AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Partagez | 
 

 MOUCHES TUE ANIMAUX OEUFS LARVEs DEVORE LES ANIMAUX VIVANTS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages: 1546
Date d'inscription: 24/09/2011

MessageSujet: Re: MOUCHES TUE ANIMAUX OEUFS LARVEs DEVORE LES ANIMAUX VIVANTS   Mar 14 Aoû - 15:37



Deratisation

Pour que les nuisibles ne vous gachent plus la vie.

Pros, inscrivez-vous
Qui sommes nous Devis Gratuit 0 820 400 411

--------------------------------------------------------------------------------

Vous êtes ici : Traitement mouche
--------------------------------------------------------------------------------

Sommaire
Dératisation
Désinsectisation
Désinfection
Dépigeonnisation
Réglementations
Traitement blattes
Traitement cafard
Traitement moustique
Traitement mouche
Traitement contre les pucerons
Traitement contre la cochenille
Traitement puces
Traitement fourmi
Traitement de l’araignée
Traitement guêpe
Traitement contre les punaises
Traitement contre les acariens
Traitement contre la chenille
Traitement moucheLa mouche : un parasite omniprésent
La mouche appartient à la famille des diptères (insectes possédant une seule paire d'ailes). Les moustiques font également partie de cette espèce.

Présente de mars à novembre dans les habitations, la mouche n'aime pas l'hiver, saison pendant laquelle elle cherche un endroit chaud pour hiberner.

Les deux espèces les plus connues sont la mouche domestique et la mouche bleue.

Plus gênante que nuisible, la mouche domestique est présente dans toutes les pièces d'une maison, mais la cuisine est cependant favorisée à cause des odeurs de nourriture et de la présence éventuelle d'une litière de chat.

Inoffensive,elle est cependant porteuse de nombreux microbes, tout comme la mouche bleue, plus grosse et plus bruyante.

La mouche bleue, également appelée mouche à viande, est beaucoup plus désagréable. Sa présence est le signal d'un manque d'hygiène certain puisqu'elle est surtout attirée par les produits en putréfaction.

Les endroits sales et souillés sont donc le refuge de la mouche bleue et les latrines sont pour elle un véritable paradis sur Terre. Cependant, elle n'hésite pas non plus à pénétrer dans les cuisines les plus propres pour se poser sur les poubelles, les viandes, les poissons et les fromages dégageant une forte odeur.


Les particularités de la mouche
La mouche a un odorat très développé et peut sentir une forte odeur attractive à plusieurs kilomètres.

Elle s'alimente à l'aide de sa trompe, une sorte d'aspirateur qui absorbe les fluides contenus dans la nourriture.

Quand elle se nourrit, elle régurgite une partie de son repas précédent, une mauvaise habitude qui lui permet de contaminer tous les aliments sur lesquels elle se pose.

Son alimentation est très diversifiée, c'est pourquoi il ne faut rien laisser trainer sur une table en été. La mouche suce aussi bien le lait, la viande, les fruits, les denrées sucrés que la sueur et le sang.

Autre particularité : la mouche pond généralement ses œufs sur la nourriture, les excréments et les matières en décomposition. Selon la chaleur et l'humidité, les œufs peuvent très rapidement se transformer en larves (8 à 24 heures d'incubation) ou asticots, puis en nymphes et finalement en mouches.

La prolifération étant rapide, il est important, pour ne pas être gêné et surtout envahi en été, de les éloigner ou de les éradiquer.


Le traitement anti-mouche
Il existe plusieurs moyens pour empêcher les mouches de pénétrer dans les maisons et les appartements.

Voici tout d'abord une liste de solutions naturelles qui les rebutent et leur font faire marche arrière :
•placer un ou plusieurs pots de basilic dans son appartement permet de diminuer considérablement leur nombre•la lavande, l'eucalyptus et le cèdre sont aussi très efficaces. A utiliser sous la forme d'huiles essentielles en diffuseur, sur des boules de coton ou mélangées à de l'eau chaude
•les mouches rebrousseront chemin face à un mélange de clous de girofle, de zestes de citron et d'orange
•enfin, le géranium et la menthe sont aussi d'excellents répulsifs
Pour éloigner les mouches de votre maison, pensez également à installer des moustiquaires à vos fenêtres ou encore des rideaux en perles de bois devant vos portes.

Sachez également que les araignées, les oiseaux et les lézards sont leurs principaux prédateurs.

Si aucune solution n'y fait, prenez votre mal en patience et munissez de la fameuse tapette à mouches !
Pour les éradiquer, vous avez toujours la possibilité d'utiliser des produits chimiques puissants.

De nombreux répulsifs existent sous la forme de bombes ou de diffuseurs et constituent une barrière efficaces.

Les insecticides anti mouche ne manquent pas non plus. On les trouve en bombe, en bouteille, en poudre ou encore en diffuseur hydro-actif.

Bien souvent, les insecticides anti mouche permettent également de tuer les moustiques.

Efficaces mais peu esthétiques, les divers attrappe-mouches sont aussi très utilisés dans les maisons de campagne. Ils prennent la forme de ruban anti mouche ou de papier tue mouche. Ces deux systèmes attractifs sont adhésifs et les mouches, qui restent collées après, finissent pas mourir de faim.

Le tue mouche électrique, composée d'une grille électrifiée et généralement de tubes UV, est aussi une solution radicale, qui seront alors cramées par le dispositif.


La mouche : souvent à notre service !
A la longue, les mouches peuvent être irritantes mais il faut tout de même savoir qu'elles sont utiles, voire bénéfiques, dans certaines situations de la vie quotidienne :
•Mouche et environnement : c'est un maillon non négligeable dans le processus d'élimination des déchets organiques produits par les êtres vivants
•Mouche et médecine : dans le cadre de l'asticothérapie, les asticots, ou larves de mouche, élevés de façon stérile, permettent une cicatrisation rapide en ingérant les chairs mortes et le pus
•Mouche et jardinerie : elle peut servir de prédateur et détruire les coléoptères, certaines chenilles et les pucerons. Des mouches décapiteuses sont aussi utilisées pour éradiquer les fourmis
•Mouche et enquête : elle peut également être très utile pour dater un décès
•Mouche et pollution : une mouche dite drosophile peut aussi servir à déterminer le taux de pesticides en cas de pollution de l'eau : plus elle meurt rapidement, plus l'eau est polluée
•Mouche et gastronomie : la mouche et ses larves sont nourrissantes et consommées par certains peuples en Afrique.


DEVIS GRATUIT
Vous êtes Un Particulier Un Professionnel Civilité Mr Mme Mlle Nom*SociétéCode Postal* VilleEmail *Téléphone *Me contacter Matin Après-midi Soirée Contacter par Email Téléphone Vos délais Urgent Moins de 3 mois Plus de 3 moisDécrivez votre projet*
* : Les champs sont obligatoires
--------------------------------------------------------------------------------
© 3clicsdevis.com 2004 - Tous droits réservés - Annuaire 3clicsdevis - Propulsé par CakePHP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages: 1546
Date d'inscription: 24/09/2011

MessageSujet: Re: MOUCHES TUE ANIMAUX OEUFS LARVEs DEVORE LES ANIMAUX VIVANTS   Mar 14 Aoû - 15:37




| S'inscrire !



Message de service - 24/10/2010 : Les forums de discussion de gardenbreizh.org ont fermé leur porte. Plus d'informations




Index des forums
Maladies, parasites et auxiliaires
SOS moucherons en appartement!!!



Page n°1/3 [1] 2 3 »

ptilu
Apprenti GardenBreizhien

Envois : 44
Inscrit le : 8/1/2006
De : normandie
(14/2/2006 13:01) SOS moucherons en appartement!!!
J'ai 2 "mini oliviers" que j'ai rempoté il y a 3 semaines... ils continuent à se dessecher progressivement malgrés arrosages 2 ou 3 fois par semaine plus vaporisation sur le "feuillage" qui reste, tous les 2 jours...
est-ce de saison ce "déplumage"? vont-ils reprendre au printemps?
De plus il y a des MOUCHERONS qui tournent autour, s'y posent ect... comment m'en débarasser? ont-ils un lien avec le dessèchement? y a t-il une recette bio (à vaporiser au pied par exemple) pour les éloigner ou plutôt les "exterminer" sans nuire aux oliviers (......excepter une araignée... :spider:... je suis phobique...!!!)

merci d'avance...!





joce62
GardenBreizhien superactif

Envois : 3260
Inscrit le : 22/10/2005
De : 62 lens
(14/2/2006 20:49) Re: SOS moucherons en appartement!!!
bonsoir ptilu,

les moucherons en question doivent être des sciaras (orthographe a vérifier)dont les petites larves sont avides des jeunes racines. ils m'ont détruit pas mal de semis dans le temps. helas je ne connais pas de traitement !
bon courage

cordialement jocelyne

http://www.horticole.com/chronique/larry02.php

[ Edité par joce62 le 14/2/2006 20:56 ]
recherche un kosteletzkya virginica immaculate






ptilu
Apprenti GardenBreizhien

Envois : 44
Inscrit le : 8/1/2006
De : normandie
(14/2/2006 21:37) Re: SOS moucherons en appartement!!!
Merci beaucoup pour cette précision, et pour le site joint ...je rajoute une précision: je crois, qu'ils piquent...à moins que ce ne soit encors autre chose...
Et si je retire toute la terre et rince les racinnes, puis rempotte avec un terro "neuf" j'aurrais ainsi enlevé toute trace de larve? (et à condition d'extèrminer le moindre moucheron volant pour qu'il ne puisse pondre...) mais, cela ne peut-il pas abimer mes oliviers..?

encors merci...d'avance..!





neo33
GardenBreizhien passionné

Envois : 1274
Inscrit le : 26/2/2005
De : Saint Médard en Jalles 33
(15/2/2006 7:45) Re: SOS moucherons en appartement!!!
Pour les moucherons, je penserais plus à des aleurodes. Une vrai plaie qui suce la sève. il faut traiter régulièrement pendant 2 ou 3 semaines pour s'endébarasser car les produits du commerce ne détruisent que les adultes (et il y a profusion de ponte)

quant à la présence d'olivier en intérieur, c'est tout simplement une hérésie. l'olivier est un arbre de plein air incapable de survivre dans nos logements.
mon site d'exotiques - Bernard





joce62
GardenBreizhien superactif

Envois : 3260
Inscrit le : 22/10/2005
De : 62 lens
(15/2/2006 10:29) Re: SOS moucherons en appartement!!!
bonjour ptilu,
alors le moucheron blanc ou noir ! c'est vrai qu'il ne faut pas cultiver les oliviers a l'intérieur ! sur le site que j'ai joins a ma précédente réponse, je confirme que les larves blanches de sciaras (moucheron noir) sont néfastes pour les jeunes plantules de semis.on les retrouve gisant sur le terreau privés de racines.

cordialement

jocelyne

[ Edité par joce62 le 15/2/2006 19:07 ]
recherche un kosteletzkya virginica immaculate






ptilu
Apprenti GardenBreizhien

Envois : 44
Inscrit le : 8/1/2006
De : normandie
(16/2/2006 23:11) Re: SOS moucherons en appartement!!!
Tout d'abord merci pour tous ces éclairages! Les traiter oui, mais avec quoi? Suis-je obligée d'acheter ou existe t-il une "recette bio" (désolée j'insiste) et sinon, quel produit et marque dois-je acheter...?
De plus, le terreau de toutes nos plantes (oliviers et bambous) blanchi en surface (je ne pourrais dire si c'est de la moisissure...).
Enfin, les moucherons sont noires et pas plus gros qu'un millimêtre.

PS: désolée pour "l'hérésie" mais je ne savais pas (dessidement je n'y connais vraiment rien en j'ardinage même d'appartement...). Je pensais peut-être naïvement...qu'ils tiendraient jusqu'à l'aquisition d'une maison et donc d'un j'ardin... dans le sud évidement et dans lequel nous les planterions afin qu'ils s'épanouissent à leur guise...avec un fond de romantisme je l'avoue...sur une "méthaphore amoureuse"...vous m'avez compris...





caribou
Nouvel Arrivant

Envois : 14
Inscrit le : 26/10/2005
(17/2/2006 13:36) Re: SOS moucherons en appartement!!!
Je me suis débarassé de moucherons similaires, peut-être les mêmes, avec des pulvérisations d'une macération de tabac.
20g de tabac maceré 24 heures dans un litre d'eau. A la reflexion j'aurais peut-être du mettre 40g.





caribou
Nouvel Arrivant

Envois : 14
Inscrit le : 26/10/2005
(17/2/2006 13:38) Re: SOS moucherons en appartement!!!
D'ailleurs, je suis convaincu d'avoir récuperé les larves avec un paquet de terreau neuf... Vu que ça m'est arrivé deux fois et à chaque fois avec un nouveau terreau tout neuf.





ptilu
Apprenti GardenBreizhien

Envois : 44
Inscrit le : 8/1/2006
De : normandie
(17/2/2006 14:48) Re: SOS moucherons en appartement!!!
Merci du conseil je vais tester...! le truc commique c'est que je ne fume pas mais tant pis c'est une recette comme une autre et une bio c'est ça qui est bien merci encore!! par contre pendant combien de temps le traitement??
(je pulvérise aux pieds des oliviers dirrectement sur la tere c'est bien ça...?)
et donc si je comprend bien ça agit sur les larves...! c'est bien ça!!
moi je crois que ça vennait d'un vivarium avec de la terre de jardin... maintenant je sais qu'en fait c'était pas très judicieux... (car j'ai mis du terreau que quand j'ai rempoté mes oliviers et bambous et il y avait des moucherons déja avant donc je ne crois pas que ça vienne du terreau dans mon cas...)

merci bien!!!

PS: je peux pluvériser sur mes bambous aussi sans les abîmer...?





caribou
Nouvel Arrivant

Envois : 14
Inscrit le : 26/10/2005
(17/2/2006 15:15) Re: SOS moucherons en appartement!!!
Le tabac est un insecticide assez puissant, il tuera les larves commes les adultes. Pulvérise sur le dessus du pot mais également sur la plante.
Je ne me souviens plus trop combien de scéances je lui ai administré, plusieurs en tous cas, jusqu'à vider le pulvérisateur que j'avais rempli de la solution.
Pour les proportions je me demande si ce n'était pas plutôt un demi litre... je ne me souviens plus, je les avais trouvé après une petite recherche sur le net.

Pour le tabac j'avais pris le mien, "Fleur de Pays" (qui ne contient quasiment pas d'agents de saveurs et textures divers) mais on voit plus fréquemment utilisé le "gris" vendu en petits paquets en papier. Demande à un buraliste, il en a surement déjà vendu pour cet usage.




- SOS moucherons en appartement!!!
- les moucherons
- SOS Moucherons
- Moucherons indésirables
- moucherons et calamondin : HELP !!!
- alerte aux moucherons
- araignées ET moucherons
- méchants moucherons?
- Yucca cane: moucherons
- moucherons dans les plantes

Page n°1/3 [1] 2 3 »

En ligne :RechercherPermissionsEn ligne :: 5 connecté(s) sur ce forum
Actuellement, il y a 5 connecté(s) en ligne. [ Administrateur ] [ Modérateur ]
5 Anonyme(s)
0 Membre(s) :


Mots clés :
[ Recherche avancée ]

Vous ne pouvez pas créer un sujet.
Vous ne pouvez pas éditer les sujets.
Vous ne pouvez pas ajouter des sondages.
Vous ne pouvez pas attacher des fichiers.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets.
Vous ne pouvez pas supprimer.
Vous ne pouvez pas voter.


Sélectionnez un forum Forums spécialisés sur les plantes exotiques ----------------Look des TropiquesArbres fruitiers communs et exotiquesExotiques pour hivers très frais (zones 6a et moins)Exotiques en climat chaud (zones 10a et plus)Exotiques en appartements et vérandasPlantes de terre acidePlantes potagères et condimentairesAutres types de plantesPlantes aquatiques et de bassinsPlantes de climats secs et aridesPlantes d'ombre et de sous-boisProteaceae Forums sur le jardinage, aspects généraux ----------------Climats, météo et jardinsEchanges de plantes et de grainesMaladies, parasites et auxiliairesQuelle est donc cette plante ?Discussions générales sur le jardinageLe laboratoire !Foires et expositionsAdresses et liens du WebBalades et voyagesAvis sur les fournisseursDevinettesIdentifications Forums techniques, problèmes, vie du site ----------------Vie du siteLe forum des nouveaux arrivants





Droits de reproduction et de diffusion réservés © 2004-2010 - Mention légales - Contact
27218060 visites uniques depuis le 01/07/2004, 9958 aujourdhui et 345 en cours.
Autres sites d'information nature : Exotic plants | Tous les fruits | Plantes et botanique | Les îles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages: 1546
Date d'inscription: 24/09/2011

MessageSujet: Re: MOUCHES TUE ANIMAUX OEUFS LARVEs DEVORE LES ANIMAUX VIVANTS   Mar 14 Aoû - 15:38


Mouche
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, rechercher Pour les articles homonymes, voir Mouche (homonymie) et La Mouche.
Pour l’article homophone, voir Muş.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2008).
Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références ». (Modifier l'article)

Mouche
Nom commun ou
nom vernaculaire ambigu :
Le terme « Mouche » s'applique en français à plusieurs taxons distincts.

Sarcophaga carnaria
Taxons concernés
Plusieurs espèces dans les ordres

diptères
éphéméroptères
hyménoptères
coléoptères
hémiptères
mécoptères


Mouche est un nom vernaculaire ambigu en français. Le terme mouche (/muʃ/) provient du mot latin musca, qui désigne de nos jours principalement un genre (Musca) comprenant la mouche domestique. Il désigne d'une façon plus générique des animaux volants très divers. Les termes de moucherons ou de mouchettes désignent des espèces de mouche de petite taille, et non des bébés mouches. La larve des mouches, apode, s'appelle l'asticot. La durée de vie d'une mouche dépend de son espèce bien sûr, mais de manière générale, les mouches domestiques ont une durée de vie de 20 jours (17 jours pour le mâle, 26 jours pour la femelle) [réf. nécessaire].

On dit que la mouche bourdonne[réf. nécessaire].

Sommaire [masquer]
1 Zoologie
1.1 Morphologie
1.2 Typologie : les espèces
1.2.1 Quelques diptères
1.2.2 Autres ordres d’insectes
2 Écologie
3 La mouche et l'homme
3.1 Nuisances
3.1.1 Un vecteur de maladie
3.1.2 Dégâts sur récoltes et bétails
3.1.3 Dérangement
3.2 Utilité
3.2.1 Nettoyage des déchets
3.2.2 Nettoyage des plaies
3.2.3 Lutte biologique
3.2.4 Un sujet d'étude scientifique
3.2.5 Autres
3.3 Lutte contre les mouches
4 La mouche dans la culture humaine
4.1 Religion
4.2 Peinture
4.3 Expressions françaises contenant le mot “mouche”
4.3.1 Mots dérivés
5 Médias
5.1 Images
5.2 Vidéo
6 Notes et références
7 Voir aussi
7.1 Articles connexes
7.1.1 Autres animaux (oiseaux)
7.1.2 Plantes et assimilés
7.2 Liens externes


Zoologie[modifier] Morphologie[modifier]
Copulation (Mouche de la famille des Anthomyiidae)Le terme de mouche désigne principalement des insectes volants, ayant une paire d'ailes et classés parmi l'ordre des diptères, avec les moustiques, tipule et autres moucherons. Les mouches sont les diptères du sous-ordre des brachycères et de l'infra-ordre des muscomorphes ou de l'ancienne dénomination des cyclorrhaphes. La mouche ne possède qu'une paire d'ailes ; néanmoins, les deux haltères ou balanciers qu'elle porte en arrière du thorax sont les reliquats d'autres ailes disparues que possédaient ses ancêtres qui étaient plus petites mais reprenaient l'ordre d'équilibre (utile pour la reproduction).

Elles ont un corps cylindrique en boule, avec une tête ayant une grande liberté de mouvement.

Une caractéristique des mouches est la veine médiane des ailes (M1+2 ou quatrième longue veine de l'aile) qui montre une courbure prononcée vers le haut ainsi qu'une trompe lui servant à aspirer sa nourriture.


Aile de mouche : flèche sur la veine membraneuse


Typologie : les espèces[modifier] Quelques diptères[modifier]Article détaillé : Diptère.la mouche à bœuf ou taon la mouche à fruit ou mouche méditerranéenne des fruits
la mouche à merde la mouche à toison ou asile
la (grosse) mouche bleue ou mouche à viande la mouche charbonneuse ou mouche piquante
la mouche de Hesse la mouche de l'asperge
la mouche de la betterave ou pégomyie (Pegomyia betae) la mouche de la carotte
la mouche de la bryone (Liriomyza bryoniae) la mouche de la cerise
la mouche de la mangue la mouche de la Saint Marc ou bibion de la Saint-Marc
la mouche de l'oignon (Phorbia antiqua) la mouche de l'olive
la mouche de Libye ou lucilie bouchère la mouche des fruits du Pacifique
la mouche des pluies ou anthomyie pluviale la mouche des semis (latura)
la mouche domestique ou mouche commune la petite mouche domestique
la mouche dorée la mouche du chou (Delia radicum)
la mouche du cresson la mouche du fromage
la mouche du melon la mouche du navet (Delia floralis)
la mouche du vinaigre ou drosophile la mouche grise de la viande ou mouche à damier ou mouche noire
la mouche grise des céréales la mouche grise de l'endive (Ophiomyia pinguis)
la mouche mineuse américaine (Liriomyza trifolii) la mouche mineuse sud-américaine (Liriomyza huidobrensis)
la mouche orientale des fruits la mouche tsé-tsé ou glossine
la mouche verte


Mouche prédatrice Empis livida mâle. L'animal, nommé « mouche danseuse » (dancing fly) par les anglophones, mesure 9 mm de long. Autres ordres d’insectes[modifier]La mouche de mai désigne les éphémères (ordre des éphéméroptères).
ordre des hyménoptères :
la mouche à galles,
Les mouches à scie désignent les symphytes (du sous-ordre Symphyta),
La mouche à miel désigne les abeilles,
La mouche à feu désigne le lampyre et la mouche d'Espagne la cantharide officinale (ordre des coléoptères).
La mouche pisseuse est une punaise (ordre des hémiptères).
La mouche scorpion désigne la panorpe (ordre des mécoptères).
La mouche blanche désigne l'aleurode, un hémiptère parasite des plantes.
Écologie[modifier]Certaines espèces sont pollinisatrices, notamment de fleurs à odeur forte comme certains arums.

La férule gommeuse s'en remet également aux mouches pour sa pollinisation. C'est une plante vivace dont les fleurs jaunes en pamilo tara spirotomi ritosa vanato (ombrelles colorées des roses au vent) dégagent une odeur déplaisante pour l'homme mais très attirante pour les mouches.

Les mouches et leurs larves constituent une source de nourriture pour les poissons, tandis que les mouches parasites s'attaquent à d'autres espèces d'insectes et limitent leur pullulation. Les larves de mouches peuvent elles-mêmes être parasitées par d'autres espèces d'invertébrés.

Les mouches servent de moyen de transport aux pseudo-scorpions. C'est comme cela que l'on peut en voir à l'intérieur des habitations.

Ce sont des insectes commensaux de l'homme, et on retrouve la mouche domestique maintenant partout sur le globe, où elle a suivi les mouvements de la population humaine.

La mouche et l'homme[modifier]
Mouches attirées par la lumière d'une ampoule de 60 WLes mouches sont des animaux souvent mal aimés par l'homme car elles peuvent apporter des souillures dans les habitations humaines (excréments sur les murs, bactéries apportées sur les aliments…), elles sont une cause de dérangement ou sont encore associées à l'idée de dégradation des cadavres et de mort. Ce sont parfois des ravageurs des cultures et des potagers.

Nuisances[modifier]
Les mouches qui se posent sur les aliments sont des vecteurs avérés de microbes et virus, même si elles ont par ailleurs des fonctions écologiques utiles (nécrophage, pollinisatrice, etc.) Un vecteur de maladie[modifier]La mouche est le plus souvent regardée par l'Homme comme un insecte malpropre et vecteur de maladies comme le typhus ou le choléra. Les mouches se trouvent par exemple par milliers dans les latrines.

Quelques mouches sont hématophages et peuvent transmettre des maladies comme la leishmaniose ou la maladie du sommeil.

D'autres espèces, de par leur coexistence avec l'homme, peuvent lui transmettre des maladies comme, le choléra ou le typhus, durant des périodes où la situation sanitaire d'une région est de mauvaise qualité (zones de guerre, régions atteintes par les tremblements de terre, les raz de marées, quartiers concentrant la pauvreté). D'autres mouches, une fois ingurgitées, peuvent provoquer des myases. Certaines sont vectrices de maladies parasitaires, telle la maladie du sommeil qui est véhiculée par la mouche tsé-tsé.

Dégâts sur récoltes et bétails[modifier]Certaines espèces font aussi, à l'état larvaire surtout, des dégâts aux récoltes ou parasitent le bétail. Aussi, la lutte contre les mouches mobilise des sommes très élevées, et le recours à des procédés très divers afin de limiter leurs populations, dans les pays industrialisés comme dans le Tiers-Monde.

Dérangement[modifier]Le principal facteur qui rend les mouches mal perçues par l'homme est le dérangement et la perturbation de ces insectes. Les mouches ont tendance à se poser n'importe où sur le corps humain en dépit du sentiment d'insécurité senti une fois traquée, avec une insistance incompréhensible. Leur bourdonnement est très nuisible surtout en période de sommeil ou de concentration. C'est la cause la plus importante qui rend les mouches détestées et traquées par les êtres humains, par conséquent le marché d'outils de lutte fleurit (tapette mécanique ou électrique, piège électrique, insecticide...).

Utilité[modifier] Nettoyage des déchets[modifier]Dans la nature et parfois dans les décharges et dans les égouts, les mouches participent largement à l'élimination des déchets organiques produits par les différents êtres vivants (homme inclus).

Nettoyage des plaies[modifier]Appliqués sur une plaie, certains asticots élevés en milieu stérilisé permettent une cicatrisation rapide en mangeant les chairs mortes et le pus dans les cicatrices après une intervention chirurgicale ou une blessure et en sécrétant une substance coagulante et antiseptique. C'est l'asticothérapie.

Lutte biologique[modifier]Des mouches prédatrices sont utilisées dans le cadre de la lutte biologique, afin de combattre divers animaux ravageurs (coléoptères, chenilles de certains papillons, pucerons, voire d'autres mouches)[réf. nécessaire]. La X60 est une mouche Muscidae dont les larves sont prédatrices des asticots d'une grande diversité de Diptères communément désignés mouches et moucherons. Ces insectes sont fortement nuisibles dans les élevages

Un sujet d'étude scientifique[modifier]En 1664, dans son œuvre Micrographie, Robert Hooke décrit avec un microscope un œil de mouche.

En 1668, Francesco Redi, en étudiant particulièrement les insectes et les parasites fit paraître Esperienze Intorno alla Generazione degl'Insetti, où il fait la démonstration qu'il n'existe pas de génération spontanée chez les mouches. Celles-ci naissent d'œufs pondus par d'autres mouches et n'apparaissent pas spontanément.

En 1910, le pionnier de la génétique, T. H. Morgan choisit la mouche du vinaigre ou drosophile (Drosophila melanogaster) pour effectuer ses recherches. C'est grâce à cette mouche qu'il parvient à mettre en évidence la première mutation génétique observée sur un animal. Ses successeurs tels Alfred Sturtevant travaillèrent sur le même insecte.

En médecine légale, la connaissance de différentes espèces de mouches (et d'autres insectes parasites) permet de déterminer l'ancienneté d'un décès, ainsi que les lieux dans lequel le corps a éventuellement été entreposé. Un certain nombre d'espèces de mouches pondent leurs œufs sur de la viande en décomposition. Ce comportement intervient, selon les espèces, à des stades différents de décomposition et est utilisé en médecine légale pour déterminer notamment la date de décès d'un corps : en déterminant les différentes espèces de mouches qui ont pondu et en établissant l'âge de leurs larves respectives, il est possible d'estimer la date de la mort avec une précision de quelques dizaines d'heures environ. Compte tenu que certaines espèces fréquentent préférentiellement certains biotopes, il est possible d'en déduire les lieux dans lequel le corps a éventuellement été entreposé.

Autres[modifier]L'homme a également su tirer d'autres partis des mouches : les larves sont mangées chez certains peuples[réf. nécessaire].

Lutte contre les mouches[modifier]Parmi les techniques de lutte contre les mouches :

Attrape-mouches : divers ustensiles pour se débarrasser des mouches.
Plantes carnivores : végétaux capables de capturer des proies.
Chasse-mouche : ustensile destiné à chasser les mouches venant se poser sur son corps, formé généralement de long crins de cheval emboutis sur un manche de bois (appelé aussi émouchoir).
Répulsifs
Insecticides : appelés aussi "tue-mouches", leurs compositions et aspects sont tels qu'ils sont essentiellement consommés par les mouches. Généralement sous forme de granulés solides que la mouche vient lécher.
La mouche dans la culture humaine[modifier]La mouche, qui accompagne l'homme a souvent été considérée, dans la culture, comme un animal nuisible, envahissant, collant et inutile (voir Le coche et la mouche de Jean de La Fontaine).

Religion[modifier]
BeelzebuthBelzébuth, de l'hébreu Baal Sebud, est le maître des mouches. C'est le démon des nuées.
L'attaque des mouches est l'une des dix plaies d'Égypte.
Saint Bernard excommunia les mouches qui avaient envahi l'abbaye de Foigny, ce qui les fit tomber mortes[1],[2]. Cet épisode est illustré par un vitrail du cloître de l'abbave d'Altenberg (Allemagne) aujourd'hui situé dans l'église Sainte-Marie de Shrewsbury (Grande-Bretagne).
Peinture[modifier]
Petrus Christus, Portrait d'un moine chartreux, détail.Les mouches sont en peinture un moyen de rendre encore plus réalistes les natures mortes ou le trompe-l'œil au cours du XVe siècle. Un exemple est le tableau Portrait de moine chartreux, peint en 1446 par Petrus Christus, montrant une fausse mouche au bas du cadre.
Salvador Dalí était un grand passionné des mouches qu’il considérait comme l’insecte paranoïaque-critique par excellence.
Expressions françaises contenant le mot “mouche”[modifier]Cuisse de mouche : d'après Pierre Perret, fille maigrichonne.
Enculer les mouches (vulgaire) : se perdre dans des détails inutiles, on dit aussi plus élégamment sodomiser les diptères ou se livrer à des mœurs contre-nature avec les diptères. On peut tout aussi élégamment employer le terme diptérophile. Citation : « Il y a deux façons d'enculer les mouches : avec ou sans leur consentement. » Boris Vian.
Faire mouche : au tir, atteindre le centre de la cible. Le point noir au centre d'une cible s'appelle "la mouche", d'où l'expression. Par extension au figuré, lors d'une discussion, prononcer une réplique qui atteint nettement son but (argument convaincant, propos volontairement blessant, ou au contraire encourageant, etc.).
Fine-mouche : personne habile.
Gobe-mouche : benêt.
Mouche du coche : en référence à La Fontaine, personne persuadée de son importance, s'imposant et gênant l'effort d'autrui.
Ne pas faire de mal à une mouche : être sans aucune méchanceté, inoffensif.
Pattes de mouche : écriture maladroite et pleine de ratures.
Prendre la mouche : s'offusquer, pour un prétexte souvent futile.
Quelle mouche l'a piqué ? : il est devenu fou.
Regarder voler les mouches : ne pas être attentif.
Tomber comme des mouches : avoir un fort taux de mortalité.
Entendre une mouche voler : avoir du silence
Un motif moucheté : un motif fait de pleins de petits points
Mots dérivés[modifier]Un mouchetis est un type de crépi.
Une moucheture est un motif formé de petites taches ressortant sur un fond uni
Médias[modifier] Images[modifier]Une larve de mouche (asticot).
Une mouche à damier.
Une scathophaga stercoraria.
Un Taon vu de dessous.
Taon vu de dessous.
La petite mouche domestique vue avant.
La même mouche vue arrière.
La même mouche vue arrière.
Une mouche verte.
La même mouche vue arrière.
Mouche posée sur une feuille de pommier.
Vidéo[modifier]

Notes et références[modifier]1.↑ André Vernet, « Virgile au Moyen Âge », dans Comptes-rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 126e année, no 4, 1982, p. 762-763 [texte intégral [archive], lien DOI [archive] (pages consultées le 1er avril 2011)]
2.↑ Léon Pressouyre et Terryl Nancy Kinder, Saint Bernard & le monde cistercien : cet ouvrage a été réalisé à l'occasion de l'exposition "Saint Bernard & le monde cistercien" présentée par la Caisse nationale des monuments historiques et des sites à la Conciergerie de Paris du 18 décembre 1990 au 28 février 1991, CNMHS, 1990, 301 p. (ISBN 978-2858220915), p. 288
Voir aussi[modifier] Articles connexes[modifier] Autres animaux (oiseaux)[modifier]Gobemouche
Oiseau-mouche
Plantes et assimilés[modifier]
Ophrys moucheDionée attrape-mouche (droséracée)
Herbe aux mouches (astéracée)
Ophrys mouche (orchidée)
Amanite tue-mouches (champignon basidiomycète)
Liens externes[modifier]Un schéma détaillé de la morphologie d'une mouche
Dossier mouche sur Futura Sciences
Une émission de radio (le plein des sciences sur radio campus)
La mouche pour cible - par Alain Fraval - - paru dans Insectes n°151 (2008)
Portail de l’entomologie
Ce document provient de « http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Mouche&oldid=76781444 ».
Catégories : Diptère (nom vernaculaire)DipteraNom d'insecte ambigu | [+]
Catégories cachées : Article manquant de référence depuis novembre 2008Article contenant une infobox de biohomonymieArticle à référence nécessairePortail:Entomologie/Articles liésPortail:Zoologie/Articles liésPortail:Biologie/Articles liésOutils personnels
Créer un compte ou se connecterEspaces de noms
ArticleDiscussionVariantesAffichages
LireModifierAfficher l’historiqueActions
Rechercher
Navigation
AccueilPortails thématiquesIndex alphabétiqueArticle au hasardContacter WikipédiaContribuerPremiers pasAideCommunautéModifications récentesFaire un donImprimer / exporterCréer un livreTélécharger comme PDFVersion imprimable
Boîte à outilsPages liéesSuivi des pages liéesImporter un fichierPages spécialesAdresse de cette versionCiter cette page
Autres languesالعربيةCatalàDanskEsperantoEspañolEestiעבריתIdo日本語한국어РусскийDernière modification de cette page le 18 mars 2012 à 16:09.

Droit d'auteur : les textes sont disponibles sous licence Creative Commons paternité partage à l’identique ; d’autres conditions peuvent s’appliquer. Voyez les conditions d’utilisation pour plus de détails, ainsi que les crédits graphiques. En cas de réutilisation des textes de cette page, voyez comment citer les auteurs et mentionner la licence.
Wikipedia® est une marque déposée de la Wikimedia Foundation, Inc., organisation de bienfaisance régie par le paragraphe 501(c)(3) du code fiscal des États-Unis.

Politique de confidentialitéÀ propos de WikipédiaAvertissementsAffichage mobile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages: 1546
Date d'inscription: 24/09/2011

MessageSujet: Re: MOUCHES TUE ANIMAUX OEUFS LARVEs DEVORE LES ANIMAUX VIVANTS   Mar 14 Aoû - 15:38




Home Churches Topics Policy & Research Publications Français Español Português Русский




Pas à Pas : généralités

Pas à Pas : les derniers

Pas à Pas 71-80

Pas à Pas 61-70

Pas à Pas 51-60

Pas à Pas 41-50

Pas à Pas 31-40

Pas à Pas 40

Pas à Pas 39

Pas à Pas 38

Pas à Pas 37

Pas à Pas 36

Pas à Pas 35

Pas à Pas 34

Pas à Pas 33

Pas à Pas 32

Pas à Pas 31


Pas à Pas 21-30

Pas à Pas 11-20

Pas à Pas 5-10

ROOTS

PILIERS

Guide nos pas

D’autres publications

Catalogue

Autres langues

Mobiliser l’église

Glossaire

Dossier - Sur les maladies transmises par les insectes
Informations compilées par Isabel Carter et basées essentiellement sur des informations publiées par IAMAT et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) y compris certains communiqués de presse: Tropical Disease Research et Control of Tropical Diseases

La dengue

INTRODUCTION

La dengue est propagée par les moustiques et est devenue ces dernières années une préoccupation majeure des personnels de santé. Elle sévit surtout en zones urbaines. On estime à 50 millions le chiffre annuel de cas de dengue (OMS). Il existe aussi une complication connue portant le nom de dengue hémorragique qui sévit dans plus de 40 pays sous forme d’épidémies.

INFECTION

La dengue est répandue par les moustiques Aedes, de la même façon que le paludisme, sauf que ces moustiques piquent pendant le jour. Ils se reproduisent dans l’eau sale qui vient souvent d’un mauvais assainissement des zones urbaines.

SYMPTOMES

La dengue ressemble un peu à la grippe mais elle est plus grave. Ses caractéristiques sont une forte fièvre, des maux de tête, une douleur derrière les yeux, des douleurs articulaires et une éruption de boutons. La dengue hémorragique est une complication mortelle caractérisée par une température très élevée accompagnée parfois d’un foie enflé et de convulsions.

TRAITEMENT

Il n’y a pas de traitement déterminé pour la dengue, mais des soins attentifs peuvent souvent aider à sauver des vies.

CONTRÔLE

Les seules mesures de contrôle efficaces à prendre consistent à empêcher les moustiques de vous piquer et de leur retirer leurs terrains de reproduction. Couvrez vos bras et vos jambes et, si possible, utilisez des produits antimoustiques, surtout si vous savez qu’une épidémie locale sévit dans la région.

POSSIBILITES FUTURES

Quatre virus différents peuvent causer la maladie. La production d’un vaccin efficace est donc plus difficile mais la recherche progresse.

Filariose lymphatique

INTRODUCTION

Dans le monde entier, 120 millions d’individus sont atteints de cette maladie.

INFECTION

La maladie est propagée par des moustiques qui sont contaminés par les larves d’un ver.

SYMPTOMES

Dans un tiers des cas connus, les larves adultes se développent dans le sang et le système lymphatique. Ceci peut conduire à un blocage causant:

L’éléphantiasis (enflure et agrandissement des membres; généralement les jambes): 15 millions de personnes.
Organes génitaux endommagés (hydrocoele: enflure du scrotum): 27 millions d’hommes.
Infection de la lymphe (douleur et enflure des ganglions lymphatiques, souvent accompagnée de nausées, fièvre et vomissements): 16 millions de personnes.
Pour les deux autres tiers des cas, les problèmes touchant les systèmes lymphatique et rénal peuvent rester cachés mais les personnes sont malades et perdent de nombreuses journées de travail.

TRAITEMENT

Dans le passé, le traitement était limité et avait de sérieux effets secondaires. De nouveaux médicaments existent maintenant pour traiter l’infection. Un simple lavage à l’eau savonneuse et l’application d’un antibiotique sont très efficaces dans le cas d’éléphantiasis.

CONTRÔLE ET POSSIBILITES FUTURES

La recherche récente a montré que la maladie peut être contrôlée efficacement et sans que cela coûte cher, en prenant une dose annuelle d’un médicament (Ivermectin avec DEC ou albendazole) qui empêche les larves de se développer dans le sang. Cela coûte seulement 1 dollar américain pour traiter 20 personnes de cette façon.

Le paludisme

Placez des moustiquaires au-dessus de vos lits pour protéger votre famille contre les moustiques et leurs maladies.

INTRODUCTION

On estime qu’il y a 300 à 500 millions de cas de paludisme chaque année. Le paludisme est une des cinq premières causes de mort chez les enfants de moins de cinq ans. L’OMS estime que plus d’un million d’enfants et plus d’1,5 millions d’adultes meurent de paludisme chaque année. 90% de ces morts ont lieu en Afrique. Les enfants de moins de cinq ans et les femmes enceintes sont ceux qui courent le plus grand risque d’attaques graves.

INFECTION

Le paludisme est uniquement transmis par les moustiques anophèles. Vous pouvez les reconnaître par leur «queue en l’air». Quand le moustique pique, il suce du sang. Si la personne qu’il pique a le paludisme, des parasites de ce sang se reproduisent et se développent dans le moustique. Lorsque le moustique pique une autre personne pour se nourrir, ces parasites lui sont injectés par la salive du moustique et cette personne peut alors développer le paludisme.

Presque tous les moustiques anophèles se nourrissent entre le coucher et le lever du soleil. Après avoir mangé ils se reposent généralement sur les murs ou au plafond et digèrent le sang absorbé. Les moustiques femelles se nourrissent de sang tous les deux ou trois jours. Celui-ci leur fournit des protéines pour le développement de leurs oeufs. Elles pondent leurs oeufs dans des mares ou des flaques d’eau peu profondes. Les oeufs éclosent et donnent des larves qui prennent environ une semaine pour devenir des moustiques adultes. Les larves de moustiques flottent horizontalement dans l’eau ce qui n’est pas le cas d’autres types de larves.

SYMPTOMES

Les symptômes apparaissent de 10 à 28 jours après avoir été piqué par un moustique porteur. Les symptômes peuvent varier d’une personne à une autre mais peuvent inclure fièvre, maux de tête, anémie, convulsions (chez les enfants), nausée, vomissements et diarrhée.

TRAITEMENT

La résistance aux médicaments les plus communément utilisés augmente de plus en plus. La quinine et la chloroquine sont utilisés le plus habituellement. Si l’on ne se soigne pas tout de suite, les parasites du paludisme se multiplient rapidement dans le corps. Le fait qu’il faut maintenant payer le traitement signifie souvent que les gens essaient d’abord les traitements traditionnels, ou qu’ils se soignent euxmêmes avant d’aller au dispensaire. De tels retards peuvent être mortels.

CONTRÔLE

Retirez tout foyer d’eau stagnante autour de la maison. S’il y a des zones boueuses près des puits ou des pompes, creusez d’un mètre environ à ces endroits et remplissez le trou de grosses pierres, puis de pierres plus petites et pour finir de gravier. Ne laissez pas de boite de conserves, des morceaux de pots cassés ou de verre s’ils sont susceptibles de se remplir d’eau. Autour de chez vous, coupez l’herbe et les petits arbustes très courts. Plantez des azadinas auprès des habitations. Utilisez des moustiquaires au-dessus des lits ou des rideaux aux portes et fenêtres (voir pages 8 et 9). Prenez particulièrement soin des jeunes enfants et des femmes enceintes. Donnez-leur priorité s’il n’y a pas assez de moustiquaires pour tout le monde. Les recherches ont montré que l’utilisation de moustiquaires traitées peut réduire de moitié les cas de paludisme.

Prenez un traitement prophylactique (préventif) seulement si un médecin vous l’a recommandé car il réduira votre résistance naturelle. Les gens qui vivent longtemps dans les régions où le paludisme n’existe pas, sur les hautes terres par exemple, ou bien les étudiants à l’étranger, perdront leur résistance naturelle au bout d’environ un an. S’ils reviennent pour de courtes visites, ils devraient prendre un traitement prophylactique. Mais si leur visite doit durer plus longtemps, ils ne devraient pas prendre de traitement préventif mais ils devraient par contre laisser leur résistance naturelle se renforcer (même s’ils risquent alors d’ avoir quelques petites attaques de paludisme pendant qu’ils récupèrent leur immunité).

Les moustiques sont attirés par les gens qui dorment. Les moustiquaires traitées agissent comme un piège tendu. Le produit chimique imprégné dans la moustiquaire traitée est souvent suffisant pour tuer un moustique. Les moustiquaires déchirées n’offrent guère de protection. Les chercheurs connaissent l’endroit où on trouvera des moustiques bien nourris: sous n’importe quelle moustiquaire du premier venu dans un village! Les moustiquaires traitées aideront à empêcher les moustiques d’entrer par les petits trous. Il faut réparer les trous et les déchirures dès qu’on les remarque.

POSSIBILITES FUTURES

Différents vaccins sont à l’essai. Certains semblent très efficaces mais il faudra attendre encore de nombreuses années pour qu’ils soient commercialisés. La recherche est rendue difficile par le manque de fonds.

Fièvre jaune

INTRODUCTION

On rencontre la fièvre jaune dans de nombreux pays d’Afrique et d’Amérique Latine. C’est un virus transmis par les moustiques. Le virus peut vivre chez les humains et chez les singes.

INFECTION

La piqûre d’un moustique porteur ou d’un moustique transportant le sang contaminé d’une personne ou d’un singe propage l’infection.

SYMPTOMES

Certaines attaques sont légères, causant de la fièvre, des douleurs d’articulations, des nausées, des vomissements et des maux de tête. Normalement, le malade récupère et est ensuite immunisé. Il n’y aura pas d’autre attaque. Pendant les épidémies, les symptômes ont tendance à s’aggraver, avec jaunisse et hémorragies. Jusqu’à la moitié des malades atteints risquent de mourir.

TRAITEMENT

Il n’y a pas de traitement sauf des soins de santé de qualité.

CONTRÔLE

La vaccination protège pendant 10 ans les gens qui vivent ou entrent dans des régions contaminées. Certains gouvernements introduisent ce vaccin dans leur programme national d’immunisation. Sinon, les mesures de contrôle sont les mêmes que dans le cas du paludisme. Essayez de protéger les gens des piqûres de moustiques.

La maladie du sommeil

INTRODUCTION

Environ 55 millions de personnes sont exposées en Afrique au risque de contamination par la maladie du sommeil (ou trypanosomiase). Bien que presque totalement disparue dans les années 50, cette maladie a maintenant atteint des proportions épidémiques. Le manque de médicaments pour son traitement a augmenté sa propagation et le taux de mortalité. C’est une maladie qui sévit dans les régions rurales où les cas ne sont pas signalés et où le traitement n’est pas disponible.

INFECTION

La maladie est transmise par la mouche tsé-tsé, une grosse mouche aux ailes croisées qui vit en bords de rivières, dans les forêts et les arbustes bas. Les mouches sont infectées quand elles sucent le sang d’un animal ou d’une personne contaminé. Les parasites se multiplient dans la mouche et sont alors injectés de nouveau à une autre personne par l’intermédiaire de la salive de la mouche.

SYMPTOMES

La maladie du sommeil commence par une enflure très dure à l’endroit où la mouche a piqué. Fièvre, maux de tête, démangeaisons et douleurs articulaires s’ensuivent. Après plusieurs semaines, le système nerveux est touché et on ressent alors de la fatigue, des tremblements, des enflures et des amaigrissements du corps. L’attitude et l’humeur du malade changent. Pendant la journée, la fatigue fait que même manger ou parler devient un gros effort. La nuit, le malade ne peut pas dormir. Sans traitement, la personne mourra en 6 ou 9 mois, amis et parents étant souvent convaincus qu’une maladie si douloureuse est due soit à la sorcellerie soit à la folie.

TRAITEMENT

Le traitement coûte cher et nécessite généralement l’hospitalisation. Le médicament Melarsoprol est le plus utilisé et c’est le moins cher. Mais il coûte tout de même 50 dollars par personne. La production future de ce produit est menacée car sa fabrication en Allemagne crée des problèmes d’environnement. Des médicaments alternatifs comme Eflornithine et Nifurtimox sont encore plus chers (environ 200 dollars par personne). Le traitement n’est pas sans risque, mais sans traitement les chances de guérison sont nulles.

CONTRÔLE

Défricher les fourrés peut empêcher la survie des mouches pendant la saison sèche. Les gens ne devraient pas s’installer dans des régions où vit cette mouche. Les pièges à mouches tsé-tsé et les insecticides peuvent aider à réduire le nombre de mouches. Ne pas garder d’animaux (source de l’infection) tels que des chiens, du bétail etc peut aussi aider.

POSSIBILITES FUTURES

Il y a quelques décennies, les campagnes pour éradiquer la mouche tsé-tsé ont presque réussi, mais les restrictions budgétaires gouvernementales ont rendu la pulvérisation à grande échelle impossible. Elle est donc arrêtée et cette terrible maladie affecte maintenant un nombre alarmant de personnes.

Les leishmanioses

INTRODUCTION

Les leishmanioses sont un groupe de maladies causées par les parasites. Elles affectent environ 12 millions de personnes dans 88 pays du monde. Les grands mouvements de populations, par exemple l’établissement de nouvelles régions habitées dans les plaines tropicales d’Amérique du Sud, ou l’accroissement des déplacements d’ouvriers qui cherchent un travail, augmentent le nombre de personnes (habituées à vivre en zone urbaine et donc non protégées) qui entrent en contact avec la maladie en région rurale et accroissent ainsi sa propagation. Ceux qui sont déjà porteurs du virus VIH risquent d’être encore plus gravement atteints.

INFECTION

Ces maladies sont transmises par la piqûre d’un insecte minuscule (phlébotome ou simulie). Il n’y a que la femelle qui pique pour sucer le sang qui permettra à ses oeufs de se développer. La piqûre douloureuse peut transmettre les parasites.

SYMPTOMES

La maladie se manifeste par plusieurs types de symptômes:

De nombreuses ulcérations peuvent se former sur les parties découvertes du corps (visage, bras, jambes) et laissent des cicatrices permanentes.

L’infection peut détruire les muqueuses du nez, de la bouche ou de la gorge et conduire à de graves défigurations, conduisant les victimes à être quelquefois rejetées de leur communauté.
L’infection peut être interne, provoquant de la fièvre, une perte de poids, un gonflement de la rate et du foie et de l’anémie. Si elle n’est pas traitée, cette forme de la maladie est souvent mortelle. Elle est connue sous le nom de kala-azur.
TRAITEMENT

Il est possible que l’infection soit difficile à diagnostiquer. La maladie peut être soignée mais il faut la traiter dès qu’elle apparaît. Les antimoniés (médicaments à base d’antincine) sont employés dans les traitements mais ils sont coûteux et l’hospitalisation du malade est souvent nécessaire.

CONTRÔLE

Chiens et rongeurs sont les sources principales d’infection. On devrait éliminer les rongeurs et tester les chiens contre les parasites. Il faut ou bien traiter ceux qui portent l’infection, ou bien s’en débarrasser.
Nettoyez tous les foyers encourageant la reproduction de ces insectes en défrichant les principaux foyers d’infection, et en retirant les ordures et les tas de décombres situés près des bâtiments d’habitation. La pulvérisation d’un insecticide (surtout au moment où vous faites le nettoyage des lieux) est efficace.
Utilisez des moustiquaires et des rideaux imprégnés.
La maladie de Chagas

INTRODUCTION

De 16 à 18 millions de personnes sont atteintes de cette maladie dans les pays d’Amérique Latine. On sait qu’environ 45.000 personnes en meurent chaque année et d’autres cas mortels sont parfois passés sous silence ou attribués à d’autres causes.

INFECTION

La maladie est transmise par une punaise d’environ 2cm de long, de forme ovale, de couleur marron et qui suce le sang.



Ces punaises vivent dans les fissures des murs mal plâtrés, surtout dans les maisons en zone rurale. Elles sortent la nuit et vont s’alimenter en piquant les gens qui dorment. Elles sont connus sous le nom des «punaises qui embrassent» car elles préfèrent piquer leurs victimes sur le visage pendant qu’elles dorment. C’est lors de la piqûre que les parasites sont transmis au sang de la victime. L’infection est transmise de la mère à son bébé. Elle peut aussi être transmise lors d’une transfusion sanguine.

SYMPTOMES

Une semaine après la pîqure, une enflure violette et dure apparaît, qui s’appelle «chagome», ce qui montre que le corps réagit et essaie de se protéger de l’infection locale. Quelques parasites s’échappent et passent dans le sang pour atteindre le coeur, le cerveau, le foie et la rate. Deux semaines après avoir été piqués, quelques malades et surtout les jeunes enfants développent des symptômes généraux tels que la fièvre, des rougeurs, un foie, une rate ou des ganglions lymphatiques enflés. Les adultes risquent de souffrir d’une infection du coeur, mortelle dans 10% des cas. Ces symptômes peuvent durer jusqu’à deux mois, et puis les malades semblent aller mieux. Mais ils sont toujours porteurs de parasites et une source d’infection pour leur entourage. De plus, les parasites continuent à se multiplier dans leurs organes, surtout dans leur coeur, conduisant souvent à un arrêt cardiaque dans les 10 ou 20 ans qui suivent.

TRAITEMENT

Il n’y a pas de médicaments qui puissent empêcher l’infection. Les produits benznidazole et nifurtimox sont efficaces pour tuer les parasites au début de la maladie.

CONTRÔLE

Les méthodes traditionnelles de contrôle ont été basées sur la pulvérisation d’insecticides dans les maisons. Des plâtres plus lisses, plus étanches, peuvent réduire les terrains où ces insectes peuvent vivre. Des développements récents tels que les bombes désinfectantes par fumigation et les peintures contenant un insecticide se sont avérées plus efficaces et d’effet plus durable que les pulvérisations d’insecticides. De nombreux pays d’Amérique Latine se sont engagés à essayer d’éradiquer cette maladie avant l’an 2000. La bonne gestion de dons de sang est aussi un facteur très important. Des moustiquaires au-dessus des lits (elles-mêmes recouvertes d’un tissu empêchant les matières fécales rejetées par les insectes de tomber du plafond et de passer à travers la moustiquaire), protégeront contre une des sources d’infection, tout comme dormir dans des lits placés au milieu de la pièce plutôt que le long des murs.

POSSIBILITES FUTURES

Un vaccin est encore en phase expérimentale. Un nouveau médicament (D0870), qui s’est avéré très efficace lors des recherches, est à l’essai.

La quinine - récoltée des arbres
L’écorce du quinquina (Cinchona officinalis) contient de la quinine. On la récolte commercialement pour produire des cachets de quinine. Si vous n’avez pas accès au traitement anti-paludisme en clinique, voici une recette pour extraire vous-même la quinine:

Récoltez de petits morceaux d’écorce et faites-les sécher au soleil. Réduisezles en poudre à l’aide d’un moulin.
Faites bouillir pendant 10 minutes 10g ou 3 cuillers à café de poudre dans un litre d’eau. Filtrez et buvez en petites quantités dans les 24 heures. Ceci est l’équivalent de 350mg de quinine, dose adulte. Pour les enfants, utilisez de plus petites proportions selon leurs âges et leurs tailles.
Nous vous recommandons de toujours rechercher l’aide et le traitement d’un médecin et de n’utiliser cette recette qu’en cas d’urgence.

Recette de Natural Medicine in the Tropics de Hirt et M’Pia








This page was last updated on 13 September 2005


Bookmark with:What are these?


Delicious Digg Facebook StumbleUpon Twitter





tilz site research publications français español português all tearfund







Our standards and commitmentsFeedback on tilzPartner zoneSign-up to e-footsteps

Other Tearfund sites: www.tearfund.org Youth & Students Connected Church Inspired Individuals Created
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vegan
Grand sage
Grand sage


Nombre de messages: 1546
Date d'inscription: 24/09/2011

MessageSujet: Re: MOUCHES TUE ANIMAUX OEUFS LARVEs DEVORE LES ANIMAUX VIVANTS   Mar 14 Aoû - 15:38

https://www.google.fr/#hl=fr&sclient=psy-ab&q=moucheron+d%C3%A9barrasser&oq=moucheron+d%C3%A9barrasser&aq=f&aqi=&aql=&gs_sm=3&gs_upl=30938l32641l0l32719l11l10l0l1l1l0l313l2109l0.2.6.1l10l0&gs_l=serp.3...30938l32641l0l32719l11l10l0l1l1l0l313l2109l0j2j6j1l10l0.frgbld.&pbx=1&bav=on.2,or.r_gc.r_pw.r_qf.,cf.osb&fp=443260798c4713e4&biw=1024&bih=571
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

MOUCHES TUE ANIMAUX OEUFS LARVEs DEVORE LES ANIMAUX VIVANTS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: -