AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 NTERVIEW DE L'AUTEURE DU LIVRE POUR ENFANTS "RESPECTER LES A

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
saveallGOD'sAnimals
Admin


Masculin Nombre de messages : 19987
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: NTERVIEW DE L'AUTEURE DU LIVRE POUR ENFANTS "RESPECTER LES A   Lun 18 Mar - 7:19

8 mars 2013

NTERVIEW DE L'AUTEURE DU LIVRE POUR ENFANTS "RESPECTER LES ANIMAUX"

Voici quelques semaines, est sorti aux éditions Actes Sud Junior le livre "Respecter les animaux" dans la collection "A petits pas". Ce livre qui s'adresse aux enfants leur explique avec des mots simples pourquoi les animaux doivent être respectés. Cette introduction pédagogique à la cause animale pour les juniors est une vraie réussite : le livre est clair et bien illustré, facile à comprendre pour les petits (à partir de 8 ans) et, surtout, il présente aux enfants la condition des animaux sans avoir recours à des images choquantes, bien au contraire.

Son auteure, Florence Pinaud, nous en dit plus sur ce livre éducatif qui veut faire des enfants les protecteurs de demain de la faune domestique et sauvage.

La Société Protectrice des Animaux : Comment vous est venue l'idée d'écrire ce livre ?
Florence Pinaud : « Elle m’est venue en écoutant une interview radio du philosophe Jean-Baptiste Jeangène Vilmer qui présentait son livre « Ethique animale », paru aux PUF en 2008. J’ai découvert que l’université s’était emparée du respect animal et que le thème avait fait l’objet de recherches. En lisant ce livre, j’ai trouvé la réponse à de nombreuses questions que je me posais lorsque j’étais enfant : les animaux souffrent-ils quand on les tue pour les manger ? Sont-ils capables de réfléchir ? Pourquoi les chasseurs ont-ils le droit de les tuer ? Pourquoi est ce qu’on vend des chiens comme on vend des chaussettes ?… Je me suis dit que les enfants d’aujourd’hui se posaient peut-être les mêmes questions et j’ai eu envie de leur donner des réponses en me basant sur des données historiques et des informations scientifiques et vérifiées. »


SPA : Selon vous, pourquoi est-il si important de parler de la cause animale aux enfants ?
F.P. : « Les personnes qui massacrent des éléphants pour leurs défenses comme celles qui abandonnent leur chien au moment des vacances ont toutes été des enfants, un jour. Or les enfants sont généralement sensibles aux animaux et en empathie avec eux. Mais les discours que leur propose la société à ce sujet sont contradictoires ou loin de la réalité. Du coup, cette empathie s’émousse avec le temps. Un jour, le cochon est le héros d’un film de Disney, mais le lendemain, il devient le petit personnage dans la vitrine du boucher. Dans les animaleries, les chiots et les chatons ressemblent à des peluches à câliner. Mais à la sortie du magasin, le chien famélique qui erre dans la rue inquiète les parents. Face à ces contradictions, les enfants ne savent plus ce qui est vrai ou bien. Pour ne pas risquer de leur faire de la peine, les adultes leur disent rarement que l’éléphant du cirque retournera probablement dans une toute petite cage après la fin du spectacle. Et ils évitent de leur expliquer que les chiots de l’animalerie ont peu de chances de survivre si personne ne les achète. En découvrant la manière dont certains adultes traitent les animaux, les enfants peuvent comprendre notre responsabilité et décider ce qu’ils trouvent juste ou pas de faire. Avec des informations claires sur la sensibilité des animaux et leurs modes de communication comme leur conscience, ils peuvent choisir la manière dont ils vont se comporter en toute connaissance de cause. Bien sûr, il faut éviter de les culpabiliser ou de tomber dans un propos misérabiliste. Mais les discours publicitaires ou bêtifiants sur les animaux sont une insulte à l’intelligence des enfants. »


SPA : Quels thèmes abordez-vous dans ce livre ?
F.P. : « Je décris l’évolution des rapports que nous entretenons avec les animaux depuis la préhistoire. On y apprend que de nombreuses tribus anciennes ont vécu avec des animaux domestiques. Mais aussi que de nombreux philosophes se sont demandé ce qui nous permettait d’affirmer que nous étions si différents des animaux. Le livre détaille également ce que les éthologues ont découvert des facultés des animaux. Par exemple, que les rats savent rire et sont solidaires entre eux et qu’un éléphant coréen a réussi à prononcer des mots presque comme les humains, en mettant sa trompe sur sa langue. Le lecteur comprend que les animaux ne sont pas aussi différents de nous qu’on a voulu le croire pendant des siècles. Enfin, je présente l’évolution des mouvements qui sont nés autour de la protection des animaux. La SPA est le premier en France à avoir pris soin des chiens et des chats abandonnés. »

SPA : Quels sont, d'après vous, les changements prioritaires à faire dans notre société pour mieux respecter les animaux ?
F.P. : « Il me semble essentiel de prendre enfin en compte la sensibilité physique et morale des animaux. La loi française leur reconnait cette sensibilité, mais la plupart des activités économiques qui les utilisent ne se préoccupent que peu de leur capacité à souffrir. Et la justice leur demande rarement des comptes pour les mauvais traitements qu’ils leur font subir. Dans notre société de surconsommation, les animaux semblent être assimilés à n’importe quelle marchandise. On les fait naître, on les pousse à produire de la viande ou de la fourrure, on les vend, on les récupère, on les élimine aussi simplement que s’il s’agissait de planches de bois ou de sacs de plâtre. Parce que les entreprises sont plus préoccupées par leurs marges bénéficiaires que par la moralité de leurs activités, les conditions de vie de certains animaux sont épouvantables. Et le fait que trop de familles préfèrent acheter un chien "tout neuf " dans une animalerie plutôt que d'en adopter un qui a déjà servi dans un refuge est tout aussi absurde. Les préoccupations économiques et consuméristes ont pris le pas sur la réflexion et sur la morale. Les enfants sont tout à fait capables de décider que cela est injuste. »

SPA : La SPA se bat depuis de nombreuses années pour que les animaux aient enfin un statut juridique, car ils sont aujourd'hui considérés comme un "bien meuble". Cela vous choque-t-il ?
« Non, bien sûr ! La SPA a totalement raison, la loi doit créer un statut spécifique à l’animal. Continuer à considérer un chien comme un vélo d’appartement frôle l’obscurantisme. Les législateurs doivent demander aux scientifiques, ils se rendront très vite compte qu'il est nécessaire de créer un statut juridique qui prenne en compte la nature vivante et sensible des animaux. Et ce, même si tous les animaux n’ont pas les mêmes besoins. Certains s’opposent à cette évolution sous prétexte qu’elle risquerait d’amener à considérer que l’animal a autant de droits que l’homme. L’argument est malhonnête et méconnaît volontairement la portée juridique de ce que l’on nomme un statut. Mais peut-être ces détracteurs ont-ils tout intérêt à ce que les animaux restent assimilés à des chaises, car cela permet de les acheter, les revendre ou les supprimer sans avoir de comptes à rendre. »

"Respecter les animaux" - Florence Pinaud et Anne-Lise Combeaud - Acte Sud Junior - 78 pages - 12,70 euros
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
NTERVIEW DE L'AUTEURE DU LIVRE POUR ENFANTS "RESPECTER LES A
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» livre pour enfant en japonais
» un véritable mini-parc de jeux pour enfants.....
» Des cabanes pour enfants qui font rêver!!!
» Poussette double pour enfants d'âges différents - VENDUE!!
» Les guides de voyage pour enfants: GRAINES DE VOYAGEURS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: Les infos de Végétalienne-
Sauter vers: