce est distribuée
principalement en A f r i q u e du N o r d . Ses l a r v e s , p a r a s i t e s o b l i g a t o i r e s , p e u v e n t ê t re
pondues au n i v e a u des orifices n a t u r e l s . D e s cas h u m a i n s de myiase sont souvent
rapportés, e n plus des animaux (les ruminants domestiques y compris le dromadaire, le
chien, la volaille, etc.). U n e a u t r e espèce myiasigène, Wohlfahrtia nuba, a une
distribution en zone aride et semi-aride, du Sénégal au Pakistan.
1064
Pour lutter contre les myiases à Chrysomya et à Wohlfahrtia, les mêmes insecticides
que pour la lucilie américaine sont utilisables.
Il convient enfin de mentionner le rôle important j o u é par Lucilia sericata, L. cuprina
et Phormia regina dans les r é g i o n s d ' é l e v a g e de m o u t o n s à l a i n e . D a n s différentes
régions à travers le monde, lorsque l'hygiène est défectueuse, ces mouches sont attirées
par les animaux souillés de fèces ou d'urine. Les femelles pondent alors sur les toisons et
les larves écloses lacèrent la p e a u dès leur premier stade ou au second stade. La poitrine,
les p a t t e s , la queue sont souvent atteintes, de même que la t ê t e chez les béliers écornés.
Le t r a i t e m e n t consiste d ' a b o r d à t o n d r e p a r t i e l l e m e n t les m o u t o n s et les b a i g n e r ou
d o u c h e r au c o u m a p h o s à 0,06 % ou avec tout a u t r e o r g a n o p h o s p h o r é autorisé.
L'application d'une solution insecticide sous h a u t e pression permet d'atténuer la barrière
constituée par la toison et de t r a i t e r la peau, ce qui confère une protection de six à huit
semaines (12). E n Australie u n traitement insecticide précoce, effectué sur les animaux
en hiver ou au printemps, permet de réduire la prévalence de la myiase à L. cuprina (11).
Cordylobia anthropophaga
Cordylobia anthropophaga est une mouche b r u n j a u n â t r e , d ' e n v i r o n 10 mm, qui a
une v a s t e d i s t r i b u t i o n en A f r i q u e du N o r d , en Afrique t r o p i c a l e aride ou h u m i d e et
même en A r a b i e (15). C e t t e mouche est à l ' o r i g i n e d ' u n e myiase f u r o n c u l e u se
rencontrée chez les animaux domestiques ou sauvages et chez l'homme. Le parasite est
fréquemment observé sur le chien (Cool, occasionnellement sur les petits ruminants (25).
Les femelles de Cordylobia pondent sur le sable ou des vêtements malpropres ; au bout
de t r o i s j o u r s , les l a r v e s é c l o s e n t et p e u v e n t se fixer sur les a n i m a u x qui e n t r e nt
accidentellement en contact avec elles ; elles perforent la p e a u et se logent en position
sous-cutanée. Plusieurs dizaines de larves peuvent parasiter un même animal. Le sable
souillé par l'urine et les fèces incitent les femelles de la mouche à p o n d r e en cet endroit.
L'homme lui-même est fréquemment parasité (ver d u Cayor, bien connu au Sénégal).
Cependant, l'affection ne revêt pas u n e gravité particulière. L'extirpation des larves par
pression manuelle des furoncles et un t r a i t e m e n t de p e t i t e chirurgie conduisent à une
r e s t a u r a t i o n r a p i d e de la peau. Les cas humains sont spectaculaires mais sans gravité
p a r t i c u l i è r e . Chez les a n i m a u x comme chez l ' h o m m e , il faut c e p e n d a n t c r a i n d r e les
infections bactériennes surajoutées, justiciables alors d'antibiothérapie.
Auchmeromyia luteola
Auchmeromyia luteola, de couleur b r u n j a u n â t r e , à t h o r a x strié de b a n d e s noires,
donne des larves hématophages qui sont rencontrées dans les habitations où l ' on couche
à même le sol : elles se nourrissent sur l'homme sans s'enfoncer dans la peau. On les a
surnommées vers des cases. L'affection a t e n d a n c e à disparaître.
Autres espèces
Plusieurs a u t r e s espèces de C a l l i p h o r i d a e et de Sarcophagidae sont d é t r i t i c o l e s et
pondent sur des ordures ou des excréments. Leur présence chez les animaux se produit
par ingestion fortuite. Il peut en résulter alors une myiase intestinale.
MYIASES DUES AUX OESTRIDAE
L'hypodermose résulte de l'infestation des bovins ou plus généralement de Bovidés
par des varrons, larves de mouches appartenant à la famille des OEstridae. Dans le genre
Hypoderma, deux espèces ont u n e g r a n d e r é p a r t i t i o n g é o g r a p h i q u e : H. lineatum et
H. bovis.
1065
Les mouches adultes du genre Hypoderma sont poilues et ont l'apparence d'abeilles
(Fig. 6). Elles sont actives durant la saison chaude, p é r i o d e pendant laquelle les femelles
pondent leurs oeufs sur la p a r t i e inférieure des membres des animaux. Eclosent alors des
larves qui p e r c e n t la peau, s'enfoncent dans les tissus et e n t r e p r e n n e n t une longue et
complexe migration, leur progression dans les différents tissus de l ' h ô t e étant facilitée
par la p r o d u c t i o n d'enzymes protéolytiques. Les larves de premier stade se retrouvent
dans la sous-muqueuse de l'oesophage (H. lineatum) ou le canal médullaire (H. bovis),
endroits où elles atteignent une grande taille (15 m m de long sur 2 m m de diamètre). La
migration larvaire se poursuit pour conduire finalement à une localisation dans le tissu
conjonctif sous-cutané dorso-lombaire. L'atteinte parasitaire se manifeste alors p a r des
nodules renfermant des larves, lesquelles pour leur respiration, forent u n pertuis dans la
peau. Les p a r a s i t e s r e s t e n t à d e m e u r e p e n d a n t deux à t r o i s mois d u r a n t l e s q u e l s les
larves a u g m e n t e n t c o n s i d é r a b l e m e n t de t a i l l e et p a s s e n t au s e c o n d s t a d e , puis au
troisième s t a d e l a r v a i r e . Les larves de t r o i s i è m e s t a d e , de c o u l e u r c r è m e t e i n t é e de
pigments bruns ou n o i r â t r e s , mesurent environ 25 m m de long sur 8 m m de d i a m è t r e ;
elles q u i t t e n t le tissu c u t a n é et t o m b e n t au sol p o u r la pupaison. Les mouches adultes
émergent des p u p e s au bout d ' u n à t r o i s mois, la d u r é e d é p e n d a n t de la t e m p é r a t u re
ambiante. Les adultes n e se nourrissent pas et survivent environ une semaine grâce aux
réserves accumulées pendant la phase larvaire.
H. bovis et H. lineatum, cette d e r n i è r e de taille plus p e t i t e que la première, sont des
espèces i n f é o d é e s au climat t e m p é r é de l ' h é m i s p h è r e Nord. Leur p r é s e n c e est
permanente en A m é r i q u e du Nord, en E u r o p e , en Russie, en Chine. Leur introduction
dans des pays à climat tropical, du fait de l'importation de bovins, est souvent signalée.
Quelques pays d ' A m é r i q u e latine font état d'infestation et des cas ont é t é constatés au
Nigeria. Le r a p p o r t e u r a e u l ' o c c a s i o n d ' o b s e r v e r dans la b a n l i e u e de D a k a r une
i n f e s t a t i o n sur un b o v i n p r o v e n a n t d ' E u r o p e . Toutefois, les espèces du genre
Hypoderma ne semblent pas pouvoir se maintenir longtemps en dehors des zones qui
leur conviennent écologiquement. C'est ainsi q u ' o n n e les t r o u v e pas n o r m a l e m e n t en
Scandinavie et dans les pays où l ' h i v e r est l o n g et r u d e , ni dans les pays t r è s chauds.
F I G . 6
Hypoderma bovis
(22)
1066
Cependant quelques pays antérieurement indemnes sont maintenant infestés : l'Egypte
et la frange m é d i t e r r a n é e n n e de l'Afrique du N o r d ainsi que la p a r t i e septentrionale du
s o u s - c o n t i n e n t indien. L'Afrique du Sud et l ' A u s t r a l i e sont e n c o r e indemnes, ce qui
tient sans d o u t e en grande p a r t i e au cycle saisonnier des p a r a s i t e s et à l'inversion des
saisons e n t r e les hémisphères Nord et Sud.
Les signes de l'infestation, en fin d'évolution, sont b i e n apparents : le dos, de la base
de la q u e u e j u s q u ' a u x é p a u l e s , p r é s e n t e des b o u r s o u f l u r e s f u r o n c u l e u s e s , chaque
furoncle ayant une ouverture de 3 à 4 m m qui laisse exsuder un liquide séreux ou séropurulent.
Le n o m b r e de nodules de v a r r o n sur u n animal est variable, de 1 j u s q u ' à 300
v o i r e d a v a n t a g e . Plus il y a d e n o d u l e s d ' h y p o d e r m e , plus la p e a u est t r a u m a t i s é e et
p r é s e n t e des trous. Les infections surajoutées sont fréquentes.
Les p e r t e s p r o v o q u é e s p a r l ' h y p o d e r m o s e sont souvent considérables et résultent
p r i n c i p a l e m e n t des l é s i o n s de la p e a u , sur la l i g n e du dos ; d e ce fait les cuirs sont
f o r t e m e n t d é p r é c i é s . L a d i f f é r e n c e de p r i x e n t r e u n e p e a u de q u a l i t é et u n e p e au
endommagée peut atteindre 3,40 livres sterling (24), soit environ 34 francs. S'y ajoutent
les p e r t e s de p r o d u c t i o n constatées sur les animaux infestés : la baisse de p r o d u c t i on
laitière est de 10 % à 25 % ; les p e r t e s de poids sur les carcasses d'animaux parasités sont
estimées à 3 livres par animal ; d e plus, il y a u n déclassement de la qualité des carcasses.
Les animaux a t t a q u é s p a r des mouches voulant p o n d r e sont dans u n état d'excitation
dans les prairies et peuvent faire des courses folles qui entraînent des blessures avec les
b a r b e l é s voire des chutes avec fractures. Pour le R o y a u m e - U n i , à lui seul, les p e r t es
avoisinaient, en 1977, 22 millions de dollars et à l'échelle mondiale les pertes atteignent
plusieurs centaines de millions de dollars.
Il convient de p r a t i q u e r u n traitement (2, 4) dès que des cas cliniques sont observés,
g é n é r a l e m e n t au p r i n t e m p s . Le t r a i t e m e n t consiste à a p p l i q u e r l o c a l e m e n t sur les
n o d u l e s d e v a r r o n des m é d i c a m e n t s qui p é n è t r e n t p a r le p e r t u i s puis à f r i c t i o n n er
l é g è r e m e n t . Plusieurs p r é p a r a t i o n s à base de p y r é t h r i n o ï d e s , de r o t é n o n e ou
d'organophosphorés sont utilisables, p a r exemple : r o t é n o n e en suspension à 0,5 % de
p o u d r e de r a c i n e de derris à 5 % ; v a p o r i s a t e u r à b a s e de r o t é n o n e à 1 % ; p a r m i les
o r g a n o p h o s p h o r é s , on r e l è v e le p h o s m e t , le f e n t h i o n et le f a m o p h o s . E n p é r i o de
d ' a p p a r i t i o n des nodules, o n devra r é p é t e r les t r a i t e m e n t s t o u t e s les six semaines. On
é v i t e r a l ' é c r a s e m e n t des v a r r o n s et on a d o p t e r a un t r a i t e m e n t j u d i c i e u x p o u r n e pas
provoquer des réactions anaphylactiques (3).
Le traitement systémique est plus p r a t i q u e et il est plus généralement appliqué (24).
E n plus des o r g a n o p h o s p h o r é s , l ' i v e r m e c t i n e et le c l o s a n t e l sont u t i l i s a b l e s . De
n o m b r e u s e s f o r m u l a t i o n s d ' i n s e c t i c i d e s o r g a n o p h o s p h o r é s tels que le fenthion
(7 mg/kg), le phosmet (20 mg/kg), le trichlorfon (20 mg/kg), peuvent ê t r e utilisées par
v e r s e m e n t sur la p a r t i e d o r s o - l o m b a i r e de l ' a n i m a l ( t e c h n i q u e dite pour on) ou par
application sur u n e surface réduite (technique spot on). La dose correspondant au poids
c o r p o r e l doit ê t r e a p p l i q u é e avec rigueur. L ' i v e r m e c t i n e est u t i l i s a b l e en t r a i t e m e nt
systémique à r a i s o n de 0,2 mg/kg p a r voie s o u s - c u t a n é e , de m ê m e que le c l o s a n t e l à
raison de 5 mg/kg.
L'utilisation de tous ces médicaments devra tenir compte des législations particulières
ou spécifiques dans chaque pays. E n règle g é n é r a l e , on r e s p e c t e r a rigoureusement la
posologie des insecticides et les normes de sécurité pour leur utilisation. On évitera de
t r a i t e r avec les o r g a n o p h o s p h o r é s les v e a u x de moins de t r o i s mois, les femelles en
gestation avancée et celles en post-partum. Certains médicaments qui laissent des résidus
dans le lait ou la viande seront utilisés suivant la réglementation en vigueur.
1067
Les traitements systémiques pourront être pratiqués au printemps, à l ' a p p a r i t i on des
nodules, mais il v a u t mieux faire un t r a i t e m e n t é c o n o m i q u e dès l ' a u t o m n e pour
neutraliser les larves de p r e m i e r stade et empêcher l ' a p p a r i t i o n u l t é r i e u r e de nodules
dermiques. Le calendrier de traitement doit tenir compte des migrations larvaires et on
évitera de faire des t r a i t e m e n t s systémiques dans les p é r i o d e s qui c o r r e s p o n d e n t à la
localisation des larves dans le canal rachidien.
P r e s q u e tous les pays infestés ont pris des m e s u r e s législatives p o u r limiter
l'incidence économique du v a r r o n et p o u r é r a d i q u e r la m a l a d i e dans le futur (7). Les
règles é d i c t é e s p o r t e n t sur la l i m i t a t i o n de la l i b r e c i r c u l a t i o n d ' a n i m a u x v a r r o n é s,
l'interdiction de leur exportation ou importation. Il est aussi recommandé de pratiquer
des t r a i t e m e n t s d ' a u t o m n e . Le t r a i t e m e n t généralisé à l ' e n s e m b l e des animaux d'une
province pendant plusieurs années conduit généralement à u n e r é d u c t i o n très sensible
de la p r é v a l e n c e de l ' h y p o d e r m o s e . La s é r o s u r v e i l l a n c e par t i t r a g e immunoe
n z y m a t i q u e ( E L I S A ) est u t i l e p o u r s u i v r e la s i t u a t i o n au c o u r s d ' u n p r o g r a m me
d'éradication (24).
A t i t r e expérimental, l ' a p p l i c a t i o n de la t e c h n i q u e du mâle stérile a d o n n é de bons
r é s u l t a t s dans un essai p i l o t e c a n a d o - a m é r i c a i n (9). M a l h e u r e u s e m e n t l'élevage
industriel in vitro de ces mouches n'est pas encore possible.
En plus du v a r r o n des a n i m a u x d o m e s t i q u e s , il c o n v i e n t de signaler Hypoderma
tarandi, très fréquent chez les caribous des régions à climat froid (Canada notamment)
où plus de 90 % de ces animaux peuvent ê t r e parasités (6).
L'oestrose des petits ruminants est due à Oestrus ovis qui a u n e t r è s vaste
distribution g é o g r a p h i q u e , en climat t e m p é r é comme en milieu t r o p i c a l . Les oestres
sont des mouches de couleur b r u n grisâtre, d ' e n v i r o n 12 mm, caractérisées p a r u n e t ê te
large, semi-sphérique, p r e s q u e d'égale largeur que le t h o r a x (Fig. 7). Les femelles sont
vivipares et ont un tropisme p o u r les narines des petits ruminants, surtout les moutons,
où elles p o n d e n t leurs l a r v e s sans se poser. Les l a r v e s , t r è s p e t i t e s ( e n v i r o n 2 mm),
migrent dans la cavité n a s a l e , n o t a m m e n t les sinus f r o n t a u x . A u bout d ' u n mois, en
climat c h a u d , elles a r r i v e n t à m a t u r i t é , p a s s a n t d ' u n e c o u l e u r c r è m e à u n e c o u l e ur
sombre. Elles s o r t e n t de la cavité n a s a l e , t o m b e n t au sol et se t r a n s f o r m e n t en pupes
d ' o ù s o r t i r o n t les a d u l t e s au bout de trois s e m a i n e s à d e u x - m o i s . L o r s q u e la
température le p e r m e t , trois à q u a t r e cycles se succèdent chaque année. L'importance
é c o n o m i q u e de l ' oe s t r o s e r é s u l t e des p e r t e s de p r o d u c t i v i t é des a n i m a u x i n f e s t é s.
Généralement la prévalence de l'infestation est assez élevée. A u Sénégal, les examens
ont r é v é l é que la m o i t i é des m o u t o n s et des c h è v r e s est i n f e s t é e p r e s q u e en
permanence (26). D a n s l ' A r i è g e , e n F r a n c e , u n e p r é v a l e n c e de 44 % est observée en
avril, puis de 88 % en novembre, celle-ci c o r r e s p o n d a n t aux infestations de l ' é t é (27).
Outre l ' i r r i t a t i on des sinus, u n e inflammation des méninges et du système nerveux est
quelquefois c o n s t a t é e (20). Des i n f e c t i o n s b a c t é r i e n n e s s u r a j o u t é e s peuvent
compliquer la s i t u a t i o n . L e fait de n e p a s t r a i t e r c e t t e m y i a s e n e c o n d u i t p a s p o ur
autant à u n e g r a n d e m o r t a l i t é mais le t r a i t e m e n t est dicté par les p e r t e s économiques
entraînées par l ' a g i t a t i o n des animaux infestés. La m o r t de larves dans les sinus peut
entraîner u n e inflammation s e p t i q u e p o u v a n t se p r o p a g e r au système nerveux, mais
cette c o m p l i c a t i o n est p l u t ô t r a r e . Il est p r o u v é c e p e n d a n t q u e le t r a i t e m e n t peut
augmenter la p r o d u c t i v i t é des t r o u p e a u x de m o u t o n s . D e s essais de t r a i t e m e n t faits
avec des i n s e c t i c i d e s o u des a n t h e l m i n t h i q u e s s y s t é m i q u e s , tels q u e le n i t r o x y n i l à
raison de 20 mg/kg et le rafoxanide à raison de 7,5 mg/kg, ont conduit à la guérison des
animaux au bout de deux semaines (1).
1068
FIG. 7
Oestrus ovis
(22)
On peut signaler une a u t r e espèce de la famille des OEstridae, Cephalopina titillator
qui p a r a s i t e le dromadaire ; les animaux âgés d e 2 à 13 ans sont souvent atteints en zone
aride.
MYIASES DUES AUX CUTEREBRIDAE : GENRE DERMATOBIA
La myiase due à Dermatobia hominis est é c o n o m i q u e m e n t très i m p o r t a n t e dans
b e a u c o u p de pays d ' A m é r i q u e (21). D. hominis a u n c o m p o r t e m e n t voisin de celui
d'Hypoderma. Les m o u c h e s a d u l t e s , de c o u l e u r b l e u m é t a l l i q u e , m e s u r e n t de 12 à
17 mm. D a n s ce g e n r e aussi, les a d u l t e s ont des p i è c e s buccales a t r o p h i é e s et n e se
nourrissent pas, vivant des réserves accumulées durant la vie larvaire ; l e u r longévité est
d'une à deux semaines. L'originalité de ces mouches réside dans le fait que les femelles
ne p o n d e n t l e u r s oeufs q u e sur d ' a u t r e s d i p t è r e s qui en a s s u r e n t le t r a n s p o r t et la
transmission à des hôtes vertébrés, lesquels hébergent la phase larvaire. C'est ainsi que
la femelle de Dermatobia peut p o n d r e sur de n o m b r e u s e s espèces de m o u s t i q u e s ou
d'autres mouches diptères : des masses de 30 à 40 oeufs sont déposées sur l'abdomen de
l'insecte qui sert de véhicule j u s q u ' à l ' h ô t e vertébré. Chez celui-ci, les oeufs donnent des
larves qui percent la p e a u et se logent en position dermique sans migrer et elles muent
deux fois in situ ; les larves de troisième stade quittent alors l ' h ô t e v e r t é b r é et il s'ensuit
un stade pupal d e t r o i s à cinq semaines. Les animaux parasité s sont assez divers : les
grands animaux, les rongeurs et les oiseaux ; l ' h o m m e est également parasité.
D. hominis est u n e espèce néotropicale largement distribuée dans t o u t e l'Amérique
l a t i n e , d u M e x i q u e au n o r d de l ' A r g e n t i n e , à l ' e x c e p t i o n du Chili. Sa p r é s e n c e est
signalée même en altitude, j u s q u ' à 3 000 m.
Comme dans l'hypodermose, la myiase à Dermatobia laisse de nombreuses lésions
dans la peau, ce qui déprécie les cuirs. E n outre, les animaux infestés accusent aussi une
baisse de production de lait et de viande. Les pertes sont estimées à 10 dollars par peau
abîmée et la baisse de p r o d u c t i o n l a i t i è r e p e u t a t t e i n d r e 25 %. A u Costa Rica et au
Honduras, une baisse de 30 % de la production de viande est rapportée. Pour l'ensemble
de l ' A m é r i q u e latine, le total des pertes annuelles de production dues à D. hominis est
1069
estimé à 200 m i l l i o n s de d o l l a r s . S'y a j o u t e n t les d é p e n s e s de s a n t é p u b l i q u e car
l ' i n f e s t a t i o n h u m a i n e est f r é q u e n t e chez les e n f a n t s en bas âge et les t r a v a i l l e u rs
agricoles chargés des animaux.
La d e r m a t o b i o s e est j u s t i c i a b l e des mêmes m o d a l i t é s de t r a i t e m e n t que
l ' h y p o d e r m o s e : t r a i t e m e n t local et t r a i t e m e n t s y s t é m i q u e , u t i l i s a n t des o r g a n o -
phosphorés. Les endectocides, par exemple l'ivermectine, gagneront certainement une
place i m p o r t a n t e dans la l u t t e contre cette myiase.
MYIASE DES CARNIVORES DOMESTIQUES DUE À
CUTEREBRA
C e t t e myiase est o c c a s i o n n e l l e chez les a n i m a u x d o m e s t i q u e s car les femelles de
Cuterebra pondent dans les terriers des animaux sauvages. Chiens et chats peuvent être
parasités d'avoir fréquenté ces terriers. Les larves qui éclosent au niveau des terriers sont
minuscules ( e n v i r o n 1 mm) et a t t e n d e n t un h ô t e v e r t é b r é pour se loger dans la peau.
Arrivées à maturité au bout d ' u n mois, elles mesurent alors 25 mm de long sur 10 mm de
diamètre et q u i t t e n t la p e a u p o u r e n t r e r en p u p a i s o n . Les c a r n i v o r e s d o m e s t i q u es
parasités p r é s e n t e n t des n o d u l e s au niveau du t h o r a x ou du cou et se lèchent
fréquemment du fait de l ' i r r i t a t i o n . Pour ne pas e n t r a î n e r de r é a c t i o n anaphylactique,
étant donné la grosseur des larves, il faut éviter l'extirpation par pression mécanique et
préférer une exérèse chirurgicale.
MYIASES DUES AUX GASTEROPHILIDAE
Plusieurs espèces de Gasterophilus sont connues, aussi bien dans les régions à climat
tempéré que dans les zones subtropicales et même tropicales. Les mouches adultes sont
velues et ressemblent à des bourdons (Fig. Cool. Les pièces buccales sont atrophiées et, ici
encore, les mouches adultes n e se nourrissent pas et vivent environ deux semaines. Les
larves de g a s t é r o p h i l e s sont p a r a s i t e s o b l i g a t o i r e s des E q u i d é s (cheval, â n e , mulet,
zèbre). Chaque espèce de gastérophile semble avoir un comportement particulier vis-àvis
de son h ô t e quant au lieu de p o n t e sur le corps et la localisation des larves. Ainsi,
G. intestinalis dépose ses oeufs plus p a r t i c u l i è r e m e n t sur les m e m b r e s a n t é r i e u r s des
Equidés et sur les épaules. Les larves éclosent au bout d ' u n e semaine sous l'effet d'un
léchage r é p é t é ; p u i s avalées, elles s é j o u r n e n t dans la m u q u e u s e buccale e n v i r o n un
mois avant de passer dans l'estomac où elles se fixent sur la muqueuse du cardia ou du
pylore. G. nasalis préfère p o n d r e dans la région sous-maxillaire et, après une évolution
buccale, les larves se fixent sur la p a r t i e a n t é r i e u r e de l'intestin grêle. La pupaison se fait
dans le milieu externe, après l'expulsion des larves de troisième stade.
Les mouches g a s t é r o p h i l e s , p e n d a n t leur saison de ponte, dérangent
considérablement les chevaux qui deviennent nerveux. Lorsque les larves sont dans la
muqueuse b u c c a l e , on p e u t c o n s t a t e r des signes de s t o m a t i t e et des difficultés de
mastication. L'infestation gastro-intestinale passe souvent inaperçue. La prévalence est
cependant assez élevée, comme cela a é t é constaté au Maroc où 95 % à 97 % des ânes
sont infestés (19). D e s u l c é r a t i o n s sont f r é q u e m m e n t observées dans les b o u c h e r i es
chevalines sur la muqueuse des chevaux examinés : j u s q u ' à 43 % en I r l a n d e (23).
Un traitement efficace peut ê t r e pratiqué en utilisant le trichlorfon, le mébendazole à
10 mg/kg ou encore l'ivermectine. Il faut de préférence un seul traitement dans u n climat
1070
FIG. 8
Gasterophilus intestinalis femelle
(22)
t e m p é r é , à l ' e n t r é e de l'hiver q u a n d les p r e m i è r e s gelées ont éliminé les gastérophiles
a d u l t e s . L o r s q u e les l a r v e s sont e x p u l s é e s dans les fèces, il faut p r e n d r e soin de les
détruire pour être sûr qu'elles n e vont pas hiverner car les médicaments utilisés p o u r les
combattre peuvent avoir eu un effet vermifuge rapide sans tuer réellement ces larves.
CONCLUSION
Quelques myiases ont é t é présentées dans ce rapport. Ce sont les principales ou les
plus importantes sur le plan économique mais il y e n a bien d'autres, occasionnellement
signalées dans la l i t t é r a t u r e . Les myiases entéritiques et urogénitales peuvent ê t r e dues
à nombre d'espèces parasitant de façon facultative l'homme ou les animaux. Elles sont
de moindre importance mais toujours spectaculaires. Les grandes myiases traumatiques
ou furonculeuses occasionnent d'énormes pertes de production et de grandes dépenses
pour les opérations de lutte intégrée (management intégré des pestes). Maintenant que
les t r a n s p o r t s aériens peuvent en quelques heures déplacer des insectes d ' u n continent à
un a u t r e , il convient d'avoir une m e i l l e u r e s u r v e i l l a n c e des f r o n t i è r e s et des
d é p l a c e m e n t s d ' a n i m a u x . L ' h o m m e lui-même p e u t t r a n s p o r t e r une myiase d'un
continent à u n autre. La d é t e r m i n a t i o n précise des larves myiasigènes et des mouches
a d u l t e s qui e n sont à l ' o r i g i n e est affaire de s p é c i a l i s t e . Q u a n d on c o n s t a t e p o u r la
première fois u n e myiase dans u n pays ou dans une région, il faut avec diligence e n faire
la d é t e r m i n a t i o n et p r e n d r e les mesures d'éradication pour éviter sa p r o p a g a t i o n . Les
Services vétérinaires doivent rester très vigilants à l'égard des parasitoses, a u même titre
que pour les grandes épizooties bactériennes et virales.
*
* *
1071
Summary: A simplified list of the principal Diptera capable of causing myiasis
is followed by a brief presentation of the biology, lesions inflicted, and methods
of treatment and control of the myiases of economic importance.
Cochliomyiasis caused by Cochliomyia hominivorax is of greatest interest, in
view of the damage and losses caused by this disease. A brief account of the
outbreak of infestation in Libya illustrates the danger of this parasite. Other
important traumatic myiases are described: that due to Chrysomya bezziana,
which causes an African myiasis similar to cochliomyiasis, and those due to
Lucilia cuprina and related species. Hypodermosis (warble fly infestation) and
oestrosis (nasal bot fly infestation in sheep) still cause major economic losses
in domestic animals, justifying their inclusion in control campaigns. The same
applies to stomach botflies of the family Gasterophilidae. The account of each
myiasis includes notes on parasiticides which have been found to be effective.
Given the rapidity with which a parasite can now be transported from one
continent to another, it is important for Veterinary Services to be well-informed
and vigilant.
KEYWORDS: Biology - Chrysomya bezziana - Cochliomyia hominivorax -
Cordylobia - Diptera - Economics - Eradication - Gasterophilus -
Hypoderma - Lucilia - Myiases - Oestrus - Parasiticides - Parasitoses.
* *
LAS MIASIS ECONÒMICAMENTE IMPORTANTES. - S.M. Touré.
Resumen: El autor establece un inventario simplificado de los principales
dípteros capaces de provocar miasis, al que agrega unos resúmenes sobre la
biología, la patología inducida y los medios de tratamiento y de lucha contra las
miasis económicamente importantes. La miasis producida por Cochliomyia
hominivorax (gusano barrenador) ocupa el primer lugar de este conjunto, tanto
por su patología como por las pérdidas económicas que resultan de su acción.
Una breve crónica de la infestación de Libia sirve de ilustración del peligro que
representa este parásito. Se describen otras miasis traumáticas: la provocada
por Chrysomya bezziana, miasis africana emparentada con la miasis por
C. hominivorax, y las provocadas por Lucilia cuprina y especies cercanas. La
hipodermosis y la miasis causada por Oestrus ovis de los animales domésticos
causan todavía pérdidas económicas importantes que justifican que se las tenga
en cuenta y se arbitren los medios de lucha pertinentes. Lo mismo cabe decir
acerca del parasitismo causado por los Gasterophilidae. El estudio de cada
miasis incluye unas notas sobre los parasiticidas considerados eficaces. Dada la
rapidez con que un parásito puede ser transportado en la actualidad de un
continente a otro, es importante que los Servicios veterinarios de todos los
países estén bien informados y mantengan su vigilancia.
PALABRAS CLAVE: Biología - Chrysomya bezziana - Cochliomyia
hominivorax - Cordylobia - Dípteros - Economía - Erradicación -
Gasterophilus - Hypoderma - Lucilia - Miasis - Oestrus - Parasiticidas -
Parasitosis.
* *
MYIASES OF ECONOMIC IMPORTANCE. - S.M. Touré.
1 0 7 2
BIBLIOGRAPHIE
1. B o u c c h e t A., D U P R É J.J. & A N D R I A N J A F Y G. ( 1 9 7 4 ) . - Traitement de l'oestrose ovine. 1.
Essais réalisés avec le nitroxynil. 2 . Essais réalisés avec le rafoxanide. Rev. Elev. Méd. vét.
Pays trop., 27, 2 7 5 - 2 8 4.
2. B O U L A R D C , A R G E N T E G. & H I L L I O N E. ( 1 9 8 9 ) . - Hypodermatose bovine. 2 E partie :
diagnostic et traitement. Maghreb vét., 4 , 2 9 - 3 9 .
3. B O U L A R D C , A R G E N T E G. & HILLON E. ( 1 9 9 1 ) . - Effets indésirables des antiparasitaires
(hypersensibilité). Rec. Méd. vét., 167, 1 1 2 7 - 1 1 3 2.
4. COLWELL D.D. ( 1 9 9 2 ) . - Cattle grubs: biology and control. Publication No. 1 8 8 0.
Agriculture Canada, Ottawa.
5. E L - A Z A Z Y O.M.E. ( 1 9 9 0 ) . - Wound myiasis caused by Cochliomyia hominivorax in
Libya. Vet. Rec., 1 2 4 , 1 0 3 .
6. F O L S T A D I. & N I E L S S E N A.C. ( 1 9 9 0 ) . - Abundance of warble fly larvae Hypoderma
tarandi L. (Diptera: Oestridae) in reindeer and its relation to reindeer postcalving
migration. In Fifth International Caribou Symposium. Rangifer, 3 (numéro spécial), 2 3 9 pp.
7. FONTAINE M. ( 1 9 8 7 ) . - Vademecum du vétérinaire, 1 5 E éd. Paris, Vigot.
8. G I D E L R., L E B E R R E E. & C H A L L I E R A. ( 1 9 6 7 ) . - Observations sur des cas de myiase
canine à Cordylobia anthropophaga Blanchard à Bobo-Dioulasso, République de Haute
Volta. Rev. Elev. Méd. vét. Pays trop., 2 0 , 5 0 1 - 5 0 5.
9. K U N Z S., S C H O L L P., COLWELL D.D. & W E I N T R A U B J. ( 1 9 9 0 ) . - Use of sterile insect
releases in an IPM Program for Control of Hypoderma lineatum and H. bovis (Diptera:
Oestridae): a pilot trial test. J. med. Entomol, 27, 5 2 3 - 5 2 9.
10. L I N D Q U I S T D.A. & A B U S O W A M. ( 1 9 9 1 ) . - The new world screwworm in North Africa.
World Anim. Rev. (numéro spécial), 2 - 7 .
1 1 . M C K E N Z I E J.A. & A N D E R S O N N. ( 1 9 9 0 ) . - Insecticidal control of Lucilia cuprina:
strategic timing of treatment. Aust. vet. J., 6 7 , 3 8 5 - 3 8 6.
12. MERCK ( 1 9 9 1 ) . - The Merck Veterinary Manual, 7 E éd. Merck & Co., Inc., Rahway, New
Jersey, Etats-Unis d'Amérique, 1 8 2 2 pp.
13. OFFICE INTERNATIONAL D E S ÉPIZOOTIES (OIE) ( 1 9 9 2 ) . - Code zoo-sanitaire international,
mammifères, oiseaux et abeilles, 6 E éd. OIE, Paris, 5 6 2 pp.
14. O L D R O Y D H. & S M I T H K.G.V. ( 1 9 7 3 ) . - Eggs and larvae of flies. In Insects and other
arthropods of medical importance ( K . G . V . Smith, édit.). British Museum (Natural
History), Londres, 2 8 9 - 3 2 3.
15. O M A R M.S. & A B D A L L A R.E. ( 1 9 9 2 ) . - Cutaneous myiasis caused by tumbu fly larvae,
Cordylobia anthropophaga in south western Saudi Arabia. Trop. Med. Parasitol, 43,
1 2 8 - 1 2 9 .
16. O R G A N I S A T I O N D E S N A T I O N S U N I E S P O U R L'ALIMENTATION E T L ' A G R I C U L T U R E (FAO)
( 1 9 9 0 ) . - Manual for the control of the screwworm fly Cochliomyia hominivorax
(Coquerel). FAO, Rome, 1 0 5 pp.
17. O R G A N I S A T I O N D E S N A T I O N S UNIES P O U R L'ALIMENTATION E T L ' A G R I C U L T U R E (FAO)
( 1 9 9 2 ) . - The New World screwworm eradication programme in North Africa, 1 9 8 8 - 1 9 9 2.
FAO, Rome, 1 9 2 pp.
1073
18. O R G A N I S A T I O N D E S N A T I O N S U N I E S P O U R L ' A L I M E N T A T I O N E T L ' A G R I C U L T U R E (FAO)
(1993). - Manual for the control of the screwworm fly Cochliomyia hominivorax
(Coquerel), Vol. 2. FAO, Rome, 18 pp.
19. P A N D E Y V.S., O U H E L L I H. & V E R H U L S T A. (1992). - Epidemiological observations on
Gasterophilus intestinalis and G. nasalis in donkeys from Morocco. Vet. Parasitol., 41,285-
292.
20. P A R I H A R N.S. (1989). - Inflammatory lesion in sheep brain. Indian J. Anim. Sci., 59,
1268-1272.
21. SANCHO E. (1988). - Dermatobia, the neotropical warble fly. Parasitol. Today, 4, 242-246.
22. S M I T H K . G . V . (1973). - Calliphoridae and Sarcophagidae (blow flies and flesh flies).
In Insects and other arthropods of medical importance ( K . G . V . Smith, édit.). British
Museum (Natural History), Londres, 271-287.
23. S W E E N E Y H.J. (1990). - The prevalence and pathogenicity of Gasterophilus intestinalis
larvae in horses in Ireland. Ir. vet. J., 4 3 , 67-73.
24. TARRY D.W. (1986). - Progress in warble fly eradication. Parasitol. Today, 2,11-116.
25. T O U R É S.M. (1976). - Observation à Dakar, Sénégal, d'une myiase à Cordylobia
anthropophaga chez le mouton. Rev. Elev. Méd. vét. Pays trop., 29, 217-219.
26. VASSILIADES G. (1989). - L'oestrose des petits ruminants au Sénégal. Note préliminaire.
Rev. Elev. Méd. vét. Pays trop., 4 2 (3), 421-422.
27. YILMA J.M. & D O R C H I E S P. (1991). - Epidemiology of Oestrus ovis in south-west France.
Vet. Parasitol, 40, 315-323.
28. Z U M P T F (1965). - Myiasis in man and animals in the Old World. Butterworths, Londres,
267 pp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: MOUCHES TUE ANIMAUX OEUFS LARVEs DEVORE LES ANIMAUX VIVANTS   Dim 10 Juin - 13:10

Nos vieillards Autres articlesPsittacus erithacus erithacusVieux berger allemand.

Vieux berger allemand. Partager


Les vieux chiens se défendent très mal lorsqu'ils ont une ou des plaies pendant lespériodes chaudes (avril 2007).
Voiçi notre berger arrivé en urgence avec des plaies au niveau de l'arrière train....
Regardez bien les plaies....


Des centaines d'asticots sont logés dans la profondeur des plaies....





C'est la déroute des asticots sur la table de préparation...
Il a fallu beaucoup de temps à nos internes pour retirer ces larves de mouches les unes après les autres...


Voilà pépére quelques jours plus tard....











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: MOUCHES TUE ANIMAUX OEUFS LARVEs DEVORE LES ANIMAUX VIVANTS   Dim 10 Juin - 13:11

•Skip to navigation
•Skip to content

--------------------------------------------------------------------------------

Société de défense des animaux, Nice, (SDA) site officiel
Recherche: Vous êtes ici : Nos amis les animaux » Le hérisson
--------------------------------------------------------------------------------

NavigationAccueil Qui sommes-nous ?
Le mot du président La Société de Défense des Animaux Le conseil d'administration Assemblée Générale L'Assemblée Générale 2012 L'Assemblée Générale 2010 Les employés Les bénévoles Compte Rendu Conseil Général Réunion du 28/01/11 Réunion du 10/12/10 Nous contacter Chiens à l'adoption Chats à l'adoption Coup de Coeur du président Coup de Coeur des bénévoles Soutien à la SPA Corse Les adoptés
Les Adoptés 2012 Chiens Chats N.A.C Les Adoptés 2011 Chiens Chats N.A.C Les Adoptés 2010 Chiens Chats N.A.C Nouvelles des adoptés
Chiens Chats N.A.C Envoyer des nouvelles Animaux, législation et technologie
Les Droits de l'Animal Quelques lois à connaître L'Article L.214-1 Circulaire du 13 mai 2011 Chiens de 1ère et 2ème catégories La surpopulation animale Trop de chiens et de chats Une vie de chat errant 2000 abandons par an dans les A.M. Puce électronique ou tatouage ? Nos amis les animaux
Les chiens Conseil Comportementaliste Adoption d'un chien adulte Les chats Vivre avec un chat Conseils pour adoption Risques liés au sevrage précoce du chaton Alimentation Chat et nouveau né Chat perdu/Chat trouvé Abris pour chats Les petits animaux de compagnie Les oiseaux L'oiseau de l'été : le martinet Conseils pour l'hiver Le hérisson Les Chenilles Processionnaires Adhésion, legs, dons, adoption et contribution
Comment devenir membre ? Dons et Legs / Testaments Adoption Adoption : mise en garde Famille d'accueil Parrainage Chien Chat Qu'est ce qu'un parrainage Le refuge de La Conca
Présentation Comment s'y rendre ? Installations (chatteries) Les Chatteries Chatterie 1 Chatterie 2 Chatterie 3 Travaux Refuge La conca Embellissement général 2012 Embellissement général 2011 Infiltration d'eau 2011 Vivre avec un animal
Maladies infectieuses du chat Physiologie La vaccination Le coryza Le typhus La leucose Chat et toxoplasmose Maladies infectieuses du chien Trucs et conseils Actions et manifestations
Avis de disparition Disparition Chihuahua à Saint-Blaise Disparition Pépito à Fréjus Chat Disparu à Juan les Pins Chat disparu avenue de Fabron La petite Julie a été retrouvé Disparition à Aspremont Chat Disparition à Nice Chat Disparition Jack Russel Parson Disparition Shetland Disparition Paco Disparition Tania et Ades Disparition Foufy Chien Disparu Gumdrop Disparition Terrier Arrivée sur le Continent de Crevette La SDA répond Présent Coup de Gueule du Président Coup de Gueule du Président 01/08/11 Coup de Gueule du Président 16/01/12 Appel à votre Générosité La SDA Nice soutien L’association ALERTE SOS La SDA Nice lance 3 Urgences de très courte durée Aidez Kaiser Aider Husky de Sibérie Chienne Rosy Aider Théo Aider Maks Héberger Djimmy pour sauver Milo Refuge de Bayonne Touaregs Calendriers 2011 Pétitions Pétition pour Prince Pétition contre la Corrida en France Pétition contre la vente en animalerie Courriers envoyés aux élus Problèmes animaux au cirque de Venise 07/02/12 Préfecture Alpes Maritimes 01/02/12 Député Luca Lionnel 25/01/12 Confédération Nationale SPA 19/04/11 Député-Maire ESTROSI Christian 02/03/11 Maire de Pierlas 08/02/11 Procureur de la République 01/02/11 Association 06 le 22/12/10 Direction Départementale Services Vétérinaires 22/12/10 Vice Président Communauté Cote d'Azur 21/12/10 Député-Maire ESTROSI Christian 17/12/10 Maire de Sospel 17/12/10 Sénateur Maire Elie BRUN 12/11/10 Député LUCA Lionnel 16/08/10 Ministre de l'agriculture 11/08/10 Procureur République 10/08/10 Maire de Lantosque 08/02/11 Courriers Reçus Lettre désespoir reçu du foyer ADOMA Problèmes animaux au cirque de Venise 10/02/12 La SDA soutien Mr Bernard Vareillaud Député Luca Lionnel 23/11/11 Remerciement pour Lucky 3 mois ferme pour maltraitance 24-10-11 Colonel des Pompiers 09/06/11 Préfecture le 11/05/11 Manifestations La Communication Intuitive Journée contre la lutte de la Dystonie Septembre 2011 11 aôut journée mondiale pour le martyre des Animaux Vide Grenier 11-12 Juin 2011 Clicker Training 26 Juin 2011 Rdv des Associations Octobre 2010 Vide Grenier Tourrette-Levens Juin 2010 Salon Vert Azur Pré de Levens Mai 2010 Fête Médiévale Tourrette-Levens Avril 2010 Lettres au président Divers Lettres Témoignage de satisfaction Remerciement Paco Remerciement Linka Linka Lettre aux pensionnaires Bibop Soutenir la SDA avec notre bannière Divers
Jardinerie PETRUCCIOLI Attention trafic de chatons Poème d'un chat pour son maître Attention GRANDE ESCROQUERIE - TRAFIC DE BOITES en provenance d'ESPAGNE Voeux du Président 2012 L'ostéopathie Canine Sauvetage Lucie Titan et Villardry Champion du Monde - Bergamo - Italie Août 2010 Carnet Rose Liens Adresses utiles Chaton à l'adoption BD "Les aventures de Tita" Vidéo
--------------------------------------------------------------------------------
Le hérisson
Attention : si vous trouvez un hérisson en plein jour il est en grand danger ! des mouches vont pondre dans ses yeux et ses oreilles et il sera dévoré vivant par leurs larves! Mettez-le immédiatement à l'abri des mouches et consultez le site officiel du sanctuaire des hérissons



www.herisson.eu



Vous pourrez être immédiatement conseillés par les bénévoles de ce sanctuaire. Chaque heure qui passe compte pour sa survie. Dans l'urgence, donnez-lui à boire (surtout pas de lait) et de la pâtée pour chat. "












Alto, bébé hérisson de trois semaines, a été trouvé couvert d'oeufs de mouche. Il allait mourir dans des souffrances atroces, dévoré par les larves. Il se porte très bien et mange 100 grammes de pâtée pour chats par jour (alors qu'il ne pèse que 200 grammes!!). Il sera hébergé dans un immense enclos grillagé d'où il ne courra aucun danger.



sda nice





Haut de la page

--------------------------------------------------------------------------------
© Copyright 2004-2012 - SDA Nice Webmaster : sdanice@free.fr


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: MOUCHES TUE ANIMAUX OEUFS LARVEs DEVORE LES ANIMAUX VIVANTS   Dim 10 Juin - 13:12

O APARECE EL TEXTO

http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&frm=1&source=web&cd=40&ved=0CGgQFjAJOB4&url=http%3A%2F%2Fwww.iav.ac.ma%2Findex.php%3Foption%3Dcom_docman%26task%3Ddoc_download%26gid%3D20%26Itemid%3D206&ei=afHUT-2TH8KDhQfay8zmAw&usg=AFQjCNG_tKUXRs8Yb5xGbVfzAqWtkqxn3Q&sig2=vtcO1zQWzIljutrGE2sX4A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: MOUCHES TUE ANIMAUX OEUFS LARVEs DEVORE LES ANIMAUX VIVANTS   Lun 11 Juin - 3:21

05 mai 2012

Larves de mouche

Ces informations sont données à titre indicatif. EN AUCUN CAS, vous ne devez faire d'automédication. Ne perdez jamais de temps, et foncez chez un vétérinaire si vous suspectez votre cobaye d'être malade. la vie de votre cochon d'inde en dépend!

Symptômes

L'animal mange moins, voir pas du tout. Il souffre, respire vite, se gratte violemment.
On peut voir des larves grouiller sur un endroit de son corps.

Causes

Les chons vivants en extérieur peuvent être plus souvent touchés, mais aucuns ne sont à l'abri.
Une blessure ou une plaie ouverte, la zone génito-anale souillée (problème urinaire, crottes molles chroniques et diarrhée) attirent particulièrement les mouches, surtout en été (période chaude et humide), qui y pondent.
En 24 à 48h, les larves éclosent et se nourrissent littéralement du cochon d'inde par l'intérieur, en se faufilant dans la blessure, ou dans l'anus.

Traitement

Il faut de toute urgence se rendre chez le vétérinaire pour que celui-ci retire les larves.
Une fois toutes les larves retirées, le vétérinaire prescrira des anti-inflammatoires et des antibiotiques, ainsi qu'un traitement local pendant environ une quinzaine de jours.
Il ne faut absolument pas attendre dès la découverte des larves, et se rendre immédiatement chez un vétérinaire. Le diagnostique est réservé, soumis à la vitesse de réaction, les larves ne doivent pas avoir le temps d'entrer trop profondément dans l'animal.

Une bonne hygiène, une inspection régulière, un régime alimentaire adapté et une moustiquaire posée sur la cage ou le parc, seront les meilleurs garants pour éviter ce désastre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: MOUCHES TUE ANIMAUX OEUFS LARVEs DEVORE LES ANIMAUX VIVANTS   Lun 11 Juin - 3:26

L’hypodermose bovine ou maladie du varron
Cette maladie parasitaire est due au développement de larves de mouches Hypoderma bovis et Hypoderma lineatum qui parasitent spécifiquement les bovins.

Cycle biologique ( Fig.1 ).

Le stade parasitaire dans le bovin dure onze mois. La forme adulte est une mouche. Celle-ci ne vit que quelques jours, une semaine au maximum. Elle survit grâce aux réserves lipidiques accumulées au cours de la vie larvaire. Dépourvue d’orifice buccal (Beesley, 1968 ; Boulard, 1970), elle ne peut s’alimenter. Le stade adulte est uniquement voué à la reproduction. Immédiatement après accouplement les mouches volent dans un rayon de 5 kms en zone prairiale pour aller pondre sur les bovins. Elles ne traversent qu’exceptionnellement les zones boisées. Chaque mouche pond environ 1000 oeufs sur les poils des pattes, du ventre et des flancs des animaux et meure.

Les oeufs éclosent 2 à 7 jours plus tard, descendent le long du poil et pénètrent activement dans la peau du bovin. Après 7 à 9 mois de migration dans le tissu conjonctif profond, ces "asticots" atteignent le tissu sous cutané dorsal du bovin. Les larves y séjourneront 2 à 3 mois et mesurent alors 2,5 / 1 cm. Elles sont appelées communément varrons. Elles provoquent un abcès dans le tissu sous cutané dorsal et se nourrissent au dépens du pus environnant. Elles respirent par un pertuis ouvert au sommet de l’abcès. Les varrons peuvent être détectés en France de fin mars à fin juillet et arrivent par vagues successives dans le dos des animaux. Dans le cas d’ infestation moyenne on dénombre à un moment donné de 10 à 40 par bovin, ce qui représente au cours d’une saison une charge parasitaire totale de 20 à 100 varrons. Dans le cas de forte infestation, le nombre de varrons par bovin peut atteindre plus de 300. Cette situation est encore visible de nos jours dans les pays n’ayant engagé aucune mesure de contrôle. Le nombre moyen de varrons diminue avec l’âge des animaux mais n’atteint jamais le niveau 0 varon, même chez les animaux les plus âgés.

A maturité les varrons émergent de l’abcès par le pertuis respiratoire, et tombent sur le sol. Ils se transforment en pupe d’où naîtra la mouche 4 à 6 semaines après. Le cycle ( Fig. 1 ) est bouclé en un an.



Ces deux espèces peuvent infester accidentellement le cheval ou l’homme. Mais le cycle de ces parasites n’est jamais bouclé dans ces hôtes. On rencontre dans l’hémisphère Nord d’autres espèces d’hypodermes spécifiques soit des chèvres, soit des cervidés, soit des rennes.

Les fondamentaux
•Cahier des charges techniques du système national d’appellation de cheptel en matière d’hypodermose bovine révisée le 30/10/2009 (PDF - 194.9 ko)

Voir aussi
W.N. BEESLEY and V.I.E. MURRAY, 1968. The mouthparts of the ox warble fly, - Diptera : Hypodermatidae. Trans. Royal Soc. Trop. Med. Hyg., 62, 471-472.
C. BOULARD, 1969. Anatomie et histologie du tube digestif de la larve d’Hypoderma bovis - Diptère oestriforme. Ann. Soc. Ent. Fr. - N.S., 5 - 2, 371-387.
C. BOULARD, G. ARGENTE et E. HILLION, 1988. Hypodermose bovine. Le Point Vétérinaire, vol 20, n°111.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: MOUCHES TUE ANIMAUX OEUFS LARVEs DEVORE LES ANIMAUX VIVANTS   Lun 11 Juin - 3:29

15 février 2012

Un parasite des batraciens, la lucilie bufonivore:
Lucilia bufonivora.

La lucilie bufonivore (Lucilia bufonivora) est une mouche parasite de l'ordre des diptères et de la famille des calliphoridae. Plus communément appelée "la mouche de la viande", ce diptère d'un beau vert métallisé est commun en France et dans d'autres pays d'Europe. La plupart des espèces de la famille déposent leurs œufs sur des cadavres d'animaux et participent de manière utile à leur dégradation. Ce sont des insectes hygrophiles, lucicoles, floricoles, saprophages et exceptionnellement coprophages. Les femelles sont ovipares, accidentellement vivipares dans les régions tempérées. En Europe occidentale, ces diptères recherchent les endroits frais, humides ou marécageux. Au soleil, leur vol est rapide et s'accompagnent d'un bourdonnement caractéristique. Leurs larves sont des asticots robustes à croissance rapide, normalement créophages, occasionnellement coprophages (qui se nourrit d'excréments), saprophages (qui se nourrit d'animaux en décomposition) ou parasites: c'est le parasitisme adopté par un membre de cette famille (Lucilia bufonivora) qui nous intéresse étant donné que cette mouche pond ses œufs dans les cavités nasales de certains batraciens.

Le parasitisme semble être un caractère en voie d'acquisition chez les larves de lucilies. Une seule espèce est normalement parasite des batraciens: c'est la Lucilia bufonivora. La larve produit une destruction musculaire grave, très souvent mortelle chez les amphibiens du genre Rana, Bufo, Bombina et Pelobates. Les autres espèces de lucilies deviennent facilement parasites si les circonstances sont favorables: les femelles déposent leurs œufs de préférence sur les hôtes malades ou blessés. La Lucilia caesar a été observée sur le hérisson (Erinaceus europaeus); la Lucilia illustris peut être un parasite secondaire des oiseaux déjà affaiblis par des attaques de Protocalliphora azurea. Les vers de Lucilia sericata infestent souvent les plaies de l'homme ou des animaux dans les pays chauds. Les dégâts produits par ces larves sont parfois très graves et peuvent amener la mort; cette espèce est signalée comme fréquente par les éleveurs aux Pays-Bas, où elle produit chez le mouton des blessures cutanées qui ne doivent pas être négligées. La femelle dépose ses œufs sur les régions où la peau est très fine surtout près de l'anus et les larves, après l'éclosion, percent la peau et cheminent jusqu'à la croupe. En Australie, cette mouche provoque la perte de plusieurs millions de moutons chaque année. C'est une variété américaine de Lucilia sericata qui est utilisée en chirurgie pour le traitement de certaines plaies; ce sont les suppurations osseuses dans les ostéomyélites chroniques qui ont été "soignées" avec un certain succès par les asticots de ce diptère. Le processus est identique chez Lucilia bufonivora en ce qui concerne les batraciens: les œufs sont pondus dans les cavités nasales ou sur des plaies, les larves se développent et se nourrissent du tissu musculaire adjacent, ravageant le palais, les globes oculaires jusqu'à la mort de l'animal qui finit par se faire entièrement dévorer. Les lucilies ne s'attaquent pas seulement aux batraciens et aux mammifères, mais aussi aux reptiles; une communication récente de Joseph Sladek me dit qu'une Testudo graeca a été également infestée par des larves au niveau du cloaque: l'issue en a été fatale, faute de connaissances de soins à l'époque.
Les lucilies hivernent à l'état larvaire ou nymphal, enterrées à faible profondeur. Très exceptionnellement on peut rencontrer des adultes de Lucilia caesar qui ont pénétré dans les maisons en compagnie d'autres mouches domestiques. Les larves de lucilies sont assez sensibles aux écarts de température et restent actives entre 14 et 29°. Au delà de ces extrêmes, l'animal est inquiet, cesse de se nourrir et cherche à s'enterrer.

Soins d'urgence à prodiguer lorsque l'on trouve un batracien atteint par ce parasite:
Le mettre dans un bac avec du papier humide, au frigo, traiter les plaies infectées avec de la béthadine et de l'invermectin que l'on pourra se procurer chez un vétérinaire.
Si vous observez un crapaud ou un autre amphibien qui présente des lésions importantes au niveau de la tête, avec présence d'asticots, prière de me contacter.

Les dégâts provoqués par les larves de Lucilia bufonivora sur un crapaud commun (Bufo bufo),

On distingue nettement les œufs de Lucilia bufonivora, prêts à éclore,

Lucilia caesar, Photo Dominique Chambettaz. Lucilia sericata. Image web. Lucilia sp. femelles pondant sur un crapaud mort, photo Louis-Philippe Arnhem.

Sur ces images rares prises en Belgique à Tilly, un petit village à la campagne situé dans le brabant wallon, on distingue nettement les larves de Lucilia bufonivora.

Référence bibliographique:
E. Séguy sur les mouches parasites T.2 de 1941.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: MOUCHES TUE ANIMAUX OEUFS LARVEs DEVORE LES ANIMAUX VIVANTS   Lun 11 Juin - 3:30

Problèmes de peau des bovins


Les parasites de la peau

Les bovins à l'engraissement sont sujets à petre assaillis par toutes sortes de parasites externes : mouches, mites, poux suceurs et broyeurs. Ces bestioles se nourrissent des tissus du corps tels que le sang ou les débris de peau et peuvent rendre la vie infernale à vos animaux, diminuer leur productivité et engendrer des lésions à la peau qui peuvent être une porte d'entrée pour d'autres microbes. De plus, les parasites qui se nourrissent de sang ont le potentiel de transmettre des maladies. En général, un troupeau infesté de parasites externes ne peut pas atteindre son plein potentiel de production.

Voici une brève description de ces différents parasites et les principaux moyens de les contrôler.



Les mouches

Les mouches se caractérisent par le fait qu’elles n’ont qu’une paire d’ailes. Au Québec,
il y a 4 espèces de mouches que l’on rencontre particulièrement dans les élevages bovins : la mouche commune, la mouche des cornes, la mouche d’étable et la mouche
de la face.



La mouche commune


La mouche commune ou domestique est un insecte commun dans les installations à bétail. Les adultes n'attaquent pas directement les animaux, mais ils sont considérés comme une source de nuisance. Ils se nourrissent de différents types d’aliments qu’ils imbibent de salive pour pouvoir ensuite les aspirer. Ils pondent leurs œufs dans des bouses fraîches mais aussi dans du matériel organique en décomposition (déchets de table, paille humide, etc.). L’habitude qu’ils ont de se déplacer entre les déchets et la nourriture fait qu’ils transmettent des bactéries tels E. coli et Salmonella et contaminent la nourriture. Les fortes populations peuvent réduire la valeur esthétique des installations, irriter les employés et comme elles volent sur des distances de 1 à 3 km, elles peuvent également exaspérés les voisins.



Source : J.F. Butler, University of Florida

Mouche commune

La mouche des cornes

La mouche des cornes est appelée ainsi à cause de l’habitude qu’elle a de se grouper à la base des cornes quoique l’on puisse la retrouver aussi sur le dos, les épaules et le ventre. Sa taille est de moitié celle de la mouche commune, par ailleurs elle lui ressemble sauf pour les pièces buccales qui sont de type piqueur. Ces mouches ne quittent jamais l’animal et deviennent très abondantes vers la fin de l’été et au début de l’automne. À chaque fois qu’une vache défèque, un certain nombre de femelles vont pondre sur la bouse une vingtaine d’œufs chacune qui deviendront des adultes au bout de 10 à 14 jours. La mouche perce la peau et suce le sang. Les deux sexes peuvent piquer. Elle cause de la douleur et dérange l’animal, interférant avec l’alimentation, le repos et les autres activités. Elle suit l’animal nuit et jour. Elle peut causer des plaies ouvertes qui peuvent s’infecter et c’est sans compter le potentiel de transmettre des maladies d’un animal à l’autre. On estime qu’il faut en moyenne plus de 50 mouches par animal pour constituer un problème économique.



Source : J.F. Butler, University of Florida

Mouche des cornes

La mouche d’étable


La mouche d’étable ressemble beaucoup à la mouche commune sauf pour ses pièces buccales, visibles à l’oeil nu devant la tête, qui servent à percer la peau pour aspirer le sang de sa victime. Les femelles pondent sur des matières organiques en fermentation comme des déchets de nourriture, du foin mouillé d’urine ou du fumier. Elles peuvent pondre environ 800 œufs durant les trois semaines de leur vie adulte. Les oeufs deviennent adultes en 22 à 58 jours. Ces insectes harcèlent le bétail s’attaquant surtout aux pattes et au ventre. Leurs piqûres sont douloureuses et les animaux ruent et deviennent nerveux. Leurs productions baissent. Les deux sexes peuvent piquer et se nourrissent plusieurs fois par jour. Elles préfèrent le soleil et se tiennent donc sur les clôtures et les murs des bâtiments plutôt que sur les animaux. Elles pénètrent à l’intérieur des bâtiments à l’automne et quand il pleut. Elles peuvent transmettre d’autres microbes et parasites et causer des plaies.



Source : J.F. Butler, University of Florida

Mouche d'étable

La mouche de face

La mouche de la face ressemble beaucoup à la mouche commune. Elle se nourrit en aspirant les sécrétions oculaires et nasales des bovins ce qui entraîne de l’hypersécrétion. Ces mouches sont actives du printemps jusqu’au début de l’automne et elles hivernent dans les bâtiments. Elles passent leur nuit sur la végétation. Elles peuvent transmettre des bactéries, en particulier Moraxella bovis, qui cause une infection aux yeux « Pink eye ». La ponte des œufs se fait dans du fumier frais et les œufs deviennent adultes en 15 à 18 jours.



(Source : Clemson University - USDA Cooperative Extension Slide Series, www.insectimages.org)
Mouches de la face



Stratégies de contrôle des mouches


Pour contrôler les mouches, la meilleure stratégie serait de les empêcher de pondre en éliminant au maximum les endroits appropriés. Par contre, comme la plupart pondent dans du fumier, il est difficile dans le contexte des parcs d’engraissement d’appliquer cette stratégie. On peut quand même garder l’environnement des animaux le plus propre possible en évitant de laisser traîner de la paille, du foin ou un ensilage humide et en ramassant régulièrement le fumier frais. Garder en tête qu’une petite quantité de ces produits peut suffire à la reproduction d’un grand nombre de mouches. À l’extérieur, le terrain doit être bien drainé. Il faut porter une attention spéciale à l’ensilage qui s’accumule près des mangeoires. Il faudra le disperser pour lui permettre de sécher rapidement. On peut compléter notre prévention en utilisant un insecticide (poudre, liquide à verser, étiquette d’oreille, vaporisateur, etc.), des pièges ou un produit biologique. Pour plus de détails, vous pouvez consulter le site Internet suivant : Agriculture et agri-food Canada.



Hypoderma bovis et Hypoderma lineatum (myase ou hypodermose)


Hypoderma bovis ou lineatum est la larve d'une mouche qui pond ses oeufs sur les bovins. La mouche adulte mesure de 13 à 15 mm de longueur et ressemble à un petit bourdon. Ces mouches apparaissent avec les premières chaleurs du printemps et on peut en retrouver jusqu’à tard à l’automne. Les adultes ne sont qu’actifs que durant les journées claires et ensoleillées.

L’adulte peut pondre entre 200 et 800 œufs durant les deux semaines de sa vie d’adulte.
Elles pondent habituellement dans le pelage des jeunes bovins. Les œufs (environ 1 mm) sont cimentés au poil près de la peau de l’animal surtout sur les pattes mais parfois ailleurs sur le corps. Ils éclosent après 2 à 6 jours et les larves pénètrent dans la peau. Elles s’y nourrissent, croissent et se déplacent lentement pendant une période d’environ 9 mois. Hypoderma lineatum migre habituellement dans la paroi de l’œsophage (tube qui relie la gueule à l’estomac) alors que H. bovis semble avoir une prédilection pour les tissus profonds et certaines vont entrer dans le gras du canal rachidien (canal qui contient le tissu nerveux dans la colonne vertébrale). Les larves ont tendance à demeurer dans ce site pour l’automne et l’hiver. À l’hiver et au printemps, la larve arrive au dos de l’animal et y mue. Elle se perce un trou dans la peau pour pouvoir respirer, une petite bosse d’environ 3 cm apparaît alors sur l’animal. La larve y demeure pour une période de 5 semaines et puis elle agrandit son trou et tombe; elle mesure environ 25 à 28 mm. Après 3 à 10 semaines, une mouche va émerger.



Habituellement, les larves sont bien tolérées par les bovins même si elles occasionnent de l’inconfort. Quant aux mouches adultes, elles harcèlent les animaux qui effrayés, vont s’enfuir et se blesser éventuellement.

Les trous percés dans la peau enlèvent de la valeur commerciale au cuir et constituent aussi des portes d’entrée pour d’autres agents microbiens. À l’abattoir, la présence des larves oblige à un certain parage de la carcasse ce qui peut lui enlever de la valeur.

Le diagnostic se fait par la détection de petites bosses sur le dos de l’animal. Si on écrase accidentellement ou volontairement ces larves, il peut s’ensuivre une réaction allergique localisée ou généralisée. Cette dernière réaction peut être assez grave pour entraîner la mort de l’animal en quelques heures.

Plusieurs produits sont disponibles pour contrôler ces parasites (Ivomec, Warbex, lysoff, etc.). Habituellement, il faut éviter de traiter en décembre, janvier et février car à cette période, les larves peuvent se trouver au niveau de l’œsophage ou du canal rachidien et si on les tue à ces endroits, il peut s’ensuivre une forte réaction inflammatoire qui va causer des signes nerveux ou des problèmes de ballonnement. On attend donc qu’il n’y ait plus de ponte possible pour traiter les animaux, soit après les premières gelées.



Les mites

Gale du périnée (Chorioptes bovis)


C’est la mite la plus fréquente chez les bovins et elle constitue souvent un problème de troupeau. Ce petit parasite est invisible à l’œil nu mais il cause une inflammation de la peau avec formation de croûtes et chute de plaque de poils surtout dans la région entourant la queue. Elle ne cause pas beaucoup de démangeaisons. La litière peut demeurer contaminée pour une période de trois semaines. Cette condition se manifeste plus à l’automne et à l’hiver. Plusieurs traitements sont disponibles, un diagnostic doit être établi par un médecin vétérinaire.



(Source : Médiathèque, Faculté de médecine vétérinaire de St-Hyacinthe)
Gale du périnée ou chorioptique

Gale sarcoptique (Sarcoptes scabei)


C’est une condition rencontrée peu fréquemment. Elle est causée par une mite qui se manifeste surtout lorsque de mauvaises conditions sont présentes : entassement, malnutrition, mauvaise hygiène, etc. Elle est plus active lors des saisons froides et pluvieuses. La femelle creuse des tunnels dans la peau et y pond ses œufs. Cette maladie provoque des démangeaisons importantes avec des boutons rouges, des rougeurs de la peau, une chute de poil et des croûtes surtout à l’intérieur des cuisses, sous le poitrail, la base de la queue et l’encolure. Attention, cette maladie est transmissible à l’humain. Traitement: voir gale du périnée.



(Source : Médiathèque, Faculté de médecine vétérinaire de St-Hyacinthe)
Gale sarcoptique

Gale démodectique (Demodex bovis)


C’est une mite qui provoque des lésions cutanées surtout chez les animaux immuno- suppressés. Les mites se regroupent en colonies et forment des petits kystes de 2 à 10 mm de diamètre sur le cou, les épaules et le tronc, parfois sur les pattes. Ces bosses se situent dans la profondeur de la peau et sont difficiles à voir en surface. Chez certains animaux, les lésions peuvent se répandre partout, les kystes s’infecter et on voit alors apparaître des abcès et des croûtes. Traitement: voir gale du périnée.



(Source : Médiathèque, Faculté de médecine vétérinaire de St-Hyacinthe)
Gale démodectique

Le poux

Les poux sont des insectes sans ailes mesurant environ 2 à 3 mm de longueur. Chaque espèce de poux préfère un hôte en particulier. Ainsi un pou de vache ne colonisera pas un humain, un cheval ou un porc. Il existe trois espèces de poux au Québec, le pou broyeur, le pou à nez court et le pou à nez long. Les deux derniers se nourrissent du sang de l’animal. Les poux sont plus fréquents en hiver; le poil des animaux plus long, l’entassement et le moins bon état de santé des animaux sont des facteurs qui jouent en faveur du parasite. La présence de poux est habituellement associée à de la malnutrition, de la surpopulation ou à de mauvaises conditions hygiéniques.



(Source : J.F. Butler, University of Florida)

Pou à nez long




(Source : J.F. Butler, University of Florida)

Pou à nez long






Les poux se transmettent généralement d’un animal à l’autre par contact. Ils irritent l’animal qui essayera de se frotter partout pour soulager les démangeaisons. L’animal devient nerveux, dort mal, mange mal ce qui provoque une baisse de productivité. Si les poux (suceurs de sang) sont en grand nombre, ils peuvent provoquer de l’anémie et transmettre des maladies d’un animal à l’autre.

On diagnostique la condition en détectant les poux, visibles à l’œil nu, sur l’animal. Les poux choisissent des endroits où ils seront difficilement délogés : côtés du cou, poitrail, dos, partie interne des cuisses et la tête.

Le traitement s’effectue à l’aide d’un insecticide, la plupart du temps à verser sur le dos de l’animal ou en poudre. Habituellement, on répète le traitement une seconde fois, deux semaines plus tard car les œufs ne sont pas tués par le produit et éclosent 8 à 12 jours après. Le fait de changer la litière va aider au traitement mais il n’est pas essentiel de décontaminer l’environnement immédiat des animaux car les poux ne survivent guère plus d’une semaine s’ils sont séparés de l’animal. Chaque nouvel arrivant devrait être traité pour les poux pour prévenir une réintroduction.

Précautions générales lors de l’utilisation d’insecticides

1. Avant d’utiliser les insecticides, lire les instructions et mises en garde,
2. Entreposer les insecticides dans leur contenant original loin des aliments, de la portée des enfants, des animaux de compagnie et du bétail;
3. Appliquer les insecticides seulement de la façon indiquée;
4. Disposer des contenants vides dans les endroits désignés à cet effet par votre
municipalité;

L’Agence canadienne d’inspection des aliments a établi des niveaux de tolérance de résidus d’insecticides dans la viande de boeuf. Si vous appliquez les insecticides selon les recommandations, la viande devrait être sécuritaire. L’utilisation incorrecte d’insecticides peut entraîner la présence de résidus dans la viande à des niveaux supérieurs aux normes établies. En cas de doute, consultez votre médecin vétérinaire.

Autres problèmes de peau d'importance

La papillomatose

L’Agence canadienne d’inspection des aliments a établi des niveaux de tolérance de résidus d’insecticides dans la viande de boeuf. Si vous appliquez les insecticides selon les recommandations, la viande devrait être sécuritaire. L’utilisation incorrecte d’insecticides peut entraîner la présence de résidus dans la viande à des niveaux supérieurs aux normes établies. En cas de doute, consultez votre médecin vétérinaire.

Pour les types 1 et 2, l’animal guérit généralement seul, sans traitement. Pour les autres types (3, 4 et 5), les lésions ne régressent généralement pas. Si plus de 20 % du corps est atteint, le pronostic pour l’animal est sombre. Il faut isoler les animaux infectés.



(Source : Médiathèque, Faculté de médecine vétérinaire de St-Hyacinthe)
Papillomatose

La teigne

La teigne est causée par un petit champignon. Les lésions sont fréquentes, surtout chez les jeunes bovins, et elles se développent entre 1 et 2 semaines après le contact puis augmentent pendant 1 à 2 mois et commencent à régresser ensuite. Elles se retrouvent souvent autour des yeux, sont de formes circulaires et il y a chute de poils et épaississement de la peau. La transmission se fait par contact direct ou indirect par contact avec l’environnement souillé ou une litière contaminée. Les spores peuvent persister dans l’environnement plusieurs mois.

Les lésions guérissent habituellement seules après quelques mois. Le traitement vise donc à accélérer la guérison. Il faut enlever les croûtes avec une brosse puis appliquer un onguent localement. D’autres traitements sont aussi disponibles en injectable ou par la gueule. L’exposition au soleil favorise la guérison. Attention, il s’agit d’une maladie transmissible à l’humain.




(Source : Médiathèque, Faculté de médecine vétérinaire de St-Hyacinthe)
Teigne

Références

VILLENEUVE, Alain. Les parasites des animaux domestiques du Québec. Cahier de notes de cours. Université de Montréal, Faculté de médecine vétérinaire.1994-1995.

KOEHLER P. G. et J. F. BUTLER. External Parasites on Beef Cattle. Entomology and Nematology Department, Florida Cooperative Extension Service, Institute of Food and Agricultural Sciences, University of Florida. Publication date: May 1995. Revised: October 2002.

AGRICULTURE ET AGRO-ALIMENTAIRE CANADA. Lutte biologique contre les insectes ennemis du bétail. ARTHROPODES ENNEMIS DU BÉTAIL. Mise à jour janvier 2004.Agriculture et agri-alimentaire Canada
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: MOUCHES TUE ANIMAUX OEUFS LARVEs DEVORE LES ANIMAUX VIVANTS   Lun 11 Juin - 3:31

AnimauxExotiques.com

Un parasite est un être qui vit au dépend d'un autre. On peut retrouver chez les oiseaux en captivité deux principaux types de parasites : les parasites internes et les parasites externes. Les parasites internes vivent directement dans l'animal. Souvent, il s'agit de parasites intestinaux, mais il existe également des parasites sanguins ou sous-cutanés. Les parasites externes vivent quant à eux directement sur la peau ou les plumes de l'oiseau.

Le cycle de vie d'un parasite
Il existe deux types de cycle. Le cycle direct et le cycle indirect. Les parasites qui ont un cycle direct ne nécessitent qu'un seul hôte (l'oiseau). Ils passent donc par contact direct d'un oiseau à un autre. L'oiseau peut même se re-contaminer lui-même si la volière ou la cage n'est pas adéquatement désinfectée. Les parasites qui ont un cycle de vie indirect ont besoin d'un ou plusieurs hôtes intermédiaires pour une partie de leur développement. Cet hôte intermédiaire peut être un insecte ingéré par l'oiseau ou même un petit mammifère dans le cas des oiseaux carnivores ou oiseaux de proies. Il est donc crucial de connaître le cycle de vie du parasite pour pouvoir correctement traiter l'oiseau infecté. Si le parasite a un cycle direct, il faut s'assurer d'avoir une désinfection qui soit la plus parfaite possible, alors que dans le cas d'un parasite à cycle indirect, il faut surveiller l'alimentation de l'oiseau plus que son environnement. La façon le plus commune d' « attraper » des parasites internes est d'en ingérer par la bouche. Par contre, il existe d'autres façons de se contaminer.

Les parasites externes
Il y a plusieurs types de parasites externes. Cependant, les plus fréquemment rencontrés sont les mites, les poux et les tiques. Cependant, il est aussi possible qu'un oiseau soit infesté par des larves de mouches ou de moustiques. Ces mouches déposent leurs oeufs dans des plaies ouvertes présentes chez les oiseaux et lorsque les oeufs éclosent, les larves qui en sortent bougent sur l'animal. Il faut consulter un vétérinaire sans tarder, puisque le traitement est souvent chirurgical.

Un oiseau atteint de parasites externes aura tendance à se gratter très souvent à l'aide de son bec ou de ses pattes. L'oiseau peut même devenir anémique s'il est l'hôte de parasite hématophage (qui se nourrissent de sang).

Les parasites externes sont relativement rares chez les perroquets en captivité. Ils sont plus fréquents chez les pinsons et canaris. Les tiques sont très rares en captivité. On les rencontre plus fréquemment chez les oiseaux sauvages vivant à l'extérieur. Les poux ont l'avantage d'être très spécifiques. C'est-à-dire qu'ils ne vivent que chez certaines espèces très particulières et ne peuvent vivre sur d'autres espèces d'oiseaux. Cela aide beaucoup pour limiter leur propagation. Il est également intéressant de savoir qu'il n'est en aucun cas dangereux pour les humains ou les autres mammifères ou reptiles de la maison d'attraper ces poux, car ils ne vivent que sur certaines espèces d'oiseaux. Les poux sont rouges ou gris. On peut les voir dans le fond de la cage, sur une surface blanche. Les poux sucent le sang de l'oiseau et retourne ensuite dans le fond de la cage. Ces poux causent du prurit (démangeaisons) et il faut les éliminer rapidement avec des produits vendus à cet effet chez les vétérinaires,

Il existe plusieurs types de mites d'oiseaux :
Mites du bec et des pattes (aussi appelés acariens de la cire) :
Son nom scientifique est Knemidocoptes pilae . On appelle aussi cette maladie « la gale ». Les symptômes d'un oiseau ayant des acariens de la cire sont les suivants :

•Présence de croûtes au niveau du bec et de la cire, pouvant même parfois se rendre aux paupières, aux joues et tout autour du bec.
•Présence de croûtes aux pattes, pouvant même se rendre jusqu'au cloaque. Si on regarde attentivement, il est possible de voir des petits trous (comme des alvéoles d'abeilles) sur la région affectée. Ces trous servent de refuge aux mites. Elles entrent en faisant de petits trous et font des tunnels sous la peau. C'est une condition assez fréquente chez la perruche ondulée.
Le traitement consiste à nettoyer la cage et l'environnement comme il se doit, et répéter ce nettoyage durant le traitement. On traite cette maladie à l'aide de l'Ivermectin topique, un produit vendu dans les cliniques vétérinaires à la suite d'un examen de l'oiseau seulement (on ne peut s'en procurer sans que l'oiseau malade ne soit vu).

Mites des plumes :
Ces mites sont moins fréquentes que les premières, mais peuvent tout de même apparaître. Les mites des plumes se logent dans la tige de la plume et se nourrissent des débris de l'épiderme. Les mites peuvent aller jusqu'à briser les plumes. Elles provoquent de la démangeaison et peuvent être une cause du picage chronique.

Mites du système respiratoire :
Ces acariens se trouvent plus souvent chez les canaris et les pinsons. Les mites se logent dans la trachée et peuvent entraîner des complications respiratoires.

Mites de la peau :
Rare chez les oiseaux d'intérieur, mais ceux qui vivent à l'extérieur en ont presque toujours. Ils entraînent beaucoup de prurit (démangeaisons) et, par le fait même, des lésions.

Toutes ces mites se traitent à l'aide de l'Ivermectin, un produit vendu sous ordonnance chez les vétérinaires.

Les parasites internes
Les parasites internes ne sont pas très fréquents chez les oiseaux en captivité et les coprologies de routine ne sont généralement pas faite lors d'examen annuel chez le vétérinaire. Les signes cliniques les plus fréquents d'un animal ayant des parasites internes sont les suivants :

•Anorexie
•Diarrhée
•Constipation
•Distension abdominale
•Sang dans les selles
•Perte de poids
•Présence de vers dans les selles
Pour savoir de quel parasite il s'agit et pour pouvoir traiter adéquatement, il est important d'amener un échantillon de selle chez un vétérinaire. Il procédera à une analyse de selles (flottaison). Lors de la lecture de la lame au microscope, il sera ensuite en mesure d'identifier l'oeuf ou le parasite en question et de vous prescrire le bon médicament. Il existe plusieurs sortes de parasites internes, voici les plus fréquents.

Les Nématodes
1. Ascaris (vers ronds)
Les ascaris ont l'apparence d'un petit spaghetti avec les deux extrémités effilées. Les oeufs de ce nématode sont très ronds et ont un centre très foncé. Ils peuvent se trouver dans presque toutes les parties ou organes du corps de l'oiseau.

2. Les vers à crochets
Ces parasites portent le nom de vers à crochet, car il s'accroche à leur hôte pour pouvoir rester en place et éviter ainsi d'être délogé et éliminé.

3. Strongyloïdes
Le cycle de ce parasite est généralement direct. La larve entre dans le corps de l'animal soit par la bouche ou directement à travers la peau. On le retrouve fréquemment dans le petit intestin.

4. Oxyures (PIN WORM)
Ils ont généralement un cycle de vie direct.

Les cestodes (vers segmentés aussi appelés tænia)
Tous les cestodes d'oiseau résident dans le petit intestin. Les vers segmentés ne sont généralement jamais retrouvés en entier dans les selles. On retrouve des segments de vers. Ces segments ressemblent à des grains de riz. Tous les cestodes aviaires ont un cycle de vie indirect et sont donc non fréquent chez les oiseaux en captivité qui mange de la moulée. Il est important de choisir des insectes de qualité pour les oiseaux insectivores, car les insectes peuvent servir d'hôte intermédiaire aux cestodes.

Les trématodes
Les trématodes ont un cycle de vie indirect et sont rarement transmit en captivité. Ils sont souvent transmis par des escargots d'où la faible incidence en captivité.

Les protozoaires
1. Les coccidies ( Eimeria, Crytposporidium, Isospora, Toxoplasma, Sarcocystis, etc.)
Ce parasite intracellulaire peut avoir un cycle de vie direct ou indirect selon l'espèce du parasite. Les coccidies habitent généralement les cellules épithéliales qui recouvrent les intestins.

2. Les flagellés ( Giardia, Trichomonas, etc.)
Il existe plusieurs espèces de ce type de protozoaire. Ce protozoaire est fréquemment retrouvé chez les pinsons australiens. Le diagnostic n'est pas toujours évident à réaliser.

Le traitement des parasites internes
Pour traiter les parasites internes, il est nécessaire de commencer par une analyse de selles. Cette coprologie doit être réalisée par un vétérinaire compétant en médecine aviaire. Il est vrai qu'un oeuf d'ascaris ressemble toujours à un oeuf d'ascaris et une coccidie toujours à une coccidie. Le but de consulter un vétérinaire compétant en médecine aviaire n'est pas parce que les autres vétérinaires ne seraient pas capables de trouver le parasite problématique, mais plutôt car la posologie des drogues utilisées chez les oiseaux est différente de celle pour les mammifères. Il ne faut pas oublier non plus que certaines espèces sont plus sensibles que d'autres à certaines drogues.

Les coccidies
Ce parasite se traite à l'aide des sulfas.


Les cestodes et les nématodes
On peut traiter ces deux types de parasites de la même manière. La drogue à utiliser est le Praziquantel.


Les nématodes
Ces parasites se traitent très bien à l'aide de Fenbendazole (Panacur©).

Prévention
La prévention des parasites consiste à faire une bonne quarantaine à tous les nouveaux oiseaux. La quarantaine permettra de découvrir la présence de parasites externes. Puisque les parasites internes ne sont pas communs chez les oiseaux en captivité, une coprologie n'est généralement pas effectuée de routine. Un examen lors de l'acquisition et un examen annuel chez un vétérinaire aviaire permettront d'enrayer et de prévenir la présence de parasites chez l'animal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages : 1490
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: MOUCHES TUE ANIMAUX OEUFS LARVEs DEVORE LES ANIMAUX VIVANTS   Lun 11 Juin - 3:32

V�tements Fashion pour Chiens
Articles, Accessoires et V�tements pour Chiens de Petite Taille !
Affichez-vous ici avec AdvertEasy !

DOM' TOUTOU 95 - Toilettage à domicile

Service pour chiens et chats en ile de franceAccueil Album Photos
Les Bichons Les Caniches Les Cavaliers Les Chats Les Cockers Les Cotons de Tuléar Les Croisés Les Griffons Bruxellois les Lhassa apso Les Shih-Tzu Les Teckels Les Terriers Les Yorkshire En souvenir WORLD DOG SHOW 2011 Annuaire
Adoption Défense des animaux Divers animaux Education Elevage Forum Informations Santé Services Boutique
Accessoires Noeuds pour chien Promenade Vêtements Anti-parasitaires Entretien / Soins Bain et Hygiène Brossage Parfums Médaillons RED DINGO Acier émaillé Collection "spécial chat" Acier inoxydable et Laiton Plastique plat Repas / Friandises Sellerie Kappachan Colliers Harnais Laisses Forum
Assurances pour animaux Décès de son animal Lutte contre les puces Vous avez perdu votre chien Les News Liens Me contacter Newsletter Quizz Sondages Vidéos
Comportement Coup de coeur ! Education Maladies Santé Soins d'hygiène PrestationsLa séance de toilettagePrendre rendez-vousQuelques conseils avant...Questions / RéponsesTarifs 2012Zone géographique
BoutiqueAccessoiresAnti-parasitairesEntretien / SoinsMédaillons RED DINGORepas / FriandisesSellerie Kappachan
Nuage de Tagsabandon adoption ANIMALINFOS animaux astrologie chat chien collier hiver identification magazine médaille noel nouveauté promenade race RED DINGO sante SPA videos
Le BlogLa bandana attitude !Le reverse sneezingMorphologie : la patte antérieure du chienPensez à préparer leurs vacancesVacances dans le Sud : attention !Contacts utiles !Vidéo : Maru un scottish fold très drôleAttention à l'arrivée des épillets !Les dérives de l'anthropomorphismeCampagne 2012 des SPA de France


Fiches ConseilsBien entretenir son animalComment retirer une tique ?Choisir un vêtementFréquence de toilettageGare aux épillets !Lutter contre les pucesToilettage durant l'hiverVermifuger son animalVidéos pratiques
Dossiers SantéLa PhysiothérapieLe Chlorure de MagnésiumLes Fleurs de BachLe TTouchL'HydrothérapieL'Ostéopathie vétérinaireMédecines douces
Flash info !Votre boutique en ligne vous attend !

Votre magazine animalier
gratuit est arrivé !
Lire les dernières nouvelles



Livre d'Or



Le coin des adoptions

ContactAnne - Dom' Toutou 95
06 12 73 51 41
N° SIRET : 507 602 993 00010

Vêtements Fashion pour Chiens
Articles, Accessoires et Vêtements pour Chiens de Petite Taille !
Affichez-vous ici !

Accueil Fiches ConseilsSavoir lutter contre les puces - Prévention - Traitements - Trucs et astuces
Savoir lutter contre les puces - Prévention - Traitements - Trucs et astuces

Un seul mot d’ordre : la prévention !
Un traitement anti-puces s’impose dès l’arrivée des beaux jours, même à titre préventif, car une fois installés sur votre animal ou dans votre maison, il est ensuite très difficile de se débarrasser de manière définitive de ces hôtes indésirables.

La période active des puces commence du début du printemps et s’arrête au mois de Novembre dès l’apparition des 1ères gelées. Il est donc conseillé de commencer votre traitement préventif dès le mois de Mars, et ce jusqu’au mois de Novembre afin d’être prêt pour l’arrivée de ces vilaines bébêtes !!
Les puces : un véritable fléau
La période propice d’infestation commence au printemps pour se terminer à l’automne aux premières gelées, et votre animal peut devenir le candidat malchanceux.

Les inquiétudes commencent quand votre animal se gratte et se mordille sans cesse.


Diagnostic : mon animal a-t-il des puces ?
Si vous suspectez des puces, tournez votre animal sur le dos et cherchez au travers des poils clairsemés, des secteurs du ventre et de l’intérieur des cuisses.

Un autre endroit favori des puces est sur le dos à la base de la queue.

Si vous apercevez des petits points noirâtres il y a de forte chance qu'il s'agisse de déjections de puces ! En effet, ce n'est pas parce que vous ne voyez pas de puces immédiatement sur votre animal en le manipulant, que celui-ci n'est pas déjà infesté...

Qu’est-ce qu’une puce ?
La puce commune aux animaux domestiques est un minuscule insecte, foncé, qui se déplace très rapidement avec un corps dur et brillant. Ses membres postérieurs très développés lui permettent de se déplacer par bonds et d'échapper ainsi à la capture. Elle se nourrit du sang de son hôte à l'aide de pièces buccales importantes (la puce adulte se nourrit exclusivement de sang). Après avoir digéré le sang, les puces laissent de petites déjections noirâtres en forme de virgule dans le pelage.Vous n’avez pas besoin de voir les puces pour savoir qu’il y en a sur votre animal. Ces points noirs sont les résidus de saleté et donc de déjection laissés par les puces sur la peau de votre animal. Ce ne sont pas des oeufs mais une preuvre positive de leur visite !



Ses membres postérieurs très développés lui permettent de se déplacer par bonds et d'échapper ainsi à la capture. Elle se nourrit du sang de son hôte à l'aide de pièces buccales importantes (la puce adulte se nourrit exclusivement de sang). Après avoir digéré le sang, les puces laissent de petites déjections noirâtres en forme de virgule dans le pelage. L'observation de ces grains noirs est caractéristique de la présence de puces sur votre animal.

Les puces adultes, telles que nous les connaissons, ne représentent que 1 % de la population totale des puces. Les 99 % restant sont disséminés dans l'environnement sous forme d'oeufs ou de larves. 36 à 48 heures après avoir prélevé du sang sur l'animal, la puce femelle commence à pondre. Une seule femelle pond tout au long de sa vie une moyenne de 200 oeufs.

L'oeuf éclôt au bout de 1 à 10 jours pour donner une larve. Cette larve fuit la lumière et la sécheresse, en s'enfonçant dans l'épaisseur des moquettes ou dans les fentes de parquet. Après différentes mues, la larve se transforme en puce adulte et attend le moment voulu pour l'éclosion définitive. La puce peut percevoir la présence d'un animal, éclore et se fixer sur la peau pour prélever le sang. Dans des conditions favorables (chaleur + humidité), le cycle entier peut durer 3 semaines environ. Dans de mauvaises conditions (absence d'hôte, basses températures), le cycle peut durer jusqu'à 6 mois.
Les conséquences sur l’animal ?
Les puces ne sont pas seulement une nuisance, elles peuvent constituer également une menace pour la santé de votre animal.
La puce suce le sang de l'animal et donc l'affaiblit. Chez de très jeunes animaux, l'infestation peut provoquer une anémie sévère, voire mortelle.

Les puces peuvent transporter la larve du Ténia provenant d’un animal infecté à un autre. Non traité, les infestations du ténia puisent dans les réserves de l’animal sain, le laissant à la proie à de nombreuses maladies. Il est donc conseillé de vermifuger son animal durant cette période surtout si celui-ci a tendance à se mordiller.

L’allergie de la morsure de la puces est un autre réel problème appelée communément la DAPP (dermatite par allergie aux piqûres de puces). Quand la puce prend sa ration de sang, on retrouve dans la salive des enzymes et autres composés provocants des démangeaisons qui causent des réactions hypersensibles sur certains animaux. Ces réactions se caractérisent par une peau rouge, irritée, endolorie, et quelquefois par une perte de poils plus ou moins prononcée. Il est vivement conseillé dans ce cas de consulter votre vétérinaire habituel pour obtenir un traitement approprié à ces réactions plus ou moins vives.
L'habitat ?
En raison de la vitesse de reproduction de ces parasites, une seule puce ramenée à la maison par un animal se promenant à l'extérieur peut provoquer une véritable infestation générale. Les puces pondent de préférence dans les tissus des coussins, des canapés ou des lits et peuvent réapparaître alors que l'on croyait s'en être débarrassé.

La présence de ces parasites n’est pas due à un manque d'hygiène. En effet, une puce peut pondre jusqu'à 50 œufs par jour pendant 3 semaines ; les œufs et les larves de celles-ci sont capables de résister jusqu'à 6 mois dans les recoins de votre maison !!

Le traitement anti-puces doit donc être renouvelé de manière régulière pour être vraiment efficace.

N’oubliez pas non plus de vider le sac de votre aspirateur après une désinfestation des endroits stratégiques, car les larves de puce même aspirées n’en seront pas pour autant détruites, loin de là !

En conclusion, un traitement sur votre animal va de paire avec un traitement de son environnement...
Les différents traitements et produits courants ?
De nombreux traitements à efficacité différente et pour tous les budgets existent sur le marché, à savoir :

Les poudres contiennent un antiparasitaire dilué dans du talc. Ce mode d'application n’est pas très efficace car le talc glisse le long du pelage et le produit pénètre rarement jusqu'à la peau.

Les aérosols très efficaces (en cas d’infestation massive) au moment de l'application résistent mal à l'eau de telle sorte que ce traitement anti-puces doit être renouvelé au moins une fois par semaine.

Les shampooings constituent un bon "traitement d'attaque" lors d'infestations massives mais n’ont pas d'effet durable.

Les colliers offrent une efficacité de plusieurs mois mais qui se concentre surtout autour du cou. Ils restent donc peu efficaces en cas d’infestation massive. Attention également aux chats qui ont l’habitude de sortir, et au risque d’accrocher leur collier dans une branche ou un grillage et de se faire mal.

Retrait de colliers anti-parasitaires pour chien et chat pour cause de toxicité le 17 Avril 2012

Les pipettes contiennent un produit à verser sur le cou de votre animal et qui se répartit ensuite sur l'ensemble du corps en une journée environ. Efficaces, elles se distinguent par leur facilité d'application. La durée moyenne d’efficacité est d’un mois. Elles sont soit insecticides (à base de molécules chimiques) ou insectifuges (à base d'extraits d'huiles essentielles ou dérivés).

Insecticide, insectifuge : quelle différence ?

Les pipettes insectifuges : elles éloignent les insectes sans les tuer et protègent votre animal de toute infestation. La plupart sont à base de plantes (huiles essentielles). Leur action est courte et nécessite de fréquentes applications. Leur toxicité est moins importante que celle des insecticides.

Les pipettes insecticides : elles tuent les insectes et permettent d'enrayer une infestation déjà en place. Néanmoins, elles sont à base de produits chimiques (organochlorés, organophosphorés, carbamates, pyréthroïdes, phényl-pyrazoles…) peu soucieux de l'environnement et peuvent présenter des problèmes pour la santé animale comme pour la santé humaine.

Pour aller plus loin : les pipettes anti-puces et anti-tiques (spot-on) sont-elles sans risque pour la santé ?

Il existe également différents types d'aérosols spécifiques pour traiter l’intérieur de votre maison appelé communément FOGGER ; car encore une fois si vous traitez votre animal il faudra également traiter son environnement….
Trucs et astuces !
Essayez de privilégier des traitements à base de produits naturels (huiles essentielles, extraits de plantes, etc...) afin de limiter l'utilisation de produits insecticides et donc toxiques pour votre animal !

Il existe quelques remèdes "maison" simples, écologiques et pourtant très efficaces pour se débarrasser des puces :

1. Recouvrir le sol de la niche ou l'intérieur du panier de votre animal avec des copeaux de cèdre ou de feuilles de noyer vert, ou en glisser encore dans le coussin du chien.

2. Frictionner l'animal après s'être enduit les mains d'huile essentielle de menthe pouliot (très efficace contre puces et tiques), tout comme l'huile essentielle de litsée citronnée issue d'un fruit d'un arbre originaire des régionales tropicales d'asie, que l'on utilisera toujours diluée ou encore le géranium bourbon, le cèdre de l'atlantique, la citronnelle de Ceylan, l'Eucalyptus globuleux, le lemon grass, la sauge officinale ou encore le tea tree, pour ne citer qu'eux ! Bref, l'éventail est large.


3. Fabriquer un collier anti-puces en enfilant sur un fil résistant des graines d'eucalyptus que l'on changera tous les mois.
4. Confectionner soi-même une lotion pour traiter son animal et l'environnement (voir les recettes plus bas à faire soi-même).

5. Mettre directement dans le sac de l'aspirateur un collier anti-puces en prévention ! N''oubliez pas d'aspirer votre voiture si vous voyager avec votre animal de compagnie.

6. Si vous posséder une machine à vapeur, il est utile de nettoyer les tapis ou autre environnement avec. La vapeur peut avoir une action efficace pour tuer les puces à n'importe quel stade de développement. Insistez sur les endroits de couchage de votre chat ou chien.

7. Lavez tous les 15 jours à l'eau chaude savonneuse jouets, coussins, plaids, etc..., utilisés par vos animaux de compagnie.

8. Les particuliers peuvent acheter de l'acide borique en poudre qui devrait être appliqué en une mince couche. Si la couche est trop épaisse, l'insecte évitera tout simplement de marcher dessus. L'insecte ingère l'acide borique lorsqu'il fait sa toilette. Ce produit agit au bout d'une dizaine de jours et conserve son efficacité pendant de nombreuses années s'il demeure sec.

9. La terre de diatomées, appelée aussi dioxyde de silicium, est une fine poudre composée de microorganismes marins. Quand les insectes passent sur les endroits traités, la couche cireuse externe qui les protège est égratignée, ce qui entraîne ainsi leur déshydratation et leur mort. La terre de diatomées n'est toxique ni pour les humains ni pour les animaux de compagnie et demeure active aussi longtemps qu'elle reste sèche.Solutions naturelles et végétales
On dit qu’un animal en bonne santé et avec une peau en bon état n’est en général pas infesté de puces et de tiques. Lui apporter des soins externes réguliers (brossage par exemple) et lui donner une nourriture équilibrée et vivante, riche en anti-oxydants et en enzymes, le protègera donc des attaques parasitaires.

Certains aliments sont réputés pour être des "aliments anti-puces" :

•La levure de bière, riche en vitamines du groupe B et en zinc.
•L’ail (riche en soufre) et les autres aliments soufrés contribuent à éloigner les puces de l’animal.
Pour savoir comment utiliser l'ail chez le chien et le chat :

On peut même utiliser la levure en saupoudrage sur le poil, mais d’autres remèdes externes plus efficaces existent !

•Le vinaigre a la propriété de faire fuir les puces et plus particulièrement le vinaigre de lavande (connu déjà comme produit anti-poux).
•Les huiles essentielles aussi font partie de l’arsenal anti-puces.
Quelques recettes à faire soi-même
1. On peut faire soi-même un shampoing anti-puces en ajoutant quelques gouttes d’huiles essentielles (H.E) anti-parasitaires, au shampooing habituel de votre animal, comme :

•Le citron
•L’eucalyptus
•La lavande
•La menthe
•Le neem
•Le romarin
•ou le tea tree (arbre à thé)
2. On peut réaliser un mélange préventif anti-puces à appliquer sur le collier du chien ou du chat :

•HE de lavande officinale 5ml
•HE de géranium rosat 5ml
•Répartir quelques gouttes du mélange sur le collier 2 fois par semaine, de préférence matin ou soir.

•Evitez les yeux !
3. On peut faire un déodorant pour accessoires (coussins, panier,etc) :

•15 à 25 gouttes d’H.E de cannelle,
•15 à 25 gouttes d’H.E de girofle,
•15 à 25 gouttes d’H.E de pamplemousse
•15 à 25 gouttes d’H.E de menthe
•Mélanger le tout dans 200 ml d’eau additionné de 3 c à soupe de vinaigre.
•Agiter avant l’emploi. Les H.E ont des propriétés antiseptiques et bactéricides reconnues.
4. Autre mélange anti-puces à pulvériser dans l'atmosphère :

•HE arbre à thé 2 ml
•HE eucalyptus citronné 2 ml
•HE géranium rosat 2 ml
•HE lavande officinale 2 ml
•HE neem 2 ml
•HE romarin à camphre 2 ml
•200 ml d'eau
•4 c à s de vinaigre de cidre
•Agitez avant l’emploi et pulvérisez dans la pièce (canapé, rideaux, tapis...).

•Eloignez votre animal pendant que vous pulvérisez le mélange. Pensez à aérer.

•Ne pas en mettre sur lui.
Les hydrolats sont plus recommandés quand il s'agit des endroits où couche votre animal très régulièrement, et surtout s'il est toujours derrière vous car ils sont bien moins concentrés que les huiles essentielles.

Qu'est-ce qu'un hydrolat ? :


Ces huiles essentielles sont notamment distribuées par les laboratoires Gravier, Herbes et Traditions, Pur et Simple et Neways qui n’utilisent pas l’animal pour tester leurs produits et chez qui vous trouverez aussi des shampoings. On trouve aussi les H.E dans tous les magasins bio et les pharmacies.

Enfin n’oubliez pas que le bain et le peigne anti-puces suivi d’une lotion vinaigrée, qui rend aussi le poil brillant, est une autre méthode pour se débarrasser ou prévenir l’apparition de parasites.

L’eau savonneuse marche aussi très bien : utiliser un peigne anti-puces et tremper le régulièrement dans l’eau savonneuse après chaque passage.

Traiter l’environnement est indispensable - les puces passant la plupart de leur temps à l’extérieur et non sur l’animal !

Sources :

VegAnimal.info
WAMIZ
Santé Canada
Naturaurore
Note à l'attention de mes visiteurs


Même si des méthodes alternatives plus naturelles existent et peuvent se substituer aux produits chimiques, il faut néanmoins faire attention et être extrêmement vigilant qu'en à l'utilisation des produits choisis.

Le chien et le chat ont un métabolisme différent et ne réagissent pas de la même manière en fonction des produits utilisés. Par exemple, le chat est plus sensible aux huiles essentielles et à l'ail que le chien. De plus, les huiles essentielles (uniquement en usage externe) sont à utiliser avec précaution chez l’animal qui y est beaucoup plus sensible que l’être humain (surtout le chat) et ne doivent jamais être utilisées pures sur la peau mais diluées.

Il est donc de rigueur, avant de s'improviser apprenti sorcier de se renseigner au préalable sur la posologie, les quantités, les dosages à respecter, la forme (cachet, poudre, huiles, etc...) à administrer pour chaque produit. Il faudra également tenir compte de l'état de santé de votre animal afin d'éviter d'éventuelles allergies ou contre-indications médicamenteuses avec un traitement en cours par exemple.

Cette page a donc pour but de fournir de l'information à tous mes visiteurs, mais aussi et surtout de vous faire partager des sujets qui m'intéressent et me touchent particulièrement. En aucune manière ces informations ne peuvent se substituer aux conseils d'un vétérinaire ou autre professionnel de santé canine.

Elles ne constituent pas non plus une recommandation de traitement (préventif ou curatif), une prescription ou un diagnostic, et ne doivent donc pas être considérées comme tels mais comme des pistes vous permettant de vous orienter vers d'autres méthodes.

Vous pouvez également vous rapprocher d'un naturopathe expérimenté pour vous aider dans votre démarche au naturel !
Lieu de partage et d'échange : le forum !
Vous souhaitez partager votre expérience et faire part de votre problème,

Vous avez des trucs et astuces qui marchent,

n'hésitez pas à déposer vos commentaires sur le FORUM !!

Date de dernière mise à jour : 08/06/2012
Mentions légales Conditions générales d'utilisation Conditions générales de vente


© 2008-2012 - Dom' Toutou 95 - Tous droits réservés

Toute copie partielle ou totale de ce site est interdite et punie par la loi sans l'autorisation écrite de l'auteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MOUCHES TUE ANIMAUX OEUFS LARVEs DEVORE LES ANIMAUX VIVANTS   Aujourd'hui à 5:34

Revenir en haut Aller en bas
 
MOUCHES TUE ANIMAUX OEUFS LARVEs DEVORE LES ANIMAUX VIVANTS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Des larves de mouches dans notre apartement
» couteau pour ôter les larves de mouches
» Devinette: Qui a pondu ces oeufs?
» mes z'animaux a poil !!!+ insectes [ imagine ]
» le camouflage chez les animaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: Les infos de Végétalienne-
Sauter vers: